Vous êtes sur la page 1sur 32

Revue internationale des adventistes du septième jour

Av r i l 2 01 6

Dialogue
interconfessionnel
et œcuménisme

14 Notre plus grande 27 Daniel : Les bénédictions


force de l’obéissance
Av r il 2016

E N C O U V E R T U R E
14  C R O YA N C E S

16
F O N D A M E N T A L E S
Dialogue inter- Notre plus grande force
confessionnel et Jordan Stephan
œcuménisme Certains parlent de l’unité, d’autres la vivent.
Ganoune Diop
L e dialogue nous aide à
comprendre et à être compris. 22 V I E
L’implantation d’églises
en 10 leçons
A D V E N T I S T E

Júlio César Leal


Quand la pluie d’en haut et le zèle s’unissent.

8 Jésus est notre exemple



P E R S P E C T I V E M O N D I A L E

Ted N. C. Wilson
La meilleure façon de partager notre foi consiste
24 P A T R I M O I N E
Un pionnier de
l’éducation chrétienne
à refléter le caractère du Christ. Gibson Caesar et Lael Caesar
Il est toujours gratifiant de voir à quel point
12 Une histoire à raconter


M É D I T A T I O N

Ty Gibson
Dieu a dirigé toutes choses.

Une histoire épique en sept actes.

D É PA RT E M E N T S

3 R A P P O R T M O N D I A L 11 S A N T É 27 É T U D E B I B L I Q U E
3 Nouvelles en bref Le virus Zika Daniel
6 Reportage Les bénédictions de
10
Une église en un jour 26 L A B I B L E R É P O N D l’obéissance
Une question
d’esclavage 28 D E S I D É E S
À PA R TA G E R

www.adventistworld.org
Disponible en ligne en 10 langues

Mensuel publié par la Conférence générale des adventistes du septième jour et imprimé par Pacific Press Publishing Association,
à l’usage de l’Église adventiste du septième jour.

2 Adventist World | Avril 2016 C O U V E R T U R E   : B a n a n a S toc k / T h i n k stoc k


Le jeune couple entre moi et le hublot de l’avion
sourit tandis que je me glisse sur mon siège près de
l’allée. Dès que j’ai bouclé ma ceinture, le mari se R apport mond i a l
penche vers moi.
« Bonjour ! Je suis Jim, et voici Amy, me dit-il en
me tendant la main. Heureux de voyager en votre
compagnie ! » Carolina Félix, Division sud-américaine
Inaccoutumé à une telle bienveillance de la part
de voisins de sièges, je lui retourne son sourire, et
leur demande la raison de ce vol. Le joueur de l’année du Brésil
« Nous travaillons pour InterVarsity Christian
Fellowship. Nous nous rendons à un congrès, dit
refuse de
Amy avec chaleur. Et vous ? »
D’un ton las, je lui réponds : « Eh bien, à une
réunion où je dois prendre la parole. » Je ne suis pas
jouer le sabbat
Au foot, un gardien de but étonne
chaud à l’idée de me lancer dans une conversation
théologique. Je suis fatigué, et ne souhaite qu’une le monde sportif de son pays
chose : dormir.
C ost a
En quelques instants, ils arrivent adroitement à
me faire révéler mon identité de pasteur et d’éditeur
adventiste, et découvrent que je vais prêcher dans le
J a i m e

cadre d’un camp-meeting, à trois heures d’avion du


Maryland – de chez moi.
:
P h otos

« Vraiment ? » répondent-ils, les yeux écarquillés


d’un plaisir évident. « Nous permettez-vous de
vous poser quelques questions sur votre foi ? C’est
que, voyez-vous, nous n’avons jamais rencontré un
adventiste en chair et en os. Il y a des tas de choses
que nous aimerions savoir. »
Et s’ensuit ma conversation aérienne que je préfère
entre toutes – un échange profond couvrant le sabbat
du septième jour jusqu’au retour de Jésus, en passant
par le style de vie adventiste. Nous parlons même de
À gauche : Carlos Vitor da Costa Ressurreição, 30 ans, dit que
l’Esprit de prophétie – après qu’un passager âgé de 20
ans installé deux rangées derrière nous (et qui a évi- n’eût été de Dieu, il ne jouerait même pas au foot. À droite : Carlos
demment suivi notre conversation) ait lancé, tout sou- Vitor da Costa Ressurreição, en pleine session d’étirements lors
rire, à Jim et à Amy : « Interrogez-le sur Ellen White ! » d’une pratique avec son équipe, le Longrina Esporte Clube.
Trois heures plus tard, après de nombreuses
questions et une prière fervente, nous nous séparons à

A
l’aéroport, sentant que nous avons fait quelque chose u foot, un gardien de but plein d’avenir a créé tout un émoi dans
que Jésus voulait absolument que nous fassions. le monde sportif du Brésil en annonçant que désormais, il ne
Là dehors, il existe des millions de Jim et d’Amy participera plus aux matchs de foot prévus du coucher du soleil le
– des disciples consacrés de Jésus qui, pour l’instant, vendredi au coucher du soleil le samedi.
font partie d’autres confessions, mais demeurent Carlos Vitor da Costa Ressurreição, 30 ans, a été baptisé au sein de
entièrement attentifs à la voix du grand Berger. l’Église adventiste en décembre dernier. Sa décision, dévoilée lors d’une
« J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette conférence de presse, a déclenché une vague de surprise, de sympathie,
bergerie ; celles-là, il faut aussi que je les amène ; et même de colère chez ses fans et certains commentateurs sportifs qui
elles entendront ma voix » (Jn 10.16), dit Jésus. Mais s’efforcent d’en comprendre la raison.
comment entendront-elles si nous ne commençons La grogne est attribuable en grande partie au fait que Carlos Vitor da
pas de conversations, ne forgeons pas des amitiés, ne Costa Ressurreição, une étoile montante du foot, a effectué de nombreux
partageons pas notre foi ? arrêts clés au cours de la dernière année – ce qui a permis à son équipe, le
Tandis que vous lisez l’article présentant la façon Londrina Esporte Clube, de passer de la série C à la série B dans le Cham-
dont l’Église adventiste s’entretient avec pionnat national brésilien, principal championnat de la ligue de foot au
d’autres confessions dans le monde, pays. Carlos a été nommé joueur de l’année, ce qui lui a valu une offre
priez pour ceux que l’Esprit conduit, d’un club de la série A, le Chapecoense, où son salaire aurait doublé.
en cet instant même, dans une Suite e n p age 4
conversation avec vous.

Avril 2016 | Adventist World 3


R apport mond i a l

Selon le journal Lance!, Carlos a Vitor da Costa Ressurreição. reporter lui a demandé lors de la confé-
refusé cette offre parce qu’il lui aurait « En peu de temps, le profit a de loin rence de presse s’il était prêt à choisir
été impossible d’observer le sabbat du dépassé mon salaire au sein du club de entre sa foi et sa carrière, il a répondu
septième jour, conformément au foot, a-t-il expliqué. J’ai alors compris avec calme.
quatrième commandement. que Dieu disposait de plusieurs moyens « Je choisis ma foi sans l’ombre d’un
Par ailleurs, son avenir sportif est de prendre soin de ma famille. » doute. De nombreux autres ont fait ce
incertain, puisque de nombreux matchs Après cette constatation, Carlos a choix avant moi. Ils ont été une source
de la série B se tiennent les vendredis mis de côté ses craintes de ne pouvoir d’inspiration pour moi. »
et samedis soir. Son équipe a annoncé décrocher un contrat au foot. Il s’est mis à Mais Carlos ne reste pas oisif. Tandis
qu’elle ne renouvellera pas son contrat, étudier la Bible et à prier tous les jours – que les dernières heures de son contrat
lequel prendra fin en mai. un processus qu’il appelle « intimité actuel s’écoulent, il a débuté un groupe
Mais Carlos demeure fidèle à ses avec Dieu ». d’études bibliques avec ses coéquipiers.
convictions. Lors de la conférence de presse Carlos Vitor da Costa Ressurreição : « Je suis en paix parce que ma vie
du 20 janvier dernier, il a dit que n’eût été « Ma foi ne se fonde pas sur des paroles est entre les mains de Dieu, a-t-il lancé.
de Dieu, il ne jouerait même pas au foot. sortant de la bouche d’un pasteur ou Tant et aussi longtemps qu’il y aura des
Une année avant son baptême, a-t-il quelque chose du genre. Mon étude per- équipes qui respectent mes croyances,
raconté, il a passé quatre longs mois sonnelle de la Bible m’a fait comprendre le sport restera une option. Sinon, le
chez lui, au Salvador, dans l’État de que je dois croître spirituellement. » Seigneur m’a déjà montré par le passé
Bahia, sans aucun contrat signé avec Tandis qu’il étudiait, Carlos a acquis qu’il prendra soin de moi. »
une équipe. Au cours de cette période, la conviction que sa belle-mère, Tânia La position de Carlos gagne l’admi-
Gabriela, sa femme, a été approchée par Rocha, une adventiste, avait eu raison de ration de certains commentateurs
une amie à un salon de coiffure, laquelle lui parler du sabbat 12 années plus tôt. sportifs. « Je ne suis pas religieux, mais
lui a proposé un partenariat dans la Il a été baptisé le 27 décembre. le choix de Carlos me touche », a dit
production de sacs à main. Par la suite, Les incertitudes actuelles de Carlos Ayrton Baptista Jr., un blogueur sportif
les deux femmes ont créé leur propre peuvent être aussi décourageantes que du site Web Globo Esporte – l’un des sites
marque et lancé une entreprise qui s’est celles qui l’assaillaient alors qu’il était les plus connus au Brésil. « Il exprime
rapidement développée, a ajouté Carlos sans contrat il y a un an. Mais lorsqu’un fièrement sa foi. » n

Andrew McChesney à ces arabes faisant la une parce qu’ils


donnent leur vie pour une cause en

Prêts à mourir laquelle ils croient, peu importe à quel


point elle est erronée. « Pourquoi ne
pourrions-nous pas, nous aussi, croire

pour leur foi


en notre cause au point d’être prêts à
donner notre vie ? a-t-il observé. C’est
la cause de Jésus – la vraie cause. »
Carlos, Juanita, et leur fille sont
Un couple marié raconte pourquoi au nombre des 17 familles adventistes
ayant quitté l’Amérique du Sud en
il s’est établi au Moyen-Orient février 2015 pour se rendre au Moyen-
Orient. Ces professionnels hautement

L
es yeux de Juanita s’embuent de Dieu et de celui de l’Église, il est plus qualifiés ont quitté des emplois satis-
larmes. Elle serre sa petite fille sur facile d’aller à des endroits dangereux, faisants dans leur pays pour passer les
son cœur. Même s’il est possible parce qu’on sait que Dieu sera avec soi, cinq prochaines années dans l’une des
qu’elle meure pour sa foi au Moyen- dit Juanita. Il nous aidera. » Carlos, parties du monde où il est extrêmement
Orient, le ton de sa voix demeure résolu. son mari, secoue solennellement la difficile de partager l’Évangile.
« Quand on est sûr de l’appel de tête. Il dit qu’il a longuement réfléchi Au cours de la dernière année, ils

4 Adventist World | Avril 2016


Dans le monde arabe, où la repré-
sentation évangélique, les réunions
publiques, et autres efforts d’évangéli-
sation courants ailleurs sont bannis, les
relations personnelles sont particulière-
ment importantes, ont dit les dirigeants
de l’Église.
De mémoire récente, aucun adven-
tiste n’a été tué au Moyen-Orient, a dit
Homer Trecartin, président de l’Union
des missions du Moyen-Orient et de

A R
l’Afrique du Nord. « Quelques-uns ont

/
été en danger, mais à ce que je sache,

Mc C h es n e y
personne n’y a laissé sa vie. »
Par contre, il dit ouvertement aux
bénévoles potentiels qu’ils doivent être
prêts à mourir s’ils acceptent un appel

A n d re w
à servir au Moyen-Orient. « Je ne veux
pas que les gens viennent nous aider par
soif d’aventures et de sensations fortes,
Juanita et sa fille se tiennent par la main et tiennent la main de la poupée de celle-ci. a-t-il précisé. Je veux qu’ils viennent
parce qu’ils croient vraiment que Dieu
les a appelés, parce qu’ils sont disposés
à y aller, même au risque de ne jamais
ont pris des leçons d’arabe, se sont livrés Moyen-Orient, mais aussi leur fille. rentrer chez eux. »
à une planification intensive, et ont « Dieu nous a appelés nous trois en Toutes les familles de soutien arrivées
rempli une paperasse complexe alors tant qu’équipe », précise-t-elle en tenant au Moyen-Orient l’année dernière ont
qu’ils étaient sur le point d’obtenir des sur ses genoux sa petite fille enjouée. été sélectionnées lors d’un processus
emplois dans ces pays à l’accès limité. « Cet appel s’adresse aussi à elle, même si impliquant une enquête de la Division
Ils veulent, en effet, servir en tant que elle ne le sait pas. » sud-américaine et l’approbation de
« faiseurs de tentes », c’est-à-dire, œuvrer La petite a déjà aidé ses parents à l’Union des missions du Moyen-Orient
en tant qu’adventistes de première ligne, faire une percée dans une culture où et de l’Afrique du Nord. La Division sud-
autonomes, qui partagent leur foi sur les il est difficile pour des étrangers de se américaine couvre une bonne partie de
lieux du travail. Dans une entrevue sur lier d’amitié avec les arabes. Non seule- leurs dépenses liées à l’installation.
le vif, Juanita et Carlos nous ont parlé de ment les hommes et les femmes vivent Entre-temps, Carlos explique qu’il
leurs efforts. Ici, Adventist World utilise séparés, mais les arabes et les étrangers ne savait pas si Dieu les appellerait, lui
des noms fictifs, histoire de ne pas divul- vivent souvent dans leur propre monde, et sa femme, à faire le sacrifice ultime.
guer l’endroit où ils se trouvent en raison eux aussi. Étaient-ils prêts à mourir ? Il ne savait
de la nature délicate de leur travail. L’autre jour, Carlos jouait avec sa pas. Mais il a cru que si cela devait se
Lorsqu’on demande à Juanita com- fille à un parc. Les cabrioles de la petite produire, Dieu les y préparerait. « Nous
ment elle a pesé les risques en tant que ont attiré l’attention d’un père arabe savons que Dieu nous donnera la force
mère, son regard s’embue de nouveau. qui avait un enfant du même âge. Les de faire face à n’importe quelle diffi-
Avant de quitter l’Amérique du Sud, hommes ont commencé à converser culté », dit-il tandis que sa petite fille
dit-elle, Carlos et elle ont signé un et ont terminé en s’échangeant leurs quitte les genoux de sa mère et gam-
document d’octroi de garde de leur fille numéros de téléphone. Bientôt, le nou- bade dans la pièce. « S’il nous appelle
à ses grands-parents maternels au cas où vel ami de Carlos a invité ce dernier à à ce sacrifice, ce sera un honneur, bien
quelque chose leur arriverait. Juanita dit jouer à la balle. entendu. Nous sommes en paix. Quand
qu’elle est convaincue que Dieu a appelé « Ma fille est experte dans l’art de on sert Dieu et qu’on accomplit sa
non seulement Carlos et elle à servir au faire des contacts », dit Carlos. volonté, on est heureux. » n

Avril 2016 | Adventist World 5


R apport mond i a l

G
ary Roberts, un pilote missionnaire,
a piloté des avions depuis les Teresa Costello, Division Asie-Pacifique Sud
États-Unis jusqu’à différentes

Le trajet remarquable de
destinations aux Philippines, en Angola,
et en Amérique du Sud. Une fois, il a
même transporté par pont aérien un

16 335 kilomètres
éléphanteau malade jusqu’au Tchad pour
qu’il y reçoive un traitement médical.
Toutes ces expériences ont outillé
Gary Roberts, le rendant apte à livrer
un avion missionnaire depuis l’Autriche
jusqu’à l’organisation Avion adventiste
d’un pilote missionnaire
Indonésie, en Papouasie. Dans le cadre de
ce voyage complexe de plus de 80 heures En effectuant un vol de l’Autriche à
de vol, Gary a dû obtenir des permis de
17 pays, et faire escale dans près d’une
l’Indonésie, il poursuit l’œuvre de son père
douzaine de pays.
Pour Gary, ce vol avait quelque chose Acquisition de l’avion avait disparu ! » a dit Wendy Roberts.
de personnel : il a piloté l’avion devant Il semble que les obstacles n’épargnent L’inspecteur de l’usine avait vu les
remplacer celui qui s’est écrasé 20 mois jamais les voyages importants. Pour Gary, photos du moteur de l’avion qu’on
plus tôt. Le pilote missionnaire a péri lors le premier a surgi à Vienne, lors de l’inspec- lui avait envoyées plus tôt. Étonné, il a
de l’accident. Or, ce pilote n’était autre tion initiale de l’avion : on a découvert de demandé à Gary : « Êtes-vous sûr qu’il
que Bob Roberts, son père. la rouille dans le moteur. « C’était tellement s’agit du même moteur ? »
Ce n’est pas seulement l’héritage sérieux que nous nous sommes dit qu’il « Nous croyons que Dieu a guéri le
paternel qui a poussé Gary à entre- faudrait envoyer le moteur à un atelier où moteur ! » s’est exclamée Wendy.
prendre ce vol de 16 335 kilomètres on l’ouvrirait, le nettoierait, et l’inspecterait
au-dessus du Moyen-Orient et de l’Asie avant de pouvoir livrer l’avion ici », a dit Haut et loin
du Sud, de ces pays situés dans la fenêtre Wendy, sa femme, qui a suivi de près le Pendant plusieurs mois, les adventistes
10/40 (cette région située entre le 10ème vol depuis leur demeure en Papouasie. se sont occupés de la paperasse et ont
et le 40ème degré au nord de l’Équateur) Dès qu’il a appris l’existence de la fait le nécessaire pour obtenir le permis
où l’on trouve le niveau de défis socioé- rouille, le propriétaire de l’avion, un d’importation qui leur permettrait de
conomiques le plus élevé, et où l’accès à résidant de la Jordanie, a annulé la vente. faire entrer l’avion en Indonésie. Gary
l’Évangile est le plus difficile. Des mois plus tard, il a contacté les s’est finalement rendu à Vienne à la
« Dans de nombreux pays, un grand adventistes et leur a offert l’avion à un mi-novembre pour prendre possession de
besoin se fait toujours sentir », a dit Gary prix nettement plus bas, compte tenu du l’avion. Il devait y rencontrer son copilote,
Roberts au sujet des pays qu’il a survolés coût des réparations estimé à 150 000 $. Dwayne Harris, des Services d’aviation
et pour lesquels il a prié pendant son Puis, les adventistes ont appris que médicale adventiste des Philippines, et
voyage. « Je vous demande simplement les papiers officiels de l’avion n’étaient quitter Vienne le 19 novembre 2015.
de continuer à prier pour ces populations pas à jour. Ils ont mis des heures à régler Cependant, Dwayne Harris a appris
et pour l’administration de notre Église ce problème. Une fois ce travail terminé, que le vol Manille-Vienne avait été retardé
dans cette région. » Gary Roberts s’est rendu chez le proprié- en raison d’un passager malade. Gary et
Il a aussi exprimé sa gratitude envers taire en Jordanie pour conclure la vente. lui ont donc décidé de se rencontrer plutôt
les croyants du monde entier qui ont Après l’achat, Gary a décidé de piloter à Athènes, en Grèce. Dwayne est arrivé à
prié pour lui au cours de ce vol parfois cet avion de fabrication suisse jusqu’à Athènes le 20 novembre. Mais finalement,
périlleux, rempli de contretemps mais l’usine en Suisse pour qu’on règle le Gary n’est arrivé que le 22 parce qu’il avait
aussi d’occasions de parler de Dieu. problème du moteur. Et c’est là qu’un reçu son visa pour l’Inde avec du retard.
L’avion Pilatus PC-6 Porter sera miracle extraordinaire s’est produit. Le respect du plan de vol était essentiel.
utilisé dans le cadre des efforts d’évangé- « Dès son arrivée, ils ont commencé En février 2015, Gary a commencé à pla-
lisation dans la fenêtre 10/40 de l’Asie l’inspection. Ils ont inséré la caméra dans nifier l’itinéraire et à faire les démarches
du Sud-Est. le moteur, et ont constaté que la rouille nécessaires pour l’obtention des permis

6 Adventist World | Avril 2016


À gauche : Gary Roberts s’apprête à faire atterrir un nouvel avion
missionnaire en Papouasie, en Indonésie, après un vol de 16 335 kilomètres.
À droite : Gary Roberts est accueilli par Wendy, sa femme, et par Cherise, leur fille,
au siège d’Aviation adventiste Indonésie, le 8 décembre.

requis. Certains permis n’étaient valides avons été en butte aux pires conditions plusieurs escales en Indonésie, il est
que pour une certaine période de temps. atmosphériques de tout le trajet. » arrivé le 8 décembre au siège d’Aviation
Par conséquent, tout retard imprévu L’avion a commencé à accumuler de adventiste Indonésie. Gary est devenu le
pourrait l’obliger à soumettre une nou- la glace alors qu’il volait à une altitude premier pilote missionnaire adventiste
velle demande de permis. de 3 050 mètres. Gary et Dwayne ont à voler longitudinalement autour du
Gary a atterri tel que prévu le 22 demandé la permission de changer de monde dans un petit avion.
novembre. Cependant, des vents violents route pour pouvoir descendre à une À la piste d’atterrissage, Wendy, sa
l’ont forcé à reprendre le vol le lende- altitude d’environ 2 750 mètres. À cause femme, et Cherise, leur fille, étaient là
main seulement, soit le 23 novembre, à des mauvaises conditions, ils ont atterri pour l’accueillir.
destination de l’Égypte, prochaine escale plusieurs heures après le coucher du soleil. Après la mort de son père, Gary et sa
prévue sur l’itinéraire. famille se sont établis en Indonésie pour
Le 23 novembre, Gary et Dwayne Dernière étape poursuivre son œuvre au sein d’Aviation
se sont envolés très tôt à destination de À Abou Dhabi, les deux pilotes se adventiste Indonésie. Gary sillonne
l’Égypte, sans complication notable. À sont séparés. Dwayne, qui n’avait pas de maintenant les mêmes régions desservies
un aéroport sur la rive méditerranéenne, visa pour l’Inde, a tenté de l’obtenir à auparavant par son père.
une jeune femme qui aidait Gary à faire l’ambassade indienne. Quant à Gary, il a L’arrivée du nouvel avion signifie
le plein lui a demandé à quoi cet avion pris un vol commercial vers l’Indonésie qu’Aviation adventiste Indonésie pourra
servait. Il lui a répondu qu’il travaillait pour assister aux réunions de fin d’année étendre de façon pratique son œuvre,
pour Dieu. « Dieu ? a-t-elle répliqué, de l’Union des fédérations de l’Indonésie, laquelle consiste à répandre l’Évangile.
étonnée. Existe-t-il même un Dieu ? » en tant que délégué. Malheureusement, L’avion servira à transporter des pasteurs,
Gary s’est alors souvenu que les chré- Dwayne n’a pu obtenir de visa. Il est des ouvriers bibliques, des missionnaires
tiens ont le devoir de partager leur foi, donc rentré chez lui, aux Philippines. et des imprimés dans des régions inac-
où qu’ils aillent. « Il nous reste encore Gary, lui, est retourné à Abou Dhabi cessibles par voie terrestre. Il servira aussi
beaucoup de travail à faire, même dans quatre jours plus tard. Des problèmes à transporter les malades des endroits
les pays modernes », a-t-il précisé. techniques ont retardé son départ d’un reculés à des institutions médicales
Le 24 novembre, alors que nos deux jour. De là, il a volé pendant près de neuf établies dans de plus grandes villes.
pilotes survolaient l’Arabie saoudite heures vers l’Inde dans des conditions Wendy Roberts : « Notre prière, c’est
pour se rendre depuis l’Égypte jusqu’à favorables, fort heureusement. Ensuite, il que de nombreuses âmes soient sauvées
Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, s’est envolé à destination de Chittagong, grâce à cet outil que Dieu nous a
un autre obstacle a surgi : la glace. « On au Bangladesh. donné pour atteindre les habitants des
pourrait penser qu’il fait beau au-dessus Soutenu par les prières de nombreux endroits reculés. »
d’une zone désertique, a dit Dwayne, croyants du monde entier, Gary a pour- Pour contacter Gary Roberts : medical
mais ça a été tout le contraire. Nous y suivi son trajet vers la Thaïlande. Après aviation@gmail.com. n

P H O T O S   : C O U R T O I S E D E G A R Y R O B E R T S Avril 2016 | Adventist World 7


P E R S P E C T I V E M O N D I A L E

L
’un des versets les plus importants
de la Bible se trouve dans 1 Jean 4.8 –
« Celui qui n’aime pas n’a pas
connu Dieu, car Dieu est amour. »
Au cours de son ministère terrestre,
Jésus souligna à maintes reprises
l’importance de l’amour. Lorsqu’on lui
demanda : « Quel est le premier de tous
les commandements ? » (Mc 12.28),
Jésus est
Dire la vérité avec amour
il répondit en citant un passage bien Nous lisons dans Deutéronome : « Il est la forme de leur religion comme impure,
connu du Deutéronome : « Tu aimeras le Rocher ; son œuvre est parfaite, car tordue. Mais Jésus allait vers tout le
le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, toutes ses voies sont équitables ; c’est un monde ! Ayant une œuvre à faire en
de toute ton âme, de toute ta pensée, Dieu fidèle et sans injustice, c’est lui qui Samarie, il avait l’assurance que Dieu le
et de toute ta force. Voici le second : Tu est juste et droit. » (Dt 32.4). conduirait. En outre, il voulait établir
aimeras ton prochain comme toi-même. L’immuabilité de l’amour de Dieu est un exemple pour ses disciples, et leur
Il n’y a pas d’autre commandement plus équilibrée par l’immuabilité de sa vérité. montrer que leur œuvre s’étendrait bien
grand que ceux-là. » (Mc 12.30,31) « Car je suis l’Éternel, je ne change pas », au-delà d’Israël.
Après avoir lavé les pieds de ses dit-il dans Malachie 3.6 (LSG). Dieu ne Lorsque Jésus rencontra la Samari-
disciples, Jésus leur dit : « Je vous donne change pas, par conséquent, sa vérité taine au puits, il n’avait pas seulement
un commandement nouveau : Aimez- reste la même. soif d’eau – mais aussi de guérir l’âme
vous les uns les autres ; comme je vous ai Dans sa prière au Père, Christ de cette femme. Parce qu’il n’avait pas
aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les déclara : « Ils ne sont pas du monde, peur de dire la vérité avec amour, une
autres. » (Jn 13.34,35) comme moi, je ne suis pas du monde. rencontre qui commença par une simple
Jean, l’apôtre bien-aimé, répète ce Sanctifie-les par la vérité : ta parole est requête se transforma en une campagne
thème important dans 1 Jean 4.7, 8 : la vérité. Comme tu m’as envoyé dans le d’évangélisation fructueuse de deux jours.
« Bien-aimés, aimons-nous les uns les monde, moi aussi je les ai envoyés dans
autres ; car l’amour est de Dieu, et qui- le monde. » (Jn 17.16-18) Une conversation difficile
conque aime est né de Dieu et connaît La Parole de Dieu – la Bible – est La conversation entre Jésus et la
Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu la vérité divine, et par conséquent, est femme au puits n’était pas facile. Jésus
Dieu, car Dieu est amour. » immuable. Jésus ordonne à ses disciples devait lui dire des choses dures à avaler.
Il poursuit au verset 16 : « Et nous, de partager sa vérité. Mais comme elle Il voulait qu’elle se rende compte de son
nous avons connu l’amour que Dieu a va à l’encontre du monde, elle se heurte besoin de l’eau vive qu’il avait à offrir,
pour nous, et nous y avons cru. Dieu est souvent à l’hostilité et au rejet. Néan- et que son style de vie l’avait empêchée
amour ; celui qui demeure dans l’amour moins, « l’amour est patient, l’amour est de venir à lui.
demeure en Dieu, et Dieu demeure en serviable, il n’est pas envieux ; l’amour Dès que la Samaritaine exprima son
lui. Voici comment l’amour est parfait en ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, désir de boire de cette eau vive, Jésus
nous, afin que nous ayons de l’assurance il ne fait rien de malhonnête, il ne amena doucement son besoin à l’avant-
au jour du jugement : tel il est lui, tels cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, plan. « Va, lui dit-il, appelle ton mari et
nous sommes aussi dans ce monde. Il il ne médite pas le mal, il ne se réjouit reviens ici. » (Jn 4.16)
n’y a pas de crainte dans l’amour, mais pas de l’injustice, mais il se réjouit de la Alors, elle avoua qu’elle n’avait pas de
l’amour parfait bannit la crainte, car la vérité » (1 Co 13.4-6). mari. Jésus lui répondit : « Tu as bien fait
crainte implique un châtiment, et celui de dire : Je n’ai pas de mari. Car tu as eu
qui craint n’est point parfait dans l’amour. Dire la vérité avec amour cinq maris, et celui que tu as maintenant
Pour nous, nous aimons, parce que lui Jésus donne de nombreux exemples n’est pas ton mari. » (v. 17,18)
nous a aimés le premier. » (v. 16-19) de la façon de dire la vérité avec amour. Cette vérité blessa la femme. Elle ne
L’un des mieux connus se trouve dans voulait surtout pas parler de ce qu’elle
Un magnifique diamant Jean 4, où il s’adresse à une Samaritaine souhaitait garder secret. Cherchant à
Tel un magnifique diamant, Dieu au puits de Jacob. détourner la conversation, elle mit sur
a de nombreuses facettes. Le Dieu Les Juifs évitaient toute relation avec le tapis une controverse théologique de
d’amour est aussi le Dieu de vérité. les Samaritains parce qu’ils considéraient longue date : « Seigneur, lui dit la femme,

8 Adventist World | Avril 2016


Ted N. C. Wilson

notre exemple car ce sont de tels adorateurs que le Père


recherche. Dieu est esprit, et il faut que
ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et
en vérité. » (Jn 4.23,24)
La véritable adoration, dit Jésus, est
en esprit et en vérité – nous ne pouvons
avoir uniquement l’esprit ou uniquement
la vérité. Il nous faut les deux. « En esprit »
signifie être en harmonie avec l’esprit
d’amour de Dieu et suivre ses instructions.
La vérité est toujours conforme à sa Parole,
puisque sa Parole la définit. Ceux qui
adorent Dieu en esprit et en vérité sont les
adorateurs que le Père recherche. Le point
central, c’est Dieu – il est la source de la
vérité, et c’est son Esprit qui nous pousse
à l’adorer, à le connaître, et à l’aimer.

Pas un homme ordinaire


Soudain, la Samaritaine comprit que
celui avec qui elle s’entretenait n’était pas
un homme ordinaire. Même s’il lui avait
dit des vérités difficiles à entendre, « elle
[sentit] qu’elle [avait] en lui un ami
compatissant, plein d’amour. Bien que la
pureté de sa présence [suffît] à condam-
ner son péché, il [n’avait] prononcé
aucune parole de condamnation ; au
contraire, il lui [avait] parlé de sa grâce,
capable de renouveler son âme1. »
Sentant la chaleur et l’acceptation du
Christ, elle osa lui poser la question qui
la préoccupait : « Je sais que le Messie
je vois que tu es prophète. Nos pères ont importante ! Paul reconnut cette vérité vient – celui qu’on appelle Christ. Quand
adoré sur cette montagne ; et vous dites, dans Romains 3.1, 2 : « Quel est donc le il sera venu, il nous annoncera tout. »
vous, que l’endroit où il faut adorer est à privilège du Juif, ou quelle est l’utilité (v. 25) Jésus lui répondit aussitôt : « Je le
Jérusalem. » (v. 19.20) de la circoncision ? Considérables de suis, moi qui te parle. » (v. 26)
Jésus n’écarta pas immédiatement toute manière. Tout d’abord les oracles Il nous est dit : « Ces paroles déclen-
cette diversion, mais resta plutôt à l’affût de Dieu ont été confiés aux Juifs. » chèrent la foi dans le cœur de cette
d’une occasion de ramener la vérité à femme. Elle accepta, des lèvres du divin
son cœur. « Femme, lui dit Jésus, crois- En esprit et en vérité Maître, cette déclaration étonnante. » Le
moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur Au fur et à mesure de cette conversation cœur débordant de joie, « elle se [hâta]
cette montagne, ni à Jérusalem que vous avec la Samaritaine, Jésus s’efforça de communiquer à d’autres la précieuse
adorerez le Père. » (v. 21) d’élever ses pensées au-dessus de la lumière qu’elle [avait] reçue »2.
Mais il ne s’arrêta pas là : « Vous ado- forme, des cérémonies, et de la contro-
rez ce que vous ne connaissez pas ; nous, verse. Il chercha à l’affranchir de La vérité telle qu’elle est
nous adorons ce que nous connaissons, l’esclavage du péché et des préjugés. en Jésus
car le salut vient des Juifs. » (v. 22) « Mais l’heure vient – et c’est Aujourd’hui, Dieu a révélé la vérité
Quelle dure vérité pour une maintenant – où les vrais adorateurs pour ces derniers jours – la vérité telle
Samaritaine ! Dure, mais ô combien adoreront le Père en esprit et en vérité ; qu’elle est en Jésus, sa justice, son salut,

IMA G E : L D S Me d i a Avril 2016 | Adventist World 9


P E R S P E C T I V E
Une
église en un jour
M O N D I A L E

le message des trois anges, le service du


sanctuaire, le message de la santé, et son Carrie Purkeypile,
retour imminent. En tant qu’adventistes, Maranatha Volunteers International

Une réponse en un jour


ne gardons pas ces vérités pour nous. Ce
n’est pas notre vérité, mais celle de Dieu.
Il veut que nous la partagions avec nos
Les membres
semblables en vue de leur salut.

I n ter n a t i o n a l
Nous sommes appelés – même entre
d’église sont là
nous – à dire la vérité avec amour, même pour regarder la
lorsqu’elle va à l’encontre de la culture, construction de
de la sagesse ou des valeurs mondaines. leur église en un
Nos paroles et nos convictions doivent M a r a n a t h a V olu n teers jour. Ils préparent
toujours s’accompagner de compassion le repas pour les
pour ceux qui ne sont pas d’accord avec ouvriers (encadré).
nous, qu’ils soient dans l’Église ou non. Plus tard, ils
Partageons nos convictions avec amour
construisent les
et compassion, en nous appuyant sur la
sainte Parole de Dieu et la direction du murs du bâtiment
Saint-Esprit, et en manifestant l’amour en quelques mois.
éternel du Christ agissant en nous.
Le message que Dieu a confié à son
Au début des années 2000, les adventistes
peuple du reste transcende la culture et
de Godzo, au Zimbabwe, décident qu’il
le temps, comme le dit l’Apocalypse
au chapitre 14 : « Je vis un autre ange leur faut leur propre lieu de culte. Ils
qui volait au milieu du ciel ; il avait un mettent donc leurs ressources en commun
Évangile éternel, pour l’annoncer aux et entreprennent la construction de
habitants de la terre, à toute nation, tribu, quatre murs. Mais comme c’est fréquem-
langue et peuple. » (v. 6) ment le cas dans les zones rurales de
Ce message est aussi pertinent l’Afrique du Sud, le projet tombe au point
aujourd’hui que lorsqu’il fut présenté mort quand vient le temps d’acheter la tôle, les poutres de soutien, et les matériaux
dans les années 1840 ; en fait, il l’est plus de couverture.
encore parce que le retour de Jésus est Ces murs construits en 2002 avec consécration et enthousiasme se dessèchent
imminent. L’heure est venue pour les et se désagrègent, hélas, en raison du soleil, du vent, et de la pluie. Ils ne seront
membres de s’impliquer totalement et jamais complétés, n’auront jamais de toit, et tout ça, parce que les membres n’ont
d’être entièrement fidèles à la Parole de plus de fonds. La congrégation continue de se réunir là où elle le peut, et plus
Dieu. L’heure est venue pour nous de récemment dans une salle de classe louée de l’école publique.
dire « la vérité avec amour », afin que Une douzaine d’années après avoir commencé la construction de leur bâtiment,
croissions « à tous égards en celui qui est une réponse leur arrive sous la forme d’une « église en un jour ». Lorsque l’équipe
le chef, Christ. De lui, le corps tout entier
de Maranatha arrive à Godzo et décharge la structure d’acier et les panneaux
bien ordonné et cohérent, grâce à toutes
en aluminium solide pour le toit, des années de prières sont enfin exaucées. Les
les jointures qui le soutiennent fortement,
membres d’église débordent de joie ! Tout le monde est là : on regarde, ou on aide,
tire son accroissement dans la mesure
ou on prépare un repas festif pour l’équipe de Maranatha.
qui convient à chaque partie, et s’édifie
lui-même dans l’amour. » (Ep 4.15,16) n Ayant maintenant le bonheur de disposer d’une structure et d’un toit solides,
les membres s’empressent d’en construire les murs. Une année plus tard seulement,
1 Ellen
2 Ibid.,
G. White, Jésus-Christ, p. 170. l’église adventiste de Godzo – cette église pour laquelle la congrégation a prié
p. 171, 172.
pendant plus d’une décennie – a des bancs taillés à la main, des fenêtres, et de
belles portes qui donnent envie d’y entrer. Bref, elle est magnifique !

ASI et Maranatha Volunteers International


Ted N. C. Wilson est collaborent pour financer et réaliser les projets
le président de « Une église en un jour » et « Une école en un jour ».
l’Église adventiste du Depuis le lancement du projet en août 2009, plus de
septième jour. 4 500 églises ont été construites dans le monde entier.

10 Adventist World | Avril 2016


S anté
Peter N. Landless et
Allan R. Handysides

le
virus Zika
P i x a b ay

La prévention fait-elle vraiment la différence ?


Ma fille est enceinte. Je dois dire peut entraîner plus tard des convulsions les moustiques. Une stratégie importante
que les nouvelles au sujet du virus et des troubles d’apprentissage. consiste donc à éviter de se faire piquer.
Zika et des microcéphalies chez De nombreuses questions restent On recommande les insectifuges, surtout
les bébés m’inquiètent beaucoup. encore sans réponse. Par exemple, ceux qui contiennent du DEET. Une
Que conseillez-vous ? l’infection doit-elle se produire à un femme enceinte, cependant, désirera éven-
moment spécifique de la grossesse pour tuellement appliquer de l’insectifuge sur

L
e virus Zika a été isolé en 1947 chez être liée au dommage fœtal ? Quel est ses vêtements plutôt que sur une grande
un singe rhésus dans la forêt Zika, le pourcentage des mères infectées à ce partie de sa peau. Les moustiquaires
près d’Entebbe, en Ouganda. moment spécifique qui accouchent de traitées à la perméthrine pourraient
Récemment au Brésil, la flambée explosive bébés affectés ? Les infections antérieures constituer un élément de base même dans
de l’infection à virus Zika, de même que le offrent-elles une protection durable, et si les secteurs où il n’y pas de malaria.
pic temporairement lié à l’incidence de cas oui, pour combien de temps ? L’inquiétude des femmes enceintes
de microcéphalie et du syndrome Guillain- Maintenant que l’association du affecte aussi leurs partenaires en raison
Barré (un trouble paralytique) ont causé Zika avec des problèmes de taille a été du potentiel de transmission sexuelle.
énormément d’anxiété et d’inquiétude. décrite, nous en apprendrons beaucoup Le ministre de la Santé du Brésil a
Les épidémies ont souvent un « point sur ce virus. Mais pour l’instant, que suggéré aux couples de remettre à plus
de bascule » – où le taux historique peut-on faire ? tard leur décision d’avoir des enfants
d’une infection est plus élevé que la En premier lieu, éviter les piqûres en raison de l’incertitude actuelle. La
norme. En ce qui concerne l’épidémie de moustique. Ceci est particulièrement microcéphalie peut être associée à un
de Zika, ceci correspond sans doute à un vrai pour quiconque envisage une handicap cognitif, ce qui représente un
nombre accru de moustiques infectés, et grossesse. Mieux vaut remettre à plus défi permanent.
par conséquent, d’humains. tard un voyage en des lieux où l’on sait À long terme, un vaccin peut devenir
Ce virus appartient aux arbovirus, que les moustiques sont porteurs du disponible et aider à maîtriser l’épi-
ou maladies transmises par arthropodes, virus. Le problème actuel, cependant, démie ; à court terme, les inquiétudes
telle que la dengue. Ce qui est inquiétant, c’est que les moustiques locaux peuvent dont nous avons discuté sont loin d’être
c’est que le virus peut également se transporter le virus. Pour réduire la banales. Certains estiment qu’on exagère
transmettre par contact sexuel. Étant population des moustiques, il faut donc l’ampleur et l’importance du problème ;
donné qu’un grand nombre d’individus établir des mesures de santé publique cependant, « deux précautions valent
infectés demeurent asymptomatiques, et visant à nettoyer l’environnement et à mieux qu’une ». n
qu’on manque ainsi de documentation enlever même de petites quantités d’eau
sur le progrès de la maladie au sein suffisantes pour la reproduction. Les
d’une communauté, le contrôle de ce propriétaires peuvent pulvériser de
virus devient encore plus difficile. perméthrine les murs intérieurs et
Les symptômes sont ceux d’une extérieurs de leur maison pour tuer les
infection virale – fièvre, urticaire, douleurs moustiques. Les moustiquaires doivent
articulaires – de sorte que l’infection peut être vérifiées et réparées.
être mal diagnostiquée. Une association Des programmes incluant la pul-
avec le syndrome Guillain-Barré (para- vérisation, ou même l’introduction de Le Dr Peter N. Landless, cardiologue
lysie) suscite d’importantes inquiétudes. moustiques mâles génétiquement modi- spécialisé en cardiologie nucléaire,
Les risques potentiels pour les bébés fiés engendrant des larves non viables, est directeur du Ministère de la santé de la
(tératogènes) ont attiré l’attention mon- doivent être considérés par les autorités Conférence générale.
diale. En effet, le virus Zika est associé sanitaires régionales. Le Dr Allan R. Handysides, gynécologue
au développement anormal du cerveau L’expérience avec la malaria a démon- certifié, est l’ancien directeur du Ministère
(microcéphalie) chez le fœtus, ce qui tré combien il est difficile de contrôler de la santé de la Conférence générale.

Avril 2016 | Adventist World 11


M éditation

Une
Ty Gibson à raconter
Ty Gibson

Q u’est-ce que la Bible ? Un manuel de théologie


systématique ? Un ouvrage débordant de textes-
preuves ? Un livre de conseils moraux ?
Non. C’est plutôt une histoire.
Dans l’Ancien Testament, Dieu nous dit : Je te conserverai
mon amour à n’importe quel prix. Peu importe ton attitude envers
moi, jamais je ne cesserai de t’aimer. Je viendrai dans ton monde
et partagerai ta souffrance. Je prendrai ta honte sur moi. Mon
La Bible, c’est un récit grandiose – un récit foisonnant de amour engloutira ton péché et vaincra son pouvoir de te détruire.
personnages qui se croisent dans le déroulement d’une aventure Dans le Nouveau Testament, Dieu nous dit : Regarde bien,
épique où se suivent l’amour infini, une perte atroce, et enfin, me voici ! J’accomplirai l’intégralité de ma promesse envers toi.
une restauration glorieuse. Je t’aimerai jusqu’aux limites de moi-même. Toute la rage et la
Au cœur de cette histoire, on trouve une figure singulière, haine que tu peux déverser sur moi ne vaincront ni même
dominante. Chaque prophétie, parabole, chant et symbole, n’affaibliront mon amour pour toi. Et lorsque que je serai élevé
chaque prière pour obtenir justice, chaque supplication sur la croix en sacrifice pour toi, alors, je t’attirerai à moi.
arrosée de larmes pour recevoir la miséricorde, chaque appel à Dans un résumé sublime de la relation entre les deux
l’aide, chaque aspiration à l’amour, chaque épisode et acte de testaments, Paul observa brillamment ce qui suit : « Toutes les
l’histoire murmurent son nom. promesses de Dieu sont ce oui en lui. C’est donc aussi par lui
L’Ancien Testament dit fondamentalement « Il vient », et le que nous disons à Dieu l’amen pour sa gloire. » (2 Co 1.20) En
Nouveau Testament, « Il est venu ». Christ, Dieu prouva la fidélité et l’authenticité de son amour
En un mot, la Bible – toute la Bible, toute l’histoire – c’est en accomplissant chaque promesse prononcée par la bouche de
une promesse faite et une promesse tenue ! ses prophètes.

12 Adventist World | Avril 2016


L’alliance est, à travers ses différentes formes,
un engagement de Dieu à continuer d ’aimer
l’humanité déchue en dépit de sa rébellion.
L’histoire biblique se déroule en sept actes épiques. lité envers l’humanité. Jésus homme manifesta sa fidélité envers

1 La pré-création. Il était une fois l’éternité, et Dieu. Avant la


création, Dieu existait de toute éternité en tant qu’expression
Dieu. Ainsi, Christ accomplit historiquement, objectivement,
et intégralement le salut et l’alliance.
d’un amour centré sur l’autre : Père, Fils, et Esprit – l’éternel
Trois en Un. Le Dieu de l’histoire biblique n’est pas une solitude,
mais plutôt une amitié qui se donne, une unité sociale d’une
6 L’Église. Le corps du Christ n’est autre que la communauté
de l’alliance divine. Sa mission consiste à témoigner en
paroles et en actes de la réalité transformatrice de l’amour de
extraversion constante. L’abnégation définit Dieu et constitue Dieu. Tandis que la bonne nouvelle de la fidélité divine est
le fondement de la réalité. communiquée au monde, le salut, la libération et la guérison

2 La création. L’univers physique, ainsi que tous ses êtres


doués de raison, de réflexion, et du libre arbitre, naquirent
de l’amour divin. La création est l’expression même du
se produisent pour quiconque dit « oui » au message. Dire
« oui », c’est ce que la Bible appelle « la foi », laquelle s’exerce
dès qu’on s’identifie au Christ et qu’on vit pour lui. C’est,
caractère de Dieu, la démonstration concrète de l’amour du en d’autres termes, l’expérience subjective de la rédemption
Créateur. Nous existons parce que Dieu est amour. Nous en Jésus-Christ.
existons aussi pour aimer comme il aime. Ainsi, les êtres
humains furent conçus physiquement, émotionnellement,
et spirituellement pour refléter l’amour divin qui se donne,
7 La recréation. Lorsque l’histoire biblique atteindra son
apogée, tout ce qui est contraire à l’amour de Dieu sera
éradiqué. Seul ce qui est bon et beau subsistera pendant
et pour le retourner à Dieu et aux autres. l’éternité. L’histoire promet la suppression finale du mal et la

3 La chute. Hélas, le péché – ce désir de vivre pour soi, de se


mettre au-dessus des autres et de les précéder – entra en
scène. Il généra la défiance, la défiance entraîna l’isolement,
restauration de toutes choses selon l’idéal divin. L’humanité
rachetée entrera finalement dans le bonheur éternel de l’inté-
gration sociale centrée sur l’autre, selon le plan originel de
et l’isolement, la mort. À quoi peut-on attribuer cette terrible Dieu. L’amour de Dieu régnera en maître dans chaque cœur
chute de l’humanité ? Essentiellement à un désamour envers et sera l’unique mobile de chaque pensée, sentiment, et acte.
Dieu et nos semblables. Le péché, ce n’est pas la transgression C’est là la Bible en un coup d’œil, c’est là le message devant
de lois arbitraires imposées par un Dieu épris de contrôle, mais être proclamé au monde entier par le mouvement adventiste
plutôt l’anti-amour entraînant la rupture des relations. suscité par Dieu. Notre compréhension de la Bible atteint son

4 L’alliance. Suite à la chute, Dieu resta fidèle à son caractère.


Le concept clé de l’histoire biblique, c’est la fidélité de
Dieu. L’histoire génésiaque révèle de quelle façon la relation de
but seulement lorsque nous racontons cette histoire. C’est
l’histoire la plus merveilleuse, touchante, et incroyable qu’on
puisse raconter, parce qu’elle parle d’un Dieu qui nous aime
Dieu avec son peuple se résume dans le mot alliance. L’alliance tous plus que sa propre existence – d’un Dieu qui préférerait
est, à travers ses différentes formes, un engagement de Dieu à mourir plutôt que de vivre sans nous.
continuer d’aimer l’humanité déchue en dépit de sa rébellion. Si nous racontons cette histoire, notre propre peuple et
De ce fait, le Créateur poursuivit son plan de salut – quel qu’en ceux que nous essayons d’atteindre plongeront spontanément
soit le prix. Il établit en Israël la lignée biologique et théo- dans le récit pour y jouer leur rôle. n
logique par laquelle il accomplirait son plan. Les prophètes
d’Israël devinrent le canal par lequel il proclama une série de
promesses et de prophéties liées à l’alliance, chacune d’elles
dirigeant les regards vers Jésus.

5 Le Messie. L’avènement du Christ – sa naissance, sa


vie, sa mort, sa résurrection, et son ascension – accomplit
entièrement la promesse de l’alliance divine. Jésus est l’amour
Ty Gibson est pasteur en chef de l’église
adventiste Storyline, à Eugene, en Oregon,
aux États-Unis. Il est l’auteur de huit livres,
de Dieu fait chair. En lui, l’alliance est conservée du côté divin et codirecteur de Light Bearers, un ministère
et du côté humain de la relation. Jésus Dieu manifesta sa fidé- international des publications, de l’enseignement, et des médias.

Avril 2016 | Adventist World 13


C royances fondamentales

Jordan Stephan

Notre plus
grande NUMÉRO 14

force
(que nous considérons
souvent comme une faiblesse)
À
l’Université Walla Walla, au centre du vestibule du dortoir mais leurs gros yeux leur procurent une vision exceptionnelle.
des hommes, on aperçoit une statue sur laquelle est gravé Les deux animaux broutent souvent dans les mêmes secteurs
un verset biblique : « Voici, oh ! qu’il est agréable, qu’il est et se protègent les uns les autres des prédateurs en s’appuyant
doux pour des frères de demeurer ensemble ! » (Ps133.1, LSG) mutuellement sur leurs forces respectives.
Les adventistes s’opposeraient farouchement à une congré- Ainsi, ces animaux unissent leurs forces. Voilà un com-
gation qui n’observe pas le sabbat. Ils protesteraient vivement portement digne d’être imité ! Nous pouvons, nous aussi,
contre une église qui prêche une vision erronée de l’état des rechercher les forces chez les autres pour consolider l’ensemble
morts. Mais qu’en est-il d’une église désunie ? Chose sûre, cette de notre église. Mais le faisons-nous ?
nouvelle ne ferait certainement pas la une sur le site Web de S’il existait une carrière consistant à relever les faiblesses des
Adventist Review… Puisque l’unité en Christ constitue une autres, je vous assure que de nombreuses personnes rapporte-
croyance fondamentale de notre Église, comment se fait-il que raient chez elle un chèque de paie substantiel. (Si en lisant ces
nous soyons si indifférents quand elle est menacée ? mots vous pensez à quelqu’un en particulier, il se pourrait bien
que vous encaissiez, vous aussi, un joli chèque…) Dans nos
Une illustration africaine églises, comment percevons-nous les membres ? Considère-t-on
Peu de gens voyagent en Afrique sans prendre le temps telle femme comme étant la meilleure pour organiser des
d’observer la faune unique de cette partie du monde. Person- projets liés au service, ou comme celle qui dirige la pire équipe
nellement, tandis que j’habitais au Kenya, j’ai eu la chance de louange chaque mois ? L’adolescent est-il encouragé à amener
de voir de nombreux animaux – depuis les lions majestueux ses amis à l’église ? Le rabrouons-nous parce que ces amis sont
jusqu’aux énormes rhinocéros. tatoués et portent des boucles d’oreilles ? Comme les critiques
Les zèbres et les autruches – deux animaux africains – nous de films et les collectionneurs en quête d’originaux, nous
aident à souligner un point important. Pourquoi ? Parce qu’ils sommes passés experts dans « l’art » de déceler les imperfections.
sont les superstars des safaris africains ? Loin de là ! En fait, on
s’empresse de les supprimer de la mémoire de l’appareil photo, Ce qui nous unit le plus
question de garder l’espace pour prendre davantage de photos Dans son épître aux Romains, Paul y va d’une comparaison
d’éléphants et de lions. Les zèbres ne sont rien de plus que de sans égale sur ce à quoi l’unité de l’Église devrait ressembler : « Car,
jolis ânes. Quant aux autruches, eh bien, elles ne sont pas ter- comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que
rifiantes, nous dit la science. Par contre, la façon dont ces deux tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui
espèces interagissent est absolument remarquable. sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous
Les zèbres ne jouissent pas d’une bonne vue. Ils com- sommes tous membres les uns des autres. » (Rm 12.4,5, LSG)
pensent cette faiblesse par un odorat et une ouïe extraordi- Regardons bien le cercle de croyants de notre église locale.
naires. Les autruches, elles, entendent et sentent moins bien, Nous reconnaissons ceux qui sont les jambes, prêts à aller là

14 Adventist World | Avril 2016


L’unité
du corps du Christ
L’Église est un corps composé de nombreux membres, issus de toute nation, de toute tribu, de toute langue, et de tout peuple.
En Christ, nous sommes une nouvelle création ; les distinctions de race, de culture, d’instruction, de nationalité, les différences
de niveau social, économique, ou de genre, ne doivent pas être une cause de division parmi nous. Nous sommes tous égaux en
Christ qui, par son Esprit, nous a unis dans une même communion avec lui et les uns avec les autres ; aussi devons-nous servir
et être servis sans parti pris ni arrière-pensée. Grâce à la révélation de Jésus-Christ dans les Écritures, nous partageons la
même foi et la même espérance, et rendons un témoignage unanime devant tous les hommes. Cette unité trouve sa source dans
l’unité du Dieu trinitaire qui nous a adoptés comme ses enfants. (Ps 133.1 ; Mt 28.19,20 ; Jn 17.20-23 ; Ac 17.26,27 ; Rm 12.4,5 ;
1 Co 12.12-14 ; 2 Co 5.16,17 ; Ga 3.27,29 ; Ep 2.13-16 ; 4.36,11-16 ;4.14-16 ; Col 3.10-15)

où Dieu le demande. Certains sont choisis, assurément, pour position. Si peu de choses sont secouées plus violemment que
être les yeux. Ils ont, en effet, la capacité de discerner ceux qui notre unité, et si Satan vise les secteurs où il se sent le plus menacé,
sont dans le besoin. D’autres sont les oreilles : ils sont capables alors, qu’est-ce que ceci révèle au sujet de l’unité de notre Église ?
de tenir leur langue et de simplement écouter. D’autres encore Est-il possible que Satan en fasse sa cible parce qu’elle est justement
sont les mains, capables de réparer et de guérir. Et nous avons sur le point d’être notre plus grande force (lire Jn 17.20-23) ?
tous un ami qui déclare fièrement être la bouche. Cette idée est difficile à imaginer parce que nous tendons
L’unité christocentrique ne peut se produire dans une à nous focaliser sur les mauvaises choses. L’unité chrétienne,
église où règne une mentalité unique, et où l’on ne trouve ce n’est pas être d’accord les uns les autres en tout, ou penser
qu’un seul don. Seule la diversité de dons produit une crois- exactement de la même manière. Nous pouvons être unis
sance saine et unifiée. Ce qui nous lie est souvent la chose même si nous ne sommes pas d’accord. Au chapitre de l’unité,
même qui, pensons-nous, nous divise : les différences. l’essentiel n’est pas d’être unis les uns avec les autres, mais
plutôt d’être unis en Christ. Ellen White aborda cette question
Votre opinion dans un commentaire sur les disciples de Jésus :
Pensez-vous que l’Église adventiste est unie ? Oui ou non ? « Ils connaîtraient les épreuves, les diversités d’opinions
De nombreux adventistes, spécialement ceux de ma généra- suscitant parfois des griefs, mais toute dissension serait évitée
tion, diraient que non. J’aurais moi-même dit non avant de aussi longtemps que le Christ habiterait dans leurs cœurs. Son
rédiger cet article. Mais dernièrement, j’ai eu une conversation amour les ferait s’entr’aimer ; les instructions du Maître éta-
avec un étudiant catholique ici même, à l’Académie Maxwell. bliraient l’harmonie entre eux, ramenant les disciples à l’unité,
Et cette conversation a changé complètement ma perspective. tant et si bien qu’ils finiraient par être d’un même esprit et à
Nous avons discuté des pratiques catholiques que je trouve n’avoir qu’un même jugement. Le Christ étant le grand centre,
intéressantes. Curieux, j’ai alors voulu savoir ce qu’il pensait de ils se rapprocheraient mutuellement, dans la mesure même où
l’adventisme. Comme il fréquente une école adventiste, il doit ils se rapprocheraient du centre1. »
étudier notre programme et assister à nos services du sabbat. Les choses qui nous divisent aujourd’hui disparaîtront
Je lui ai demandé ce qui suscitait son admiration au sein de bientôt tandis que nous regardons à Christ. C’est là la véritable
l’adventisme. Sa réponse m’a surpris : unité, laquelle peut être la plus grande force de notre Église.
« Vous, les adventistes, semblez vraiment proches les uns Cela sera, en vérité, ô combien doux et agréable ! n
des autres. On dirait une famille. »
Cette conversation m’a ouvert les yeux. Il nous arrive sou- 1 Ellen G. White, Jésus-Christ, p. 284.

vent d’être inconscients d’un aspect de nous-mêmes jusqu’à ce


que quelqu’un le souligne. Est-il possible qu’en tant qu’Église,
nous soyons plus unis que nous ne le pensons ? L’unité de
notre Église a été considérablement attaquée au cours des
deux dernières années. Les sujets les plus conflictuels s’accom- Jordan Stephan est étudiant de 4e année en théologie à
pagnent des opposants les plus ardents animés de puissantes l’Université Walla Walla. Il fait actuellement une pause
(pour ne par dire extrêmes) convictions. d’un an pour servir à titre d’étudiant missionnaire au
J’ai toujours considéré ceci comme un signe de faiblesse au Kenya, à l’Académie adventiste Maxwell,
sein de l’Église. Mais cette conversation m’a amené à revoir ma où il remplit les fonctions de professeur et de doyen des garçons.

Avril 2016 | Adventist World 15


E n couverture

Dialogue interconfe
et
œcuméni
Dialogue + liberté
témoignage

16 Adventist World | Avril 2016


L
orsque les adventistes apprennent que mot inapproprié. Tout comme Dieu,
je représente l’Église adventiste lors les adventistes tiennent à l’unité. L’unité

ssionnel
de réunions tenues par des s’enracine dans l’existence même de Dieu
organisations chrétiennes œcuméniques, le Père, de Dieu le Fils, et de Dieu le Saint-
ils me bombardent de questions. « Qu’est-ce Esprit. Les adventistes promeuvent l’unité
que les adventistes pensent au juste de en vue de la mission, laquelle consiste à
l’unité chrétienne, des relations inter­ faire connaître Christ à tous les peuples, à
confessionnelles, et de l’œcuménisme ? » toutes les langues, à toutes les tribus, et à

nisme
« Pourquoi les adventistes choisissent- toutes les nations. Les chrétiens peuvent
ils d’accepter et de garder uniquement aussi s’unir pour rendre ce monde
le statut d’observateur et non celui meilleur par la promotion de la santé, de
de membre au sein des organisations l’éducation, de l’œuvre humanitaire, ainsi
chrétiennes œcuméniques ? » que par la promotion et la protection des
Ma réponse est simple : pour sau- droits de la personne.
ver et protéger des vies, pour attester Toutefois, les chrétiens doivent garder
l’importance et le sacré de la vie, il est à l’esprit qu’ils vont passer à côté de
tout à fait normal que des gens de bonne leur appel principal s’ils ne s’unissent
volonté s’unissent. Il est même urgent pas pour soutenir et modeler les valeurs
religieuse = que tous agissent en partenariat pour
faire de ce monde un endroit meilleur,
spirituelles enracinées dans l’Évangile
éternel. Les vertus théologiques que sont

unique que tous contribuent, en toute dignité,


liberté, justice, paix, et fraternité, à
l’amélioration de la santé, de l’éducation,
la foi, l’espérance, et l’amour sont pri-
mordiales dans le mandat évangélique et
l’apport des chrétiens au monde. Or, c’est
et de l’œuvre humanitaire. dans le cadre de la liberté religieuse que
Tous les services et toutes les ces vertus peuvent le mieux s’épanouir.
Ganoune Diop activités de l’Église adventiste visent à Pour les adventistes, la liberté
promouvoir la vie – la vie en abondance. religieuse constitue l’antidote contre le
Dans l’accomplissement de la mission syncrétisme œcuménique, ainsi qu’un
de l’Église, les adventistes se mêlent appel à embrasser la vérité avec l’ina-
à d’autres organisations chrétiennes. liénable liberté de conscience, la liberté
Quant à sa position dans les organisa- de religion ou de croyance, la liberté
tions chrétiennes mondiales, l’Église d’exprimer publiquement ses croyances,
adventiste a tenu le statut d’observateur la liberté d’inviter ses semblables à parta-
lors des réunions et s’est montrée ger ses convictions ou à se joindre à une
ouverte à établir un partenariat avec communauté de foi.
d’autres Églises dans des secteurs ne
compromettant pas son identité, sa L’œcuménisme examiné
mission, et son message. La règle empi- à la loupe
rique, c’est d’éviter d’être membre de Dans l’arène des relations inter-
B a n a n a S toc k / T h i n k stoc k

tout corps œcuménique éradiquant ou Églises et interconfessionnelles, la


effaçant la voix adventiste distinctive se question de l’unité, de l’unité visible,
rapportant à la souveraineté du Créateur, et de l’œcuménisme entre dans un
au sabbat, et au retour de Jésus. groupe subtil de sujets étroitement liés
En principe, les adventistes ne requérant une grande précision. Parfois,
contractent pas d’alliances doctrinales d’autres mots sont introduits dans la
avec d’autres Églises en raison de leur conversation, comme s’ils signifiaient la
adhésion à une approche globale et même chose. Il s’agit des mots « colla-
intégrée aux doctrines bibliques, et de boration », « partenariat », et « dialogue
:

leur soutien des doctrines qui, selon eux, inter-Églises (ou interconfessionnel) ». 
IMA G E

ont été écartées, changées, ou oubliées au On utilise le terme « œcuménisme »


cours de l’histoire de l’Église. différemment, en fonction du contexte.
Ceci dit, « l’unité » n’est pas un Ce terme peut se référer à l’unité parmi

Avril 2016 | Adventist World 17


E n couverture

On aperçoit ici les délégués du troisième Forum international


sur la religion et la paix – un rassemblement des dirigeants
des quatre coins de l’éventail religieux et politique de la
Russie. Ce forum, lequel s’est tenu en octobre dans le grand
hall de l’Hôtel du président, à Moscou, a réuni des érudits, des
dignitaires publics, et des dirigeants religieux représentant les
communautés orthodoxes, protestantes, juives, catholiques,
et islamiques. Ganoune Diop (extrême-gauche), directeur des
Affaires publiques et de la liberté religieuse de la Conférence
générale, représentait l’Église adventiste.

les Églises chrétiennes du monde entier ; déverser à travers Abraham et ses des fruits de la rédemption. »
mais habituellement, on l’utilise pour descendants était destinée à toutes les Avec cet exemple à l’esprit, l’unité
décrire, au sens général, des relations familles de la terre. Dieu veut que son de l’Église à l’échelle mondiale pourrait
cordiales, un dialogue, ou un partenariat peuple fasse l’expérience de l’unité constituer une réalité seulement si
dans un projet. doctrinale. tous les chrétiens adoptaient la vision
Historiquement, les premiers Malheureusement, ce désir ne se du monde de l’Église catholique ou sa
conciles de l’Église furent appelés concrétisa jamais au sein d’Israël, le compréhension de la réalité, ou encore
œcuméniques en ce sens que de nom- peuple de l’alliance. La croyance à la si tous les catholiques abandonnaient
breuses Églises interagissaient pour résurrection des morts, par exemple, les croyances auxquelles ils tiennent
définir l’orthodoxie. Ce n’est pas le sens n’était pas partagée par tous les Israélites. profondément.
qu’on lui donne aujourd’hui. Certaines Selon le Nouveau Testament, les saddu- Néanmoins, beaucoup de choses
confessions, telles que l’Église catholique céens n’y croyaient pas. unissent les chrétiens, en commençant
romaine et l’Église orthodoxe, l’utilisent Aujourd’hui, les différentes Églises par le fondement même de l’unité.
dans ce sens parce qu’elles croient chrétiennes comprennent l’unité Pour Dieu, l’unité est précieuse. Le
être les garantes de l’orthodoxie. Mais autrement. Pour les catholiques, par plan du salut tout entier montre com-
étiqueter d’œcuménisme doctrinal tout exemple, l’unité inclut le concept de la bien il est déterminé à unir sa famille
partenariat parmi les chrétiens signale communion des saints – tant vivants divisée, dispersée, mais créée à son
qu’on est mal informé, mal éduqué, que morts. image. L’unité s’enracine dans l’essence
et illogique. Dans l’identification et La Catholic Encyclopedia donne de la même du Dieu trin : une unité dans
l’évaluation du contenu réel des relations communion des saints la définition sui- la Trinité.
inter-Églises, l’honnêteté spirituelle est vante : « Solidarité spirituelle qui lie les La mort de Jésus avait pour mission
également nécessaire. fidèles ici-bas, les âmes au purgatoire, et de rassembler les êtres humains en un
les saints au ciel dans l’unité organique seul corps. Dans Jean 17, Jésus pria
Définir l’unité du même corps mystique sous Christ, pour l’unité dans l’intérêt de la mission,
Le concept de l’unité repose sur sa tête. […] Les participants à cette afin que le monde croie. Le Saint-Esprit
un fondement biblique et théologique solidarité sont appelés saints en raison fut accordé pour sceller l’unité dans
solide. La bénédiction que Dieu voulait de leur destination [ciel] et du partage la mission.

18 Adventist World | Avril 2016 P H O T O S : B ett i n a Kr a use


Les adventistes et l’unité des siècles, a été remise entre nos mains mots « sel » et « lumière » que Jésus a
Les adventistes se joignent à Dieu alors que nous sommes sur le point appliqués à ses disciples (Mt 5.13-17)
dans tout ce qu’il fait ici-bas pour sauver de participer aux derniers combats. s’appliquent aussi à eux.
le monde. Dieu évangélise (Ga 3.8), La responsabilité pour ce grand don Chaque aspect de l’engagement
et nous aussi. Dieu fait tout pour unir repose sur ceux que Dieu a bénis en leur adventiste envers toute institution, agence,
le monde entier sous la seigneurie de donnant la connaissance de sa Parole. Il ou organisation, qu’elle soit ecclésiale ou
Jésus-Christ, notre sauveur. Nous nous nous faut recevoir cette dernière comme politique, implique essentiellement la rai-
joignons à lui pour exalter Dieu le Fils, une autorité suprême. Nous devons son d’être de l’Église : apporter l’espérance
afin que le monde soit sauvé. reconnaître les gouvernements humains à l’humanité empêtrée dans toutes sortes
Les adventistes s’engagent à appeler comme étant d’institution divine, et de maux. Pour accomplir cette mission,
tous les peuples à fixer les yeux sur Jésus enseigner que leur obéir est un devoir les adventistes participent à la méthode de
(He 12.1,2). Ils rappellent à tous les chré- sacré, pour autant qu’ils restent dans les Jésus telle qu’exprimée par Ellen White :
tiens en quoi consiste une croyance centrale limites de leurs sphères légitimes. Mais « La méthode du Christ pour sauver les
depuis les temps apostoliques, croyance dès que leurs ordres entrent en conflit âmes est la seule qui réussisse. Il se mêlait
que l’on retrouve également dans le pre- avec ceux d’en haut, obéissons à Dieu aux hommes pour leur faire du bien, leur
mier credo chrétien : le retour de Jésus. plutôt qu’aux hommes1. » témoignant sa sympathie, les soulageant
Le principe influençant les relations Plus fondamentalement, les adven- et gagnant leur confiance. Puis il leur
adventistes avec d’autres chrétiens tistes comprennent que leur mission, disait : “Suivez-moi2.” »
compte deux aspects inséparables : la comme leur nom le laisse entendre, Jésus servait, guérissait et nourrissait
vérité et la liberté religieuse. Ellen G. consiste à faire briller la vérité du retour les gens sans rien demander en retour.
White, cofondatrice de l’Église adven- de Jésus, vérité qui fait naître l’espérance, Il leur disait et leur faisait sentir qu’ils
tiste, souligne ce point dans Conquérants garantit l’affranchissement de la mort et étaient libres de choisir leur avenir avec
pacifiques : « La bannière de la vérité et du mal, et procure la justice et la paix. ou sans lui. La liberté de conscience
de la liberté religieuse, élevée bien haut Voilà pourquoi les adventistes soulignent compte pour lui. Sans cette liberté,
par les fondateurs de la religion chré- le retour de Jésus et le message de la aucune alliance n’est authentique, car
tienne et les témoins de Dieu au cours guérison. Ils comprennent que les l’amour ne peut être forcé.

Comment
ınteragır avec les autres
Ellen G. White, cofondatrice de l’Église adventiste, offre des leur ferait supposer que nous sommes leurs ennemis jurés. Nous
conseils pratiques dans l’art et la science de l’interaction avec les ne devrions pas faire naître inutilement dans leur esprit des pré-
chrétiens d’autres confessions. Voici trois extraits de ces conseils. jugés, en menant campagne contre eux. Parmi les catholiques, il
« Lorsque ceux qui sont dépourvus de l’Esprit et de la y a beaucoup de personnes qui vivent conformément à la lumière
puissance de Dieu pénètrent dans un nouveau champ, ils com- qu’elles ont reçue, et souvent, bien mieux que bon nombre de
mencent par dénoncer les autres confessions. Ils pensent réussir ceux qui professent croire à la vérité présente ; et Dieu les mettra
à convaincre les gens de la vérité en présentant les inconsis- à l’épreuve aussi sûrement qu’il nous a mis, nous, à l’épreuve2. »
tances des Églises populaires. S’il est parfois nécessaire de « Nous croyons posséder plus de vérité qu’aucune autre
parler de ces choses, en général, cela ne fait que susciter des confession religieuse, mais si cela ne nous donne pas une plus
préjugés à l’égard de notre œuvre et fermer les oreilles de grande consécration, une vie plus pure et plus sainte, quel
nombreux individus qui, autrement, auraient écouté la vérité. Si bénéfice en retirons-nous ? Il serait préférable que nous n’ayons
ces enseignants étaient en étroite relation avec Christ, Dieu leur jamais connu la vérité plutôt que de nous déclarer ses adeptes et
donnerait la sagesse de savoir comment aborder les gens1. » ne pas être sanctifiés par elle3. »
« Lorsque nous pénétrons dans une localité, nous ne devrions 1 Ellen G. White, Testimonies for the Church, Pacific Press Pub. Assn., Mountain View, Calif., 1948,
pas dresser sans raison des barrières entre nous et les autres vol. 4, p. 536.
2 Idem., Évangéliser, p. 136.
confessions chrétiennes, notamment l’Église catholique, ce qui 3 Idem., Témoignages pour l’Église, vol. 2, p. 310.

Avril 2016 | Adventist World 19


E n couverture

Relations inter-Églises
Les adventistes considèrent les Les chrétiens doivent garder à l’esprit
autres chrétiens comme des membres
authentiques du corps du Christ. Par
contre, ils ne détiennent aucun statut
qu’ils vont passer à côté de leur appel
de membre officiel au sein des organi-
sations œcuméniques principalement à principal s’ils ne s’unissent pas pour
cause de la liberté religieuse. En effet, un
tel statut limiterait la liberté de partager
des convictions avec autrui, et par
soutenir et modeler les valeurs spirituelles
conséquent, mettrait à risque la mission
universelle du temps de la fin telle enracinées dans l’Évangile éternel.
qu’ils la comprennent.
Les adventistes ne font pas partie
d’organisations œcuméniques exigeant le dirigeants d’autres confessions : « Dans En référence à la prière, elle écrivit :
statut de membre. Cependant, ils appré- d’autres Églises se trouvent des chrétiens « Nos prédicateurs devraient chercher
cient leur statut d’invité ou d’observa- qui sont à l’avant-garde pour défendre à se rapprocher des pasteurs des autres
teur lors des réunions. Le partenariat les principes de la tempérance. Nous de- confessions. Priez pour eux et avec eux,
avec d’autres confessions chrétiennes vrions entrer en relation avec eux et leur car le Christ intercède en leur faveur. Une
est conforme à la vision de l’Église permettre de collaborer avec nous. Nous solennelle responsabilité repose sur eux.
adventiste des autres chrétiens. Alors devrions inviter des hommes de bien, des En tant que messagers du Christ, nous
qu’elle écrivait sur le sujet de la tempé- hommes éminents à seconder nos efforts devrions manifester un profond intérêt à
rance, Ellen White dit ceci au sujet des en faveur de ceux qui périssent3. » l’égard de ces bergers du troupeau4. »

À la rencontre des William G. Johnsson

dirigeants musulmans
Lorsque j’ai pris ma retraite en tant qu’éditeur de Adventist World, d’alcool. Leur croyance en une seconde venue de Jésus offre une
ma vie a pris un tournant inattendu. Jan Paulsen, alors président occasion intéressante de discuter.
de la Conférence générale, m’a demandé de devenir son assistant Ces conversations de haut niveau ont accompli beaucoup de
personnel pour développer des relations avec des dirigeants des bien. Finalement, elles ont abouti à l’organisation d’un symposium
religions du monde. L’objectif ? Les familiariser avec les adventistes intitulé « Enseigner le respect envers les religions ». Ce sympo-
du septième jour – avec notre identité, notre mission, et nos valeurs. sium, lequel s’est tenu à une université d’Amman, a reçu des
Cette nouvelle mission, pour laquelle il n’y avait aucune présentateurs et de l’islam et du christianisme. Des sommités du
description des tâches, m’a conduit à voyager fréquemment au pays y ont participé.
Moyen-Orient, spécialement au royaume hachémite de la Jordanie. Ces expériences m’ont amené à accorder une grande valeur
Là, au cours de maintes visites, j’ai eu des conversations avec au dialogue interconfessionnel. Le dialogue est essentiel –
des dirigeants importants de l’État et de la religion. Certains de surtout en ces temps de bigoterie, de haine et de désinformation
ces éminents individus sont devenus des amis proches. religieuses. Le Maître a dit : « Heureux ceux qui procurent la paix,
L’interaction avec ces dirigeants musulmans m’a profondé- car ils seront appelés fils de Dieu ! » (Mt 5.9)
ment impressionné. J’ai eu beaucoup à apprendre, et beaucoup
à désapprendre. Je les ai trouvés faciles d’approche, mais
totalement ignorants de notre existence. N’ayant pas entendu William G. Johnsson a été l’éditeur fondateur de Adventist
parler de nous, ils ont été étonnés d’apprendre qu’il existe des World, et a participé à de nombreux dialogues interconfessionnels
chrétiens ne mangeant pas de porc et ne consommant pas de 2007 à 2011.

20 Adventist World | Avril 2016


mondiale d’être membre d’une union
On peut
encourager
Conformément au conseil susmen-
tionné, la Conférence générale – le organisée d’Églises, tel que le Concile
mondial des Églises. La liberté religieuse

l’unité
corps administratif de l’Église adventiste
mondiale – a inscrit dans Les règlements implique le droit illimité de partager
de travail de la Conférence générale que ses convictions religieuses, et le droit
les dirigeants de l’Église « reconnaissent d’inviter ses semblables à se joindre

10 façons :
toute organisation qui exalte le Christ à sa propre Église sans être accusé de
devant les hommes comme faisant partie
du plan divin pour l’évangélisation du
prosélytisme.
Les adventistes soutiennent l’unité de
monde, et […] tiennent en haute estime chrétienne tandis qu’ils se joignent au
les chrétiens et les chrétiennes d’autres Dieu trin, lequel est déterminé à rassem-
confessions qui s’engagent à gagner des
âmes au Christ. »
bler ceux qu’il a créés à son image. Le
plan du salut a pour objectif la restau- 1 par la vision chrétienne d’un Dieu
d’amour en trois personnes ;
ration à l’image de Dieu des rachetés et
L’œcuménisme rejeté
L’unité, bien que clairement voulue
leur rassemblement. L’unité s’enracine
en Dieu. C’est pour cette raison que 2 par une nouvelle humanité partagée,
recréée à l’image de Jésus-Christ
et ayant la pensée du Christ ;
de Dieu, ne constitue pas la valeur Jésus-Christ vint ici-bas pour unir toutes
les familles de la terre.
3
suprême. La loyauté envers la vérité
par la compréhension de notre
divine l’emporte sur elle. L’unité doctrinale parmi les Églises
appel commun à aimer Dieu de
L’Église adventiste et plusieurs autres chrétiennes est illusoire et inatteignable –
confessions qui ne se sont pas jointes à à moins que les Églises ne renoncent tout notre être et notre prochain
des corps œcuméniques organisés à leurs croyances distinctives et ne comme nous-mêmes ;
se joignent à l’une des Églises tradition-
4
s’opposent à l’œcuménisme en tant que
par la reconnaissance de la réelle
doctrine, ou à son objectif de fusionner nelles – catholique, orthodoxe, anglicane,
controverse spirituelle entre le bien
des Églises chrétiennes en une seule Église réformée, évangélique, pentecôtiste, etc.
La liberté de religion ou de croyance et le mal, entre Christ et Satan ;
mondiale. C’est tout à fait compréhen-

5
sible, parce qu’un tel œcuménisme mène est un don divin non négociable devant
par l’engagement à la non violence,
à la perte de l’identité confessionnelle caractériser la liberté de tout chrétien
à la paix, à la pacification, ainsi
distinctive. En outre, les adventistes et ou de toute communauté chrétienne
qu’à la dignité et à l’intégrité de la
d’autres croyants n’adhèrent pas à des de partager ses convictions avec ses
semblables, de les inviter à se joindre personnalité individuelle ;
alliances syncrétiques qui diminuent

6
l’importance et le poids de la vérité, sur- à sa propre Église. Évidemment, dans
par le service pour soulager la
tout lorsque les croyances de certaines l’intérêt de la mission, les chrétiens
souffrance, surtout envers ceux
Églises ne sont pas en harmonie avec les peuvent s’unir pour témoigner du
qui éprouvent des difficultés
vérités bibliques révélées. Christ à un monde qui a désespérément
besoin de lui. n économiques, physiques, sociales,
L’inquiétude principale des
adventistes, c’est qu’on en vienne à les et autres difficultés semblables ;
1 EllenG. White, Conquérants pacifiques, p. 60.

7
empêcher de partager leurs convictions 2 Idem.,Le ministère de la guérison, p. 118.
3 Idem, Tempérance, par la promotion d’un style de vie
avec leurs semblables, peu importe leurs p. 169.
4 Idem, Évangéliser, p. 504.
équilibré, sain, propre à recréer ;
croyances religieuses ou philosophiques.

8
C’est fondamentalement une question par la promotion de la liberté,
de liberté religieuse. Les chrétiens ne
de l’égalité, de la fraternité, et du
peuvent remettre en question le droit
bon voisinage ;
à la liberté de religion ou de croyance
Ganoune Diop a été élu
9
alors que même le monde séculier a par la proclamation de la bonne
directeur du Département
accepté cette valeur et ce droit humain des Affaires publiques et de nouvelle des enseignements de
fondamentaux. la liberté religieuse de la Jésus (l’Évangile, les Béatitudes) ;
Conférence générale lors de la session de la

10
Le fond du problème Conférence générale de 2015. En 2011, il est par l’exaltation de Jésus-Christ
Bien que nous considérions les autres devenu le directeur adjoint du département, devant le monde.
chrétiens en tant que frères et sœurs ainsi que le représentant de l’Église adven-
en Christ, le principe de la liberté reli- tiste pour les relations interconfessionnelles
gieuse interdit à notre Église adventiste et l’agent de liaison aux Nations Unies.

Avril 2016 | Adventist World 21


V ie adventiste

I
l y a de nombreuses années, lors de
ma première visite en Europe, j’ai
tendu une brochure à une personne
dans le métro. Mais elle l’a refusée. Ça
a été un choc pour moi, car dans mon
pays, cette réaction est plutôt rare ! Il
semble bien que les Européens ne soient
pas aussi réceptifs à l’Évangile. Je me suis
alors demandé : Qu’est-ce que je pourrais
bien faire pour renverser les barrières
culturelles et toucher le cœur des gens ?
Peu après, au cours d’un voyage en
train, ma petite fille de deux ans a ouvert
son livre sur la création du monde et le

L’implantation
Déluge. Un couple était assis à côté d’elle.
L’homme et la femme étaient ravis de son
enthousiasme ! Ils l’ont écoutée attenti-
vement tandis qu’elle leur montrait les

d’églises en
images et les commentait. Arrivés à des-
tination, nous avons salué ce couple d’un
sourire affectueux et spontané – ce qu’en
d’autres circonstances, nous n’aurions
probablement pas fait. Cette occasion m’a
permis de comprendre qu’il est possible
d’atteindre ceux dont le cœur semble
« fermé » au message de l’Évangile – à
condition d’utiliser la bonne « clé ».
leçons
Une église voit le jour
En 2011, je me rends à Madrid, en Júlio
Espagne, pour y poursuivre mes études César Leal
de troisième cycle. Je me joins à un petit
groupe d’adventistes d’expression por-
tugaise – des Brésiliens pour la plupart.
Ce groupe, organisé depuis 2008, grandit
lentement. Combien ses membres rêvent Un petit groupe établit la première
d’avoir leur propre église ! Pourquoi ne
pas les y aider ?
église adventiste portugaise en Espagne
Nous commençons nos recherches
par des prières ferventes que Dieu ne Une église et une mission consiste à atteindre les 20 000 Brésiliens
tarde pas à exaucer. Le Conseil européen Et le Seigneur bénit nos efforts ! et autres habitants de Madrid d’expres-
portugais (EPA) (Conselho Europeu de On nous accorde – gratuitement – une sion portugaise. Le sabbat, ils saluent
Lingua Portuguesa, en portugais), un petite installation pour nos réunions joyeusement les visiteurs et les accueillent
ministère de soutien dont la mission ainsi que pour nos services le sabbat. chaleureusement dans leur groupe.
consiste à coordonner et à favoriser la Notre foi en la direction divine en étant
création d’églises d’immigrants portugais grandement fortifiée, nous continuons à La clé du succès
en Europe, se lance dans un dialogue avec aller de l’avant. L’inauguration officielle Outre leurs besoins spirituels, tous
des dirigeants et des pasteurs de l’Union du petit groupe se tient le 23 mars 2012. les êtres humains ont besoin d’une com-
des fédérations espagnoles (SUCC) Des représentants de l’EPA venant de munion fraternelle. Un groupe chrétien
pour explorer les avenues possibles. La Londres et de la Suisse, de même que des sincère, vibrant, bibliquement orienté,
Division eurafricaine (aujourd’hui la dirigeants de la SUCC, y assistent. peut contribuer à satisfaire ces besoins.
Division intereuropéenne) publie des Au début, nous comptons une Une communauté d’immigrants telle
imprimés du projet His Hands* pour assistance d’environ 30 personnes. que la nôtre peut offrir de l’assistance
faciliter la fondation de la toute première Cependant, les membres embrassent pratique : procurer de la nourriture aux
église adventiste portugaise en Espagne. leur mission avec enthousiasme, laquelle nécessiteux, les aider à se trouver du

22 Adventist World | Avril 2016 P H O T O S   : C O U R T O I S I E D E L’A U T E U R


À gauche : DE JOYEUX des messages d’encouragement. permet d’éviter une kyrielle de problèmes.
MEMBRES : On aperçoit ici les Bientôt, des adventistes d’autres églises 4. Des mots d’encouragement
membres de l’église adventiste se mettent à migrer vers notre congré- soulagent l’âme épuisée et fortifient sa foi.
gation. D’anciens adventistes et des gens 5. Dieu utilise souvent des gens
portugaise de Madrid.
intéressés à découvrir l’Évangile se mettent humbles, faibles, et non qualifiés pour
Ci-dessous : UN SERVICE DE SAINTE
aussi à venir. Notre local est maintenant nous enseigner à nous appuyer sur lui.
CÈNE : Deux membres de l’église trop petit ! Nous nous mettons en quête 6. Brandir l’excuse facile du manque
adventiste portugaise de Madrid de quelque chose de plus grand. d’argent pour ne rien faire, c’est prouver
participent à la sainte Cène. Un jour, tandis que je m’entretiens que nous ne comprenons pas que Dieu
avec un frère à son garage de contrôle vraiment toutes choses.
mécanicien, je l’informe de notre 7. Pour pouvoir partager notre
recherche d’un nouveau local. Il me connaissance et notre expérience de Dieu
montre alors un bâtiment à louer avec nos semblables, il est essentiel de
là, juste en face de son garage. C’est passer du temps avec eux, de nous rap-
exactement la taille qu’il nous faut ! procher d’eux, et de les aimer.
En plus, sa situation géographique 8. Le ministère pastoral surpasse la
est idéale : près d’une station de mé- capacité humaine. Mais avec Dieu, toutes
tro et dans un quartier d’immigrants choses sont possibles.
brésiliens. Dieu, à coup sûr, nous guide ! 9. La miséricorde et l’amour de Dieu
Nous signons le bail en octobre 2012. pour les âmes perdues nous permettent
Ce nouveau lieu de réunion a grand d’être des instruments de salut, et ce,
besoin d’être rénové et aménagé. Les indépendamment de nos forces et de nos
membres d’église donnent généreuse- faiblesses personnelles.
ment de leur temps et de leur argent. 10. Parfois, il nous faut désapprendre
travail, chercher des établissements où Il y a beaucoup à faire : construire un avant de pouvoir comprendre certaines
ils peuvent poursuivre leurs études ou deuxième W.-C., acheter de nouvelles leçons que Dieu veut nous enseigner.
apprendre une seconde langue, etc. chaises, organiser une salle pour les
Grâce aux réunions de petits groupes enfants, mettre à jour le système de chauf- L’amour pratique
chez les membres, nous mettons sur pied fage et, bien entendu, nettoyer et peindre. L’amour pratique constitue le message
un réseau de soutien. Nous décidons Le 13 novembre, la SUCC donne son central de l’Évangile. Après avoir franchi les
de former quatre petites cellules pour approbation, et l’inauguration officielle nombreuses barrières artificielles et cultu-
prier ensemble, pour partager nos joies, de l’église se déroule le 19 janvier 2013. relles que les gens ont dressées en guise de
nos peines, et nos rêves. Nous forgeons Tous ces mois initiaux où nous protection, nous découvrons des cœurs qui
des liens d’amitié et partageons notre avons peiné, sué, pleuré, sont finalement ont soif d’amour et de compréhension. Les
foi avec des voisins, des parents, entre couronnés du développement lent mais chrétiens sincères ont le privilège de forger
autres. Les repas en commun engendrent durable de la première église adventiste une amitié authentique par laquelle leurs
une belle communion fraternelle. La portugaise en Espagne. semblables peuvent faire l’expérience d’une
spontanéité et la joie qui caractérisent véritable rencontre avec Dieu. n
nos rencontres sociales et nos services L’implantation d’églises…
religieux constituent un environnement en 10 leçons * His Hands est une initiative de l’Église adventiste. Pour plus
d’information, consultez le site www.adventistvolunteers.org/
accueillant pour les visiteurs. En contribuant à implanter cette HisHands/.

nouvelle congrégation, j’ai appris les 10


Un rêve réalisé choses suivantes.
Les petits groupes, les visites aux 1. Le succès d’un tel projet
membres, les appels téléphoniques dépend de la pluie céleste et du zèle de
fréquents, les études bibliques, et la ceux qui s’y investissent.
Júlio César Leal, titulaire
d’un doctorat, pasteur et
vie quotidienne de l’église favorisent 2. Si les négociations et les formalités
traducteur, sert au sein
l’amitié et la confiance. Lorsque je administratives sont parfois arides, lentes, d’un ministère de soutien
visite d’autres congrégations, je et éprouvantes, elles constituent néan- envers les prisonniers, à Madrid. Il est
leur raconte l’histoire de notre moins le moyen inévitable d’implanter également orateur pour 7dayradio (www.
jeune congrégation. Finale- une nouvelle église. sevendayradio.com) et 7Day Media Group.
ment, la nouvelle se répand 3. Sans chercher à plaire à tout le Enfin, il fait partie du comité de la branche
tant et si bien dans la région monde, il faut garder à l’esprit que le brésilienne de la Société de théologie
que beaucoup prient pour respect des différentes opinions constitue adventiste, domiciliée à l’Institut d’ensei-
nous et nous envoient un signe de maturité et de sagesse, et gnement supérieur du nord-est du Brésil.

Avril 2016 | Adventist World 23


P atrimoine

Un

de l’éducation chrétienne
pionnier Gibson Caesar
(avec Lael Caesar)

Il existe plus d’un moyen de devenir pionnier

U
n petit garçon passe les 10 Brésil. De nombreux zoos de par le monde Val, 4 ans. Theron et Lael suivent derrière.
premières années de sa vie dans doivent leur flore et leur faune exotiques Bien qu’il n’y ait aucune école adventiste à
un petit village niché dans les aux jungles profondes de ces territoires. Georgetown en 1950, il y a cependant un
grandes et magnifiques plaines de Gran Les membres de ma parenté qui s’ex- directeur adventiste. Mon père me confie
Sabana, au Venezuela, dans la région nord priment en taurepan traversent encore aux bons soins de Bruce Dummett.
de l’Amérique du Sud. librement les frontières internationales
fluides au pied du mont Roraima, où Faire son chemin
Un pays magnifique les frontières du Brésil et du Venezuela À Georgetown, ma soif d’apprendre
Ce petit garçon, c’est moi ! Je m’appelle se croisent. À l’âge de 10 ans, je quitte ne s’assouvit pas, et les rêves de mon père
Gibson Caesar. Je suis un descendant des mon pays d’origine pour me rendre au pour moi ne peuvent s’y réaliser. Après
premiers habitants de Taurepan, dans la Guyana. Je me retrouve dans un nou- trois mois seulement dans cette ville,
région d’Akawaio. Les Amérindiens parlant veau pays, avec une nouvelle langue, je plie bagage et fait voile vers l’Institut
le pemon habitent dans une contrée splen- un nouveau nom, et une nouvelle vie. d’enseignement professionnel caribéen
dide qu’ils partagent avec des Vénézuéliens de la Trinité. C’est là que mes parents-
parlant l’espagnol, des Guyanais parlant Paruima, Waramadong, professeurs, Riley et Lucy Caesar, ont
l’anglais, et des Brésiliens parlant le por- Georgetown été eux-mêmes formés. À cette école, je
tugais. Beaucoup parmi nous s’expriment Paruima est un village indigène marche sur les traces de mon père pen-
dans toutes ces langues européennes, de amérindien de l’autre côté de la frontière dant trois ans. Le Seigneur veut, en effet,
même que dans plusieurs de nos langues. guyanaise. On y trouve une école adven- que je retourne chez moi afin d’ajouter
Notre paysage se compose d’anciennes tiste. Riley Caesar en est le professeur. une page dans l’histoire de mon peuple.
formations rocheuses qu’on appelle tepuis C’est pour aller à l’école que je viens dans Lorsque mon père est transféré à la côte
(ou tepuys – des reliefs au sommet plat ce village. Mais bientôt, Riley et Lucy, sa Essequibo du Guyana pour y assumer
bordés par d’immenses falaises). Isolés femme, me prennent sous leurs ailes. Ils des tâches pastorales, je prends sa place à
les uns des autres, s’élevant abruptement m’amènent chez eux et m’adoptent. À Waramadong. À l’âge de 17 ans seulement,
du sol de la savane, ces reliefs tabulaires ce moment-là, je suis loin de me douter je deviens le premier enseignant indigène
résiduels sont impressionnants. On y de l’ampleur de cette étape de ma vie dans l’histoire de l’adventisme au sein de
retrouve des chutes spectaculaires, dont la dans l’avenir que Dieu me réserve. mon peuple au Guyana.
chute « Salto Angel », ou « Saut de l’ange », Deux années plus tard, soit en 1948, Mais revenons aux jours de Waramadong
au sommet de l’Auyan Tepuy. Il s’agit de nous nous établissons dans le village de – à l’école de mon père. Anita, une camarade
la chute la plus haute avec ses 807 mètres Waramadong. Mon père adoptif travaille de classe, a un an de moins que moi. William
de hauteur sans interruption et ses 979 comme professeur à l’école de ce village. Frederick Kenswil, son père, doit voyager
mètres en cumulé. Gauja, sa rivière, est au Mais il se rend vite compte que son pre- souvent. Pour lui assurer une certaine
nombre des courants tumultueux qui se mier-né a besoin d’une instruction plus stabilité, il la confie au pasteur Roy Brooks
terminent en chutes. poussée que celle dispensée dans les villages et à sa femme – deux missionnaires habitant
Le mot indigène « Guayana » (« Guyana ») akawaios de l’arrière-pays. Par conséquent, et enseignant dans le village de Paruima –
– lequel signifie « terre d’eaux abondantes » – après deux années environ à Waramadong, et lui rend visite une fois par semaine.
explique la profusion luxuriante de cet il m’envoie à Georgetown, capitale du Mais un jour, alors qu’elle a 13 ans, il fait le
intérieur (parfois) inaccessible. Il décrit Guyana. À ce moment-là, il n’est plus nécessaire pour qu’elle vienne le visiter.
la fertilité de l’arrière-pays du Guyana, du seul comme lors de mon adoption. Nous « Tu grandis, ma fille, dit-il. Il faut que
Surinam, de Cayenne, du Venezuela, et du sommes quatre maintenant : moi, 14 ans ; tu te trouves un bon mari […] Gibson,

24 Adventist World | Avril 2016


Gibson (portant une
casquette), avec des
membres de la famille.

La vie après Kako


Après Kako, je touche à plusieurs do-
maines : exploitation minière, exploitation
forestière. Je fais aussi de l’agriculture
pendant de nombreuses années. Les
années de préparation que mon père et ma
mère m’ont données, plus mes années à
Waramadong et à Kako, m’ont bien servi.
En 1973, je sers en tant qu’éducateur
en orientation, tout d’abord à l’École
d’agriculture Mon repos. J’enseigne dans
huit des collectivités de mon peuple,
dans des localités aux noms amérindiens
qui chantent : Paruima, Waramadong,
Kamarang, Kako, Jawalla [dans la région
supérieure du Mazaruni], Imbaimadai,
Chinauyen, et Philippi. Anita quitte l’ensei-
gnement pour suivre la formation de sage-
femme certifiée. Travaillant à Waramadong
Je quitte mon pays d’origine pour me de 1973 à 2001, elle pulvérise un record
incroyable : lors de ses 28 années de profes-

rendre au Guyana. Je me retrouve dans un sion de sage-femme dans l’arrière-pays du


Guyana, elle n’a pas perdu un seul bébé !
Jamais je n’oublierai mes années ayant
nouveau pays, avec une nouvelle langue, marqué l’histoire à Waramadong et à
Kako. Dieu a été bon pour moi – pour le
un nouveau nom, et une nouvelle vie. petit garçon qui a traversé une frontière
internationale afin de trouver une famille
et un but dans la vie. Ma vie a été ponctuée
peut-être, ou quelqu’un comme lui. » celle que son père avait encouragée à de joies et de peines. Mais je suis reconnais-
C’est la seule conversation père-fille de ce penser à moi alors qu’elle avait 13 ans, sant de ce que Dieu nous ait donné le privi-
genre qu’elle aura jamais avec son père. quelques jours seulement avant qu’il ne lège de voir sept de nos enfants – trois filles
En effet, il meurt au cours de cette même meure, et que sœur Brooks m’avait réser- et quatre garçons – atteindre l’âge adulte et
semaine. vée. N’est-il pas étonnant, ou du moins, réussir dans la vie. Considérant leur succès,
Au loin, à la Trinité, je suis plongé amusant, que personne d’entre nous n’ait la croissance de l’éducation adventiste chez
dans mes réflexions. pensé à demander à la principale inté- la collectivité historique indienne Davis du
Je n’ai personne. La solution, c’est ressée ce qu’elle pensait de tout ceci ?… Guyana, et la façon dont Dieu m’a conduit,
d’écrire à madame Brooks. Je lui écris, et Heureusement pour moi, elle a accepté je serai toujours reconnaissant du privilège
lui dis de me réserver Anita. de me prendre pour compagnon de vie. qu’il m’a accordé d’être le pionnier de
Mais la vie n’est pas aussi simple que l’éducation chrétienne de mon peuple. De
ça. Après être rentré chez moi pour ensei- La vie à deux l’autre côté de la frontière de la terre céleste
gner, je fais la connaissance de plusieurs Au cours des sept années suivantes, promise, mes enfants, mes étudiants et
jeunes femmes chrétiennes charmantes. j’enseigne à Waramadong, les six der- moi apprendrons à l’école de l’éternité, aux
Je ne cesse de penser à Esther, qui m’aime nières avec Anita, ma tendre femme et pieds de Jésus. n
beaucoup, mais ne peux oublier Anita, professeur à mes côtés. Plus tard, nous
laquelle vit toujours chez les Brooks, à nous établissons à Kako, à quelque
Georgetown. huit heures de route, pour ouvrir une
Un jour, je décide d’aller voir Anita. nouvelle école. À cette école, mes capa-
Il n’en faut pas davantage. La semaine cités de dirigeant sont mises à l’épreuve. Gibson Caesar, main-
suivante, le pasteur Brooks amène Anita à Dieu m’aide à persuader les villageois de tenant à la retraite,
Waramadong. Le 18 mars 1954, nous nous joindre leurs forces aux miennes. Nous habite à Santa Elena
unissons par les liens sacrés du mariage ! construisons tout : l’école, le mobilier de Uairén, sa ville
J’épouse mon ancienne camarade de classe – scolaire, et même le tableau noir. natale, dans l’État de Bolívar, au Venezuela.

P H O T O   : C O U R T O I S I E D E L’A U T E U R Avril 2016 | Adventist World 25


L A B I B L E R É P O N D

Une question
Pourriez-vous
clarifier la loi de
l’esclavage dans
d’esclavage
Dans l’Ancien Testament, avaient eu des enfants, ils devaient repartir sans eux. Dans ce cas,
Exode 21.2-6 ? Dieu on trouve de nombreuses ils pouvaient choisir de rester esclaves en se joignant à la maison
ne s’oppose-t-il pas lois réglementant le traite- de leur maître en permanence. Pour sceller leur décision, ils s’en-
ment des esclaves israélites gageaient par vœu devant le Seigneur et se faisait percer l’oreille,
à l’esclavage ? et étrangers. Tout d’abord, indiquant ainsi qu’ils faisaient désormais partie de la maison.
permettez-moi de fournir 3. Signification de la législation. Dans le contexte plus
une vue d’ensemble de l’esclavage large de l’Ancien Testament, cette législation concerne le bien-
en Israël. Ensuite, nous discuterons de la être des esclaves.
législation à laquelle vous vous référez. Premièrement, le Seigneur ne voulait pas que l’esclavage
1. L’esclavage dans l’Ancien Testament. L’escla- demeure une condition permanente. Il était donc limité à six
vage n’était pas une institution sociale établie par Dieu, mais ans. Si l’année sabbatique arrivait au cours de cette période
plutôt une institution courante pratiquée dans tout l’ancien (Dt 15.1-6) ou du jubilé (Lv 25.10), la dette de l’esclave hébreu
Proche-Orient, y compris en Israël. Au lieu de le proscrire, était remise et il repartait affranchi. Par ailleurs, un rédempteur
Dieu le réglementa pour protéger les esclaves contre la mal- pouvait affranchir les esclaves en payant leur dette.
traitance et l’exploitation. Le Créateur ne nous déracine pas Deuxièmement, le maître prenait soin de la famille de ceux
de notre culture, mais nous prend là où nous sommes et nous qui étaient mariés au moment où ils s’étaient vendus eux-
rend meilleurs. En fait, certaines de ses lois indiquaient un mêmes comme esclaves. Ce service, loin d’être gratuit, était
temps où il n’y aurait plus d’esclaves (la loi du jubilé). Ebed, payé par le travail des membres de la famille.
le terme hébreu traduit par « esclave », signifie « serviteur, Troisièmement, après les six années, le propriétaire avait une
travailleur, conseiller, esclave », etc. obligation : « Lorsque tu le renverras libre de chez toi, tu ne
La plupart des esclaves étaient des prisonniers de guerre le renverras pas les mains vides ; tu le pourvoiras de présents
au service de leurs vainqueurs, probablement à vie. En pris sur ton menu bétail, sur ton aire, sur ton pressoir ; tu lui
Israël, certains devenaient esclaves en raison de la pauvreté donneras des biens dont l’Éternel, ton Dieu, t’aura béni. »
(Lv 25.35-39) ou d’un crime (Ex 22.3). Dans de tels cas, ils (Dt 15.13,14) Les anciens esclaves pouvaient ainsi repartir à zéro.
n’étaient pas méprisés, mais toujours considérés comme des Quatrièmement, comme celui qui était venu sans famille
frères hébreux (Dt 15.12). La maltraitance physique entraînant à l’esclavage ne pouvait partir avec sa femme et ses enfants, il
la perte d’un membre (par ex. un œil ou une dent) était avait le droit de les racheter – chose difficile, toutefois, pour un
compensée par l’affranchissement de l’esclave (Ex 21.26,27). pauvre. Il existait donc une seconde option légale : cet esclave
Les esclaves ne travaillaient pas le sabbat. En ce jour, ils étaient pouvait se joindre à la maison de son maître. Un tel arrange-
libres de servir Dieu (Ex 20.10). Pour les pauvres, l’esclavage ment éliminait tout souci pour la subsistance de sa famille.
n’était pas aussi négatif que ça, compte tenu qu’il leur assurait Assurément, l’esclavage était loin d’être l’idéal. Mais dans
le vivre et le couvert. Cela explique pourquoi ils décidaient un monde imparfait, le Seigneur le réglementa pour le rendre
souvent de payer leurs dettes en devenant esclaves. le plus humain possible, tout en annonçant la venue d’un
2. Un cas juridique. Exode 21.2-6 fait jurisprudence jubilé final où l’esclavage, dont celui du péché, prendrait fin
concernant la façon de traiter un individu devenu esclave (Lc 4.17-19). n
en raison d’une dette : « Lorsque tu achèteras un esclave
hébreu […] ». De tels individus devaient travailler jusqu’à
la liquidation de leur dette. Ils travaillaient six années ;
mais la septième, ils redevenaient libres, « sans rien payer »
(v. 2). Deux scénarios sont mentionnés et réglementés. Ángel Manuel Rodríguez est retraité.
1) Les individus endettés qui, au moment de devenir esclaves, Il a servi en tant que pasteur, professeur,
avaient une famille, repartaient avec elle. 2) Si, n’ayant pas de et théologien.
famille, le propriétaire leur avait donné une femme et qu’ils

26 Adventist World | Avril 2016


É tude biblique

Mark A. Finley

Daniel

B . P r a tt
Les bénédictions de l’obéissance
4 Comment Daniel réagit-il à l’invitation de
U
ne relation de confiance en la bonté divine est au
nombre des caractéristiques clés des héros de la foi. manger les mets du roi et de boire son vin ? Lisez
Une telle relation entraîne l’obéissance à la volonté Daniel 1.8,11-15.
de Dieu. L’obéissance, loin d’être du légalisme, est plutôt Daniel « résolut » de servir Dieu. Le mot « résolut » signifie
le fruit de la foi. La vie de Daniel révèle les bénédictions « décida », « détermina », ou « choisit ». Le sage dit : « Garde
d’un enfant de Dieu dont la foi l’a conduit à obéir aux ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les
commandements divins, et ce, au péril même de sa vie. Dans sources de la vie. » (Pr 4.23)
la leçon de ce mois-ci, nous trouverons des leçons de l’un des
héros de la foi. Ces leçons, nous pouvons les appliquer chaque
jour afin de recevoir, nous aussi, les riches bénédictions que
5 Quel fut le résultat de la fidélité de Daniel ?
Dieu réserve à chaque croyant. Lisez Daniel 1.18-20.

1 Dans Daniel 1, quel événement tragique se 6 Comment Daniel se retrouva-t-il en face


produisit à Jérusalem ? Lisez Daniel 1.1, 2. d’une épreuve semblable à la fin de sa vie ? Lisez
Daniel 1 commence par une défaite pour le vrai Dieu. Daniel 6.5-9.
Nebucadnetsar, roi de Babylone, attaqua Jérusalem, vainquit L’intrigue des princes montre que la jalousie mène à l’envie,
Juda, et pilla le temple. l’envie au mensonge, et le mensonge au désir de mettre un
innocent à mort. Un péché caressé étouffe toute bonté. Il
2 Quelle instruction Nebucadnetsar, roi conduit les gens à faire ce qu’ils n’auraient jamais imaginé.
de Babylone, donna-t-il à Aschpenaz, l’un de ses
princes ? Lisez Daniel 1.3, 4. 7 Quelle fut la réaction de Daniel ? Lisez
Nebucadnetsar utilisa une stratégie courante en temps de Daniel 6.10.
guerre. Après sa victoire sur Jérusalem, il instruisit Aschpenaz, Pour Daniel, la prière était un style de vie. Il savait que s’il
l’un de ses chefs, d’emmener captifs quelques-uns des jeunes négligeait sa vie de prière, il perdrait sa force spirituelle.
hommes les plus beaux, intelligents, et doués, afin qu’ils
étudient à l’Université de Babylone. Il avait l’intention de leur 8 Comment Dieu honora-t-il la fidélité de Daniel ?
administrer un « lavage de cerveau » et d’en faire ses « diri- Trouvez la réponse dans Daniel 6.21, 22, 25-27.
geants pantins » pour qu’ils représentent Babylone à Jérusalem. En conséquence de la fidélité de Daniel, Dieu ferma la bouche
des lions, délivra Daniel de la fosse aux lions, et exerça une
3 De quelle façon Nebucadnetsar tenta-t-il de influence certaine sur la nation entière à l’égard du royaume
modeler les pensées de ces jeunes Hébreux ? des cieux. La fidélité envers Dieu, laquelle mène à l’obéissance,
s’accompagne des bénédictions célestes. Ce fut vrai pour
Découvrez sa stratégie dans Daniel 1.5-7.
Daniel, et c’est également vrai pour chacun de nous. n
La stratégie de Nebucadnetsar était simple : changer le nom de
ces jeunes Hébreux, les éblouir par la splendeur de Babylone,
les inviter à un banquet en l’honneur des dieux babyloniens, et
les instruire dans l’université la plus prestigieuse du pays.

Avril 2016 | Adventist World 27


D ES I D ÉES À P A RT A G ER

Combien il est nécessaire de nous


rappeler que par sa mort, Christ
non seulement nous a arrachés à
l’emprise de Satan, mais nous
a aussi rendu la vie !
– Shirley Mathieu, Australie

Un mot de la part du lecteur et m’encourage à accomplir mes tâches

Courrier
Je lis avec plaisir les mises à jour men- quotidiennes.
suelles de Adventist World. Je remercie Musa Sibisi
Dieu de ce que vous faites. De nombreux Par courriel
Éthiopiens lisent tout comme moi
Mieux qu’un frère Adventist World chaque mois. Jusqu’à Légalisme… ou hypocrisie ?
Merci beaucoup pour l’article magni- récemment, nous avions l’habitude de Je vous remercie pour l’article inti-
fique, réconfortant et édifiant d’Ángel recevoir la revue à temps. Mais je ne tulé « Légalisme… ou hypocrisie ? »
Manuel Rodríguez, intitulé « Mieux veux pas être uniquement un lecteur. (novembre 2015). Cet article souligne
qu’un frère » (décembre 2015). Com- En effet, je prévois, si Dieu le veut, vous ce dont tous les chrétiens devraient être
bien il est nécessaire de nous rappeler envoyer un article. conscients. J’aimerais me procurer une
que par sa mort, Christ non seulement Bereket Feleke copie PDF de cet article.
nous a arrachés à l’emprise de Satan, Addis-Abeba, Éthiopie Matthew Alexandra
mais nous a aussi rendu la vie ! Nous Australie
ne sommes désormais plus des êtres Une revue qui ravive et
Courrier – Faites-nous parvenir vos lettres à : letters@
désespérés, mais des enfants du Dieu encourage adventistworld.org. Rédigez votre lettre clairement et tenez-
vous en à l’essentiel, 100 mots maximum. N’oubliez pas
vivant. Bientôt, nous passerons Je vous salue dans le merveilleux nom de d’indiquer le titre de l’article et la date de publication. Indiquez
l’éternité avec notre bien-aimé Jésus. notre Seigneur Jésus-Christ ! Je travaille aussi votre nom, ainsi que la ville, la province, l’État, et le pays
d’où vous nous écrivez. Au besoin, les lettres seront modifiées
Shirley Mathieu comme infirmier dans une prison. pour des raisons de clarté et de longueur. Veuillez noter que
Australie Adventist World me ravive constamment nous ne pouvons les publier toutes, faute d’espace.

Prièrew LOUANGE
Je prie Dieu de m’aider et de renforcer S’il vous plaît, priez le Seigneur de me Priez s’il vous plaît pour que je passe mes
ma relation avec lui, afin que j’aie donner un bon emploi où je n’aurai examens.
le sentiment de sa présence et l’aime pas à travailler le sabbat. Clotilde
davantage. Enid France
Ronnie Ouganda
Autriche Je vous demande de prier pour que mes petits-
enfants se consacrent de nouveau à Dieu.
Agatha
Jamaïque

28 Adventist World | Avril 2016


P i x a b ay / a
rs h i br a h i m / L i
s a R e d f er n
La marche –
avec ou sans
sac à dos ?
La marche est un excellent exercice. Par contre, la marche avec un sac à dos
chargé comme à l’armée brûle davantage de calories et améliore la posture.
Une marche de 30 minutes brûle environ 125 calories. Mais trois marches
de 30 minutes par semaine avec un sac à dos chargé peuvent brûler jusqu’à
31 200 calories de plus par année – l’équivalent de 4 kilos de gras.
Un sac à dos pesant améliore aussi la posture parce qu’il oblige à
marcher en se tenant droit, de sorte que les muscles du dos ne sont pas
obligés de travailler aussi fort.
Commencez par y mettre l’équivalent de 10 pour cent de votre poids
corporel (7 kilos pour une personne pesant 70 kilos). Utilisez des poids,
des briques, des sacs de sable. Dès que vous vous sentirez confortable,
augmentez la charge. Ne dépassez pas 14 kilos.
Évidemment, vos muscles seront sensibles au début de cette nouvelle
routine. Mais n’abandonnez pas, marchez régulièrement – au moins trois
fois par semaine – avec un sac à dos. Avant longtemps, vous jouirez des
bienfaits qui en découlent.
Source : MensHealth.com

Définition d’un
saınt
Les grands saints, les vrais saints – ceux
qui doivent certainement occuper une place
spéciale au ciel – sont souvent des hommes
et des femmes ordinaires, inconnus,
non décorés, qui reflètent l’amour de Jésus
beaucoup plus en actes qu’en paroles.
– Larry R. Valorozo, Terre-Neuve, Canada

P i x a b a y / G er a r d o R oj a s

Je remercie Dieu car il exauce nos S’il vous plaît, priez pour moi. Mon Prière & louange – Soyez bref et concis, 50 mots maximum.
Veuillez inclure votre nom et celui de votre pays. Au besoin,
prières. Actuellement, nous travaillons mari s’apprête à rendre visite à mes les requêtes seront modifiées pour des raisons de clarté et de
très fort pour construire notre église. parents, et je veux revoir mon fils. longueur. Bien que nous priions pour chaque requête, nous ne
pouvons cependant les publier toutes. Faites-nous parvenir
S’il vous plaît, priez pour que nous Eva vos requêtes de prière et vos remerciements pour les prières
puissions la terminer bientôt. Ouganda exaucées par courriel : prayer@adventistworld.org ; par fax :
1-301-680-6638 ; ou par la poste : Adventist World, 12501 Old
Chikunda Columbia Pike, Silver Spring, MD 20904-6600 U.S.A.
Namibie

Avril 2016 | Adventist World 29


Vous êtes
couvert !
Notre peau pèse

54 ans
jusqu’à 16 pour cent
de notre poids corporel
(2,7 à 4,5 kilos) et couvre deux mètres

il y a
carrés. De plus, le corps moyen compte
environ 5 millions de cheveux.
Source : A Natural History of the Senses

Le 14 avril 1962, le ministre iranien de l’Éducation signa un document permet-


tant aux adventistes de diriger leur école secondaire sous son nouveau nom,
l’Académie adventiste de l’Iran. En 1965, on décerna pour la première fois un

Finie
diplôme aux étudiants de 12e année.
L’Académie adventiste de l’Iran ouvrit ses portes en tant que pensionnat
pour les garçons de niveau secondaire. Sise sur une propriété de trois hectares, à

polio !
environ 13 kilomètres au nord de Téhéran, au pied des montagnes de l’Alborz,
cette école fut tout d’abord dirigée par la Mission de l’Iran. À l’exception
la
du cours de religion, son programme scolaire était prescrit par le ministre de
l’Éducation de l’Iran.
Paul C. Boynton fonda cette école à Darband en 1946. Elle s’appelait alors
l’École de formation de l’Iran. Elle fonctionnait à titre d’école secondaire
coéducative, sans permis du gouvernement. Après deux années de fonctionne-
ment à Darband, l’école dut s’établir à la Mission de Téhéran en raison d’un
loyer élevé, entre autres facteurs. Lorsque Paul Boynton partit en congé, les

H a r n e i s
dirigeants de la Mission de l’Iran assumèrent la direction de l’école jusqu’à
l’arrivée de C. L. Gemmell. Il s’acquitta de ses fonctions dans des conditions
politiques adverses jusqu’à ce que finalement, l’école soit forcée de fermer

Fl i c k r / J ul i e n
ses portes. Quelques étudiants furent transférés à l’Institut d’enseignement
supérieur du Moyen-Orient, à Beyrouth, au Liban.
En 1955, M. E. Adams rouvrit une école secondaire professionnelle de premier
cycle avec l’approbation du gouvernement, jusqu’à ce qu’elle devienne une école
secondaire complète. Plus tard, le gouvernement s’appropria l’académie.

L’année dernière, le Nigeria est devenu


le dernier pays sans un seul cas de polio
E ntendu par h asard rapporté pendant 12 mois. Il ne reste donc
que deux pays où cette maladie autrefois
Impossible d’avoir une place redoutée n’a pas été complètement
éradiquée : l’Afghanistan et le Pakistan.
pour Dieu quand on n’a pas de Au cours des 30 dernières années, plus
de un milliard de dollars US ont été recueillis
place pour son prochain. pour fournir un vaccin oral contre la polio
à des millions d’enfants dans le monde.
– Thomas Hoffman, Maryland, États-Unis Source : The Rotarian

30 Adventist World | Avril 2016


Traiter un rhume de façon « Oui, je viens bientôt... »

naturelle
Nous avons pour mission d’exalter Jésus-Christ et d’unir
dans leurs croyances, leur mission, leur vie et leur espérance
les adventistes du septième jour de toute la planète.

Éditeur
Adventist World est une revue internationale de
l’Église adventiste du septième jour. La Division
Techniquement, le rhume ne se traite pas. Mais on peut en Asie-Pacifique Nord de la Conférence générale des
adventistes du septième jour en est l’éditeur.
minimiser les symptômes et s’en débarrasser plus rapidement
Éditeur exécutif et rédacteur en chef
grâce aux remèdes naturels suivants. Bill Knott
Éditeur adjoint

Directeur international de la publication


Pyung Duk Chun

Le kiwi : Les micronutriments du kiwi Comité de publication


Ted N. C. Wilson, président ; Benjamin D. Schoun,
améliorent la concentration des érythrocytes vice-président ; Bill Knott, secrétaire ; Lisa Beardsley-Hardy ;
Daniel R. Jackson ; Robert Lemon ; Geoffrey Mbwana ;
immunostimulants dans les globules rouges. G. T. Ng ; Daisy Orion ; Juan Prestol ; Michael Ryan ;
Ella Simmons ; Mark Thomas ; Karnik Doukmetzian,
conseiller juridique
Comité de coordination de Adventist World
Jairyong Lee, chair; Yutaka Inada, German Lust,
Pyung Duk Chun, Suk Hee Han, Gui Mo Sung

Le yaourt : Les microorganismes Rédacteurs basés à Silver Spring, au Maryland (États-Unis)


André Brink, Lael Caesar, Gerald A. Klingbeil
probiotiques peuvent calmer la (rédacteurs en chef adjoints), Sandra Blackmer,
Stephen Chavez, Wilona Karimabadi,
réaction inflammatoire du corps. Andrew McChesney
Rédacteurs basés à Séoul, Corée
Recherchez les marques affichant Pyung Duk Chun, Jae Man Park, Hyo Jun Kim
« cultures vivantes et actives ». Gestionnaire des opérations
Merle Poirier
Rédacteurs extraordinaires
Mark A. Finley, John M. Fowler
Conseiller principal
E. Edward Zinke
Les amandes : Les polyphénols – ces com-
Directrice des finances
posés (présents dans la peau des amandes) qui Kimberly Brown
Assistante d’édition
luttent contre la maladie – peuvent augmenter Marvene Thorpe-Baptiste
la sensibilité des globules blancs connus Conseil de gestion
Jairyong Lee, president ; Bill Knott, secrétaire ;
sous le nom de cellules T auxiliaires, lesquelles P. D. Chun,Karnik Doukmetzian, Suk Hee Han,
Yutaka Inada, German Lust, Ray Wahlen, D’office :
interviennent dans la lutte contre les virus. Juan Prestol-Puesán, G. T. Ng, Ted N. C. Wilson
Direction artistique et graphisme
Jeff Dever, Brett Meliti
Consultants
Ted N. C. Wilson, Juan Prestol-Puesán, G. T. Ng,
Le miel : Selon une étude publiée dans Leonardo R. Asoy, Guillermo E. Biaggi, Mario Brito,
Abner De Los Santos, Dan Jackson, Raafat A. Kamal,
Pediatrics, les enfants qui ont pris deux Michael F. Kaminskiy, Erton C. Köhler, Ezras Lakra,
Jairyong Lee, Israel Leito, Thomas L. Lemon,
cuillères à thé de miel 30 minutes Geoffrey G. Mbwana, Paul S. Ratsara, Blasious M.
Ruguri, Ella Simmons, Artur A. Stele, Glenn Townend,
avant d’aller au lit ont réduit la fréquence Elie Weick-Dido
et la gravité de la toux nocturne. Aux auteurs : Nous acceptons les manuscrits non sollicités.
Adressez toute correspondance rédactionnelle au
12501 Old Columbia Pike, Silver Spring MD 20904-6600,
U.S.A. Fax de la rédaction : (301) 680-6638
Courriel : worldeditor@gc.adventist.org
Site Web : www.adventistworld.org
L’ail : L’allicine, un composé abondant dans Sauf indication contraire, les textes bibliques sont tirés de
l’ail, bloque les enzymes qui jouent un rôle la Bible Segond révisée 1978 (Colombe).
Adventist World paraît chaque mois et est imprimé
dans les infections bactériennes et virales. simultanément dans les pays suivants : Corée, Brésil,
Indonésie, Australie, Allemagne, Argentine, Autriche,
Pour ceux qui préfèrent ne pas utiliser l’ail Mexique et États-Unis d’Amérique.
dans sa forme naturelle, on trouve de l’extrait Vol. 12, nº 4
d’ail âgé dans la plupart des boutiques
d’alimentation naturelle ou des pharmacies.

Source : EatThis.com Avril 2016 | Adventist World 31