Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche notion n° … …/…/…

L’énonciation théâtrale

Dans le texte théâtral on distingue


- les répliques, qui correspondent aux paroles prononcées par les personnages
- les didascalies, qui sont des indications scéniques (sur le décor, les costumes, les gestes,
les intonations…), écrites par l’auteur, mais qui ne sont pas prononcées par les acteurs.

Parfois, les personnages donnent, dans leur réplique, des indications sur le décor, le costume ou
les gestes, on parle alors de didascalie interne.

1. La double énonciation

Au théâtre, le texte de l’auteur, interprété par des comédiens, est joué devant un public. Cette
particularité du genre théâtral entraîne une situation d’énonciation spécifique.

Au théâtre, la situation d’énonciation est double :

Les personnages dialoguent entre eux, sans tenir compte de la présence du public.
A travers les paroles des personnages, l’auteur s’adresse aux spectateurs.

Les effets de la double énonciation :


- Le spectateur est informé : informations sur le lieu, le temps, les relations entre les
personnages… Il connaît également les pensées des personnages à travers les
monologues ou les apartés.
- Le spectateur est complice : le public en sait souvent plus que les personnages eux-
mêmes (quiproquo, ironie tragique).
- Le spectateur peut être pris à partie, lorsqu’un personnage s’adresse directement à lui. Il
y a alors une rupture de l’illusion théâtrale.
- Le personnage devient le porte-parole de l’auteur qui à travers lui défend ses idées
voire même justifie sa pièce.

2. La parole théâtrale

Définition Effets recherchés Exemple


A l’intérieur d’une Ralentir le rythme de
scène, longue la scène pour
La tirade réplique adressée à informer, expliquer,
un ou plusieurs développer
interlocuteurs.
Réplique qu’un Exprimer les
personnage seul en sentiments intimes
Le monologue scène s’adresse à du personnage qui
lui-même informe, délibère ou
prend une décision.
Convention théâtrale Montrer le double Martine. – Je te pardonne ;
par laquelle l’acteur jeu d’un personnage (elle dit le reste bas) mais tu le
prononce une et créer une payeras. (Molière, Le Médecin
L’aparté
réplique à l’écart des complicité avec le malgré lui)
autres personnages public.
présents sur scène qui

1
Fiche notion n° … …/…/…

sont censés ne pas


l’entendre.
Succession de Accélérer le rythme La nourrice : On a trop de
répliques brèves de de la scène, mérite étant riche à ce point.
longueur égale. transformer le Mélite : Les biens en donnent-
La stichomythie
A l’origine, cela ne dialogue en joute ils à ceux qui n’en ont point ?
s’appliquait que pour verbale, rendre La nourrice : Oui, ce n’est que
le théâtre en vers. l’échange animé. par eux qu’on est considérable.
Narration sous la Raconter ce qui ne Le récit par Théramène de la
forme d’une tirade peut être mort d’Hippolyte. (Jean
parfois très longue. représenter sur Racine, Phèdre, V, 6)
Le récit
scène, afin de
respecter la règle de
bienséance.