Vous êtes sur la page 1sur 2

Normes IASB

PROVISIONS / RÈGLES FRANCAISES


ET NORMES INTERNATIONALES

Les dépréciations nomiques sera nécessaire pour éteindre


en normes IAS/IFRS l'obligation ;

La norme IAS 36 approuvée en avril 1998 • le montant de l'obligation peut estimé


(actuellement en révision sur des points de manière fiable.
concernant les immobilisations incorpo- Les provisions doivent être revues à
relles et le goodwill) prescrit les procédures chaque date de clôture et ajustées pour
qu'une entité doit appliquer pour s'assurer refléter la meilleure estimation à cette
que ses actifs sont comptabilisés pour une date. Si une sortie de ressources représen-
valeur qui n'excède pas leur valeur recou- tatives d'avantages économiques néces-
vrable. La norme IAS 36 ne s'applique pas saires pour étendre l'obligation n'est plus
cependant aux stocks et aux instruments probable, la provision doit être reprise.
Règles françaises -
financiers (titres, créances). Des provisions ne doivent pas être comp-
Différentes catégories
Ainsi, pour les immobilisations corporelles tabilisées au titre de pertes opération-
de provisions nelles futures (par exemple dans le cas de
et incorporelles, à chaque date de clôture,
Le PCG 1999 distingue trois types de pro- une entité doit apprécier s'il existe un indi- restructuration).
visions : les provisions pour dépréciation, ce quelconque montrant qu'un actif a pu La norme IAS 37 ne s'applique pas aux
les provisions pour risques et charges et perdre de sa valeur. Si la valeur recouvrable impôts sur le résultat et aux avantages au
les provisions réglementées. Les provisions d'un actif est inférieure à sa valeur comp- personnel. Les dettes d'impôts différés (qui
pour dépréciation concernent notamment table, cette dernière doit être ramenée à sa correspondent aux provisions pour impôts
les immobilisations corporelles et incorpo- valeur recouvrable (définie comme étant “françaises”) sont comptabilisées confor-
relles, les stocks, les titres (titres de partici- « la valeur la plus élevée entre le prix de vente
4 pation, titres immobilisés, valeurs mobi- net et la valeur d'utilité ». La perte de valeur
mément à la norme IAS 12 “Impôts sur les
résultat”. La comptabilisation des obliga-
lières de placement), les créances (prêts, doit être comptabilisée en charges dans le tions vis-à-vis de régimes à prestations défi-
comptes clients, débiteurs divers). Les pro- compte de résultat, à moins que l'actif ne nies (qui correspondent aux provisions
visions pour risques et charges concernent soit comptabilisé pour son montant rééva- pour pensions et obligations similaires
notamment les provisions pour risques, les lué selon une autre norme internationale
"françaises") doit être effectuée conformé-
provisions pour pensions et obligations (par exemple, la norme IAS 16 sur les
ment à la norme IAS 19 “Avantages au per-
similaires, les provisions pour restructura- immobilisations corporelles).
sonnel”.
tions, les provisions pour impôt, les provi- Les stocks (IAS 2 révisée décembre 2003,
sions pour charges à répartir sur plusieurs § 9) doivent être évalués « au plus faible
exercices. Les provisions réglementées, du coût et de la valeur nette de réalisation ». Présentation au bilan
comptabilisées en application de disposi- Les instruments financiers (voir IAS 39 - et au compte de résultat
tions légales, comprennent notamment RFC 364 mars 2004 p. 15-16) sont éva- Au bilan et au compte de résultat appa-
des provisions relatives aux immobilisa- lués soit à la juste valeur, la variation de raissent seulement les rubriques suivantes
tions et aux stocks (provisions pour inves- juste valeur étant constatée dans le résul- (annexe IAS 1 révisée décembre 2003) :
tissement, pour hausse de prix, pour fluc- tat ou dans les capitaux propres, selon la
tuation des cours, etc.) et les amortisse- nature de l'instrument financier, soit au • au bilan - passif des rubriques intitulées
ments dérogatoires. coût amorti. Le coût amorti peut être “provisions à court terme” (dans les pas-
diminué de toute réduction pour dépré- sifs courants), “provisions à long terme”
Les normes IAS/IFRS ne reconnaissent pas
ciation ou non-recouvrabilité (IAS 39 révi- et “impôts différés” (dans les passifs non
les provisions réglementées (l'un des prin-
sée décembre 2003, § 9). courants) ;
cipes fondamentaux sur lequel elles repo-
sent étant la prééminence de la substance • au compte de résultat, si les charges
sur la forme (substance over form), autre- sont classées par nature, une rubrique
Provisions (pour risques et "dépréciation des immobilisations corpo-
ment dit, de la réalité économique sur la charges) en normes IAS/IFRS
forme juridique). Seules certaines provi- relles" (si les charges sont classées par
sions pour risques et charges sont quali- La norme IAS 37, approuvée en juillet fonction, les dépréciations sont comprises
fiées de provisions (IAS 37 “Provisions, pas- 1998, définit la provision comme « un dans les fonctions correspondantes).
sifs éventuels et actifs éventuels”). Pour ce passif dont l'échéance ou le montant est Il est à noter que la norme IAS 1 ne pré-
incertain ». Pour IAS 37, une provision cise pas s'il faut présenter les actifs au
qui concerne les dépréciations, le terme
doit être comptabilisée lorsque :
“provision” n'est pas utilisé (comme bilan en faisant figurer valeurs brutes et
d'ailleurs dans la quatrième directive • l'entité a une obligation actuelle (juri- dépréciations ou en n'indiquant que les
européenne qui utilise la notion de “cor- dique ou implicite) résultant d'un événe- valeurs nettes. De nombreux pays n'indi-
rection de valeur”). Ainsi, la norme IAS 36 ment passé ; quent que les valeurs nettes, les dépré-
“Dépréciation d'actifs” préfère les dénomi- • il est probable qu'une sortie de res- ciations étant analysées dans les notes
nations “dépréciation” et “perte de valeur”. sources représentatives d'avantages éco- annexes.

R.F.C. 365 Avril 2004


Informations à fournir • IAS 19 “Avantages au personnel” : nom- au cours de l'exercice, y compris l'aug-
dans les notes annexes breuses informations sur les régimes à mentation des provisions existantes,
aux états financiers prestations définies et notamment montants non utilisés (c'est-à-dire
méthode de comptabilisation des écarts encourus et imputés sur la provision) au
De nombreuses informations sur les
actuariels, description générale du type cours de l'exercice, montants non utili-
dépréciations, provisions et assimilés sont
de régime, rapprochement des actifs et sés repris au cours de l'exercice, aug-
demandées par les normes IAS/IFRS et
passifs comptabilisés au bilan, montants mentation au cours de l'exercice du
notamment :
inclus dans la juste valeur des actifs du montant actualisé résultant de l'écoule-
• IAS 2 “Stocks” : montant de toute régime, rapprochement montrant les ment du temps et de l'effet de toute
dépréciation des stocks pour les ramener modification de taux d'actualisation,
mouvements au cours de l'exercice du
à la valeur nette de réalisation, montant brève description de la nature de l'obli-
passif comptabilisé au bilan, charge tota-
de toute reprise de dépréciation qui est gation et de l'échéance attendue des
le comptabilisée dans le compte de résul-
constatée en produit de l'exercice, cir- sorties d'avantages économiques en
tat pour chacun des éléments de coût du
constances ou événements ayant conduit résultant, indication des incertitudes
régime ainsi que poste(s) du compte de
à la reprise de la dépréciation des stocks. relatives au montant ou à l'échéance de
résultat dans le(s)quel(s) ils apparaissent,
Les demandes d'information sont diffé- ces sorties, information sur les princi-
rendement effectif des actifs du régime,
rentes de celles exigées par le PCG qui pales hypothèses retenues concernant
principales hypothèses actuarielles utili-
pour les stocks demande (dans le bilan et les événements futurs.
sées à la date de clôture, etc.
non dans l'annexe) que soit fourni le
• IAS 32 “Instruments financiers : infor- • IAS 38 “Immobilisations incorporelles” :
montant global des provisions à déduire
mations à fournir et présentation” : sépa- rapprochement entre la valeur comptable
par nature de stock (matières premières
rément pour chaque catégorie d'actifs à l'ouverture et à la clôture de l'exercice
et autres approvisionnements, en-cours
financiers, nature et montant des pertes faisant apparaître notamment les pertes
de production, produits intermédiaires et
de valeur comptabilisées en résultat. de valeur et reprises comptabilisées en
finis, marchandises) et par ailleurs dans
profit ou perte selon IAS 36.
l'annexe dans le tableau prévu par l'ar- • IAS 36 “Dépréciation d'actifs” : pour
ticle 532-3, la provision en début d'exer- chaque catégorie d'actifs : montant des
cice, les dotations de l'exercice, les pertes de valeur comptabilisées dans le Pour en savoir plus
reprises de l'exercice et les provisions en compte de résultat au cours de l'exerci- • Robert OBERT – Pratique des normes IAS-
fin d'exercice. ce et poste(s) du compte de résultat
dans le(s)quel(s) ces pertes de valeur
IFRS – éditions Dunod – 2003 – pp. 296 à 5
• IAS 12 “Impôts sur le résultat” : total de 308 et 348 à 362.
l'impôt exigible et différé relatif aux élé- sont incluses, montant des reprises de
• PricewaterhouseCoopers – IFRS 2005 –
ments débités ou crédités dans les capi- pertes de valeur comptabilisées dans le
éditions Francis Lefebvre – 2003 - pp. 806
taux propres, montant des actifs et passifs compte de résultat au cours de l'exerci-
à 839 et 886 à 900.
d'impôts différés comptabilisés au bilan ce et poste(s) du compte de résultat
pour chaque exercice présenté et mon- dans le(s)quel(s) ces pertes de valeur • Règlement CE 1725/2003 du 29 sep-
tant du produit ou de la charge d'impôt sont reprises, montant des pertes de tembre 2003 portant adoption de cer-
différé comptabilisé dans le compte de valeur et reprises comptabilisées directe- taines normes comptables internationales
résultat. ment en capitaux propres au cours de (JOUE p. L. 261-297 à L. 261-336.).
• IAS 16 “Immobilisations corporelles” : l'exercice. • http://www.iasb.org
rapprochement entre la valeur comptable • IAS 37 “Provisions, passifs éventuels et
à l'ouverture et à la clôture de l'exercice actifs éventuels” : pour chaque catégo-
■ Robert OBERT
faisant apparaître notamment les pertes rie de provisions, valeur comptable à
de valeur et reprises comptabilisées en l'ouverture et à la clôture de l'exercice, Docteur en sciences de gestion
profit ou perte selon IAS 36. provisions supplémentaires constituées Diplômé d'expertise comptable

Vient de paraître
Le contrôle interne
Les missions d’accompagnement de l’expert-comptable
Cet ouvrage, publié par le Conseil Supérieur à l'attention des professionnels, porte sur les missions
d'accompagnement de l'expert-comptable.
Résultat des réflexions du groupe de travail réuni sous la présidence d'Alain Rolland, cet ouvrage
expose le nouveau contexte réglementaire et explique l'approche de la mission de diagnostic du contrôle
interne à l'usage des cabinets. Les outils qui y sont mis à la disposition des confrères sont destinés à les
sensibiliser au sujet et à les aider, très concrètement, à conduire des missions.

Adressez votre commande accompagnée du règlement à


Expert Comptable Média - 88, rue de Courcelles 75008 Paris
Tél. 01 44 15 95 95 • Fax 01 44 15 90 76 • Prix : 50 €
Internet : www.experts-comptables.fr/boutique Prix spécial pour les membres de l’Ordre : 30 e

R.F.C. 365 Avril 2004