Vous êtes sur la page 1sur 5

Lycée Ahmed El Bayrouni Niveau : 1°AS (sc)

Evaluation

Texte :

On peut définir la famille comme étant un groupe, de taille et de structure variable dont
les membres ont des liens de parenté par le sang ou par l’alliance.
La physionomie de la famille varie selon le type de relations qui existent entre ses
divers membres. Selon le critère, on distingue communément deux grandes catégories de
familles :
- la famille conjugale : elle se compose du père, de la mère et des enfants ;
- la famille consanguine : parfois appelée clan, elle est toujours plus étendue puisqu’elle se
compose de plusieurs familles conjugales que lient entre elles des liens de consanguinité. Les
clans reposent sur des liens de parenté qui existent entre les hommes de différentes
générations. Plusieurs clans peuvent constituer une tribu.
Un autre critère influe également sur l’organisation familiale. Il s’agit de l’exercice de
l’autorité. En règle générale, une hiérarchie s’instaure dans la famille entre les personnes qui
donnent des ordres et celles qui leur obéissent. Cette organisation de l’autorité donne
naissance à des types de familles fort différents. Trois exemples peuvent être cités.
Ainsi, la famille est dite « patriarcale » lorsque le plus âgé de la famille dirige les autres
membres en raison des qualités (généralement de sagesse et d’expérience) que l’on impute à
l’âge.
Par contre, dans la famille « matriarcale », c’est la femme la plus âgée qui prédomine.
Ce type de familles au sein desquelles les femmes exercent l’autorité principale (ce qui peut
se traduire que le nom des enfants leur vient de la mère et non du père) existe encore
actuellement dans certaines tribus africaines.
Enfin, la famille « gérontocratique » est dirigée par une sorte de « conseil des sages »,
c’est-à-dire que l’autorité y est exercée collectivement par les personnes les plus âgées.

Jean-Luc Mathieu, « Initiation aux économiques et sociaux.»

Questions

I – Compréhension :

1. Complétez ce tableau à partir du texte :

Types de familles, selon le critère de :


a) l’exercice de l’autorité b) liens de parenté
- -
- -
-

2. Relevez dans le 1er et 2ème paragraphe les termes qui s’apparentent (qui sont proches) au
mot « famille ».
3. « une famille consanguine » est une famille dont les membres :
- ont le même groupe sanguin.
- ont un lien de parenté du côté de la mère.
- ont un lien de parenté du côté du père.
Recopiez la bonne réponse.

4. « En règle générale, une hiérarchie s’instaure dans la famille entre les personnes qui
donnent des ordres et celles qui leur obéissent. »
« …puisqu’elle se compose de plusieurs familles »

« On peut définir la famille comme étant un groupe, de taille et de structure variable »


A quoi renvoie chacun des mots soulignés ?

5. Quels sont les procédés explicatifs employés dans les énoncés soulignés suivants :
a) « la famille conjugale : elle se compose du père, de la mère et des enfants.» (§ 2)
b) « La famille consanguine : parfois appelée clan, … » (§ 2)

6. Relevez du texte une tournure impersonnelle.

7. Mettez à la forme opposée la phrase suivante :


« On distingue communément deux grandes catégories de familles ».

8. Relevez du texte une proposition subordonnée relative déterminative.

9. L’auteur est-il présent ou absent dans ce texte ? Pourquoi ?

10. Quel est le temps dominant dans ce texte ? Quelle est sa valeur ?

II – Production écrite :

Traitez un sujet au choix :

1) Dans l’intention de faciliter la compréhension de ce texte, contractez les quatre premiers


paragraphes (§ 1, 2, 3 et 4) en supprimant les éléments secondaires et en gardant ceux
qui sont indispensables.

2) Rédigez un petit texte expositif dans lequel vous parlerez du rôle de la famille dans la
société (N’employez pas des marques de subjectivité).
Corrigé et barème – 1°AS (séries lettres) – La famille :
Compréhension : 15 points

1. Complétons le tableau :
Types de familles, selon le critère de : 0,5
a) l’exercice de l’autorité b) liens de parenté x
5
=
- la famille patriarcale - la famille conjugale
2,5
- la famille matriarcale - la famille consanguine
- la famille gérontocratique

2. Relevons dans le 1er et 2ème paragraphe les termes qui s’apparentent (qui sont proches)
1
au mot « famille » : groupe / clan / tribu 0,5 + 0,5

3. « une famille consanguine » est une famille dont les membres :


- ont un lien de parenté du côté du père 1

4. « celles »  les personnes


2
« elle »  la famille consanguine

5. a) « la famille conjugale : elle se compose du père, de la mère et des enfants.» (§ 2)


 analyse 1
2
b) « La famille consanguine : parfois appelée clan, … » (§ 2)
 dénomination 1

6. D’après le texte, la réunion de plusieurs clans constitue une tribu. 1

7. Dans ce texte, il y a deux types da familles qui s’opposent. Ce sont :


1
- la famille patriarcale 0,5 / - la famille matriarcale 0,5

8. Le titre qui conviendrait mieux au texte est :


1,5
- L’organisation de la famille

9. L’auteur est absent dans ce texte parce que : 0,5


- c’est un texte scientifique ou objectif 0,5 1
- il n’y a pas de pronoms qui renvoient à l’auteur
- il n’y a pas les pronoms : je – moi…

10. Le temps dominant dans ce texte est le présent de l’indicatif. 1


2
C’est un présent de vérité générale. 1

II – Production écrite : (05 points)

La contraction des quatre premiers § :

On peut définir la famille comme étant un groupe, de taille et de structure variable dont les
membres ont des liens de parenté par le sang ou par l’alliance.
La physionomie de la famille varie selon le type de relations qui existent entre ses
divers membres. Selon le critère, on distingue communément deux grandes catégories de
familles :
- la famille conjugale : elle se compose du père, de la mère et des enfants ;
la famille consanguine : parfois appelée clan, elle est toujours plus étendue puisqu’elle
se compose de plusieurs familles conjugales que lient entre elles des liens de
consanguinité. Les clans reposent sur des liens de parenté qui existent entre les
hommes de différentes générations. Plusieurs clans peuvent constituer une tribu.
Un autre critère influe également sur l’organisation familiale. Il s’agit de l’exercice de
l’autorité. En règle générale, une hiérarchie s’instaure dans la famille entre les personnes qui
donnent des ordres et celles qui leur obéissent. Cette organisation de l’autorité donne
naissance à des types de familles fort différents. Trois exemples peuvent être cités.
Ainsi, la famille est dite « patriarcale » lorsque le plus âgé de la famille dirige les autres
membres en raison des qualités (généralement de sagesse et d’expérience) que l’on
impute à l’âge.

On peut définir la famille comme étant un groupe dont les membres ont des liens de
parenté par le sang ou par l’alliance.
La physionomie de la famille varie selon le type de relations qui existent entre ses
membres. On distingue deux catégories de familles : la famille conjugale et la famille
consanguine.

Un autre critère influe sur l’organisation familiale. Il s’agit de l’exercice de l’autorité. Une
hiérarchie s’instaure dans la famille entre les personnes qui donnent des ordres et celles qui
leur obéissent. Cette organisation de l’autorité donne naissance à trois types de familles.
Ainsi, la famille est dite « patriarcale » lorsque le plus âgé de la famille dirige les autres
membres.