Vous êtes sur la page 1sur 9

S9_Mécanique_newtonienne Cours

MECANIQUE_NEWTONIENNE – FICHE DE COURS 1. CINEMATIQUE


La cinématique est l’étude des mouvements s’attachant à les décrire indépendamment des causes de leur modification.
1. Référentiel
Un exemple de référentiel : le
référentiel héliocentrique, solide
imaginaire constitué du centre du
Soleil et de trois étoiles éloignées,
est adapté pour étudier le
mouvement des planètes du
système solaire.
Qu’est-ce qu’un référentiel ?
Décrire un référentiel terrestre et le
référentiel géocentrique
2. Vecteur position
Dans un référentiel déterminé, le
vecteur position d’un point mobile M
est le vecteur OM qui repère la
position de ce point par rapport à un
point O fixe du référentiel.
Remarques importantes :

Dans un repère orthonormé (O, i , j , k ) du référentiel choisi, OM peut s’exprimer sous la


forme :
x
OM = x i + y j +z k ou OM y x, y et z sont les coordonnées (cartésiennes) de OM .
z

 Les équations horaires sont les équations x(t), y(t) et z(t) qui donnent les positions de M par
rapport à O à chaque instant de date t.
 La trajectoire d’un point M regroupe l’ensemble des positions occupées par M au cours du
temps. L’équation de la trajectoire est de la forme z = f(x,y) ou y = f(x,z) ou x=f(y,z). Le paramètre
temps n’y apparait pas.
 Application 1 (au verso)

3. Vecteur vitesse
Détermination sur un La valeur de vitesse moyenne d’un point mobile passant en M2 peut être donnée par la relation :
enregistrement M1M3
v(t2) = où  est la durée entre deux positions consécutives de M.

v (t 2 ) qui a même direction et même sens que M1M3 .

Finalement on peut écrire : v (t 2 ) M 1M 3


=
2
En utilisant la relation de Chasles, on peut écrire.
M 1O  OM 3  OM 1  OM 3 OM 3  OM 1 donc v (t ) OM 
v (t 2 )    2  
2 2 t 3  t1 t 
 t2

 Le vecteur vitesse instantanée la limite du rapport (taux de variation du vecteur position)

lorsque Δt temps vers 0, On peut écrire aussi que : .

0
En déduire la définition du vecteur vitesse instantanée v(t i ) d’un point mobile M à un instant de date t0.

 Exprimer les coordonnées (ou composantes) cartésiennes vx , vy et vz de v dans (O, i , j , k ) en fonction de celles notées
x, y et z du vecteur position. Les coordonnées (ou composantes) vx , vy ou vz du vecteur vitesse peuvent-elles être positives ou
négatives ? Même question pour la valeur v de la vitesse. Exprimer v en fonction de vx , vy ou vz.
 Application 2 (au verso)
S9_Mécanique_newtonienne Cours
4. Vecteur accélération
Lorsque le vecteur vitesse d’un point mobile varie en valeur ou en direction (ou en sens), on dit que M subit une accélération.
 Sur le modèle de la définition du vecteur vitesse basée sur la variation du vecteur position par unité de temps, définir le vecteur
accélération instantanée a(t i0) d’un point mobile M à l’instant de date t0.

 Exprimer les coordonnées (ou composantes) cartésiennes ax , ay et az de a dans (O, i , j , k ) en fonction de celles vx , vy

ou vz de v puis de celles x, y et z du vecteur position.


 Les coordonnées (ou composantes) ax , ay ou az du vecteur accélération peuvent-elles être positives ou négatives ?
Même question pour la valeur a de l’accélération. Exprimer a en fonction de ax , ay ou az.

 Application 3

5. Vecteur quantité de mouvement


Le vecteur quantité de mouvement p d’un point matériel est égale au produit de la masse du point par sa vitesse.
Ecrire l’expression littérale du vecteur quantité de mouvement d’un point matériel M et en donner les caractéristiques.
6. Différents types de mouvement
• Qu’est qu’un mouvement rectiligne ?
Comment qualifier le mouvement d’un point sur des montagnes russes du fait de l’aspect quelconque de la trajectoire ?
• Qu’est-ce qu’un mouvement uniforme ? Attention à la précision de la réponse.
• Qu’est-ce qu’un mouvement uniformément varié ?
• Décrire les mouvements ci-dessous en faisant référence au type de trajectoire, à l’évolution de la valeur de la vitesse et en
donnant dans chaque cas les caractéristiques du vecteur a accélération et le signe du produit scalaire a . v . Schématiser
le mouvement d’un point M et faire apparaître son vecteur accélération et son vecteur vitesse sans souci d’échelle.
 Cas 1 : mouvement rectiligne uniforme  Cas 3 : Mouvement circulaire uniforme.
 Cas 2 : mouvement rectiligne uniformément varié.  Cas 4 : mouvement circulaire non uniforme.

MECANIQUE_NEWTONIENNE – APPLICATIONS

Application 1 :
La chronophotographie du mouvement du centre d’inertie G
d’une balle donne les résultats indiqués sur la figure 1.
On montre que les équations horaires du mouvement de la
balle dans le repère (O, i , j ) sont :

OG x 2 t x et y s’expriment en mètres
y  5  t 2 5 si t est en secondes.

Dans cette application, on ne tiendra pas compte des chiffres


significatifs.
• Recopier les équations horaires puis déterminer les
coordonnées de OG(t ) et OG(t ) aux instants de dates
0 1
t0 = 0 s et t1 = 1 s. Placer G(t0) et G(t1) sur la figure 1.
• Déterminer l’équation de la trajectoire y = f(x). De quel type
de trajectoire s’agit-il ?

Application 2 :
• Reprendre l’application 1 et déterminer les équations
horaires vx (t), vy(t) de v dans (O, i , j ).
G Figure 1

• En déduire les coordonnées et les valeurs de v (t ) et v (t ) aux instants de dates t0 et t1 et tracer v (t ) et v (t ) en


G 0 G 1 G 0 G 1
respectant l’échelle des vitesses indiquée sur la figure 1. Tracer alors la trajectoire de M.

Application 3
• Reprendre l’application 1 et déterminer les équations horaires ax (t), ay(t) de a dans (O, i , j ).
G

• En déduire les coordonnées et les valeurs de a (t ) et a (t ) aux instants de dates t0 = 0 s et t1 = 1 s et tracer ces deux
G 0 G 1
vecteurs en respectant l’échelle de représentation des accélérations indiquée sur la figure 1.
S9_Mécanique_newtonienne Cours
AD1. CINEMATIQUE - DOCUMENT

Document 1. Vecteur vitesse et accélération


Dans un référentiel déterminé, le vecteur position d’un point mobile M est le vecteur OM qui repère la position de ce point par rapport
à un point O fixe du référentiel.
Le vecteur vitesse v permet de décrire les variations du vecteur position par unité de temps. Son point d’application et M, sa
direction est tangente à la trajctoire décrite par M, son sens est celui du mouvement et sa norme (taille sur un schéma) est
proportionnelle à la valeur v de la vitesse de M.
Le vecteur accélération a décrit les variations du vecteur vitesse par unité de temps.

Comment tracer un vecteur vitesse (moyenne) et un vecteur accélération (moyenne) d’un point mobile à un instant de date
t2 sur un enregistrement de mouvement ?

Détermination graphique du vecteur vitesse sur un enregistrement


M1M3
v(t2) = où  est la durée entre deux positions consécutives de M.

On trace v (t 2 ) en prenant :
- M2 comme point d’application ;
- (M1M3) comme direction ;
- de M1 vers M3 comme sens ;
- l’échelle indiquée (ou à citer) pour la « taille » du vecteur

Détermination graphique du vecteur accélération sur un enregistrement


Exemple d’enregistrement
Méthode de détermination de l’accélération a (t 2 ) du mobile lors
de son passage en M2.
 v (t 2 ) v (t 3 )  v (t1 )
M a(t 2 ) = =
M M t 2
M 0M 2 M 2M 4
1. On détermine v(t1) = et v(t3) = en prenant
2 2
soin de respecter l’échelle des distance de la figure.
M -M 2. On trace v (t1 ) et v (t 3 ) en précisant l’échelle de
représentation des vecteurs vitesses sur la figure.
3. On trace  v (t 2 )  v (t 3 ) - v (t1 ) .

Echelles : 4. On mesure  v (t 2 ) et on en déduit sa valeur en tenant compte


1cm _______ m de l’échelle de représentation des vecteurs vitesse.

1cm _______ m.s -1  v (t 2 )


5. On calcule a(t2) = .
1cm _______ m.s -2
2
 v (t 2 )
6. On trace a(t 2 ) = en précisant (ou en respectant
2
l’indication de l’échelle de représentation des vecteurs accélération
sur la figure.
S9_Mécanique_newtonienne Cours
AD1. CINEMATIQUE - EXEMPLES

Exemple 1.
On simule le mouvement du centre d’inertie d’un palet de curling sur une patinoire horizontale en lançant un palet autoporteur sur table
à coussin d’air.

Echelle 1 : 1 cm pour 1 cm en réalité


La durée entre position consécutive du mobile est τ = 40ms
a. Quelle est la nature du mouvement (rectiligne, circulaire, curviligne, uniforme, accéléré, retardé) du point mobile étudié ? Justifier
b. Déterminer l’expression de la valeur de la vitesse du point en A3 (cas 1).
c. La calculer puis représenter le vecteur vitesse v3 en A3.

d. Que vaut le vecteur accélération a3 ?

Exemple 2.
On simule le mouvement du centre d’inertie d’un pot de fleur qui
tombe sans vitesse initiale d’un balcon en l’absence de
frottement.

a. Déterminer l’expression des valeurs de la vitesse du point en


B7 et en B9.
b. Les calculer puis représenter les vecteur vitesse v7 et v9
.
c. Construire Δ v8 en prenant B9 comme point d’application.

d. Quelle sont les caractéristique du vecteur accélération a8 .


Le tracer en précisant l’échelle utlisée.
e. On peut vérifier qu’en dehors du point d’application du vecteur
accélération, les caractéristiques du vecteur accélération sont les
mêmes en chacun des point de la trajectoire.
• Pourquoi qualifier le mouvement de rectiligne
uniformément accéléré ? Justifier.
• Qu’aurait-il fallu modifier dans l’expérience pour obtenir
un mouvement rectiligne uniformément varié ?

Echelle 1/40 : 1 cm sur le papier pour 40 cm en réalité


La durée entre position consécutive du mobile est τ = 100ms
S9_Mécanique_newtonienne Cours
Exemple 3.
L’enregistrement
ci-contre est à
l’échelle 2 :
1 cm sur le papier
correspond à 2 cm
dans la réalité.
τ = 10ms.

a. Quelle est la nature du mouvement de C ? Justifier.


b. Donner l’expression de a4 en fonction de v3 et v5 .

c. Tracer les vecteurs v3 et v5 à l’échelle 1cm  0,40 m.s-1. Tracer v 4 = v5 - v3 et a4 à l’échelle 1cm  8,0 m.s-2.

v42
d. En théorie, pour ce type de mouvement a4 = où R est le rayon de la trajectoire. Cette relation est-elle vérifiée ?
R
e. Compléter la conclusion suivante :
Dans le cas d’un mouvement ................................... et ..................................... le vecteur accélération est confondu avec
................................... du cercle et orienté vers ................................. du cercle : on dit qu’il est .............................. et
....................................... Le produit scalaire des vecteurs accélération et vitesse est donc …………….

g. L’enregistrement ci-contre est donné sans souci


d’échelle. Le point de départ de l’enregistrement
est celui situé en bas à gauche.
Donner en justifiant le nature du mouvement puis
tracer, sans souci d’échelle et sans calcul, les
vecteurs vitesse et accélération en deux points
quelconque de l’enregistrement.
On respectera les caractéristiques du vecteur
vitesse et on tracera le vecteur accélération
sachant qu’il est centripète mais non radiale.
S9_Mécanique_newtonienne Cours
MECANIQUE_NEWTONIENNE – FICHE DE COURS 2. DYNAMIQUE

La dynamique établit le lien entre un mouvement et les causes de ses modifications.

1. Première loi de Newton : principe de l’inertie


Enoncé à retenir
Dans un référentiel galiléen, si la somme des forces extérieures appliquées à un système est nulle, le vecteur vitesse de
son centre d’inertie est constant et réciproquement : F ext/S  0 pour tout t  v G  cte

Remarques :
• Cet énoncé à retenir complète celui donné dans les classes antérieures : « Dans un référentiel terrestre [l’énoncé à retenir
généralise aux référentiels galiléens], tout corps [l’énoncé à retenir précise le point concerné : le centre d’inertie] persévère
dans son état de repos [ v G  0  cte ] ou de mouvement rectiligne et uniforme [ v G  cte  0 ] si les forces qui

s’exercent sur lui se compensent [  Fext/S  0 ]». L’énoncé à retenir précise en outre que la réciproque s’applique.

Un référentiel est galiléen par définition si le principe d’inertie s’applique dans ce référentiel. Le référentiel héliocentrique est
galiléen. Le référentiel géocentrique est galiléen pendant une durée de quelques jours tout comme le référentiel terrestre
pendant une durée de quelques minutes.
2. Deuxième loi de Newton
Enoncé à retenir
Dans un référentiel galiléen, la somme des forces extérieures appliquées à un point matériel est égale à la dérivée par
dp
rapport au temps du vecteur quantité de mouvement F ext/S 
dt
.

Remarques :
• Dans le cas d’un système de masse m constante et de centre d’inertie G, la deuxième loi de Newton devient :

F ext/S  m.aG
• La deuxième loi de Newton met en relation la cause d’une modification de mouvement du centre d’inertie d’un système (la somme
des forces extérieures appliquées au système F ext/S ) et son effet sur le centre d’inertie d’un système (accélération a G ). Cet

effet (accélération a G ) est d’autant plus important que la cause ( F ext/S ) est elle aussi importante et que la masse du système
est faible.
• La deuxième loi de Newton inclut la première et la conservation de la quantité de mouvement puisque l’on peut écrire :
dp
F ext/S  0 pour tout t
dt
  0 pour tout t  p  cte

dv G
F ext/S  0 pour tout t  aG  0 pour tout t 
dt
 0 pour tout t  v G  cte

3. Troisième loi de Newton : principe des actions réciproques


Enoncé à retenir B
Si un corps A exerce sur un corps B une force FA/B alors B exerce A

sur A une force .FB/A de même valeur, de même direction et de sens


B
opposé : FB/A  - FA/B A
Remarque:
• La troisième loi de Newton explique la propulsion. C’est la force exercée par le sol sur un marcheur, opposée à celle du
marcheur sur le sol (le marcheur repousse le sol vers l’arrière), qui propulse le marcheur vers l’avant.
4. Application
Un solide S de masse mS est suspendu par un fil au plafond d’un train en mouvement uniformément accéléré. Le centre d’inertie G du
solide subit une accélération de valeur a = 2,0 m.s – 2.
Déterminer la valeur de l’angle θ entre le fil et la verticale. Donnée : L’intensité de la pesanteur est g = 10 m.s – 2 ou 10 N.kg – 1.

5. Conservation de la quantité de mouvement


Dans un référentiel galiléen, la quantité de mouvement d’un système isolé ou pseudo isolé se conserve :

F ext/S  0 pour tout t  p  cte


S9_Mécanique_newtonienne cours
Annexe 1. Rappel : bilan des forces extérieures appliquées à un solide dans un fluide (liquide ou gaz)
Une force modélise l’interaction entre deux corps. C’est un vecteur qui possède quatre caractéristiques. Compléter le tableau suivant. On note m la masse du solide, ρ sa
masse volumique, V son volume et ρf la masse volumique du fluide. Pour le schéma, on considère un solide homogène totalement immergé dans le fluide.
Caractéristiques
Nom Symbole Receveur Acteur Schéma
Point d’application direction sens valeur
Poids .................... En fonction de m et
du solide au g
voisinage sur .........................
Terre c’est-à-
Expression en G
fonction du vecteur
dire la
champ de le solide ................... Centre d’inertie G ....................... .................. En fonction de ρ, V
force exercée pesanteur :
par la Terre sur et g :
le solide dans le
référentiel
...... = .............. .........................
Terrestre
Centre de
poussée G’: Pour un solide
le solide totalement
partiellement centre d’inertie de la
partie du fluide dont le immergé, en
.......................  ou totalement
immergé dans
................... solide a pris la place.
Pour un solide
....................... .................. fonction de
V et g :
ρ f,
un fluide
homogène totalement G
immergé G’ est .........................
confondu avec G
f dépend de la vitesse
du solide, de la nature
le solide du fluide (viscosité)
des dimensions du
Force de en
solide, de l’état de
frottement f mouvement ................... .................. ........................ .................. surface, ...
G
fluide dans un On montre que
fluide Ex : f = k.v
pour une faible v
vitesse
G
Schéma en
l’absence
de frottement
solide

le solide
Réaction d’un Centre de la surface
support R sur un
support
...................
de contact
................... ..................
Schéma en
présence
de frottement
solide

le solide
Tension d’un O Fil A
fil T attaché à un
fil
.................. ......................... ......................... .................. G
S9_Mécanique_newtonienne cours
Annexe 2. Rappel : Autres forces à connaitre
Caractéristiques
Nom Symbole Receveur Acteur
Point d’application direction sens valeur
Si A et B sont ponctuels ou à
Centre d’inertie répartition sphérique de masse
Force de
G du corps
gravitation ……… ………
….. .......................
exercée par un au repos au repos
corps A sur un FA / B ou en ou en
ou simplement si A et B sont .......................
…….. ponctuels .......................................................
corps B mouvement mouvement
si A et B sont
ponctuel

Schéma à compléter en
Nom de la loi .......................................................................
représentant FA / B utlisée et
expression .
uAB est un vecteur unitaire uAB B vectorielle de
(norme égale à 1) qui indique A la force de
une direction, la droite (AB), gravitation ......................................................................
et un sens, de A vers B.
Centre d’inertie
Force G du corps
électrostatique ….. .......................
……… ………
exercée par un FA / B ou simplement si A et B sont ....................... .......................................................
au repos au repos.
corps A sur un …….. ponctuels
corps B si A et B sont
ponctuels
Schéma à compléter en pour qA et qB de même signe Nom de la loi .......................................................................
représentant FA / B uAB utlisée et
expression .
est un vecteur unitaire
(norme égale à 1) qui indique uAB B vectorielle de la
une direction, la droite (AB), force
A électrostatique ........................................................................
et un sens, de A vers B.

Schéma : force et champ


A
Force électrique
FE
exercée sur une Expression en q>0
fonction du Armatures
particule portant
vecteur champ la particule chargées du la particule .........................
une charge q électrique : ........................
chargée condensateur chargée q<0
dans un
condensateur
plan B
plan FE = …………
UAB>0
S9_Mécanique_newtonienne cours
AD2. Saut de grenouille - Vérification de la deuxième loi de Newton

Etienne Jules Marey (Beaune 1830 - Paris 1904) physiologiste français,


est connu pour ses études sur la démarche humaine. II est l'inventeur de
la chronophotographie. Cette technique permet d'étudier les mouvements
rapides en réalisant à l'aide d'éclairs périodiques l'enregistrement, sur une
même image, des positions et des attitudes d'un animal à des intervalles
de temps réguliers.

L'analyse d'un des clichés à l'aide d'un logiciel informatique, permet d'obtenir l'enregistrement des positions successives du centre d'inertie de la grenouille. La figure 1 de ci-
dessous reproduit ces positions à l'échelle 1/2 .
     
On choisit un repère O, i , k : l’axe O, i est horizontal orienté dans le sens du mouvement et l’axe O, k est vertical orienté vers le haut. La première position du centre
d'inertie de la grenouille (G0) sur le document correspond à l'origine du repère (point O), à la date choisie comme origine des temps.
La durée entre deux positions successives est  = 20 ms.
Pour atteindre un nénuphar situé à 40 cm une grenouille effectue un saut avec une vitesse initiale v O = 2,0 m.s-1. Le vecteur vitesse initial fait un angle  = 45° avec la direction
horizontale.
On prendra pour valeur de l'accélération de la pesanteur g = 10 m.s -2.

z(m)

1. Déterminer graphiquement la valeur du vecteur accélération en G9 et puis celle en G1.


2. Tracer les deux vecteurs précédents puis construire graphiquement le vecteur modélisant la l’accélération en G10.
3. Appliquer la deuxième loi de Newton pour construire le vecteur accélération théorique et confronter ce résultats au résultat précédent en therme de direction, sens et valeur.

Vous aimerez peut-être aussi