Vous êtes sur la page 1sur 4

Il est dit que Création est condamnée, maudite.

Le monde naquit du chaos et un jour il retombera, retournant à cela même qui l'a vue naître. Toutes
les œuvres des hommes, des dieux et tout les esprits de Création ne seront plus. C'est ainsi que
l'histoire se terminera, disent-ils, et rien, pas même le plus puissant des Élu ne pourras changer ce
futur. Ceci est l'histoire malheureuse qui est la pierre angulaire de cette ère déchue. C'est la raison
pour laquelle le monde vit maintenant dans un Age des Chagrins.

Mais il n'en fut pas toujours ainsi.

L'Age des Exaltés :


En des temps immémoriaux, dans l'immensité absolue précédant l'histoire, les dieux du Ciel
créèrent des champions, hérauts de leur pouvoir et de leur gloire, menant guerres et batailles en leur
nom. Ces héroïques hommes et femmes de par leur statue d'être élevé étaient nommés Exaltés. Pour
leurs services, les dieux donnèrent aux Exaltés règne sur toute Création, tout peuple, tous les
animaux et esprit y vivant. L'entièreté des terres qu'ils pouvaient voir et saisir étaient leurs. Leur
décret avancé, les dieux du Ciel se retirèrent à Yu-Shan, la cité Céleste, et laissèrent le monde des
hommes entre les mains des Exaltés.

Les Exaltés étaient nombreux, leurs pouvoirs aussi divers et unique que les dieux qui les leurs
avaient conférés. Cependant, une caste, les Exaltés Solaires s'est élevée des rangs des Élu se plaçant
comme leurs maîtres. Avec leurs compétences et pouvoirs sans pareils, les Solaires conquirent
chaque parcelles de Création. Avec leur magie et sorcellerie sans commune mesure, ils firent naître
un glorieux Premier Age.

Ce Premier Age fut un âge de gloire et de merveille depuis longtemps perdu. Ces splendeurs
jaillissaient des mains et des esprits des Exaltés Solaire qui gouvernèrent le monde, ses dieux et ses
Élus en maîtres bienveillant durant cinq millénaires.

Mais alors, quelque chose tourna au cauchemar.

Les Solaires eurent œuvré durant des millénaires sous la présence indicible d'une puissante
malédiction apposé sur eux par les ennemies vaincus des dieux. Avec le temps les Solaires devinrent
mauvais, trompeurs et fous. Leur magnanimité devint rancune et leur justice tyrannie. Ils se mirent à
se retourner contre leurs sujets mais aussi les uns contre les autres. Le monde fut rapidement
menacé par les mêmes magies et machinations que les Solaires avaient jusqu'alors mis en œuvre
pour le protéger. Alors que la guerre civile menaçait, les autre Exaltés n’eurent d'autre choix que de
destituer leurs maîtres. Les Sang-Dragons se levèrent contre les Solaires, les abattirent un à un,
célébrant le revirement.

La plupart des Solaires furent assassinés, leurs Essences, garantes de leur puissance, pouvoir et
réincarnation, scellés au loin dans une Prison de Jade. Mais certain échappèrent à ce premier
soulèvement, et dans les décennies qui suivirent les survivants menèrent de terribles guerres contre
les usurpateurs. Durant cette époque, la plupart de la magie du Premier Age fut perdu, utilisée ou
détruite dans des actes de vengeance aux conséquences parfois cataclysmiques. Finalement, arriva
le moment où le dernier des Solaires fut traqué et tué, et avec lui mourut le Premier Age.

Hélas, rien ne dure éternellement.

La chute des Solaires laissa de leur Royaume une ruine fumante. La malédiction qui avait rongé
leur être finît aussi rongé leur œuvre. Sans les Solaires pour maintenir les mécanismes ésotériques
qui parcouraient leur monde, le Royaume commença à se briser. Ce ne fut pas une rupture lente et
progressive, mais une agonie telle les derniers affres d'une bêtes mortellement blessée. Des villes
s'effondraient. Les Manses faisait pleuvoir du souffre sur les cultures. Des montagnes s'enterraient,
emportant avec elles des nations entières. Des îles s'effondraient dans les flots, la magie les ayant
fait naître se démantelant. Les Sidéraux, alliés des Sang-Dragons, aidèrent à stabiliser le monde face
au Premier Age mourant. Finalement, le monde survécu, bien que considérablement meurtri.

Des ruines, les Sang-Dragons mirent en place une junte militaire et régnèrent pendant des siècles.
Leur règne n'avait certes pas la grandeur du Royaume éclatant des Solaires mais il était aussi
exempt de l'horreur et de la folie qui ont annoncé sa chute.

Les Sidéraux, un puissant groupe d'Exaltés Célestes, étaient les maîtres d’œuvre de l'Usurpation.
Après avoir aidé les Sang-Dragons à accéder au pouvoir, les Sidéraux s'effacèrent des pages de
l'histoire, détruisant les traces de leur propre existence allant jusqu'à distordre les étoiles présentes
dans le ciel pour se mener dans l'oubli. Pour maintenir leur influence, les Sidéraux établirent la
Philosophie Immaculée, une religion prônant la perfection spirituelle des Sang-Dragons. Se
présentant comme des moines et servant de la Philosophie, les Sidéraux s’immiscèrent dans les
ombres de la politique des Sang-Dragons.

Les Sidéraux gardèrent une surveillance accrue pour les quelques Solaires qui continuait à renaître
dans le monde. A l'aide d'une puissante astrologie et d'instruments de détection mystique, les
Sidéraux guidaient des groupes d'intervention Sang-Dragons pour détruire les nouveaux Solaires
naissant avant qu'ils n'aient la chance de gagner en puissance. Ces groupes furent nommé la Chasse
Sauvage, et leurs inquisitions devint inséparable de la Philosophie Immaculée. Durant des siècles, la
Chasse Sauvage traqua, captura et tua des Exaltés Solaires en toute impunité.

La Ruine sortant des Ténèbres :

Puis vint la Grande Contagion.

Une maladie virulente se répandant par le sang et la respiration, la Grande Contagion étendit son
noir suaire à travers Création. Quatre-vingt-dix pourcent des êtres vivants périrent. Il n'y avait
aucun remède, personne pour brûler les corps. Les villes étaient emplies de cadavre et les cris des
endeuillés laissèrent rapidement place au silence. Les survivants pensaient alors vivre leurs heures
les plus sombres. Si seulement…

Création, comme il a été dit, est voué à tomber dans le chaos qui l'a vu naître. Le Sauvage, chaos
précurseur inachevé de la réalité, borde Création qui flotte dessus telle une île. Le Sauvage lape les
les pourtours du monde, à jamais grignotant sa lisière, mais toujours retenu par la solide substance
des croyances des hommes et les protections mystiques écho lointain du Royaume Solaire.

La Grande Contagion mit fin à cet état des choses. Des nations entières tombèrent en ruine, et ceux
chargé de déchaîner les enchantements protecteurs du Royaume moururent en poste. Les bordures
de Création fracturé et brisé, le Sauvage se répandit. Avec lui vint les armées du Beau Peuple qui
était jusqu'alors tapis au delà des confins du monde, observant, attendant, affamés…

Le Beau Peuple envahit les terres en des hordes infinies. Le Sauvage, tempêtes et tourbillons de pur
chaos les suivait défigurant à jamais le paysage. Des pans entier de Création s'effondrèrent perdu à
jamais. Les mers et les terres furent remodelées et partout où le Beau Peuple passait, Création était
laissé distordu. Les Exaltés, assiégés, aux rangs ravagé par la Contagion épuisèrent encore plus la
magie perdue du Premier Age afin de repousser les légions du chaos. Pas même les puissant Exaltés
Lunaire, ancien compagnons des Solaires, ne pouvait faire plus que ralentir l'avancée monstrueuse.

Tandis que les armées du Beau Peuple marchaient vers le centre de Création, une officier Sang-
Dragon brava les défenses quasi-impénétrables d'un ancien système d'armement Solaire. Peut-être
était-ce la chance ou le destin mais elle réussît à sortir de sa torpeur une des armes les plus
puissantes que le monde est jamais porté, et à en prendre le contrôle. Avec le pouvoir du Réseaux de
Défense du Royaume, elle annihila les cohortes du Beau Peuple, les renvoyant hurlant et tempêtant
hors de Création.

Avec le contrôle du Réseaux de Défense du Royaume l’officier était désormais devenu la plus
puissante entité de Création. Il ne restait alors presque rien du vieux Shogunat qu’elle avait servi, le
Shogun et la plupart de ses descendants étaient désormais morts. Avec force et fureur, des mains de
ses ennemis elle saisit les restes de son monde et fit jurer un serment de fidélité aux autres. Depuis
son île au centre de Création elle consolida ressources et alliances, s'autoproclamant Impératrice.

La Naissance du Royaume :

Par le biais d'alliances et coups politiques, l'Impératrice Écarlate mit ses ennemis à genoux. Au
travers de mariages et liaisons, elle donna naissance à une dynastie de héros qui formèrent les
petites et grandes Maisons par lesquelles l'Impératrice magnifia son pouvoir. Pour rester au pouvoir
elle monta ses enfants les uns contres les autres avec des promesses sans fin de pouvoir, d'argent et
de faveur. Au fils du temps elle emplit ses légions de soldat, commandant de sa propre Maison et de
celles de ses plus proches enfants. En quelques décennies ses forces marchèrent sur toutes les terres
hors de son île, les Abords, forçant ses ennemies à s’agenouiller devant elle.

Face aux conquêtes de l'Impératrice seule une coalition de héros dans l'Est réussit à résister aux
conquêtes de l'Impératrice. Pour le reste, uniquement les royaumes barbares reculés des Lunaires
échappèrent a son emprise. Jurant mort et destruction à ses ennemies l'Impératrice émailla les
frontières de son empire avec ses légions et entreprit de drainer les terres conquises de leurs
ressources afin que son Royaume prospère et grandisse en retour.

Au travers des siècles l'Impératrice garda les Sidéraux proche d'elle. Leurs conseils et leur
protection lui furent d'une grande aide dans la gestion de son puissant royaume. En retour de leurs
services elle fit de la Philosophie Immaculée la religion d’état de l'empire, tandis qu'au travers de
l'Ordre Immaculée les Sidéraux maintinrent la Chasse Sauvage. Durant les sept cent soixante-trois
ans de son règne jamais la Chasse Sauvage ne faiblit et sa Dynastie n'eut de cesse de grandir,
devenant toujours plus vaste et plus puissante au cœur de Création.

Le Temps du Tumulte :

Il y a cinq ans l'Impératrice disparut. Dans la nuit qui suivit, l'Empire commença déjà a se
détériorer. Au travers de sa puissante sorcellerie l’Impératrice avait prévu de vivre et régner pour
toujours. Avec aucun ordre de succession, le Royaume entra dans le chaos. Certains avancent que
l'Impératrice a été assassinés ou consumé par la magie qui l’a rendu si terrifiante. D'autre pensent
qu'elle observe tapis dans l'ombre ceux qui tenteraient de prendre sa place, ou encore qu’elle aurait
transcendé son être et laissé son Empire derrière elle. Il y a des rumeurs à n'en plus finir, mais une
chose était sûre : l'Impératrice n'était plus et son trône demeurait vacant.

Les Grandes Maisons de la Dynastie Écarlate, chacune cherchant à s'emparer du trône,


commencèrent à rassembler leurs forces. Des légions furent remobilisées depuis les frontières, les
territoires conquis furent saigné de leur ressources et les héros du Royaume furent rappelés de leur
Veille pour porter les bannières de leur famille. Une impasse politique mena a l'institution d'un
Régent au trône pendant que les Maisons assemblaient leurs ressources et manœuvraient leurs
forces, construisant des alliances et garnissant les réceptions de leurs ennemies d'espions et de
traîtres. Les forêt étaient dépouillées pour construire navires et armes de sièges, des machines de
guerre se batissaient en secret, les anciens sortilèges étaient incantés et les vieilles haches de guerre
déterrées. Sorties de leur léthargie, débarrassées de leur rouille, affûtées à nouveau...

Pendant ce temps, le rappel massif des troupes du Royaume a laissé certaines frontières de l'empire
avec un strict minimum d'effectif souvent composé de soldats peu entraînés et de conscrits forcé à
servir. Sentant les défenses militaires et mystiques du Royaume affaiblies, nombre de sujets asservis
à la Dynastie commencèrent à ne plus verser leur tribut ou encore pour certains à entrer
ouvertement en rébellion. De leur côté, les Exaltés Lunaires qui menaient depuis toujours une
longue et âpre guerre contre les Sang-Dragons intensifièrent leurs attaques.

Des hordes de barbare surgirent des lointaines terres des Abords pour tester la force des légions
restantes pendant que les anciens ennemies du Royaume dévoilèrent de nouvelles puissances depuis
les terres au-delà des frontières.

Mais la disparition de l'Impératrice présageait de bien plus grandes conséquences.

Au cœur impie des Terres Ravagées le Seigneur de la Mort, Masque des Hivers, depuis son trône,
véritable montagne de cadavres humains, à levé une armée de morts contre la cité-état des Épines
qui fut saccagée et conquise. Ses défenseurs Sang-Dragons furent décimés et leurs corps entraînés
au sein du royaume mortifère asservis au Seigneur de la Mort.

De près comme de loin, les ennemies du monde ont commencé a entrer en action testant les chaînes
qui les maintiennent à l'écart. Le Beau Peuple ruminant les souvenirs de leur âpre défaite commence
à répandre des menaces de guerre et entonne des chants guerriers depuis ses septs au sein de
Création et ses forteresses dans les profondeurs du Sauvage. Et pendant ce temps les sombres
seigneurs des Outreterres relâche horreurs et cataclysme comme jamais auparavant.

Le retour des Exaltés Solaires :

Après presque un millénaire de vigilance, la Chasse Sauvage faiblit.

Ceci est le monde dans lequel les Solaires marquent leur retour. Après des siècles les portes de la
Prison de Jade ont été ouvertes avec fracas. Les héros d'antan renaissent à nouveau.

Il a été dit que Création est maudite.

Le monde finira dans le feu et les flammes. Les ténèbres s’abattront. Les mers s’assécheront et les
terres s’effondreront dans la gueule du chaos. Rien ne peut empêcher cette chute.

Les Exaltés Solaires ne sauraient abattre les ennemies des dieux.


Ils ne sauraient maîtriser les rituels qui forgèrent le monde.
Il ne sauraient jamais revenir de leur mort sans fin parmis les étoiles.

Ceci est le monde dans lequel les Solaires marquent leur retour.
Mais le sauveront-ils ou le conduiront-ils à sa perte ?