Vous êtes sur la page 1sur 5

TP : 2

Déformation de poutres courbes

But :
Etudier expérimentalement et théoriquement les déformations verticales et horizontales d’une
structure élastique soumise à des charges concentrées à son extrémité.

Matériel utilisées :
Un banc d’essai composé de deux comparateurs numériques, positionnés à 90° l'un de l'autre
sur le module, placés sur une plaque magnétique déplaçable en tout point du panneau support
du module.

Un quart de cercle
Un demi − cercle
Quatre structures courbes en alliage d'aluminium :{
Bossoir courbé
Bossoir à angle vif

Des masses marquées.

1|Page
Mode opératoire:
●Encastrer la structure à l’extrémité du bâti et libérer l’autre

●Positionner les deux comparateurs de façon que leurs axes soient au même niveau que le
point C (le centre de l’extrémité de la poutre)

●Appliquer des charges successives à l’extrémité libre de la structure.

●Noter les valeurs des déplacements (horizontales et verticales) donnés par les deux
comparateurs.

Travail demandé :
I- Etude théorique :

1) Les efforts de cohésion du bossoir à angle vif :

𝐿1 = 150𝑚𝑚 𝑒𝑡 𝐿2 = 105𝑚𝑚

Calcul les réactions d’encastrement :

𝑅𝐻𝐴 = 0

𝑅𝑉𝐴 = 𝐹

𝑀 𝐴 = 𝐹 × 𝐿2 cos 45

Les efforts internes :

Barre AB : 0 ≤ 𝑥 ≤ 𝐿1

𝑁 = −𝐹

𝑇=0

𝑀𝑓𝑧 = −𝐹𝐿2 cos 45

Barre BC : 0 ≤ 𝑥 ≤ 𝐿2

𝑁 = −𝐹 𝑠𝑖𝑛45

𝑇 = −𝐹 𝑐𝑜𝑠45

𝑀𝑓𝑧 = −𝐹 cos 45 (𝐿2 − 𝑥)

2|Page
Les diagrammes :

 Le bossoir à angle vif est sollicité à la flexion composée.

2) Le déplacement vertical en C (effort tranchant supposé négligeable)

a- Bossoir à angle vif :

𝑃𝐿2 ²
𝛿𝑣𝑐 𝑡ℎ = (3𝐿1 + 𝐿2 )
6𝐸𝐼
b- Bossoir courbé :

𝑃𝑅 2
𝛿𝑣𝑐 𝑡ℎ = (4𝐿 + 𝜋𝑅)
4𝐸𝐼

3) Le déplacement horizontal en C (effort tranchant supposé négligeable)

a- Bossoir à angle vif :

𝑃𝐿1 𝐿2 × (0.707𝐿1 + 𝐿2 ) 𝑃𝐿32


𝛿𝐻𝑐 𝑡ℎ = +
2𝐸𝐼 6𝐸𝐼
b- Bossoir courbé :

𝑃𝑅
𝛿𝐻𝑐 𝑡ℎ = (𝐿 + 𝑅)²
2𝐸𝐼
P : charge en (N)

E : module d’Young de l’aluminium (N/mm²)

I : moment d’inertie (𝑚𝑚4 )


3|Page
Tableau récapitulatif des résultats :

Bossoir courbé :
P(N) ΔH (mm) ΔV (mm)
0 0 0
1 0.72 0.44
2 1.43 0.89
3 2.15 1.33
4 2.86 1.77
5 3.58 2.22
6 4.29 2.66
7 5.01 3.1
8 5.73 3.55

Bossoir à angle vif :


P(N) ΔH (mm) ΔV (mm)
0 0 0
1 0.7 0.38
2 1.4 0.77
3 2.01 1.15
4 2.8 1.54
5 3.5 1.92
6 4.2 2.31
7 4.9 2.69
8 5.6 3.08

II- Etude expérimentale :

1) Les dimensions de la section droite b et e :

La hauteur H et la longueur L :

Bossoir courbé Bossoir à angle vif

4|Page
2) Le moment d’inertie 𝐼𝑧 :

𝑏𝑒 3 19 × 33
𝐼𝑧 = = = 42.75𝑚𝑚4
12 12
3) Le module d’Young de l’aluminium : 𝐸 = 62.103 𝑀𝑃𝑎

4) Les valeurs pratiques des déplacements verticaux et horizontaux :

a- Bossoir à angle vif :

Charge F (N) 0 1 2 3 4 5 6 7 8
𝛿𝑉𝐶 exp(𝑚𝑚) 0 0.1 0.33 0.64 1.18 1.75 1.9 2.41 2.64
𝛿𝐻𝐶 exp(𝑚𝑚) 0 0.14 0.54 1.06 1.89 3 3.24 4.14 4.52

b- Bossoir courbé :

Charge F (N) 0 1 2 3 4 5 6 7 8
𝛿𝑉𝐶 exp(𝑚𝑚) 0 0.22 0.55 0.92 1.23 1.6 1.95 2.3 2.67
𝛿𝐻𝐶 exp(𝑚𝑚) 0 0.38 0.96 1.62 2.14 2.81 3.4 4.01 4.65

Interprétation des résultats :


D’après les valeurs relevées, on remarque qu'il ya une différence entre les valeurs théoriques
et les valeurs expérimentaux. Cette différence est due au banc utilisé lors de l’essai: On
remarque que les deux compacteurs sont fixés sur le même support de telle sorte qu'ils seront
excentrés par rapport à l’axe de point c, ainsi que leur fixation est difficile alors on obtient des
valeurs fausses.

Aussi la plaque qui supporte les comparateurs est de nature magnétique ce qui empêche la
fixation des masses marquées sur l'accroche.

Conclusion :
Ce TP a une importance dans le domaine de génie civil, puisqu’il nous a permet de mesurer
les déformations horizontales et verticales en fonction de la charge appliquée afin d'étudier le
comportement de chaque pièce.

5|Page