Vous êtes sur la page 1sur 14

Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades

Chapitre 5 : Transmission de puissance par engrenages

1. Introduction :

Les engrenages sont des composants mécaniques essentiels. Ils


font partie des systèmes de transmission de puissance les plus
utilisés, les plus résistants et les plus durables.

Ils sont normalisés et fabriqués avec la norme internationale


ISO présentent l'avantage d'être facilement interchangeables
et permettent des possibilités de fabrication plus économiques
(conception type, méthodes de calcul normalisées, taillage et
contrôle automatisés, équipements standard).

2. Différents
Lorsqu'il Types D'engrenages
s'agit d'engrenages –Dessins
pour très grandes Normalisés-
séries
Schématisations
(automobiles...) : s'écartent de ces standards
les constructeurs
afin d'optimiser
2.1- Les les coûts.
engrenages droits (ou parallèles) à denture droite :
Ce sont les plus simples et les plus économiques. Ils sont utilisés pour transmettre la
puissance entre deux arbres parallèles. Les dents des deux roues de l'engrenage sont
parallèles à l'axe de rotation des arbres.

NOM DESSINS NORMALISÉ SCHÉMATISATION


ENGRENAGE EXTÉRIEUR
ENGRENAGE INTÉRIEUR
PIGNON-CRÉMAILLÈRE

A.U. : 2014-2015 -29-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades

2.2- Les engrenages droits (ou parallèles) à denture hélicoïdale :


De même usage que les précédents, ils sont très utilisés en transmission de puissance ; les
dents des roues sont inclinées par rapport à l'axe de rotation des deux arbres. Ils sont plus
performants que les précédents et aussi plus silencieux.

NOM DESSIN NORMALISÉ SCHÉMATISATION


ENGRENAGE DROIT À DENTURE HÉLICOÏDALE

2.3- Les engrenages coniques ou concourants :


Les dents sont taillées dans des surfaces coniques. Ils sont utilisés pour transmettre la
puissance entre des arbres concourants, perpendiculaires ou non (engrenages dont les axes
sont concourants). La denture peut être droite mais aussi hélicoïdale ou spirale.

NOM DESSINS NORMALISÉ SCHÉMATISATION


ENGRENAGE CONIQUE À
DENTURE DROITE
ENGRENAGE CONIQUE À
DENTURE SPIRALE

A.U. : 2014-2015 -30-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades

2.4- Les engrenages roue et vis sans fin :


La transmission est effectuée entre deux arbres orthogonaux (perpendiculaires mais non
concourants). Ces engrenages permettent de grands rapports de réduction (jusqu'à 1/200)

Contrepartie : un glissement et un frottement important provoquent un rendement


médiocre. Ils exigent une bonne lubrification et des couples de matériaux à faible frottement
(exemple : vis en acier avec roue en bronze).

NOM DESSINS NORMALISÉ SCHÉMATISATION


VIS SANS FIN AVEC ROUE
CYLINDRIQUE
VIS SANS FIN TANGENTE

AVEC ROUE CREUSE


VIS SANS FIN GLOBIQUE AVEC
ROUE CREUSE

2.5- Les engrenages hypoïdes :


Ils sont à mi-chemin entre les engrenages coniques et les systèmes roue et vis sans fin. Les
axes des roues sont orthogonaux (perpendiculaires mais non concourants). Les surfaces
primitives sont des hyperboloïdes et non des cônes. Le glissement entre les dents étant élevé,
ces engrenages exigent une bonne lubrification.

A.U. : 2014-2015 -31-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
NOM DESSIN NORMALISÉ SCHÉMATISATION

Elle est analogue à


ENGRENAGE HYPOÏDE

celle des engrenages


coniques.

2.6- Les engrenages gauches :


Les engrenages gauches réalisent la transmission entre des arbres perpendiculaires ou
obliques situés dans des plans différents. Ils sont surtout utilisés pour transmettre un
mouvement ou de très faibles charges.

NOM DESSIN NORMALISÉ SCHÉMATISATION


ENGRENAGE GAUCHE

3. Engrenages droits à denture droite :


3.1- Définitions - terminologie et principaux symboles normalisés (NF ISO 701) :

Fig. 1 Symbole et vocabulaire utilisés pour décrire la forme de la denture (denture normale)
A.U. : 2014-2015 -32-
Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
a- Module m :
Le module m choisi parmi les modules normalisés est déterminé par un calcul de résistance
des matériaux. (La dent est sollicitée à la flexion simple).

La relation permettant le calcul du module : m  2.34


Ft Ft : effort tangentiel sur la dent
k  Rpe k : coefficient de largeur de denture

Rpe : résistance pratique à


Valeurs normalisées du module m
l’extension
valeurs principales en mm valeurs secondaires en mm

0,06 0,25 1,25 5 20 0,07 0,28 1,125 5,5 22

0,08 0,30 1,5 6 25 0,09 0,35 1,375 7 28

0,10 0,40 2 8 32 0,11 0,45 1,75 9 36

0,12 0,50 2,5 10 40 0,14 0,55 2,75 11 45

0,15 0,75 3 12 50 0,18 0,7 3,5 14 55

0,20 1,0 4 16 60 0,22 0,9 4,5 18 70

b- Caractéristiques des engrenages droits à denture droite :


Les caractéristiques sont récapitulées dans le tableau suivant :

Principales caractéristiques des engrenages

droits (ou parallèles) à denture droite

Caractéristique ou Symbole Observations et formules usuelles


terme normalisé

(NF ISO 701)*

entraxe a a = r1+r2 =  (d1+d2) =  m (Z1+Z2)

largeur de denture b b = km (avec 7  k  12)

vitesse angulaire  en rad.s-1 ;  = N/30

nombre de tours n -1
n en tours par minute ou tr.min

nombre de dents Z Z1 (roue1) et Z2 (roue 2)

module m nombre normalisés; voir tableaux des


valeurs

pas (pas primitif) p p = m (remarque p1 = p2 = p)

diamètre primitif d d1= m Z1 ; d2= m Z2

A.U. : 2014-2015 -33-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
diamètre de tête da da = d + 2m = d + 2ha

diamètre de pied df df = d -2,5m = d - 2hf

Saillie ha ha = m

Creux hf hf = 1,25m

hauteur de dent h h = 2,25m = ha + hf

épaisseur de la dent s s1 = e1 =s2 =e2 =  π.m (si jeu nul...)

intervalle e s1 + e1 = s2 + e2 = p

angle de pression  valeur usuelle:  = 20°

diamètre de base db db = d.cos

pas de base pb pb = p.cos

c- Ligne d'engrènement ou ligne de pression T1T2 :


Tangente aux deux cercles de base, c'est la ligne qui porte (en permanence) l'effort de contact
s'exerçant entre les deux roues. Le point de contact (M) entre les dents est toujours situé sur
cette ligne. La tangente en M aux deux profils en contact est toujours perpendiculaire à T1T2.

Fig. 2 : Ligne d’engrènement

d- Angle de pression α :
Autre caractéristique importante, il définit l'inclinaison de la droite de pression T 1T2 (ainsi
que l'action de contact exercée entre les roues), mais aussi la forme de la dent.

 = 20° est la valeur la plus utilisée,  = 14°30' est utilisé en remplacement d'engrenages
anciens, α = 25° est un standard aux USA.

A.U. : 2014-2015 -34-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades

e- Problèmes de l'engrènement, phénomène d'interférence :


Il y a interférence lorsque le sommet de la dent d'une roue rencontre le fond d'une dent de
l'autre roue. Au moment du taillage ce défaut est caractérisé par un usinage parasite du pied
de la dent.

D'une manière générale l'interférence est évitée si : 


ra  rb + a 2 sin 2
2

1/2
où a est l'entraxe.

Avec  = 20°, si les deux roues ont plus de 17 dents, il n'y a pas de risque d'interférence.
Pour un système pignon-crémaillère, l'interférence est évitée si Z1 18. Un nombre de dents
Z1 inférieur à 13 est à éviter.

Nombre de dents évitant le phénomène d'interférence (  = 20°, dentures non corrigées)

Nombre de dents du pignon Z1 13 14 15 16 17

Nombre maximum de dents pour la 16 26 45 101 1309


roue Z2

f- Cas des roues intérieures et des crémaillères :

Fig. 3 : Cas d’un pignon et d’une roue intérieure Fig. 4: Cas d’un pignon et d’une crémaillère

4. Engrenages droits (ou parallèles) à denture hélicoïdale :


4.1- Comparaison entre dentures droites et dentures hélicoïdales :
Avantage de la denture hélicoïdale : transmission plus souple, plus progressive et moins
bruyante. Conduite plus grande (2, 3 ou 4 couples de dents toujours en prise). Transmission
d'efforts importants, vitesses élevées.
A.U. : 2014-2015 -35-
Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
Inconvénients : efforts parasites supplémentaires dus à l'angle d'hélice (force axiale sur les
paliers de l'arbre) et rendement un peu moins bon.

4.2- Définitions et caractéristiques :

Fig. 5: Définition des principales caractéristiques

Principales caractéristiques des engrenages

droits (ou parallèles) à denture hélicoïdale

Caractéristiques Symbole ISO Observations et formules usuelles

angle d'hélice  1 = -2 ; valeurs usuelles: 15°<30°

sens de l'hélice si la roue 1 à une hélice à droite, alors la


roue 2 à une hélice à gauche, d'où 1 = -
2

vitesse angulaire  en rad.s-1 ;  = N/30

nombre de tours n n en tours par minute ou tr.min-1

Entraxe a a = r1+r2 = (d1+d2)

=  mt(Z1+Z2)=  mn (Z1+Z2)/cos

A.U. : 2014-2015 -36-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
nombre de dents Z Z1 (roue1) et Z2 (roue 2)

module réel (ou normal) mn nombre normalisés; voir tableaux des


valeurs

pas réel (ou normal) pn pn = mn (remarque pn1 = pn2 = pn)

module apparent mt mt = mn/cos (augmente avec la valeur


deβ

pas apparent pt pt = pn/cos= mt

diamètre primitif d d1= mt.Z1 ; d2= mt.Z2

diamètre de tête da da = d + 2mn = d + 2ha

diamètre de pied df df = d -2,5mn = d - 2hf

Saillie ha ha = mn

Creux hf hf = 1,25mn

hauteur de dent h h = 2,25mn = ha + hf

épaisseur de la dent s s1 = e1 =s2 =e2 =  π .m (si jeu nul...)

Intervalle e s1 + e1 = s2 + e2 = p

angle de pression réel n valeur usuelle:  = 20°

angle de pression apparent t tann = tant.cos

diamètre de base db db = d.cost

pas de base réel pbn pbn = pn.cosn

pas de base apparent pbt pbt = pt.cost

pas axial px px = pt/tan = pn/sin = pz/Z

pas de l'hélice primitive pz pz = d/tan = Z.px

largeur de denture b b > 2mn/sin = 2px

A.U. : 2014-2015 -37-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
5. Caractéristiques des engrenages coniques à denture droite :
La taille et la forme de la dent (module m, pas p, d, da, df, h, ha, hf) sont définies à partir du
plus grand cercle ou sur l'extrémité la plus large de la denture.

Fig. 6: Définition des principales caractéristiques

Principales caractéristiques des engrenages

coniques à denture droite

Caractéristique Symbole ISO Observations et formules usuelles

nombre de dents Z Z1 (roue1) et Z2 (roue 2)

module m nombre normalisés; voir tableaux des


valeurs des engrenages droits à dentures
droites

pas (pas primitif) p p = m (remarque p1 = p2 = p)

angle primitif  1 (roue1) , 2 (roue 2)

rayon primitif r r1= mZ1 = d1 ; r2= mZ2 = d2

diamètre primitif d d1= mZ1 ; d2= mZ2

angle de pression  valeur usuelle:  = 20°

angle de tête a a =  + a

angle de pied f f =  - f

angle saillie a tana = 2m.sin/d

A.U. : 2014-2015 -38-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
angle de creux f tanf = 2.5m.sin/d

angle de hauteur   = a + f

diamètre de tête da da = d + 2m.cos

diamètre de pied df df = d -2,5m.cos

Saillie ha ha = m

Creux hf hf = 1,25m

hauteur de dent h h = 2,25m = ha + hf

Longueur L L = d1/2sin1 = d2/2sin2


génératrice
primitive

largeur de dent b L/4  b  L/3 (raisons de taillage)

.1 + 2 = 90° 1 + 2 < 90 1 + 2 > 90

1 = 2 1 = 90 - 1 1 = 90 - 1

2 = 1 2 = 90 - 2 2 = 90 - 2

6. Engrenages à roue et vis sans fin :


6.1- Caractéristiques cinématiques et géométriques :
Particularité : le rapport des nombres de dents est différent du rapport des diamètres
primitifs, même remarque pour les engrenages hypoïdes.

Les caractéristiques de la roue sont celles d'une roue droite à denture hélicoïdale.

Fig. 7: Principaux paramètres du système roue et vis

A.U. : 2014-2015 -39-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
Principales caractéristiques des engrenages à roue et vis sans fin

Caractéristique Symbole ISO Observations et formules usuelles

nombre de dents de la vis ZV ZV = 1, 2, 3 ...

nombre de dents de la roue ZR ZV + ZR > 40

angle d'hélice de la roue R R + V = 90°

angle d'hélice de la vis v irréversibilité si v < 6 à 10°

sens des hélices le même pour la vis et la roue

module réel roue mn normalisé (voir tableau): mn vis = mn roue

module axial vis mx mx = px/ = mn/cosR =mn/sinV

pas réel roue pn pn = mn

pas apparent roue pt pt = pn/cosR = mt

pas axial de la vis px px = pt (pas axial vis = pas apparent roue)

pas de l'hélice pZ pZ = ZV.px

diamètre primitif vis dV 0,875 0,875


dV = pZ/.tanR et a /3  dV  a /1,7

diamètre primitif roue dR dR= mt ZR

Entraxe a a =  (dV + dR)

angle de pression réel n valeur usuelle: n = 14°30', 20°, 25° et 30°;

angle de pression axial vis x x = t (roue)

diamètre de tête vis daV daV = dV + 2mn

diamètre de pied vis dfV dfV = dV-2,5mn

Saillie ha ha = mn

Creux hf hf = 1,25mn

hauteur de dent h h = 2,25mn = ha + hf

Longueur de la vis L L  5px à 6px

A.U. : 2014-2015 -40-


Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
6.2- Irréversibilité du système roue et vis sans fin :
La vis peut toujours entraîner la roue, par contre l'inverse n'est pas toujours possible. Si
l'angle d'inclinaison de l'hélice R est suffisamment petit (moins de 6° à 10°) le système
devient irréversible et la roue ne peut pas entraîner la vis, il y a blocage en position. Cette
propriété est intéressante pour des dispositifs exigeant un non-retour.

7. Trains classiques :
7.1- Trains à un engrenage à roues extérieures :
Un seul couple de roues en prise (Fig. 8), le rapport de
transmission (r2/1) est égal au rapport inverse des
nombres de dents. Le signe moins (cas de roues
extérieures) indique une inversion du sens de rotation
entre l'entrée et la sortie.

n2  Z1 d
r2/1 = = 2 =- =- 1
n1 1 Z2 d2
Fig. 8: Trains à un engrenage extérieur
Le rapport des couples transmis, en supposant un rendement Error! Bookmark not defined.
est :

C1 n 
 = r2/1 = 2 = 2
C2 n1 1

C1 est le couple sur la roue 1, menante ou motrice,

C2 est le couple sur la roue 2, menée ou réceptrice.

7.2- Trains à un engrenage intérieur :


Un seul couple de roues en prise dont l'une est à
denture intérieure (Fig. 9), le rapport de transmission
Fig. 9 : Trains à un engrenage intérieur
(r2/1) est égal au rapport inverse des nombres de
dents. Pas de signe moins dans ce cas, ce qui indique
que les
n deux
 rouesZtournent
d dans le même sens.
r2/1 = 2 = 2 = 1 = 1
n1 1 Z2 d 2

7.3- Trains à deux engrenages :


Le train se compose de deux couples de roues montés
en série (1 avec 2 et 3 avec 4) (Fig. 10)

Les roues 2 et 3 de l'arbre intermédiaire tournent à la


même vitesse :n2 = n3 = nK
Fig. 10: Trains à deux engrenages
A.U. : 2014-2015 -41-
Module optionnel (Conception Mécanique) ISET Rades
n4 n .n  Z  Z  Z 3 .Z1
r4/1 = = 4 2 =  - 3 . - 1  =
n1 n 3 . n1  Z4   Z2  Z 4 .Z 2

C1 n 
Le rapport des couples transmis est :  = r4/1 = 4 = 4
C4 n1 1

7.4- Trains à n engrenages :

Le train se compose de n couples de roues


montés en série (Fig. 11). Les roues
menantes (1), (3)...(N-1) sont les roues
motrices de chaque couple de roues. Les
roues menées (2), (4)...(N) sont les roues
réceptrices correspondantes.

nN  Zmenantes
= - 1
y
rN/1 = = N
n1 1 Zmenées 
Fig. 11: Trains à n engrenages
Le rapport des couples transmis est :

C1 n 
 = rN/1 = N = N
CN n1 1

A.U. : 2014-2015 -42-