Vous êtes sur la page 1sur 5

La portée

L'objectif et l'utilité d'une portée est de pouvoir écrire et donc lire la musique.
Une portée se traduit par le tracé de 5 lignes horizontales et parallèles donnant ainsi naissance à 4
interlignes. La portée se lit de bas en haut : la première ligne est donc celle du bas et la cinquième
étant celle du haut.

Sur cette portée vont figurer un ensemble de symboles musicaux comme les clefs, les notes, les
altérations... Ces symboles vont s'inscrire sur ces lignes ou interlignes. Les notes bien entendu vont
se placer sur cette portée. A l'aide (également et principalement de la clef qui donne la note de
référence), la portée permettra donc de définir la hauteur des sons, donc des notes.

La portée n'est pas limitée à 5 lignes : des lignes supplémentaires peuvent être rajoutées Le nombre
de lignes supplémentaires n’est pas limité. On évitera toutefois d’en écrire trop : dans ce cas, on
pourra changer de clef pour faciliter la lecture des notes concernées.

Exemple de lignes supplémentaires supérieures et inférieures

Lorsqu'un instrument utilise deux portées (comme le piano), on les réunit grâce à une accolade.

Ce qu'il faut retenir ...


• Une portée se compose de 5 lignes et de 4 interlignes et permet de définir la hauteur des
sons, donc des notes
• Elle se lit de bas en haut
• Elle permet de définir la hauteur des sons
• On peut rajouter des lignes supplémentaires pour aller au delà des limites de la portée
Sept notes
Il existe sept notes que tout le monde connait : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si. Il n'en existe pas
d'autres. Ces notes peuvent être modifiée (plus précisément la hauteur du son) par les altérations
telles que le # (dièse) ou le b (bémol).
Cette notation française des notes (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si) a été initiée par le moine italien
Guido d'Arezzo (XIème siècle) en s'inspirant d'un chant religieux latin : l'Hymne de Saint Jean-
Baptiste. La première syllabe de chaque vers correspond à une note et c'est pour cela que le Do se
dit également Ut (clef d'Ut).

Hymne de Saint Jean-


Baptiste
Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum
Famuli tuorum
Solve polluti
Labii reatum
Sancte Iohannes

Noms des notes (notation française et internationale)


On distingue principalement des notations : la notation française (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si) et
la notation internationale (C, D, E, F, G, A et B). Dans de nombreux relevés ou partitions, cette
notation est utilisée pour les accords. Il est donc promordial de connaître les deux notations.
Le fait de nommer les notes de musique par les lettres de l'alphabet date de l'antiquité. Le tableau ci-
dessous récapitule les sept notes dans les deux notations possibles.

Notation Anglo-
Notation Française
saxone
Do (Ut) C
Ré D
Mi E
Fa F
Sol G
La A
Si B
Écriture des notes
Les notes sont représentées par des signes en forme de petits cercles.
Les notes se placent sur les lignes ou dans les interlignes de la portée.
La position des notes sur la portée indique la hauteur du son. Leur forme indique la durée de ce son.

Hauteur des sons


À chaque nouvelle ligne ou interligne immédiatement supérieure, la note sera la suivante des 7.
Inversement, à chaque nouvelle ligne ou interligne immédiatement inférieure, la note sera la
précédente des 7.
Quand le nom d'une note est écrit sur la portée, les autres notes se déduisent de celle-ci :

Durée des sons


Pour indiquer la durée des sons musicaux, on donne aux notes différentes formes appelées figures
de notes. Chaque figure de note représente une durée ou valeur déterminée d'où le nom de valeur
de note.Il y a sept valeurs de note. Chaque figure de note vaut la moitié de la figure précédente.
La ronde
La blanche
La noire
La croche
La double croche
La triple croche
La quadruple croche
Les clés

Pour éviter l'abus de lignes supplémentaires sur la portée, qui rendrait la lecture difficile, on utilise
des clés.
La clé se place en tête de chaque portée et toujours sur la même ligne. Elle donne son nom à toutes
les notes placées sur cette même ligne et détermine l'emplacement des autres notes par rapport à
cette ligne.
Les clés sont au nombre de 7 :
- clé de Fa 4 (Fa 4ème ligne)
- clé de Fa 3 (Fa 3ème ligne)
- clé d'Ut 4 (Do 4ème ligne)
- clé d'Ut 3 (Do 3ème ligne)
- clé d'Ut 2 (Do 2ème ligne)
- clé d'Ut 1 (Do 1ème ligne)
- clé de Sol (Sol 2ème ligne)

Les numéros des lignes sont ceux de la portée. Les deux clés les plus utilisées sont les clés de Sol et
de Fa 4ème ligne. Les autres clés sont utilisées pour certaines voix ou instruments de musique.

Il y a trois dessins pour représenter l'ensemble des clés :

Clé de Sol : Clé d'Ut : Clé de Fa:

On aura ainsi la possibilité d'écrire, pour un même Do:

Placées sur la portée, les clés permettent de nommer les not


es.

La clé indique, par son dessin et sa position sur la portée, le nom des notes qui la suivront.

Exemple :

Il s'agit d'une clé d'Ut et elle est placée sur la 3ème ligne. La note placée sur cette ligne est donc un
Do. Les autres notes se déduisent de celle-là.
La mesure
Dans la pratique, on divise les pièces musicales en durées normalement égales appelées mesures.
Elles permettent aux musiciens de se repérer dans un morceau et de localiser (en l'absence
d'annotation spécifique) les temps forts des temps faibles.
Chaque mesure est délimitée par une barre appelée barre de mesure qui traverse verticalement la
portée :

La fin d'un morceau de musique s'indique par une barre plus épaisse ou par une double barre.

Les temps
Les mesures se divisent en périodes de durée égale appelées temps.
On obtient alors, par exemple, des mesures à deux, trois ou quatre temps.

La signature de temps
La signature de temps (ou indication de mesure) se situe au début du morceau ou d'une section
musicale (et/ou rythmique), et immédiatement après la clé. Elle s'écrit à l'aide de deux chiffres
superposés qui constituent la fraction indicatrice de la mesure. Ces deux chiffres sont inscrits dans
la portée.

· Le numérateur (chiffre du dessus) indique le nombre de temps ou le nombre d'unités de temps


qui compose les mesures. Il donne la quantité de valeurs contenues dans la mesure.

· Le dénominateur (chiffre du dessous) indique l'unité de temps, la valeur formant chaque


temps.
Le dénominateur peut être :

- le 1 qui représente la ronde


- le 2 qui représente la blanche (il en faut 2 pour faire une ronde)
- le 4 qui représente la noire (il en faut 4 pour faire une ronde)
- le 8 qui représente la croche (il en faut 8 pour faire une ronde).

Exemple : la mesure 3/4


- le 3 en numérateur correspond à 3 unités de temps
- le 4 en dénominateur représente la noire
> Donc une mesure à 3/4 représente 3 noires par mesure