Vous êtes sur la page 1sur 2

Prise en charge globale

Prothèse fixée
de grande étendue
• contribuer à une amélioration de la tements et retraitements endodontiques
qualité de vie de la patiente en tenant ont été entrepris. Des inlay-cores anato-
compte de sa demande esthétique miques et des reconstitutions corono-
par une prise en charge globale. radiculaires fibrées ont été réalisés afin de
préserver l’étanchéité des obturations en-
Solutions thérapeutiques dodontiques et de permettre les recons-
tructions prothétiques transitoires.
• Au maxillaire Les préparations prothétiques ont été
Une solution par prothèses fixées à réalisées et des couronnes provisoires
Antonin HENNEQUIN pont restaurant la totalité de l’arcade ont été confectionnées au fauteuil en
AHU-PH Prothèses
© Initiatives Santé, 2018

maxillaire a retenu l’attention du prati- utilisant une technique par isomoulage


cien et de la patiente. et à l’aide de résine autopolymérisante.
Rémi ESCLASSAN Il a été décidé de conserver le même
MCU-PH Prothèses
• À la mandibule rapport interarcade lors de la réalisation
Compte tenu du volume des pertes de des prothèses transitoires de deuxième
Florent DESTRUHAUT substance dentaire des groupes prémolo- génération.
MCU-PH Prothèses molaires mandibulaires, il a été proposé
Toulouse et accepté de réaliser des couronnes • Restauration prothétique transitoire
conjointes de 34 à 37 et de 44 à 47. et chirurgie plastique parodontale
Cah Prothèse 2016;175:18-27 Des couronnes transitoires de laboratoire
ont été fabriquées à partir du wax-up
Planification thérapeutique diagnostique (fig. 3). Une chirurgie
Elle comprenait quatre étapes : parodontale a alors été réalisée à l’aide
Le cas clinique • la première consistait en la collecte des d’un bistouri électrique et les prothèses
Anamnèse générale données issues de l’anamnèse, des transitoires de 11 et 21 ont été réadaptées
Une patiente de 45 ans consulte pour examens clinique et radiologique et de à l’aide de résine autopolymérisante.
raison esthétique (fig. 1 et 2). l’étude des modèles sur articulateur ; Une cicatrisation et une maturation
• la deuxième en un assainissement pa- parodontales ont ensuite été attendues
• Les objectifs du traitement rodontal, une motivation à l’hygiène, des avant de passer à l’étape prothétique
Ils devaient répondre aux éléments soins chirurgicaux et endodontiques ; d’usage (fig. 4).
significatifs suivants : • la troisième correspondait à la réali-
• sur le plan fonctionnel : sation de prothèses conjointes tran- • Restauration prothétique d’usage
- rétablir une occlusion d’intercuspida- sitoires de deuxième génération réa- Des couronnes céramo-céramiques ont
tion maximale (OIM) stable et confor- lisées au laboratoire ; été réalisées et posées secteur par sec-
table en maintenant la dimension ver- • la quatrième consistait, après valida- teur (sextants). Les réalisations ont été
ticale d’occlusion existante, tion clinique au bout de plusieurs mois fractionnées. Les secteurs postérieurs
- rétablir une fonction occlusale préser- de l’étape prothétique transitoire et ont d’abord été réalisés : les secteurs
vant l’équilibre de l’appareil manduca- de la cicatrisation tant endodontique 1/4 (fig. 5) puis les secteurs 2/3 (fig. 6)
teur et assurant de façon optimale les que parodontale, en l’élaboration de ont été scellés avant l’essayage prothé-
différentes fonctions orofaciales (dé- prothèses conjointes d’usage par réa- tique et le scellement au niveau du bloc
glutition, phonation et mastication) ; lisations fractionnées. incisivo-canin (fig. 7 et 8). Le réglage
• redonner une harmonie au sourire par fonctionnel du guide antérieur était es-
un travail restaurateur sur la morphologie • Soins pré-prothétiques et sentiel afin de réaliser des trajets tra-
dentaire et la teinte et par un modelage restauration prothétique transitoire vaillants répartis convenablement sur
parodontal d’alignement des collets ; Après assainissement parodontal, des trai- les faces palatines de 13 à 23 lors des

50
mouvements excursifs mandibulaires sans interfé- plinaire. Il est indispensable d’intégrer au sein de la
rences postérieures non travaillantes. démarche pré-prothétique une réflexion occlusale
rationnelle et élaborée afin de pouvoir prévoir et
reproduire, lors de la restauration prothétique, l’en-
Conclusion
d’une restauration fiable et pérenne. 
semble des critères occluso-architecturaux garants
La réussite prothétique ne peut être obtenue
qu’avec une prise en charge globale et multidisci-
© Initiatives Santé, 2018

1 et 2 Vue cliniques
sagittales droite et gauche
des rapports mandibulo-
maxillaires.
3 Couronnes transitoires
de laboratoire (deuxième
génération).
4 Contrôle de la
cicatrisation parodontale
(2 mois après chirurgie
parodontale soustractive).
5 et 6 Réalisation des
couronnes céramo-
céramiques au niveau des
groupes prémolo-molaires
droits et gauches.
7 et 8 Inlay-cores
anatomiques de 13 à 22
avant scellement
et situation postopératoire
au bout de 15 jours en vue
frontale.

51