Vous êtes sur la page 1sur 112

Mise en page : Gudrun Challe

Édition : Émeline Marx avec l’aide de Juliette Sauty et Lucile Foucher

© Nathan 2019 – 25 avenue Pierre de Coubertin, 75013 Paris


ISBN : 978-2-09-172859-9

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Avant-propos
Présentation des nouveaux programmes
Les programmes de géographie ont été profondément renouvelés. Trois
changements majeurs sont à souligner.
Tout d’abord, les contenus s’appuient sur un axe principal, porté par une notion
transversale. En Seconde, c’est la notion de « transition » qui se structure autour
de trois thèmes – environnement, développement, mobilités – qui aboutit à un
thème dit « conclusif ». Ce dernier permet de mobiliser les acquis de l’année en les
appliquant à une aire géographique précise : l’Afrique australe.
Ensuite, la grande nouveauté réside dans le fait que la géographie de la France
trouve désormais sa place tout au long des programmes. Autrefois démarquée et
enseignée en classe de Première, la France est maintenant insérée dans chacun
des trois thèmes abordés en tant qu’entrée spécifique. Cela permet une meilleure
interaction entre monde et France.
Enfin, ces nouveaux programmes envisagent aussi bien la démarche inductive
par étude de cas que la démarche déductive. Cela permet une plus grande liberté
pédagogique.

La conception des manuels


Plusieurs principes ont dicté notre travail afin de respecter la « philosophie »
de ces nouveaux programmes. Nous avons bien entendu veillé à vous proposer
un manuel en totale conformité avec ces programmes : pages de cours, notions
expliquées et détaillées au moyen de nombreux schémas, études de cas…Mais
nous avons également souhaité proposer des entrées originales au travers des
pages « Géo Autrement » et « Géo Débat ».
Par ailleurs, nous avons eu le souci du respect de votre liberté pédagogique.
Avec le manuel, toutes les mises en œuvre sont envisageables en fonction de vos
choix et des profils des classes et des élèves. Ainsi, vous trouverez en plus des
études de cas des « dossiers » thématiques plus généraux pouvant venir en appui
des cours, dans une démarche plus déductive.
Nous avons également voulu faciliter la mise en œuvre de la différenciation :
dans les activités, vous trouverez systématiquement deux itinéraires qui proposent
un parcours plus ou moins guidé, ainsi que de nombreuses fiches à imprimer sur le
site Nathan et le manuel numérique, à distribuer aux élèves qui en auraient besoin.
Nos manuels ont surtout été pensés pour les élèves qui doivent pouvoir s’en
servir en autonomie. Des onglets permettent un repérage et une circulation
faciles et rapides. Les grands documents (cartes, photos, infographies…) ont été
privilégiés, tout comme les textes écrits par des géographes. Le cahier « Guide du
lycéen », réalisé en partenariat avec l’ONISEP donne aux élève une vue synthétique
du nouveau lycée et pose des jalons pour réussir l’entrée en Seconde. En plus de
ce guide, des pages « orientation » montrent que la géographie a sa place dans la
construction des parcours éducatifs et professionnels.
Les cours sont synthétiques, les schémas faciles d’appropriation. Les pages
«  Apprendre à apprendre  », «  Apprendre à lire une carte  » favorisent cette
acquission de l’autonomie. De même, les pages de réactivation de connaissances
« Pour entrer dans le thème » permettent aux élèves de consolider leurs savoirs
en autonomie.
Quant aux pages Bac, elles ont été conçues de manière à accompagner les
élèves dans cet exercice qui prendra une forme nouvelle dans le cadre de la réforme,
notamment à travers la nouvelle épreuve de transposition d’un texte en croquis.
Éric Janin, directeur de collection

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 3


Sommaire

Programme ................................................................................................................................................................................................................................................................... 6

Thème 1 : Sociétés et environnements :


des équilibres fragiles ................................................................................................................................................................................... 11

Chapitre 1 – Dans le monde ............................................................................................................................................................................... 15


■■ Les sociétés face aux risques
■■ Des ressources majeures sous pression : tensions, gestion

Chapitre 2 – En France .......................................................................................................................................................................................................... 29


La France : des milieux métropolitains et ultramarins
■■

entre valorisation et protection

Thème 2 : Territoires, populations


et développement : quels défis ? .............................................................................................. 37

Chapitre 3 – Dans le monde ......................................................................................................................................................................... 39


■■Des trajectoires démographiques différenciées :
les défis du nombre et du vieillissement
■■ Développement et inégalités

Chapitre 4 – En France ............................................................................................................................................................................................................ 51


■■La France : dynamiques démographiques,
inégalités socio-économiques

4 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Thème 3 : Des mobilités généralisées ........................................................... 61

Chapitre 5 – Dans le monde ......................................................................................................................................................................... 65


■■ Les migrations internationales
■■ Les mobilités touristiques internationales

Chapitre 6 – En France ............................................................................................................................................................................................................ 81


■■ La France : mobilités, transports et enjeux d’aménagement

Thème 4 : L’Afrique australe : un espace


en profonde mutation ................................................................................................................................................................................. 91

Chapitre 7 – L’Afrique australe : un espace


en profonde mutation .................................................................................................................................................................................................................. 91
■■ Des milieux à valoriser et à ménager
■■Les défis de la transition et du développement pour des pays
inégalement développés
■■Des territoires traversés et remodelés par des mobilités
complexes

Fonds de carte .............................................................................................................................................................................................................................. 105

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 5


Programme
Classe de Seconde : « Environnement, développement,
mobilité : les défis d’un monde en transition » (48 heures)
Le monde contemporain se caractérise par de profonds bouleversements qui s’inscrivent dans
l’espace : croissance démographique sans précédent, accentuation des écarts socio-économiques entre
les territoires, prise de conscience de la fragilité des milieux et accroissement des mobilités. Si les grands
repères spatiaux et les grandes lignes de structuration des espaces perdurent, les équilibres et les
modèles connus sont mis en question. L’environnement, le développement et la mobilité apparaissent
comme des défis majeurs pour les acteurs et les sociétés du monde actuel, même s’ils sont à appréhender
de manière différente selon les contextes territoriaux. En effet, en dépit des tendances générales et des
dynamiques partagées, les espaces et les sociétés ne sont pas uniformisés : il convient de comprendre la
diversité de leurs trajectoires et de leurs modes de développement.
Pour ce faire, la notion de transition est mobilisée pour rendre compte de ces grandes mutations. Elle
est déclinée à la fois à travers l’étude des évolutions environnementales, démographiques, économiques,
technologiques et à travers l’étude des mobilités qui subissent les influences de ces évolutions. Cette
notion de transition désigne une phase de changements majeurs, plutôt que le passage d’un état stable
à un autre état stable. Elle se caractérise par des gradients, des seuils, et n’a rien de linéaire : elle peut
déboucher sur une grande diversité d’évolutions selon les contextes. Elle prolonge et enrichit la notion
de développement durable, que les élèves ont étudiée au collège. La transition est une clé d’analyse des
grands défis contemporains, à différentes échelles, plus qu’un objectif à atteindre. Elle permet d’analyser
la pluralité des trajectoires de développement, tout en interrogeant la durabilité des processus étudiés.

Thème 1 : Sociétés et environnements :


des équilibres fragiles (12-14 heures)

Les relations entre les sociétés et leurs environnements sont


complexes. Elles se traduisent par de multiples interactions.
L’étude des sociétés face aux risques et l’étude de la gestion
Questions d’une ressource majeure (l’eau ou les ressources énergétiques)
permettent d’analyser la vulnérabilité des sociétés et la fragilité
➡➡ Les sociétés face aux risques. des milieux continentaux et maritimes. Les enjeux liés à un
➡➡ Des ressources majeures sous pression : approvisionnement durable en ressources pèsent de manière
croissante et différenciée.
tensions, gestion.
Ces thématiques s’appuient sur la connaissance de la distribution
des grands foyers de peuplement ainsi que des principales
caractéristiques des différents milieux à l’échelle mondiale.

Études de cas possibles :


–– Le changement climatique et ses effets sur un espace densément peuplé.
–– L’Arctique : fragilité et attractivité.
–– La forêt amazonienne : un environnement fragile soumis aux pressions et aux risques.
–– Les Alpes : des environnements vulnérables et valorisés

6 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


En France, la richesse et la fragilité des milieux motivent des
Question spécifique sur la France actions de valorisation et de protection. Ces actions répondent
à des enjeux d’aménagement, nationaux et européens, articulés
➡➡ La France : des milieux métropolitains et
à des défis environnementaux : exploitation des ressources,
ultramarins entre valorisation et protection
protection des espaces, gestion des risques.

Thème 2 : Territoires, populations


et développement : quels défis ? (12-14 heures)

Ce thème interroge la notion de transition tant d’un point de


vue notionnel (transition démographique, transition économique)
Questions que d’un point de vue contextuel, en cherchant à différencier les
territoires. Il s’agit de réfléchir aux enjeux liés au développement
➡➡ Des trajectoires démographiques différen- différencié de la population dans le monde, en questionnant la
ciées : les défis du nombre et du vieillisse- relation entre développement et inégalités.
ment. Une démarche comparative permet de mettre en évidence le
➡➡ Développement et inégalités. fait qu’il n’existe pas un modèle unique de développement, mais
une pluralité de trajectoires territoriales démographiques et
économiques, liées à des choix différents, notamment politiques.

Études de cas possibles :


–– Développement et inégalités au Brésil.
–– Les modalités du développement en Inde.
–– Développement et inégalités en Russie.
–– Les enjeux du vieillissement au Japon.

Au-delà des processus de vieillissement et d’accroissement


de la richesse d’ensemble – sensibles à l’échelle mondiale
Question spécifique sur la France comme à l’échelle nationale – les territoires de la métropole et
de l’Outre-mer sont marqués par la diversité des dynamiques
➡➡ La France : dynamiques démographiques,
démographiques et une évolution différenciée des inégalités
inégalités socio-économiques.
socio-économiques. Des actions nationales et européennes sont
mises en œuvre pour y répondre.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 7


Thème 3 : Des mobilités généralisées (12-14 heures)

Le monde est profondément transformé par les mobilités. Celles-


ci peuvent être motivées par de nombreux facteurs (fuir un
danger, vivre mieux, travailler, étudier, s’enrichir, visiter…).
Les flux migratoires internationaux représentent des enjeux
très différents (géographiques, économiques, sociaux ou encore
Questions politiques et géopolitiques), tant pour les espaces de départ que
pour les espaces d’arrivée. Ils sont marqués par une grande
➡➡ Les migrations internationales diversité d’acteurs et des mobilités aux finalités contrastées
➡➡ Les mobilités touristiques internationales (migrations de travail, d’études, migration forcée, réfugiés…). Ils
font l’objet de politiques et de stratégies différentes selon les
contextes.
Avec le développement et l’évolution des modes de transports,
les mobilités touristiques internationales sont en plein essor et
se diffusent au-delà des foyers touristiques majeurs.

Études de cas possibles :


–– La mer Méditerranée : un bassin migratoire.
–– Dubaï : un pôle touristique et migratoire.
–– Les mobilités d’études et de travail intra-européennes.
–– Les États-Unis : pôle touristique majeur à l’échelle mondiale.

Quotidiennes, saisonnières ou encore ponctuelles, les mobilités


sont multiples en France métropolitaine et ultramarine. Elles
répondent à des motivations diverses et rendent compte aussi
d’inégalités socio-économiques et territoriales.
L’étude de la configuration spatiale des réseaux de transport
et des réseaux numériques de communication invite à analyser
Question spécifique sur la France les formes de la mobilité. Elle met en évidence la mise en
concurrence des territoires en fonction de leurs atouts, mais
➡➡ La France : mobilités, transports et enjeux
également de la distance-temps qui les sépare des principaux
d’aménagement
pôles économiques, administratifs et culturels.
En jouant avec les échelles, l’étude des transports et des
mobilités permet d’appréhender, d’une part, les enjeux de
l’aménagement des territoires, de la continuité territoriale et de
l’insertion européenne ainsi que, d’autre part, la transition vers
des mobilités plus respectueuses de l’environnement.

8 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Thème 4 : L’Afrique australe :
un espace en profonde mutation (8-10 heures)

L’objectif est de comprendre comment une aire géographique


est concernée par les processus étudiés au cours de l’année
de seconde. L’Afrique australe se caractérise par une grande
diversité de milieux, exploités pour leurs ressources. Ces milieux
sont soumis à une pression accrue liée aux défis démographiques,
Questions alimentaires, sanitaires, aux contextes politiques et à certains
choix de développement.
➡➡ Des milieux à valoriser et à ménager. Les transitions, qu’elles soient démographique, économique,
➡➡ Les défis de la transition et du développe- urbaine ou environnementale, y sont marquées par leur
diversité et leur rapidité. Le niveau de développement, le niveau
ment pour des pays inégalement dévelop-
d’intégration des territoires dans la mondialisation et les choix
pés.
politiques influencent les différences de trajectoires de ces
➡➡ Des territoires traversés et remodelés par transitions. Les inégalités et les logiques ségrégatives y sont
des mobilités complexes. particulièrement marquées.
Cet espace se caractérise également par des flux migratoires
complexes, entre exil, transit et installation pour les migrants
internationaux, et affirmation de mobilités touristiques
(écotourisme, safaris...), créatrices de nouvelles inégalités
territoriales.

Notions et vocabulaire à maîtriser à l’issue de la classe de seconde :


–– Acteur, mondialisation, territoire, transition (notions transversales à l’ensemble des
thèmes).
–– Changement climatique, environnement, milieu, ressources, risques.
–– Croissance, développement, développement durable, émergence, inégalité, population,
peuplement.
–– Migration, mobilité, tourisme.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 9


Thème 1 : Sociétés et environnements :
des équilibres fragiles
> MANUEL PAGES 30-99

Rappel du programme
Les relations entre les sociétés et leurs environnements sont
complexes. Elles se traduisent par de multiples interactions.
L’étude des sociétés face aux risques et l’étude de la gestion d’une
Chapitre 1 ressource majeure (l’eau ou les ressources énergétiques) permettent
Dans le monde d’analyser la vulnérabilité des sociétés et la fragilité des milieux
■■ Les sociétés face aux risques continentaux et maritimes. Les enjeux liés à un approvisionnement
■■ Des ressources majeures sous pression : durable en ressources pèsent de manière croissante et différenciée.
tensions, gestion Ces thématiques s’appuient sur la connaissance de la distribution
des grands foyers de peuplement ainsi que des principales
caractéristiques des différents milieux à l’échelle mondiale.
En France, la richesse et la fragilité des milieux motivent des actions
Chapitre 2
de valorisation et de protection. Ces actions répondent à des enjeux
En France d’aménagement, nationaux et européens, articulés à des défis
■■ La France : des milieux métropolitains et
environnementaux : exploitation des ressources, protection des
ultramarins entre valorisation et protection espaces, gestion des risques.

Ouverture de thème La première Marche pour le climat a eu lieu à Paris


et dans plusieurs autres villes françaises le 8 septembre
> MANUEL PAGES 30-31
2018, quelques jours après la démission de Nicolas
Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire,
le 29 août 2018. Le soir-même de cette démission,
■■Programme et objectif plusieurs citoyens ont lancé sur les réseaux sociaux
différents appels à descendre dans la rue pour défendre la
pédagogique du thème biodiversité et exiger des acteurs politiques l’accélération
Le thème 1 porte sur les interactions entre les sociétés de la lutte contre le réchauffement climatique. Dans les
et leurs environnements, en particulier sous l’angle de la jours qui ont suivi, plusieurs centaines de personnalités
maîtrise des risques et de la gestion des ressources, dans du monde du spectacle, de scientifiques et d’acteurs
un contexte de changement climatique global. La notion politiques ont à leur tour signé dans la presse (Le Monde,
de transition renvoie donc aussi bien aux évolutions Alternatives économiques, Libération) des tribunes allant
environnementales (pressions sur les ressources et la dans ce sens.
biodiversité, diffusion des risques, aggravation des Les slogans inscrits sur les banderoles et les
catastrophes) qu’aux réponses politiques visant à y faire pancartes permettent de faire le lien entre problèmes
face dans un contexte de mutations démographiques, environnementaux et facteurs économiques et politiques
économiques et technologiques. Le concept de (« Changeons le système, pas le climat », « L’écologie,
développement durable conserve donc une place centrale pas les lobbies »). Leur écriture en français et en
dans ce nouveau programme. anglais témoigne de l’internationalisation de la prise de
conscience environnementale et reflète les ambitions
mondiales de cette démarche dont on voit qu’elle
rassemble toutes les générations.
■■Commentaire du document Celle-ci se traduit par la multiplication d’initiatives
iconographique citoyennes début 2019 : pétition de l’Affaire du siècle
Le choix de cette photographie, à l’articulation entre lancée par quatre ONG assignant en justice l’État pour
échelles mondiale et nationale, rappelle que chaque thème inaction face au réchauffement climatique, Marche du
du programme (à l’exception du thème conclusif) est siècle du 16 mars 2019, grèves étudiantes pour le climat
décliné dans un chapitre s’inscrivant à l’échelle mondiale à l’appel de la jeune militante suédoise Greta Thunberg.
puis dans un chapitre sur la France.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 11


Pour entrer dans le thème 12.
> MANUEL PAGES 32-35
Changement global
◗◗ 1. Vérifier ses repères géographiques

1. Asie du Sud-Est / Asie du Sud / Europe augmente augmente


2.
b. Les populations se concentrent sur les littoraux.
menace
c. Le Golfe de Guinée est une zone de forte densité. Des territoires
Risques vulnérables
d. L’Antarctique est un désert humain. naturels (enjeux humains

3. Amazonie / Groenland / Sahara / Arabie / Sibérie / augmente et économiques)


Himalaya / Australie / Antarctique

4. réduit réduit
Désert humain Milieu naturel Contrainte naturelle
Ex : Désert australien Milieu aride Sécheresse, manque d’eau
Des réponses apportées à toutes les échelles
Amazonie Milieu équatorial Végétation dense

Groenland Milieu polaire Froid, nuit polaire

Sahara Milieu aride Sécheresse, manque d’eau


Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
Arabie Milieu aride Sécheresse, manque d’eau
le site compagnon Nathan.
Sibérie Milieu polaire Froid, nuit polaire

Himalaya Milieu montagnard Froid, relief (pente, altitude) 13.


Antarctique Milieu polaire Froid, nuit polaire a. Parc national de la Vanoise ➞ Photographie n° 3
b. Parc national de Port-Cros ➞ Photographie n° 1
5.
c. Parc amazonien de Guyane ➞ Photographie n° 2
−−Mers et océans : Océan Atlantique / Manche / mer du
Nord / mer Méditerranée ◗◗ 3. Mobiliser le vocabulaire et les notions
−−Principaux fleuves : Seine / Loire / Garonne / Rhône / 14.
Rhin
a. Le pilier environnemental, le pilier social et le pilier
−−Principaux massifs montagneux : Alpes / Pyrénées / économique.
Vosges / Jura / Massif central
b. •  Développement durable : Un développement
6. qui répond aux besoins des générations actuelles sans
−−En métropole : Océanique / Semi-continental / compromettre la capacité des générations futures à
Méditerranéen / Montagnard répondre aux leurs.
−−Dans les DROM : Tropical et équatorial • Développement équitable : Un développement qui
profite à tous.
◗◗ 2. Tester ses connaissances
15. charbon / gaz / pétrole
7. b. 10 milliards Le pétrole est la principale source d’énergie consommée
dans le monde.
8. b. 10 %
16.
9. a. 50 hab./km²
a➞2
10. b. L’Asie b➞1
11. d. L’Afrique c➞5
d➞3
e➞6
f➞4

12 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


◗◗ 4. Valider des situations géographiques
17.
1. L’eau douce est rare sur la planète et inégalement
disponible.
a. L’eau douce est rare car l’essentiel de l’eau sur la
planète est de l’eau salée.
b. L’eau est inégalement disponible, certains pays
comme l’Égypte sont en situation de pénurie.

2. La vulnérabilité face au risque varie selon les sociétés.


a. La vulnérabilité est plus faible dans les pays
développés
b. Les espaces les plus exposés au risque ne sont pas
forcément les plus vulnérables
c. Dans les pays en développement, la pauvreté
augmente la vulnérabilité.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 13


Chapitre 1 : Sociétés et environnements :
des équilibres fragiles
Dans le monde
➡➡Les sociétés face aux risques
➡➡Des ressources majeures sous pression : tensions, gestion

Ouverture de chapitre chaleur) contribuent aussi à expliquer le renforcement


de ce risque à l’échelle planétaire (Portugal, Grèce,
> MANUEL PAGES 36-37
Espagne, Chili, Australie mais aussi Suède en 2018,
Groenland en 2017).

■■Objectifs du chapitre
Le fait que les émissions de gaz à effet de serre des
activités humaines constituent la principale cause du ■■Bibliographie
changement climatique a été confirmé dans le dernier
rapport du GIEC, paru en octobre 2018. Le rapport de la ◗◗ Ouvrages généraux
Plateforme intergouvernementale scientifique et politique −−Paul ARNOULD, Yvette VEYRET, Atlas du
sur la biodiversité et les services écosystémiques développement durable, Autrement, 2019.
(IPBES) publié en avril 2019, insiste sur l’accélération
−−Paul ARNOULD et Laurent SIMON (dir.), Géographie
rapide du taux d’extinction des espèces, sous pression
des environnements, Major, 2018.
du changement climatique mais aussi de l’agriculture,
de la pêche, de la chasse et de la pollution industrielle. −−Bertrand BARRÉ et Bernadette MÉRENNE-
Cette fragilisation croissante des milieux se double d’un SCHOUMAKER, Atlas des énergies mondiales,
renforcement de la vulnérabilité des sociétés face aux Autrement, 2017.
aléas climatiques. −−David BLANCHON, Atlas mondial de l’eau,
En complément des études de cas proposées, nous Autrement, 2017.
proposons une entrée dans le chapitre par des dossiers −−François-Marie BRÉON, Gilles LUNEAU, Atlas du
à l’échelle mondiale. Ils portent sur des questions dont climat, Autrement, 2018.
le traitement est lui aussi spécifié dans les programmes −−Coll., Amazonie. Préserver et exploiter, Mappe,
(la gestion des risques, la gestion d’une ressource) mais Ateliers Henry Dougier, 2015.
aussi sur les liens entre santé et changement climatique,
−−Coll., Arctique. Climat et enjeux stratégiques, Mappe,
un sujet moins fréquemment abordé.
Ateliers Henry Dougier, 2015.

◗◗ Articles et revues

■■Commentaire du document −−« Amazonie – Le labo du futur », Courrier International,


n°1455, septembre 2018.
iconographique
Depuis le début des années 2000, la Californie est ◗◗ Sites Internet
confrontée à des incendies dévastateurs. Ils ont été −−Atlas en ligne de l’Agence internationale de l’énergie,
particulièrement meurtriers en 2017 et 2018 en périphérie (2017) : http://energyatlas.iea.org
de Los Angeles et de Sacramento où la vulnérabilité est
−−Atlas en ligne de la justice environnementale,
renforcée par l’étalement urbain et une forte imbrication
(2015) :https://ejatlas.org/
entre milieux forestiers et espaces suburbains (suburbs).
L’analyse de cette photographie peut aussi être l’occasion −−Enquête en ligne de l’Institut national de la recherche
d’évoquer indirectement la place des États-Unis dans agronomique, « En 2100, on fera comment ? » :
la lutte contre le changement climatique. Si le facteur https://enquetes.inra.fr/index.php/184354?lang=fr
déclencheur des incendies est souvent d’origine humaine
(incivilité, accident, pyromanie), certaines conséquences
du changement climatique (sécheresse, vagues de

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 15


Étude de cas – Le Bangladesh : • Doc. 8 - Dhaka inondée

un espace densément peuplé Le Bangladesh est l’un des pays au monde parmi les
plus touchés par les effets du changement climatique. Si
face au changement climatique les cyclones ne sont pas plus fréquents, les précipitations
> MANUEL PAGES 38-41 sont plus irrégulières avec de fortes intensités pluvieuses
et une accentuation de la sécheresse dans les régions du
◗◗ Les documents : compléments d’information sud-est et de l’ouest. La montée du niveau de la mer
menace une partie du territoire.
• Doc. 1 - Le peuplement du Bangladesh
Le Bangladesh est l’un des pays les plus densément • Doc. 9 - L’aménagement des terres basses
peuplés (1173 hab./km2) au monde après des cités-États
comme Monaco, Singapour ou des archipels comme les Face à la salinisation des terres et des eaux utilisées
Maldives. C’est un espace plein avec peu de zones de traditionnellement pour la riziculture, les paysans tentent
faibles densités. des alternatives dans l’espoir de conserver une activité
agricole nourricière et d’éviter un déplacement forcé
vers les villes. L’élevage de crevettes n’est pourtant pas
• Doc. 2  - Pays les plus affectés par les catas-
une solution durable dans la mesure où elle renforce la
trophes météorologiques (1998-2017)
salinité de l’eau et bouleverse les écosystèmes.
Les résultats de ce tableau soulignent la vulnérabilité
des pays pauvres aux risques climatiques. Face au G20, le • Doc. 10  - L’action politique internationale du
V20 (dont sont membres le Bangladesh et les Philippines), Bangladesh
créé en 2015, regroupe les pays les vulnérables aux aléas
climatiques. L’objectif est de mutualiser leurs forces dans Face à la salinisation des sols, les paysans doivent
les négociations internationales sur le climat. partir ou trouver des adaptations locales. À l’échelle
internationale, le Bangladesh est considéré comme un
laboratoire du changement climatique, ce qui permet au
• Doc. 3 - L’érosion des rives et des chars, doc. 4 -
gouvernement de jouer un rôle diplomatique dans les
L’environnement fluvial du Bangladesh et doc. 5 -
négociations internationales.
Les risques d’inondation au Bangladesh
L’environnement fluvial (le plus vaste delta au monde ➡➡Itinéraire 1
alimenté par des fleuves parmi les plus puissants au
monde) explique qu’une partie de la population vit sur 1. Le Bangladesh est un pays tropical d’Asie du Sud
les rives et les chars fertilisés par les limons. L’exposition entre l’Inde et le Myanmar. Il est alimenté par trois
très forte des populations aux aléas, en particulier les grands fleuves qui descendent de l’Himalaya et se jettent
inondations et les cyclones montre une vulnérabilité dans le Golfe du Bengale.
extrême. En septembre 2018, les eaux du Padma gonflées
par une longue période de pluies de mousson plongent 2. Le Bangladesh (167, 1 millions d’habitants), petit
les habitants dans l’insécurité alimentaire. territoire très densément peuplé (1173 hab./km2) est
un espace plein. La population, majoritairement rurale
• Doc. 6 - Les effets du changement climatique (65%), s’amasse le long des fleuves (parfois sur les
chars), sur de vastes plaines alluviales et sur le littoral
La carte met en évidence l’intensification des risques
du golfe du Bengale. Le « processus d’urbanisation »
naturels en lien avec le changement climatique. Les
concerne quelques grandes agglomérations, en
zones littorales et les rives sont clairement menacées de
particulier Dhaka (18 millions d’habitants), Chittagong
disparition, d’où une menace sur les populations et leurs
ou Khulna. Les faibles densités, inférieures à 250 hab./
ressources agricoles (vivrières).
km2, correspondent à des reliefs collinaires situés à l’est
de Chittagong le long de la frontière avec l’Inde et le
• Doc. 7 - Changement climatique et déplacement Myanmar et à la forêt de mangroves des Sundarbans au
de populations sud-ouest.
En 2050, selon la Banque mondiale, ce sont 143
millions de personnes qui seraient obligées de se 3. Principalement constitué d’un delta regroupant les
déplacer à l’intérieur de leur propre pays pour des eaux de trois grands fleuves, le Bangladesh baigne dans
raisons climatiques, dont 40 millions en Asie du Sud. Au un environnement fluvial et maritime marqué par des
Bangladesh, pays très agricole, l’insécurité alimentaire altitudes très basses : 80 % du territoire est situé à moins
dues aux pénuries d’eau potable et à la baisse des de 12 mètres d’altitude. Ces vastes plaines alluviales,
rendements conduirait à d’importants mouvements de alimentées par les pluies de la mousson, sont très fertiles
population. pour les rizières.

16 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


4. La réponse pourra s’articuler autour des éléments négociations sur le climat. Il s’est associé à d’autres États
suivants : vulnérables pour former le « Climate Vulnerable Forum
−−des risques naturels liés à des aléas climatiques très » et le V20. Lors de la COP 21, ces pays ont réclamé une
fréquents (l’un des pays les plus touchés au monde par limitation de l’augmentation de la température à 1,5 °C
les inondations, les cyclones, les raz-de-marée et des au lieu de 2 °C.
épisodes de sécheresse plus fréquents) ;
9. La réponse pourra s’articuler autour des éléments
−−les effets sur les milieux et sur la population sont suivants :
dévastateurs : érosion des rives, des chars et des côtes,
−−la protection des terres agricoles menacées par les
envasement des rivières rehaussant leur lit et amplifiant le
inondations et l’érosion ;
risque d’inondations ; de lourds bilans humain (le nombre
annuel moyen de décès est de 635,5 pour la période −−la lutte contre l’insécurité alimentaire face à la baisse
1998-2017) et matériel (habitations, infrastructures et des récoltes et au manque d’eau douce (adaptation
récoltes détruites, pertes du bétail) ; à l’échelle locale) et le défi sanitaire (risque accru de
maladies lié à la salinisation des sols) ;
−−une population très vulnérable : sa forte exposition
au danger est renforcée par la pauvreté, par la forte −−le défi migratoire ;
« pression démographique » et par le « processus −−la lutte diplomatique du Bangladesh à l’échelle
d’urbanisation » ; mondiale pour convaincre les grandes puissances de
−−un accès aux ressources naturelles difficile (insécurité lutter contre le changement climatique.
alimentaire, endettement).
➡➡Itinéraire 2 - Réaliser un croquis de synthèse
5. Dans son dernier rapport de 2018, le GIEC prévoit
Proposition de légende :
une augmentation globale des températures à la surface
de la terre comprise « entre 1,4 ° et 2,6 °C d’ici 2050, et
Le Bangladesh, un espace vulnérable
entre 2,6 ° et 4,8 °C d’ici 2100 ».
––Espaces de très fortes densités de population (plus de 500hab/km2)
6. Le changement climatique aggrave les risques
naturels existants. Les aléas climatiques plus intensifs ––Principales villes (plus de 1 million d’habitants)

(inondations notamment) renforcent la vulnérabilité du


––Limites des zones situées à moins de 10 m d’altitude
milieu et des populations : terres agricoles menacées par
l’accélération de l’érosion des berges et des chars, par ––Principaux cours d’eau
l’augmentation probable du niveau de la mer et par leur
Des risques renforcés par le changement climatique
salinisation. D’autres zones situées à l’ouest et à l’est
sont, quant à elles, exposées à la sécheresse. ––Espaces d’inondations fluviales

7. L’accélération des déplacements climatiques ––Cyclones et moussons d’été

s’explique par l’augmentation de l’insécurité alimentaire


(diminution des récoltes, stress hydrique, hausse de
––Crues liées à la fonte des neiges et des glaciers de l’Himalaya

niveau de la mer) et des risques sanitaires (« 20 millions ––Espaces submergés si l’eau montait d’un mètre
de personnes vivant dans les zones littorales connaissent
déjà des problèmes de santé à cause de la salinisation des Un pays en transition qui s’adapte

ressources en eau potable »). Le sud du Bangladesh à ––Principales digues


proximité du Golfe du Bengale et les zones de sécheresse
sont les plus exposés. En Asie du Sud, « 40 millions de Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
migrants climatiques » pourraient être dénombrés d’ici le site compagnon Nathan.
2050 dont un tiers pour le Bangladesh.

8. À l’échelle locale, les productions villageoises sont


en transition afin de lutter contre les effets nocifs du
changement climatique : conversion de rizières devenues
infertiles en étangs d’élevage de crevettes et de crabes,
nouvelle variété de riz plus résistante au sel… Des
acteurs privés (chercheurs, organisations internationales
ou ONG) expérimentent de nouvelles possibilités
d’adaptation sur le terrain comme si le Bangladesh était
devenu un laboratoire de la lutte contre le changement
climatique. À l’échelle internationale, le gouvernement
du Bangladesh tente de peser diplomatiquement dans les

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 17


Étude de cas – L’Arctique : réfléchissement du rayonnement solaire. Elle perturbe
aussi les pratiques traditionnelles de pêche et de chasse
un milieu polaire attractif des peuples autochtones. Le dégel du pergélisol (sol gelé
et fragile en permanence) favorise l’effondrement de bâtiments, la
> MANUEL PAGES 42-43 déformation des routes et la libération des gaz à effet de
serre qu’il contient (dioxyde de carbone, méthane). La
◗◗ Les documents : compléments d’information prolifération du plancton liée au réchauffement des eaux
perturbe les chaînes alimentaires dans l’océan Arctique.
• Doc. 1 - Le port de Sabetta (Russie)
2. La fonte de la banquise et de l’inlandsis du
Le port de Sabetta a été inauguré en 2017 afin
Groenland favorise l’accès aux ressources de l’Arctique
de faciliter les exportations du gaz extrait dans la
(hydrocarbures, ressources minières et halieutiques) et
péninsule de Yamal. Il résulte d’un partenariat entre
contribue à l’ouverture de nouvelles routes maritimes
Novatek, entreprise de production de gaz naturel, et le
à l’échelle mondiale ainsi qu’à l’augmentation de la
gouvernement russe.
fréquentation touristique (croisières).

• Doc. 2 - Les conséquences du changement clima- 3. L’exploitation des ressources de l’Arctique n’est pas
tique dans l’Arctique sans risques pour les fragiles milieux polaires (marée
Cette infographie qui se prête à une analyse scalaire a noire, pollution aux métaux lourds). Elle favorise aussi
été réalisée à partir d’un article de Jennifer Ann Francis, d’une part, les contentieux entre États concernant la
scientifique promue à la tête du centre de recherche délimitation des ZEE dans l’océan Arctique afin de
Woods Hole (Massachussetts) en 2018, après avoir été s’approprier les ressources qu’il recèle et, d’autre part, les
longtemps professeure à l’Institut des sciences marines conflits d’usage entre activités traditionnelles tributaires
et côtières de l’Université Rutgers (New Jersey). Elle des équilibres naturels des milieux (pêche côtière,
présente les différentes conséquences du changement chasse) et activités industrielles davantage prédatrices
climatique en Arctique. (pêche au chalutier, extraction pétrolière et gazière).

4. L’Arctique est de plus en plus transformé par des


• Doc. 3 - L’Arctique face aux nouveaux défis clima- mécanismes climatiques planétaires qui dépassent
tiques et géopolitiques l’échelle macrorégionale mais on ne peut pas dire
Ce document, qui présente les nouveaux défis qu’il s’agisse d’un territoire engagé dans la transition
climatiques et géopolitiques en Arctique, s’inspire de la écologique. Au contraire, l’exploitation de nouveaux
carte géante « L’Arctique : enjeux émergents et nouvelles gisements de ressources fossiles va à l’encontre de la
vulnérabilités » publiée par les Ateliers Henry Dougier transition énergétique tandis que la mise en valeur de
dans la série Mappe en 2015. On pourra d’ailleurs nouvelles zones de pêche témoigne des limites de la prise
se référer à cette publication qui rassemble aussi les de conscience écologique dans la région. L’Arctique
contributions des plus grands spécialistes de l’Arctique, est donc surtout en transition économique puisque
notamment les géographes Éric Canobbio et Frédéric ses activités traditionnelles doivent cohabiter avec
Lasserre. des activités industrielles beaucoup plus prédatrices.
L’ouverture de nouveaux sites d’exploitation du sous-
• Doc. 4 - Les peuples autochtones face au chan- sol et de nouvelles routes maritimes favorise son
gement climatique intégration à l’économie mondialisée. Elle renforce aussi
le peuplement (villes minières, ports) de milieux polaires
Ce texte met en évidence le caractère systémique des longtemps isolés aux limites de l’œkoumène.
mutations qui découlent du changement climatique dans
l’Arctique, sur les plans environnementaux, sociaux,
économiques et géopolitiques.

➡➡Itinéraire 1
1. Le réchauffement climatique contribue à
l’augmentation du niveau des océans en raison de la
fonte de l’inlandsis du Groenland. Il entraîne aussi une
diminution de l’étendue de la banquise qui favorise
l’érosion des littoraux arctiques désormais davantage
exposés aux effets des tempêtes. Cette fonte de la banquise
alimente elle-même l’augmentation des températures
de l’air et des océans car elle joue moins son rôle de

18 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


➡➡Itinéraire 2 - Réaliser un schéma fléché
Proposition de schéma fléché :
L’Arctique face au changement climatique : un espace en transition

Hausse du niveau des océans Augmentation des gaz Dégel


et réchauffement des eaux à effet de serre du pergélisol

Perturbation des chaînes Nouveaux risques (érosion littorale,


alimentaires et arrivée de Recul de la banquise effondrement des bâtiments,
nouvelles espèces halieutiques déformation des routes)

Exploitation de nouvelles Exploitation Ouvertures de nouvelles Développement


zones de pêche des hydrocarbures routes maritimes touristique

Concurrence Pollution Concurrence entre États Tensions géopolitiques


entre pêche côtière atmosphérique pour l’accès aux ressources (délimitation des ZEE)
et pêche hauturière et marine

  Aspects environnementaux  Entraîne


  Aspects économiques  Favorise
Conflits d’usages entre peuples autochtones   Aspects sociaux
et nouveaux acteurs économiques   Aspects géopolitiques

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

Étude de cas – L’Amazonie : un caractère transfrontalier mais aussi parce que cette
écorégion joue un rôle essentiel dans les mécanismes
milieu forestier fragile soumis climatiques terrestres et dans la biodiversité mondiale.
aux pressions et aux risques
> MANUEL PAGES 44-47 • Doc. 3  - Peuplement et exploitation des res-
sources en Amazonie
◗◗ Les documents : compléments d’information
Ce document s’inspire de la carte géante « L’Amazonie
• Doc. 1 - Porto Velho (Brésil), une ville amazonienne en dangers » publiée par les Ateliers Henry Dougier dans
la série Mappe en 2015. On pourra d’ailleurs se référer
Cette vue aérienne oblique se prête à une analyse avec profit à cette publication qui rassemble aussi les
par plans. Elle souligne le fait que l’Amazonie est contributions des plus grands spécialistes de l’Amazonie,
non seulement une forêt habitée mais qu’il s’agit en particulier les géographes Martine Droulers, Hervé
aussi d’un espace urbanisé. Au premier plan, la trame Théry, Vincent Dubreuil et François-Michel Le Tourneau.
hippodamienne est caractéristique des villes de fronts
pionniers créées ex nihilo. À l’arrière-plan, le cours
• Doc. 4 - L’Amazonie et le changement climatique
d’eau, la forêt, le barrage et les défrichements menés à
des fins agricoles permettent d’évoquer la diversité des Ce texte est un extrait traduit de l’anglais d’un
ressources de l’Amazonie et de leur exploitation. article issus des travaux d’un collectif de scientifiques
chiliens, péruviens, brésiliens, britanniques et français.
• Doc. 2 - L’Amazonie en chiffres Son coordonnateur, Jonathan Barichivich, est un
jeune chercheur chilien spécialiste du réchauffement
Ce document a été réalisé d’après une infographie climatique. Il a d’ailleurs été sélectionné par les
publiée dans un numéro spécial de Courrier International ministères des Affaires Etrangères et de l’Enseignement
« Amazonie – Le labo du futur » paru en septembre 2018. supérieur dans le cadre du projet « Make Our Planet
Son intérêt réside en particulier dans l’articulation de Great Again » pour poursuivre un cursus post-doctoral
différentes échelles : l’Amazonie se trouve au cœur de deux ans en Sciences de la Terre à l’Université de
d’enjeux internationaux non seulement de par son Versailles.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 19


• Doc. 5 - L’Amazonie, entre pressions environne- ameublement). Les ressources du sous-sol (minerais et
mentales et protection pierres précieuses, hydrocarbures) sont abondamment
Ce travail cartographique synthétise les informations exploitées pour alimenter les industries métallurgies et
très précises fournies par la carte géante « L’Amazonie pétrochimiques.
en dangers » publiée par les Ateliers Henry 2. Le changement climatique se traduit en Amazonie
Dougier dans la série Mappe en 2015 et celle de par des phénomènes de plus en plus extrêmes : fortes
la Red Amazónica de Información Socioambiental sécheresses, inondations dévastatrices. C’est la
Georreferenciada (2017) téléchargeable sur le site conséquence des effets combinés de la déforestation,
https://www.amazoniasocioambiental.org/es/ qui de la construction de barrages (diminution des capacités
propose de nombreuses ressources cartographiques et un de rétention de l’eau des forêts) et des fluctuations de
remarquable travail de veille scientifique sur l’Amazonie. la température des océans (dérèglement de leur rôle de
thermostat).
• Doc. 6 - La déforestation de l’Amazonie au Brésil
(2017) 3. Plusieurs facteurs concourent au recul de la forêt
amazonienne et de sa biodiversité : déforestation liée à
Cette vue aérienne oblique peut être replacée dans une
l’exploitation du bois et à l’extension de l’agriculture,
démarche diachronique soulignant les différentes étapes
immersion consécutive à l’aménagement de barrages,
d’un front pionnier amazonien : ouverture d’une piste
multiplication des sites d’exploitations de minerais
d’accès, défrichement par le feu, développement de
ou d’hydrocarbures, étalement urbain. Ces activités
l’élevage bovin extensif avant une mise en culture plus
humaines renforcent aussi certains risques climatiques et
intensive (soja, maïs, café).
perturbent les services rendus par les équilibres naturels
de l’Amazonie.
• Doc. 7 - Des Amérindiens réclament la démarca-
tion de leurs terres 4. Le recul de la forêt amazonienne lui permet de moins
Le peuple Munduruku a obtenu en 2017 l’arrêt des en moins d’exercer son rôle en matière de stockage du
travaux d’un barrage sur le Rio São Manuel aux confins carbone et de filtration de l’air et de l’eau. La limitation
des États du Pará, de l’Amazonas et du Mato Grosso. de ce rôle régulateur contribue donc à aggraver les effets
Cette victoire provisoire ne doit cependant pas occulter du réchauffement climatique à l’échelle mondiale. À
l’accélération de la déforestation de l’Amazonie depuis la l’inverse, la dégradation de la forêt (notamment par le
présidence de Michel Temer (2016-2018) et le soutien de feu) favorise les émissions de gaz à effet de serre mais
l’actuel président Jair Bolsonaro à de nombreux projets aussi l’érosion du sol et la perte de biodiversité.
d’exploitation minière et hydroélectrique en Amazonie.
5. Le développement du réseau routier joue un
rôle essentiel dans la diffusion des fronts pionniers
• Doc. 8 - Le regard d’une militante amérindienne en Amazonie. Ceux-ci contribuent à l’expansion de
en Équateur l’urbanisation, de l’agriculture (élevage, culture du
La militante amérindienne Nina Gualinga est issue de la soja) et de l’exploitation forestière mais aussi minière et
tribu Sarayaku qui a obtenu du gouvernement équatorien, pétrolière qui favorisent la déforestation. Ces pressions
dès 1992, un titre de propriété sur un territoire d’un sur les milieux amazoniens entraînent une perte de
million d’hectares. Mais, en 2001, sans avoir consulté biodiversité qui affecte les Amérindiens vivant de la
la population locale, l’État a attribué un cinquième de cueillette, de la chasse et de la pêche.
ce territoire à l’exploitation pétrolière. Née d’un père
suédois, Nina Gualinga a mis à profit sa double culture 6. Les peuples autochtones amérindiens sont des
pour sensibiliser l’opinion mondiale aux pressions dont acteurs majeurs de la lutte contre les pressions sur
sont victimes les peuples autochtones d’Amazonie. l’Amazonie. Ils peuvent bénéficier du soutien d’ONG
internationales telles que Greenpeace dont le logo
apparaît sur la banderole déployée par les Amérindiens
➡➡Itinéraire 1
manifestant à Brasília. Les périmètres protégés
1. On peut considérer que les services rendus par (territoires amérindiens, parcs, réserves) jouent aussi
l’Amazonie à l’humanité sont des ressources (stockage un rôle essentiel mais leur étendue et leur niveau de
du carbone, filtration de polluants, rétention de l’eau, protection varient selon les États.
pollinisation opérée par les insectes). La biodiversité
7. Les Amérindiens réclament la reconnaissance
fait l’objet de multiples usages dans la pharmacopée
officielle des usages traditionnels qu’ils exercent en
des peuples amérindiens. L’Amazonie offre aussi des
Amazonie. Leurs droits sont d’autant plus difficiles à
ressources valorisées à des fins productives, comme l’eau
faire valoir que la notion de propriété privée n’existe pas
et le bois, notamment utilisés pour l’hydroélectricité
pour ces peuples autochtones. Au Brésil, la loi sur les
et l’approvisionnement des scieries (parquet,

20 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


terres, qui permet à tout citoyen de demander la propriété Étude de cas – Les Alpes :
de terres publiques non affectées s’il y réside, a joué un
rôle majeur dans la déforestation de l’Amazonie dans des milieux montagnards
un contexte de flou cadastral favorisant les fazendeiros vulnérables et valorisés
et autres spéculateurs fonciers. La structuration de la > MANUEL PAGES 48-49
lutte des Amérindiens l’Amazonie passe aussi par le
développement, en particulier sur le plan économique ◗◗ Les documents : compléments d’information
(afin de pas céder aux sirènes du profit lié à l’exploitation
des ressources de la forêt) et éducatif (afin d’améliorer • Doc. 1 - Les Alpes, des environnements protégés
la connaissance de leurs droits et de renforcer leur La carte permet de montrer les diverses échelles de
conscience politique). protection. Elle met en évidence une coopération au sein
d’organismes internationaux.
8. Sur le plan économique, la gestion traditionnelle
des Amérindiens (chasse, cueillette, pêche) est devenue
minoritaire par rapport aux modes d’exploitation destinés • Doc. 2 - Les Alpes face au changement climatique
à alimenter l’économie mondialisée. Cette prédation et doc. 3 - Les Alpes, laboratoire climatique
des ressources favorise, sur le plan démographique, Les documents se complètent pour montrer les effets
la densification du peuplement dans le cadre de fronts du réchauffement climatique sur les milieux, sur les
pionniers qui entraînent une urbanisation croissante ressources et sur les sociétés alpines. La CIPRA (doc
le long des voies navigables et des axes routiers. Les 3) émet régulièrement des rapports sur la protection de
arbitrages politiques entre poursuite de la surexploitation l’environnement alpin.
et renforcement de la préservation des ressources joueront,
dans les prochaines années, un rôle essentiel dans la • Doc. 4 - Le milieu montagnard alpin et doc. 5 - Les
limitation des conséquences du réchauffement climatique enjeux du tourisme alpin
et la préservation de la biodiversité à l’échelle mondiale.
Deux stratégies du secteur touristique pour faire face à
la diminution de l’enneigement s’opposent : un maintien
➡➡Itinéraire 2 - Réaliser un croquis de synthèse des sports d’hiver comme pratique principale au prix
Proposition de légende : d’investissements lourds et de techniques nouvelles ; une
réorientation vers des pratiques plus durables.
Des ressources amazoniennes exploitées

––Espaces forestiers ➡➡Itinéraire 1

––Barrages hydroélectriques 1. L’altitude, le froid, la pente et l’enneigement


entraînent des difficultés d’aménagement et d’occupation
––Minerais et pierres précieuses ainsi que l’isolement des populations mais permettent,
selon l’étagement, la pratique des sports d’hiver et la
––Hydrocarbures
diversité des pratiques agricoles (cultures, pastoralisme).
Un espace exposé aux pressions et aux risques Les risques naturels sont essentiellement les avalanches,
––Espaces les plus exposés aux risques naturels
les éboulements et les glissements de terrain ainsi que les
crues torrentielles.
––Étalement urbain
2. Selon le GIEC, les Alpes se réchauffent vite (déjà
––Principaux axes de transports plus 2° C). Les effets d’un réchauffement de 2,5 à 4,5 °C
d’ici 2050 seraient multiples : fonte des glaciers (90 %
pourraient disparaître), diminution de l’enneigement
––Déforestation (agriculture, exploitation du bois)

Les actions de protection et leurs limites affectant le débit des cours d’eau et réchauffement
––Zones naturelles protégées
des lacs d’altitude, dégel du pergélisol, épisodes de
sécheresse, écosystèmes menacés. Pour les sociétés :
––Territoires amérindiens diminution de la ressource en eau mais une pénurie peu
probable, difficultés d’irrigation, limitation des pratiques
––Développement de l’écotourisme
de sports d’hiver avec des effets négatifs sur l’économie
––Conflits territoriaux
locale, intensification des risques naturels.

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur 3. La protection des milieux alpins s’effectue à
le site compagnon Nathan. plusieurs échelles :
−−aux échelles locale et régionale : protection des
milieux (réserves naturelles, parcs naturels régionaux)

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 21


et pratiques touristiques douces (randonnées, VTT) ; Dossier – Changement
−−aux échelles nationale et internationale : parcs climatique et risques sanitaires
nationaux, zones inscrites au Patrimoine mondial naturel
de l’Unesco (site suisse mondial de Jungfrau-Aletsch- > MANUEL PAGES 50-51

Bietschhorn), charte de développement durable signée


◗◗ Les documents : compléments d’information
par les États de la Convention alpine et par les « Villes
des Alpes de l’année ». • Doc. 1 - Campagne d’information sur le lien entre
changement climatique et santé
4. Des solutions durables existent : renforcer la
coopération internationale, pérenniser les périmètres Le Global Climate and Health Alliance propose sur
déjà préservés, renforcer les pratiques touristiques son site Internet un rapport de synthèse accompagné de
douces, élargir les offres touristiques en dehors de vidéos et d’infographies (en anglais) qui constituent une
la saison hivernale, soutenir les activités artisanales véritable mine d’informations : https://noharm-global.
et l’agrotourisme pour réduire la dépendance à org/articles/news/global/health-professionals-call-
l’enneigement. À l’inverse, certaines stations de ski climate-action-response-un-report
investissent dans des techniques innovantes afin d’assurer
leur « viabilité » : canons à neige, neige de culture, neige • Doc. 2 - Campagne de lutte contre le moustique
artificielle, amélioration du damage… tigre à Sullana au Pérou (2017)

5. La réponse pourra s’articuler autour des éléments Cette photographie peut être analysée de manière
suivants : croisée avec des cartes de la progression du virus zika
dans le monde depuis 1947 et jusqu’à l’épidémie qui a
−−les multiples effets du réchauffement des Alpes sur
touché l’Amérique latine en 2015-2016. L’OMS propose
les milieux et sur les ressources, une intensification des
un dossier très complet sur le sujet : https://www.who.
risques ;
int/emergencies/zika-virus/timeline/en/#&gid=1&pid=3
−−la préservation des environnements à poursuivre à
toutes les échelles ;
• Doc. 3 - Le changement climatique, facteur de dif-
−−l’adaptation des sociétés sur le plan économique fusion des risques sanitaires
(diversité des solutions pour le tourisme et l’agriculture)
dans une perspective de développement durable. Cette carte a été réalisée à partir d’informations
fournies par l’Atlas du climat, Autrement, 2018 et la page
« Changement climatique » du site Internet de l’OMS qui
➡➡Itinéraire 2 – Préparer un exposé oral fournit de nombreuses informations sur les liens entre le
Des conseils sont proposés à l’élève dans les ressources changement climatique et la santé : https://www.who.int/
du manuel numérique. topics/climate/fr/
• Quelques ressources documentaires :
−−L’Atlas du Mont-Blanc : • Doc. 4 - Des conséquences sanitaires
https://www.atlasmontblanc.org/fr/le-changement- Professeurs et élèves se réfèreront avec profit à
climatique-et-ses-impacts-dans-les-alpes l’atlas dont a été extrait ce texte. L’ouvrage aborde
−−Le site de la Convention alpine : successivement le fonctionnement du climat global, les
http://www.alpconv.org/fr facteurs du changement climatique, ses conséquences
−−Une brochure : « Le changement climatique. Ses effets et les moyens de lutte de manière très complète et
sur les Alpes et comment nous pouvons agir » http:// richement illustrée.
www.alpconv.org/fr/publications/brochures/Documents/
AlpineConventionFolder_Climate_Change_2017_ ➡➡Itinéraire 1
FR.pdf
1. Le changement climatique est à l’origine de
canicules facteur de surmortalité directe (déshydratation)
et indirecte (incendies, insécurité alimentaire). Il
contribue aussi à l’aggravation des inondations qui
peuvent s’avérer meurtrières et il alimente la pollution
atmosphérique qui favorise les maladies respiratoires. La
chaleur favorise aussi la diffusion de certaines maladies
tropicales en direction de régions habituellement plus
tempérées.

22 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


2. Le changement climatique entraîne des sécheresses Les manifes- Les consé- Les straté-
qui réduisent la ressource en eau et favorisent la tations du quences du gies d’adap-
désertification tout en limitant les possibilités de changement changement tation et de
recourir à l’irrigation dans les régions les plus arides. climatique climatique sur prévention
Cette situation génère des mauvaises récoltes facteur la santé

d’insécurité alimentaire. Par ailleurs, la chaleur renforce Doc. 3 ––Augmentation


de la température
––Surmortalité liée
aux canicules, aux
X

aussi la toxicité des polluants tandis que les hautes moyenne et vagues incendies et à la
de chaleur pollution
pressions qui accompagnent souvent les vagues de ––Diffusion de mala-
chaleur limitent la dispersion des polluants. La chaleur dies tropicales

associée à l’humidité contribue aussi à la propagation ––Insécurité ali-


mentaire liée à la
des vecteurs (moustiques, oiseaux) de certaines maladies désertification et à
la diminution des
tropicales en dehors de leurs zones d’endémicité ressources alimen-
habituelles.
taires (agriculture,
pêche)

3. Les campagnes d’information et de prévention


Doc. 4 ––Renforcement ––Diffusion de X
de la chaleur et de maladies tropicales
auprès de la population jouent un rôle essentiel dans la l’humidité vers les régions
tempérées
gestion des risques sanitaires découlant du changement ––Diffusion des aller-
climatique. Il s’agit aussi bien de limiter les conditions gies aux pollens

de diffusion des vecteurs de maladies tropicales que


de promouvoir des pratiques permettant de limiter la 2. Afin de compléter leurs sources d’information, les
pollution urbaine (mobilités douces, agriculture urbaine, élèves pourront se référer à cette page du site Internet de
végétalisation). l’OMS qui fournit de nombreuses informations sur les
liens entre le changement climatique et la santé : https://
4. La réduction de la pollution atmosphérique est www.who.int/topics/climate/fr/
essentielle car il s’agit à la fois d’un facteur d’aggravation
et d’une conséquence du réchauffement climatique. En 3. Des logiciels (Studio-Crap, Canva, Publisher)
la matière, les actions individuelles sont utiles mais peuvent être utilisés par les élèves afin d’agrémenter leur
elles ne remplaceront pas un réel volontarisme de la part production et de les rendre plus attrayantes (insertion
des acteurs politiques à la tête des États de la planète, de photographies, de cartes, jeu sur les couleurs et les
allié à de solides engagements de la part des acteurs polices d’écriture).
économiques, en particulier les principales entreprises
pollueuses de la planète. Le respect des mesures
préconisées par les autorités favorise la lutte contre la Dossier – Villes et risques
propagation des vecteurs de certaines maladies ce qui
montre que la prévention du réchauffement climatique
sismiques
est l’objet d’une responsabilité à la fois individuelle et > MANUEL PAGES 52-53
collective.
◗◗ Les documents : compléments d’information

➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une affiche de • Doc. 1 - Une rue de Sapporo après le séisme de
sensibilisation septembre 2018, doc. 2 - Une analyse du séisme
de l’île des Célèbes et doc. 3 – Bilan comparé des
1. Les élèves peuvent commencer par lister et classer
séismes au Japon et en Indonésie
les informations dans un tableau d’extraction :
Les trois premiers documents permettent d’établir une
Les manifes- Les consé- Les straté- comparaison entre deux catastrophes sismiques ayant eu
tations du quences du gies d’adap- lieu sur l’une des zones les plus actives de la planète.
changement changement tation et de Malgré des intensités élevées assez proches, les bilans
climatique climatique sur prévention
la santé
matériels et humains différent nettement. Le bilan du
raz-de-marée (déclenché par le séisme) qui a touché
Doc. 1 ––Pollution ––Renforcement ––Développer les
atmosphérique de la pollution de mobilités douce et Palu a montré une forte vulnérabilité de la population,
––Inondations l’air et de l’îlot de
chaleur urbain
l’agriculture urbaine
dépendante d’un faible niveau de protection (système
Doc. 2 X ––Diffusion de mala- ––Informer la
d’alerte), alors que la ville de Sapporo, mieux préparée,
dies tropicales population est moins vulnérable face aux risques.
––Supprimer les
gîtes larvaires
––Adapter le sys-
tème de soin

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 23


• Doc. 4 - Séismes et villes dans le monde ➡➡Itinéraire 2 – Utiliser un tableau pour organiser
La cartographie des 15 000 séismes (magnitude l’information
supérieure à 5,5 sur l’échelle de Richter) déclenchés
depuis 1973 montre que de nombreuses villes de plus Localisation Facteurs de Bilan des ca-
des risques vulnérabilité tastrophes
d’un million d’habitants se situent aux limites de plaques sismiques et en lien avec
tectoniques. des villes le niveau de
développe-
• Doc. 5 - Le système d’alerte de Vancouver ment
Doc. 1 ––Sapporo est située ––Degré d’exposition ––Bilan humain
Vancouver poursuit la mise en place depuis 2017 (suite sur la ceinture de feu élevé modéré,
au tremblement de terre meurtrier de Mexico) d’un
du Pacifique destruction
d’infrastructures
système de surveillance et de pré-alerte. Il est fondé sur de communication
= vulnérabilité
un réseau de fibre optique reliant des capteurs à un centre matérielle

de traitement de l’alerte. Doc. 2 ––Palu est située sur ––Degré d’exposition ––Bilan humain
la ceinture de feu du élevé aux aléas (baie, élevé = vulnérabi-
Pacifique terrain sédimentaire lité humaine
instable)
➡➡Itinéraire 1 ––Dysfonctionnement
du système d’alerte
1. Les principales zones sismiques correspondent aux et de détection du

limites de plaques lithosphériques. De nombreuses villes


tsunami

de plus d’un million d’habitants se situent sur la ceinture Doc. 3 X ––Niveau de dévelop-
pement (IDH)
––Opposition des
bilans humains
de feu du Pacifique (Tokyo, Osaka-Kobe-Kyoto, Manille, selon le niveau de
développement
Los Angeles, Mexico, Lima, Quito...) tandis que d’autres
Doc. 4 ––De nombreuses ––Degré d’exposition X
sont situées sur les limites de la plaque eurasiatiques villes de plus d’un élevé
(Istanbul, Karachi, Delhi, Jakarta...). million d’habitants
situées sur la
ceinture de feu du
2. Si le degré d’exposition à l’aléa sismique est très Pacifique (Tokyo,
Osaka-Kobe-Kyoto,
élevé pour les trois villes de Sapporo, Vancouver et Palu, Manille, Los Angeles,
Mexico, Lima,
la configuration géographique de Palu (située au fond Quito...), d’autres
d’une baie peu profonde) renforce l’intensité du tsunami
sur les limites de la
plaque eurasiatique
déclenché par le séisme. Les deux premières villes sont (Istanbul, Karachi,
Delhi, Jakarta...)
très peuplées et très développées alors que Palu (350 000 Doc. 5 ––Vancouver située ––Système d’alerte ––Le niveau de
habitants) n’est qu’une ville en développement. Cette aux limites de trois innovant développement
dernière est plus vulnérable que les deux autres.
plaques tectoniques (système d’alerte)
permet de réduire
la vulnérabilité
3. La faible capacité des autorités indonésiennes
à prévoir le risque explique le bilan humain
particulièrement lourd. Les villes des États développés Dossier – L’eau : une ressource,
(comme Sapporo au Japon), qui peuvent financer
les politiques de prévention (maisons aux normes des menaces
antisismiques) et de prévision des risques, parviennent à > MANUEL PAGES 54-55
limiter le bilan humain. Elles s’exposent davantage à une
vulnérabilité économique (chaussée détériorée). ◗◗ Les documents : compléments d’information

4. La réponse pourra s’articuler autour des éléments • Doc. 1 - Un réservoir asséché du fleuve Tage en
suivants : Espagne (2017)
La capacité des villes à prévenir le risque et à s’en Le niveau du fleuve Tage est le plus bas jamais atteint
protéger dépend : en 30 ans. Le fleuve est victime de la sécheresse, un
−−du degré d’exposition aux aléas (zone de forte des effets du changement climatique, mais aussi des
instabilité) ; politiques d’aménagement qui ont favorisé l’irrigation de
zones de production maraîchères au sud par prélèvement
−−de la vulnérabilité (densité de peuplement, niveaux
et déviation des eaux du fleuve. Le reportage de France
d’équipement, capacité à agir et à réagir face au risque) ;
info, « Espagne : le fleuve Tage se meurt », fournit de
−−du niveau de développement qui conditionne la mise nombreuses informations sur le sujet : https://www.
en place de politique de gestion des risques et la capacité francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/
de résilience. espagne-le-fleuve-tage-se-meurt_2585176.html

24 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


• Doc. 2 - La pollution de la rivière To Lich à Hanoi 2. Plusieurs menaces pèsent sur la ressource en eau :
Ce document aborde les conséquences du −−pollutions liées aux activités humaines (agricole,
développement urbain vietnamien, imposé par l’État, sur domestique et industrielle, rejet d’eaux usées dans
la ressource en eau potable. Le document est consultable le fleuve To Lich avec de fortes teneurs en produits
en ligne dans son intégralité : http://geoconfluences. dangereux pour le milieu et pour la santé humaine,
ens-lyon.fr/informations-scientifiques/a-la-une/ intensification de l’urbanisation) ; système d’épuration
image-a-la-une/pollution-to-lich-hanoi insuffisant à Hanoi ;
−−usage intensif de l’eau douce disponible (cultures
• Doc. 3 - L’évolution de l’accès à l’eau potable et maraîchères dans le sud de l’Espagne) ;
doc. 4 - L’eau, un besoin vital −−effets du changement climatique (épisode sans pluie,
Le site https://www.inegalites.fr/l-acces-a-l-eau- fortes chaleurs, sécheresse en Espagne).
potable-dans-le-monde propose une version interactive
3. Depuis 2000, le nombre de personnes ayant accès
du document 3 et son analyse. Il indique que « ces
à l’eau potable est passé de 5 (81 %) à 6,5 milliards
données constituent des ordres de grandeur, la collecte
(soit 88,5 %). Les solutions fondées sur la nature (les
de données statistiques pouvant être peu fiable dans les
SFN), qui reproduisent les processus naturels, pourraient
régions les plus pauvres du monde ».
renforcer la disponibilité de l’eau (recharge des eaux
Quelques précisions sur la deuxième partie de la souterraines, réservoirs d’eau de pluie), améliorer sa
légende du document 4 : « Pays reconnaissant le droit qualité (zones humides naturelles) et réduire les risques
de l’eau dans leur Constitution ». Le site http://www. liés aux effets du changement climatique (restauration
rampedre.net/legislation/what_is_the_right_to_water d’une plaine d’inondation, toits végétalisés pour réduire
apporte une définition du droit à l’eau, à savoir « garantir les émissions de gaz à effet de serre et retenir les eaux
à tout être humain le droit à l’accès permanent à une de pluie).
eau potable en quantité suffisante et de qualité bonne
pour usages humains et à l’assainissement (services 4. Une gestion durable de la ressource passe par :
hygiénico-sanitaires et traitement des eaux usées) ». −−une meilleure disponibilité de l’eau douce et de sa
Les pays développés n’ont pas inscrit ce droit dans leur qualité (lutte contre la pollution, restauration des zones
Constitution (contrairement à un certain nombre de PED) humides, récupération des eaux de pluies...) ;
mais ils ont néanmoins adopté diverses législations le
−−une meilleure accessibilité de l’eau potable par les
reconnaissant.
populations démunies (améliorer l’accès aux points
d’eau, reconnaissance du droit à l’eau ...) ;
• Doc. 5 - Des actions pour une gestion durable
−−des adaptations aux effets du changement climatique.
L’ONU édite tous les ans un « Rapport mondial des
Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en ➡➡Itinéraire 2 – Faire une recherche documentaire
eau ». Le rapport de 2018 porte sur « Les solutions
fondées sur la nature de l’eau pour la gestion de l’eau », Des propositions de pays et les ressources associées
solutions qui utilisent les processus naturels pour sur le sujet sont proposées à l’élève dans le manuel
améliorer la disponibilité de l’eau et sa qualité et réduire numérique.
les risques naturels. Le rapport de 2019 aborde le thème
des exclus de l’accès à l’eau. ◗◗ Quelques ressources documentaires
complémentaires :

➡➡Itinéraire 1 • Atlas :
1. 11 % de la population mondiale (844 millions −−David Blanchon, Atlas mondial de l’eau, troisième
d’individus), n’ont pas accès à l’eau potable en 2015. édition, Autrement, 2017.
Les inégalités d’accès à l’eau varient selon le niveau de −−L’Atlas de l’eau et des océans, Le Monde Hors série,
développement. Les P.M.A. d’Afrique, quelques pays 2017.
d’Asie centrale et d’Amérique du sud ont encore des
pourcentages importants de populations privées d’eau
• Sites Internet institutionnels :
potable (plus de 20 % au Sahel, en Afrique centrale, en
Afghanistan ; de 10 à 20 % en Indonésie, en Argentine −−Le site Internet de l’Unesco : http://www.unesco.org/
ou au Pérou). L’Éthiopie, le Nigéria, la République du new/en/natural-sciences/environment/water/
Congo, la Tanzanie, le Mozambique n’offrent encore −−Le site Internet de l’Unicef : https://www.unicef.org/
l’eau potable qu’à moins de la moitié de leurs habitants. french/wash/
En Chine et en Inde, plus de 70 millions en sont privés
malgré de réels progrès (88 % des Indiens y accèdent).

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 25


• Sites Internet scientifiques : du niveau de la mer, les villes des pays riches (New-
−−Le site Internet Futura Sciences : https:// York, Miami, Londres, Amsterdam, Tokyo) disposent
w w w. f u t u r a - s c i e n c e s . c o m / p l a n e t e / d o s s i e r s / de moyens techniques pour se protéger alors que des
developpement-durable-geopolitique-guerre-eau-622/ archipels (Kiribati, Seychelles, Petites Antilles) sont
page/12/ menacés de disparition. Les États les plus vulnérables
−−Le site Internet du CNRS  : http://www.cnrs.fr/cw/ sont les plus pauvres  : ils ont constitué le V20 afin
dossiers/doseau/decouv/mondial/menuMondial.html de mieux défendre les intérêts lors des conférences
internationales.

Cartes – Sociétés, risques


Cartes – Des milieux et des
et environnements
> MANUEL PAGES 56-57
ressources entre valorisation,
pressions et tensions
◗◗ Réponses aux questions > MANUEL PAGES 58-59

1. Trois grandes zones sont fortement exposées aux ◗◗ Réponses aux questions
risques naturels. Les régions intertropicales sont les
plus menacées. En Asie du Sud et de l’Est, la majorité 1. Les ressources énergétiques sont localisées au
des risques naturels majeurs sont présents. L’Inde, Moyen-Orient, en Russie et en Amérique du Nord
le Bangladesh, la Chine, le Vietnam, l’Indonésie, les mais aussi en Afrique du Nord, au Venezuela et en
Philippines sont particulièrement concernés ainsi que Indonésie pour ce qui est des hydrocarbures. Le nord
leurs villes positionnées sur les littoraux. Les Petites de la Chine, le nord-est des États-Unis ainsi que l’Inde,
Antilles, certains archipels des océans Indien et l’Australie, la Russie, l’Indonésie et l’Afrique du Sud
Pacifique, ainsi que certains deltas sont en outre placés disposent d’importantes ressources en charbon. Les
sous la menace d’une hausse du niveau de la mer. Une territoires les mieux dotés en eau sont situés dans les
longue zone littorale le long des Rocheuses et de la zones tempérées ou arctiques (Europe du Nord, Russie,
Cordillère des Andes, s’étalant de l’Alaska jusqu’au Canada), la zone équatoriale (Bassin du Congo, Asie
Chili, est exposée aux risques sismique (San Francisco, du Sud-Est, Amazonie) ainsi que dans les massifs
Mexico, Lima, Santiago) et volcanique (ceinture de feu montagneux présentant de nombreux glaciers (Himalaya,
du Pacifique que l’on retrouve en Asie orientale). Enfin, Andes).
une zone en écharpe couvrant le bassin méditerranéen Certains États ont développé des modes de
et une partie du Moyen-Orient (la Turquie, l’Iran, consommation très dépensiers en ressources en raison
l’Afghanistan) subit de fréquentes secousses sismiques. de l’abondance de celles-ci sur leur sol (Arabie-
Saoudite, États-Unis, Canada, Australie). D’autres pays
2. Le dernier rapport du GIEC montre une hausse de la
destinent, en revanche, l’essentiel de leurs ressources
température moyenne à la surface de la terre de 1 °C au
à l’exportation : pays émergents (Brésil, Afrique du
cours des 130 dernières années. Ce réchauffement lié au
Sud, Indonésie) ou en développement (Nigeria, RDC).
rejet des gaz à effet de serre conduit à des dérèglements
Ces exportations alimentent des territoires mal dotés
climatiques globaux : les épisodes de chaleur, de
en ressource (hydrocarbures vers l’Union européenne
sécheresse ou d’inondation et la fonte accélérée des
et le Japon) et/ou des pays dont les ressources ne sont
glaciers s’intensifient sur tous les continents. La hausse
pas suffisantes pour alimenter des systèmes productifs
du niveau des mers menace des villes littorales, des
industriels très consommateurs en matières premières
deltas et certaines îles de l’Océan Indien, du Pacifique et
(métaux ferreux vers la Chine et les États-Unis).
des Antilles. Les épisodes de sécheresse s’accompagnent
de grands incendies en Amérique du Nord (Californie, 2. L’hyper-exploitation des ressources est facteur de
Ouest canadien), en Europe (Portugal, Grèce) ou en pressions environnementales à l’échelle mondiale : les
Russie. pays à forte consommation énergétique (Chine, États-
Unis, Inde, Russie) contribuent à l’augmentation des
3. La capacité d’adaptation des sociétés au changement
émissions de gaz à effet de serre. À l’échelle locale,
climatique diffère selon l’intensité, la fréquence et la
l’exploitation des minerais et du bois ainsi que la
nature de l’aléa. Face aux gigantesques incendies, la
recherche d’espaces pour développer l’agriculture
vulnérabilité des territoires y compris dans les pays
alimentent la déforestation, notamment en Amazonie
riches comme les États-Unis où l’Australie est très
(Brésil, Bolivie) et à Bornéo (Indonésie, Malaysia). La
élevée. Cependant, en règle générale, le niveau de
surpêche conduit à la raréfaction de certaines espèces
développement détermine la capacité à faire face aux
halieutiques. L’exploitation et la recherche de nouvelles
risques et à réduire la vulnérabilité. Face à la montée
ressources favorisent les tensions internationales, autour

26 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


de l’appropriation des hydrocarbures (océan Arctique, texte propose une réflexion sur la sensibilisation aux
mer de Chine, des minerais et des métaux précieux enjeux de la transition environnementale : quelles
(Afrique des Grands Lacs) mais aussi de l’eau (Afrique images et quel ton utiliser afin de susciter des émotions
du Sud/Lesotho, bassin du Nil, Asie Centrale). Cela et une certaine prise de conscience ? L’auteur évoque
conduit certains États à rechercher des alternatives aux par exemple dans la suite de l’article « l’ours polaire »
énergies fossiles (France, Allemagne). Ils s’engagent comme figure longtemps médiatisée pour dénoncer
dans la transition énergétique en développant les énergies les conséquences du réchauffement climatique tout en
renouvelables (nucléaire, solaire, éolien) afin de limiter favorisant un regard empathique sur la cause animale.
leurs émissions de gaz à effet de serre et d’anticiper
l’épuisement des ressources non renouvelables. ◗◗ Réponses aux questions

1. Ces deux bandes dessinées abordent les problèmes


liés à la gestion de l’eau (stress hydrique), à l’insécurité
Géo autrement – Les enjeux de alimentaire et à la déforestation.
la transition environnementale 2. La bande dessinée Saison Brune est en noir et
dans la bande dessinée blanc. Elle alterne dessins réalistes, photos, graphiques
> MANUEL PAGES 64-65 et cartes. La bande dessinée Toxic Planet n’est composée
quant à elle que de dessins, en couleurs. Les traits
◗◗ Les documents : compléments d’information des personnages sont ronds, et le graphisme apparaît
davantage enfantin.
• Doc. 1 - Saison Brune, Philippe Squarzoni (2012)
3. La première bande dessinée repose sur une démarche
Saison Brune est une référence en matière de BD portant
scientifique, d’investigation, qui vise à faire prendre
sur les questions environnementales (récompensée par
conscience de l’urgence climatique. L’objectif premier
le prix de l’Académie Française en 2012). L’auteur,
n’est pas de distraire, à la différence de la seconde
Philippe Squarzoni, a réalisé une investigation
bande dessinée, qui repose sur le principe de l’humour.
journalistique pendant six ans afin d’illustrer de façon
Il s’agit ici d’alerter sur les enjeux de la transition
didactique le réchauffement climatique (enjeux, causes,
environnementale à partir d’une saynète comique, courte
conséquences). D’autres planches de la bande dessinée
et efficace. En reprenant les termes du document 3, on
peuvent être utilisées en classe, notamment les pages
peut parler pour la première bande dessinée d’émotion
50-51, 59, 158 et 181. Une autre BD peut être exploitée
« négative » qui vise à « susciter l’envie d’agir ». De
avec les élèves : Énergies extrêmes de S. Lapoix et D.
même, la seconde bande dessinée, si elle peut faire
Blancou (Futuropolis, 2014). Le travail des auteurs
sourire, invite tout de même à une réflexion et une prise
s’appuie là encore sur une véritable enquête traitant des
de conscience de l’urgence concernant la protection de
gaz de schiste.
l’environnement.
• Doc. 2 - Toxic Planet, David Ratte (2012) 4. Il s’agit ici d’inviter l’élève à relier cette double page
Il existe trois tomes de Toxic Planet sortis entre 2006 « Géo autrement » à l’ensemble du chapitre qui précède
et 2008 (regroupés ensuite sous forme d’intégrale en et à ce qu’il a appris. L’élève peut ainsi dégager l’idée
2012). L’auteur, David Ratte, nous plonge avec humour que la planète est confrontée au changement climatique
dans une époque où la pollution, les fumées nocives et au bouleversement des équilibres environnementaux, à
et les déchets toxiques ont rendu le port du masque l’amplification des risques et que les sociétés apparaissent
obligatoire. La BD est construite sous forme de saynètes inégalement vulnérables face à ces enjeux.
humoristiques, très accessibles. D’autres BD abordent
les enjeux environnementaux avec humour, notamment ◗◗ C’est à vous !
Les Amours écologiques du Bolot occidental de Claire L’élève peut d’abord imaginer au brouillon un
Bretécher (voir rubrique « Le saviez-vous ? » du manuel). « synopsis » qui tienne en quelques lignes. Il peut décider
d’adopter un ton sérieux, voire scientifique, ou un ton
• Doc. 3  - Images et sensibilisation aux enjeux davantage humoristique. Il peut choisir de parler à la
environnementaux première personne ou mettre en scène des personnages.
Il convient également de réfléchir à l’organisation de la
The Conversation est un média indépendant d’origine
planche (forme et fond). Des conseils sont proposés à
australienne, qui regroupe principalement des articles
l’élève dans le manuel numérique.
rédigés par des universitaires. L’auteur, Mickaël
Dupré, est un docteur français en psychologie sociale
et environnementale, dont les travaux portent sur la
compréhension des comportements éco-citoyens. Ce

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 27


Chapitre 2 : Sociétés et environnements :
des équilibres fragiles
En France
➡➡La France : des milieux métropolitains et ultramarins entre valorisation
et protection

Ouverture de chapitre qui existe depuis l’âge du bronze, fait partie intégrante
du patrimoine culturel de la Vanoise.
> MANUEL PAGES 66-67

■■Objectifs du chapitre ■■Bibliographie


Le territoire français présente une grande diversité de
milieux. Leur gestion est l’objet d’enjeux d’aménagement ◗◗ Ouvrages généraux
appréciés différemment selon les acteurs qui, à différentes −−Richard LAGANIER, Yvette VEYRET, Atlas des
échelles, y interviennent. risques en France. Prévenir les catastrophes naturelles
Le chapitre 2 fait suite à celui sur les équilibres et technologiques, Autrement, 2013.
fragiles entre sociétés et environnements dans le −−Magali REGHEZZA-ZITT, «  Des territoires entre
monde. Dans la continuité de ce dernier, il présente nature et société », La France dans ses territoires,
les défis environnementaux auxquels sont confrontés Armand Colin, 2017, pp. 81-105.
les territoires métropolitains et ultramarins, en termes
−−Yvette VEYRET, La France. Milieux physiques et
d’exploitation des ressources, de protection des espaces
environnement, Armand Colin, 2015.
ou de gestion des risques. Comment valoriser les milieux
en France tout en les protégeant ?
◗◗ Articles scientifiques
L’actualité récente offre de multiples possibilités
d’entrée en matière, qu’il s’agisse de l’exposition du −−Annaig OIRY, « Développer les énergies marines
territoire aux risques naturels (inondations dans l’Aude, renouvelables sur la façade atlantique française :
l’Hérault et le Tarn en octobre 2018, ouragan Irma à entre contestation et planification », Géoconfluences,
Saint-Martin et Saint-Barthélemy en septembre 2017) novembre 2018.
ou des conflits d’usages (aéroport de Notre-Dame-des- −−Magali REGHEZZA-ZITT, «  Territorialiser ou ne
Landes, réintroduction de l’ours dans les Pyrénées, etc.). pas territorialiser le risque et l’incertitude. La gestion
L’enjeu est ici de montrer comment la gestion durable territorialisée à l’épreuve du risque d’inondation en Île-
cherche à résoudre certaines contradictions entre la de-France », L’Espace politique, n°26-2, 2015.
tendance à la protection de l’environnement et la volonté −−Bruno SARRASIN, Élyse LACOSTE-BÉDARD et
de développer les territoires. Dominique AUGIER, « Le parc amazonien de Guyane
française et la mise en tourisme de la nature. L’intégration
de la cogestion adaptative », Études caribéennes, n°33-
34, avril-août 2016.
■■Commentaire du document
◗◗ Sites Internet
iconographique
−−Bases de données : Accidents technologiques :
La photographie montre un groupe de randonneurs sur https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/
la route du sel dans le parc de la Vanoise, premier parc
−−Portail de la prévention des risques majeurs :
national créé en France.
www.prim.net
Le parc national de la Vanoise vise à assurer un
−−Géorisques :
équilibre entre la protection d’un milieu naturel fragile,
http://www.georisques.gouv.fr/
la haute montagne, et sa valorisation par le tourisme. Le
parc accueille un tourisme principalement estival, adepte −−Agence française pour la biodiversité :
de grands paysages et de faune sauvage. La route du sel, https://www.afbiodiversite.fr/

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 29


−−Conservatoire du littoral : • Doc. 5 – La Corse, un territoire exposé à de multi-
http://www.conservatoire-du-littoral.fr/ ples risques naturels
−−Parcs nationaux de France : Le Document d’information communal sur les risques
http://www.parcsnationaux.fr/fr majeurs (DICRIM) a pour but d’informer la population
sur les risques existants et les moyens de s’en protéger.
La commune d’Ajaccio est soumise à des aléas
Étude de cas – La Corse : nombreux : risque naturel hydro-climatique (inondations,
tempête, submersion marine) ; risque naturel géologique
un milieu insulaire entre (mouvement de terrain, séisme) ; risque technologique
valorisation et protection (risques industriels, transports de matières dangereuses,
> MANUEL PAGES 68-71 rupture de barrage).
En Corse, 132 communes sur 360 sont exposées aux
◗◗ Les documents : compléments d’information risques d’inondation et 28 communes sont exposées à un
risque d’inondation par submersion marine. La totalité
• Doc. 1 – Un modèle économique en transition des communes est concernée par les risques d’incendies
La Corse arrive au premier rang des régions de forêt car la végétation combustible recouvre 80 % du
métropolitaines pour le poids du tourisme. Le texte territoire. La topographie, l’aridité et le vent facilitent la
insiste sur le potentiel de développement de la filière propagation du feu et compliquent la lutte.
touristique, en évoquant la diversité des espaces de
tourisme : espaces naturels, balnéaires ou de l’intérieur. • Doc. 6 – Des espèces victimes du tourisme de
Le tourisme corse présente toutefois des fragilités, liées masse
notamment à une saisonnalité marquée.
L’article décrit les conséquences négatives du tourisme
de masse dans la réserve naturelle de Scandola.
• Doc. 2 – Le plus puissant barrage EDF de Corse au
Rizzanese (Corse du Sud)
• Doc. 7 – Une plage fréquentée par les touristes
La photographie présente l’aménagement
La photographie met en évidence la fréquentation
hydroélectrique du Rizzanese, la chute hydroélectrique
touristique du littoral corse : baigneurs, voiliers…
la plus puissante de Corse. Elle représente, en période de
pointe, l’équivalent des besoins d’une agglomération de
60 000 habitants comme Bastia ou Ajaccio. Le barrage- • Doc. 8 – Les dispositifs de protection des espaces
poids, inauguré en 2013, confirme l’importance de naturels en Corse
l’énergie hydraulique comme première source d’énergie Le tableau recense les principaux dispositifs de
renouvelable en Corse. protection des espaces naturels en Corse. Le Parc Naturel
Régional de Corse créé en 1972, recouvre les quatre
• Doc. 3 – La Corse, une île montagneuse aux res- dixièmes du territoire insulaire et associe 145 communes
sources valorisées des deux départements. Le Parc naturel marin du Cap
Corse et de l’Agriate, créé par décret le 15 juillet 2016,
La Corse est caractérisée par l’insularité et par un relief
est le plus vaste de métropole. La Corse possède en
marqué par de hautes et de moyennes montagnes. La carte
outre sept réserves naturelles sur des sites présentant des
permet de mettre en évidence les disparités marquées
valeurs biologiques remarquables : l’étang de Biguglia,
entre certaines portions du littoral très urbanisées et un
Scandola (figurant également au patrimoine mondial de
intérieur dépeuplé, ainsi que les formes de mise en valeur
l’Unesco), les îles Cerbicale et Finocchiarola, les bouches
(agricole, touristique) et de protection de l’île.
de Bonifacio (dont les îles Lavezzi) et les Tre Padule de
Suartone et le massif du Monte Rotondo. L’acquisition
• Doc. 4 – La clémentine de Corse : une production d’espaces naturels constitue également un instrument
locale labellisée efficace pour assurer leur conservation. C’est le rôle du
L’iconographie permet d’illustrer l’orientation de Conservatoire du littoral qui possède aujourd’hui 70 sites
l’agriculture corse vers des productions de terroir en Corse, représentant 20 300 hectares, ce qui correspond
de qualité. Les appellations et labels (brocciu, huile à presque 25 % du linéaire côtier insulaire, soit deux fois
d’olive, clémentine, pomelo, farine de châtaigne, miel, la moyenne nationale.
charcuterie corse, noisette de Cervione...) attestent de
cette réussite. L’arboriculture constitue la deuxième • Doc. 9 – La protection du littoral corse
activité économique agricole corse derrière la viticulture.
En Corse, 9 habitants sur 10 résident sur le littoral.
Les agrumes constituent une culture emblématique de la
Toutefois, et malgré de fortes pressions dans certains
façade orientale de l’île.
secteurs, les espaces littoraux résistent dans leur grande

30 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


majorité à l’artificialisation. La Corse est la région 6. Les mesures mises en œuvre pour protéger
métropolitaine dont le littoral est le moins artificialisé l’environnement corse sont impulsées à différentes
grâce aux nombreuses actions de préservation. Le échelles. Acteurs locaux, étatique et internationaux
Plan d’aménagement et de développement durable de mettent en place plusieurs périmètres d’espaces naturels
la Corse (PADDUC) est un document de planification protégés (doc. 8) tandis que les documents de planification
régionale et de développement qui fixe les priorités du encadrent le développement de l’urbanisation (doc. 9).
développement de la Corse sur le long terme. Approuvé
le 2 octobre 2015, il établit des préconisations sur les 7. Les milieux qui composent la Corse, notamment
activités à développer ; les types d’emplois à créer ; les littoraux, présentent une très riche biodiversité. Soumis
endroits où il est possible de développer l’urbanisation ; à une forte pression touristique, ils sont vulnérables et
les équipements dont le territoire a besoin ; la valorisation doivent être protégés.
et la gestion des ressources naturelles. Document
8. La réponse pourra s’articuler autour des éléments
d’ordre régional, il ne détermine pas la constructibilité
suivants :
des parcelles mais impose aux documents d’urbanisme
locaux d’être compatibles avec lui. −−la Corse dispose de ressources multiples qui sont
valorisées ;
➡➡Itinéraire 1 −−la Corse est toutefois un milieu vulnérable exposé à
de nombreux risques ;
1. La Corse dispose de nombreuses ressources. Le −−ce milieu insulaire fait l’objet de différentes mesures
document 1 évoque les ressources mises en valeur par de protection.
le tourisme balnéaire ou de nature (randonnée, sports
d’eaux vives…). Même si l’économie corse est de
➡➡Itinéraire 2 - Réaliser un croquis de synthèse
moins en moins tournée vers l’agriculture, le document
4 illustre avec l’exemple de la clémentine de Corse le Proposition de légende :
succès de productions labellisées. La Corse détient en
outre un formidable gisement d’énergies renouvelables Des ressources valorisées
encore largement inexploité, même si ces dernières ––Un littoral intensément mis en valeur pour les productions agri-

années d’importants aménagements ont été réalisés,


coles (clémentine, etc.)

avec la construction du barrage hydroélectrique sur le ––Barrages hydroélectriques EDF

Rizzanese évoquée par les documents 2 et 3. Un milieu vulnérable

2. Des aménagements dans le domaine énergétique ––Un littoral soumis à la pression touristique
et des transports valorisent la Corse : barrages –– Un intérieur montagneux soumis à de nombreux risques (feux de
hydroélectriques du Rizzanese, du Prunelli, du Golo forêt, mouvement de terrain)
et du Fium’Orbo (doc. 2), modernisation du réseau Un milieu insulaire protégé
ferroviaire, amélioration de la desserte routière, portuaire
et aéroportuaire (doc. 3).
––Parc naturel régional de Corse

3. Les acteurs publics et privés qui participent à la


–– Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate

mise en valeur de la Corse sont multiples : Agence du ––Réserves naturelles


tourisme de la Corse (doc. 1), EDF (doc. 2), Parc naturel
régional et Parc naturel marin (doc. 3), Association pour Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
la promotion et la défense de la Clémentine de Corse le site compagnon Nathan.
(doc. 4).

4. Les potentialités de la Corse sont valorisées par de


multiples acteurs dans un souci de durabilité : orientation Dossier – Gérer les risques
vers un tourisme durable (doc. 1), développement
des énergies renouvelables (doc. 2), orientation de en France
l’agriculture vers des productions de qualité (doc. 4). > MANUEL PAGES 72-73

5. Ce milieu insulaire est confronté à de multiples ◗◗ Les documents : compléments d’information


risques naturels et technologiques (doc. 5). La pression
touristique est également susceptible de dégrader le • Doc. 1 – La prévention du risque Tsunami en
milieu naturel : impact négatif sur les populations Guadeloupe
d’oiseaux et de poissons (doc. 6) ; sur-fréquentation En France, 2/3 des communes sont exposées à au
estivale (doc. 7). moins un risque naturel. Les séismes, les volcans sous-
marins ou les glissements de terrains sous-marins sont

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 31


des sources potentielles de tsunamis. La Guadeloupe, suivre face au risque, tant pour veiller à ne pas être la
située à proximité de plusieurs zones potentiellement cause d’un départ de feu que pour s’en protéger.
émettrices de tsunamis, est particulièrement vulnérable
car la population est largement concentrée sur les zones ➡➡Itinéraire 1
littorales. Les institutions sensibilisent la population,
non-habituée à ce type de risque. Des plaquettes 1. Le dossier recense risques technologiques (doc. 3)
informent sur les mesures à prendre pour se mettre en et risques naturels : tsunami (doc. 1), inondation (doc. 2
sécurité en cas de tsunami. et 4), incendie (doc. 5).

2. La prise en compte de la vulnérabilité cherche à


• Doc. 2 – l’enjeu de la réduction de la vulnérabilité minimiser les conséquences des catastrophes. Intégrée
En France, plus d’une commune sur deux est soumise dans les dispositifs gestionnaires de prévention, elle
au risque inondation et une personne sur quatre vit dans permet de compléter la logique de protection en
une zone inondable. Cet article scientifique rappelle que impliquant davantage les populations.
la prévention du risque inondation s’accompagne de
mesures visant à réduire la vulnérabilité des territoires et 3. Les mesures de prévention des risques évoquées sont
à développer la culture du risque au sein de la population. variées : préparation à la gestion de crise via l’élaboration
C’est ce à quoi concourent les PAPI (Programmes de documents d’urbanisme (doc. 3) ; prise en compte du
d’Actions de Prévention contre les Inondations), qui risque dans la conception du bâti (doc. 4) ; amélioration
visent à réduire les conséquences des inondations sur de la conscience du risque et de la connaissance des
les territoires à travers une approche globale du risque. gestes préventifs à travers des actions de communication
(doc. 1, 2 et 5).
• Doc. 3 – Le Plan de prévention des risques 4. L’État, par les ministères ou les services déconcentrés,
technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie informe sur le risque et éduque le citoyen (doc. 1 et 5) ;
(Auvergne-Rhône-Alpes) les acteurs locaux participent à la prévention en élaborant
La vallée de la Chimie s’étend au sud de Lyon, sur les des documents d’urbanisme (doc. 2 et 3) ; les architectes
deux rives du Rhône, et comprend de nombreux sites cherchent à réduire la vulnérabilit é du bâti (doc.  4).
spécialisés. Le PPRT (Plans de prévention des risques
technologiques) de la vallée de la Chimie, approuvé le 19 ➡➡Itinéraire 2 – Rédiger un article
octobre 2016, est le plus important de France : il intègre Ressource documentaire à consulter : DICRIM de la
les risques générés par 10 sites Seveso situés à Lyon commune (document d’information communal sur les
(7e arrondissement), Feyzin, Pierre-Bénite, Saint-Fons risques majeurs).
et Solaize et englobe le territoire de 10 communes. Il
existe en France plus de 1250 installations industrielles Proposition de plan pour l’article :
à risque accidentel (sites Seveso). Introduction : localisez la commune
1. Les risques auxquels la commune est exposée
• Doc. 4 – À Romorantin, le quartier Matra a résisté
à la crue 2. Les acteurs intervenant dans la gestion de ces risques
En mai et juin 2016, des inondations affectent les 3. Les mesures de prévention des risques adoptées
bassins de la Seine et de la Loire. Romorantin se situe
en Sologne, sur la Sauldre, un affluent du Cher. Cet
article évoque les conséquences de ces inondations
exceptionnelles dans un ensemble de logements récents, Dossier – Les parcs naturels
construit en intégrant l’aléa possible d’une crue. Les marins : des espaces de
dégâts ont été minimisés dans ce quartier, conçu dès protection concertés
le départ à partir de la certitude que la Sauldre allait
> MANUEL PAGES 74-75
déborder dans cette zone à risque.
◗◗ Les documents : compléments d’information
• Doc. 5 – Campagne nationale de sensibilisation et
de prévention du risque incendie
• Doc. 1 – Le parc naturel marin du Bassin d’Arcachon
En France, 24 600 hectares sont détruits par les feux
Le bassin d’Arcachon présente un riche patrimoine
de forêt en moyenne chaque année. Le ministère de la
naturel, paysager et culturel, support de nombreuses
Transition écologique et solidaire a lancé en juillet 2018
activités professionnelles ou de loisirs et facteur
une campagne de sensibilisation et de prévention du
d’attractivité. Le parc naturel marin du Bassin d’Arcachon,
risque incendie. Son but est de diffuser les conseils à
créé le 5 juin 2014, couvre 435 km² d’espace marin avec

32 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


144 km de linéaire côtiers. Deux réserves naturelles 2. Un parc naturel marin a pour objectifs la connaissance
nationales sont incluses dans le périmètre du parc naturel du milieu (doc. 4), la protection des écosystèmes (doc. 3)
marin : Banc d’Arguin et Prés salés d’Arès-Lège. et le développement durable des activités liées à la mer.

3. La gouvernance est assurée par un conseil de gestion


• Doc. 2 – La composition du conseil de gestion du
composé d’acteurs locaux (doc. 2). De façon collégiale
parc naturel marin de Martinique
et négociée dans la durée, le conseil de gestion élabore et
Créé le 5 mai 2017 et couvrant une superficie de met en œuvre la politique du parc naturel marin (doc. 4).
48 900 km², le parc naturel marin de Martinique est le
deuxième plus grand parc naturel marin (après celui de 4. Les parcs naturels marins sont des espaces de
Mayotte). C’est aussi le dernier à avoir vu le jour. Le protection concertés qui impliquent une négociation
conseil de gestion est l’organe de gouvernance du Parc permanente entre tous les acteurs concernés par le
naturel marin de Martinique. Il est composé d’acteurs milieu marin. Le fonctionnement d’un parc naturel
locaux et de représentants des usagers du milieu marin. marin repose sur un conseil de gestion qui est un
Il se réunit en moyenne deux fois par an pour mettre organe de gouvernance adapté aux enjeux multiples et
en œuvre les orientations de gestion du Parc. Il élabore potentiellement conflictuels du littoral et du large.
à cet effet un plan de gestion sur 15 ans et décide
des actions annuelles à mener. Il peut également se ➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une brochure
prononcer sur certaines activités soumises à autorisations d’information
administratives. Le conseil de gestion est appuyé par
La brochure s’articule autour de trois points :
une équipe d’agents de l’Agence française pour la
biodiversité et par ses moyens financiers et techniques. −−quels sont les objectifs d’un parc naturel marin ?
−−comment fonctionne un parc naturel marin ?
• Doc. 3 – Une action de sensibilisation auprès du −−quels sont les acteurs intervenant dans la gestion des
grand public parcs naturels marins ?
Cette affiche de sensibilisation sur le comportement • Ressources documentaires :
à avoir en cas de rencontre d’un jeune phoque isolé est
−−Site de l’Agence française pour la biodiversité :
diffusée par le parc naturel marin des estuaires picards et
http://www.aires-marines.fr/L-Agence/Organisation/
de la mer d’Opale auprès des associations, collectivités,
Parcs-naturels-marins
offices de tourisme et structures d’accueil du grand
public. Comme tout parc naturel marin, le parc naturel • Proposition de mise en page :
marin des estuaires picards et de la mer d’Opale vise à
la connaissance et à la protection du milieu marin ainsi
qu’au développement durable des activités maritimes. Titre
Créé le 11 décembre 2012, le parc se situe au large de
la Seine maritime, de la Somme et du Pas-de-Calais. Il
couvre 2 300 km² de surface maritime, longe 118 km de
côtes, et constitue un carrefour biologique et économique Localisation
majeur.

• Doc. 4 – Un processus qui s’inscrit dans la durée


et la proximité
Chiffres clés
Cet article revient sur le processus de concertation à
l’origine de la création du parc naturel marin d’Iroise le
28 septembre 2007 et dresse un bilan des dix premières
années d’existence cette la structure. Situé à la pointe 1/ Objectifs 2/ Fonctionnement
du Finistère, ce parc couvre une superficie de 3 500 km².

➡➡Itinéraire 1
Photo Tableau Graphique Photo
1. Des conflits d’usage peuvent émerger entre les
pêcheurs, les chasseurs et les plaisanciers. Une sur-    
fréquentation touristique ou une surexploitation des
ressources pourraient nuire à la préservation de ce milieu
§1 §2
fragile.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 33


milieux montagnards où les avalanches et les glissements
3/ Acteurs de terrain peuvent se montrer dévastateurs. Le milieu
méditerranéen est particulièrement soumis au risque
d’incendie. Les milieux tropicaux sont eux aussi
exposés à des risques naturels d’une grande diversité, à
Photo Photo la fois climatiques (cyclones) et telluriques (volcanisme,
  séisme).
Les risques technologiques sont souvent concentrés
sur les littoraux et dans les grandes vallées fluviales
§3 dans la mesure où la présence de l’eau a été un facteur
d’industrialisation.

3. De nombreux parcs et espaces naturels protégés se


localisent dans des zones de moyenne montagne souvent
touchées par la déprise rurale ou visent la limitation de
Cartes – Des milieux la pression foncière au sein des territoires périurbains.
métropolitains et ultramarins La carte fait également apparaître la spécificité des
milieux littoraux dans la mise en œuvre des mesures
entre valorisation et protection de protection. En effet, ils concentrent les pressions et
> MANUEL PAGES 76-77 les conflits d’usage. Elle permet enfin d’identifier des
milieux encore préservés, mais fragiles, protégés par
◗◗ Cartes : compléments d’information les parcs nationaux : les espaces de haute montagne en
France métropolitaine et les espaces de forêt tropicale
• Doc. 1 – Un territoire valorisé
dans les territoires ultramarins.
La carte met en avant de grands atouts du territoire
français : ouverture maritime, grandes vallées facilitant
les communications à l’intérieur du pays, plaines aisément
aménageables du nord de la France, ensoleillement du Géo Débat – Faut-il poursuivre
sud propice à l’agriculture et à l’attractivité touristique. la réintroduction de l’ours dans
Les espaces littoraux et montagnards concentrent les les Pyrénées ?
principaux aménagements et formes de tourisme.
> MANUEL PAGES 80-81

• Doc. 2 – Risques et protection en France ◗◗ Les documents : compléments d’information


La carte se présente avant tout comme un document
de synthèse sans prétention à fournir une présentation • Doc. 1 – L’ours dans les Pyrénées : quelques dates
exhaustive des risques et mesures de protection sur le clés
territoire national. La France est un pays particulièrement La frise chronologique permet d’identifier les principales
exposé aux risques naturels qui touchent tout le territoire, étapes de la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées
tandis que les risques technologiques se concentrent depuis 1996. Le classement de l’ours comme « espèce
davantage en zone urbaine. La protection des espaces en danger critique d’extinction sur le territoire national »
naturels permet de sauvegarder les écosystèmes les en 2009 est justifiée par une protection internationale de
plus fragiles, tout en répondant de plus en plus à une cette espèce défendue par la Convention de Berne en
demande sociale de nature émanant en particulier des 1976. Le débat national étudié ici s’inscrit donc dans un
populations citadines. Il convient de rappeler que la débat international sur la protection de la biodiversité.
France s’est engagée très tardivement dans la logique
des parcs comparativement à l’Amérique du Nord et à • Doc. 2 – Le plan d’actions ours brun (2018-2028)
ses voisins européens.
La couverture de cette brochure, réalisée par la Direction
régionale de l’environnement, de l’Aménagement et du
◗◗ Réponses aux questions
Logement, met en perspective la politique de l’État. Le
1. Le territoire français offre de multiples potentialités plan d’actions prévoit plusieurs lâchers pour permettre
mises en valeur à la fois par l’agriculture et par le une reproduction naturelle de l’ours brun. Le choix de
tourisme (vert, balnéaire ou de sports d’hiver). l’illustration, présentant un ours au milieu d’une forêt,
peut être perçu comme une volonté de préserver la
2. Sur le territoire métropolitain, les grandes vallées nature, c’est-à-dire, à la différence de la conservation de
sont particulièrement exposées aux inondations. La la nature, la volonté de la protéger en évitant la présence
pente constitue le principal facteur de risque dans les de l’homme.

34 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


• Doc. 3 – L’action de l’État 3. L’opinion publique est plutôt favorable à la
Comme le document précédent, ce texte donne le point réintroduction de l’ours. L’Association Pays de l’Ours-
de vue de l’État et présente les modalités de la coexistence Adet défend localement sa présence. Cependant,
souhaitée par le ministre de la Transition écologique et l’opinion est plus favorable à la présence de cet animal
solidaire entre les ours et les activités humaines. Ce à l’échelle nationale (89 %) plutôt qu’à l’échelle locale
document s’inscrit donc davantage dans une politique de dans les communes de montagne du Béarn (59 %).
conservation de la nature. Les piliers énoncés présentent
◗◗ Participer au débat
des caractéristiques essentielles du contexte territorial
pyrénéen : une organisation de l’économie fondée sur
l’élevage pastoral et le tourisme, l’enclavement, et un Il faut poursuivre la Il faut arrêter la
réintroduction de réintroduction de
espace aux enjeux de développement fort. Si le tourisme l’ours l’ours
peut bénéficier de la présence de l’ours, associée à une Arguments ––L’État : respecter la ––Les éleveurs : l’ours est
image d’espace préservé attractif, l’élevage pastoral des Convention de Berne, présent dans une vaste aire
entre en tension avec la présence de cet animal sauvage.
acteurs protéger la biodiversité, d’élevage ; les activités et le
développer le tourisme tout peuplement des Pyrénées
en respectant les activités sont fragilisés. La réintroduc-
pastorales. tion de l’ours renforce ces
• Doc. 4 – Ours et élevage dans les Pyrénées ––L’association « Pays de difficultés. C’est surtout ceux
qui vivent loin des ours qui
l’Ours-Adet » : protéger
Cette carte à l’échelle régionale montre que la présence la biodiversité dans les défendent sa réintroduction.
Pyrénées comme dans le
de l’ours dépasse le cadre du parc national des Pyrénées reste du monde, les faibles
et se superpose avec l’aire d’élevage. On peut ainsi
densités des Pyrénées
permettent la réintroduction
spatialiser le conflit d’usage entre les défenseurs de de l’ours.

l’ours et ses opposants.

• Doc. 5 – Une association de défense de l’ours Exercices


L’extrait du site Internet de l’association locale « Pays > MANUEL PAGES 88-89
de l’Ours-Adet » de défense de l’ours met en relation
la défense régionale de l’ours avec la défense de la ◗◗ Réponses aux questions
biodiversité à l’échelle mondiale. Par ailleurs, le dernier Les exercices 1 et 4 sont proposés dans le manuel
paragraphe souligne l’appartenance des Pyrénées à numérique.
la France des faibles densités. C’est ici vu comme un
argument pour soutenir la réintroduction de l’ours. Cela
➡➡Exercice 2 – Analyser un dessin de presse
peut également expliquer le sentiment d’abandon des
éleveurs face à l’ours. 1. a. et b. Un homme blanc, vêtu d’un polo et d’un
short, arrose abondamment une pelouse verte à l’aide
• Doc. 6 – Les résultats d’une consultation d’un tuyau branché sur un robinet relié à la terre. À
l’opposé, dans un paysage aride (terre craquelée sans
L’organisation d’une consultation sur la réintroduction
végétation), une femme, vêtue d’une robe de type
de l’ours par l’État révèle l’existence d’un débat public
boubou africain et son enfant en short, tous deux pieds
à ce sujet et une difficulté à le régler. Les résultats,
nus, sont à côté d’un puit dont la femme tire seulement
multiscalaires, montrent nettement que plus l’échelle
quelques gouttes d’eau.
sélectionnée se rapproche de l’espace de vie de l’ours,
plus l’opposition à sa présence est forte, même si elle 2. a., b., c. et d. Le dessin illustre l’accès inégal à l’eau
n’est pas majoritaire. sur la planète : les pays du Nord, riches et développés,
symbolisés par l’homme de type occidental, bénéficient
◗◗ Comprendre et préparer le débat de l’eau courante et l’utilisent sans modération ; dans les
1. En 2018, 45 ours vivent dans les Pyrénées. Ils se pays du Sud, moins développés et pauvres, symbolisés
concentrent le long de la frontière espagnole, dans la par la femme et son enfant de type africain, l’accès à
partie la moins peuplée de ce massif de haute montagne. l’eau est très insuffisant et dépend des nappes phréatiques
qui alimentent les puits.
2. L’État est le principal acteur de la réintroduction
de l’ours, en classant cette « espèce en danger critique ➡➡Exercice 3 – Analyser un graphique
d’extinction sur le territoire national » (2009), et en
réalisant les principaux lâchers, dont ceux qui sont 1. a. Ce graphique en barre compare l’évolution
prévus dans le Plan d’actions ours brun de 2018 à 2028. de la consommation d’énergies fossiles et d’énergies
L’État s’engage également à préserver l’équilibre entre la nucléaire, hydroélectrique et renouvelables de cinq
protection de l’ours et le maintien des activités humaines, puissances économiques mondiales entre 2006 et
dont le pastoralisme. 2016. Les données négatives indiquent une baisse de

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 35


la consommation, les données positives indiquent une 4. La légende présente tous les types de figurés : le
hausse de la consommation. zonage correspond à des figurés de surfaces, les balises
b. Voir le lexique pour les définitions. à des points et les lignes bathymétriques à des lignes.
c. Au Japon, la consommation d’énergie nucléaire 5. La carte est publiée par la Direction de
a baissé de 24,8 points, la consommation d’énergies l’environnement, de l’aménagement et du logement
renouvelables a augmenté de 12,5 points. Les sources (DEAL). Elle a donc pour objectif de protéger la réserve
d’énergie dont la consommation a le plus baissé sont : le naturelle marine de la Réunion en informant le public.
charbon aux États-Unis (– 4,5 %) et en France (– 4,1 %),
le nucléaire au Japon (– 24,8 %) et en Allemagne
(– 6,6 %). Dans tous les pays, c’est la consommation
d’énergies renouvelables qui a le plus augmenté (entre
12,5 et 41,9 %).
d. Les sources d’énergie dont la consommation a
diminué dans au moins trois pays sont : le pétrole, le
charbon et le nucléaire.

2. a. Les pays les plus avancés dans la transition


énergétique sont le Japon, l’Allemagne et la France. Ce
sont les pays qui ont à la fois diminué leur consommation
d’énergies fossiles et nucléaire et qui ont accentué
l’utilisation des énergies renouvelables.
b. La Chine a continué de développer l’exploitation de
toutes les sources d’énergie afin de répondre aux besoins
de la forte croissance industrielle et du développement
de la population la plus nombreuse du monde.

Apprendre à lire une carte –


L’habillage de la carte
> MANUEL PAGE 91

◗◗ Carte – La réserve naturelle marine de


La Réunion
Cette carte disponible en ligne est « une carte à lire »
avec une légende développée et des informations sur
les interdictions correspondant aux différents niveaux
de zonage. Sa nature révèle l’importance de la pression
touristique sur le littoral représenté. La proximité entre
les espaces urbanisés touristiques et les espaces naturels
vulnérables justifie la mise en place de ce territoire de
protection de la nature. Elle peut être utilisée comme
exemple pour illustrer la protection des espaces
maritimes français.

◗◗ Exercice d’application
1. Le titre indique quel est le contenu principal de la
carte. Ici, il permet d’apprendre que la carte présente la
réserve naturelle marine de la Réunion.

2. D’après l’échelle graphique, 6 km sépare la Pointe


des Aigrettes et la Passe de l’Ermitage.

3. D’après l’échelle graphique, 1 cm sur cette carte


représente 3 km. On mesure 2 cm entre la Pointe des
Aigrettes et la Passe de l’Ermitage, cela représente
donc 6 km.

36 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Thème 2 : Territoires, populations
et développement : quels défis ?
> MANUEL PAGES 100-169

Rappel du programme
Ce thème interroge la notion de transition tant d’un point de vue
notionnel (transition démographique, transition économique)
Chapitre 3 que d’un point de vue contextuel, en cherchant à différencier les
Dans le monde territoires. Il s’agit de réfléchir aux enjeux liés au développement
■■ Des trajectoires démographiques différencié de la population dans le monde, en questionnant la
différenciées : les défis du nombre et relation entre développement et inégalités.
du vieillissement Une démarche comparative permet de mettre en évidence le
■■ Développement et inégalités fait qu’il n’existe pas un modèle unique de développement, mais
une pluralité de trajectoires territoriales démographiques et
économiques, liées à des choix différents, notamment politiques.
Au-delà des processus de vieillissement et d’accroissement de
la richesse d’ensemble – sensibles à l’échelle mondiale comme à
Chapitre 4
l’échelle nationale – les territoires de la métropole et de l’Outre-mer
En France sont marqués par la diversité des dynamiques démographiques et
■■ La France : dynamiques démographiques,
une évolution différenciée des inégalités socio-économiques. Des
inégalités socio-économiques actions nationales et européennes sont mises en œuvre pour y
répondre.

Ouverture de thème avec celle d’économie de transition qui désigne le


passage d’un système planifié (étatique) vers un
> MANUEL PAGES 100-101
système capitaliste (économie de marché). On entend
par « transition » les différentes formes d’évolutions
observées dans les États et les enjeux associés (évolution
■■Programme et objectif des conditions de vie, évolution des inégalités socio-
spatiales, place des femmes, enjeux politiques, etc.) :
pédagogique du thème le dossier sur les pays émergents (pages 124-125)
Ce thème permet de filer la notion de « transition » s’interroge ainsi sur les défis de la transition.
à la fois sur le plan démographique et économique.
D’abord, l’étude des trajectoires démographiques à
l’échelle mondiale, en particulier les défis liés au nombre
et au vieillissement de la population, puis l’analyse ■■Commentaire du document
multi scalaire des inégalités de développement ; enfin,
l’examen des dynamiques démographiques et des
iconographique
inégalités socio-économiques à l’échelle de la France. La photographie d’ouverture du thème permet de mêler
Il s’agit ici de territorialiser les enjeux : les territoires la dimension mondiale et la référence à la France : le
doivent ainsi être au cœur de l’approche géographique logo de l’association humanitaire d’origine française,
afin d’illustrer la grande diversité des situations. Médecins sans frontières, est facilement identifiable par
L’intitulé du programme rappelle ainsi « qu’il n’existe les élèves. Dans la région de Tierra Caliente, au sud du
pas un modèle de développement, mais une pluralité Mexique, les dispensaires ruraux sont rares à cause du
de trajectoires territoriales ». Les quatre études de manque de personnel et des violences liées notamment
cas (Brésil, Inde, Russie, Japon) et les trois dossiers aux guerres de gangs. Les équipes de Médecins sans
permettent à l’enseignant de construire son cours en frontières s’attachent donc à fournir des services
s’appuyant sur les exemples de son choix. médicaux et de soutien psychologique à la population
locale.
Notons que l’expression « transition démographique »
est classique en géographie et régulièrement explorée
dans les programmes depuis de nombreuses années,
mais l’idée de « transition économique » pose davantage
question. Il s’agit de ne pas confondre cette expression

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 37


Pour entrer dans le thème 12.
> MANUEL PAGES 102-105
Indice de développement humain
◗◗ 1. Vérifier ses repères géographiques
1. Afrique / Asie

2. Très élevé Niveau Trois


Santé Éducation critères
de vie
3. c. niveau de développement faible

4.
−−Afrique : Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Espérance
de vie à la
Revenu
national brut
Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Guinée, Guinée- naissance par habitant
Bissau, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Quatre
Mauritanie, Mozambique, Niger, Ouganda, République indicateurs
centrafricaine, République démocratique du Congo, Durée moyenne Durée attendue
République Unie de Tanzanie, Rwanda, Sao Tomé-et- de scolarisation de scolarisation
Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Sud- Source : PNUD
Soudan, Tchad, Togo, Zambie
−−Asie : Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
Myanmar, Népal, République démocratique populaire le site compagnon Nathan.
lao (Laos), Timor-Leste, Yemen
Le niveau de développement est faible. 13.
Photographie 1 Photographie 2
5. 13 régions
Situation démographique Situation démographique

6. 5 régions a. Population qui augmente b. Population qui stagne


c. Population jeune d. Population qui vieillit

7. Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Niveau de développement Niveau de développement

Nouvelle-Aquitaine d. niveau de développement faible a. niveau de développement très élevé

8. Bourgogne-Franche-Comté / Centre-Val de Loire / ◗◗ 3. Mobiliser le vocabulaire et les notions


Corse
14. 15.
9. Mayotte A. ➞ 4 a. ➞ 2 d. ➞ 1
B. ➞ 2 b. ➞ 4 e. ➞ 3
◗◗ 2. Tester ses connaissances
C. ➞ 3 c. ➞ 6 f. ➞ 5
10.
D. ➞ 1
a. l’indice de fécondité
d. l’accroissement naturel ◗◗ 4. Valider des situations géographiques
e. le % des plus de 65 ans 16.
11. 1. Le vieillissement de la population est un phénomène
qui pose un certain nombre de défis à de nombreux pays
1. Les territoires ultramarins français :
du monde.
a. sont pour l’essentiel des îles.
a. Aujourd’hui, le vieillissement de la population
c. sont des territoires très éloignés de la métropole. touche aussi bien les pays riches et développés que des
pays émergents.
2. Les territoires ultramarins français dans leur région
sont : c. Le vieillissement de la population implique de
nouveaux besoins liés à la santé.
b. attractifs pour la population des pays voisins.
2. Les inégalités de richesse et de développement se
3. L’aménagement des territoires ultramarins est
retrouvent à toutes les échelles.
nécessaire :
b. Les contrastes de richesse et de développement
a. pour réduire les inégalités à l’intérieur des territoires.
existent dans un pays riche comme la France.
c. pour réduire les inégalités avec la métropole.
c. Les niveaux de richesse et de développement varient
à l’échelle d’un continent comme l’Amérique.

38 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Chapitre 3 : Territoires, populations
et développement : quels défis ?
Dans le monde
➡➡Des trajectoires démographiques différenciées : les défis du nombre et
du vieillissement
➡➡Développement et inégalités

Ouverture de chapitre ■■Bibliographie


> MANUEL PAGES 106-107
◗◗ Ouvrages généraux
−−Marie-Françoise DURAND (dir.), Espace mondial.
L’Atlas 2018, Presses de Sciences Po, 2018.
■■Objectifs du chapitre −−Coll., Lucas CHANCEL, Facundo ALVAREDO,
Ce chapitre couvre d’une part la question des Thomas PIKETTY, Emmanuel SAEZ et Gabriel
trajectoires démographiques, du développement et ZUCMAN (dir.), Rapport sur les inégalités mondiales,
des inégalités d’autre part. Les deux enjeux sont Éditions du Seuil, 2018.
développés à l’échelle mondiale. À ce sujet, la mesure
des inégalités de développement peut questionner en ◗◗ Recueil de dessins de presse
terme méthodologique. Les données varient souvent −−Coll. Cartooning for peace, préface de Thomas
en fonction des sources. Nous nous appuyons donc PIKETTY, Les inégalités dans la balance : 60 dessins
principalement sur l’IDH (rapport du PNUD en 2018), de presse, Gallimard, 2018.
sur les données de la Banque mondiale et faisons
régulièrement la distinction entre le taux de pauvreté ◗◗ Rapport
(mondes développés) et le taux d’extrême pauvreté
(mondes en développement). Nous avons également fait −−Rapport sur le développement humain 2018 (PNUD),
le choix de ne pas reprendre la distinction Nord/Sud. mise à jour statistique : http://hdr.undp.org/en/content/
human-development-indices-and-indicators-2018-
statistical-update-french

◗◗ Site Internet
■■Commentaire du document
−−Site de l’ONU, en particulier les pages consacrées
iconographique aux Objectifs de Développement Durable (ODD) :
La photographie du hall de gare de Shanghai permet ici https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/
d’aborder plusieurs enjeux avec les élèves : d’abord, le objectifs-de-developpement-durable/
défi du nombre dans une ville chinoise densément peuplée
(environ 3800 habitants par km2), ensuite, l’ouverture ◗◗ Films, documentaires
à la mondialisation explorée à plusieurs reprises sur
• Sur les trajectoires démographiques :
les trois niveaux du programme de géographie (en
particulier en Terminale) et enfin, les mobilités étudiées −−Les délices de Tokyo, de Naomi Kawase, 2015.
dans le thème 3 de ce programme de seconde. On peut −−Seven Sisters, Tommy Wirkola, 2017.
souligner également la référence implicite aux inégalités
de développement : les plus pauvres, c’est à dire les • Sur les inégalités de développement :
« oubliés » de la croissance chinoise, ne sont sans doute −−Human, Yann Arthus-Bertrand, 2015.
pas représentés sur cette photographie. −−Masaan, Neeraj Ghaywan, 2015.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 39


Étude de cas – Développement clairement les quartiers d’habitat formel et les bidonvilles,
tout en appréciant la singularité du paysage de la
et inégalités au Brésil métropole brésilienne (montagne au cœur de la ville).
> MANUEL PAGES 108-111
• Doc. 8 – Encourager les inscriptions à l’école dès
◗◗ Les documents : compléments d’information
le plus jeune âge
Les documents illustrent l’émergence en cours du géant
Cette affiche municipale laisse entrevoir le lien étroit
brésilien, 8e puissance mondiale en 2019, en insistant sur
entre scolarisation des enfants dès le plus jeune âge et
les inégalités de développement à différentes échelles.
développement du Brésil.
La troisième partie de l’étude de cas aborde les réponses
politiques dans la lutte contre les inégalités.
• Doc. 9 – Les enjeux du développement
• Doc. 1 - Le Brésil à l’échelle de l’Amérique L’auteure, Solen Le Clec’h, a soutenu une thèse de
Cette carte permet de comparer l’IDH du Brésil à celui Géographie sur le Brésil. Ce texte présente à la fois les
des autres États du continent américain. Elle s’appuie sur mesures prises par les autorités brésiliennes pour réduire
le rapport du PNUD en 2018 (données les plus récentes). les inégalités et aborde leurs limites. On peut associer
ce document à certaines affiches récentes expliquant
• Doc. 2 – Une émergence en cours quels sont les Brésiliens pouvant bénéficier de la Bolsa
família, en fonction des différents niveaux de revenus et
Cet article de Martine Droulers (géographe spécialisée du nombre de personnes dans le foyer.
dans l’Amérique latine, directrice de recherche au
CNRS) permet de dégager la notion d’émergence. On
peut également renvoyer les élèves au schéma de notion ➡➡Itinéraire 1
de la page 156 du manuel. 1. Le Brésil a un IDH de 0,759 en 2017 (rang moyen
à l’échelle mondiale = 79e). Cet IDH, considéré comme
• Doc. 3 – L’évolution du Brésil à travers des unes « élevé » dans le rapport du PNUD 2018, demeure
de presse inférieur à celui des pays développés d’Amérique du
L’intérêt ici est de présenter les unes de presse d’un Nord (États-Unis, Canada), du Chili et de l’Argentine.
même magazine britannique, The Economist, pour Mais, l’IDH brésilien est supérieur à celui de la Bolivie,
trois années différentes. C’est le géographe français, du Paraguay, des États d’Amérique centrale ou du seul
spécialiste du Brésil, Hervé Théry, qui avait proposé cette PMA du continent, Haïti.
comparaison dans un article publié dans L’information 2. Ces unes de presse illustrent l’évolution du
géographique en décembre 2017. développement brésilien sur les dix dernières années :
la première évoque les espoirs liés à l’émergence du
• Doc. 4 – Un bilan économique et social contrasté pays, la deuxième le ralentissement de la croissance à
Cette étude de l’OCDE permet de nuancer le succès partir de 2013 et la troisième le sentiment de « trahison »
brésilien en évoquant les limites sur le plan économique lié en particulier au scandale Petrobras à partir de 2014
(récession) et social (pauvreté et inégalités). (corruption impliquant une partie de la classe politique).
Les trois photographies représentent le Christ du
• Doc. 5 – Les inégalités de revenu au Brésil Corcovado dominant la baie de Rio de Janeiro.

Cette carte des inégalités de revenus au Brésil s’appuie 3. Les forces du Brésil sont d’ordre économique
sur les chiffres du dernier recensement de 2010. (croissance forte qui a permis au Brésil de se hisser
parmi les principales puissances, performances dans
• Doc. 6 – Des contrastes régionaux certains secteurs comme l’agroénergie ou le pétrole off-
shore) et social (réduction de la pauvreté, progrès dans
Cet extrait d’un article de Bernard Bret, géographe
l’éducation). Les faiblesses sont diverses : récession
spécialiste de l’Amérique latine, propose une approche
économique au milieu des années 2010, faiblesse du
multi scalaire des inégalités sociales au Brésil. L’auteur
commerce extérieur, fortes inégalités sociales à l’origine
nuance la pertinence de certaines comparaisons, en
de frustrations, fragilité du régime politique (corruption).
montrant par exemple que la situation d’un citadin
pauvre des favelas et celle d’un rural pauvre de la région 4. Le Brésil peut donc être qualifié de « pays émergent » :
du Nordeste ne sont pas les mêmes. c’est un géant économique, les conditions de vie s’y
améliorent, mais de nombreux handicaps subsistent, en
• Doc. 7 – Des espaces urbains fragmentés particulier les fortes inégalités socio-spatiales.
Cette photographie permet à l’élève d’identifier 5. Les richesses apparaissent inégalement réparties

40 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


entre les Brésiliens : le Sudeste et le Sud demeurent les Progrès et Limites et Solutions
régions où les revenus par tête sont les plus élevés, et développement inégalités apportées
le Nordeste la région où les revenus sont en moyenne au Brésil
les plus faibles. Le document 6 évoque la comparaison Doc. 6 X ––IDH moyen, X
difficile entre la pauvreté urbaine (bidonvilles) et la inférieur à ce qu’il
pourrait être.
pauvreté rurale, « plus diluée dans l’espace ». ––Inégalités entre
régions (Nordeste/

6. Les inégalités sont présentes à toutes les échelles :


Sudeste par
exemple).
entre régions brésiliennes (doc. 5), entre villes et ––Inégalités entre
villes et campagnes.
campagnes, au sein des villes (doc. 6 et 7) et au sein des Inégalités au sein
campagnes (doc. 6 et 7). des villes et des
campagnes.

7. Le programme Bolsa família est l’une des principales


Doc. 7 X ––Contraste entre X
quartiers d’habitat
actions politiques visant à réduire les inégalités au formel et bidonvilles.

Brésil : ce programme associe les aides financières à des Doc. 8 X X ––Volonté


d’encourager les
progrès scolaires et sanitaires. Les documents évoquent inscriptions à
également des mesures locales : la volonté de scolariser l’école dès le plus
jeune âge afin
les enfants dès le plus jeune âge (doc. 8), l’amélioration de favoriser le
développement
des systèmes de transports ou l’aménagement des favelas en misant sur
(doc. 9). Ces mesures présentent toutefois des limites
l’avenir.

brièvement mentionnées à la fin du document. Doc. 9 X ––Investissements


parfois réalisés dans
––Programme de
redistribution des
des quartiers déjà revenus Bolsa fa-
8. Il s’agit ici de répondre à la problématique « Le aisés. Politique am-
bigüe sur la question
mília en lien avec
progrès scolaires
développement contribue-t-il à réduire les inégalités au des favelas. et sanitaires.
Amélioration des
Brésil ? », d’abord en caractérisant le développement transports au
brésilien (forte croissance, performances dans certains
sein des villes.
Pacification des
secteurs économiques, amélioration des conditions de vie), favelas.

en montrant ensuite que les inégalités de développement


demeurent marquées (entre Brésiliens et entre territoires
brésiliens, à différentes échelles) et en expliquant enfin
que la réduction de la pauvreté et des inégalités constitue
Étude de cas – Les modalités
un des enjeux du développement au Brésil. du développement en Inde
> MANUEL PAGES 112-115
➡➡Itinéraire 2 – Organiser l’information dans
un tableau ◗◗ Les documents : compléments d’information
• Doc. 1 - Le Brésil à l’échelle de l’Amérique
Progrès et Limites et Solutions
développement inégalités apportées L’évolution de la population indienne montre que le
au Brésil pays termine la phase 2 de la transition démographique
Doc. 1 ––IDH élevé ––IDH moins élevé X ce qui n’empêche pas la population d’augmenter et
que dans les pays
développés. d’égaler celle de la Chine d’ici 2025.
Doc. 2 ––Performances de ––Fragilités du régime X
certains secteurs éco-
nomiques, croissance
politique, fortes
inégalités sociales,
• Doc. 2 – Un développement contrasté
L’Inde a été marquée par de multiples évolutions
forte et durable faiblesse du com-
merce extérieur.

Doc. 3 ––« Décollage » du ––Ralentissement X depuis son Indépendance, contribuant à créer une société
Brésil, en particulier
à partir des années
économique au dé-
but des années 2010
fragmentée où les contrastes spatiaux, économiques,
2000 puis récession et sociaux et politiques sont marqués. Il reste que la
pauvreté est durable avec un cinquième de la population
scandale Petrobras
(« trahison »).

Doc. 4 ––Le Brésil est une des ––Inégalités sociales X qui est sous-alimenté et un revenu des agriculteurs faible.
principales puissances marquées et pau- L’avenir des espaces ruraux est, d’ailleurs, un enjeu
économiques mon- vreté toujours très
diales, progrès sur le forte dans certaines majeur du gouvernement Modi depuis 2014 au même
plan scolaire, réduc-
tion de la pauvreté
régions.
titre que l’émergence du pays dans la mondialisation.
Doc. 5 x ––Sud et Sudeste X
concentrent l’essen-
tiel des richesses. • Doc. 3 – Répartition de la population et dyna-
Le Nordeste en re- miques démographiques en Inde
vanche est la région
où les revenus par
tête sont parmi les La carte des densités de population montre que celle-ci
plus faibles du pays. se concentre dans les grandes métropoles, sur les littoraux

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 41


et dans le bassin versant du Gange. Cette concentration est souvent en situation précaire (exode rural), tout en
alimentée par un exode rural en direction des principales soutenant le développement et la modernisation des
mégapoles et du Sud du territoire. Néanmoins, on peut villes. C’est un plan quadriennal de régénération urbaine
remarquer que la densité moyenne reste élevée avec près à l’échelle nationale qui passe notamment par des travaux
de 400 hab./km². prioritaires d’assainissement.

• Doc. 4 – Une rue à Varanasi, 2017 • Doc. 10 – Des réformes pour les campagnes
Ville sacrée de l’hindouisme, Varanasi connaît les En Inde, les réformes touchent tout autant les campagnes
mêmes problèmes de circulation et de surpopulation que les villes. il s’agit d’améliorer les infrastructures des
que les mégapoles de Delhi, Mumbai ou Kolkata. La zones rurales pour éviter que les écarts de richesses ne
photographie témoigne également de la vétusté de se creusent irrémédiablement avec les espaces urbains
l’espace urbain et sa nécessaire rénovation. alors que deux Indiens sur trois vivent encore dans les
campagnes malgré un exode rural continu.
• Doc. 5 – L’émergence de l’Inde
L’importance et la rapidité des changements sociaux ➡➡Itinéraire 1
sont soulignés à l’aune de l’engagement de l’Inde 1. La population indienne a quasiment quadruplé en un
dans la mondialisation. L’émergence ne doit pas être, siècle en raison de l’achèvement de la première phase de
comme dans d’autres pays, synonyme d’abandon d’une la transition démographique.
partie de la population encore plus visible dans un État-
continent surpeuplé. Cependant, les écarts se creusent 2. Les espaces qui concentrent les populations se
inexorablement entre des villes millionnaires en habitants situent dans les villes, le bassin du Gange et la moitié
toujours plus nombreuses et espaces ruraux en retard de Sud du pays, en raison de leur dynamisme économique et
développement. des besoins constant de main d’œuvre d’une agriculture
encore peu mécanisée.
• Doc. 6 – Le développement humain par États
3. Les caractéristiques du développement de l’Inde sont
La carte de l’IDH montre que les espaces les plus celles d’une émergence qui renforce les inégalités sociales
développés se situent dans les États du Nord-Ouest et du et creusent les écarts de richesse. Même si la pauvreté
Nord-Est, mais aussi et surtout dans le Sud, dynamique recule, elle est encore très présente, particulièrement
économiquement. L’intérieur du plateau du Deccan et du visible dans les mégapoles. Cette population pauvre est
bassin versant du Gange concentre des populations plus cependant un moteur de l’émergence car elle propose une
rurales et précaires. main d’œuvre informelle à bas coût indispensable pour
soutenir une croissance supérieure à 7 % à moyen terme.
• Doc. 7 – Des inégalités de genre
4. La transition économique et sociale n’est pas aboutie
L’Inde accuse un déficit de plus de 63 millions de en Inde car si elle est une puissance émergente elle ne
femmes, soit l’équivalent de la population britannique. parvient pas pour autant à répartir équitablement les fruits
Le problème du statut de la femme en Inde explique de la croissance. Le maintien d’un quart de la population
en partie le manque de considération et souligne les dans la pauvreté est à la fois un moteur de l’émergence
difficultés du combat pour l’égalité dans une société très en même temps qu’un frein pour le développement
traditionnelle. Le rapport évoqué ici préconise que l’Inde économique. Le déséquilibre est également géographique
change ses pratiques appartenant au passé et mette un car la croissance économique bénéficie avant tout aux
terme aux mauvais traitement des filles non désirées. grandes villes et aux littoraux au détriment de l’intérieur
plus pauvre et agricole.
• Doc. 8 – Bidonville à la gare ferroviaire de Bandra
Est (Mumbai) 2018 5. Les inégalités urbaines en Inde sont particulièrement
sensibles dans les plus grandes villes. Ces dernières se
Le bidonville présenté illustre l’occupation interstitielle
concentrent sur les littoraux ou le bassin versant du Gange.
de l’habitat précaire dans les mégapoles indiennes
Elles offrent des contrastes d’occupation de l’espace
et les contrastes avec les espaces plus développés
où l’extrême pauvreté des habitats précaires côtoie les
(arrière-plan).
rénovations les plus modernes, où les contrastes de richesses
se juxtaposent entre quartiers des affaires organisés et
• Doc. 9 – La politique Urban Renaissance bidonvilles interstitiels le long des axes de transport.
La politique Urban Renaissance est une politique
multisectorielle d’aménagement urbain qui a pour but 6. Les disparités de développement sont criantes
de répondre à la problématique des afflux de populations, en Inde. Elles opposent les espaces urbains aux
espaces ruraux, plus agricoles, et souvent en retard de

42 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


développement. Mais cette opposition est également iconographiques, etc.) et/ou la distribution des parties
visible à l’échelle de la ville dans une juxtaposition de l’exposé :
d’espaces développés et de bidonvilles plus ou moins
1. Contrastes de développement
étendus en fonction de l’espace disponible.
2. Conséquences spatiales et sociales
7. Les inégalités sont présentes à toutes les échelles
car la pauvreté concerne une part importante de la 3. Solutions pour atténuer les déséquilibres
population alors que près de 50 % des Indiens sont
des agriculteurs. Les classes moyennes se concentrent −−Prévoir une aide sur des modèles de diaporama en
dans les villes, en constante rénovation pour faire face ligne de type slideshare : https://fr.slideshare.net/, ou
à l’afflux continu de population des campagnes. Le sur les modèles de diaporama en licence libre (https://
contraste ville/campagne est renforcé par le retard de fr.libreoffice.org/).
développement de ces dernières dans un pays qui a
priorisé le développement des aires urbaines littorales,
interfaces de la mondialisation. Étude de cas – Développement
8. Les réponses du gouvernement indien pour réduire et inégalités en Russie
les inégalités passe par des politiques de régénération > MANUEL PAGES 116-117
des espaces urbains et de modernisation des espaces
agricoles. Il s’agit de réguler le flux engendré par un ◗◗ Les documents : compléments d’information
exode rural continu, qui pose des problèmes en matière de Cette étude de cas s’interroge sur le lien entre
santé publique, sans endetter les pôles de développement développement et inégalités en Russie : le pays, 11e
qui font de l’Inde le « bureau du monde » (smart cities). puissance mondiale, est marqué par un accroissement
Cela passe par aussi par un soutien à l’agriculture afin de des inégalités. Les 10 % des habitants les plus aisés
maintenir l’autosuffisance alimentaire. détiennent ainsi 46 % des revenus en 2018 (Rapport sur
9. L’Inde, géant démographique d’1,34 milliard les inégalités, 2018).
d’habitants, peut concilier accroissement démographique • Doc. 1 – Les inégalités sociales en Russie
et développement en réduisant les inégalités spatiales et
sociales à toutes les échelles. L’Inde connaît une transition Isabelle Mandraud est actuellement correspondante à
démographique tardive (qu’elle n’a pas encore achevée) Moscou pour le journal Le Monde. Cet article démontre
qui explique la croissance de la population. Cependant, que les inégalités sociales sont fortes et croissantes en
la volonté de faire du pays un géant de l’émergence Russie. Il apporte quelques éléments d’explication.
maintient près du quart de celle-ci dans la pauvreté. Le
gouvernement a néanmoins entrepris de lutter contre • Doc. 2 – Le développement russe en chiffres
les inégalités en mettant des plans de régénération à Cette infographie, réalisée à partir du rapport du PNUD
l’échelle des villes, des plans de développement et de 2018, permet d’analyser le développement russe à
de modernisation à l’échelle des régions agricoles, partir de chiffres sur la santé, l’éducation et l’économie.
et en créant des hub dynamiques, interfaces de la Ces données invitent les élèves à appréhender la
mondialisation, à l’échelle nationale. Aussi, la réduction définition de l’IDH (voir pages 102 et 132).
des inégalités passe par une amélioration en matière
Erratum : l’IDH de la Russie est de 0,816 (49e place).
d’assainissement, notamment d’accès à l’eau potable,
pour une majeure partie de la population. Cela passe
également par un changement des mentalités pour que les • Doc. 3 – Des inégalités urbaines
améliorations en matière d’accès à l’emploi bénéficient Alors que 80 % des milliardaires russes vivent
à l’ensemble de la population, notamment aux femmes. aujourd’hui à Moscou, 16 000 personnes dormiraient
Enfin, cela passe par une meilleure équité entre espaces dans les rues de la capitale selon les statistiques officielles.
ruraux et espaces urbains afin de mieux contrôler l’exode Certaines sources parlent de près de 60 000 sans-abris.
rural.
• Doc. 4 – Les niveaux de développement en Russie
➡➡Itinéraire 2 – Préparer un exposé Cette carte illustre l’inégal développement à l’échelle
−−Proposer une aide, éventuellement sous forme de des régions russes. On peut définir ici le « minimum
carte mentale, avec des questions qui guident l’élève et vital » comme la quantité minimale de ressources
structure l’exposé : on peut reprendre les questions de nécessaires à un individu pour subvenir à ses besoins
l’itinéraire 1. primaires (nourriture, logement, santé, éducation en
−−On peut imaginer la constitution de groupes avec particulier).
distribution des rôles pour les recherches (textes,

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 43


• Doc. 5 – Les niveaux de développement en Russie 2. En 2017, la Russie est la 11e puissance mondiale
Tatiana Nefedova est une géographe et sociologue en terme de PIB et son IDH est très élevé (supérieur à
russe. Ses principaux axes de recherche portent sur les 0,8). Le taux d’inscription aux études supérieures y est
liens entre les villes et les campagnes en Russie. Le texte supérieur à celui de la France. Les documents 1, 2 et
permet ainsi d’aborder la question des inégalités à une 5 apportent toutefois quelques limites : une croissance
autre échelle. ralentie depuis quelques années (récession), un revenu
par habitant 3,5 fois inférieur à celui de la moyenne de
l’Union Européenne et un taux de chômage frôlant les
➡➡Itinéraire 1
30 % dans un certain nombre de communes rurales.
1. La Russie est peuplée de 147 millions d’habitants en
2018. La densité y est faible (environ 8,5 habitants par 3. Il s’agit ici d’évoquer les inégalités de développement
km2). L’espérance de vie moyenne y est de 72 ans : celle- en Russie en donnant quelques chiffres tirés du
ci progresse mais reste inférieure à celle de la France par document 1 (« 1 % de la population russe concentre
exemple (environ 82 ans) et les inégalités entre territoires 74,5 % des richesses nationales »), en décrivant la
russes sont fortes. Le document 5 indique à ce sujet que photographie du document 3, en exploitant la deuxième
l’espérance de vie des hommes dans les zones rurales partie de la légende du document 4 et en abordant la
de la moitié Nord de la Russie est « bien en dessous question des conditions de vie dans certaines campagnes
de la moyenne officielle ». S’agissant de la fécondité, russes avec le document 5.
celle-ci est faible (1,75 enfant par femme en 2016) et 4. Il s’agit cette fois de revenir sur les inégalités de
inférieure au seuil de renouvellement des générations. La développement entre territoires russes : entre régions
fécondité était plus faible encore dans les années 1990 et (doc. 4), au sein des villes (doc. 3), entre villes et
au début des années 2000. Un programme de soutien aux campagnes et au sein des campagnes (doc. 5).
naissances a été adopté par le gouvernement en 2007, ce
qui a contribué à faire remonter légèrement le nombre 5. La réponse pourra s’articuler autour des éléments
d’enfants par femme. En tout cas, faible fécondité suivants :
et allongement de l’espérance de vie conduisent au −−Le développement de la Russie.
vieillissement de la population russe.
−−La montée des inégalités.
−−La présentation des inégalités à différentes échelles.

➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une carte mentale


Proposition de carte mentale :

Forces : Densité faible


(8,5 hab/km2) Fécondité
– IDH très élevé
faible (1,75 enfant
– 11e puissance écono-
par femme)
mique mondiale

Un développement Quels enjeux


global démographiques ?
Vieillissement
Faiblesses :
de la population
– Revenu par
habitant 3,5 fois inférieur
à la moyenne de l’UE Développement Allongement
– Récession économique et inégalités de l’espérance de
– Taux de chômage élevé vie moyenne
en Russie
dans les campagnes
en particulier

Des inégalités À plus Entre villes et


Inégalités
à toutes grande campagnes et au sein
entre Russes
les échelles échelle des campagnes
Taux de
pauvreté
de 13,2 % +
Concentration À l’échelle du IDH différent selon Au sein des villes
des richesses territoire russe les régions (sans-abris)

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

44 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Étude de cas – Les enjeux personnes âgées dont les besoins sanitaires, culturels
et psychologiques s’accentuent avec l’âge. Cela est
du vieillissement au Japon d’autant plus aigüe que le nombre de personnels qualifiés
> MANUEL PAGES 118-119 est insuffisant face à l’explosion du nombre de personnes
âgées, ce qui nécessite notamment le recours à des
◗◗ Les documents : compléments d’information auxiliaires robotiques.
• Doc. 1 – Évolution projetée de la population et
4. La population japonaise est actuellement la plus
grandes métropoles au Japon (2010-2040)
âgée au monde. Le Japon a un taux d’espérance de
Le Japon connaît un vieillissement de sa population vie supérieur aux autres pays. Ce vieillissement de
d’une manière générale. Ce vieillissement s’accompagne, la population japonaise est provoqué par la baisse du
dans les régions du Nord et de la Mer du Japon d’une taux de natalité et l’augmentation de l’espérance de
baisse importante de cette population. vie. Il pose des problèmes en matière de croissance
économique, de rayonnement international et surtout
• Doc. 2 – Une géographie du vieillissement de prise en charge des personnes âgées, dont les
La géographie du vieillissement ici évoquée tempère retraites sont, pour un certain nombre, très faible. Pour
une vision trop alarmiste de la disparition du peuple maintenir sa place de puissance mondiale, le Japon doit
japonais tout en montrant les déséquilibres que cela pose augmenter la productivité de ses actifs. Pour compenser
à l’échelle nationale. les déséquilibres à l’échelle nationale, le gouvernement
doit soutenir les campagnes profondes qui se dépeuplent.
Enfin, pour répondre à ces défis du vieillissement, les
• Doc. 3 – Des personnes âgées en activité
Japonais ont recours à un apport de main d’œuvre
Les personnes âgées, pour s’assurer une pension de étrangère (cela reste limité), maintiennent une activité
retraite décente, sont souvent obligées de continuer à pour compléter leur retraite, et suppléent le manque
travailler après une première vie active, d’autant plus que d’auxiliaires pour personnes âgées par l’emploi de
la solidarité intergénérationnelle se délite de plus en plus. robots ; mais cela est encore expérimental.

• Doc. 4 – Des robots pour accompagner les per- ➡➡Itinéraire 2


sonnes âgées
−−Travail en salle informatique : prévoir une séance de
Les robots deviennent de plus en plus des auxiliaires deux heures au minimum.
dans la prise en charge des personnes âgées. −−Proposer une aide, éventuellement sous forme de
L’accroissement de leur nombre et surtout de leur carte mentale, avec des questions qui guident l’élève et
longévité est un problème national crucial pour leur structure l’exposé : on peut reprendre les questions de
accompagnement. l’itinéraire 1.
−−On peut imaginer la constitution de groupes avec
• Doc. 5 – Des robots pour accompagner les per- distribution des rôles pour les recherches (textes,
sonnes âgées
illustration sonore, etc.) et/ou la distribution des parties
Le rayonnement du Japon face au vieillissement de sa de l’exposé.
population est ici interrogé en insistant sur la remise en −−Prévoir une aide sur l’utilisation du logiciel
cause de sa place dans les instances internationales et la d’enregistrement Audacity (aide en ligne sur : https://
nécessité de recourir à l’immigration pour maintenir le www.audacityteam.org/).
niveau de croissance du pays.

➡➡Itinéraire 1
Dossier – Politiques
1. La population japonaise vieillit et diminue en démographiques
se concentrant de plus en plus dans la mégalopole au
détriment du Japon de l’envers de plus en plus délaissé. et développement
> MANUEL PAGES 120-121
2. Le vieillissement est un frein au développement car
il pose la question du maintien d’un niveau croissance ◗◗ Les documents : compléments d’information
suffisant pour répondre aux besoins de la population et
• Doc. 1 – Les leviers d’une politique démographique
pour permettre au pays de conserver sa place de grande
puissance au niveau international. Les enjeux de la croissance démographique et de
son contrôle sont ici interrogés. Ainsi la politique
3. Les réponses apportées au défi du vieillissement démographique visant à contrôler l’évolution de la
passent par une meilleure prise en charge des fécondité doit, pour être plus efficace, passer par une

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 45


meilleure éducation et un meilleur accès aux soins dans 3. La politique de contrôle des naissances présente
les pays les moins avancés. des limites car elle provoque, à terme, un vieillissement
plus ou moins précoce de la population en raison du
• Doc. 2 – Croissance de la population mondiale et déséquilibre du ratio hommes – femmes, remettant en
perspectives d’évolution cause la capacité reproductive des pays concernés, et un
problème de prise en charge des personnes dépendantes
L’évaluation de la croissance de la population est
que sont les enfants et les personnes âgées.
difficile car elle n’est pas géométrique, mais dépend de
facteurs humains et peut être infléchie par des politiques 4. Les politiques démographiques tendent dans
de contrôle des naissances. La population de l’Afrique l’ensemble à limiter le nombre des naissances. La
a considérablement augmenté au cours des 25 dernières prise en charge est quantitative avant d’être qualitative.
années. Elle est aujourd’hui estimée à 1,2 milliard Même si les campagnes de limitation des naissances
d’habitants et, selon les perspectives des Nations Unies, prônent désormais l’harmonie et la stabilité, elles
elle atteindra les quelque 2,5 milliards en 2050 soit près ont, comme en Chine, des conséquences sur le long
d’un quart de la population mondiale. terme sur la structure des populations. L’efficacité
des politiques démographiques passe nécessairement
• Doc. 3 – Le contrôle des naissances en République par une meilleure éducation et un meilleur accès aux
démographique du Congo soins. Mais le vieillissement plus ou moins précoce des
Le modèle de l’enfant unique est ici mis en avant. populations, qu’elles favorisent, interrogent les modes
L’indice de fécondité supérieur à 4 dans la plupart des de développement des pays émergents et moins avancés,
pays d’Afrique subsaharienne interroge la qualité de alors que, dans les pays développés, le vieillissement
vie de ces populations. Les campagnes de planification pose désormais le problème de la prise en charge des
familiale sont une réponse à plus ou moins long terme personnes âgées.
pour permettre un contrôle des naissances.
➡➡Itinéraire 2 – Réaliser un diaporama
• Doc. 4 – L’indice de fécondité dans le monde (2018) −−Proposer une aide, éventuellement sous forme de
Le seuil de l’indice de fécondité pour le remplacement carte mentale, avec des questions qui guident l’élève et
de la population de manière constante est fixé à 2,1 structure l’exposé : on peut reprendre les questions de
enfants par femme. Tout pays ayant un indice en dessous l’itinéraire 1.
de ce seuil connaîtra à plus ou moins brève échéance un −−On peut imaginer pour les recherches (textes,
vieillissement et une diminution de sa population si cette iconographiques, etc.) d’insister sur l’introduction
baisse n’est pas compensée par l’immigration. à partir d’une image évoquant la problématique de
l’exposé.
• Doc. 5 – La fin du contrôle des naissances en Chine −−Prévoir une aide sur des modèles de diaporama en
ligne de type slideshare : https://fr.slideshare.net/, ou
Le texte évoque les conséquences d’un contrôle trop
sur les modèles de diaporama en licence libre (https://
coercitif des naissances. La Chine, qui pensait limiter la
fr.libreoffice.org/).
croissance de sa population par une politique de l’enfant
unique, est désormais confrontée à un vieillissement −−Prévoir une explication pour le dépôt des productions
accéléré de sa population qui peut, à terme, remettre en sur l’ENT.
cause son modèle économique de développement.

➡➡Itinéraire 1 Dossier – Richesse et


1. Le contrôle des naissances prend plusieurs formes. pauvreté dans le monde :
Il s’agit de changer le comportement en matière de des inégalités croissantes
fécondité par des campagnes du planning familial, par > MANUEL PAGES 122-123
une meilleure éducation et un meilleur accès aux soins.
Le changement de comportement passe également par ◗◗ Les documents : compléments d’information
un changement du modèle familial patriarcal et par les
aspirations des jeunes générations à un niveau de vie • Doc. 1 – La pauvreté dans le monde
plus élevé. Cet article de Marie de Vergès reprend les grandes
lignes du rapport de la Banque mondiale publié en
2. Les politiques démographiques sont une réponse à septembre 2018. On y apprend à la fois que l’extrême
la croissance de la population car elles ont pour but la pauvreté recule dans le monde, mais que les disparités
limitation des naissances avec la fixation de quotas, de géographiques demeurent profondes.
normes de procréation et une meilleure planification.

46 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


• Doc. 2 – Les multimillionnaires dans le monde est passée de 36 % à 10 %. Les évolutions sont toutefois
S’agissant du calcul des multimillionnaires par inégales selon les régions. De plus, si la pauvreté recule,
État, il arrive souvent que les chiffres divergent selon les inégalités apparaissent croissantes. Le document 5
les sources. Ce document est réalisé à partir d’une aborde cet enjeu et démontre que les inégalités se sont
infographie intitulée « Où sont les riches ? », publiée accentuées dans certaines régions du monde, notamment
dans Courrier International (n°1433) en avril 2018. dans les pays émergents, aux États-Unis ou au Moyen-
Orient. Christian Chavagneux précise à ce sujet que « les
Européens s’avèrent relativement mieux protégés ».
• Doc. 3 – Des inégalités dénoncées par les Gilets
jaunes, 2019 3. Les inégalités dans le monde se manifestent par
« La précarité n’est pas un métier » est un des une concentration des richesses entre les mains d’une
slogans mis en avant pendant la crise des Gilets jaunes. minorité d’individus : les chiffres du document 4 sont
D’autres slogans évocateurs peuvent être commentés : évocateurs. L’aggravation des inégalités est dénoncée
« Rendez-nous l’ISF », « Je veux vivre, pas survivre », par les ONG, certaines instances internationales, mais
« Je suis le peuple », « Fin du mois, fin du monde : aussi dans le cadre de mouvements populaires, à l’image
même combat ». des Gilets jaunes en France, à partir de novembre 2018
(doc. 3).
• Doc. 4 – Les inégalités de revenus dans les États 4. Les élèves peuvent organiser leur réponse en trois
du monde temps : montrer d’abord que les inégalités entre riches
Cette carte est réalisée principalement à partir des et pauvres sont fortes à l’échelle mondiale (doc. 1 et 2),
dernières données du PNUD (rapport 2018) concernant expliquer ensuite que ces inégalités sont fortes au sein
l’indice de Gini qui mesure les inégalités au sein des des États (coefficient de Gini, doc. 4), revenir enfin sur
États. Elle s’appuie également sur le rapport mondial sur l’évolution des inégalités, leur dénonciation et les pistes
les inégalités (2018) chiffrant la part du revenu détenue possibles pour les réduire (doc. 3 et 5).
par les 10 % des habitants les plus aisés dans quelques
États ou régions du monde. ➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une affiche
de sensibilisation
• Doc. 5 – Un monde d’inégalités L’affiche devra mettre en avant trois points :
Christian Chavagneux est un journaliste économique −−quelle est l’ampleur des inégalités entre riches et
français, partisan d’une régulation publique de pauvres dans le monde ?
l’économie. Cet article revient sur les conclusions d’un
−−comment ces inégalités évoluent-elles ?
rapport publié par une centaine de chercheurs en 2018
(dont l’économiste français Thomas Piketty) et montrant −−quels sont les enjeux de développement durable
l’aggravation des inégalités : Rapport sur les inégalités (Objectif n° 10 de l’ONU) liés à la réduction des
mondiales 2018. inégalités ?

Les ressources du manuel numérique proposent un


➡➡Itinéraire 1 itinéraire guidé apportant un certain nombre de conseils
1. L’extrême pauvreté est forte en Afrique aux élèves dans la construction de leur affiche.
subsaharienne : le document 1 précise que « sur les
27 pays affichant les taux de pauvreté les plus élevés
à travers le monde, 26 se trouvent sur le continent Dossier – Les pays
africain ». Le document fait le lien entre la pauvreté et les
crises politiques ou les conflits armés, tout en abordant
émergents face aux défis
la nécessité de considérer la notion de pauvreté au sens de la transition
large. Le document 2, quant à lui, permet de répondre à > MANUEL PAGES 124-125
la question : « Où sont les plus riches ? » : principalement
aux États-Unis et en Chine, dans les pays développés ◗◗ Les documents : compléments d’information
et les BRICS. Le document 3 apporte une information • Doc. 1 – Les pays émergents dans le monde
supplémentaire avec la part du revenu détenue par les
10 % les plus aisés. Ce tableau permet de confronter un indicateur
purement économique (PIB) et un indicateur mesurant
2. Le document 1 explique dès la première ligne que le développement de façon plus précise (IDH). Les
« l’extrême pauvreté recule à l’échelle mondiale », ce inégalités entre pays développés, pays émergents et
qui constitue une évolution positive. Depuis 1990, la part PMA (Pays les Moins Avancés) apparaissent marquées
des personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour concernant l’espérance de vie.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 47


• Doc. 2 – L’émergence en question par plus de 5) sont à la fois les BRICS (le document 5
Ce texte correspond à la définition « Émergence, pays parle de « locomotive mondiale »), des pays couramment
émergent » sur le site Géoconfluences. L’auteur, Jean- qualifiés d’émergents (Nigéria, Indonésie, etc.) mais
Benoît Bouron, est agrégé de Géographie et responsable aussi d’autres pays en développement, dont des PMA
éditorial du site. L’enjeu principal du document est de (exemple : Mali).
définir la notion d’émergence (voir le schéma de notion 4. Le document 1 montre qu’en terme de PIB, les
page 156 du manuel) en illustrant les formes que revêt BRICS sont parmi les principales puissances de la
la « transition » dans les pays émergents. La difficulté planète mais chutent dans le classement avec le calcul
toutefois est qu’il n’existe pas de liste officielle de de l’IDH. L’espérance de vie y est également plus faible
ces pays : il convient de ne pas réduire cette notion que dans les pays développés. Le document 5 aborde
uniquement aux BRICS. quant à lui le ralentissement de la croissance économique
dans ces pays, en particulier le Brésil (récession), qui ont
• Doc. 3 – Les femmes dans les pays émergents notamment subi « les contrecoups de la crise de 2008 ».
La photographie permet d’approcher la notion On peut également évoquer d’autres éléments : taux
d’émergence sous l’angle de l’amélioration de la d’extrême pauvreté, dépendance énergétique, violence,
condition féminine : la place des femmes constitue l’un pollution, scolarisation, accès aux soins, etc.
des défis de la transition dans ces pays.
5. Les élèves peuvent ici proposer une réponse en trois
temps : rappeler d’abord les caractéristiques communes
• Doc. 4 – La croissance du PIB (1998-2018) aux pays émergents (forces), illustrer ensuite les
L’idée de ce document est de mesurer la croissance du limites de l’émergence (faiblesses) et aborder enfin les
PIB sur les vingt dernières années. Il s’agit là d’aborder perspectives d’avenir pour ces pays (défis).
l’émergence économique en évoquant les pays dont le
PIB a été multiplié par plus de 5 depuis 1998 (Inde, ➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une recherche
Russie, Chine, Indonésie, etc.) tout en montrant que la documentaire
croissance du PIB ne suffit pas à parler d’émergence
Une fois le pays choisi, les élèves peuvent s’appuyer sur
(exemple : le Mali reste un PMA avec un IDH faible
les rapports de sources officielles (PNUD) et des articles
malgré une croissance économique forte depuis 20 ans).
de journaux (Le Monde, Alternatives économiques,
Courrier International, etc.) afin de répondre à diverses
• Doc. 5 – Une émergence ralentie questions : comment l’émergence s’est-elle opérée dans
Cet article du journal Les Échos démontre l’idée de le pays choisi et quelles en sont les principales forces
ralentissement de la croissance dans certains pays aujourd’hui ? L’émergence s’est-elle accompagnée de
émergents, en particulier les BRICS, et apporte quelques progrès dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la
éléments d’explication. réduction de la pauvreté ? Qu’en est-il de l’IDH ? Quelle
est la situation politique du pays ? Quels sont les défis
➡➡Itinéraire 1 auxquels le développement du pays doit répondre ?
1. La notion d’émergence est ainsi apparue dans les
années 1980 pour désigner les pays en développement
connaissant une croissance rapide, durable. Les “pays Cartes – Les trajectoires
émergents” constituent toutefois une catégorie hétérogène démographiques
aux contours flous et à géométrie variable. Le troisième > MANUEL PAGES 126-127
paragraphe du document 2 définit les points communs
aux pays émergents. Le document 1 aborde l’émergence ◗◗ Carte : compléments d’information
sous un angle économique (PIB) et le document 3 sous
Les pays du monde ont des trajectoires démographiques
un angle social (place des femmes).
différentes qui sont le résultat des inégalités de croissance
2. Croissance économique n’est pas forcément de leur population en fonction du degré d’achèvement
synonyme de développement : les pays émergents de leur transition démographique. Les pays les plus
apparaissent ainsi toujours en « transition ». On peut riches ont dans l’ensemble achevé leur transition et
parler de puissance émergée pour la Chine et le Brésil, sont confrontés à un vieillissement plus ou moins
mais pas de pays développé. Les PMA présentent un précoce de leur population qui entraîne une diminution
retard de développement que souligne le document 1 de celle-ci. Les pays émergents sont, exceptés l’Inde,
(IDH et espérance de vie moyenne faibles). dans le même cas, et les pays moins avancés ont pour la
plupart une population jeune et en accroissement rapide,
3. Les pays qui ont connu la plus forte croissance principalement en Afrique. Enfin, les taux de scolarisation
économique sur les vingt dernières années (multipliée témoignent, par grandes aires géographiques, du niveau

48 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


de développement et d’émancipation des populations et États se trouvent dans la catégorie « IDH très élevé » et
de leurs territoires. On remarque que les espaces en cours 53 dans la catégorie « IDH élevé », soit 112 États sur
de transition démographique sont aussi les plus jeunes et les 189 pris en compte dans le classement. Ces États
où les taux de scolarisation sont les plus bas. sont ceux d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Océanie,
d’Afrique du Nord, et d’une partie de l’Amérique latine,
➡➡Réponses aux questions du Moyen-Orient, d’Asie centrale et de l’Asie du Sud-
Est. Le Gabon et le Botswana, pays africains, présentent
1. Les régions du monde qui ont achevé leur transition également un IDH élevé.
démographique sont l’Amérique du Nord, hors Mexique,
l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie du Sud-Est et de 2. Les régions se caractérisant par un IDH faible
l’Est, le Moyen-Orient, l’essentiel de l’Océanie et (inférieur à 0,55) apparaissent en orange sur la carte.
l’Afrique du Sud. Le rapport du PNUD en 2018 fixe à 38 le nombre
d’États dans cette catégorie. Ils étaient 49 en 2010. Ce
2. Les pays qui ont une population jeune se situent sont principalement des États d’Afrique subsaharienne,
essentiellement en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie auxquels il faut ajouter Haïti, la Syrie, l’Afghanistan, le
centrale, en Indonésie et en Océanie (hors Australie). Yémen et la Papouasie-Nouvelle Guinée.
Les pays qui ont population vieillissante se situent
majoritairement en Europe, en Amérique du Nord, en 3. Dans les mondes développés, entre 12 et 18 % des
Amérique du Sud (France, Allemagne, États-Unis, personnes vivent sous le seuil de pauvreté. En revanche,
Brésil), en Asie du l’Est et du Sud-Est (Japon, Chine, les écarts sont beaucoup plus marqués dans les mondes
mais aussi Australie ou encore en Nouvelle-Zélande). en développement : 40 % des habitants d’Afrique
subsaharienne vivent sous le seuil d’extrême pauvreté
3. Les régions de départ des principaux courants en 2018 alors que ce taux est proche des 3 % en Asie
migratoires sont l’Afrique, l’Asie de l’Ouest, centrale et centrale ou en Asie de l’Est et Pacifique. S’agissant de
du Sud, et l’Amérique latine et Caraïbes. Ces courants la répartition des richesses au sein des États, la part des
se dirigent principalement vers l’Europe et l’Amérique revenus détenue par les 10 % les plus aisés est de 55 % au
du Nord, territoires qui symbolisent, pour nombre de Brésil et en Inde, de 54 % en Afrique subsaharienne, et
migrants, sécurité et promesse d’un meilleur niveau de vie. c’est au Moyen-Orient qu’elle est la plus élevée (61 %).

Cartes – Un monde Géo autrement – Les inégalités


inégalement développé de développement dans
> MANUEL PAGES 128-129 les dessins de presse
◗◗ Carte : compléments d’information > MANUEL PAGES 134-135

L’enjeu ici est de proposer une carte des inégalités ◗◗ Les documents : compléments d’information
de développement à l’échelle mondiale sans reprendre
l’opposition Nord/Sud aujourd’hui critiquable et • Doc. 1 – « Des larmes de crocodile », Polyp, 2015
finalement peu pertinente. Le classement IDH proposé par Polyp est un dessinateur anglais. Le titre du dessin,
le rapport du PNUD en 2018 permet ainsi de construire « Des larmes de crocodile » fait référence à l’expression
une représentation cartographique efficace et accessible qui signifie, pleurer de façon hypocrite, sans vraiment
aux élèves. S’agissant de la mesure de la pauvreté, il ressentir de tristesse afin d’obtenir quelque chose. Le titre
apparaissait nécessaire toutefois de distinguer mondes original (en anglais) est « Crocodile tears » Le dessin
développés et mondes en développement, c’est-à-dire repose sur une opposition entre un homme manifestant
taux de pauvreté d’une part et taux d’extrême pauvreté des signes de richesse et trois personnes issues des
d’autre part. Les chiffres de l’extrême pauvreté, fixée pays en développement. La présence d’une machine à
actuellement à 1,90 dollar/jour par la Banque mondiale, coudre est sans doute une référence à la catastrophe de
ne présenteraient en effet que peu d’intérêt dans les Rana Plaza survenue au Bangladesh en avril 2013. Un
mondes développés. La troisième partie, quant à elle, bâtiment abritant des ateliers de confection de diverses
permet de cerner de façon simple la concentration des FTN s’était effondré à Dhaka, la capitale bangladaise,
revenus entre les mains des 10 % les plus aisés. malgré les mises en garde sur les risques encourus
(fissures découvertes sur l’immeuble). Cette catastrophe
◗◗ Réponses aux questions est considérée comme symbolique des inégalités liées à
1. Les régions se caractérisant par un IDH très élevé la mondialisation : non-respect des normes de sécurité
ou élevé (IDH supérieur à 0,7) apparaissent en vert sur et conditions de travail difficiles dans les usines textiles
la carte. Le rapport du PNUD en 2018 indique que 59 des pays en développement.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 49


• Doc. 2 – Les pays émergents dans le monde 3. Ces trois dessins sont en couleurs. Le graphisme
Osval est un dessinateur cubain. Ici, le dessinateur du document 3 est davantage simpliste. Les documents
utilise la double signification du mot «  partager  »  : 1 et 2 ne s’accompagnent pas de texte, il n’apparaît
d’une part, publier une information sur un réseau social pas obligatoire pour percevoir les enjeux. Ainsi, les
pour que les autres personnes y aient accès. Et d’autre éléments représentés étant assez marqués et aisément
part, répartir les richesses de façon plus juste. Le dessin reconnaissables, il n’est pas nécessaire de « commenter »
date de janvier 2019 et s’inscrit dans le contexte de le dessin ou d’ajouter des éléments. Le texte en revanche
publication d’un rapport d’Oxfam sur les inégalités est nécessaire à la compréhension du troisième dessin.
à l’échelle mondiale. Ce rapport démontre que les 4. Les trois dessins reposent sur une opposition
inégalités s’accroissent, 26 personnes possédant autant explicite ou suggérée entre ceux qui possèdent les
de richesses que la moitié la plus pauvre de l’humanité, richesses et ceux qui manquent de ressources : « riches »
soit 3,8 milliards de personnes. et « pauvres » sont représentés sur le document 1, seuls
les « riches » apparaissent sur le document 2 et seuls les
• Doc. 3 – Les pays émergents dans le monde « pauvres » sur le document 3. Ces trois dessins ont ainsi
Lacombe est un dessinateur de presse français qui pour objectif de « déceler les contradictions inégalitaires
collabore notamment avec Siné Mensuel, Marianne, de notre monde » (document 4).
Urtikan.net. Ce dessin a d’abord été proposé en 2011 par
5. Ces dessins nous apprennent que les inégalités sont
Urtikan.net (journal satirique en ligne) dans une série de
fortes et croissantes dans le monde et que leur réduction
caricatures de Lacombe sur le thème de l’obésité intitulée
est un défi du développement durable. Ici, l’élève peut
« Le prix des gros ». Le dessin était accompagné de cette
étoffer sa réponse avec les pages de cours qui précèdent.
légende visant à dénoncer les fortes inégalités à l’échelle
mondiale : « Dans un rapport publié en septembre, la
◗◗ C’est à vous !
Croix-Rouge dévoile que 1,5 milliard de personnes
souffraient d’obésité dans le monde en 2010 tandis Le dessin doit être et peut comporter un texte court. Le
que 925 millions d’autres souffraient de malnutrition. dessin de presse se compose souvent d’une seule scène
Aujourd’hui les excès de l’alimentation et la mal-bouffe ou case mais peut aussi prendre la forme d’une histoire
tuent plus que la faim. » en deux ou trois cases. On peut par exemple proposer un
Le dessin est repris dans l’ouvrage Résistance, aux dialogue entre plusieurs personnages. Le dessin de presse
éditions Iconovox en 2017. étant le plus souvent associé à un article de journal, on
peut proposer aux élèves d’utiliser un article existant et
s’en inspirer. Il est également envisageable de scanner
• Doc. 4 – Les pays émergents dans le monde
l’ensemble des dessins et de les présenter à la classe afin
Thomas Piketty est un économiste et chercheur en de valoriser les productions.
sciences sociales français, spécialisé dans l’étude des
inégalités. Il a coordonné en 2018 le Rapport sur les
inégalités mondiales. On retrouve le texte du document
4 en préface de l’ouvrage Les inégalités dans la balance,
paru en 2018 et contenant une soixantaine de dessins de
presse sur le sujet, dont certains peuvent également être
utilisés en classe.

◗◗ Réponses aux questions

1. Ces trois documents sont des dessins de presse qui


visent à nous interpeler sur l’inégale répartition des
richesses à l’échelle mondiale.

2. Dans le premier dessin, Polyp dénonce le


comportement des plus riches qui s’émeuvent
médiatiquement de la précarité des populations dans les
pays en développement, mais apportent une aide limitée,
en deçà de ce qu’ils pourraient donner. Sur le deuxième
dessin, Osval dénonce la concentration de l’argent entre
les mains de quelques individus et le faible « partage »
des richesses. Sur le troisième dessin, Lacombe dénonce
les fortes inégalités en termes de répartition de la
nourriture à l’échelle de la planète.

50 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Chapitre 4 : Territoires, populations
et développement : quels défis ?
En France
➡➡La France : dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques

Ouverture de chapitre être l’un des centres du trafic de drogue de la métropole


marseillaise. Ce territoire, frappé par un taux de chômage
> MANUEL PAGES 136-137
très élevé, fait partie des quartiers prioritaires de la
politique de la ville et bénéficie d’un plan de rénovation
urbaine destiné à améliorer la vie des habitants
■■Objectifs du chapitre (logements neufs, nouveaux équipements) et l’image
Il s’agit ici de caractériser la trajectoire démographique du quartier. À l’arrière-plan, le quartier de Verduron
de la France et les caractéristiques actuelles de sa abrite une population plus aisée et majoritairement
population en abordant notamment les enjeux liés au propriétaire de son logement, attirée par des maisons
vieillissement. Le chapitre vise aussi à réfléchir à la et des villas localisées sur des pentes orientées vers le
notion de développement appliquée à la France, pays sud-est, ensoleillées et à l’abri du mistral. La vue sur la
riche mais marqué par un creusement des inégalités ville et la rade de Marseille attire aussi les promoteurs
socio-économiques. On s’interrogera aussi sur le rôle qui y développent des projets immobiliers de résidences
des acteurs publics (État, Union européenne, collectivité de standing. Cette photographie reflète donc aussi bien
territoriale) aussi bien dans la gestion du vieillissement la croissance démographique que la ségrégation socio-
(question de la dépendance, silver économie) que dans spatiale qui caractérisent la métropole marseillaise.
la lutte contre les inégalités.

■■Bibliographie
■■Commentaire du document
◗◗ Ouvrages généraux
iconographique
−−Franck TETART (dir.), Grand atlas de la France,
Cette photographie témoigne de la diversité
Autrement, 2018.
urbanistique et sociologique qui caractérise les quartiers
nord de Marseille (15e et 16e arrondissements) souvent −−Yaelle AMSELLEM-MAINGUY, Joaquim TIMOTEO,
assimilés dans les médias à l’image réductrice de Atlas des jeunes en France, Autrement, 2012.
« quartiers difficiles ». Au premier plan, le terminal de −−Mickaël BLANCHET, Atlas des séniors et du grand
conteneurs de Mourepiane est dominé par le quartier âge en France, Presses de l’EHESP, 2017.
de Saint-Henri. Cet ancien village aujourd’hui intégré −−Laurence DUBOYS FRESNEY, Atlas des Français,
à l’agglomération marseillaise abritait autrefois une Autrement, 2013.
population de pêcheurs, d’employés du port et d’ouvriers
travaillant dans les tuileries voisines. Il accueillit ◗◗ Articles et revues
successivement les grandes vagues d’immigration du
−−« Gérontocroissance et territoire », Population &
XXe siècle : immigration italienne dans les années 1920,
Avenir n° 739, septembre-octobre 2018.
espagnole dans les années 1930 puis maghrébine à partir
des années 1950. Saint-Henri reste un quartier populaire, −−« Migrations internes et attractivité des territoires »,
à l’image du célèbre quartier voisin de l’Estaque, mais Population & Avenir n° 734, septembre-octobre 2017.
ses maisons individuelles bénéficiant de la proximité de −−Olivier MILHAUD, « La France des marges »,
la mer attirent de plus en plus de jeunes couples avec La Documentation photographique n° 8116, La
enfants ce qui contribue à la gentrification du quartier. À Documentation française, mars-avril 2017.
l’arrière-plan, la Castellane est un grand ensemble hérité
des zones à urbaniser en priorité (ZUP) aménagé durant
les Trente Glorieuses dans un contexte de Baby Boom
et de forte immigration. Construite entre 1969 et 1971,
cette cité de logements sociaux est aussi connue pour

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 51


Étude de cas – La Réunion : • Doc. 6 – Salaires et coût de la vie à La Réunion

dynamiques démographiques À l’instar des autres territoires d’outre-mer, La Réunion


doit faire face à un coût de la vie élevé en raison de
et inégalités son insularité et de la nécessité d’importer de nombreux
socio-économiques biens de consommation non produits sur place étant
> MANUEL PAGES 138-141 donnée l’étroitesse de son marché de consommation. Ce
problème est au cœur des revendications des révoltes
◗◗ Les documents : compléments d’information sociales qui touchent fréquemment l’île comme ce fut le
cas fin 2018, dans le contexte du mouvement des Gilets
• Doc. 1 – Dynamiques démographiques et inégali-
jaunes.
tés spatiales
Cette carte a été réalisée pour faire apparaître les • Doc. 7 – Les inégalités entre La Réunion et la
contrastes du peuplement sur l’Île de La Réunion. métropole
Synthétique et ne présentant pas de difficulté majeure
de compréhension, elle peut constituer une bonne base L’organisation de cette infographie vise à faciliter
pour la réalisation du croquis de synthèse par les élèves. la lecture des fortes inégalités entre La Réunion et la
métropole pour permettre aux élèves de s’exercer à la
lecture et à l’analyse des données statistiques.
• Doc. 2 – L’évolution démographique de La Réunion
Ce graphique en courbe peut être l’occasion de revoir • Doc. 8 – Inégalités territoriales et actions des ac-
avec les élèves la méthode d’analyse d’un document teurs publics
statistique. Trop souvent, ils ont tendance à se limiter
à la reprise des données chiffrées ou bien à se borner Cette carte synthétise les contrastes socio-économiques
à l’utilisation d’adjectifs trop vagues plutôt que de de La Réunion tout évoquant les acteurs et les moyens
quantifier l’évolution constatée grâce à un coefficient de la lutte contre ces inégalités. Elle vient compléter le
multiplicateur. document 1 pour la réalisation du croquis de synthèse
par les élèves.
• Doc. 3 – Vue aérienne de Saint-Denis
• Doc. 9 – Un projet de développement à La
Cette vue aérienne oblique est propice à une analyse Réunion : la Nouvelle Route du Littoral
géohistorique de l’organisation du peuplement de la
ville de Saint-Denis. Outre la question des contrastes du Cette couverture d’un numéro récent du journal de la
peuplement, elle fournit une matière intéressante pour Région Réunion met en valeur le rôle de la collectivité
une initiation à l’analyse d’un paysage urbain même locale mais aussi de l’UE dans le financement des projets
si ce type de territoire se trouve davantage au cœur du d’aménagement sur l’île, en particulier le pharaonique
programme de la classe de Première. aménagement de la Nouvelle Route du Littoral dont le
coût avoisine les 2 millions d’euros ce qui en ferait la
route la plus chère du monde si l’on rapporte son coût
• Doc. 4 – Population et peuplement à La Réunion
au kilomètre.
En dépit d’une source quelque peu inattendue au regard
de la thématique abordée, ce texte a été choisi car il ➡➡Itinéraire 1
synthétise efficacement les dynamiques démographiques
de La Réunion tout en illustrant parfaitement la 1. La Réunion était inhabitée à l’arrivée des colons
distinction entre les deux notions de population et de français au milieu du XVIIe siècle. Son peuplement
peuplement. résulte de différentes vagues migratoires qui ont favorise
le métissage de la population : colons français, esclaves
• Doc. 5 – Quelques données socio-économiques malgaches et africains, engagés indiens et chinois. La
population de La Réunion a connu une forte croissance
Ces histogrammes réalisés à partir des données très ces dernières décennies puisqu’elle a été multipliée
précises fournies par l’INSEE permettent une analyse par deux en 50 ans. Cette croissance démographique
scalaire assez fine des inégalités socio-économiques à La demeure soutenue puisque le territoire devrait encore
Réunion. Le Chaudron est un grand ensemble situé dans gagner 150 000 habitants au cours de la décennie 2020,
les quartiers est de Saint-Denis et régulièrement touché notamment en raison d’apports migratoires venus de la
par des émeutes urbaines (1991, 2012, 2014). Situé à un métropole mais aussi de l’étranger.
peu plus d’un kilomètre plus au sud à vol d’oiseau, sur
les Hauts de Saint-Denis, La Bretagne est un quartier 2. Le peuplement de La Réunion est fortement
pavillonnaire qui accueille des classes moyennes et littoralisé. Les pôles urbains sont tous situés sur le
aisées, notamment des métropolitains. littoral tandis que l’intérieur est très faiblement peuplé.

52 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Néanmoins, la forte croissance démographique alliée subventions aux agriculteurs, indemnités liées au coût de
à l’exiguïté qui découle de l’insularité du territoire la vie, surrémunération des fonctionnaires) et indirectes
contribue à l’extension du peuplement vers les « Hauts » (part importante des services publics dans le total des
de l’île qui sont moins saturés. emplois).

3. La littoralisation du peuplement à La Réunion 7. La Réunion présente une croissance démographique


s’explique par des facteurs historiques : le peuplement soutenue qui contribue à l’étalement du peuplement du
s’est effectué à partir des ports, dans le contexte de littoral vers l’intérieur. Or, l’offre d’emplois sur l’île n’est
la colonisation et de l’esclavage. Le facteur physique pas suffisante pour cette population jeune, en croissance
joue aussi un rôle important puisque l’île, qui est de et pas toujours suffisamment diplômée, ce qui explique
taille moyenne, s’avère très montagneuse ce qui limite le taux de chômage et le niveau de pauvreté élevés. Les
l’extension du peuplement vers l’intérieur. Le littoral acteurs publics financent donc des centres de recherche et
ouest est le plus peuplé car il correspond à la côte sous le de formation afin d’améliorer le niveau de qualification
vent, plus abritée que la côte au vent battue par les alizés, de la population. Les prix de l’immobilier à proximité
très accidentée et soumis au risque d’éruption volcanique des pôles d’emplois (Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Leu)
du Piton de la Fournaise. conduisent les catégories les moins aisées à se loger
dans des périphéries plus éloignées (Saint-André, Saint-
4. À l’échelle nationale, on peut observer de forts Benoît, Le Tampon). La saturation du peuplement sur le
contrastes de revenus, de niveau de formation, de littoral créé un engorgement du réseau de circulation que
taux de chômage entre la France métropolitaine et La les acteurs publics cherchent à résoudre en aménageant
Réunion qui apparaît comme un territoire de pauvreté. la Nouvelle Route du Littoral.
Cette précarité est renforcée par le fait que le coût
de la vie y est plus élevé qu’en métropole en raison
➡➡Itinéraire 2 – Réaliser un croquis de synthèse
de l’insularité du territoire qui le rend partiellement
dépendant des importations par bateau et par avion. À Proposition de légende :
l’échelle régionale, la pauvreté est plus marquée dans
les communes rurales des Hauts (exemple de Salazie) Des dynamiques démographiques contrastées
que sur le littoral. Cependant, les littoraux présentent ––Fortes densités de population et d’activités
de fortes inégalités, à l’image de la ville de Saint-Denis
caractérisée par une forte ségrégation socio-spatiale : ––Faibles densités de population

ainsi, le niveau de vie médian varie du simple au double


––Pôles urbains
entre les quartiers du Chaudron et de La Bretagne, tandis
que la part des non diplômés y est cinq fois plus élevée. ––Périurbanisation
Ces inégalités expliquent que l’indice de Gini de La
Réunion soit sensiblement plus élevé que la moyenne ––Flux migratoires

nationale. Des inégalités socio-économiques à différentes


échelles
5. Trois types d’acteurs interviennent dans la lutte
contre les inégalités socio-économiques à La Réunion : ––Forte concentration d’emplois et de services publics

l’État, l’Union européenne et les collectivités territoriales. ––Quartiers prioritaires


Ces acteurs publics sont pourvoyeurs d’aides directes
(aides sociales, subventions aux agriculteurs, indemnités ––Port principal
propres aux DROM et aux régions ultrapériphériques)
Les actions menées par les acteurs spatiaux
et indirectes (financement de services publics,
d’équipements de transport, de projets innovants). ––Aides de l’État français

6. La Réunion figure parmi les régions en plus forte ––Aides européennes aux régions ultra-périphériques

croissance du territoire français et, comparativement aux


autres DROM, elle présente un profil économique assez
––Amélioration du réseau de transport

diversifié (administration, agriculture, écotourisme, ––Principaux centres de recherche et de formation


recherche). L’aménagement de la Nouvelle Route
du Littoral, même s’il est très critiqué pour son coût Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
et ses conséquences environnementales, témoigne le site compagnon Nathan.
de l’adaptation des acteurs locaux à la croissance
démographique face aux contraintes du peuplement et
de la circulation sur l’île. Néanmoins, comme les autres
territoires ultramarins, La Réunion reste très dépendante
des aides publiques qu’elles soient directes (RSA,

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 53


Dossier – Vieillissement surtout en Guyane, à Mayotte et à La Réunion. La
gérontocroissance est élevée dans les espaces périurbains
démographique et silver et les villes de taille moyenne, ce qui témoigne d’une
économie augmentation rapide du nombre de personnes âgées
> MANUEL PAGES 142-143 dans ces territoires soit en raison du vieillissement de la
population résidente (ouest de Paris, Alsace), soit du fait
◗◗ Les documents : compléments d’information de l’installation de séniors (Midi méditerranéen, littoral
Atlantique). La gérontocroissance est moins marquée
• Doc. 1 – Le vieillissement dans les territoires mé-
dans les zones rurales et vieillies du centre de la Bretagne,
tropolitains et ultramarins
de la Normandie et du Massif Central. On constate
La revue Population & Avenir propose régulièrement même parfois une gérontodécroissance (diminution du
des articles scientifiques qui font la synthèse sur les nombre de personnes âgées), dans des espaces ruraux
grands enjeux démographiques de la France. pourtant marqués par un vieillissement (pourcentage des
personnes âgées dans la population totale) très prononcé.
• Doc. 2 – La gérontocroissance dans les territoires Cela concerne tout particulièrement les territoires ruraux
métropolitains et ultramarins entre 1999 et 2014 fragiles (Creuse, Nièvre, Haute-Corse).
Cette carte a été réalisée à l’échelle des nouvelles 2. Pour les acteurs publics, le vieillissement pose la
intercommunalités. En France, le nombre des personnes question du financement du système des pensions suite
âgées de 65 ans ou plus progresse à un rythme plus élevé à l’arrivée à la retraite des baby-boomers. L’allongement
que celui de la population totale. Il a presque doublé de l’espérance de vie rend plus aigu le problème de la
entre 1968 et 2016. dépendance qui découle de la perte d’autonomie. Ceci
nécessite le financement de structures d’accueil adaptées
• Doc. 3 – L’innovation au service des personnes et la formation d’un personnel qualifié.
agées
3. Les séniors bénéficient en moyenne de revenus
Cette affiche peut être un moyen de capter l’attention
plus élevés que la population française. Ils sont donc
des élèves sur une question a priori éloignée de leurs
considérés comme un marché de consommation très
préoccupations quotidiennes. Elle souligne l’importance
stratégique par les entreprises qui développent des
des liens inter-générationnels, des innovations
services destinés à cette catégorie de population,
technologiques et des synergies entre acteurs publics et
notamment dans l’immobilier, les loisirs, le tourisme et
entreprises privées pour relever le défi du vieillissement.
l’équipement de la maison. Elles font la promotion de
ces produits dans le cadre de forums ou de salons. Les
• Doc. 4 – La silver économie : un nouveau marché séniors sont aussi la cible de secteurs d’activités plus
Mickaël Blanchet est un géographe spécialiste des spécifiques en lien avec la perte d’autonomie qui stimule
politiques de la vieillesse. Son Atlas des séniors et du le développement des technologies d’assistance dans les
grand âge en France propose de nombreuses cartes domaines de l’habitat, de la mobilité et de la prévention
commentées. C’est un ouvrage de référence sur la médicale (exemple de l’application Foodintech).
question.
4. La vieillesse a longtemps été perçue comme une
charge qui incombait autrefois aux familles puis, à partir
• Doc. 5 – Le forum des séniors à Nantes (2018)
de la généralisation du système des retraites souhaitée
La tenue du « Forum des Séniors Atlantique » à Nantes par le Conseil national de la Résistance en 1945, à l’État.
peut être mise en relation avec la gérontocroissance L’arrivée des Baby Boomers à la retraite a posé la question
qui caractérise le littoral du Morbihan à la Charente du financement des pensions mais elle est de plus en plus
Maritime. Outre l’analyse de l’illustration centrale de considérée sous l’angle de son potentiel de croissance
l’affiche, on ne manquera pas de commenter les logos en raison des activités générées par les retraités et les
des différents acteurs impliqués dans cet événement. personnes âgées. Le vieillissement de la population n’est
donc pas uniquement source d’inquiétude : il est aussi
➡➡Itinéraire 1 considéré comme une opportunité de développement
économique pour la « silver économie ».
1. Les territoires ruraux présentent une proportion
de séniors plus élevée que les métropoles. C’est
➡➡Itinéraire 2 – Préparer un exposé à l’oral
particulièrement le cas des zones de montagne (Massif
Central, Pyrénées, Corse) mais aussi des campagnes Proposition de plan pour l’exposé :
éloignées des grandes villes (Bourgogne, Limousin, a. En introduction :
Bretagne et Normandie intérieure, Gascogne). Le −−Définir « vieillissement », « gérontocroissance » et
vieillissement est moins marqué dans l’outre-mer, « silver économie ».

54 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


−−Problématique : En quoi le vieillissement de la ➡➡Itinéraire 1
population française constitue-t-il à la fois un défi
1. Les zones les plus affectées par les inégalités d’accès
démographique et une opportunité économique ?
au logement sont celles où le marché est tendu du fait
b. Plan : d’une rareté de l’offre face à une forte demande ce qui
−−Des territoires inégalement confrontés aux enjeux du est à l’origine d’un renchérissement conséquent des prix.
vieillissement et de la gérontocroissance Il s’agit en premier lieu de la capitale, puis des 10 plus
grandes villes qui correspondent aux métropoles les plus
−−Des acteurs publics confrontés à la prise en charge dynamiques.
des pensions et de la dépendance
−−La silver économie : les séniors, un nouveau marché 2. Plusieurs caractéristiques permettent de qualifier
(facteurs, activités, synergies entre acteurs) les Hauts de Vaugrenier d’ensemble résidentiel pour
populations aisées :
−−une localisation dans l’immédiat arrière-pays
Dossier – Les inégalités face d’Antibes, Cannes, sur la Côte d’Azur ;
au logement −−un ensemble fermé (clôture), avec un accès unique
contrôlé 24h/24 ;
> MANUEL PAGES 144-145
−−des logements majoritairement en maisons
◗◗ Les documents : compléments d’information individuelles ;
• Doc. 1 – La crise du logement −−des aménités paysagères (espaces verts et lacs
artificiels) ;
Ce texte d’Alexandra Monot, géographe, met en
évidence les causes multifactorielles imbriquées et −−une offre privative de loisirs qualitatifs (piscine,
cumulatives des inégalités face au logement et la terrains de tennis) et un lieu de sociabilité qui confirme
difficulté d’y faire face. la recherche d’un entre-soi choisi (club-house).

3. Plusieurs causes permettent d’expliquer les


• Doc. 2 – Les chiffres du mal-logement en France difficultés d’accès au logement :
Cette infographie souligne l’ampleur du phénomène −−le manque d’espace disponible qui accroit la rareté
du mal-logement et les multiples réalités qu’il recouvre. de l’offre ;
−−une offre globalement insuffisante face à une
• Doc. 3– Accroissement du coût du logement et du demande croissante ;
poids dans les dépenses −−mécaniquement une croissance continue et forte des
Ce graphique est particulièrement efficace pour faire prix, en particulier à Paris et dans les villes les plus
ressortir les clivages géographiques ainsi que l’ampleur grandes et les plus attractives ;
croissante des inégalités à Paris (une augmentation de −−parallèlement une explosion des coûts de construction
près de 50 % en une décennie et presque 10 000/m² en et des politiques publiques d’aide au logement de
moyenne) et dans les dix plus grandes villes. À l’inverse, plus en plus difficiles à mettre en œuvre ;
les zones rurales connaissent une évolution négative du −−une spéculation immobilière qui aggrave fortement
fait de leur faible dynamisme et attractivité. la situation.

• Doc. 4 – Les Hauts de Vaugrenier, enclave périur- 4. Les documents cités illustrent les situations extrêmes
baine favorisée qui résultent des inégalités d’accès au logement.
Cette carte présente un exemple très concret et détaillé
Le mal-logement : des Une résidence fermée
de communauté fermée (gated community) à l’échelle réalités multiformes favorisée
micro-locale. Ce phénomène d’entre-soi et de mise à qui peuvent se cumuler.
l’écart résidentielle est au départ le fait de populations Plusieurs millions de per-
aisées mais de plus en plus, ce processus concerne toutes sonnes concernées.
les catégories, y compris les plus populaires. ––Personnes sans domicile, certaines ––La recherche d’un entre-soi (popu-
vivent dehors sous des tentes mises lations aisées aux profils similaires
à leur disposition – club-house)

• Doc. 5 – Le mal-logement, un enjeu majeur ––Personnes très mal logées, habitat


précaire (bidonvilles)
––Une mise à l’écart choisie (ferme-
ture, accès unique contrôlé)
La Fondation Abbé Pierre, engagée sur les questions ––Difficultés pour se chauffer ––Des logements confortables
(majoritairement des maisons indivi-
du mal-logement, publie tous les ans un rapport sur duelles) et des aménités qualitatives
l’état du mal-logement en France. Celui-ci se caractérise
(paysagères avec espaces verts et
lacs artificiels, loisirs privatifs haut
malheureusement par une aggravation continue. de gamme…)

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 55


➡➡Itinéraire 2 – Réaliser un schéma fléché
Se cumulent
Raréfaction Augmentation des
du foncier coûts de construction

Entraînent deux conséquences principales


Demande supérieure Augmentation
Spéculation
à l’offre des prix
Entraînent des inégalités aux multiples aspects

Exclusion / Ségrégation Mal-logement Retrait résidentiel choisi


– Phénomènes accrus dans la – Logement inconfortable, –G  ated communities
capitale et les plus grandes exigu – Enclaves résidentielles
villes – Précarité énergétique fermées pour populations
– Populations repoussées – Habitat précaire, bidonvilles aisées
vers la périphérie des villes, – Sans domicile, à la rue
les villes plus petites ou les
campagnes

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

Cartes – Dynamiques désindustrialisation (Ardennes, Vosges, Picardie), y


compris certaines villes industrielles et/ou portuaires
démographiques et inégalités (Douai-Lens, Dunkerque, Le Havre) mais aussi les
socio-économiques zones rurales structurellement peu dotées en emplois
> MANUEL PAGES 146-147 permanents (Île de la Basse-Terre en Guadeloupe, nord
de la Martinique, haute montagne alpine). D’autres
◗◗ Réponses aux questions territoires pâtissent des effets cumulés d’un solde
migratoire et d’un solde naturel négatifs : territoires
1. Les métropoles enregistrent les plus forts taux ruraux fragiles du Massif Central (Cantal, Bourbonnais,
de croissance démographique, en particulier en Morvan, Limousin), des Pyrénées et de la Montagne
zone périurbaine (Est parisien, Bassin de Rennes, corse, Bretagne et Normandie intérieures (forte
Pays Nantais, Bordelais, Midi Toulousain, plaine de proportion de personnes âgées).
Montpellier, plaine lyonnaise). Elles bénéficient de
la combinaison d’un solde migratoire positif lié à 2. La concentration des hauts revenus dans les
l’attractivité de leurs espaces productifs innovants métropoles s’explique par la présence d’emplois
(jeunes cadres et ingénieurs, souvent venus de Paris) qualifiés. Le travail frontalier, notamment en Suisse et
et de leurs universités (étudiants), et d’un solde naturel au Luxembourg où il est pourvoyeur de salaires élevés,
positif porté par la présence d’une population jeune en explique les hauts revenus en Alsace, dans le pays
âge de procréer. La carte reflète aussi le renforcement d’Annemasse et le sillon mosellan. Sur les littoraux
de la littoralisation du peuplement de la France, en (Bretagne sud, Côte d’Azur, pays Basque), les revenus
particulier sur les côtes atlantique et méditerranéenne, ce élevés sont surtout le fait de retraités aisés. À l’inverse, la
qui témoigne des effets combinés du thalassotropisme et pauvreté s’explique souvent par un taux de chômage élevé
de l’héliotropisme, en particulier pour les retraités aisés. lié à la désindustrialisation (Hauts de France, Vosges)
La croissance démographique soutenue de la Guyane, ou aux difficultés de l’agriculture (cultures spécialisées
de La Réunion et de Mayotte s’explique aussi par les de la vallée de la Garonne et du Languedoc) mais aussi
effets combinés d’un solde naturel lié à la jeunesse de à l’étroitesse des bases économiques locales qui peut
la population et à des apports migratoires où la part des être structurelle (outre-mer) ou liée à la saisonnalité des
étrangers est plus élevée qu’en métropole. activités (littoral touristique du Languedoc, Corse).
À l’inverse, certains territoires sont confrontés au
3. Les territoires les plus exposés au vieillissement
déclin démographique. Dans le nord et l’est de la
de leur population font l’objet de politiques d’aides
France, cette décroissance est liée au déficit migratoire
aux personnes dépendantes (allocation personnalisée
qui touche en particulier les territoires confrontés à la

56 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


d’autonomie, aide au maintien à domicile, structures et à l’échelle locale. Le témoignage de l’élève permet de
d’accueil) mais, paradoxalement, ils sont aussi les plus prendre conscience de l’importance des stratégies des
touchés par la fermeture des services publics pourtant acteurs familiaux dans la détermination de la ségrégation
indispensables à des personnes âgées moins mobiles et scolaire.
moins connectées aux outils numériques que le reste de
la population. Outre les mécanismes de redistribution • Doc. 4 – Les préconisations du CNESCO
passant par la fiscalité, les inégalités socio-économiques
Le CNESCO, organisation indépendante chargée
impliquent des stratégies de rééquilibrage reposant
d’évaluer les politiques scolaires, propose des solutions
sur des indemnités et des subventions de l’État et de
en réponse au constat exprimé dans le document 2.
l’UE aux territoires en difficulté (régions industrielles
On retiendra notamment l’adaptation aux différents
en crise, moyennes montagnes en déprise, régions
territoires et une nouvelle référence à l’opposition
ultrapériphériques).
ville / campagne. Parmi les préconisations, on note la
nécessité de revoir la carte scolaire mais aussi d’agir sur
l’attractivité des établissements les plus contournés et de
Géo Débat – Comment lutter convaincre les acteurs familiaux dont le rôle est essentiel.
contre la ségrégation scolaire ?
> MANUEL PAGES 150-151 • Doc. 5 – Le témoignage d’un parent d’élèves
Ce témoignage pose la question des dérogations face
◗◗ Les documents : compléments d’information à la carte scolaire. Il porte sur Paris, une grande ville,
• Doc. 1 – Carte scolaire et ségrégation résidentielle où la ségrégation scolaire est forte comme cela a été
à Melun (Seine-et-Marne) présenté dans le document 2. Le contournement de la
carte scolaire est ici motivé par le regroupement familial
Cette carte est issue des travaux de master de Jules et la volonté de suivre certaines options. Ces motivations
Bodet, étudiant en géographie. Elle montre que la carte apparaissent différentes de celles évoquées dans le
scolaire renforce la ségrégation sociale et résidentielle. document 3, fondées sur une représentation négative des
La carte scolaire, visible par les limites des secteurs de établissements les plus ségrégués.
recrutement des collèges, suit en effet les discontinuités
sociales, représentées par la limite entre le Haut-Melun ◗◗ Comprendre et préparer le débat
et le Bas-Melun, au lieu d’imposer une mixité entre
des élèves venant de quartiers aux niveaux de revenus 1. Les habitants les plus riches de Melun habitent
différents. L’opposition entre le nord et le sud de Melun dans le Bas-Melun caractérisé par un habitat de classes
est particulièrement nette. moyennes et aisées. Les habitants les plus pauvres
habitent dans le Haut-Melun, où domine l’habitat
• Doc. 2 – Villes et campagnes face à la ségrégation populaire et l’habitat de grands ensembles.
scolaire
2. La carte scolaire favorise plutôt la ségrégation
L’analyse du CNESCO (Conseil national de l’évaluation scolaire puisque les limites des secteurs de recrutement
du système scolaire) réalisée à l’échelle nationale met en suivent la séparation entre le Haut-Melun et le Bas-Melun
perspective l’exemple local présenté dans le document 1. correspondant à la séparation entre les populations les
Ce texte révèle et explique l’opposition ville / campagne plus pauvres et les populations les plus riches. Il y a donc
face à la ségrégation scolaire. En complément de la ville peu de brassage, de mixité scolaire et sociale.
moyenne de Melun (doc. 1), les exemples des grandes
villes de Paris (Hauts-de-Seine, Paris, Yvelines, Val-de- 3. La carte scolaire est moins efficace dans les villes,
Marne), Lyon (Rhône), Marseille (Bouches-du-Rhône) et notamment dans les grandes villes, où la carte est
et Lille (Nord), montrent l’importance de la ségrégation contournée par des dérogations qui favorisent des
scolaire quelle que soit la taille de la ville. À l’inverse, les collèges « souhaités » au détriment de collèges « évités. »
départements les plus ruraux tels que la Lozère, l’Ariège, le
4. À l’échelle locale, à l’échelle d’une ville, elle sépare
Lot et l’Aude sont peu touchés par la ségrégation scolaire.
différents quartiers. C’est le cas de Melun entre le Bas-
Melun et le Haut-Melun. C’est à cette échelle locale que
• Doc. 3 – Extrait d’une brochure de la FCPE (2017) les stratégies des familles d’élèves peuvent être observées
Cette brochure présente à la fois la dénonciation de pour accepter ou contourner la carte scolaire. À l’échelle
la ségrégation scolaire par une association nationale, la nationale, on peut observer l’opposition entre villes et
FCPE (La Fédération des conseils de parents d’élèves), campagnes avec une plus grande ségrégation scolaire
mais également un témoignage d’une élève argumentant dans les plus grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Lille)
contre les collèges choisis. On trouve ainsi dans le même que dans les départements fortement ruraux (Lozère,
document une approche d’acteurs, à l’échelle nationale Ariège, Lot, Aude).

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 57


◗◗ Participer au débat 3. La faiblesse et la stabilité de la fécondité dans les
pays du Nord montre que la transition démographique
Comment lutter contre la ségrégation y est achevée avant 1960. La Chine, l’Amérique latine
scolaire ? et les Caraïbes, ainsi que la Polynésie française ont
Arguments L’élève : accepter de rencontrer des élèves de milieux diffé- terminé leur transition au cours de la période étudiée.
Ce processus arrive à son terme en Asie du Sud mais il
des acteurs rents pour enrichir son expérience.
La FCPE : développer l’attractivité des établissements
ségrégués en s’adaptant à tous les élèves et en rendant ces est toujours en cours en Afrique.
établissements les plus attrayants possibles.

4. La transition démographique est une conséquence


Le CNESCO : concentrer les politiques sur les espaces urbains,
les espaces les plus ségrégués ; ajuster les cartes scolaires ;
développer l’attractivité des établissements les plus ségré-
gués ; dialoguer avec les familles.
du progrès du développement.
Le parent d’élève : autoriser les dérogations à la carte
scolaire dans les cas motivés par le regroupement familial et ◗◗ Exercice 3 – Analyser une carte
pour le choix de certaines options.

1. Les composantes de l’indice de progrès social


sont fournies dans la définition de cet indice (voir
Exercices Vocabulaire).
> MANUEL PAGES 158-159
2. L’indice de progrès social est inférieur à la moyenne
◗◗ Réponses aux questions mondiale en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie centrale
et en Asie du Sud.
Les exercices 1 et 4 sont proposés dans le manuel
numérique. 3. Les États ayant l’indice le plus élevé sont les États-
Unis, le Canada, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie,
◗◗ Exercice 2 – Analyser des statistiques la Nouvelle-Zélande, les États de l’Union européenne,
Israël, le Costa-Rica, le Chili et l’Uruguay. Parmi ces
1. Le nombre moyen d’enfants par femme a fortement
États, seuls les États-Unis, le Japon et l’Allemagne font
diminué dans le monde entre 1960 et 2018, passant de
partie du top 5 des pays les plus riches en termes de PIB
5 à 2,4.
national.
2. Comparaison des données de chaque région en N.B. : les cinq États ayant l’indice de progrès social
regard de la moyenne mondiale : le plus élevé en 2018 sont la Norvège (90,26), l’Islande
(90,24), la Suisse (89,97), le Danemark (89,96) et la
1960 1970 1980 1990 2000 2010 2018 Finlande (89,77). La France est au 16e rang mondial avec
Monde 5 4.9 3.8 3.4 2.7 2.5 2.4 un indice de 87,88.
Afrique sub- > > > > > > >
saharienne 4. Les États les plus développés, dont l’IDH est
Afrique > > > > > > > supérieur à 0,8 n’ont pas tous un indice de progrès
du Nord
social très élevé, comme le montrent les exemples de
Chine > < < < < < < l’Argentine (74,9) ou de la Russie (70,1). D’autres États
Asie du Sud > > > > > = = dont le niveau de développement est élevé, avec un IDH
Europe < < < < < < < compris entre 0,7 et 0,8 ont un indice de progrès social
Amérique > > > < < < < moyen : c’est le cas de la Chine (64,5), du Paraguay
latine et
Caraïbes (64,7) et de l’Arabie Saoudite (64,7).
Amérique
du Nord
< < < < < < <
5. L’IDH et le PIB permettent de classer les États
Océanie < < < < < = <
en ensembles cohérents, une bonne performance
Australie < < < < < < < économique d’un État allant souvent de pair avec un haut
Polynésie > > > > < < < niveau de développement. Mais l’analyse de l’indice de
progrès social montre que les États les plus riches et les
française

plus développés ne sont pas toujours ceux qui assurent


Entre 1960 et 2018, l’Afrique subsaharienne et
au mieux les besoins de base, le bien-être et la sécurité
l’Afrique du Nord conservent une fécondité toujours
de tous ses citoyens.
supérieure à la moyenne mondiale. L’Europe, l’Amérique
du Nord et l’Australie ont un taux de fécondité toujours
inférieur à cette moyenne. Les autres régions passent
sous la moyenne mondiale au cours de la période : la
Chine en 1970, l’Amérique latine et Caraïbes en 1990,
la Polynésie française en 2000. La fécondité en Asie du
Sud diminue pour rejoindre la moyenne mondiale à partir
de 2010.

58 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Apprendre à lire une carte –
Les surfaces colorées
> MANUEL PAGE 161

◗◗ Cartes – Les indicateurs de bonheur


Ces deux cartes complètent celles qui sont présentes
dans le chapitre pour éclairer la notion du développement.
Elles représentent la répartition du bonheur, une des
approches des conditions de vie. L’intérêt de ces
deux cartes est d’utiliser des indicateurs différents,
aux répartitions différentes. Le premier indicateur,
l’indicateur Happy Planet Index, introduit un indicateur
environnemental, tandis que le second indicateur, le
happiness score, traduit l’opinion des populations sur
leurs situations.

◗◗ Exercice d’application

1. Ces cartes sont des planisphères, c’est-à-dire des


cartes à l’échelle mondiale.

2. Ces cartes utilisent respectivement des gradations


de bleu et de vert. On observe en effet un dégradé de
couleurs, une transition progressive des tons les plus
clairs vers des tons plus foncés.

3. Les couleurs représentent un même phénomène,


la répartition du bonheur, sur chaque carte, avec des
indicateurs différents. Par conséquent les cartes utilisent
une même couleur.

4. La couleur est utilisée dans ces cartes pour


hiérarchiser et non pour différencier. Les dégradés de
couleurs permettent de localiser les espaces les plus
heureux et les espaces les moins heureux. Les tons les
plus foncés varient d’une carte à l’autre mais certains
espaces apparaissent dans les deux cartes comme les
espaces les plus heureux (Brésil, Argentine, Royaume-
Uni, Norvège) ou les espaces les plus malheureux (le
Botswana par exemple).

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 59


Thème 3 : Des mobilités généralisées
> MANUEL PAGES 170-239

Rappel du programme
Le monde est profondément transformé par les mobilités. Celles-ci
peuvent être motivées par de nombreux facteurs (fuir un danger,
vivre mieux, travailler, étudier, s’enrichir, visiter…).
Les flux migratoires internationaux représentent des enjeux
très différents (géographiques, économiques, sociaux ou encore
Chapitre 5
politiques et géopolitiques), tant pour les espaces de départ que
Dans le monde pour les espaces d’arrivée. Ils sont marqués par une grande diversité
■■ Les migrations internationales
d’acteurs et des mobilités aux finalités contrastées (migrations de
■■ Les mobilités touristiques internationales travail, d’études, migration forcée, réfugiés…). Ils font l’objet de
politiques et de stratégies différentes selon les contextes.
Avec le développement et l’évolution des modes de transports,
les mobilités touristiques internationales sont en plein essor et se
diffusent au-delà des foyers touristiques majeurs.
Quotidiennes, saisonnières ou encore ponctuelles, les mobilités sont
multiples en France métropolitaine et ultramarine. Elles répondent
à des motivations diverses et rendent compte aussi d’inégalités
socio-économiques et territoriales.
L’étude de la configuration spatiale des réseaux de transport et
des réseaux numériques de communication invite à analyser les
Chapitre 6
formes de la mobilité. Elle met en évidence la mise en concurrence
En France des territoires en fonction de leurs atouts, mais également de la
■■ La France : mobilités, transports et enjeux
distance-temps qui les sépare des principaux pôles économiques,
d’aménagement administratifs et culturels.
En jouant avec les échelles, l’étude des transports et des mobilités
permet d’appréhender, d’une part, les enjeux de l’aménagement des
territoires, de la continuité territoriale et de l’insertion européenne
ainsi que, d’autre part, la transition vers des mobilités plus
respectueuses de l’environnement.

Ouverture de thème ■■Commentaire du document


> MANUEL PAGES 170-171 iconographique
Cette photographie permet de croiser les deux entrées
■■Programme et objectif de ce thème 3 : l’entrée « Monde » à travers le tourisme
pédagogique du thème international et son intensification à l’échelle planétaire ;
l’entrée « France » dans la mesure où il s’agit en 2018
Le thème 3 de ce programme est consacré aux mobilités de la première destination du tourisme international avec
généralisées. À l’échelle mondiale il s’agit d’étudier environ 90 millions de touristes. La photographie est
les mobilités internationales et leur intensification. Les prise devant le musée du Louvre, musée le plus visité
migrations de population et les mobilités touristiques dans le monde avec environ 10 millions d’entrées en
en constituent les deux composantes principales. À 2018. Les touristes chinois sont de plus en plus nombreux
l’échelle de la France, la question abordée est celle des à fréquenter la France. Plus de deux millions d’entre eux
mobilités, des transports et des enjeux d’aménagement. ont visité la France en 2017. Pour les Chinois, la France
L’objectif est de montrer que les espaces sont bouleversés n’est encore que la 7e destination après la Thaïlande, le
aujourd’hui par la multiplication et la diversité des flux, Japon, l’Australie, Hong-Kong, la Corée du Sud et les
et ce, à toutes les échelles. Les facteurs de mobilités sont États-Unis, mais il s’agit de leur première destination
nombreux : politiques, économiques, environnementaux, européenne. Ils voyagent principalement en groupes (les
récréatifs… Les acteurs également, tout comme les ¾ d’entre eux) et dépensent en moyenne 1 647 euros par
enjeux selon différentes grilles de lecture : économique, personne, selon une étude de la banque de France en
sociale, politique, etc. 2017. La plupart d’entre eux sont diplômés, viennent
de grandes villes (Shanghai, Pékin et Canton), et

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 61


visitent en priorité Paris, la Côte d’Azur puis la région 9. c. La Manche – mer du Nord
Auvergne-Rhône-Alpes. Les boutiques de luxe sont
également privilégiées. Les 4 thématiques recherchées 10. c. Dans la région parisienne
par les touristes chinois en France sont : le romantisme,
le shopping, le patrimoine culturel et l’art de vivre « à ◗◗ 2. Tester ses connaissances
la française ». Les touristes chinois ne représentent
11. a. 260 millions de personnes
encore que 2 % de la clientèle étrangère en France mais
le potentiel de croissance est considérable. Le marché 12. c. 50 minutes
chinois est aujourd’hui le 1er marché émetteur mondial.
Ce sont 150 millions de Chinois qui ont voyagé dans 13.
le monde en 2018. Il est en très forte croissance et b. le bus
selon les prévisions de l’Organisation Mondiale du c. la marche à pied
Tourisme (OMT), la taille du marché émetteur chinois
pourrait atteindre 220 millions de voyageurs potentiels d. le vélo
à l’horizon 2025.  f. la trottinette
h. les rollers

14. d. 1 milliard de personnes


■■Pour entrer dans le thème 15.
> MANUEL PAGES 172-173 a. l’Europe
b. les États-Unis
◗◗ 1. Vérifier ses repères géographiques
e. la France
1.
f. le bassin méditerranéen
a. L’Europe occidentale
d. L’Amérique du Nord 16. b. des pays développés
e. Le golfe Arabo-persique 17.
2. a. politiques
d. L’Afrique occidentale b. économiques
e. L’Amérique centrale 18.
f. L’Asie du Sud a. ➞ Photographie n° 4
3. b. ➞ Photographie n° 1
a. du Sud vers le Nord c. ➞ Photographie n° 3
b. du Sud vers le Sud d. ➞ Photographie n° 2

4. ◗◗ 3. Mobiliser le vocabulaire et les notions


a. Lyon
19.
d. Lille
A : émigré
f. Nantes
B : flux migratoire
5. a. La région parisienne C : immigré

6. b. L’axe Paris-Lyon-Marseille 20.


1. ➞ c
7.
2. ➞ a
a. Le Rhône
3. ➞ e
c. Le Rhin
4. ➞ d
e. La Seine
5. ➞ b
8.
21.
a. La mer Méditerranée
−−Titre : Les mobilités pendulaires
b. L’océan Atlantique
−−Mot à compléter : domicile

62 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


◗◗ 4. Valider des situations géographiques

22.
1. Les migrations internationales sont Sud/Nord mais
également Sud/Sud.
a. Six migrants sur 10 sont originaires d’un pays du
Sud.
c. Les flux migratoires du Sud vers le Nord (34 %) sont
moins nombreux que les migrations entre pays du Sud
(38 %).

2. Certains États cherchent à attirer des migrants.


a. Le solde naturel est négatif et provoque à terme un
manque de main-d’œuvre.
b. La recherche de main-d’œuvre qualifiée sert le
développement des entreprises.
c. Les migrants servent le développement économique
du pays.

3. Les motivations des touristes sont diverses :


b. Ils sont à la recherche d’activités récréatives.
c. Ils voyagent pour des raisons médicales.
d. Ils voyagent pour des raisons religieuses.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 63


Chapitre 5 : Des mobilités généralisées
Dans le monde
➡➡Les migrations internationales
➡➡Les mobilités touristiques internationales

Ouverture de chapitre le Venezuela entre 2015 et 2018, soit un habitant sur


10. La Colombie voisine est la porte de sortie naturelle
> MANUEL PAGES 106-107
pour quitter le territoire. Le Pérou, avec son économie en
forte croissance, est également une destination attractive.
Beaucoup passent par l’Équateur, comme le montre la
photographie, et empruntent la route panaméricaine qui
■■Objectifs du chapitre longe le Pacifique. Ils partent à pied, un baluchon sur le
Ce chapitre concerne deux grands types de mobilités dos ou une valise à roulettes à la main.
internationales : les migrations de population et les
mobilités touristiques. Compte-tenu du caractère
« international » de ces mobilités, il s’agit bien ici
d’aborder les déplacements de populations qui nécessitent ■■Bibliographie
le franchissement, légal ou illégal, d’une frontière, c’est-
à-dire d’un État à un autre. Il est à préciser que, malgré ◗◗ Ouvrages généraux
le caractère de plus en plus dynamique des migrations
internationales de population, les migrations internes de −−Christian MONTÈS et Pascale NEDELEC, Atlas des
populations (au sein d’un même État) sont nettement États-Unis, Éditions Autrement, 2016.
plus importantes. On peut appliquer la même remarque −−Catherine WIHTOL DE WENDEN, Atlas des
sur les flux touristiques : le tourisme domestique est migrations, Éditions Autrement, 2018.
nettement supérieur au tourisme international. Il n’en
demeure pas moins que ces deux types de mobilité sont ◗◗ Sites Internet
représentatifs d’une planète de plus en plus « nomade » −−Site de l’Office international des migrations
où les franchissements de frontières, pour des raisons https://www.iom.int/fr
économiques, politiques, ou récréatives, s’intensifient −−Site du Haut-Commissariat des Nations unies pour les
depuis le début du XXIe siècle. réfugiés
https://www.unhcr.org/fr/
−−Site d’Eurostat
https://ec.europa.eu/eurostat/fr/home
■■Commentaire du document
−−Site de l’Insee
iconographique https://www.insee.fr/fr/accueil
Cette photographie illustre la question migratoire
qui affecte de nombreuses régions dans le monde. La ◗◗ Film, documentaire
crise sociale, économique et politique que connaît le −−Welcome, de Philippe Lioret, 2009.
Venezuela depuis 2016 a contraint des centaines de
−−Musée national de l’histoire de l’immigration, Palais
milliers de personnes à fuir leur pays, autrefois prospère
de la Porte Dorée, Paris 12e.
en raison d’importantes ressources en hydrocarbures. Les
Vénézuéliens parcourent en grand nombre le continent,
chassés d’un pays qui s’enfonce dans la faillite. Le PIB
s’est effondré dans des proportions significatives – baisse
de 18 % en 2018 – l’inflation a même franchi la barre
de 10 000 000 % en 2018. Des millions de Vénézuéliens
souffrent de la faim et de l’autoritarisme du président
Nicolas Maduro. L’exode s’est imposé pour beaucoup.
Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les
réfugiés (HCR), plus de 3 millions de personnes ont quitté

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 65


Étude de cas – • Doc. 4 – La mer Méditerranée : une interface
migratoire
La mer Méditerranée :
Depuis 2010, les conflits au Maghreb, au Moyen Orient,
un bassin migratoire dans la Corne de l’Afrique et la péninsule Arabique sont
> MANUEL PAGES 178-181 la raison majeure du déplacement des populations et de
leur fuite vers l’Europe via la Méditerranée. Ces afflux
◗◗ Les documents : compléments d’information ponctuels sont les conséquences de problèmes politiques
et économiques auxquels les pays européens répondent
• Doc. 1 – Les flux migratoires en mer Méditerranée
par des politiques migratoires toujours plus restrictives.
Le texte montre : Centrées sur la mer Égée avant l’entrée en vigueur de
−−que les flux migratoires en mer Méditerranée l’accord UE-Turquie, les traversées ont ensuite été plus
s’inscrivent dans les temps longs ; nombreuses vers l’Italie, avant de devenir majoritaires
−−que les « champs migratoires » associent des pays qui en Espagne, à mesure que les flux se sont taris. Avec
ont des proximités historique, géographique et culturelle l’application en 1995 de l’accord de Schengen sur la libre
(par exemple la France et l’Algérie) ; circulation au sein de 26 États européens, ces derniers
ont renforcé les contrôles sur leurs frontières extérieures
−−que les pays de la rive sud de la Méditerranée constituent et durci les voies légales d’entrée dans l’espace
le principal foyer émetteur de migrants et que ceux de la rive Schengen. L’Europe externalise aussi le contrôle à ses
nord constituent le principal foyer récepteur ; frontières : elle demande à d’autres pays de contenir sur
−−que certains pays sont des pays de transit et sont à la leur territoire et d’arrêter ou d’expulser tout migrant qui
fois pays de départ et pays d’arrivée ; tenterait de faire le voyage en Europe hors des voies
−−que des flux migratoires nord-sud existent également légales. À l’Ouest, les exilés sub-sahariens arrivent au
(retraités). Maroc et passent en Espagne principalement via Ceuta et
Melilla, deux enclaves espagnoles situées sur le territoire
• Doc. 2 – Les migrations transméditerranéennes marocain. Au centre, souvent originaires de la Corne de
l’Afrique, du Yémen, de l’Érythrée, du Soudan et de la
Ce document montre à la fois l’importance et Somalie, les migrants arrivent en Libye et entrent en
l’irrégularité des migrations transméditerranéennes Italie par la Sardaigne, la Sicile ou Lampedusa. À l’Est,
entre 2014 et 2018 avec le phénomène exceptionnel de fuyant guerres et conflits au Moyen Orient, en Syrie, en
l’année 2015 où le nombre de migrants entrant dans l’UE Afghanistan ou en Irak, les migrants arrivent en Turquie
a dépassé 1 million de personnes. Il montre également et passent en Grèce en traversant la mer Égée. La carte
la mortalité de ce processus migratoire avec le nombre met en valeur les flux migratoires, les facteurs de ces
de décès sur la même période. À noter que l’année migrations (inégalités de développement, contextes
2015 n’est pas celle où la mortalité recensée a été la géopolitiques…) et les villes, carrefours migratoires.
plus importante. Il est possible de faire un ratio entre
le nombre de décès officiellement recensé et le nombre
• Doc. 5 – Un parcours migratoire
de migrants afin de montrer l’importance du risque de
traverser la Méditerranée pour les migrants. À ce jour, Le texte montre :
l’Europe n’apporte aucune solution satisfaisante, ni pour −−les caractéristiques et le pays d’origine d’une
prévenir les conflits dans les pays d’émigration, ni pour migrante ;
le sauvetage et la prise en charge des migrants. −−les facteurs du départ de cette migrante ;
−−les conditions de transport lors de ce parcours
• Doc. 3 – La Tunisie : un pays de départ
migratoire ;
Cette « une » permet d’évoquer : −−les conditions d’accueil puis d’installation.
−−un pays de départ migratoire (la Tunisie) ;
−−le type de migrants concerné (un jeune homme de • Doc. 6 – Travailleuses marocaines dans une ex-
27 ans) ; ploitation agricole
−−les risques auxquels les migrants sont exposés (la Chaque année, 18 000 saisonnières marocaines
mortalité en mer) ; viennent travailler dans les exploitations agricoles
−−la mer Méditerranée comme toile de fond de ces espagnoles, alimentant ainsi les flux de travailleurs et de
enjeux migratoires. travailleuses entre le sud et le nord de la Méditerranée.
La photographie souligne la fin d’un parcours (terrestre) Les contrats proposés pour ces femmes sont de six mois
avec les traces de roues qui s’amenuisent et la perspective pour une rémunération qui se situe autour de 30 euros par
d’une mer Méditerranée à la fois comme obstacle mais jour, soit 10 fois plus que ce qu’elles pourraient recevoir
aussi comme lien avec le pays d’accueil recherché. comme salaire dans leur pays d’origine. Ces femmes

66 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


marocaines sont réputées pour leur délicatesse lors de la les réfugiés, il s’agit des deux enclaves espagnoles en
cueillette de fruits et de légumes. Pour s’assurer du retour Afrique : Ceuta et Melilla, situées au Maroc. Elles sont
des saisonnières au Maroc après la fin de leur contrat, les deux seules frontières terrestres entre l’Afrique et
la priorité est donnée aux femmes mariées ayant des l’Union européenne. Pour cette raison, les autorités
enfants. Ces « Dames des fraises aux doigts de fée » ont espagnoles ont renforcé les mesures de protection de
été mises en avant par les travaux de la géographe Chadia long de leur frontière. Le document montre ce processus
Arab, chercheuse au CNRS. Elles sont la vitrine de la de barriérisation qui permet de limiter les intrusions de
politique migratoire établie entre l’Espagne et le Maroc migrants clandestins dans les deux enclaves.
qui permet à l’Espagne d’avoir des travailleuses tout en
luttant contre l’immigration clandestine. Les attaches • Doc. 10 – Manifestation contre l’arrivée de mi-
familiales de ces femmes, laissant enfants et maris au grants en Espagne
Maroc, les contraint, une fois le travail terminé, à rentrer
L’Espagne étant devenue en 2018 la principale porte
chez elles. Cette migration genrée permet à l’Espagne
d’entrée des migrants en Europe, certains mouvements
d’être le premier producteur de fraises d’Europe. Ces
politiques d’extrême-droite agitent le spectre d’une arrivée
femmes sont souvent surexploitées, sous-payées,
massive de « millions d’Africains » et contestent l’action
menacées d’expulsion et victimes d’agressions sexuelles.
des associations humanitaires visant à recueillir les
migrants qui traversent la Méditerranée. La photographie
• Doc. 7 – Politique migratoire : une coopération a été prise ici dans le port de Valence, au cours de l’été
Europe-Maroc 2018 alors que le navire l’Aquarius cherchait un port
Les flux de travailleuses marocaines en Espagne d’accueil après avoir recueilli plusieurs dizaines de
s’inscrivent dans des politiques de coopération entre migrants.
l’Union européenne et le Maroc, ce dernier étant un
pays de transit et une plaque tournante majeurs dans les ➡➡Itinéraire 1
migrations transméditerranéennes. Le document montre
que le Maroc s’emploie à « intercepter » les migrants 1. Les principales régions de départ dans le bassin
en direction de l’Europe mais qu’il est toutefois dans méditerranéen sont l’Afrique du nord (Maroc, Tunisie,
une position peu confortable, entre le souci de satisfaire Egypte...) ainsi que le Proche-Orient (Turquie, Syrie…).
aux demandes de l’UE et celui de ne pas commettre Les principales régions d’arrivée de ces flux migratoires
d’impaire diplomatique avec les pays d’Afrique sub- sont l’Europe méridionale (Italie, Espagne, France…)
saharienne, notamment ceux dont sont originaires une ainsi que l’Europe des Balkans (Grèce).
grande partie des migrants.
2. On distingue plusieurs types de flux migratoires
dans le bassin méditerranéen : migrations de travail ou
• Doc. 8 – Migrations et remises migrations économiques (des pays mal développés vers
Ce texte montre l’importance des transferts de capitaux les pays riches) ; migrations forcées (demandeurs d’asile)
(remises) effectués par les migrants en direction de leur par le contexte politique (guerre ou régime autoritaire) ;
pays d’origine. Différents organismes internationaux migrations de retraite (retraités des pays développés en
estiment que ce sont entre 60 et 70 milliards de dollars direction de pays où le coût de la vie est moins élevé) ;
qui sont envoyés par les expatriés vers l’Afrique chaque migrations de transit (les migrants sont de passage dans
année, soit près de 15 % des remises effectuées dans le un pays entre le pays de départ et le pays d’arrivée).
monde à destination des pays en développement. Plus
de la moitié de l’argent perçu sur le continent par les 3. Les flux migratoires dans le bassin méditerranéen
familles de migrants est destinée à la satisfaction des sont asymétriques : les flux sud-nord sont beaucoup plus
besoins primaires tels que l’alimentation, le logement importants que les flux nord-sud.
ou l’habillement. On estime que ces fonds qui « sortent » 4. Les causes des migrations sont multiples : fuir la
des pays d’accueil équivalent à 0,7 % du PIB des pays misère et trouver un emploi dans le pays d’accueil,
occidentaux. En revanche pour certains pays de départ, passer sa retraite dans un pays où le coût de la vie est
ces remises peuvent constituer une part significative moindre (causes économiques) ou encore fuir un régime
du PIB, souvent supérieure à 10 %. Les pays de départ politique autoritaire (causes politiques).
bénéficient également du retour des « expatriés ».
5. Les migrations en direction de l’Europe sont
• Doc. 9 – Ceuta et Melilla : une frontière de l’Europe difficiles car les migrants doivent fuir des pays pauvres
en Méditerranée ou en guerre, les parcours migratoires sont dangereux, les
distances sont longues et l’entrée dans les pays d’accueil
Depuis 2017, l’Espagne est devenue la première porte
(Union européenne) n’est pas autorisée (frontières à
d’entrée des migrants en Europe, dépassant ainsi l’Italie.
traverser).
Deux zones d’entrée sont particulièrement prisées par

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 67


6. Les conséquences des migrations dans le bassin −−Très forte augmentation en 2015 (« crise migratoire »)
méditerranéen sont économiques pour les migrants qui −−Plusieurs milliers de décès chaque année
trouvent un emploi dans le pays d’accueil et politiques
entre les pays d’un champ migratoires qui ont la
• Doc. 3
possibilité de trouver des accords de coopération pour
organiser les migrations. −−Tunisie, pays de départ
−−La Méditerranée comme horizon et comme avenir en
7. Les conséquences sont le départ d’une main raison du chômage dans le pays
d’œuvre, souvent qualifiée, qui peut faire défaut dans les
−−Danger car risque de périr en mer
pays de départ (brain drain, souvent appelée « fuite des
cerveaux ») et plus largement le départ des forces vives
d’une population. On observe des conséquences plus • Doc. 4
positives, notamment les remises (transferts financiers) −−Des flux migratoires nombreux
en direction des pays de départ, mais aussi le phénomène −−Des facteurs de migrations variés
de retour des migrants (brain gain) qui reviennent avec le
−−Des villes, carrefours des parcours migratoires
capital financier, culturel, technique, économique acquis
dans le pays d’accueil de leur parcours migratoire.
• Doc. 5
8. Les difficultés auxquelles les migrants sont exposés −−Parcours migratoire Cameroun-Europe
sont :
−−Causes du départ ; misère économique et sociale
−−le contrôle opéré par les autorités des différents pays,
qu’ils soient de départ, de transit, ou d’accueil ; −−Passeurs
−−les obstacles physiques (barrières, murs, barbelés…) −−Conséquence : risque de mourir en mer
érigés le long des frontières potentiellement traversées −−Accueil en France
par les migrants ;
−−les contestations menées par certains groupes ou • Doc. 6
mouvements politiques xénophobes dans les pays −−Migration de travail organisée (saisonniers)
d’accueil qui cherchent à empêcher l’arrivée des migrants.
• Doc. 7
➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une carte mentale
−−Maroc, pays de transit
Dans un premier temps, on peut indiquer aux élèves −−Coopération Maroc-Europe
qu’il convient d’extraire les informations proposées par
chaque document et qu’il faut ensuite les regrouper en −−Contrôle insuffisant des flux migratoires
fonction du thème qu’elles abordent pour construire −−Manque de volonté politique
leur carte mentale. On peut aussi utiliser un tableau −−Migrants interceptés puis déplacés vers le sud du
d’extraction d’informations pour réaliser ce travail. Maroc

• Doc. 1 • Doc. 8
−−Un des principaux espaces migratoires au monde −−Transferts de fonds de la part des migrants
−−Majorité des flux migratoires vers l’Europe −−Moyen de développement pour les pays de départ
−−Liens historiques et de voisinage, proximité −−Rôle de la diaspora
historique, géographique et culturelle −−Retour des « cerveaux »
−−Complémentarités démographiques et économiques
−−Marocains en Espagne, Roumains en Italie, Albanais • Doc. 9
en Grèce −−Frontière-barrière de Ceuta et Melilla
−−Sud de la Méditerranée, région d’émigration
−−Rive sud, espace d’immigration et d’émigration • Doc. 10
−−Migrations Nord-Sud (populations âgées, retraitées, −−Manifestations anti-migrants en Europe
prolongement du tourisme international…)
−−Repli nationaliste

• Doc. 2
−−Une migration constante depuis plusieurs années
−−Un rythme irrégulier

68 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Proposition de carte mentale :
Une majorité de flux
vers l’Europe
Des flux Sud-Nord
Marocains en Espagne,
roumains en Italie
Un espace
majeur de flux
Pays de transit
D’autres types de flux
Migrations Nord-Sud
(Populations retraitées)

Facteurs historiques Liens de voisinage

Tunisie : chômage
et misère sociale
Facteurs
La mer Les facteurs économiques Complémentarités
Méditerranée : des migrations
démographiques
un bassin et économiques
migratoire
Passeurs
Des flux organisés
Coopération
Maroc- Europe

Mortalité élevée en
mer Replis nationalistes
Des conséquences
négatives
Hostilités Manifestations
aux migrations anti-migrants
Les conséquences
des migrations
Frontières barrières
Transferts financiers
Des conséquences
positives Retour des
« cerveaux »

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

Étude de cas – Les mobilités • Doc. 2 – Affiche pour les Erasmus Days (2018)

d’études et de travail Ce document est une reproduction d’une affiche des


Erasmus Days qui ont eu lieu en 2018. Il s’agit de
intra-européennes montre ici que le programme Erasmus est soutenu par
> MANUEL PAGES 182-183 les autorités françaises et, bien entendu, par les autorités
européennes. Les vignettes de l’affiche insistent sur la
◗◗ Les documents : compléments d’information « cible » de ces Erasmus Days, à savoir la jeunesse.
• Doc. 1 – Les migrations intra-européennes
au XXIe siècle • Doc. 3 – Les travailleurs européens en Europe

Le document montre que le processus migratoire intra- La liberté de circulation des travailleurs est au cœur de
européen est volatile et qu’il dépend de plusieurs facteurs. la construction européenne depuis ses débuts. La mobilité
Ainsi, les migrations concernent les phénomènes de des personnes est une des quatre libertés fondamentales
retour vers le pays d’origine, assez fréquents et ce, pour garanties par l’Union européenne. Considérée comme un
des raisons diverses (chômage dans le pays d’accueil, double facteur d’efficacité économique et d’unification
fin des études dans un pays étranger, politiques politique, elle fut inscrite dès 1951 dans le traité de Paris
discriminatoires à l’encontre des étrangers, retour des créant la Communauté du charbon et de l’acier, et est
diasporas…). aujourd’hui consacrée par l’article 45 du traité sur le
fonctionnement de l’UE. Les élargissements successifs

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 69


de l’Union ont préservé cette liberté, même si cela ne fut du Royaume-Uni. Un peu plus de 300 000 étudiants ont
pas sans heurt, puisque des restrictions temporaires ont bénéficié de ce programme en 2017.
été imposées aux travailleurs de Roumanie et de Bulgarie
pendant les sept premières années de leur appartenance 3. L’ensemble du continent européen est concerné par
à l’UE. Aujourd’hui, l’espace de libre circulation des les mobilités d’étudiants et de travailleurs. L’espace
travailleurs regroupe donc trente-deux États, les vingt-huit Schengen permet la liberté de circulation des populations
de l’UE ainsi que les quatre de l’Association européenne des pays signataires. Les facteurs qui déterminent
de libre-échange avec qui un accord a été signé. Près de ce processus sont à la fois politiques (construction
8 millions de citoyens européens travaillent dans un autre européenne), économiques (mobilité des travailleurs) et
pays de l’Union européenne, soit 3,2 % de la population culturels (mobilités des étudiants).
active européenne (un chiffre qui a presque doublé au
cours des dix dernières années), sans compter 1,3 million ➡➡Itinéraire 2 - Réaliser une plaquette
de travailleurs transfrontaliers. 17 millions de personnes d’information
vivent ou travaillent dans un État membre autre que celui Cette plaquette peut prendre la forme d’une feuille A4
dont ils ont la nationalité. 2 millions de travailleurs du pliée en deux. Les consignes pour les élèves peuvent être
transport routier traversent les frontières de l’UE. Il les suivantes :
s’agit de mouvements de population qui s’inscrivent dans
−−Vous effectuerez tout d’abord des recherches sur la
le long terme, autrement dit de migrations, puisqu’ils
Journée de l’Europe et sur sa signification.
s’accompagnent d’un changement de résidence. Le
pays qui accueille le plus de migrants intra-européens −−Rédigez un petit texte synthétisant ces informations
est l’Allemagne, avec 3,8 millions d’étrangers, dont plus et proposez quelques documents (logo de l’Union
de la moitié en provenance des pays de l’Est, ainsi qu’un européenne, pays-membres, devise, dates clés…).
fort contingent d’Italiens. En 2016, les trois professions −−Vous poursuivrez ensuite en proposant des
les plus mobiles au sein de l’Union européenne étaient, informations sur les conditions d’études et de travail au
par ordre décroissant, les infirmiers, les médecins et les sein de l’Union européenne.
professeurs d’écoles secondaires. −−Au moyen des données statistiques du site https://
ec.europa.eu/eurostat/fr présentez la situation actuelle
• Doc. 4 – Erasmus : principaux pays de départ et du marché de l’emploi en Europe. Vous mettrez en
d’arrivée avant également la spécificité de l’Europe en matière de
Ce document montre la très forte polarisation du mobilités professionnelles, et notamment du rôle joué par
programme Erasmus. La France, l’Allemagne, l’Espagne les accords de Schengen.
et l’Italie concentrent la moitié des étudiants Erasmus −−Vous terminerez en évoquant le programme Erasmus.
partant dans un autre pays que le leur et 42 % de l’accueil Vous pouvez vous aider du site suivant https://info.
de ces mêmes étudiants. Le Royaume-Uni est également erasmusplus.fr/ afin de proposer données chiffrées,
un important pays d’arrivée. documents divers…

➡➡Itinéraire 1
1. Les pays européens qui accueillent le plus de
Étude de cas – Dubaï : un pôle
travailleurs étrangers sont : l’Allemagne, le Royaume- touristique et migratoire
Uni, ainsi que les pays du nord de l’Europe. Des pays > MANUEL PAGES 184-187
comme l’Irlande ou bien la Suisse ont un pourcentage
d’étrangers supérieur à 10 % de leur population totale. ◗◗ Les documents : compléments d’information
Les pays qui accueillent le moins de travailleurs étrangers
sont les pays d’Europe orientale. Les flux de travailleurs • Doc. 1 – L’évolution de la population et des tou-
s’organisent principalement des régions orientales de ristes étrangers à Dubaï (1995-2018)
l’Europe vers les pays d’Europe occidentale. Ces flux Le document met en parallèle l’évolution de la
reflètent les inégalités de développement et de revenus population de l’émirat et celle des entrées touristiques
entre les deux Europes. internationales afin de montrer la congruence des deux
phénomènes. Depuis une trentaine d’années, Dubaï s’est
2. Le programme Erasmus (appelé Erasmus +
engagé dans une stratégie de développement fondée sur
depuis 2014) a pour objectif de permettre les échanges
l’attraction d’une main d’œuvre qualifiée, mais aussi
d’étudiants et d’enseignants entre les universités et
ouvrière (majoritairement en provenance des pays
grandes écoles, à l’échelle européenne. Les principales
d’Asie du Sud) afin de permettre l’essor de la ville. La
destinations choisies sont l’Espagne, l’Allemagne,
population a ainsi triplé (mais 90 % de la population
le Royaume-Uni, la France et l’Italie. Ces pays sont
est étrangère). Dans le même temps, les infrastructures
également des pays de départ d’étudiants, exception faite

70 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


hôtelières et de loisirs ont permis à Dubaï de s’imposer navale dans ces régions du Golfe. Il dispose d’un héliport
comme une plaque-tournante du tourisme international, à son sommet. Le long de la plage on trouve également le
entre Asie et Europe. Jumeirah Beach Hotel et le Mina a’salam Hotel adossé au
Souk Madinat Jumeirah, gigantesque complexe hôtelier
• Doc. 2 – L’origine géographique des touristes et et artisanal. Jumeirah Road est un boulevard urbain
doc. 3 – Dubaï et le tourisme d’environ 16 kilomètres de long. Il s’étire entre la vieille
ville de Dubaï et le quartier de Jumeirah en longeant le
La combinaison des quatre premiers documents
littoral. Il dessert également les hôtels et les résidences
permet :
de luxe. Il est un des boulevards les plus fréquentés de
−−d’évoquer les atouts touristiques de Dubaï ; l’émirat.
−−de montrer l’émergence du tourisme international à
Dubaï depuis le milieu des années 1990 ; ❺ Face au littoral de l’émirat, on peut apercevoir un
archipel d’îles sableuses entièrement artificielles : The
−−de souligner la diversité de l’origine des clientèles
World. Ces îles représentent les pays et les continents
touristiques en insistant sur les clientèles européennes,
du monde. Ce projet a été imaginé au début des années
asiatiques et de proximité (pays arabes) ;
2000, en plein « boom » immobilier. Toutefois la crise
−−d’évoquer l’importance des infrastructures et des financière de 2007 a provoqué l’arrêt des aménagements
projets pour expliquer l’attractivité touristique ; qui avaient débuté quelques mois auparavant. Il devait
−−de montrer comment le tourisme balnéaire a modelé accueillir des résidences touristiques de standing et des
le paysage littoral de l’émirat. villas luxueuses sur près de 300 îlots. Ce projet, dénoncé
en raison de ses atteintes à l’environnement (sable
• Doc. 4 - Un littoral touristique à déplacer, construction d’une usine de dessalement
des eaux, digue afin de protéger le site des courants
❶ Dubaï est un émirat constitutif de la fédération marins…), est actuellement en suspens.
des Émirats arabes unis (ÉAU). Peuplé d’un peu plus
de 3 millions d’habitants, il s’est imposé ces dernières ❻ Dubaï est réputé pour ses nombreux parcs
années comme une destination majeure du tourisme aquatiques. Situé sur le littoral entre les hôtels Jumeirah
international. Il borde les eaux du golfe Persique, mer Beach et le Burj Al Arab, le Wild Wadi Water Park fut
bordière de l’océan Indien de 251 000 km², fermée au l’un des premiers à ouvrir ses portes à la fin des années
sud par le détroit d’Ormuz, menant au sud-est au golfe 1990. Il est aujourd’hui un des plus fréquentés dans
d’Oman puis à la mer d’Arabie. Les eaux du Golfe sont l’émirat.
peu profondes (environ 100 mètres) et très salines (du
fait des faibles précipitations et de la médiocrité des eaux • Doc. 5 - La population étrangère aux Émirats
fluviales se jetant dans cette mer). Les températures de arabes unis
surface sont très élevées. Le marnage des marées est très
faible (à peine un mètre) ce qui en fait une mer calme. Les statistiques démographiques de Dubaï sont insérées
L’hôtel le plus luxueux du monde, le Burj Al Arab dans celle des Émirats arabes unis. La fédération compte
domine les eaux du Golfe. environ 10 millions d’habitants en 2018. Celle de Dubaï
représente environ le tiers de celle de la fédération. Les
❷,  ❸ et ❹ La rive arabe du golfe Persique est nationaux ne comptent que pour 12 % de la population
essentiellement marquée par des bas plateaux et des totale ; par conséquent 88 % de la population des Émirats
plaines. Les littoraux y sont majoritairement bas et arabes unis sont des étrangers. Les migrants originaires
plats, aux estrans sableux. Le tracé est rectiligne, à peine d’Asie du sud (Inde, Pakistan, Bangladesh) sont très
entrecoupé de petites baies, de lagunes et de quelques largement majoritaires : il s’agit essentiellement d’une
fleuves littoraux qui ont fourni les principaux sites population masculine, musulmane, de travailleurs pour
portuaires et d’installation des sociétés humaines vivant les activités de BTP. Pour les Philippines, il s’agit
de la pêche et de l’exploitation des perles. La plage de souvent de domestiques, hommes et femmes. À noter
Jumeirah a été ici aménagée et épaissie par des apports que les expatriés occidentaux, s’ils sont présents et très
importants de sable extrait des bas-fonds du Golfe. nettement visibles dans l’espace urbain et économique
Cette artificialisation de la côte a permis la construction de Dubaï et des ÉAU, n’en constituent pas moins une
et le développement de très nombreuses infrastructures part infime de la population étrangère résidant sur ces
touristiques ces dernières décennies. Depuis deux territoires. Ces chiffres ne concernent que les migrants
décennies, de nombreux hôtels de luxe ont été construits et expatriés légaux. L’immigration clandestine ou non
sur ce littoral. Parmi les plus emblématiques se trouve déclarée est toutefois importante ; elle concernerait
le Burj Al Arab, construit à la fin des années 1990 et plusieurs centaines de milliers d’individus.
considéré comme le plus luxueux dans le monde. Bâti
sur une île artificielle, il a la forme d’une voile géante
pour rendre hommage à la tradition de la construction

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 71


• Doc. 6 - L’organisation spatiale de Dubaï • Doc. 10 – L’Exposition universelle de 2020
Ancien petit port de commerce, Dubaï a commencé sa Ce texte montre que les ambitions de Dubaï demeurent
transformation dans les années 1960 grâce à l’ouverture élevées et que l’organisation de l’Exposition universelle
de son aéroport international et au développement du de 2020 devrait accentuer la polarisation des flux sur
commerce et l’ouverture du port de Jebel Ali dans les ce territoire. Cette exposition aura lieu du 20 octobre
années 1970. Dans les années 1980, l’ouverture de 2020 au 10 avril 2021. Le site de l’Exposition, avec une
nombreux établissements hôteliers ont commencé à faire superficie de 438 hectares, est situé au sud de Dubaï, près
de l’émirat une destination touristique. La création de la de l’aéroport international Al Maktoum. L’Exposition de
compagnie aérienne Emirates en 1985 a réellement établi 2020 est organisée sur le thème, « Connecter les Esprits,
la connectivité internationale de Dubaï, Construire le Futur », un thème qui sera décliné en trois
Cette carte permet de comprendre les grandes structures sous-thèmes – Mobilité, Durabilité, Opportunité. Le site
spatiales de Dubaï : de l’Exposition 2020 Dubaï est facilement accessible à
partir de plateformes de transit, avec un accès direct au
−−une métropole très étendue au zonage spécialisé et
Dubaï World Central, à courte distance des aéroports
ordonné par un vaste réseau de voies de communication ;
internationaux d’Abu Dhabi et de Dubaï, ainsi qu’à
−−une métropole intégrée dans la mondialisation au proximité du Port de Jebel Ali. La superficie du site est de
moyen de pôles économiques d’envergure internationale 200 hectares, auxquels s’ajoutent 240 hectares destinés
(ports, aéroports, quartiers d’affaires, pôles touristiques) ; aux aménagements et équipements annexes, tels que le
−−une métropole dynamique en mutation permanente : Village Expo 2020 pour les participants et leur personnel,
nouveaux quartiers, site de l’Exposition universelle… les entrepôts, les centres logistiques, les réseaux de
transport, des hôtels et un parc public. Le site pourra
• Doc. 7 - Dubaï et les migrants et doc. 8 - Des tra- accueillir jusqu’à 250 000 personnes par jour soit au total
vailleurs étrangers sur un chantier urbain (2017) entre 20 et 25 millions de visiteurs et induire 30 milliards
Le développement et la prospérité de Dubaï reposent de dollars de retombées économiques pour l’émirat. Les
en grande partie sur l’exploitation d’une main d’œuvre grands projets tirent l’économie de Dubaï vers le haut :
en provenance des pays d’Asie du Sud (Inde, Pakistan, Exposition 2020, construction de l’aéroport international
Bangladesh) ou d’Asie du Sud-Est (Philippines, Malaisie). Al Maktoum, diversification du mix énergétique. Le
Ces deux documents montrent l’organisation d’un système secteur de la construction maintient une progression
migratoire organisé (la kafala) et la part prise par la main dynamique, bien que le secteur immobilier soit fragilisé
d’œuvre étrangère masculine en provenance des pays par une baisse des prix depuis quelques années, en raison
pauvres dans l’édification d’une métropole moderne. de l’abondance de biens sur le marché.

• Doc. 9 – L’aéroport de Dubaï en chiffres ➡➡Itinéraire 1


L’aéroport de Dubaï est le principal aéroport mondial 1. Depuis 1995, la population de Dubaï a triplé passant
pour le nombre de passagers internationaux avec 90 de moins de 1 à plus de 3 millions d’habitants ; dans le
millions de passagers en 2018, et le 3e pour son trafic total même temps la fréquentation touristique a été multipliée
(derrière Atlanta et Pékin). Il est également le hub de la par 8, passant de 1,9 million à 16 millions de visiteurs. La
compagnie Emirates, l’une des plus grandes compagnies fréquentation touristique est majoritairement originaire
aériennes internationales, qui y exploite le plus grand d’Europe, d’Asie et des pays du Golfe.
terminal du monde (Terminal 3). Il connecte Dubaï avec
2. Cette attractivité s’explique par la volonté des
l’ensemble des pays de la planète ; les connexions les plus
autorités de Dubaï d’en faire un pôle économique et
importantes sont avec l’Inde (12 millions de passagers)
touristique majeur dans le monde. De nombreuses
en raison de la très forte communauté expatriée indienne
infrastructures d’accueil et de mobilité ont été érigées
résidant aux Émirats arabes unis. Le Royaume-Uni est
à cet effet.
la deuxième destination avec 6,4 millions de passagers,
devant l’Arabie saoudite (6,3 millions de passagers). 3. Le document 4 est représentatif de l’attractivité
L’aéroport de Dubaï s’impose donc comme une plaque touristique car il montre les atouts dont dispose Dubaï
tournante des vols internationaux entre l’Europe et l’Asie. (mer, plage…), l’importance des équipements touristiques
Les deux principales destinations ayant connu la plus (hôtels, parcs, îles artificielles...), l’artificialisation
forte progression ces dernières années sont la Russie et du littoral à destination des activités balnéaires et
la Chine, preuve supplémentaire de l’internationalisation l’accessibilité des sites (voies de communication).
de l’aéroport. Pour les villes, Londres est la destination
numéro 1, avec 4 millions de passagers, suivie par 4. Dubaï est un pôle migratoire et touristique
Mumbai (2,4 millions) et Djeddah (2,1 millions). Des international car sa population a triplé depuis le
aménagements sont en cours afin de porter la fréquentation milieu des années 1990. Par ailleurs, sa population est
annuelle de l’aéroport à 120 millions de passagers. majoritairement étrangère (88 %) et sa fréquentation

72 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


touristique a été multipliée par 8 depuis le milieu des Les atouts La dynamique L’attractivité
années 1990. Son territoire est en grande partie aménagé de Dubaï migratoire touristique
au profit des activités de loisirs Doc. 4 ––Infrastructures x x
touristiques de luxe
5. Plusieurs activités économiques se sont développées ––Eaux du golfe

à Dubaï ; les activités de construction (tours, aéroports,


Persique
––Parc aquatique
ports, routes, îles artificielles), les activités économiques Doc. 5 x ––Importance de la x
de finance internationale (banques), les activités de population étran-
tourisme et de loisirs et les activités commerciales.
gère (voir Zoom
sur…)
––Populations en
6. Les populations étrangères sont majoritairement provenance d’Asie
du Sud et Sud-Est
des populations ouvrières travaillant dans le secteur (Inde, Pakistan…)
du bâtiment et de la construction. Leur importance ––Monde ara-
bo-musulman
s’explique par la croissance économique forte que surreprésenté
connaît Dubaï depuis deux décennies, par le besoin de ––Autres pays =
essentiellement ex-
main-d’œuvre dans un pays sous-peuplé et par la mise patriés occidentaux
en place d’un système de patronage, la kafala, qui permet Doc. 6 ––Territoire vaste, x ––Nombreux pôles
d’encadrer cette population migrante. aux portes du
désert (= réserve
touristiques (littoral)
––Îles artificielles
foncière)
7. Dubaï s’est doté d’un aéroport d’envergure mondiale.
––Site de l’Exposition
––Des espaces de 2020
Dubaï organise également de grands évènements
diversifiés
––Infrastructures de
internationaux comme l’Exposition universelle de 2020. communication

Doc. 7 x ––Système de la x
8. La réponse pourra s’articuler autour des éléments kafala pour la main
d’œuvre étrangère
suivants :
−−Les migrations de travail contribuent à la dynamique
Doc. 8 x ––Travailleurs étran- x
gers (originaires
économique de Dubaï. d’Asie du Sud
principalement) sur
−−Les infrastructures, les projets, les évènements les chantiers de

permettent de faire de Dubaï un centre mondial du


construction

tourisme international.
Doc. 9 ––L’aéroport de x x
Dubaï, principal
aéroport mondial
pour le trafic
➡➡Itinéraire 2 - Utiliser un tableau pour organiser international
l’information Doc. ––Dynamiques x ––Exposition 2020 :
10 urbaines liées au 25 millions de visi-
chantier de l’Expo teurs attendus
Les atouts La dynamique L’attractivité 2020
de Dubaï migratoire touristique
Doc. 1 x ––Une population ––Une fréquentation
multipliée par 5 touristique multi-
au cours des 25 pliée par 8 au cours
dernières années des 25 dernières
années
Étude de cas – Les États-Unis :
Doc. 2 x x ––Une clientèle tou- pôle touristique majeur
ristique principale-
ment européenne et
de proximité (pays
à l’échelle mondiale
du Golfe) > MANUEL PAGES 188-189
––Une clientèle inter-
nationale (toutes les
aires géographiques ◗◗ Les documents : compléments d’information
sont concernées)

Doc. 3 ––Infrastructures x ––Destination touris- • Doc. 1 – Les États-Unis, destination touristique


hôtelières haut de tique en vogue ; 16
gamme millions de touristes
en 2017 Ce texte montre l’importance des atouts et des
potentiels touristiques des États-Unis (immensité du
––Réseau aérien
porté par la com- ––Clientèle eu-
pagnie publique
Emirates
ropéenne et du
voisinage régional territoire, variété des espaces, diversité des pratiques
––Tourisme, secteur touristiques...). Les États-Unis sont une destination
prioritaire pour
l’Emirat touristique à la fois pour la clientèle internationale et
––Atouts : mer, soleil, nationale. La clientèle internationale est très variée et elle
désert, shopping,
capacité hôtelière contribue à faire des États-Unis le pays où les dépenses
––Infrastructures touristiques sont les plus élevées dans le monde. Les
––Evènement inter- États-Unis concentrent un grand nombre d’attractions,
national : Exposition
universelle 2020 de sites et de villes d’importance mondiale sur le plan
––Modernité du touristique.
« produit » Dubaï

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 73


• Doc. 2 – Fremont Street à Las Vegas : capitale qui se trouve à l’entrée de la baie de San Francisco permet
américaine des jeux (2016) d’illustrer les monuments et constructions iconiques de
Cette photographie a été prise dans le centre ce pays.
« historique » de Las Vegas, là où se sont développés les −−En bas de la brochure : des micros et des guitares
premiers casinos, dans les années 1950 et 1960, avant permettent une référence à l’univers musical, et plus
que l’industrie des jeux ne « glisse » et ne se déplace largement culturel, du pays.
plus au sud, en direction du « Strip » avec la construction
des mégas casinos-hôtels (Bellagio, Excalibur, Caesar’s ➡➡Itinéraire 1
Palace…). Le 4 Queens, visible sur la photographie
1. Les régions touristiquement les plus attractives aux
est un des casinos iconiques de Las Vegas. L’activité
États-Unis sont :
de ce quartier avait considérablement décliné dans les
années 1990 en raison de la concurrence du « Strip », −−les grandes métropoles (New York, San Francisco,
et le quartier était devenu mal famé. Il a été l’objet Miami, Los Angeles, Las Vegas…) ;
d’une politique volontariste de réhabilitation : Fremont −−les parcs nationaux (Yellowstone, Grand Canyon,
Street a été piétonnisée, de nouvelles attractions ont Everglades…);
été développées (notamment une tyrolienne qui permet −−les régions de montagnes (Rocheuses, Alaska…) ;
aux touristes de survoler cette rue), les hôtels ont été −−les régions littorales (Hawaï, Californie, Floride…).
réhabilités pour accueillir une clientèle aisée, des écrans
géants ont été installés sur près de 500 mètres pour en Certaines régions peuvent concentrer plusieurs de ces
faire un nouveau quartier vivant la nuit…Le Fremont atouts touristiques : la Californie, Hawaï, la mégalopole
Street Experience permet à ce quartier d’être à nouveau du Nord-Est (entre Boston et Washington), la Floride…
attractif.
2. Différents types de tourisme sont pratiqués aux
• Doc. 3 – Les parcs de loisirs américains États-Unis :
−−tourisme urbain (architecture, histoire, musées…) ;
Ce document montre l’importance des parcs de loisirs
aux États-Unis. 6 d’entre eux se classent dans les 10 −−le tourisme de parcs de loisirs (Orlando, Lake Buena
premiers mondiaux au niveau de leur fréquentation. La Vista…) ;
Floride s’impose comme un pôle majeur de ce type de −−le tourisme vert (parcs nationaux) ;
pratique touristique, devant la Californie. Le groupe −−le tourisme culturel (sites liés à l’histoire de la
Disney en est l’acteur principal puisque parmi ces 6 musique : jazz, rock…) ;
parcs, 5 en font partie.
−−le tourisme de croisières (Miami) ;
−−le tourisme balnéaire (surf à Hawaï).
• Doc. 4 – Les espaces du tourisme aux États-Unis
Les sites, lieux et régions touristiques contribuent à 3. Les atouts sont nombreux. Le pays est vaste et
la structuration du territoire des États-Unis. La carte offre différents types d’espaces naturels de l’Alaska
s’organise autour des 3 composantes suivantes : à la Floride, les infrastructures sont variées (ports,
−−La place de la nature (parcs) dans l’offre touristique. métropoles, routes touristiques…) et l’offre est
considérable en matière de parcs de loisirs, de parcs
−−La multitude de sites et de lieux touristiques. nationaux, de villes de jeux (Las Vegas).
−−L’importance des flux internationaux et nationaux.
4. Les États-Unis constituent un pôle touristique majeur
• Doc. 5 – Brochure officielle de l’office de tourisme à l’échelle mondiale car le pays est la 3e destination
des États-Unis en France (2018) du tourisme international (76,9 millions de visiteurs
étrangers). La clientèle touristique internationale
Ce document, réactualisé chaque année, est réalisé provient aussi bien du continent américain (Canadiens,
par l’office de tourisme des États-Unis en France. Il Mexicains) que des continents européen et asiatique. Les
permet de mettre en valeur en quelques pages les atouts Américains eux-mêmes voyagent beaucoup à l’intérieur
touristiques des États-Unis. Les images sélectionnées de leur pays (2,250 milliards de nuitées). Il s’agit de la
en couverture sont généralement représentatives de première destination en termes de recettes touristiques
l’imaginaire collectif de ceux qui ambitionnent de se (211 milliards de dollars). Le pays dispose de nombreux
rendre dans ce pays à des fins récréatives. lieux et sites « iconiques » du tourisme mondial : Grand
−−En haut de la brochure : le Grand Prismatic Spring Canyon du Colorado, chutes du Niagara, Statue de la
(source d’eau chaude) du Parc national de Yellowstone Liberté à New York, Las Vegas… Par ailleurs il possède
permet d’illustrer le patrimoine naturel des États-Unis. 26 des 50 premières attractions touristiques dans le
−−Au centre de la brochure : le Golden Gate Bridge monde en termes de fréquentation (dont de nombreux
parcs de loisirs).

74 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


➡➡Itinéraire 2 – Réaliser un croquis de synthèse • Doc. 2 – Un camp de réfugiés Rohingyas au
Les consignes peuvent être les suivantes : Bangladesh (2017)

−−Pour chacune de ces trois parties, sélectionnez les La photographie atteste de la réalité des conditions
informations cartographiables dans les documents des d’accueil de la majorité des réfugiés dans le monde,
pages 188 et 189. notamment dans les pays en développement. Il s’agit de
camps établis par l’organisme en charge de cette question
−−Attribuez un figuré cartographique à chacune de ces
à l’échelle mondiale : le Haut-Commissariat des Nations
informations.
unies pour les réfugiés (UNHCR en anglais). Il s’agit
−−Réalisez le croquis. ici d’un camp accueillant des réfugiés Rohingyas, en
−−N’oubliez pas de mettre le titre au-dessus du provenance du Myanmar, persécutés et chassés de leur
croquis, la légende en-dessous. Rajoutez bien l’échelle pays par les autorités en place, bouddhistes. C’est le pays
et l’orientation. voisin, le Bangladesh, pays majoritairement musulman
qui accueille ces réfugiés. À noter que le Bangladesh est
un des pays les plus pauvres de la planète (voir l’étude
Dossier – Les réfugiés dans de cas pages 38 à 41 du manuel).
le monde
• Doc. 3 – Réfugiés et personnes déplacées dans
> MANUEL PAGES 190-191
le monde
◗◗ Les documents : compléments d’information Le premier graphique montre l’évolution du nombre
de réfugiés dans le monde entre 1970 et 2017. Ce
• Doc. 1 – La situation des réfugiés dans le monde nombre a été multiplié par 8 au cours de cette période.
en 2017 Trois périodes se distinguent : entre 1970 et 1990,
Ce texte permet d’aborder la définition de « réfugié » l’augmentation a été très importante (passant de 2,5
et de faire la distinction avec celle de « demandeur millions à 17,5 millions, soit un nombre multiplié
d’asile » (voir la rubrique vocabulaire dans le manuel) par 7) ; entre 1990 et 2010 le nombre de réfugiés a
et surtout celle de « déplacé ». Il n’y a de « demandeur considérablement diminué, passant de 17,5 millions à
d’asile » et de « réfugié » que s’il y a passage d’une environ 10 millions ; depuis 2010 le nombre de réfugiés
frontière. Les réfugiés s’inscrivent donc bien dans le a de nouveau augmenté pour atteindre désormais près
cadre défini par le programme concernant les mobilités de 20 millions sans compter les demandeurs d’asile. La
internationales. Les déplacés concernent les individus à seule explication de cette irrégularité de l’évolution au
l’échelle nationale ; il n’y a alors pas de franchissement cours du dernier demi-siècle est politique : en période de
de frontière. Ce texte permet également d’estimer le conflits intérieurs et de régimes autoritaires, le nombre de
nombre de réfugiés dans le monde et de le distinguer réfugiés augmente de manière significative ; en période
du nombre de déplacés. Il aborde les facteurs de ce type plus « pacifique », ce nombre diminue, les réfugiés ayant
de migration et insiste sur le caractère politique de la tendance à retourner dans leur pays d’origine.
définition de « réfugié » mettant en cause la stratégie
de survie des individus. Il insiste également sur le fait • Doc. 4 – L’arc des réfugiés dans le monde
que ce type de migration s’effectue sur des métriques La carte prend en compte les réfugiés, les déplacés, les
de proximité : les réfugiés sont souvent concentrés demandeurs d’asile ainsi que les apatrides. Elle montre
dans un pays voisin, principalement dans les pays en que certaines régions sont plus concernées que d’autres
développement. Le document 4 permet de confirmer par cette problématique : il s’agit de pays ou de régions
ce point. Le texte précise bien que seul 1 réfugié sur en guerre, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie qui
5 est accueilli dans un pays riche. En travaillant sur ce accueillent, proximité oblige, la majorité des réfugiés
vocabulaire il peut être important également de souligner dans le monde. Les pays développés (Amérique du Nord,
que l’expression « réfugié climatique » est un contre- Europe occidentale, Australie, Japon…) n’accueillent
sens ; il n’y a aujourd’hui que des réfugiés politiques qu’une minorité des réfugiés.
(approche juridique). Le changement climatique induit,
pour l’instant, d’abord et surtout des déplacements de
• Doc. 5 – Réfugiés et camps de réfugiés
population à l’intérieur même de leur pays (approche
géographique). En conséquence il faut parler de Ce texte détaille la multitude des infrastructures
« déplacés climatiques » … en attendant les évolutions d’accueil des réfugiés ainsi que de leur terminologie.
à venir dans les prochaines années. Il montre également que ces camps, pensés à l’origine
comme structures éphémères, constituent en réalité un
logement durable pour les personnes concernées. Ce
phénomène « d’encampement » s’est généralisé ces
dernières décennies.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 75


➡➡Itinéraire 1 le fonctionnement institutionnel du pays : journée
annuelle, ministère… La réussite de cette diaspora a
1. Les principales régions de départ et d’accueil des
des conséquences favorables sur le développement en
réfugiés dans le monde sont : l’Afrique, le Moyen-Orient,
Inde en raison de l’importance des remises (transferts
l’Asie du Sud et du Sud-Est, mais aussi l’Amérique du Sud.
financiers) effectués par les migrants. Cette diaspora a
2. Les réfugiés sont souvent accueillis et hébergés dans donc un rôle politique, diplomatique et économique au
des camps de réfugiés. L’organisme principalement en profit de l’Inde.
charge de leur accueil est le Haut-Commissariat des
Nations unies pour les réfugiés, mais localement des • Doc. 2 – Les remises de la diaspora indienne
autorités gouvernementales ou des ONG peuvent Depuis de nombreuses années l’Inde est le pays qui
également se charger de cette mission. reçoit le plus de remises de ces migrants dans le monde.
Le montant annuel de ces transferts avoisine les 70
3. Il s’agit de raisons politiques (persécutions, violence,
milliards de dollars. Cela s’explique en grande partie
guerres) qui remettent en cause la survie des individus et
par le fait que les migrants indiens sont majoritairement
qui les contraignent à migrer et à chercher refuge dans
des hommes, originaires des régions pauvres du sud
un pays tiers.
(Kerala, Karnataka) du pays, qui envoient la très grande
majorité de leurs revenus à destination de leurs familles.
➡➡Itinéraire 2 – Rédiger un article Ce document montre la provenance géographique de ces
Pour rédiger un article sur le thème des réfugiés dans remises. Les migrants installés dans les pays du Golfe
le monde les élèves peuvent consulter le site du Haut- sont ceux qui adressent le plus de remises. Plus de la
Commissariat des Nations unies pour les réfugiés dont moitié des remises indiennes provient de cette région.
voici le lien : https://www.unhcr.org/fr/ . On y trouve de Les autres « sources » sont les pays développés au sein
nombreux rapports, statistiques et renvois vers d’autres desquels les communautés indiennes sont très actives :
sites. Il est bien entendu possible de consulter d’autres États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada. Une
sources, notamment de la presse en ligne. portion plus congrue provient des pays limitrophes :
Pakistan, Népal…
L’article peut s’articuler autour de trois parties :
1. Géographie des flux dans le monde contemporain : • Doc. 3 – Parade de la communauté indienne dans
pôles de départ et pôles d’accueil (à différentes les rues de New York
échelles) Cette photographie atteste des capacités des
2. Les facteurs de ces mobilités forcées communautés indiennes de l’étranger à se retrouver et à
célébrer ensemble les grandes fêtes communautaires : date
3. Le rôle des acteurs prenant en charge les réfugiés de l’indépendance de l’Inde, fêtes religieuses hindoues…
On conseillera à l’élève d’équilibrer les contenus entre Ces communautés sont essentiellement regroupées dans
les différentes parties, de citer ses sources et de donner les grandes métropoles mondiales, comme ici à New
des exemples précis. York. Les migrants indiens, souvent d’origine rurale,
sont quasi-exclusivement urbains lorsqu’ils s’installent
dans un pays tiers, et ce, pour des raisons économiques
et d’accès aux marchés de l’emploi locaux.
Dossier – La diaspora indienne
dans le monde • Doc. 4 – La population d’origine indienne vivant
> MANUEL PAGES 192-193 à l’étranger
La carte permet de souligner les foyers de forte
◗◗ Les documents : compléments d’information
concentration de populations indiennes ou d’origine
indienne vivant à l’étranger : les pays du Golfe, l’Europe
• Doc. 1 – Le poids de la diaspora indienne
occidentale, l’Amérique du Nord et l’Asie du Sud-
Ce texte permet de montrer que la diaspora indienne Est. Au-delà de ces foyers majeurs, on peut distinguer
est complexe et qu’elle repose sur deux « entités » : les des foyers mineurs qui correspondent aux anciennes
expatriés à proprement parler (qui vivent à l’étranger possessions de l’empire britannique (dont les Indes
et qui disposent encore de la nationalité indienne) et faisaient autrefois partie) : l’Afrique du Sud, l’océan
les personnes d’origine indienne qui ont longtemps Indien, l’Océanie. En réalité la diaspora indienne est
été ignorées par les autorités et qui sont aujourd’hui vraiment disséminée partout dans le monde car on la
reconnues comme membres de cette immense diaspora retrouve également en Amérique du Sud ainsi qu’en
de plus de 30 millions d’individus. Le texte souligne Afrique. La carte montre également que cette diaspora
également l’importance prise par cette diaspora dans s’est constituée à l’occasion de plusieurs mouvements

76 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


migratoires historiques : et de la diversification des destinations d’accueil de
−−aux XVIe-XVIIIe siècles : migrations de proximité de ces migrations. Elle est également représentative de
marchands le long des côtes de l’océan Indien ; l’évolution de ces migrations, avec la remise en cause
progressive des stratégies de retour vers le pays d’origine.
−−au XIXe siècle : migrations de main d’œuvre ouvrière
(plantations, mines…) organisées du temps de l’empire
britannique vers des régions sous-peuplées (Afrique, ➡➡Itinéraire 2 – Préparer un exposé oral
océan Indien, Caraïbes, Asie du Sud-Est) ; Les consignes peuvent être les suivantes :
−−au XXe siècle : migrations vers les pays développés −−Choisir une métropole dans le monde où vit une
(Royaume-Uni, États-Unis, Australie) après importante communauté indienne. Pour cela, consultez
l’indépendance du pays. la carte page 193 et observez dans quels pays se
situent ces importantes communautés. Choisissez une
• Doc. 5 – Étudier et travailler en France métropole représentative du pays (capitale, métropole
très peuplée…). Exemple : si vous choisissez l’Afrique
Cet entretien avec un ancien étudiant aujourd’hui
du Sud, il est préférable que votre exposé porte sur
résidant en France permet de montrer que la France est
Johannesburg qui est la métropole la plus importante de
une destination des migrants indiens, particulièrement
ce pays.
de ceux qui disposent d’un haut niveau de qualification
(étudiants), de déterminer les raisons qui poussent à la −−Au moyen d’Internet, effectuez des recherches. Il
migration et de montrer que certains migrants peuvent faut souvent effectuer ces recherches en anglais pour
être amenés à rester dans le pays d’accueil. avoir plus de chance de trouver des données et des
informations.
➡➡Itinéraire 1 −−Sélectionnez les documents qui viendront appuyer
votre démonstration et que vous pourrez projeter au
1. Les principales régions de concentration de la tableau.
diaspora indienne sont : les pays du Golfe, l’Europe
−−Vous pouvez prévoir le plan suivant :
occidentale (principalement le Royaume-Uni),
l’Amérique du Nord (Canada, États-Unis), l’Asie du Sud 1. Le poids démographique de cette communauté et ses
(Sri Lanka et Népal) et du Sud-Est (Malaisie, Indonésie, héritages (nombre de personnes, depuis quand s’est-elle
Singapour, Myanmar), l’Océanie et le sud de l’océan constituée…)
Indien et l’Afrique du Sud.
2. Les actions culturelles menées par cette communauté
2. La diaspora s’est constituée au cours de plusieurs
périodes migratoires : 3. Le poids politique et économique de cette
communauté
−−aux XVIe-XVIIIe siècles : migrations de proximité
de marchands le long des côtes de l’océan Indien ; −−Veillez à ce que les contenus des trois parties soient
équilibrées.
−−au XIXe siècle : migrations de main d’œuvre ouvrière
(plantations, mines…) organisées du temps de −−Pour votre diaporama, ne proposez pas trop de
l’empire britannique vers des régions sous-peuplées documents. Contentez-vous d’un seul document par
(Afrique, océan Indien, Caraïbes, Asie du Sud-Est) ; idée proposée. Variez les types de documents (photo,
brochure, tableau de données statistiques, etc.)
−−au XXe siècle : migrations vers les pays développés
(Royaume-Uni, États-Unis, Australie) après
l’indépendance du pays.
Dossier – Le tourisme
3. La diaspora indienne constitue un atout important
pour l’Inde car elle est un relais de la culture indienne
de croisière
dans le monde, elle transfère des capitaux vers le pays > MANUEL PAGES 194-195
d’origine et elle réussit dans des domaines économiques
◗◗ Les documents : compléments d’information
et professionnels variés (finances, santé, technologies…)
et participent au transfert de compétences en direction • Doc. 1 – Le développement du tourisme de croi-
du pays d’origine. sière dans le monde
4. Les membres de cette diaspora sont souvent des Ce texte montre :
acteurs économiques importants : affaires, médecine, −−l’augmentation de la fréquentation de croisiéristes
technologies… dans le monde depuis le milieu des années 2000 ;
5. La diaspora indienne est représentative de −−le poids économique sans cesse croissant de cette
l’intensification des flux migratoires dans le monde activité ;

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 77


−−les acteurs (compagnies de croisières) qui ont touristiques de la Baie de Biscayne ❺ regroupent de
contribué à la montée en puissance de cette activité de nombreuses marinas où se concentre une population
tourisme ; aisée et majoritairement retraitée. L’héliotropisme
−−les types de clientèles concernées ; explique largement l’attractivité de Miami, devenu un
−−la dynamique de la construction navale (paquebots des pôles majeurs de la Sun Belt. Au-delà, Miami Beach
de plus en plus gigantesques pouvant accueillir plus de et le front de mer sont situés sur le littoral atlantique.
6 000 passagers). Le quartier est majoritairement tourné vers le tourisme
balnéaire (plages, hôtels, restaurants…). C’est également
un centre financier. Les deux tiers de la population de
• Doc. 2 – Les croisières en chiffres
Miami Beach sont hispano-américains et la langue
Ces chiffres permettent d’évaluer l’augmentation espagnole y est autant voire plus utilisée que l’anglais.
constante du nombre de croisiéristes depuis le début du Les immigrés cubains occupent une place majeure dans
XXIe siècle. Ils permettent également d’appréhender la la population.
répartition géographique des grands bassins de croisières
dans le monde, et notamment la très forte polarisation des • Doc. 5 – Limites et défis du croisiérisme mondial
Caraïbes (nombreuses îles, « méditerranée » américaine,
proximité des États-Unis, principal marché de croisières Ce texte souligne les externalités négatives liées au
dans le monde, Miami, « capitale » mondiale des développement du croisiérisme mondial :
croisières). −−les risques : naufrage (cf. l’accident du Costa
Concordia en 2012 qui a provoqué la mort de 32
• Doc. 3 – L’origine géographique des passagers passagers), terrorisme (détournement de l’Achille Lauro
en 1985), risques sanitaires (épidémies à bord, en milieu
Ce document permet de montrer que les Américains clos) ;
constituent la principale clientèle de croisiéristes dans le
monde. Elle représente en moyenne 40 % de la clientèle −−les conditions de travail du personnel de bord ;
mondiale, loin devant la clientèle asiatique. −−les impacts environnementaux : pollution des eaux
(rejet des eaux usées et des déchets), dégradation des
• Doc. 4 – Paquebots de croisière dans le port de sites littoraux…
Miami (Floride, États-Unis)
➡➡Itinéraire 1
Miami est reconnue pour être la « capitale mondiale »
des croisières. Son port, aménagé pour accueillir les 1. Les principaux lieux du tourisme de croisière dans le
plus grands paquebots du monde, accueille chaque monde sont : Miami (capitale mondiale des croisières), les
année environ 5,5 millions de passagers qui embarquent États-Unis (principale clientèle mondiale), les Caraïbes
pour les Bahamas, les Caraïbes, le Mexique… Les (principale région fréquentée par les croisiéristes), l’Asie
plus grandes compagnies de croisière amarrent leurs (Chine) et la Méditerranée (clientèles européennes).
paquebots à Miami : MSC Cruises, Royal Caribbean,
Norwegian Cruise Line, Carnival Cruise Line…Le port 2. Les raisons qui expliquent l’augmentation récente
fonctionne en interaction avec l’aéroport de Miami du tourisme de croisière dans le monde sont : le nombre
vers lequel convergent des touristes de l’ensemble de croissant et l’augmentation de la taille des navires,
l’Amérique du Nord mais aussi d’Europe et d’Asie. La la concentration de l’offre autour d’un petit nombre
photographie permet d’avoir un aperçu de cet espace de compagnies croisiéristes, la démocratisation et la
portuaire consacré à l’accueil des paquebots. Le long diminution des prix de cette pratique touristique, le
du chenal principal ❶ un quai est réservé aux navires développement des croisières à thème.
de croisières et aux terminaux des croisiéristes ❷. Sur
3. La localisation géographique de Miami (Floride,
près de 2,5 km il peut accueillir jusqu’à 6 navires de 350
proche des Caraïbes, clientèle américaine) et les
mètres de long de manière simultanée. Les plus grands
nombreuses infrastructures d’accueil pour la clientèle et
paquebots du monde accostent ici. Ils peuvent transporter
les paquebots font de la ville un pôle majeur de tourisme
plus de 6 000 passagers et 2 000 membres d’équipage. Ils
de croisière dans le monde.
sillonnent une grande partie du bassin caraïbe (Bahamas,
Petites Antilles, Yucatán). Les parkings et bâtiments 4. Les limites du développement du tourisme de
annexes ❸ bordent les terminaux : l’ensemble de ces croisière dans le monde sont :
infrastructures permet l’accueil de plus de 50 000
−−les risques : naufrage, terrorisme, épidémies ;
personnes en une journée de départ. L’autoroute ou Port
Boulevard ❹ relie la ville de Miami à l’île artificielle −−les conditions de travail du personnel de bord ;
de Dodge Island sur laquelle les terminaux de croisière −−les impacts environnementaux.
ont été aménagés. Les aménagements résidentiels et
5. Les évolutions récentes du tourisme de croisière

78 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


dans le monde sont : pôles émetteurs et récepteurs des flux migratoires ainsi
−−l’augmentation du nombre de croisiéristes ; que les régions les plus « sensibles » aux migrations, celles
considérées comme les plus « fermées », particulièrement
−−l’augmentation du nombre de paquebots et de leur
entre régions riches et régions en développement. Elle
taille ;
montre également les principaux flux ainsi que les foyers
−−la diversification des clientèles ; de concentration des réfugiés et les régions concernées
−−la concentration du marché autour d’un petit nombre par les déplacements climatiques ainsi que la diversité
de grandes compagnies mondiales ; du phénomène migratoire dans le monde, en s’appuyant
−−la diversification des aires géographiques. sur les pourcentages de populations étrangères par pays.

◗◗ Réponses aux questions


➡➡Itinéraire 2 - Réaliser un croquis de synthèse
1. Les principaux foyers émetteurs sont : l’Amérique
Les consignes peuvent être les suivantes :
centrale et andine, l’Afrique du Nord, l’Afrique
Utilisez les titres des trois parties proposées pour occidentale et l’Afrique orientale, l’Asie du Sud et
construire l’architecture de votre légende : l’Asie du Sud-Est. Les principaux foyers récepteurs
1. Les principaux bassins de croisière dans le monde des migrants sont : l’Amérique du Nord, l’Europe
occidentale, le Golfe Arabo-Persique, et, à un degré
2. Les principales clientèles moindre, l’Afrique du Sud, l’Australie, la Russie.
3. Le centre mondial du tourisme de croisière 2. Les migrations de populations s’inscrivent à
différentes échelles : échelle régionale (Afrique sub-
−−Pour chacune de ces trois parties, sélectionnez les saharienne), échelle intracontinentale (de l’Est vers
informations cartographiables dans les documents. l’Ouest du continent européen), échelle intercontinentale
−−Attribuez un figuré cartographique à chacune de ces (de l’Asie vers l’Amérique du Nord).
informations.
−−Pour les informations concernant le tourisme de
croisière dans le monde, il est nécessaire d’actualiser Cartes – Les mobilités
les données chaque année. Plusieurs sites (en anglais)
permettent de le faire. Vous pouvez consulter ces touristiques internationales
données souvent en téléchargeant des rapports en PDF > MANUEL PAGES 198-199
notamment sur les liens suivants : https://cruising.org/ et
https://www.f-cca.com/. ◗◗ Carte : compléments d’information

−−Pour chacune des trois parties de la légende, La carte est construite à partir des trois composantes
choisissez deux ou trois informations et leurs figurés suivantes :
associés. Ordonnez-les dans chaque partie de la légende. −−les destinations touristiques (ou foyers récepteur) ;
Commencez par dessiner les figurés de surface, dessinez −−les régions de départ (ou foyers émetteurs) ;
ensuite les figurés ponctuels et linéaires. Terminez en
−−les flux entre régions de départ et d’arrivée.
ajoutant la nomenclature, c’est à dire les noms de pays
(en majuscules et en noir), des océans (en majuscules
◗◗ Réponses aux questions
et en bleu), des bassins de croisière et des villes en
minuscules. 1. Les principaux foyers émetteurs du tourisme
−−N’oubliez pas de mettre le titre au-dessus du international sont : l’Europe, l’Amérique (du Nord),
croquis, la légende en-dessous. Rajoutez bien l’échelle l’Asie-Pacifique (Chine, Corée du Sud, Japon…), le
et l’orientation. Moyen-Orient. Les principaux foyers récepteurs du
tourisme international sont : l’Europe, l’Asie-Pacifique
et l’Amérique du Nord.
Cartes – Les migrations 2. Les régions en marge de la mondialisation des
internationales mobilités touristiques sont : l’Afrique, l’Asie centrale,
l’Amérique du Sud et l’Océanie.
> MANUEL PAGES 196-197
3. Il est possible de trouver certaines correspondances
◗◗ Carte : compléments d’information
entre les flux migratoires et les flux touristiques : les pôles
La carte utilise une projection permettant de mieux attractifs sont majoritairement les pays développés ; les
visualiser à la fois l’intensité des flux entre les pays en flux peuvent se structurer sur de longues distances ;
développement et les pays développés et la multiplication certaines régions peuvent à la fois être des régions de
des flux entre pays en développement. Elle montre les départ et d’arrivée.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 79


Géo autrement – La publicité, En tous cas, les destinations proposées par la compagnie
se trouvent dans les régions polaires. Le document 2
un facteur de mobilités est une publicité de la compagnie Air France : la photo
touristiques retouchée représente un A380 survolant les jardins « à
> MANUEL PAGES 204-205 la française » de Le Nôtre (à l’image des jardins de
Versailles ou de Vaux-le-Vicomte). Le document 3 est
◗◗ Les documents : compléments d’information une capture d’écran du compte Instagram de la Malaisie :
on reconnaît au centre une vue aérienne de la capitale,
• Doc. 1 – Brochure d’une compagnie de croisières Kuala Lumpur.
(2019/2020)
2. Ces supports de communication s’adressent à des
La compagnie de navires Hurtigruten assure à la fois
touristes potentiels, qu’ils soient français ou étrangers.
le transport de marchandises et les croisières touristiques
Les documents 1 et 2 émanent de compagnies de
dans le Grand Nord ou sur la péninsule Antarctique.
transports (transport maritime et aérien) tandis que le
Ces destinations apparaissent de plus en plus prisées :
document 3 est extrait du site de l’office du tourisme
paysages des côtes norvégiennes (fjords), découverte
malaisien.
de la faune (ours polaires, manchots), phénomènes
singuliers (soleil de minuit, aurores boréales), etc. 3. Le document 1 valorise les sites naturels des pôles
(glace, faune). Le document 2 met en avant le patrimoine
• Doc. 2 – Publicité de la compagnie aérienne Air français. Le document 3 illustre à la fois la modernité de
France (2018) la capitale et le respect des traditions (costumes colorés
La compagnie française Air France a lancé dès 2014 traditionnels).
une nouvelle campagne de communication autour du 4. Ces publicités contribuent à façonner l’imaginaire des
slogan France is in the air. L’idée était de valoriser lieux touristiques : le document 1 nous présente les pôles
les paysages, le patrimoine et les valeurs associés à la comme des espaces naturels préservés (ce qui n’est pas
France. Ici, l’A380 (désigné « Son Altesse ») survole le cas) ; le document 2 laisser entrevoir une certaine idée
les jardins «  à la française  » de Le Nôtre. D’autres de la France avec la référence à la monarchie d’Ancien
affiches de la même campagne peuvent être exploitées Régime (Versailles, utilisation du terme « altesse »). Quant
(gastronomie, mode à la française, cabarets parisiens). au document 3, il donne l’image d’une Malaisie entre
traditions et modernité. On peut appuyer le propos par
• Doc. 3 – Compte Instagram de la Malaisie (2019) des citations tirées du document 4.
Le tourisme est un secteur clé de l’économie
5. L’objectif de cette question est de faire prendre
malaisienne, l’objectif du gouvernement étant d’atteindre
conscience aux élèves de la corrélation entre la
environ 36 millions de visiteurs par an d’ici 2020
multiplication des publicités touristiques et le
(environ 26 millions de touristes internationaux en
développement du tourisme : l’explosion du tourisme est
2018). La France est actuellement le deuxième marché
à la fois une cause et une conséquence du développement
européen pour la Malaisie, derrière la Grande-Bretagne.
sans précédent des campagnes publicitaires touristiques.
On attend de l’élève qu’il appuie sa réponse sur des
• Doc. 4 – La mobilité construit l’imaginaire des chiffres (voir les pages de cours, 202-203).
lieux
Ce texte de Brenda Le Bigot (docteure en géographie) ◗◗ C’est à vous !
nourrit l’idée que le développement du tourisme est à La consigne invite les élèves à faire la promotion d’un
mettre en parallèle avec la construction d’un « imaginaire territoire imaginaire ou réel, ce qui suppose une démarche
des lieux ». Il s’agit de montrer comment susciter l’envie très différente. L’élève peut rechercher des photos ou
autour de telle ou telle destination touristique, comment dessiner des lieux présentant des atouts touristiques. Il
« vendre » un produit touristique en à partir des affiches convient de trouver des images qui mettent clairement
publicitaires, des slogans, des réseaux sociaux, et de tous en valeur ces atouts : mer, montagne, désert, ville, site
les discours circulant sur ces lieux et leur accordant une historique, évènement culturel, etc. On peut également
certaine visibilité. inviter l’élève à trouver un slogan évocateur qui « donne
envie » de visiter le territoire représenté.
◗◗ Réponses aux questions

1. Le document 1 est une brochure de la compagnie


de croisières norvégienne Hurtigruten : le paysage n’est
pas clairement identifiable ici, mais la présence d’un
manchot laisse supposer qu’il s’agit de l’Antarctique.

80 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Chapitre 6 : Des mobilités généralisées
En France
➡➡La France : mobilités, transports et enjeux d’aménagement

Ouverture de chapitre ◗◗ Sites Internet :

> MANUEL PAGES 206-207 −−Sur le site de l’ADEME des exemples concrets
localisés de nouvelles mobilités durables dans le cadre
de l’initiative lancée par le Ministère en charge des
■■Objectifs du chapitre transports « France Mobilités – French Mobility » :
Il s’agit ici de montrer comment les mobilités et les https://www.ademe.fr/expertises/mobilite-transports/
transports font évoluer la géographie de la France et passer-a-laction/france-mobilite-french-mobility-
renforce son intégration au sein de l’Europe et du monde. nouvelles-mobilites-durables-experimentees-sein-
Il s’agit de mettre en évidence le levier important que territoires
peut constituer ce secteur pour favoriser la transition −−Le site France Mobilités – French Mobility :
écologique. Nous avons souhaité une approche positive https://www.francemobilites.fr
à travers des exemples concrets d’une grande actualité :
−−Le rapport 2018 du CGET sur les mobilités
le très grand chantier urbain du quartier d’affaires et de la
résidentielles :
gare de Lyon-Part-Dieu, à envisager à toutes les échelles
h t t p s : / / w w w. c g e t . g o u v. f r / a c t u a l i t e s /
(y compris nationale et européenne), repenser les mobilités
les-mobilites-residentielles-passees-a-la-loupe
automobiles au lieu de simplement les supprimer ou
les restreindre, sans oublier les flux immatériels qui se −−Cartes en ligne du Ministère de la Cohésion des
substituent et/ou optimisent les mobilités physiques. territoires et des Relations avec les collectivités
territoriales :
https://cartotheque.cget.gouv.fr/cartes

■■Commentaire du document
iconographique Étude de cas – Lyon Part-Dieu :
un carrefour des mobilités
Le téléphérique urbain de Brest permet de relier les
> MANUEL PAGES 208-209
quartiers de Siam et des Capucins en s’affranchissant
d’une double coupure spatiale majeure au cœur de Brest : ◗◗ Les documents : compléments d’information
le fleuve côtier de la Penfeld et l’arsenal militaire (interdit
au public). Avec une capacité de 1 200 passagers par • Doc. 1 – Lyon-Part-Dieu au cœur des réseaux
heure, cette solution efficace et durable participe aussi
Cette carte permet d’appréhender la situation de
tourisme de la ville.
carrefour majeur multimodal à toutes les échelles
géographiques de la gare de Lyon-Part-Dieu.
Lyon est une des principales villes de France après
■■Bibliographie Paris, c’est aussi une des plus grandes aires urbaines. La
desserte des espaces centraux est incontournable (métro)
mais elle est encore plus importante à l’échelle de
◗◗ Articles et revues
l’agglomération qui ne cesse de s’étendre (banlieues puis
−−Olivier RAZEMON, « L’Amérique du Sud, Eldorado du couronne périurbaine). Cet étalement est permis, guidé
téléphérique urbain », Le Monde, 12 juillet 2018, [en ligne] par les voies de communication (tramway, voies ferrées
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/07/12/ secondaires, routes) sur lesquelles les flux s’accroissent.
l-amerique-du-sud-eldorado-du-telepherique- Lyon constitue le carrefour d’une région élargie par la
urbain_5330358_3234.html réforme territoriale (Auvergne-Rhône-Alpes), mais elle
−−Marie-Christine DOCEUL, « Le téléphérique urbain, l’est aussi aux échelles nationale et européenne (LVG,
un nouveau mode de transport dans les villes françaises », autoroutes et aéroport international de Lyon-Saint-
Géoconfluences, 19 décembre 2016, [en ligne] Exupéry). La gare de Lyon-Part-Dieu est la meilleure
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/ illustration de cette situation stratégique, à la croisée de
breves/telepherique-urbain-france tous les réseaux.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 81


• Doc. 2 – Les déplacements des habitants du −−des abords repensés pour une meilleure intégration
centre de Lyon et qualité de vie (une place réaménagée, un parvis
L’intérêt de cet histogramme est de mettre en évidence végétalisé), en favorisant les mobilités douces
la diversité des motifs de déplacement et des modes de (circulation repensée, parking souterrain) et en facilitant
transport utilisés. Nous pouvons aussi prendre la mesure l’intermodalité ;
de l’importance des mobilités durables (transports en −−la priorité donnée à ces deux premiers axes renforce
commun, marche et vélo) quelle que soit la motivation l’attractivité du quartier d’affaires et permet d’accueillir
des mobilités : 57 % pour le travail, 74 % pour les loisirs des nouvelles activités ou services, comme la tour To-
et visites, 81 % pour les achats et 90 % pour les scolaires. Lyon (hôtel et bureaux), nouveau pôle loueurs.

• Doc. 3 – La gare de Lyon-Part-Dieu • Doc. 6 – L’extension de la gare


Une illustration photographique de la fonction de transit L’intérêt de ce texte est de disposer de la justification de
et de l’intermodalité : la marche à pied en traversant la l’acteur principal du projet de modernisation du PEM :
gare et la proximité immédiate des lignes de tramway. la SNCF à travers le témoignage du cadre supérieur
Le transport ferroviaire, le tramway et la marche sont de directement responsable de ce chantier de grande
surcroît des mobilités douces. envergure. Quatre idées fortes peuvent être mises en
évidence :
• Doc. 4 – Un carrefour saturé −−la nécessité d’impliquer et de coordonner tous les
Une gare sous-dimensionnée, victime de son succès au acteurs à toutes les échelles géographiques ;
détriment des mobilités durables qu’elle permet malgré −−la volonté d’accroître la multimodalité, de faciliter
tout. l’intermodalité et de favoriser les mobilités durables ;
La gare de Lyon-Part-Dieu a bénéficié de la mise en −−faire de la gare un lieu de vie, d’urbanité (services,
service de la première LGV entre Paris et Lyon au début commerces) ;
des années 1980. Cette opportunité explique qu’elle −−veiller à l’intégration locale et à la contribution au
soit devenue un carrefour majeur à toutes les échelles chantier urbain de rénovation du quartier d’affaires de
géographiques (ville centre, aire urbaine, région, France La Part-Dieu.
et Europe) et ainsi la première gare de France après Paris.
• Doc. 7 – Un projet d’aménagement sur 20 ans
Sa saturation résulte de trois facteurs combinés :
−−la gare rénovée et moderne en 1983 à aujourd’hui Cette iconographie permet de prendre la mesure de
près de 40 ans ; l’ampleur du projet :
−−l’urbanisme du quartier date aussi, ce qui permet −−dans le temps ;
de comprendre l’inadaptation à des mobilités plus −−dans l’espace ;
nombreuses et plus douces, comme en témoigne −−d’un point de vue financier ;
l’implantation ratée de deux lignes de tramway à l’est −−dans toutes les dimensions et thématiques envisagées
de la gare ; à toutes les échelles géographiques.
−−enfin, elle est trop exiguë pour accueillir des flux qui
se sont multipliés, en particulier ceux de correspondance • Doc. 8 – Un portail Internet dédié au projet
et/ou de simple traversée de la gare, devenue une plate-
forme multimodale. Ce site dédié au projet illustre la volonté d’impliquer
toutes les populations concernées : utilisateurs des
Tout ceci justifie une refondation complète. transports, usagers du quartiers (salariés, clients des
commerces), habitants permanents mais aussi tous les
• Doc. 5 – Un centre des affaires qui se transforme acteurs du projet. Les principaux acteurs apparaissent
au bas de la page à travers des logos. Toutes les
Une vue aérienne simulée du projet avec les axes
dimensions du chantier peuvent être identifiées à travers
privilégiés localisés par des pastilles. La gare de Lyon-
les rubriques des menus déroulants situés en haut. Quant
Part-Dieu au sein du quartier d’affaires (2e en France)
à la thématique centrale privilégiée pour tous et pour
d’envergure européenne de La Part-Dieu.
toutes les activités, il s’agit d’un programme ambitieux :
Cette illustration permet de comprendre l’imbrication « Réinventer les mobilités ».
forte entre la gare et le quartier d’affaires, mais aussi
d’identifier les principales facettes d’un aménagement
urbain de grande envergure :
−−l’agrandissement de la gare (12e voie, nouvelles
galeries) ainsi que l’amélioration de ses accès (galeries) ;

82 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


• Doc. 9 – Accroître les mobilités douces 5. La gare de Lyon-Part-Dieu et ses environs immédiats
Justement, nous comprenons mieux ici le slogan central constituent une plate-forme multimodale car l’offre en
évoqué dans le document précédent. modes de transport est complète (bus, métro, tramway,
train dont TVG, routes et autoroutes, vélos…) afin
« Réinventer les mobilités » : il s’agit effectivement
de satisfaire toutes les mobilités à toutes les échelles
d’un véritable défi. Comment parvenir à faciliter des
géographiques et quels que soient leurs motifs.
mobilités plus durables et permettre leur accroissement,
sans compromettre la qualité de vie au sein du 2 e 6. Le projet d’aménagement de Lyon-Part-Dieu :
quartier d’affaires de France, de dimension européenne,
tout simplifiant l’intermodalité sans exclure des flux Repenser les Réaliser un Rendre le
mobilités quartier d’af- quartier plus
automobiles encore nécessaires ? faires européen agréable à vivre
Trois principales actions visent à développer des de référence
mobilités plus vertueuses afin de ne pas mettre à mal ––Une gare plus ––Un PEM plus efficace ––Gare plus spacieuse
l’attractivité du quartier d’affaires :
spacieuse, 2 fois plus ––+ 650 000 m² de avec développe-
grande pour accueillir bureaux ment des services et

−−réaffirmer la place des piétons et de la marche qui ne


100 000 voyageurs en commerces
plus par jour ––Création de
––Parvis végétalisé et
peuvent que renforcer l’urbanité ;
40 000 emplois
––Une 12e voie reconfiguration des
ferroviaire (L) et de ––La tour To-Lyon (hôtel espaces publics (30 ha
−−accroître l’offre en mobilités douces : vélo (capacité nouveaux accès aux
quais
et bureaux) et 50 000 m² d’équipe-
ments créés)
de stationnement augmentée) et transports en commun ––Un PEM plus ––Circulation repensée
(fréquence, capacité, voie en site propre, accès) ; performant pour
faciliter l’intermodalité
avec la part belle faite
aux piétons
−−offrir des alternatives ou compléments aux et l’accessibilité dans
les environs immédiats
––Meilleure intégration
déplacements automobiles.
au quartier
de la gare
––Accroître la fonction
––+ 2 500 places de résidentielle (+ 2 200
vélos et un parking logements, + 3 000
souterrain
➡➡Itinéraire 1 habitants)

1. La gare de Lyon-Part-Dieu au sein du quartier 7. Plusieurs aménagements vont permettre de renforcer


d’affaires et commercial éponyme, se situe au centre de l’offre multimodale : des places supplémentaires pour
la ville, au cœur de l’aire urbaine. C’est la gare principale les vélos, des stations de taxi de chaque côté de la gare,
de cette métropole, capitale de la région Auvergne- un parking souterrain de stationnement longue durée,
Rhône-Alpes. Il s’agit également d’une centralité aux une dépose minute, l’agrandissement de la gare et la
échelles nationale et européenne (LGV, autoroutes, création de la voie L, des liaisons améliorées avec les
aéroport de Lyon-Saint-Exupéry). transports en commun et une desserte accrue (fréquence
et capacité), une circulation repensée autour de la gare
2. Les flux quotidiens de la gare de Lyon-Part-Dieu
en favorisant les mobilités durables (auto-partage, vélos,
Origines Types Chiffres Motifs voitures et scooters électriques).
––Ville-centre ––Transports ––3 millions de ––Travail (en-
––Banlieue en commun voyageurs par viron 300 000 8. Les acteurs du projet :
(3 lignes de an = 125 000 déplacements/j)
––Couronne métro, 13 de bus, entrants/j
périurbaine ––Loisirs – visites Acteurs publics Acteurs du secteur des
3 de trolley bus, ––400 TER et (260 000)
––Région 3 de tramway) 120 TVG/jour transports
Auvergne- ––Achats
––Routiers et ––Transit = 37 % (220 000)
Rhône-Alpes autoroutiers ––SPL Lyon-Part-Dieu ––TCL - SYTRAL
des utilisateurs ––Scolarité –
––France ––Ferroviaires du hall de la gare ––Ville de Lyon ––SNCF
études (100 000)
––Europe et ––Aériens ––La métropole (Grand Lyon)
monde ––La région Auvergne-Rhône-Alpes
––Transit par la
gare - piétons ––L’État
––L’Europe

3. La gare de Lyon-Part-Dieu est une véritable plate-


forme multimodale, tous les modes de transports sont 9. Ce projet permet de nouvelles mobilités en
représentés : métro, tramway, bus, train (dont TGV), augmentant et en diversifiant l’offre multimodale, tout
routier (dont autoroutier), vélo (dont Vélo’v : vélo en facilitant l’intermodalité (limiter les ruptures de
électrique en libre-service), sans oublier la marche charge, faciliter les passages d’un mode à l’autre, leurs
à pied et la connexion à l’aérien avec l’aéroport de complémentarités). Il favorise les mobilités durables
Lyon-Saint-Exupéry. (éco-mobilité) : accent mis sur les transports en commun
dont la fréquence, la capacité et l’accès sont accrus,
4. La gare de Lyon-Part-Dieu est victime de son développement des mobilités douces (marche à pied,
succès : tous les flux, de tous les modes, à toutes les vélo) et des alternatives à l’automobile sans l’exclure
échelles géographiques, toutes motivations confondues, (véhicules électriques).
y convergent faisant de ce pôle un point de départ,
d’arrivée ou de transit actuellement saturé.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 83


➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une carte mentale

Un pôle multimodal : Desserte de l’aire urbaine :


Métro, tramway, bus, LGV et autres lignes ville centre, banlieues, couronne
ferroviaires, transit piéton, desserte de périurbaine avec tendance Dans le centre, quels que soient
l’aéroport Saint-Exupéry à l’étalement urbain les motifs de déplacement, des
mobilités douces en majorité
Un carrefour régional,
national et européen Accroissement de
Un carrefour Vers des mobilités la part des transports
saturé durables en commun y compris
Une gare qui date (1983), sous le ferroviaire, fréquence
dimensionnée : 3M voyageurs/an, et capacité
160 TGV et 400 TER/jour + flux
de transir et de correspondance
Modernisation de la gare
du réseau urbain, 1re gare Des mobilités douces
de France hors Paris
de Lyon-Part-Dieu au service accrues, encouragées et
de la transition des mobilités facilitées, + 2600 places
à toutes les échelles géographiques pour les vélos, marche
De nombreux acteurs à pied plus sûre et
mobilités à toutes les agréable
échelles : SNCF, TCL-Sytral,
Ville de Lyon, métropole, État, Un projet d’aménagement
Région, Europe de grande ampleur Offres alternatives aux
sur 20 ans (2010-2030), mobilités automobiles
2,5 Mds d’euros ou visant à les limiter
Une gare agrandie x2, 12e voie d’investissement (auto-partage, voitures
(L), + 100 000 voyageurs/jour, publics et privés électriques)
offre accrue en services
et commerces

Des abords repensés, 30 ha Une fonction La Part-Dieu, un quartier d’affaires


d’espaces publics réaménagés résidentielle accrue, aux ambitions européennes réha-
plus agréables à vivre, parvis + 2 200 logements, bilité, 2 600 entreprises et 66 000
végétalisé et nouveaux accès + 3 000 habitants salariés, Tour To-Lyon (bureaux +
hôtel), + 650 000 m2 de bureaux et
+ 40 000 emplois

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

Dossier – Repenser les en transports en commun décroît parallèlement à la


diminution des densités démographiques, quand elle
mobilités automobiles n’est pas totalement absente. Ces mobilités automobiles
> MANUEL PAGES 212-213 peuvent donc être qualifiées de contraintes ;
−−enfin, la tendance est toujours à la hausse du fait
◗◗ Les documents : compléments d’information
de facteurs cumulatifs : étalement urbain à cause de
• Doc. 1 – Dépendance automobile la périurbanisation, densification de certains espaces
ruraux, diversification et augmentation des mobilités,
L’intérêt de ce texte est de faire la synthèse des causes manque de solutions alternatives.
multifactorielles et cumulatives à l’origine du cercle
vicieux de l’addiction aux mobilités automobiles.
• Doc. 2 – Compte mobilité dans l’agglomération de
Trois idées fortes sont mises en évidence ici : Mulhouse
−−le contexte environnemental, social et économique Une application mobile au service de la combinaison
est de moins en moins en faveur de la possession d’une vertueuse des modes de déplacement pour des mobilités
voiture et de son usage ; durables.
−−pour une grande partie de la population, les mobilités Le grand intérêt de ce compte mobilité est de regrouper
automobiles demeurent impératives : ceux qui dépendent au sein d’une application pour smartphone l’ensemble
de la voiture pour les déplacements domicile-travail de l’offre en mobilités de l’agglomération de Mulhouse.
(ils sont largement majoritaires : 80 %), en particulier L’utilisateur gagne en facilité d’usage (intégration de
dans les espaces périurbains et ruraux où la desserte tous les modes et de leurs tarifications différentes sans

84 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


avoir besoin de ticket, souvent spécifique à chacun). • Doc. 5 – Les mobilités émergentes
Certes, ceci repose sur les nouvelles technologies mais Une énergie plus durable pour réinventer la voiture et
le tour de force a surtout été de réussir à obtenir la des modes complémentaires sur courtes distances ou en
collaboration fructueuse de tous les acteurs publics ou centre-ville (trottinettes, gyropode, vélo électrique…).
privés de l’agglomération (cf. logos au bas de l’affiche).
Cette affiche confirme l’intérêt croissant pour ces
nouveaux véhicules plus vertueux (3e édition du Salon),
• Doc. 3 – Transports routiers en chiffres en particulier dans des territoires où la dépendance
Des statistiques éloquentes à mettre en regard avec le automobile est particulièrement forte. En effet, Écouflant
document 1 : appartient à une intercommunalité située au nord de
−−près de 80 % des déplacements individuels sont l’agglomération d’Angers, entre espace périurbain et
réalisés par les automobiles qui permettent une liberté espace rural. Ce sont justement des espaces où la desserte
de déplacement et d’horaire (aucune dépendance par en transports en commun est moins dense ou absente.
rapport à une desserte, une capacité et une fréquence Ces nouvelles solutions de mobilité peuvent constituer
comme c’est le cas pour les transports en commun). des alternatives ou tout du moins des compléments à la
L’importance du parc de véhicules confirme ce succès voiture. Les habitants des quartiers centraux d’Angers
populaire ; constituent aussi des clientèles potentielles visées par ce
salon.
−−l’importance du parc de camions et de véhicules
légers illustre la nécessité du transport routier en
l’absence d’autres offres et/ou pour effectuer les derniers ➡➡Itinéraire 1
kilomètres jusqu’aux clients (entreprises ou particuliers). 1. La dépendance à l’automobile s’explique par
Comme pour les voitures, ils permettent une desserte très l’importance du parc de véhicules pour les déplacements
fine, sans concurrence ; des individus et marchandises. Cette offre est confortée
−−la qualité et la densité du réseau routier (un des par un réseau de routes et autoroutes très dense et
meilleurs au monde) sont à la fois la cause et la étendu. Enfin, les utilisateurs situés dans les communes
conséquence de ce qui a été dit précédemment. peu denses n’ont pas d’autre alternative. De surcroît, la
tendance s’aggrave.
Tout ceci explique l’accroissement du trafic routier car
tous ces facteurs se cumulent et renforcent la dépendance 2. Deux principales solutions peuvent être identifiées :
automobile. des mobilités douces alternatives à la voiture (transports
en commun dont les BHNS, vélos électriques et/ou
• Doc. 4 – Parkings relais à Amiens en libre-service, trottinettes, gyropodes) et surtout de
nouvelles façons d’utiliser durablement la voiture sans
Le meilleur des deux mondes : des parkings relais
l’exclure (voiture électrique ou en libre-service et plus
pour ne pas exclure les périurbains et les ruraux
pertinent, la combinaison de l’automobile avec d’autres
contraints d’effectuer une partie du trajet en voiture et la
modes durables : application numérique pour favoriser
préservation de l’attractivité du centre tout en favorisant
l’intermodalité, parkings relais).
son accès.
Les parkings relais constituent une solution aussi 3. La combinaison des modes de transport permet
simple qu’efficace pour réduire la dépendance à de fluidifier les déplacements, d’accroître l’efficacité
l’automobile et favoriser des mobilités plus durables. et le confort des mobilités en cumulant les avantages
Les espaces centraux d’Amiens demeurent très attractifs comparés des solutions offertes : s’approcher des
pour les habitants du sud des Hauts-de-France ou de centres-villes sans être à l’origine ou en subissant leur
l’agglomération (commerces, services), mais aussi pour congestion, poursuivre son déplacement de manière
des touristes (cathédrale, citadelle, hortillonnages…). adaptée et éviter de subir l’insuffisance de l’offre dans
Cependant, plus on s’éloigne du centre (couronne le périurbain ou le rural.
périurbaine, espaces ruraux ou au-delà), moins l’offre
en transport en commun est présente. Le recours à 4.
l’automobile est donc incontournable. C’est la raison Raisons de la Solutions
pour laquelle, quatre parkings relais ont été aménagés dépendance automobile
au nord, sud, nord-ouest et sud-est avec près de 700 ––Primauté de l’offre (véhicules, ––Transports en commun (si possible
places disponibles, à proximité immédiate d’arrêts ou infrastructures) en site propre), mobilités douces
complémentaires
de terminus de lignes de BHNS qui permettent la liaison
––Habitudes et modes de vie (mobili-
tés pendulaires, étalement urbain) ––Nouvelles mentalités, approches
entre les périphéries et les espaces centraux, tout en ––Rareté, absences d’alternatives des mobilités

desservant des pôles stratégiques (centres-commerciaux, ––Pas de multimodalité, ruptures de ––Parkings relais, voitures électriques
charge ––Combinaison des avantages com-
IUT, CHU, stade, zénith, gares ferroviaires…). parés des modes, multimodalité

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 85


➡➡Itinéraire 2 - Réaliser une affiche • Doc. 2 – Le Plan France Très Haut Débit
On peut proposer les consignes suivantes : On pourra prolonger la réflexion sur ce document
−−Dans un premier temps, procédez à une recherche par l’analyse des courtes vidéos disponibles sur le site
documentaire afin de dresser l’inventaire de l’offre de Internet du Plan France Très Haut Débit : https://www.
mobilités au sein de l’agglomération dans laquelle vous francethd.fr/
vivez, de laquelle vous dépendez (périurbain, rural).
Les sites Internet (ville, communauté d’agglomération, • Doc. 3 – L’inégal accès à Internet en France
réseaux de transports en commun), les publications Le rapport très complet (50 pages) dont sont extraites
municipales et la presse locale constituent des sources ces deux cartes peut être téléchargé sur le site Internet
d’information. de l’UFC Que Choisir : https://www.quechoisir.org/
−−Repérer les évolutions récentes en matière de action-ufc-que-choisir-transition-vers-le-tres-haut-
mobilités durables, d’alternatives aux mobilités debit-l-inadmissible-amplificateur-de-la-fracture-
automobiles mais aussi les projets en cours ou envisagés. numerique-n46732/
Les élèves peuvent aussi partir de leur expérience
personnelle et de celle de leurs proches (famille, amis). • Doc. 4  – Le désenclavement numérique de
Wallis-et-Futuna
Proposition de mise en page :
On pourra prolonger l’analyse de ce document par la
−−En haut, un bandeau avec un slogan exprimant la
lecture de l’Atlas de l’Océanie (Autrement, 2011) qui,
volonté affichée en matière d’alternatives aux mobilités
bien qu’un peu daté, aborde les contraintes structurelles
automobiles et rappel de l’aire urbaine concernée.
de ce continent dont les sociétés insulaires voient
−−Au centre, partir d’une cartographie de leurs mobilités confrontées aux longues distances et à
l’agglomération et de son aire d’influence faisant l’isolement.
apparaître la trame des principaux réseaux (routes,
autoroutes, voies ferrées, lignes de bus, de tramway…) ➡➡Itinéraire 1
et aménagements (gares, arrêts principaux, parkings
dont les parkings relais, stations de véhicules en libre- 1. Les territoires les plus métropolisés sont les mieux
service…). Faire ressortir les points forts multimodaux, connectés à Internet (Île-de-France, Lyon, Marseille,
ceux où l’intermodalité est favorisée. À la périphérie, Alsace, littoral méditerranéen, Genevois). À l’inverse, les
des encarts pourront faire apparaître des photographies zones rurales isolées (plateaux et moyennes montagnes
ou des infographies (découpages de documents, captures du Nord-Est, de Bourgogne et du Massif Central) ainsi
écrans). que les territoires de pauvreté jugés moins solvables par
−−En bas, les projets en cours, à venir, les sites et lieux les opérateurs du numérique (campagnes du Pas-de-
d’information. Calais et du Sud-Ouest, Mayotte, Guyane) font figure
de zones blanches.
Des logiciels spécifiques peuvent être utilisés
(Publisher, Photoshop) mais Word ou Power Point 2. L’inégalité d’accès au réseau est d’abord une
peuvent également suffire. réalité mondiale comme l’illustre la différence entre les
centres de la mondialisation (France métropolitaine)
et les territoires en marge (Océanie dont fait partie
Dossier – L’aménagement des la COM de Wallis-et-Futuna). Elle s’inscrit aussi à
l’échelle nationale entre espaces métropolisés et riches,
réseaux numériques : un enjeu et périphéries rurales plus pauvres. On retrouve ces
de cohésion territoriale inégalités à l’échelle locale, entre villes et campagnes
> MANUEL PAGES 214-215 mais aussi au sein même des métropoles, notamment à
Paris, entre territoires aisés marqués aussi par la forte
◗◗ Les documents : compléments d’information présence d’entreprises en quête de réseaux numériques
très performants (Paris centre, Hauts-de-Seine) et
• Doc. 1 – Le déploiement de la fibre optique dans territoires de pauvreté (Seine-Saint-Denis).
le Vaucluse
3. L’enclavement numérique peut s’avérer très répulsif
Cette affiche souligne bien les enjeux différenciés
sur le plan démographique et économique pour les
d’accès au numérique en fonction des contraintes propres
territoires concernés. Comparativement aux zones les
aux différents territoires vauclusiens qui peuvent être
mieux connectées, ils souffrent d’un manque d’attractivité
identifiés grâce aux pictogrammes utilisés : espaces
auprès des entreprises ce qui restreint les opportunités
périurbains (lotissements pavillonnaires, voitures),
d’emploi et contraint certains habitants à l’émigration
espaces ruraux agricoles (champs de lavande, élevage
comme l’illustre l’exemple de Wallis-et-Futuna.
ovin), zones de montagne (Mont Ventoux).

86 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


4. Les acteurs publics et les opérateurs s’efforcent de ◗◗ Réponses aux questions
limiter le creusement de la fracture numérique afin de ne
1. Paris, capitale et métropole mondiale, demeure le
pas obérer l’attractivité des territoires les plus enclavés qui
territoire qui centralise le plus les réseaux de transport :
sont souvent déjà fragiles. L’amélioration de l’accès au
axes majeurs autoroutiers, toutes les LGV et les plus
numérique est un facteur de renforcement de l’intégration
grands aéroports.
entre centres (métropoles, villes moyennes) et périphéries
(espaces périurbains, zones rurales, territoires insulaires 2. Les territoires les mieux couverts sont les principales
et ultramarins) mais aussi d’insertion sociale pour métropoles qui constituent des carrefours majeurs ou
les personnes les plus isolées et les moins connectées secondaires du fait de la convergence des réseaux. Les
(personnes âgées, demandeurs d’emploi), en particulier liens privilégiés entre ces territoires, reliés par des axes
pour les usages de la vie courante (démarches en ligne). principaux, denses et performants, constituent de grands
corridors : l’axe historique Lille-Paris-Lyon-Marseille,
5. La lutte contre la fracture numérique vise à
mais aussi Dijon-Nancy-Metz qui rejoint le précédent,
améliorer la continuité territoriale à différentes échelles :
l’accès au littoral depuis Lille vers les ports de Calais
entre la France métropolitaine et l’outre-mer, entre les
(et le tunnel sous la Manche) et Dunkerque, enfin l’arc
métropoles et les zones rurales, entre les centres-villes
méditerranéen du delta du Rhône aux frontières italienne
et les communes périurbaines.
et espagnole. Les territoires les moins couverts sont
plutôt situés à l’Ouest de la France et sur l’ensemble
➡➡Itinéraire 2 de la France, ce sont les interstices entre les mailles des
Caractéristiques Acteurs Mesures
réseaux, en dehors de l’aire d’influence des métropoles,
et conséquences luttant adoptées par en particulier les massifs montagneux, ce qui n’excluent
spatiales des contre les les acteurs pas des points de passage privilégiés (Biarritz, Perpignan,
inégalités inégalités tunnels du Fréjus et du Mont-Blanc, fossé rhénan avec
numériques numériques Strasbourg et Mulhouse).
Doc. 1 ––Inégalités entre ––Conseil dépar- ––Déploiement de
grandes villes, petites
agglomérations et zones
temental, Conseil
régional, UE, État
la fibre optique
3. Les territoires les mieux intégrés à l’Europe et au
rurales français monde sont les métropoles les plus importantes situées
Doc. 2 ––Nombreuses zones ––État français, ––Plan France sur les grands corridors de circulation : Paris capitale
et métropole mondiale, Lyon, Lille et sa conurbation,
blanches, en particulier collectivités Très Haut Débit
dans les campagnes les territoriales (déploiement de
plus isolées (communes),
opérateurs pri-
la fibre optique,
du réseau mobile
Marseille-Aix-en-Provence. Ce sont de véritables
vés, associations et possibilité de plaques tournantes caractérisées par la densité, la
diversité (multi et intermodalité) et la qualité des réseaux.
connexion par
satellite)
––Initiatives Des points de passage frontaliers privilégiés sont à
signaler : l’accès la Rangée Nord avec Le Havre, Calais
locales : aide pour
les démarches
en ligne, ateliers
d’initiation aux et Dunkerque, le sillon mosellan (Metz-Nancy) vers la
outils numériques
(fab lab).
Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, Strasbourg et
Bâle-Mulhouse, Nice et Perpignan. Ne pas oublier que
Toulouse même excentrée, s’est imposée comme une
Doc. 3 ––Inégalités entre dépar- x x
tements très urbanisés,
départements plus
ruraux et DROM capitale mondiale de l’aéronautique.
Doc. 4 ––Inégalités entre la mé-
tropole et les DROM fac-
––État français
(Agence
––Raccordement à
un câble sous-ma- 4. Trois motifs ressortent : les mobilité résidentielles
teur d’enclavement et
de manque d’attrac-
française de
développement,
rin de communica-
tion numérique
(étudiants, actifs, retraités), les mobilités touristiques
tivité économique et Ministère des (nationales et internationales) et les mobilités du
quotidien (domicile-travail, consommation, loisirs)
démographique Outre-mer),
Banque mon-
diale, Banque
asiatique de
autour des aires urbaines.
développement
5. Les espaces privilégiés sont les principales aires
urbaines, en premier lieu Paris (études, jeunes actifs et
1re destination touristique mondiale) mais aussi les aires
Cartes – Réseaux de transport métropoles dans la moitié Sud, à proximité des littoraux
et mobilités en France atlantique et méditerranéen.
> MANUEL PAGES 216-217

◗◗ Les cartes : compléments d’information


Ces deux cartes sont à mettre en regard : l’une
présente les supports et pôles des mobilités et l’autre les
motivations avec leurs impacts géographiques.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 87


Géo Débat – Transports en • Doc. 6 – Transports gratuits  : l’exemple de
Dunkerque
commun : la gratuité pour tous
Cette infographie donne des données chiffrées sur
est-elle possible ? l’exemple de Dunkerque, plus grande collectivité
> MANUEL PAGES 220-221 d’Europe (plus de 250 000 habitants) à avoir adopté les
transports en commun gratuits. Elle présente un exemple
• Doc. 1 – Magazine municipal d’information, sep- de réussite quant à la fréquentation à la différence des
tembre 2017 contre-exemples donnés dans le document 5. La dernière
Niort (communauté d’agglomération de 150 000 colonne permet également de mettre en perspective
habitants) illustre le succès des transports gratuits dans le cas français à l’échelle du monde. On notera qu’il
les villes moyennes. À la gratuité des bus s’ajoutent des représente plus d’un quart des collectivités ayant adopté
services de covoiturage et de location de vélos. Cette une politique de gratuité dans les transports en commun.
Une insiste sur la liberté, sur le choix des différents
modes de transport et donc aussi sur l’intermodalisme, ◗◗ C’est à vous !
la possibilité de choisir différents modes de transports. ◗◗ Comprendre et préparer le débat
Cet intermodalisme permet de développer la motilité des
habitants, c’est-à-dire leurs capacités à se déplacer. 1. De plus en plus de villes proposent la gratuité des
transports en commun depuis la première initiative à
• Doc. 2 – La gratuité, un choix politique en vogue Compiègne en 1975. Niort suit cette politique depuis
2017, ainsi que Dunkerque, plus grande collectivité
Maxime Huré, maître de conférences en science d’Europe à instaurer le bus gratuit, depuis 2018.
politique, spécialiste des réseaux transnationaux du vélo,
décrit dans ce texte le succès du transport gratuit dans 2. On dénombre en France 36 réseaux de gratuité totale
les villes françaises depuis ce choix fait à Compiègne pour les transports en commun. Il s’agit de villes petites
en 1975. L’auteur insiste sur les enjeux territoriaux (Figeac, St-Flour, Cluses par exemple) ou moyennes (Castres,
différents d’une ville à une autre et montre ainsi qu’il ne Vitré ou encore Châteauroux) présentes sur l’ensemble de la
s’agit pas d’une politique durable identique reproduite France et en particulier à l’ouest du territoire.
d’un territoire à un autre.
3. Les collectivités, et notamment la ville Gaillac,
• Doc. 3 – L’exemple de Gaillac souhaitent réduire la place de la voiture et intégrer la ville
dans une politique globale de développement durable.
Ce texte, tiré du site Internet de la ville de Gaillac,
justifie l’adoption de la gratuité des transports dans ce 4. Les effets de la gratuité sont multiples et différenciés
territoire. Les autorités urbaines veulent donner une selon les villes qui l’adoptent. Elle peut redynamiser les
image de « green city » associée à une idée de modernité, centres-villes, lutter contre la pollution, augmenter la
d’adaptation au contexte actuel. Les différents arguments fréquentation (+ 29 % le samedi, + 78 % le dimanche
donnés déclinent ensuite les piliers du développement à Dunkerque), permettre l’accès aux transports à tous.
durable. On relève également une volonté d’intégrer Inversement, la FNAUT considère que les transports
les transports à une politique plus globale durable (cf. en commun gratuits sont peu attractifs pour les
démarche « Nature en ville » ; « villes zéros pesticides »). automobilistes.

• Doc. 4 – Les transports en commun gratuits en ◗◗ Participer au débat


2018
La gratuité des trans- La gratuité des
Cette carte localise les villes ou les communautés d’agglo- ports en commun transports en
mération qui ont fait le choix de la gratuité des transports. pour tous est possible commun pour tous
Les chiffres de population montrent que ces politiques ont n’est pas possible

principalement été adoptées dans les villes moyennes. Arguments


des
––L’agglomération de Niort :
avoir un choix plus facile de
––La FNAUT (Fédération
nationale des usagers des
acteurs mode de transport. transports publics) : privi-
légier d’autres politiques de
• Doc. 5 – La Fédération nationale des usagers des
––L’agglomération de
Dunkerque : redynamiser le transport : améliorer l’offre
centre-ville ; augmenter la fré- de transports en commun ;
transports publics quentation dans les transports réduire la place des
voitures en ville ; introduire
La FNAUT (Fédération nationale des usagers
publics ; financement assuré en
grande partie par le versement des péages urbains ; offrir
la gratuité pour tous aux
des transports publics) constitue une opinion d’un transport (VT), une taxe due par
les entreprises habitants les plus pauvres ;
acteur associatif. Ce document présente des solutions
la gratuité des transports
––Agglomérations ayant fait le publics n’attire pas les
alternatives au développement de politiques de transport choix de la gratuité des trans-
ports : lutter contre la pollution
automobilistes.

durables. Il pose également la question de la gratuité atmosphérique ; améliorer le


pouvoir d’achat des habitants.
partielle des transports.

88 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Exercices voiture au quotidien multipliée par 6 depuis 40 ans »).
Les navetteurs résidant et travaillant dans les grandes
> MANUEL PAGES 228-229
agglomérations utilisent majoritairement les transports en
◗◗ Réponses aux questions commun pour leurs déplacements quotidiens (66 % pour
Paris intramuros). Cette proportion s’atténue lorsque le
Les exercices 1 et 4 sont proposés dans le manuel lieu de résidence et/ou le lieu de travail se situent en
numérique. banlieue (54 % des femmes et 41 % des hommes).

◗◗ Exercice 2 – Analyser une carte L’accès aux mobilités révèlent des inégalités socio-
économiques. Le choix d’une résidence éloignée du lieu
1. La carte représente les effectifs des primo-
de travail est souvent lié au coût de l’immobilier et impose
demandeurs d’asile en Europe par pays d’accueil et
des déplacements quotidiens souvent longs (« mobilité
par pays d’origine. Les statistiques correspondent aux
subie »). Le texte évoque des handicaps de mobilité dus
effectifs cumulés entre 2010 et 2015.
à l’insuffisance de l’offre de transports notamment dans
2. Un demandeur d’asile est un individu qui sollicite les zones rurales : dans les communes franciliennes
une protection internationale hors des frontières de hors agglomération parisienne, le taux d’utilisation
son pays, mais qui n’a pas encore été reconnu comme des transports en commun est de 14 % seulement. La
réfugié. Un primo-demandeur d’asile est une personne pauvreté est aussi un frein à la mobilité (« 10 % des
qui fait une demande d’asile pour la première fois (voir foyers en zone rurale n’ont pas de voiture »).
définition p. 191).

3. Les principaux pays d’accueil sont l’Allemagne, Apprendre à lire une carte –
la Suède, la France et l’Italie. Les demandeurs d’asile
viennent essentiellement du Proche et Moyen-Orient, de Les figurés linéaires
l’ex-Yougoslavie, de Russie et d’Afrique. > MANUEL PAGE 231

4. Les demandes d’asile sont motivées par la guerre et ◗◗ Carte – La France pressée
les persécutions dans le pays d’origine des demandeurs Cette carte de réseau s’appuie sur une représentation
(printemps arabes de 2010, conflit syrien, conflit des mobilités en tenant compte des temps de parcours
tchétchène, instabilité politique en Irak, conflit civil en des déplacements. Elle met en lumière un des aspects
Afghanistan et en Somalie, dictature en Érythrée). Les de la métropolisation du territoire français : les
demandes d’asile serbes, kosovares et albanaises sont distances-temps entre les métropoles sont plus courtes
liées à des motifs sociétaux (violences faites aux femmes, que les distances-temps entre les métropoles et leurs
persécutions et violences envers les homosexuels, environnements proches.
persécutions contre des personnes ayant collaboré avec
les serbes lors de la guerre du Kosovo). ◗◗ Exercice d’application

◗◗ Exercice 3 – Confronter deux documents : lieux 1. Cette carte représente le territoire français, il s’agit
de résidence et mobilités en France donc d’une carte à l’échelle nationale.

1. Le mode de transport dominant est la voiture qui 2. Cette représentation du réseau TGV français est
assure en moyenne 87 % des trajets en France en raison réalisée sans fond de carte. Les limites du territoire n’ont
de l’éloignement entre lieu de travail et lieu de résidence pas d’intérêt pour la cartographie du réseau ferré. Cela
en dehors des villes. Dans les espaces ruraux, l’isolement permet également de représenter des distances-temps et
accru et de la faiblesse de l’offre de transports collectifs non des distances kilométriques.
expliquent le taux d’utilisation de la voiture très élevé
(86 à 93 %). 3. Les lignes n’ont pas de formes différentes mais des
couleurs différentes qui permettent de différencier les
2. Les transports en commun facilitent les déplacements lignes TGV (en bleu) des lignes non-TGV (en rouge).
dans les villes où ils sont utilisés pour des distances
courtes. Cependant, leur utilisation entraîne des temps 4. Les longueurs des lignes permettent de représenter la
de trajet beaucoup plus long qu’en voiture. Ils sont le durée des trajets entre Paris et d’autres villes françaises.
plus utilisés dans Paris intramuros. Ainsi, le trajet le plus court représenté, entre Paris et
Reims, dure 46 minutes, tandis que le trajet entre Paris
3. L’éloignement entre le domicile et le lieu de travail et Aurillac et de 475 minutes.
accroît les mobilités pendulaires (« trois-quarts des
Français vivent dans une commune dans laquelle ils 5. Il n’existe pas de différence de taille entre les
ne travaillent pas », « distance moyenne parcourue en différentes lignes puisqu’aucune quantité (nombre de
liaisons, nombre de passagers) n’est représentée.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 89


Thème 4 : L’Afrique australe :
un espace en profonde mutation
> MANUEL PAGES 240-277

Rappel du programme
L’objectif est de comprendre comment une aire géographique
est concernée par les processus étudiés au cours de l’année de
seconde. L’Afrique australe se caractérise par une grande diversité
de milieux, exploités pour leurs ressources. Ces milieux sont
soumis à une pression accrue liée aux défis démographiques,
Chapitre 7 alimentaires, sanitaires, aux contextes politiques et à certains choix
L’Afrique australe : de développement.
un espace en profonde mutation
Les transitions, qu’elles soient démographique, économique, urbaine
■■ Des milieux à valoriser et à ménager
ou environnementale, y sont marquées par leur diversité et leur
■■ Les défis de la transition et du développe-
rapidité. Le niveau de développement, le niveau d’intégration des
ment pour des pays inégalement développés territoires dans la mondialisation et les choix politiques influencent
■■ Des territoires traversés et remodelés par les différences de trajectoires de ces transitions. Les inégalités et les
des mobilités complexes logiques ségrégatives y sont particulièrement marquées.
Cet espace se caractérise également par des flux migratoires
complexes, entre exil, transit et installation pour les migrants
internationaux, et affirmation de mobilités touristiques (écotourisme,
safaris...), créatrices de nouvelles inégalités territoriales.

■■Ouverture de thème Ce thème conclusif, qui fait l’objet d’un chapitre,


est comme les autres précédé d’une double page de
> MANUEL PAGES 240-241 réactivation des connaissances « Pour entrer dans le
thème », permettant aux élèves de situer l’Afrique
◗◗ Programme et objectif pédagogique du thème
australe dans l’espace africain qu’ils ont déjà eu
Le thème 4 du programme est consacré à l’Afrique l’occasion d’étudier en classe de 4e, et de réactiver un
australe, « un espace en profonde mutation ». Il doit certain nombre de notions travaillées dans l’année.
permettre de réinvestir et de consolider si besoin, en
fin d’année, les notions et les compétences travaillées
dans les thèmes précédents, tout en changeant
d’échelle, puisqu’il s’agit de comprendre comment les ■■Commentaire du document
bouleversements qui affectent le monde contemporain
peuvent s’inscrire dans l’espace d’une aire régionale.
iconographique
L’Afrique australe, dont le découpage et les définitions Sur les plages du Cap, en Afrique du Sud, la population
varient, est ici comprise comme l’ensemble formé par fête le Nouvel An. Le Cap est une ville balnéaire dotée
l’Afrique du Sud et ses États voisins. Les transitions y de plusieurs criques et plages prisées tant par les
sont à la fois rapides et différenciées, dans un espace touristes (2e ville d’Afrique la plus visitée en 2016) que
« composite » (Solène Baffi et Jeanne Vivet, 2017), par la population locale, notamment en raison du climat
marqué par une grande diversité. Ainsi les milieux riches méditerranéen dont jouit la région. Mais ces plages ont
qui caractérisent l’Afrique australe sont, comme ailleurs, été marquées, comme le reste de l’espace public, par la
soumis à une forte pression malgré la prise de conscience ségrégation lors de l’apartheid. Si les interdictions qui
de leur fragilité. La croissance démographique et urbaine frappaient les Noirs et les métis de fréquenter certaines
y suit des trajectoires particulières et différentes selon plages sont tombées, le mélange des populations ne va pas
les pays, dont les niveaux de développement sont encore forcément pleinement de soi dans cette ville où les
très variables. Les inégalités sociales sont néanmoins inégalités sont encore très marquées (coefficient de Gini :
criantes dans cette région qui a la particularité d’avoir 0,68 en 2016), et ce malgré un PIB par habitant supérieur
été en partie marquée par la ségrégation, et qui se à la moyenne nationale. Les Coloured, issus du métissage
trouve être anciennement mais inégalement intégrée forcé entre colons et indigènes, représentent près de la
à la mondialisation. Enfin, l’accroissement et la moitié de la population dans la province du Cap et 9 %
complexification des mobilités est, à différentes échelles, de la population du pays. Pris entre les communautés
à l’origine de nouvelles inégalités territoriales. blanche et noire, leur malaise identitaire et social est de

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 91


plus en plus palpable, dans un contexte de ralentissement ◗◗ 3. Valider des situations géographiques
de la croissance économique, de chômage et d’inégalités
dont ils se sentent particulièrement victimes. 7.
1. Aujourd’hui, l’Afrique est un continent qui dispose
de ressources importantes.
a. De nombreux États africains sont des pays réservoirs
■■Bibliographie de ressources agricoles qui alimentent les marchés
mondiaux.
◗◗ Ouvrages et revues c. Les ressources du sous-sol sont nombreuses
−−Géraud MAGRIN, Alain DUBRESSON et Olivier (minerais, hydrocarbures).
NINOT, Atlas de l’Afrique, un continent émergent ?,
2. Aujourd’hui, l’Afrique est un continent qui doit faire
Éditions Autrement, 2018.
face à de nombreux défis.
−−Jean-Fabien STECK, L’Afrique subsaharienne, La
a. Certains pays comme le Niger connaissent une
documentation photographique n°8121, janvier/février
explosion démographique.
2018.
b. Certains pays d’Afrique sont touchés par le mal-
−−Philippe GERVAIS-LAMBONY, L’Afrique du Sud et
développement ou des épidémies (sida…).
les États voisins, Armand Colin, 2013.

◗◗ Articles
−−Solène BAFFI et Jeanne VIVET, « L’Afrique australe ; Dossier – Le diamant, une
un ensemble composite, inégalement intégré à la ressource naturelle stratégique
mondialisation », Géoconfluences, janvier 2017. > MANUEL PAGES 244-245

◗◗ Presse en ligne ◗◗ Les documents : compléments d’information


−−https://www.jeuneafrique.com/
• Doc. 1 – La production de diamants
−−Rubrique « Afrique » de RFI : http://www.rfi.fr/afrique/
L’Afrique australe est une des principales régions
−−Rubrique « Afrique » de France Info : https://www.
productrices de diamants dans le monde. Malgré le
francetvinfo.fr/monde/afrique/
développement de l’extraction diamantaire en Russie, au
Canada ou encore en Australie, la moitié des diamants
naturels provient d’Afrique, essentiellement d’Afrique
Pour entrer dans le thème australe et de la République démocratique du Congo.
> MANUEL PAGES 242-243
• Doc. 2 – L’Afrique australe, « Afrique des mines »
◗◗ 1. Vérifier ses repères géographiques L’expression « Afrique des mines », utilisée pour
désigner l’Afrique australe dans la Géographie
1. Le désert du Sahara / Le Sud-Ouest de l’Afrique
universelle (1994), renvoie à l’importance des ressources
(désert du Namib et du Kalahari)
minières présentes dans la région, qui représentaient
2. a. Vrai en 2015 18 % du PIB sud-africain, 12 % du PIB de la
Zambie, 11,5 % du PIB de la Namibie, 15 % du PIB
3. Un seul zimbabwéen et 5 % du PIB du Mozambique.
4. b. Climat aride et climat méditerranéen L’abondance de ces ressources est un des éléments qui
font l’unité de l’Afrique australe, tout comme la mise
5. a. en Afrique centrale en place de régimes ségrégationnistes. La séparation
raciale trouve d’ailleurs son origine dans l’organisation
◗◗ 2. Mobiliser le vocabulaire et les notions spatiale des mines mise en place durant la colonisation.
L’exploitation de ces ressources est également à l’origine
6. de la mise en place d’infrastructures de transport
1 ➞ Inégalités remontant à l’époque coloniale, et notamment d’un
2 ➞ Ressource réseau ferroviaire reliant les zones d’extraction aux ports
coloniaux (Le Cap, Durban, Maputo). Elle a également
3 ➞ Développement permis un développement industriel, notamment en
4 ➞ Émergence Afrique du Sud.
5 ➞ Migration Ce document permet une approche géohistorique

92 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


de la construction territoriale et du développement de Elle a exercé un monopole sur la production et la vente
l’Afrique australe. de diamants jusque dans les années 2000.
Cet engin de terrassement est utilisé dans les mines
• Doc. 3 – Le Botswana, un exemple de gestion de à ciel ouvert comme ici, mais certaines mines sont
la ressource diamantaire également exploitées de façon souterraine dans la
Le Botswana fait figure d’exemple dans la gestion mesure où les grands gisements sont déjà exploités
de la ressource diamantaire et de la manne financière depuis plusieurs décennies, ce qui impose de creuser
qu’elle représente. Alors que le pays figurait parmi les plus profondément.
plus pauvres au sortir de la colonisation, la découverte Le slogan qui figure sur la pelle pourra être exploité
de trois mines de diamants en 1967 et 1973 a permis avec les élèves, en renvoyant à l’imaginaire du diamant
un développement très rapide du pays. L’exploitation du qu’il véhicule, alors même que la question de « la fin »
diamant est assurée par la Debswana, une société née (ou du moins d’une possible baisse de la production) du
du partenariat entre la compagnie De Beers et l’État, ce diamant se posera peut-être dans les décennies à venir.
dernier percevant 85 % des revenus générés. Ces revenus
ont été, dès les années 1980, largement réinvestis dans ➡➡Itinéraire 1
l’éducation et la santé, grâce à un contexte favorable :
population peu nombreuse, stabilité politique, pays 1. Historiquement, les mines ont joué un grand rôle
parmi les moins corrompus d’Afrique. Mais l’économie en Afrique australe. Les ressources minières y sont très
du pays est par conséquent très dépendante de cette importantes et ont été une des raisons de la colonisation.
ressource, de ses cours et du possible tarissement de la Elles ont également permis à l’Afrique australe
production dans les décennies à venir. d’atteindre un certain niveau de développement industriel
Cet exemple concret permettra de revenir avec les et économique (doc. 2).
élèves sur la notion de développement. La production de diamant est particulièrement
importante, cinq pays d’Afrique australe étant classés
• Doc. 4 – Les limites sociales et environnementales parmi les 10 plus gros pays producteurs en 2017 (doc. 1).
de l’extraction de diamants au Zimbabwe Elle représente une source de revenu indispensable au
développement des pays producteurs (doc. 3).
L’extraction de diamants pose de nombreux problèmes
tant sociaux qu’environnementaux. Le Zimbabwe en est 2. L’extraction des diamants est réalisée par de grandes
un bon exemple et montre comment, dans un contexte compagnies comme De Beers qui contrôle une part très
politique troublé, les revenus du diamant peuvent être importante de la production (doc. 5). Certaines de ces
détournés avec la complicité du pouvoir en place (en compagnies sont des compagnies nationales comme
l’occurrence Robert Mugabe, au pouvoir de 1987 à la Zimbabwe Consolidated Diamond Company. Les
2017). gouvernements sont donc également partie prenante de
Les exactions commises sur la population ont contribué cette activité.
à faire des diamants du Marange des « diamants de La communauté internationale tente de jouer un rôle
sang ». Une partie de ces diamants étant exportée vers les de régulateur, à travers le Processus de Kimberley, mais
marchés internationaux, la communauté internationale a ses résultats sont limités. Les ONG dénoncent les méfaits
un rôle central à jouer, mais l’on voit que son action au de cette activité.
Zimbabwe a été limitée. Enfin, la population est évidemment un acteur
L’environnement est également négativement touché puisqu’elle constitue la main-d’œuvre de cette industrie.
par cette activité, car certaines compagnies rejettent Elle bénéficie de ses retombées, mais peut également en
les déchets toxiques dans les rivières du pays, dont être victime.
ils détournent également parfois le cours, avec des
conséquences sanitaires sur les populations. Pollution 3. Les conséquences négatives de l’exploitation du
de l’air, déforestation, bruit... figurent également parmi diamant sont de nature sociale et environnementale :
les effets négatifs de cette activité sur les populations et −−elle peut engendrer des violences comme cela a
l’environnement. été le cas dans la région du Marange où l’armée s’est
Les élèves pourront mener une démarche comparative accaparée les mines et a commis des viols, des tortures,
entre le Botswana (doc. 3) et le Zimbabwe (doc. 4), et et imposé du travail forcé au habitants avec le soutien de
réinvestir la notion de développement durable. personnalités politiques ;
−−elle peut générer une pollution de l’eau comme
• Doc. 5 – Une mine de diamants en Afrique du Sud dans la région de Chiadzwa, ce qui pose des problèmes
sanitaires.
La société sud-africaine De Beers, fondée par Cecil
Rhodes, est la plus ancienne compagnie diamantaire. 4. L’exploitation du diamant contribue de façon

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 93


différenciée au développement des pays d’Afrique Dossier – Les parcs nationaux
australe. Certains n’en possèdent pas ou très peu, comme
le Mozambique et l’Eswatini. Certains sont de grands d’Afrique australe
producteurs et en tirent largement profit, comme le > MANUEL PAGES 246-247
Botswana qui a su utiliser les revenus du diamant pour
se développer. ◗◗ Les documents : compléments d’information

Dans certains pays producteurs, tout le monde ne tire • Doc. 1 – Brochure du parc national Kruger (2014)
cependant pas profit de l’exploitation du diamant, comme
au Zimbabwe où la corruption est importante. Certaines Le parc national Kruger, créé en 1898, est la plus
populations sont même sévèrement et négativement grande réserve animalière d’Afrique du Sud, et le parc
touchées par l’activité minière, en raison de son impact d’Afrique australe le plus visité avec 1 million 800 000
social et environnemental. Par le passé, l’accaparement visiteurs par an (2016-2017). Il accueille près de 150
de cette ressource lors de la colonisation a spolié espèces de mammifères, dont les fameux big five très
les populations autochtones et alimenté la logique recherchés par les touristes : lions, éléphants, léopards,
ségrégationniste. rhinocéros et buffles. Il dispose d’une vingtaine de camps
et de lodges pour accueillir les visiteurs.
➡➡Itinéraire 2 – Préparer un exposé La brochure présentée ici fait la promotion deux
circuits écotouristiques proposés à l’intérieur du parc.
L’activité proposée peut permettre d’évaluer diverses L’Afrique du Sud s’est en effet impliquée dans une
compétences. recherche de durabilité et de responsabilité en matière
Exemple de grille d’évaluation : de tourisme. La recherche de sites peu fréquentés est ici
mise en avant, ainsi que les possibilités d’observation
Capacité Critères de réussite Positionnement de la faune et de la flore. Les visiteurs sont invités à
Analyse des ➞➞ Compréhension du sens - Insuffisant
une « expérience » (circuit en jeep, bivouacs...) qui joue
documents global des documents - Fragile sur l’imaginaire d’une nature sauvage et préservée, mais
➞➞ Prélèvement d’informations
pertinentes par rapport aux
- Satisfaisant ouverte aux visiteurs.
thèmes - Très bon

• Doc. 2 – Objectifs et limites des parcs


➞➞ Hiérarchisation et mise en
relation des informations

Recherches ➞➞ Choix de sources fiables - Insuffisant transfrontaliers


La création des parcs transfrontaliers remonte à
complémentaires ➞➞ Choix d’informations - Fragile
pertinentes
l’époque coloniale, où ils servaient de zones tampons, et
- Satisfaisant
➞➞ Organisation de la re- - Très bon
cherche (prise de notes,
relevé des adresses des
ils sont devenus des espaces de guerre lors de l’apartheid.
sites internet consultés...) Le concept de « parcs transfrontaliers de la paix » est
Réalisation ➞➞ Choix des informations - Insuffisant ensuite apparu, leur redonnant ainsi une légitimité : la
nature sauvage transfrontalière serait un outil au service
du diaporama à faire figurer sur le - Fragile
support diaporama
➞➞ Présentation des informa-
- Satisfaisant
de la paix entre les peuples, mais le document proposé
- Très bon
permet de s’interroger sur la réalité et les limites de
tions (utilisation de mots-
clés, couleurs, police...)
➞➞ Illustrations éventuelles ces parcs, notamment pour les communautés locales
Présentation ➞➞ Tenue / diction - Insuffisant qui y vivent. Cinq cents ressortissants mozambicains
orale ➞➞ Clarté du propos / bonne - Fragile ont ainsi été tués dans le parc du Grand Limpopo
utilisation des notes
➞➞ Utilisation du diaporama
- Satisfaisant
entre 2010 et 2015, ce qui explique que les auteurs les
qualifient davantage de « parcs de la guerre ». Les enjeux
- Très bon

territoriaux et sociaux sont donc importants, dans les


Sitographie indicative pouvant permettre aux élèves de
parcs transfrontaliers comme dans les parcs nationaux.
trouver des informations complémentaires :
−−https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/28/
• Doc. 3 – Catalogue 2018/2019 d’une agence de
les-diamants-sous-marins-le-bon-filon-de-la-namibie_
voyages
5166171_3212.html
−−https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/ Le tourisme de safari est particulièrement développé
05/de-beers-anticipe-la-fin-des-mines-de-diamant_ dans les parcs d’Afrique australe. Il s’agit d’un tourisme
4627935_3234.html haut de gamme, comme le montre le catalogue proposé.
Le luxe et l’aventure en constituent les arguments
−−http://ressourcesafricaines.blog.lemonde.fr/2015/06/ publicitaires. L’activité de game viewing est mise en avant
13/que-va-devenir-le-botswana-apres-la-fin-des- sur la photographie (observation d’espèces sauvages
diamants/ depuis un véhicule, en autonomie ou accompagné d’un
guide).

94 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Ce document pourra être mis en parallèle du document par cette économie ;
1 pour comparer les différents types d’activités, et du −−les communautés locales elles-mêmes, qui vivent
document 4 qui confirme bien l’importance du tourisme dans ces parcs.
de luxe, tout en mettant en avant certaines limites.
Ces acteurs peuvent entrer en conflit de façon violente
• Doc. 4 – Des safaris écoresponsables dans les (doc. 2).
parcs du Botswana Les aménagements ont pour objectif de permettre
Le Botswana a été désigné en 2016 «  première l’accès aux parcs (portes d’entrées), la visite (trains,
destination écotouristique » par le guide de voyage Lonely autocars, jeeps) et le séjour des visiteurs (camps, lodges).
Planet. On pourra renvoyer les élèves vers la page 255 4. Les objectifs de préservation de la nature et de
afin de constater la part importante des espaces protégés développement ne sont pas forcément évidents à
dans la superficie du pays. Le patrimoine naturel y est concilier. Le tourisme génère des revenus, d’autant
bien géré comme en témoigne l’interdiction de la chasse qu’il s’agit souvent d’un tourisme de luxe, mais entraîne
en 2014, bien que le gouvernement actuel envisage de également une fréquentation des parcs qui peut être
lever cette interdiction. En rapprochant les documents 2 importante, avec beaucoup de visiteurs et de véhicules
et 4 on voit que les enjeux territoriaux restent néanmoins (doc. 1, 2 et 3).
importants, au Botswana comme en Afrique du Sud, et
d’autant plus sensibles compte-tenu de l’arrière-plan La situation est complexe pour les communautés
historique (colonisation, expropriations et ségrégation locales qui vivent dans les parcs ou à proximité. Elles
en Afrique du Sud). On pourra ainsi s’interroger sur peuvent en retirer un profit, avec des «  opportunités
l’appropriation par des visiteurs extérieurs aisés de de développement » (doc. 2). On peut ainsi penser
l’espace sur lequel vivent des populations locales qui sont aux emplois que l’activité touristique génère (guide,
finalement assez peu associées à l’activité touristique, et chauffeur, employés de maison...). Mais ces retombées
sur les relations entre les acteurs. positives semblent tout de même assez limitées. De plus
certaines de ces communautés qui pratiquent la chasse se
retrouvent dans l’illégalité, ce qui engendre par exemple
➡➡Itinéraire 1 des violences dans le parc Kruger entre l’armée et les
1. Les parcs nationaux ont pour objectif de préserver braconniers, et qui prive les Bushmen d’une de leurs
la biodiversité. Il s’agit également de permettre un activités traditionnelles, qui plus est sur leurs terres
développement économique grâce au tourisme. Dans le ancestrales. Les habitants qui vivent de l’agriculture
cas des parcs transfrontaliers, l’objectif est également peuvent également subir des destructions de la part
la paix entre les nations, en encourageant les États des animaux sauvages que l’on cherche par ailleurs à
voisins à mettre en place une coopération touristique et protéger dans les parcs.
environnementale.
➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une affiche
2. La nature est un atout important pour le
développement de l’Afrique australe car la biodiversité Conseils à destination des élèves pour la préparation
y est riche. Les paysages et les animaux présents de l’affiche :
(éléphants, lions, rhinocéros, etc.) exercent un attrait −−au brouillon, prévoir un tableau ou une carte mentale
sur les touristes étrangers, prêts à payer cher pour les afin de classer rapidement les informations dans les trois
observer, les photographier et parfois les chasser. La thèmes proposés (objectifs / atouts / difficultés) ;
nature est donc aussi un atout à préserver, d’autant qu’il −−distinguer, en utilisant deux couleurs, les idées
s’agit d’espèces souvent menacées. C’est dans cette générales et les exemples
perspective que le Botswana a mis en place l’interdiction ➞ les acteurs des parcs nationaux d’Afrique australe
de la chasse en 2014 (doc. 4). peuvent entrer en conflit les uns avec les autres = c’est
3. Les acteurs impliqués dans l’exploitation touristique une idée générale
des parcs sont de différents types : ➞ l’armée et les braconniers s’affrontent de façon
−−l’État a la charge de la gestion des parcs qui sont violente = c’est un exemple, qu’il faut donc penser à
nationaux. Il peut s’agir d’une coopération entre Etats situer dans l’espace (ici : le parc du Grand Limpopo,
dans le cas de parcs transfrontaliers ; entre l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Mozambique) ;
−−les entreprises privées, locales ou étrangères, qui −−préparer une ébauche rapide de l’affiche avant de
organisent les safaris et les séjours touristiques (agences passer à sa réalisation.
de voyages, tours opérateurs...) ;
−−les ONG qui veillent à la défense de l’environnement
et/ou des communautés locales qui peuvent être affectées

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 95


Dossier – L’électricité : un enjeu d’énergies solaires et éoliennes, mais cela ne représente
encore qu’une très faible part de la production, en raison
de développement de leur coût et du manque de financements.
> MANUEL PAGES 248-249
Ce constat sur le potentiel énergétique du Mozambique
pourra néanmoins être nuancé en rapprochant le
◗◗ Les documents : compléments d’information
document 3 des données statistiques du document 2 :
• Doc. 1 – Les infrastructures électriques de l’Afrique bien que le pays produise de l’électricité en excédent,
australe seul un quart de la population y a accès.
Cette carte permet d’évaluer les infrastructures
• Doc. 4 – Les difficultés du réseau électrique
électriques d’Afrique australe, qui existent bel et bien, mais
sud-africain
les élèves pourront notamment observer l’inachèvement et
les inégalités du réseau, et les mettre en parallèle avec les Les délestages sont un problème récurrent en Afrique
statistiques d’accès à l’électricité (doc. 2). L’importance du Sud. Les dernières coupures importantes ont eu lieu
des énergies fossiles (nombreuses centrales à charbon, en février 2019. Officiellement ces coupures sont dues à
l’Afrique du Sud étant le 7e producteur mondial de des incidents techniques, mais Eskom est également en
charbon) est à souligner, de même que le potentiel hydro- difficulté du fait d’une mauvaise gestion : la compagnie
électrique qui sera à rapprocher du document 3. a accumulé une dette importante, a été éclaboussée par
des scandales de détournements de fonds, et les dépenses
• Doc. 2 – Les inégalités face à l’accès à l’électricité pour l’entretien du réseau ont été insuffisantes. On
estime que ces délestages seraient un frein important à
Ce document permet de dégager l’évolution de l’accès la croissance économique sud-africaine.
à l’électricité en Afrique australe, d’en situer les taux
par rapport aux moyennes citées en référence (Afrique Madam and Eve, une bande-dessinée qui paraît dans la
subsaharienne et monde), et de distinguer les inégalités presse quotidienne sud-africaine et qui met en scène une
qui peuvent exister à différentes échelles. Il pourra être femme blanche de la classe moyenne et son employée
rapproché des données sur le développement (PIB par de maison noire, s’en fait régulièrement l’écho de façon
habitant et IDH que l’on peut retrouver p. 260-261). satirique.
Les élèves pourront constater les nets progrès de
• Doc. 5 – Électrification et développement au
l’électrification qui se sont opérés lors des trente dernières
Lésotho
années, bien que l’accès à l’électricité soit encore sous
la moyenne mondiale dans l’ensemble de l’Afrique L’accès à une énergie propre et d’un coût abordable est
australe. Mais ils pourront également constater des le 7e des 17 objectifs du PNUD pour le développement
rythmes et des degrés différenciés dans cette progression. durable, entrés en vigueur en 2016. Le PNUD est donc
Enfin les inégalités entre espaces urbains et ruraux investi dans des projets comme celui présenté ici dans
apparaissent nettement, et pourront être rapprochées du les campagnes du Lesotho. En effet, le transport de
document 5 du même dossier, et du document 2 p. 252 l’électricité jusqu’aux zones rurales les plus reculées est
qui traite de l’exode rural. un véritable problème, face auquel la création de mini-
réseaux locaux peut apparaître comme une solution mais
dont le coût nécessite une aide financière extérieure. Cet
• Doc. 3 – Le potentiel électrique du Mozambique
exemple permettra aux élèves de réinvestir la notion de
Le potentiel énergétique du Mozambique est très développement durable.
important. L’hydroélectricité y est prédominante : grâce
aux grands barrages de Kariba et de Cahora Bassa, 90 % ➡➡Itinéraire 1
de l’électricité produite par le pays est hydraulique.
Cinq projets de barrage sont également prévus. Mais 1. L’électrification de l’Afrique australe est incomplète.
ces barrages ne sont pas sans incidences car leur Malgré les progrès notables réalisés lors des trente
impact environnemental et social peut être important : dernières années, la totalité des pays se situe sous
déplacements de populations, menaces sur l’activité la moyenne mondiale de l’accès à l’électricité. Les
agricole et la pêche, incidences sur le fonctionnement inégalités entre pays sont importantes. La progression
de l’écosystème. de l’électrification s’est faite selon des rythmes et des
Le secteur des énergies fossiles se développe degrés différenciés, entre le Botswana (taux d’accès à
parallèlement : deux centrales à gaz ont été construites l’électricité qui passe de 6 % en 1990 à 60 % en 2016) et
récemment et d’autres sont en projet. De nouvelles le Zimbabwe (30,4 % en 1990 mais seulement 38 % en
centrales à charbon sont également envisagées, dans une 2016) par exemple. Du point de vue des infrastructures, la
logique de développement, mais qui pose des problèmes quasi-totalité des centrales à charbon et la seule centrale
environnementaux. Un potentiel existe en termes nucléaire de la région se situent en Afrique du Sud.

96 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Des inégalités entre espaces urbains et espaces ruraux car les projets d’aménagement comme celui du barrage
apparaissent aussi nettement, au détriment de ces de Mphanda Nkuwa au Mozambique peuvent avoir un
derniers (au Zimbabwe par exemple, on peut relever un impact social et environnemental négatif (doc. 3), tout
écart particulièrement important). comme l’utilisation des énergies fossiles, encore bien
présente dans la région.
2. L’électricité est nécessaire au développement.
L’accès à l’électricité constitue un facteur important de 4. L’Afrique australe possède de nombreuses
l’amélioration des conditions de vie. Le raccordement potentialités pour mener à bien son électrification :
électrique des villages du Lesotho ayant bénéficié du −−le réseau électrique s’améliore progressivement
programme d’électrification rurale lancé par le PNUD (construction de lignes électriques programmées) et
et le gouvernement a permis aux habitants d’être moins l’accès à l’électricité progresse ;
isolés et de pouvoir poursuivre leurs activités en fin
−−l’intégration régionale par le SAAP permet une
de journée (commerce, études...). Le développement
coopération entre les États de la région et la mise en
économique peut être affecté par les problèmes
place d’un marché commun de l’énergie ;
électriques. Les coupures répétées dans les villes sud-
africaines ralentissent l’ensemble des activités. −−l’Afrique australe possède d’importantes ressources
en énergies fossiles (charbon, gaz) ;
3. Du point de vue des infrastructures, le réseau −−l’Afrique australe dispose d’un potentiel de
électrique semble inachevé et inégal (doc. 1). Les ressources renouvelables importantes (énergie solaire,
financements nécessaires ne sont pas toujours disponibles hydraulique, éolienne) ;
(doc. 2). Il n’est pas suffisamment performant pour
−−elle bénéficie du soutien d’acteurs comme le PNUD
répondre à la demande en Afrique du Sud (doc. 4).
pour l’aider à améliorer l’accès à l’électricité dans une
L’électrification peut entraîner des conflits entre acteurs perspective de développement durable.

➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une carte mentale

- permettre un meil- - encourager la production


- réduire les leur développement d’électricité basée sur des
inégalités grâce à l’électricité énergies renouvelables, dans - un réseau électrique et
une région où les énergies fos- un accès à l’électricité
siles sont largement présentes qui s’améliorent
- faire face à une
demande croissante
- l’existence d’un dis-
Enjeux
- améliorer l’accès à positif de coopération
l’électricité qui est encore Potentialités régionale en matière
largement inférieur à la d’énergie (SAPP)
moyenne mondiale
L’électrification - soutien d’acteurs
comme le PNUD
de l’Afrique australe
- d’importantes ressources
- un réseau inachevé qui ne ➞ en énergie fossile (gaz /
permet pas d’assurer une charbon) ➞ en énergies
Difficultés
électrification complète renouvelables (hydraulique /
éolien / solaire)
- un retard considérable des
espaces ruraux en matière
d’accès à l’électricité

- l’incapacité à faire face à - le manque de - des conflits d’usage (intérêt économique,


la demande (délestages) financement pour social et environnemental parfois difficiles
réaliser certaines à concilier lors de la réalisation de certains
infrastructures aménagements comme les barrages)

Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur le site compagnon Nathan.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 97


Dossier – Villes et inégalités évidence la fragmentation des villes sud-africaines. Les
élèves peuvent observer les inégalités entre le township
en Afrique australe et la gated community en termes de localisation, de
> MANUEL PAGES 250-251 densité, de formes d’habitats et d’infrastructures.

◗◗ Les documents : compléments d’information


• Doc. 5 – La gentrification de Johannesburg : vers
• Doc. 1 – Maputo (Mozambique), une ville de nouvelles inégalités ?
fragmentée La ville de Johannesburg connaît un processus de
Cette carte permet aux élèves d’appréhender à la fois gentrification, porté par le maire élu en 2016. Les
les manifestations et les causes de la différenciation réhabilitations menées par les promoteurs immobiliers
socio-spatiale dans une ville d’Afrique australe. En effet, se multiplient comme ici dans le quartier de Maboneng.
la ville de Maputo est historiquement une ville duale, L’arrivée d’artistes et de hipsters change l’image de ce
même si cette division est nuancée par des dynamiques quartier, dans lequel une criminalité importante s’était
récentes. La « ville de ciment » concentre commerces développée à la fin de l’apartheid, et devenu désormais
officiels, administrations, résidences coloniales et un quartier à la mode.
grands immeubles, pour partie dégradés mais le centre
historique voit son patrimoine de plus en plus valorisé ➡➡Itinéraire 1
dans une logique touristique. La « ville de roseaux » est
1. Les villes d’Afrique australe sont marquées, encore
constituée de bidonvilles, alimentés par les réfugiés de la
aujourd’hui, par les traces de la colonisation et de
guerre civile et les migrants des campagnes. Certains de
l’apartheid. On constate une organisation duale, tant à
ces caniços sont remplacés par des habitats en dur, voir
Maputo qu’au Cap. À Maputo l’ancienne distinction
rasés sous l’effet de la gentrification. Le littoral est quant
entre la ville coloniale ou « ville de ciment » et la
à lui prisé des classes supérieures : résidences sécurisées
« ville de roseaux » structure encore l’espace. Au Cap la
et constructions hôtelières haut de gamme s’y multiplient
ségrégation socio-spatiale est flagrante et directement liée
et s’étendent vers le nord.
à l’apartheid : les populations noires les plus pauvres sont
toujours majoritairement regroupées dans les townships,
• Doc. 2 – La pauvreté urbaine en Afrique australe qui sont nettement séparés des quartiers occupés par les
Ces données rendent compte de l’importance de la populations blanches plus aisées (ici par exemple une
pauvreté urbaine en Afrique australe, mais peuvent être zone marécageuse sert de zone-tampon entre ces deux
rapprochées du document 3 qui apporte des éléments mondes).
de comparaison avec le reste de l’Afrique permettant
de la relativiser. Elle reste tout de même importante, 2. La croissance urbaine rapide entraine un étalement
notamment au Lesotho et au Mozambique, ce que les des villes. L’habitat informel, sous la forme de
élèves pourront mettre en parallèle des données sur le bidonvilles, se développe. La pauvreté urbaine est
PIB par habitant et l’IDH. importante (jusqu’à 50 % de la population urbaine sous
le seuil national de pauvreté en Afrique du sud et au
Mozambique). Selon les pays, les bidonvilles accueillent
• Doc. 3 – Développement et inégalités urbaines en entre un quart et plus des trois quarts de la population
Afrique australe
urbaine. Les inégalités sont particulièrement marquées.
Ce document permet d’appréhender les défis de la
transition urbaine et d’identifier les difficultés posées 3. Les habitants des quartiers pauvres sont confrontés à
par l’étalement urbain en Afrique australe en termes de un manque de logements, d’infrastructures et de services,
logement, d’infrastructures et de services, ainsi que les qui explique le développement du secteur informel, que
problèmes politiques et sociaux qui en découlent. ce soit en termes d’habitats précaires, de commerce ou
encore de transports. Des tensions xénophobes peuvent
Il pourra être rapproché du document 4 p. 253
éclater, attisées par les difficultés sociales.
concernant les manifestations de xénophobie dans les
villes d’Afrique du Sud, en lien avec la notion d’inégalité. 4. De nouvelles inégalités apparaissent car certains
quartiers, à Maputo (doc. 1) comme à Johannesburg
• Doc. 4 – La banlieue du Cap (Afrique du Sud) : (doc. 5) connaissent un phénomène de gentrification.
l’empreinte de l’apartheid La revalorisation de certains quartiers repousse les
Cette photographie prise au drone fait partie d’un populations les plus modestes vers la périphérie plus
projet du photographe Johnny Miller. Basé en Afrique éloignée. La ségrégation repose donc désormais sur des
du Sud, celui-ci souhaite montrer à travers ses clichés les conditions économiques et sociales et plus seulement
inégalités criantes dans diverses villes du monde. raciales. Des quartiers intermédiaires se développent
tout de même (doc. 5).
Cette photographie de la banlieue du Cap met en

98 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


5. Les villes d’Afrique australe voient se côtoyer clôture électrifiée de 500 km le séparant du Zimbabwe,
différents types d’espaces urbains : officiellement pour des raisons sanitaires (épidémie de
−−les quartiers pauvres d’habitats précaires (bidonvilles, fièvre aphteuse affectant le bétail), mais perçue comme
townships) ; une tentative de bloquer les nombreux migrants poussés
à quitter le Zimbabwe de Robert Mugabe, en proie à des
−−les quartiers fermés et sécurisés dans lesquels se
difficultés économiques importantes.
concentrent les populations les plus aisées ;
−−les quartiers des centres-villes anciens ou des proches
• Doc. 2 – Les migrations rurales en Afrique du Sud
banlieues, parfois dégradés mais en cours de rénovation
et/ou de gentrification. L’écart de richesse entre espaces urbains et ruraux en
Afrique du Sud est encore important. Il découle des lois
➡➡Itinéraire 2 – Utiliser le numérique foncières coloniales discriminatoires (Lands Acts) qui
avaient abouti à réserver près de 90 % des terres agricoles
Pour les élèves qui en auraient besoin, on peut à l’agriculture commerciale blanche, ce qui explique
prévoir un document support pour la recherche qui en partie la pauvreté rurale et le chômage qui pousse
mentionnerait selon les besoins : certains habitants à migrer vers les bourgs et les villes
−−des pistes de recherches : mots-clés pertinents, (60 % des pauvres vivent dans les zones rurales du pays).
sitographie indicative... ; La recherche de meilleures conditions d’existence est
−−un outil d’aide au prélèvement et au classement donc la principale cause de ces migrations qui concernent
d’informations (tableau). en grande majorité des actifs, souvent jeunes, et à près
de 50 % des femmes.
Ressources :
−−sur le projet du photographe Johnny Miller • Doc. 3 – Un camp de réfugiés mozambicains au
https://www.jeuneafrique.com/336995/societe/ Malawi
afrique-sud-separation-entre-riches-pauvres-vue-ciel/ Les troubles entre l’armée gouvernementale et les
−−https://www.lepoint.fr/economie/afrique-du- combattants de la Résistance nationale mozambicaine,
sud-le-cap-ville-ou-le-centre-est-interdit-aux- la branche armée du principal parti d’opposition, ont
pauvres-13-05-2018-2217973_28.php poussé des milliers de famille à se réfugier au Malawi
voisin, dans des camps qui avaient déjà pour certains
Exemple d’organisation possible du diaporama : accueillis des réfugiés lors de la guerre civile. C’est
−−diapo 1 : localisation et présentation de la ville. le cas du camp de Kapise dans lequel a été prise cette
−−diapo 2 : indicateurs d’inégalités : nombre de photographie. On y voit des membres du HCR informant
townships et/ou nombre d’habitants vivant dans des les nouveaux arrivants sur la procédure d’enregistrement,
townships, nombre de millionnaires... avant un possible transfert vers d’autres camps du pays.
−−diapo 3 / 4 : manifestations en images des inégalités.
• Doc. 4 – Des émeutes anti-migrants en Afrique du
−−diapo 5 : sources utilisées.
Sud ?
Comme en témoigne cet article de presse, l’Afrique du
Sud est régulièrement le théâtre de manifestations et de
Dossier – Exils et migrations violences xénophobes exercées envers les ressortissants
> MANUEL PAGES 252-253 africains. Durban en a d’ailleurs connu un nouvel épisode
en mars 2019, avec des attaques dans les townships qui ont
◗◗ Les documents : compléments d’information fait 7 victimes et chassé centaines de personnes, notamment
des Congolais, des Burundais ou encore des Malawites.
• Doc. 1 – Développement et migrations internes en
Afrique australe
➡➡Itinéraire 1
La carte des migrations internes montre nettement
l’attractivité de l’Afrique du Sud en Afrique australe, 1. Les pays qui accueillent le plus de migrants sont
mais aussi la complexité des mobilités dans la région. l’Afrique du Sud et le Botswana, puis la Namibie et le
Ce document peut être rapproché du document 2 p. 244 Zimbabwe.
car les flux migratoires internes sont intimement liés à
l’économie minière de la région. 2. Les pays qui accueillent le plus de migrants ont un
IDH élevé ou moyen. Le Zimbabwe a un IDH faible,
La présence de murs pourra être soulignée. Dès 1975, mais il apparaît tout de même comme plus favorisé
l’Afrique du Sud a notamment construit un mur de que son voisin le Mozambique (cf. PIB par habitant
120  km marquant la frontière avec le Mozambique dans du Mozambique et du Zimbabwe p. 260), et peut donc
le Parc National Kruger. En 2005 le Botswana a érigé une

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 99


se révéler tout de même assez attractif, d’autant que la Critères d’évaluation possibles pour l’enregistrement :
frontière n’est pas fermée. −−respect de la consigne ;
Les inégalités de développement qui existent à −−clarté du propos ;
l’échelle nationale, notamment en Afrique du sud, sont
−−débit de parole adapté.
aussi un facteur de migrations intérieures : les difficultés
rencontrées par les populations qui vivent dans les
campagnes (difficultés d’accès à la santé, à l’éducation,
à l’emploi) engendrent un exode rural important. Cartes – L’Afrique australe :
3. Les migrations peuvent susciter des réactions
unité et diversité
négatives, de rejet, comme en témoigne l’existence de > MANUEL 254-255
murs et de dispositifs anti-immigration sur certaines
◗◗ Cartes : compléments d’information
frontières (doc. 1). La xénophobie est bien présente, en
particulier en Afrique du Sud, où les tensions à l’égard L’Afrique australe regroupe l’Afrique du Sud et ses
des migrants africains sont récurrentes (doc. 2 et 4). Les pays voisins : Namibie, Botswana, Lesotho, Swaziland,
réfugiés sont pris en charge par le HCR qui leur apporte Zimbabwe, Mozambique. Cette délimitation correspond
une assistance humanitaire. à celle proposée par l’ENS-Ulm à l’occasion de son
programme de concours en 2013-2014.
4. Les migrations sont de différentes nature et se
déroulent à plusieurs échelles : ◗◗ Réponses aux questions (p. 254)
−−migrations intérieures à l’intérieur d’un État,
1. L’Afrique australe a été marquée par différentes
notamment des villes vers les campagnes ;
transitions politiques dans la deuxième moitié du XXe
−−migrations internes à l’Afrique australe ; siècle. Ses États ont accédé à l’indépendance suite à la
−−migrations d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique centrale décolonisation (sauf pour l’Afrique du Sud, indépendante
et d’Afrique de l’Est vers l’Afrique australe. dès 1910). La Namibie, le Zimbabwe et l’Afrique du
Certains migrants recherchent de meilleures conditions Sud ont mis fin à la ségrégation raciale qui fut légale
de vie, d’autres sont des réfugiés fuyant une guerre. dans ces pays durant plusieurs décennies. Enfin, ces
Certaines migrations sont définitives, mais d’autres États sont engagés dans une stratégie de coopération
migrants retournent dans leur pays ou régions d’origine. et d’intégration régionale alors qu’ils furent longtemps
rivaux (fortes tensions, par exemple, entre le parti
➡➡Itinéraire 2 – Réaliser une capsule audio nationaliste afrikaner au pouvoir en Afrique du Sud
entre 1924 et 1994, et le ZANU de Robert Mugabe au
Eléments attendus (analyse des docs, mises en relation pouvoir au Zimbabwe entre 1980 et 2017 ou encore le
des informations) : FRELIMO, parti marxiste-léniniste qui fut parti unique
−−Cadre spatial : l’Afrique australe et sa définition, au Mozambique entre 1974 et 1994).
c’est-à-dire l’Afrique du Sud et les États voisins, un
espace en transition démographique, économique et 2. L’unité régionale repose sur des facteurs physiques
urbaine. (situation de finis terra du continent africain) et politiques
(pays post-coloniaux et post-apartheid). La diversité est à
−−Problématique : quelles sont les différentes migrations
la fois culturelle (cohabitation de communautés blanches
qui parcourent l’Afrique australe, leurs causes et leurs
et de populations noires, diversité linguistique en lien
conséquences ?
avec les différents héritages coloniaux) et économique
−−Les causes : motifs économiques (recherche de (domination de l’Afrique du Sud à l’échelle régionale
meilleures conditions de vie, emploi, logement...) et illustrée ici par ses nombreux ports qui en font le
politiques (fuite d’une région ou d’un pays en guerre) / pays d’Afrique australe le mieux intégré à l’économie
écarts de richesse et de développement. mondialisée).
−−Les flux : des migrations internationales,
principalement vers l’Afrique du Sud, la puissance ◗◗ Réponses aux questions (p. 255)
régionale de la région / des migrations intérieures :
exode rural / des migrations définitives / des migrations 1. Les ressources minières se trouvent surtout en
temporaires. Afrique du Sud, notamment dans le Rand (abréviation
courante pour le Witwatersrand qui concentre une part
−−Les conséquences : mobilités génèrent des flux importante des réserves mondiales d’or et de platine mais
financiers (envoi de fonds dans la localité ou le pays aussi de chrome), et au Zimbabwe, en particulier dans
d’origine) / xénophobie et fermeture de certaines le Grand Dyke situé au centre du pays (platine, chrome,
frontières / mise en place d’une aide internationale dans diamants, nickel). Le fer et le manganèse sont aussi
les camps de réfugiés. exploités dans le nord de l’Afrique du Sud et le charbon

100 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


dans sa partie nord-est. Le Botswana et la Namibie son dynamisme économique, en particulier le Gauteng
produisent surtout des diamants. Des gisements de gaz (exploitation minière) et la région du Cap (agriculture,
très prometteurs ont été découverts ces dernières années services). Le Botswana et le Zimbabwe sont des pays
sur le littoral du Mozambique. d’accueil de rang secondaire pour les travailleurs des mines.

2. Le littoral de l’océan Indien concentre les principaux 2. L’Afrique australe est insérée dans des réseaux
risques. Le Mozambique est particulièrement exposé migratoires mondialisés comme l’indiquent les flux
aux vents forts et aux inondations qui accompagnent de Zimbabwéens à destination du Royaume-Uni (il
les cyclones. Les cyclones Idai (qui avait aussi touché s’agit en général de la frange la plus diplômée de la
le Zimbabwe) et Kenneth ont été particulièrement population). Ses flux touristiques s’avèrent encore
meurtriers en mars et en avril 2019. Ces catastrophes plus internationalisés puisque les touristes américains
débouchent souvent sur des épidémies de choléra, et européens (Allemands, Britanniques) sont les plus
consécutives à la consommation d’eau souillée. Les nombreux à visiter la région. Les flux migratoires
sécheresses affectent davantage le milieu méditerranéen et touristiques sont aussi des facteurs d’intégration
qui caractérise la région du Cap en Afrique du Sud. régionale car l’Afrique du Sud est un territoire récepteur
de migrants mais un pays émetteur de touristes en
direction des pays voisins. Les flux touristiques et
migratoires sont aussi internes aux différents États, en
Cartes – L’Afrique australe : particulier en Afrique du Sud, où les migrants quittent
un espace en transition les territoires les plus pauvres pour se rendre dans les
> MANUEL 256-257 métropoles, tandis que les citadins font du tourisme sur
les littoraux et dans les grands parcs.
◗◗ Réponses aux questions (p. 256)

1. Le Zimbabwe et le Mozambique connaissent une


augmentation rapide de leur population en lien avec un Géo autrement – La mode,
accroissement naturel soutenu (natalité élevée, mortalité un reflet des mutations
en baisse). Dans ces pays, le taux de mortalité infantile
reste élevé car les mères savent qu’elles risquent de de l’Afrique australe
perdre plusieurs nouveau-nés au cours de leur vie (en > MANUEL PAGES 264-265
raison de mauvaises conditions sanitaires) alors même
que les enfants incarnent une sorte d’assurance-vieillesse ◗◗ Les documents : compléments d’information
dans des États qui n’en dispensent pas à leurs citoyens.
• Doc. 1 – Affiche pour la Mozambique Fashion Week
L’accroissement est plus modéré dans les pays voisins,
(2018)
en raison d’un poids moins fort des traditions. Il est
même faible en Afrique du Sud, pays le plus avancé en Cette affiche porte sur la Mozambique Fashion Week
matière de planning familial. de 2018, mais on peut trouver d’autres documents du
même type pour les fashion week de Johannesburg
2. Le Botswana fait figure d’État le plus développé ou Le Cap par exemple. On peut également envisager
d’Afrique australe. Entre 1980 et 2009, ce pays a obtenu de trouver un lien vidéo montrant un défilé lors d’une
le plus fort taux de croissance au monde grâce à la fashion week ou l’interview d’un styliste.
découverte de gisements exceptionnels. Contrairement au
Zimbabwe et à l’Afrique du Sud, le Botswana a réinvesti • Doc. 2 – La mode en Afrique, une industrie en plein
cette rente dans les services publics, en particulier dans essor
l’éducation et la santé. Malgré son statut de puissance
régionale et la présence de territoires fortement intégrés L’article de Robert Mavreau, journaliste français
à l’économie mondialisée, l’Afrique du Sud n’atteint passionné d’Afrique, apporte un éclairage synthétique
qu’un IDH moyen. La grande pauvreté du Mozambique, sur la place de l’Afrique dans l’univers de la mode à
du Lesotho et du Zimbabwe, ainsi que la mortalité due à l’échelle continentale et mondiale. Il illustre l’idée
l’épidémie de sida, expliquent leur faible IDH. d’émergence, en évoquant de façon plus succinte la
question des limites.
◗◗ Réponses aux questions (p. 257)
• Doc. 3 – Influence ou appropriation des cultures
1. Les principaux foyers émetteurs de migrants sont d’Afrique australe ?
les pays pauvres d’Afrique australe, notamment le
Mozambique, le Lesotho et le Zimbabwe mais aussi a. Plus de mille costumes ont été imaginés par la
la Zambie et le Malawi. L’Afrique du Sud constitue le costumière africaine-américaine Ruth E. Carter dans le
principal territoire d’accueil des migrants, en raison de cadre de la préparation du film Black Panther (2018).

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 101


b. On peut compléter l’étude de cette photographie par espèrent percer dans l’univers de la mode (document 2)
la lecture d’un article de Kylie Kiunguyu, « Lesotho : et en évoquant la polémique sur la création par la marque
Louis Vuitton accusé d’exploiter des couvertures en laine Louis Vuitton de couvertures basotho  : influence ou
africaines sacrées », paru dans Courrier International en appropriation culturelle ? (doc. 4).
juillet 2017.
◗◗ C’est à vous !
• Doc. 4 – Le styliste sud-africain Laduma Ngxokolo, Dans un premier temps, l’élève mènera des recherches
2018 documentaires. Il peut commencer par un exemple
L’Afrique du Sud compte aujourd’hui plusieurs précis : se renseigner sur une fashion week récente ou sur
centaines de stylistes professionnels. Laduma Ngxokolo la culture traditionnelle « xhosa ». Il peut ensuite montrer
est considéré comme l’un des meilleurs de sa génération. comment travaillent les stylistes originaires d’Afrique
On peut envisager de montrer aux élèves le site Internet australe et évoquer notamment Laduma Ngxokolo : quel
de la marque du styliste : https://maxhosa.africa/ parcours professionnel ? Comment utilise-t-il la culture
traditionnelle « xhosa » dans ses créations ? Il peut enfin
◗◗ Réponses aux questions souligner les limites du développement de l’industrie de
la mode en Afrique australe.
1. Le document 1 est une affiche de la Mozambique
Dans un deuxième temps, l’élève construira son
Fashion Week. Le document 2, extrait d’un article du
diaporama.
site Le Point Afrique, porte sur l’Afrique en général.
Le document 3 (photographies) évoque à la fois le film
Black Panther (réalisé aux États-Unis mais dont certains
extérieurs ont été tournés en Afrique du Sud) et les Schéma de synthèse
couvertures du Lesotho. Enfin, le document 4 est une > MANUEL 267
photographie d’un styliste sud-africain.
◗◗ Réponses du schéma final
2. L’élève est amené à dégager la notion d’émergence
en montrant que l’Afrique, et plus particulièrement 1. Des ressource abondantes
l’Afrique australe, s’impose depuis quelques années Gisements et exploitation de minerais
dans l’univers de la mode : organisation de fashion
Principaux parcs nationaux
week, influence dans la réalisation des costumes et
des décors de films ou dans certaines maisons de luxe, Littoraux à potentiel touristique
succès de stylistes d’origine africaine, multiplication 2. Un développement inégal / contrasté
de labels africains en Europe notamment (exemple :
Maison Château Rouge), etc. Le document 2 parle ainsi IDH élevé
de « l’appétence mondiale pour la mode africaine ». IDH moyen
IDH faible
3. Les documents proposés illustrent la façon dont
les stylistes utilisent les influences africaines dans leurs Puissance régionale
créations : choix des couleurs (couleurs vives comme le 3. Des mobilités complexes / diverses
suggère le document 4), couvertures du peuple bantou ou
Flux migratoires
bracelets et colliers traditionnels devenus des accessoires
de mode (doc. 1 et 3) ou encore motifs géométriques Flux touristiques
représentés sur les vêtements ou dessinés sur la peau Métropoles en croissance
(doc.1 et 4). Le document 2 évoque ainsi les « styles
inspirés de la culture africaine ». Le livre du professeur en couleurs est à télécharger sur
le site compagnon Nathan.
4. Il s’agit de montrer que l’émergence de l’industrie de
la mode est une des formes de mutation ou de transition de
l’Afrique australe avec l’insertion dans la mondialisation,
à la fois parce que des marques occidentales s’inspirent
Exercices
de l’Afrique, que des labels africains s’installent en > MANUEL PAGES 268-269
Occident et que des stylistes africains rencontrent un
◗◗ Réponses aux questions
certain succès à l’échelle continentale et mondiale.
L’élève doit mettre en lien sa réponse avec les éléments Les exercices 1 et 4 sont proposés dans le manuel
contenus dans les cours des pages précédentes. Il convient numérique.
également de nuancer le propos en rappelant que « le
chemin est semé d’embûches » pour les Africains qui

102 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


◗◗ Exercice 2 – Analyser une carte 5, 6 et 7.
1. La ville du Cap est approvisionnée en eau par des Titre : Gisements miniers et croissance urbaine en
transferts en provenance de 6 barrages situés à plusieurs Afrique australe
dizaines de kilomètres à l’est. ZIMBABWE

2. Les réserves d’eau ont fortement diminué dans BOTSWANA


MOZAMBIQUE
tous les barrages entre 2014 et 2018 : en 2014, les taux
de remplissage étaient compris entre 73 % et 97 % de NAMIBIE Johannesburg

leur capacité ; en 2018, ce même taux varie de 12 % à


81 %, avec une baisse continue pendant 4 ans pour trois
Maputo

barrages sur six.


O
3. et 4. Les précipitations sont inégalement réparties :
TH
SO
LE

entre 400 et 600 mm dans la partie orientale de la région, AFRIQUE DU SUD


Durban

elles sont beaucoup plus faibles dans la région du Cap à


l’ouest (entre 200 et 400 mm par an).
Le Cap
0 500 km
5. L’eau est également utilisée par l’agriculture
irriguée.
0

6. La pénurie d’eau au Cap s’explique par la dépendance


à l’égard des barrages pour l’approvisionnement en eau, Apprendre à lire une carte –
par des précipitations insuffisantes pour alimenter ces Les figurés ponctuels
barrages et par la concurrence de l’agriculture irriguée
> MANUEL PAGE 271
fortement consommatrice d’eau.
◗◗ Carte – L’Afrique des mines
◗◗ Exercice 3 – Faire un schéma à partir d’un texte
Cette carte d’inventaire représente la richesse
1. Idée principale : l’exploitation des gisements minière de l’Afrique australe. La représentation des
miniers a entraîné le développement des transports et la agglomérations et des réseaux de transport sur la même
croissance urbaine en Afrique du Sud. carte permet de mettre en relation l’exploitation minière
et l’émergence de centralités urbaines. De grandes villes
2. Le schéma doit montrer ce processus d’urbanisation comme Johannesburg, Harare ou Lusaka sont situées sur
lié à l’exploitation des ressources minières. un arc minier qui s’étend de la République démocratique
3. et 4. Classement des informations et figurés : du Congo. De même, on note que l’exploitation minière
a déterminé l’organisation du réseau ferré permettant de
Phénomènes Flux Lieux relier les mines aux façades maritimes.
spatiaux
Ressources minières, Main d’œuvre issue Johannesburg ◗◗ Exercice d’application
zones d’extraction. des campagnes Le Cap
Réseau ferroviaire Migrants acheminés
depuis les États
Durban 1. Cette carte représente un espace d’échelle régionale,
Ports voisins Maputo il s’agit de l’Afrique australe, un sous-ensemble du
continent. Les limites de l’Afrique australe englobent
Urbanisation,
croissance urbaine
sur cette carte l’Angola, la Zambie, le Malawi et la
Légende complétée : République démocratique du Congo. Il s’agit d’une
définition « large » de ce qu’est l’Afrique australe.
Une région …. Desservie par …. Qui attire Nous nous sommes contentés dans ce manuel d’une
minière qui les réseaux de la main
délimitation plus « stricte », en incorporant l’Afrique du
s’urbanise … transports d’œuvre
Sud et ses pays voisins.
Ressources minières, Main d’œuvre issue Johannesburg
des campagnes
2. On peut, par exemple, situer Pretoria au sud de la
zones d’extraction. Le Cap
Réseau ferroviaire Migrants acheminés
Zambie.
Durban
depuis les États
Ports voisins Maputo
Urbanisation,
croissance urbaine 3. Les tailles des figurés ponctuels (cercles) sont
site compagnon Nathan. proportionnelles à la population des agglomérations.
Par exemple, le plus gros cercle, associé à Johannesburg
représente une population de 11 millions d’habitants,
tandis que la plus petite agglomération représentée est
peuplée de 300 000 habitants.

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 103


4. Les formes des figurés ponctuels varient pour
différencier les phénomènes représentés : des points pour
les agglomérations, des carrés pour les capitales d’État,
des triangles et un losange pour les ressources minières.

5. Les différentes couleurs des figurés ponctuels


permettent de distinguer les ressources minières. Elles
sont représentées par des triangles mais, par exemple, les
triangles jaunes représentent l’or, tandis que les triangles
orange correspondent au cuivre.

104 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


Fonds de carte

105
106
© Nathan 2019 – Photocopie autorisée pour une classe seulement

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019
© Nathan 2019 – Photocopie autorisée pour une classe seulement

107
0 0 100100
km km

© Nathan 2019 – Photocopie autorisée pour une classe seulement

©©
Nathan
Nathan
2019
2019
- Photocopie
- Photocopie
autorisée
autorisée
pour
pour
une
une
classe
classe
seulement
seulement

108 © Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019


0 500 km
© Nathan 2019 – Photocopie autorisée pour une classe seulement

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019 109


110
© Nathan 2019 – Photocopie autorisée pour une classe seulement

© Nathan, Géographie Seconde – coll. Janin, 2019