Vous êtes sur la page 1sur 1

La sortie de l'album est repoussée à janvier 2011.

Il est possible que le prolongement de la


tournée de Julian Casablancas et son groupe (The Sick Six) jusqu'en juillet 2010 ait eu une
influence sur le report de la date (hypothétique) de sortie de l'album. Dans une interview donnée
à Clash Magazine le 6 mai 2010, quand on demandait à Casablancas : « Savez-vous quand est-
ce-qu'on peut attendre le nouvel album des Strokes ? » l'intéressé répondait : « Je pense en
janvier. On m'a dit de ne plus faire de prédictions. Mais je suis quasiment sûr qu'il devrait sortir en
janvier11. » Cependant, le 5 janvier, interviewé par Radio 1, Nikolai Fraiture déclarait que la sortie
du nouvel album ne se ferait pas avant mars 2011. Il rajoute que « Question musique, j'ai le
sentiment que ce disque est de facture classique. Il est celui que nous aurions dû enregistrer
entre Room on Fire (2003) et First Impressions of Earth (2006)12. »
Après la sortie du premier single Under Cover of Darkness, et plusieurs fuites sur Internet,
l'album sort finalement le 22 mars 2011. Ce quatrième opus soulève de nombreuses
interrogations de la part des fans et de la presse spécialisée. L'enregistrement s'est réalisé en
plusieurs étapes. Tout d'abord le groupe commence ses sessions à New York avec le producteur
et ingénieur du son Joe Chiccarelli sans Julian Casablancas. Nikolai Fraiture l'explique
ainsi : « Au bout d’un moment, nous, les quatre autres membres du groupe, avons décidé de
louer un studio, d’utiliser notre budget et de se dire ‘soit ça marche, soit ça ne marche pas’. Il
était temps d’avancer, nous n’avions pas le choix. On avait écrit quelques trucs avec lui, mais le
processus concret d’entrer en studio et de tout enregistrer s’est fait sans Julian13. » Le résultat
n'étant pas à la hauteur de leurs espérances, les quatre musiciens décident de s'installer avec un
unique ingénieur du son dans le studio personnel d'Albert Hammond Jr. Encore une fois,
Casablancas est absent des sessions d'enregistrement, en partie à cause de la prolongation de
sa tournée mondiale à la suite de la sortie de son album solo Phrazes for the Young mais aussi à
cause des tensions au sein du groupe. Le groupe est semble-t-il passé très près de la séparation.
Casablancas et le reste du groupe communiquaient par e-mail, Casablancas donnant pour
chaque extrait ses directives ou ses opinions. Ce n'est qu'une fois les parties instrumentales
enregistrées que Casablancas commence son travail. L'album n'est donc pas enregistré par le
groupe au complet. Nick Valensi résume cet enregistrement comme un processus « affreux :
travailler de manière fractionnée, ne pas avoir de chanteur… On avait l’impression que 75 % de
l’album avait été fait ensemble mais que le reste était à l’abandon, certains d’entre nous
ramassant les pièces pour essayer de finir le puzzle14. »