Vous êtes sur la page 1sur 13

TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

1. Introduction :
Les machines synchrone constituent la première catégorie important des machines a courant
alternatif, comme toutes les autres machines, elles sont réversibles et peuvent fonctionnées
indifféremment en générateur (il s’agit alors des « alternateurs » ou en moteur (il s’agit alors des
‘compensateur synchrones’).

Les deux caractéristiques essentielles d’une machine synchrone sont :

Son rotor est excité par un courant continu (appelé « circuit d’excitation » ou encore « circuit de
champ » ) qui le polarise comme un électro-aimant (le rotor pourrait être théoriquement un simple
aimant permanent).

Sa vitesse de rotation est, comme son nom l’indique, synchrone, pratiquement cela signifie qu’il
existe une relation entre cette vitesse de synchronisme, la fréquence des courant stator et le nombre
de paire de pole de la machine.

Fig : la manipulation d'un alternateur triphasé

1
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

2. Constitution d’une machine synchrone triphasée :

L'alternateur possède deux parties principales:

 L'inducteur porté le plus souvent par le rotor (appelé roue polaire).


 L'induit porté par le stator parcouru par des courants alternatives.

3. Matériel utilisé :

 Un moteur à courant continue.


 Une machine synchrone (alternateur).
 Bloc d’alimentation (source continue).
 Un rhéostat de démarrage.
 Rhéostat d’excitation.
 Quatre ampèremètres.

1. Buts de la manipulation: Relevé des caractéristiques de fonctionnement d’un alternateur


triphasé:

 Caractéristique à vide;
 Caractéristiques pour différentes charges;
 Caractéristique en court-circuit.

Détermination du schéma équivalent à une phase de l’alternateur à l’aide de la caractéristique de


court-circuit.

2. Etude de la plaque signalétique de la machine:

MACHINE SYNCHRONE TRIPHASE

ALTERNATEUR MOTEUR

1500W 1500W

400V a 1500tr/min 400V a 1500tr/min

2.2A 4.6A-cosѱ=0.68

Roue polaire 43vcc Roue polaire 13vcc

Roue polaire 1.8A Roue polaire 0.6A

2
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

3. Essais:

3.1 Caractéristique à vide:

Iex(A) 0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.8 1 1.25

Ev(V)c 5 26 65 95 120 150 172 220 235 237

Ev(V)d 7 40 70 100 130 155 181 229 230 231

Ev(V)m 6 33 67.5 97.5 125 152.5 176.5 224.5 232.5 234

Tableau.1

Le schema électrique.

 Pour existant la relation entre le f.e.m à vide et le courant d’excitation Iexc.

3
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

250

200

150
Ev

100

50

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.8
Iexc

250
Ev(V)croissant
Ev(V)décroissant
Ev(V)moyenne
200

150
Ev(V)

100

50

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4
Iex(A)

Caractéristique à vide

 Indentfier:

- lorsque Iex = 0, la force électromotrice n’est pas nulle à cause de la rémanence du fer.
- lorsque le courant d’excitation est très important, le fer se sature et la force électromotrice
n’augmente plus régulièrement.
- entre les deux, la zone de fonctionnement est linéaire ; la force électromotrice est proportionnelle
à l’excitation.

- C’est l’équation d’une droit qui passé par l’origine avec comme pente k’.

- Si le courant d’excitation on continue à augmenter E .augments moins vite et l’équation

E=k’.Iexc n’est plus une droite car k’ n’est plus constants on dit alors que la machine est saturée.
4
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

Ev(v) Ev=f(Iexc)

N=costante

Iexc(A)
Caractéristique à vide.

 La relation simple entre la tension et courant dans la zone linéaire:

E = knfϕ = k.f.n.B.s = k.n.f.(N.Iexc/2.e).μ0 .s


E = k’.Iexc E = m*Iexc+b
Evm = f(Iexc)
E = 287.5*Iexc +6

250

200
Ev(V)moyenne

150

100

50

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4
Iex(A)

3.2 Essais en charge:

CHARGE

T,n
V

Ie

Le schéma électrique.

5
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

3.2.1 Charge résistive:

I(A) 0 0.13 0.24 0.34 0.43 0.51 0.59

U(V) 365 320 300 270 265 250 240

Tableau.2

380

360

340

320
U(V)

300

280

260

240
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7
I(A)

3.2.2 Charge inductive:

I(A) 0.57 0.86 0.99 1.15 1.42 1.61 1.76 1.88 1.97

U(V) 340 320 315 312 295 290 280 270 260

Tableau.3

6
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

340

330

320

310
U(V)

300

290

280

270

260
0.5 1 1.5 2
I(A)

380
charge inductive
charge resistive
360

340

320
U(V)

300

280

260

240
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.8 2
I(A)

3.2.3 Charge capacitive:

I(A) 0.32 0.44 0.57 0.73

U(V) 360 365 370 372

Tableau.4

7
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

372

370

368
U(V)

366

364

362

360
0.35 0.4 0.45 0.5 0.55 0.6 0.65 0.7 0.75
I(A)

380
charge inductive
charge resistive
360
charge inductive

340

320
U(V)

300

280

260

240
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.8 2
I(A)

Comparison:

 La charge résistive lorsque augmenter le courant d’excitation augment la tension.


 La charge inductive lorsque augmenter le courant d’excitation la tension d'imine.
Absorbée par la bobine (fonctionne en alternateur)

8
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

 La charge capacitive lorsque augmenter le courant d’excitation la tension augment. Le


condensateur Répresente la tension en utile le compensateur synchrone (fonctionne en
moteur)

3.3 Essais en court-circuit:

Iex(A) 0 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3


Icc(A) 0.1 0.46 0.64 0.82 0.96 1.15
Tableau.5

 Tracer la Caractéristique Icc = f(Iex):

1.4

1.2

0.8
Icc

0.6

0.4

0.2

0
0 0.05 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3 0.35
Iexc

 Tracer la Caractéristique Icc = f(Iexc) sur la Caractéristique à vide

9
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

250
Ev(V)c=f(Iex)
Ev(V)d=f(Iex)
Ev(V)m=f(Iex)
200
Icc=f(Iex)

150
Ev(V),Icc

100

50

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4
Iex

 La relation:
E= V+Z.I, V=0, Ev= Z.Icc , en zone linéaire: Ev =k’.Iexc
Icc = f(Iexc)
Icc = m*Iexc +b
Icc = 3.6*Iexc +0.1 en [A]

1.4

1.2

0.8
Icc

0.6

0.4

0.2

0
0 0.05 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3 0.35
Iex(A)

10
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

4. Modèle de Behn-Eschenburg:

4.1 Mesure de la résistance d’un enroulement statorique à chaud:

Lorsque la machine synchrone n'est pas saturée, on peut, pour étudier son fonctionnement,

proposé le modèle équivalent de Behn-Eschenburg :

Rs =10𝛺 entre deux phase

R = 4.8 𝛺 par phase

4.2 Exploitation des essais:

4.3 Détermintion de la réactance synchrone de l’alternateur:

 Montrez:

60

55

50

45
Evmoy(V)

40

35

30

25

20
0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1
Icc(A)

Zs=Ev / Icc

𝑋𝑠 = √𝑍𝑠2 − 𝑅𝑠2
Ev =Zs * Icc+b
Ev =93.47*Icc -8.63

11
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

 la reactance synchrone:

Evmoy(V) 33 67.5 97.5


0.46 0.82 1.15
Icc(A)
71.73 82.31 84.78
Zs(𝛺)
71.61 82.21 84.68
Xs(𝛺)

4.4 Vérification de la validité du daigramme à reactance synchrone:

 modèle :

Pour cosφ=1:

E
LWI

O
I
V RI

12
TP 01:Fonctionnement d’un Alternateur Triphasé

E (V  RI )²  ( XI )²

Exemple :

Determination de la tension de f .e .m simple Ev lorsque des courants de ligne d’itensité

In=2.2 A U = 400V R = 4.8 𝛺; Xs=79.60 𝛺

𝑉 = 𝑈/√3 =400/√3=231V

𝐸 = √(231 + 4.8 ∗ 2.2)2 + (79.60 ∗ 2.2)2 = 298.35V

Conclusion:

Une génératrice synchrone transforme de l'énergie mécanique (T,  en énergie électrique


(V, I de fréquence f).

Un aimant tourne à la fréquence n, la spire est traversée par un flux variable  (t) d'où la
d
création d'une f.e.m induite e (t) = - .
dt

La fréquence de cette f.e.m est telle que : f = n, soit  =  avec  vitesse de rotation du
rotor (aimant) et  la pulsation de la f.e.m sinusoïdale induite, en rad / s.

La machine synchrone est plus facile à réaliser et plus robuste que le moteur à courant
continu .On peut régler son facteur de puissance cos  en modifiant le courant
d’excitation Iexc . Son rendement est proche de 99% .

13