Vous êtes sur la page 1sur 35

A

Guide technique de conception des ouvrages


hydroélectriques

6800 1 2 0B Centrale - Bétonnage

Système 12 0B.1
Conception d’une centrale
extérieure

Révision 0B– 2011-02-11

Direction Principale Expertise


Direction Ingénierie de production
Unité - Conception mécanique, structures et architecture

© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.


Il est permis de copier sous format électronique ou d'imprimer ce document pour un usage interne à Hydro-Québec seulement.
Ce document ou toute partie de celui-ci ne peut être reproduit, transmis ou utilisé, sous quelque forme ou par quelque moyen que
ce soit, à l'externe de l'entreprise. Seule la version disponible sur le site Livelink constitue la version officielle et à jour de ce
document. Aucune modification n'est autorisée.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B – 2011-02-11

Historique des révisions


Numéro Responsable Description Date
o
N de révision Prénom Nom Principaux changements apportés… aaaa-mm-jj

0A Frédéric Perreault, ing. Ajustement du document à l’aménagement RO- 2010-10-08


1

0B Frédéric Perreault, ing. Ajustement suite aux commentaires reçus de 2011-02-11


AECOM pour l’aménagement RO-1

ii DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

1 GÉNÉRALITÉS 6
2 CONTEXTE DE L'ÉTUDE 6
3 INTRANTS – EXTRANTS 6
4 CONCEPTION 8
4.1 GÉNÉRALITÉS 8
4.2 EXIGENCES LÉGALES ET ENVIRONNEMENTALES 9
4.3 CODES ET NORMES 9
4.3.1 CODES 10
4.3.2 NORMES 10
4.3.3 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES NORMALISÉES 11
4.3.4 GUIDES 11
4.4 PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX 11
4.5 CHARGES 14
4.5.1 CHARGES DE CONCEPTION GÉNÉRALES 14
4.5.2 CHARGES PERMANENTES 14
4.5.3 SURCHARGES 14
4.5.3.1 CHARGES VIVES 14
4.5.3.2 POUSSÉE HYDROSTATIQUE 15
4.5.3.3 POUSSÉE HYDRODYNAMIQUE 15
4.5.3.4 SOUS-PRESSIONS 15
4.5.3.5 POUSSÉE DES GLACES 15
4.5.3.6 CHARGES DE NEIGE 15
4.5.3.7 CHARGES SISMIQUES 15
4.5.3.8 PRESSIONS DE VENT 15
4.5.3.9 EFFORTS DE DÉFORMATION 16
4.5.3.10 PRESSIONS D’INJECTION 16
4.5.4 CHARGES PARTICULIÈRES 17
4.5.4.1 SURCHARGES DE SERVICE MINIMALES. 17
4.5.4.2 SURCHARGES À DÉTERMINER EN FONCTION DU SITE, DE LA CONFIGURATION DE LA
CENTRALE ET DE SES ÉQUIPEMENTS. 17
4.6 COEFFICIENTS DE MAJORATION DES CHARGES 19
4.7 FLÈCHES PERMISES 19
4.8 CONTRÔLE DE FISSURATION 20
4.9 ANALYSES DE STABILITÉ 21

iv DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

4.10 CONCEPTION STRUCTURALE DE LA CENTRALE 23


4.10.1 GÉNÉRALITÉS 23
4.10.2 INFRASTRUCTURE EN BÉTON DE L’AIRE DES GROUPES 23
4.10.2.1 ASPIRATEURS 23
4.10.2.2 MUR AVAL 23
4.10.2.3 BÉTON D’ENCASTREMENT DES BÂCHES SPIRALES 24
4.10.2.4 PLANCHER DE LA GALERIE INFÉRIEURE AMONT 24
4.10.2.5 MUR AMONT 25
4.10.3 STRUCTURE DU TABLIER AVAL 25
4.10.4 SUPERSTRUCTURE D’ACIER PRINCIPALE, TOIT ET PLANCHERS 25
4.10.4.1 OSSATURE 25
4.10.4.2 PLANCHERS 27
4.10.5 TOIT 27
5 BORDEREAU DES QUANTITÉS 28
ANNEXE 1 30
BORDEREAU DES QUANTITÉS 30
ANNEXE 2 31
ANALYSE DE STABILITÉ – FORCES AGISSANT SUR LA STRUCTURE 31

DIP – Unité Structures v


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

1 Généralités
Pour parvenir à la mise en service d’une centrale, plusieurs étapes d'études et de construction
doivent être franchies. On réfère généralement aux phases et étapes suivantes :
a) études
- étude sommaire;
- étude préliminaire;
- avant-projet.
b) projet
- ingénierie 1ère phase;
- ingénierie finale;
- appel d’offres;
- analyse de propositions;
- conception détaillée;
- construction;
- mise en eau.
Le présent guide s’applique à toutes les phases de la conception d’une centrale extérieure, de
l’étude sommaire à l’ingénierie détaillée.
2 Contexte de l'étude
Dans un aménagement hydroélectrique, la centrale est le bâtiment qui abrite les groupes et les
équipements nécessaires à leur fonctionnement; c’est aussi l’édifice qui abrite l’aire de montage et le
bâtiment de service.
On trouve au Québec trois principaux types de centrales hydroélectriques :
- les centrales souterraines, construites dans des cavernes excavées dans le rocher;
- les centrales intégrées, aussi nommées au fil de l’eau, construites en travers d’un
cours d’eau, servant de barrage de retenue, dont le bâtiment de la centrale est
adossé aux prises d’eau;
- les centrales extérieures, adossées à la montagne.
Le présent guide de conception ne s’adresse qu’au dernier de ces types de centrale, soit la centrale
extérieure. Il traitera cependant des aménagements de centrale avec conduites forcées
individuelles ou avec canal d’amenée.
Le débit d’équipement détermine le nombre et les dimensions des groupes; les dimensions des
pièces principales constituant les groupes fixent à leur tour les dimensions de l’aire de montage et
d’entretien.
Les différents équipements et leur encombrement, ainsi que les locaux nécessaires à l’exploitation
de la centrale déterminent les dimensions du bâtiment de service.
3 Intrants – extrants
L'activité de conception débute par l'acquisition des intrants et se termine par l'émission d'un
document colligeant les extrants. Les tableaux suivants listent les intrants et extrants, indiquent la
provenance des informations et la destination des extrants dans le cycle de conception d'une
centrale extérieure. Les tableaux indiquent aussi quels éléments sont usuellement disponibles ou
fournis selon le niveau d'étude.

6 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Il est à noter que les quantités de boulons de consolidation et de soutènement ainsi que de treillis de
protection des parois d’excavation, permanents ou temporaires sont fournies par l’unité Géologie.
Les quantités d’excavation de mort terrain et de roc fournies par l’unité Structures se limitent au droit
des structures de béton.

Tableau 3-1
INTRANTS DE CONCEPTION
Disponibilité de l'information

No Description Origine Étude Étude Avant- Ingénierie Ingénierie


ère
Sommaire Préliminaire projet 1 phase finale

1 Dimensions de la Mécanique Écop Écop Écop et Données du Données du


centrale et des données turbinier turbinier
passages du
hydrauliques turbinier

2 Masses et charges Données du Données du


provenant des turbinier turbinier
équipements électro-
mécaniques

3 Implantation de la Hydraulique X X X X X
centrale et Géologie

4 Niveaux d’eau du Hydraulique Maximal Maximal Maximal Maximal Maximal


canal de fuite normal normal normal normal et normal et
(maximal normal et maximal maximal
maximal extrême) extrême extrême

5 Position et masse des Appareillage X X X


transformateurs de électrique
puissance (toit, tablier
aval ou autre)

6 Géométrie de la Mécanique X X
réservation des
rainures de vannes
dans le béton primaire

7 Charges liées à Mécanique X X


l’exploitation (vannes
et appareils de
levage)

8 Critères d’excavation Géologie X X X X X


de roc et de mort
Géotechnique
terrain

9 Critères d’injection Géologie X X

10 Échéancier de PECC X X X
construction

DIP – Unité Structures 7


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Tableau 3-2
EXTRANTS DE CONCEPTION
Disponibilité de l'information

No Description Destination Étude Étude Avant- Ingénierie Ingénierie


ère
Sommaire Préliminaire projet 1 phase finale

1 Maquette 3D de la Mécanique, X X X X X
centrale app.
électrique,
estimation
et client

2 Dessins Mécanique, X X X X X
d’agencement général app.
2D de la centrale électrique,
estimation
et client

3 Bordereau des Estimation X X X X X


quantités de la et client
centrale (excavation
et béton)

6 Documentt de Client X X X X
conception

7 Notes techniques (au Client X X


besoin)

8 Plans et devis pour Client et X


appel d’offres approvision-
nement

4 Conception

4.1 Généralités
L’agencement actuel d’une centrale extérieure comprend plusieurs éléments structuraux
préfabriqués en acier de charpente et en béton. Les colonnes d’acier du mur amont de l’aire des
groupes ainsi que de l’aire de service et celles du mur aval dans l’aire des groupes s’étendent du
plancher des galeries inférieures de la centrale jusqu’au toit. Les galeries inférieures de la centrale
sont la galerie de drainage du côté et/ou la galerie des vannes papillons selon le type de prise d’eau.
Tous les planchers intérieurs, à l’exception de ceux des niveaux inférieurs qui sont coulés contre le
roc, sont constitués de dalles de béton armé sur pontage métallique.
Cependant, la structure de l’aspirateur, l’encastrement de la bâche spirale et le puits des alternateurs
sont de type conventionnel en béton coulé en place.
Pour assurer l'étanchéité de la centrale, les murs suivants sont bétonnés en place, contre la face
d’excavation:
• le mur d’extrémité de la salle des machines, entre le plancher des vannes et le plancher des
alternateurs ou un mur d’aspirateur adjacent au groupe d’extrémité sous le niveau du
plancher des alternateurs;

8 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

• le mur de la face aval de l’aire de service, sous le plancher des alternateurs;


• le mur de l’aspirateur adjacent à l’aire de service, sous le niveau du plancher des alternateurs
Le tablier aval de la centrale est constitué d’une dalle de béton armé sur pontage métallique; il
repose à l’amont sur le mur aval de la centrale, en béton, et à l’aval sur des colonnes en acier
auxquelles sont intégrées les glissières des vannes d’aspirateur.
Le mur aval de la centrale, sous le plancher des alternateurs, est fermé dans un premier temps par
une série de panneaux préfabriqués qui sont installés dans une glissière métallique intégrés aux
colonnes principales du bâtiment. Ces panneaux servent de coffrage permanent au moment du
bétonnage du mur aval de la centrale. Au-dessus du plancher des alternateurs, le mur aval et les
murs coupe-feu des transformateurs sont constitués de panneaux préfabriqués en béton.
Le bétonnage contre les parois rocheuses est également réduit au minimum. À l’exception des
murs décrits précédemment, les parois rocheuses demeurent exposées et un vide technique est
créé entre celles-ci et la structure du bâtiment. Aux endroits requis, pour des besoins d’exploitation,
une finition intérieure est prévue.
L’objectif de ce choix de conception est de minimiser le volume de béton de masse requis avant le
début des travaux de fermeture de l’enveloppe, de remplacer des travaux de coffrage et d’étaiement
temporaire par des éléments permanents préfabriqués tout en réduisant la quantité de main d’œuvre
nécessaire pour exécuter les travaux au site.
Ce document regroupe l’ensemble des données de génie civil ainsi que les critères à utiliser pour la
conception des structures d’une centrale extérieure.
Il réfère aux codes, normes, devis normalisés et guides utilisés pour la conception des différents
composants d’une centrale. Il fournit les caractéristiques des principaux matériaux, les charges à
utiliser pour les calculs structuraux et leurs coefficients de majoration, ainsi que les critères à
respecter dans la conception structurale.
4.2 Exigences légales et environnementales
Les centrales extérieures ne sont soumises à aucune exigence légale ou environnementale
particulière; leur conception découle des recommandations de guides de différents organismes
indiqués ci-après.
4.3 Codes et normes
Les dernières éditions des codes, normes, spécifications techniques et diverses publications des
organismes suivants servent de référence à la conception et à l’exécution des ouvrages.
ACB Association canadienne des barrages
ACI American Concrete Institute
ANSI American National Standards Institute
ASME American Society of Mechanical Engineering
ASTM American Society for Testing and Materials
AWS American Welding Society
BNQ Bureau de normalisation du Québec
CAN/CSA Association Canadienne de Normalisation
CGSB Canadian General Standards Board
CNRC Conseil national de recherches du Canada
EPRI Electric Power Research Institute
ICCA Institut Canadien de la Construction en Acier

DIP – Unité Structures 9


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

ICTAB Institut Canadian de la tôle d’acier pour le bâtiment


ONGC Office des Normes Générales du Canada
MTQ Ministère des transports du Québec
SEBJ Société d’énergie de la Baie James
SN Spécification technique normalisée d’Hydro-Québec
SSPC Steel Structures Painting Council
USBR United States Department of the Interior Bureau of Reclamation
USACE US Army Corps of Engineers
4.3.1 Codes
Code de pratique standard pour l'acier de charpente de l’ICCA;
Code de construction du Québec – Chapitre I, Bâtiment, et Code national du bâtiment - Canada du
CNRC-NRC;
Guide de l'utilisateur -- CNB : Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B)
4.3.2 Normes

Béton Concrete materials and methods of CSA-A23.1-09/A23.2-09


concrete construction / Test methods
and standard practices for concrete

Calcul des ouvrages en béton CAN/CSA-A23.3-F04

Béton préfabriqué - Constituants et CSA-A23.4- F09


exécution des travaux

Compendium des matériaux liants CSA-A3000-F08


Acier d’armature Barres d'acier au carbone pour CSA-G30.18-F09
l'armature du béton

Standard Specification for Uncoated ASTM A722/A722M-07


High-Strength Steel Bars for
Prestressing Concrete

Soudage des barres d'armature dans CSA-W186-FM1990 (C2007)


les constructions en béton armé
Acier de charpente Code canadien sur le calcul des ponts CAN/CSA-S6-F06
routiers

Design of steel structures CSA-S16-09

Exigences générales relatives à l'acier CSA-G40.20-F04/G40.21-F04


de construction laminé ou soudé/Acier (C2009)
de construction

Standard Specification for Structural ASTM A325-09ae1


Bolts, Steel, Heat Treated, 120/105 ksi

10 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Minimum Tensile Strength

Standard Specification for Carbon Steel ASTM A307-07b


Bolts and Studs, 60 000 PSI Tensile
Strength

Standard Specification for Steel Bar, ASTM A108-07


Carbon and Alloy, Cold-Finished

Pontage métallique Standard Specification for Steel Sheet, ASTM A653/A653M-09a


Zinc-Coated (Galvanized) or Zinc-Iron
Alloy-Coated (Galvannealed) by the
Hot-Dip Process

Spécification nord-américaine pour le CAN/CSA-S136-F07


calcul des éléments de charpente en
acier formés à froid

Commentary on North American CSA-S136.1-07


specification for the design of cold-
formed steel structural members
Soudure Construction soudée en acier (soudage CSA-W59-F03 (C2008)
à l'arc)

Métaux d'apport et matériaux associés CSA-W48-F06


pour le soudage à l'arc

Certification des compagnies de CSA-W47.1-F09


soudage par fusion de l'acier

Certification des compagnies de CSA-W47.2-FM1987 (C2009)


soudage par fusion de l'aluminium

Qualification des organismes CSA-W178.1-F08


d'inspection en soudage
Lames d’étanchéité Garniture d'étanchéité en polychlorure ONGC/CGSB 41-GP-35M
de vinyle
4.3.3 Spécifications techniques normalisées

1. Ouvrages hydroélectriques SN-26.1-2000


Béton: Constituants et exécution des travaux Rév. Nov. 2007
Hydro-Québec
2. Ouvrages hydroélectriques SN-26.2-2000
Béton; Ciment portland type LH-HQ (20M) - Fourniture,
Hydro-Québec

DIP – Unité Structures 11


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Rév. Nov. 2007

3. Devis cadre, Ouvrages civils


Hydro-Québec – Unité Géologie

4.3.4 Guides

1 Hydro-Québec - Guide de conception des ouvrages - Guide 2011


pratique pour les analyses de stabilité des ouvrages de retenue

2 Hydro-Québec - Guide de conception des ouvrages Décembre 2008


hydrauliques – Encadrement et critères pour le calcul des forces
exercées par la glace

3 ACI - 207.2R-07: Report on Thermal and Volume Change Septembre 2007


Effects on Cracking of Mass Concrete

4 ACI - 224R-01: Control of Cracking in Concrete Structures Mai 2001


(Reapproved 2008)

4.4 Propriétés des matériaux


Tableau 4-1
PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX

SI (MKS)
Description Système international
Béton
- Masse volumique
Béton de masse γc = 2 350 kg/m3
Béton armé γc = 2 400 kg/m3
- Ciment régulier pour injection Portland type GU
- Ciment pour béton de masse Portland type LH-HQ (20M)
- Résistance spécifié à la
compression à 28 jours pour le type GU
et à 91 jours pour le type LH-HQ (20M)
Béton structural f’c = 25, 30, 35 MPa selon les ouvrages
Béton de remplissage f’c = 20 MPa
Coulis de ciment f’c = 35 MPa
- Module d’élasticité E = (3 300 f’c 0,5
+ 6 900 MPa)*( γc / 2 300 kg/m3) 1,5 MPa
Cohésion c = 1,0 MPa (monolithique)
c = 0,5 MPa (joint de construction)

12 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX

SI (MKS)
Description Système international
c = 0,25 MPa (surface lisse)
- Coefficient de dilatation thermique α = 10 x 10-6 / oC

Résistance de pointe (béton/béton)


angle de frottement φ = 55°
cohésion cP = 500 kPa
Résistance résiduelle (béton/béton)
angle de frottement φ = 45°
cohésion cR = 0 kPa
Acier d’armature
- Masse volumique ρ = 7 850 kg/m3
- Limite élastique Fy = 400 MPa
- Coefficient de Poisson ν = 0,30
Acier de charpente
Module d’élasticité Es = 200 000 MPa
Limite élastique
Profilés de type «W», «HSS», Fy = 350 MPa
plaques et profilés construits
Profilés de type «L» et «C» Fy = 300 MPa
Coefficient de frottement béton/acier µ = 0,60
Ancrages dans le roc
Cohésion admissible coulis de c = 0,70 MPa
ciment / roc
Roc
Masse volumique γr = 2 650 kg/m3
Contrainte ultime à la compression σr = dépendant du type de roc et des essais
réalisés
Remblai compacté
Masse volumique, humide
Granulaire γ = 2 100 kg/m3
Moraine (Till) γ = 2 200 kg/m3
Enrochement γ = 2 000 kg/m3

DIP – Unité Structures 13


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX

SI (MKS)
Description Système international
Masse volumique, déjaugée
Granulaire γ’ = 1 250 kg/m3
Moraine (Till) γ’ = 1 325 kg/m3
Enrochement γ’ = 1 200 kg/m3
4.5 Charges

4.5.1 Charges de conception générales


Chaque structure ou élément structural de la centrale est conçu en fonction des charges statiques et
dynamiques les plus défavorables, combinées ou non pendant la construction et l'exploitation.
Ces charges comprennent sans s’y limiter:
• Le poids propre des éléments;
• Les charges vives uniformes ou concentrées liées à l'exploitation (vannes, appareils de
levage et autres équipements)
• Les surcharges de service;
• Les poussées hydrostatiques et hydrodynamiques;
• Les sous-pressions hydrostatiques;
• Le poids et la poussée des terres;
• Les charges d’expansion thermique de la glace;
• Les forces sismiques;
• Les charges de neige;
• Les pressions de vent
• Les effets thermiques;
• Les effets liés aux changements volumétriques (retrait et fluage);
• Les pressions d'injection.
4.5.2 Charges permanentes
Les charges permanentes résultent de la masse propre des ouvrages, la masse et la poussée des
remblais, ainsi que des équipements et appareillages permanents.
4.5.3 Surcharges
Les surcharges à considérer comprennent, sans s’y limiter :
4.5.3.1Charges vives
Les charges vives comprennent toutes les charges d’usage et de service énumérées dans le présent
document ou mentionnées dans le Code national du bâtiment. Les surcharges de service dues aux
équipements de levage et de manutention (grues, véhicules, etc.) nécessaires durant la construction
et l’exploitation normale de la centrale doivent également être prises en considération.

14 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

4.5.3.2 Poussée hydrostatique


La poussée hydrostatique est évaluée selon le niveau approprié des plans d’eau pour chaque
structure ou élément structural de la centrale.
Les niveaux du bief aval à considérer pendant l’exploitation du site sont les suivants :
 Niveau maximal extrême;
 Niveau maximal normal d’exploitation;
 Niveau minimal d’exploitation.
4.5.3.3Poussée hydrodynamique
La poussée hydrodynamique est composée d’une poussée due aux charges hydrostatiques et d’une
poussée due aux charges causées par l’accélération angulaire de l’eau qui circule dans la bâche
spirale La pression hydrodynamique est considérée uniformément répartie sur toute la surface
intérieure de la bâche spirale.
4.5.3.4Sous-pressions
Les sous-pressions considérées au contact béton/rocher de l’aspirateur résultent du niveau maximal
du bief aval. La ligne piézométrique à considérer pour établir les sous-pressions varie linéairement
du niveau du bief aval, à l’extrémité aval des structures, au niveau du roc exposé au droit du mur
amont de la centrale où le roc est exposé.
4.5.3.5Poussée des glaces
Les forces exercées par la glace sont calculées selon les données climatiques fournies dans le Code
national du bâtiment du Canada pour le site considéré.
Les données de base et la méthode de calcul sont celles recommandées au « Guide de conception
des ouvrages hydrauliques – Encadrement et critères pour le calcul des forces exercées par la
glace ».
4.5.3.6Charges de neige
Les charges de neige à considérer pour le site de l’ouvrage doivent correspondre aux données
climatiques fournies dans le Code national du bâtiment du Canada pour le site considéré.
4.5.3.7Charges sismiques
Pour la superstructure et autres composantes structurales, les forces sismiques à utiliser sont
conformes à celles définies par la Commission géologique du Canada. La période de récurrence
correspondant au séisme maximum de dimensionnement est de 1/2500 ans, soit une probabilité de
dépassement de 2% en 50 ans.
4.5.3.8Pressions de vent
Les charges de vent à considérer pour le site de l’ouvrage doivent correspondre aux données
climatiques fournies dans le Code national du bâtiment du Canada pour le site considéré.
4.5.3.9Efforts de déformation
Ces efforts sont imputables aux dilatations et contractions provoquées par les variations de
température, le retrait, les variations hygrométriques, le fluage des matériaux et le mouvement
résultant du tassement différentiel.

DIP – Unité Structures 15


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Les températures minimales et maximales de conception doivent correspondre aux données


climatiques fournies dans le Code national du bâtiment du Canada pour le site considéré.
Les recommandations de l’ACI contenues dans le document « ACI – 207.2R-07 : Report on Thermal
and Volume Change Effects on Cracking of Mass Concrete » sont utilisées pour étudier les
changements de volume associés à la chaleur d’hydratation du béton de masse et au retrait.
4.5.3.10 Pressions d’injection
Pour assurer l’étanchéité de la centrale du côté aval, des injections sont réalisées à l’arrière du mur
aval de l’aire de service et à l’arrière du mur de l’aspirateur adjacent à l’aire de service, sous le
plancher des alternateurs.
Ces injections sont définies dans le devis cadre, Ouvrages civils Hydro-Québec – Unité Géologie.
C’est aussi dans ce document que sont spécifiées les différentes pressions d’injection à utiliser. Ces
pressions doivent être validées auprès de l’unité Géologie en fonction des caractéristiques du site et
des essais in situ.

16 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

4.5.4 Charges particulières

4.5.4.1Surcharges de service minimales.


Les valeurs de surcharge suivantes doivent être utilisées pour la conception des planchers de la
centrale.
Surcharge sur les escaliers, passerelles, couvercles, etc., 5 kPa
Surcharge de service sur les mezzanines 7 kPa
Infrastructure de l’aire des groupes
Surcharges de service sur le plancher des alternateurs, dans l’aire des
groupes :
• sur la dalle de béton et sur les couvercles 50 kPa

• sur la dalle de béton située entre l’aire de service et le mur d’enclos du 75 kPa
groupe adjacent

• sur les couvercles de l’enclos des alternateurs 4 kPa


Surcharge de service sur le plancher des alternateurs en amont des groupes
sous les mezzanines 15 kPa
Surcharge de service sur le plancher des turbines 15 kPa
Surcharge de service sur le plancher de la galerie d’accès aux bâches spirales 10 kPa
Surcharge de service sur le plancher de la galerie de drainage 7 kPa
Surcharge de service sur le tablier aval 15 kPa
Infrastructure de l’aire de services
Surcharge de service sur la dalle de béton de l’aire de montage, de
déchargement et sur les couvercles 75 kPa
Surcharge de service sur la dalle de béton du plancher des alternateurs sous
les mezzanines 15 kPa
Surcharge de service sur la dalle de béton du plancher des turbines 15 kPa
Surcharge de service sur la dalle de béton du plancher de traitement des eaux 10 kPa
Surcharge de service sur la dalle de béton du plancher des vannes de 7 kPa
garde/drainage
4.5.4.2Surcharges à déterminer en fonction du site, de la configuration de
la centrale et de ses équipements.

Charge de neige au sol


Charges aux points d’attache de la ligne de transport à la centrale (fournies par Transénergie) :
• câble conducteur;

• câble de garde.

DIP – Unité Structures 17


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Pont roulant de la salle des machines (charges non pondérées fournies par Appareillage
mécanique) :
• réaction maximale due au poids propre;

• réaction verticale maximale égale à la somme du poids de l’équipement et de la force de


levage maximale incluant l’impact; dans le cas d’un aménagement avec un pont tandem la
réaction maximale due au levage du rotor doit également être analysées.

• réaction horizontale maximale transversale : 10% de la capacité du pont roulant incluant la


masse du chariot principal

• réaction maximale horizontale longitudinale


Pont roulant desservant le plancher des vannes papillon :
• réaction maximale due au poids propre;

• réaction verticale maximale égale à la somme du poids de l’équipement et de la force de


levage maximale incluant l’impact;

• réaction horizontale maximale transversale;

• réaction horizontale longitudinale;


Fardier et camion flèche sur le tablier aval.
Masse du transformateur de puissance (fournie par Transénergie).
Grue portique des vannes d’aspirateurs (charges non pondérées fournies par Appareillage
mécanique) :
• Réaction verticale maximale égale à la somme du poids de l’équipement et de la force de
levage maximale incluant l’impact;

• Réaction maximale due au calage du moteur et charge appliquée sur un seul point de
levage;

• Réaction horizontale transversale;

• Réaction horizontale longitudinale;


Rainures des vannes d’aspirateur (charges fournies par Appareillage mécanique) :
• Charges transmises par les vannes sous la poussée hydrostatique;

• Charges de coincement de la vanne.

Enclos de l’alternateur (charges déterminées par le turbinier) :


• Force tangentielle transmise aux murs de l’enclos par le croisillon supérieur de l’alternateur à
chaque support;

• Charges sur les assises du stator :


Charge statique verticale;
Charges dynamiques;
tangentielle (condition normale);

18 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

tangentielle due au court-circuit.


• Charges sur les assises des freins-vérin du rotor :
force verticale;
force tangentielle.
• Poids propre des couvercles de l’endos.
Encastrement de la bâche spirale :
• Pression interne durant le bétonnage d’encastrement équivalente à 50% de la pression de
conception de la bâche.
Infrastructure de l’aire de services :
Surcharges ponctuelles sur la dalle de béton de l’aire de montage dues aux composantes de la
turbine et de l’alternateur pendant le montage et le démontage lors de la construction ou de la
réfection d’un groupe.
Charges de véhicules (à déterminer selon les besoins de construction et d’exploitation):
• Tracteur et remorque;
• Grue sur camion;
• Fardier;
• Camion flèche.
4.6 Coefficients de majoration des charges
Dans les cas normaux de chargement, les coefficients de majoration sont déterminés selon les
normes CAN/CSA-A23.3-F04, CSA-S16-09 et le Code national du bâtiment - Canada 2005 pour la
conception aux états limites.
Dans les autres cas et à moins d’indications contraires dans ce document, les coefficients de
majoration et facteur d'impact suivants sont utilisés :
1. Pression hydrostatique, cas normal: 1,25
2. Pression hydrostatique, cas extrême: 1,10
3. Charge due au remblai : 1,50
4. Charges mobiles (tout véhicule en déplacement) 1,50
5. Charge d’impact de véhicules en déplacement 1,30
6. Charge d’impact d’un fardier en déplacement 1,10
7. Charge tangentielle due au court circuit (assises du stator) 1,50
8. Force de coincement des vannes d’aspirateurs 1,10
9. Charges dues à l’expansion thermique des glaces : 1,50
10. Pression d’injection : 1,50
4.7 Flèches permises
Les flèches maximales permises pour la conception des éléments structuraux sont indiquées au
tableau 5-2 ci-après.

DIP – Unité Structures 19


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Tableau 4-2
FLÈCHES MAXIMALES
Direction de la Charge Élément structural Flèche
flèche maximale
Verticale Surcharge Élément non composite L/300
supportant un plancher
Surcharge de construction Élément composite supportant un L/240
plancher
Surcharge d’exploitation Élément composite supportant un L/300
plancher (incluant le fluage et la
flèche à long terme)
Surcharges maximales sur Poutres du chemin de roulement L/800
roues de pont roulant (sans du pont roulant
impact)
Latérale Force latérale due au pont Poutres du chemin de roulement L/600
roulant du pont roulant
Force latérale non majorée Colonnes du bâtiment de la L/240*,
due au vent (période de centrale, au niveau de la voie de max. 50 mm
récurrence de 1/10 ans) roulement du pont roulant
* L est la hauteur entre la base de la colonne et le niveau de la voie de roulement du pont roulant.
4.8 Contrôle de fissuration
Le contrôle de la fissuration des éléments structuraux doit être réalisé selon les critères énoncés ci-
dessous.
Dans tous les cas, la largeur des fissures doit être vérifiée pour des conditions de chargement dites
normales et pour un recouvrement (de calcul) maximum de l’acier d’armature de 50 mm de béton. Le
contrôle de la fissuration lors de la vidange d’un groupe est considéré comme une situation
temporaire.
Tableau 4-3
CRITÈRES DE FISSURATION

Largeur des fissures (mm)


Béton des passages hydrauliques et mur aval Normale = 0,23 / temporaire = 0,40
Béton soumis aux intempéries et zone de marnage 0,33
Béton intérieur 0,40
Béton coulé contre le roc (face contre le roc seulement) 0,40
Faces des joints de retrait 0,40

20 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

4.9 Analyses de stabilité


Les analyses de stabilité de la centrale doivent être réalisées selon les exigences du guide pratique
pour les analyses de stabilité des ouvrages de retenue. Les différents facteurs de sécurité
applicables sont spécifiés dans ce document.
Les joints de retrait verticaux dans la direction amont-aval étant localisés entre les groupes, les
analyses doivent être réalisées pour un élément monolithique correspondant à un groupe.
Pour l’analyse de stabilité de la centrale, les combinaisons de charge qui doivent être vérifiées sont
indiquées au tableau 5-3 ci-dessous. La liste n’est pas exhaustive. Toute combinaison différente
dictée par la localisation de l’ouvrage ou par le mode d’exploitation doit être étudiée.
Les niveaux d’eau à considérer dans chacune des combinaisons de charge doivent être fixés en
fonction des différents modes d’opération de la centrale en considérant les diverses combinaisons de
groupes en service ou à l’arrêt.
Les calculs de stabilité sont exécutés avec les charges non pondérées et sans coefficient de
simultanéité de charges. L’effet stabilisant des goujons et des boulons de consolidation au roc ne
doit pas être considéré.
Les combinaisons de charge sont regroupées de la façon suivante :
• Groupe N: Combinaisons représentant des conditions de chargement dites normales;
• Groupe I: Combinaisons représentant les conditions de chargement dites inhabituelles;
• Groupe E: Combinaisons représentant des conditions de chargement dites extrêmes.
Les composants structuraux des groupes doivent être conçus pour résister aux charges les plus
défavorables découlant des combinaisons énoncées ci-après.

DIP – Unité Structures 21


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Tableau 4-4
COMBINAISONS DE CHARGES - STABILITÉ
Cas Charges considérées
1) Normal
N1 (normal, groupe en marche) D + HC1 + Ii + U
2) Inhabituels
I1 (groupe à sec, glace) D + HC2 + Ii + U
I2 (groupe en marche, drains bouchés) D + HC1 + Ii + U ND
I3 (crue de projet, groupe en marche) D + HCp1 + U
I4 (crue de projet, groupe à sec) D + HCp2 + U
I5 (SBE, groupe en marche) D + HC1 + Q SBE + U Q
I6 (SBE, groupe à sec) D + HC2 + Q SBE + U Q
I7 (post-séisme, groupe en marche) D + HC1 + Ii + U PQ
I8 (post-séisme, groupe à sec) D + HC2 + Ii + U PQ
I9 (canal de fuite vide, ou construction) D+V
3) Extrêmes
E1 (SBE, canal de fuite vide) D + Q SBE
E2 (crue de sûreté, groupe en marche) D + HCS1 + U
E3 (crue de sûreté, groupe à sec) D + HCS2 + U
E4 (SMD, groupe en marche) D + HC1 + Q SMD + U Q
E5 (SMD, groupe à sec) D + HC2 + Q SMD + U Q
D = poids propre et charges permanentes des structures et/ou de l'équipement;
HC1 = niveau maximal d'exploitation du bief aval compatible avec le cas étudié, les passages hydrauliques (bâche
spirale et aspirateur) sont remplis d'eau;
HC2 = niveau maximal d'exploitation du bief aval compatible avec le cas étudié, les passages hydrauliques (bâche
spirale et aspirateur) sont vides;
HCp1 = niveau maximal du bief aval en période de crue de projet; la bâche spirale et l'aspirateur sont remplis d'eau;
HCp2 = niveau maximal du bief aval en période de crue de projet; tous les passages hydrauliques sont à sec;
HCS1 = niveau maximal du bief aval en période de crue de sûreté; la bâche spirale et l'aspirateur sont remplis
d'eau;
HCS2 = niveau maximal du bief aval en période de crue de sûreté; tous les passages hydrauliques sont à sec;
Ii = poussée statique, selon la valeur maximale exercée par la glace
ITH = Poussée statique normale, ITH_IN = Poussée statique inhabituelle;
U = sous-pressions dans le corps de la centrale ou dans la fondation; en situation drainée: U = UD;
U ND = sous-pressions dans le corps de la centrale ou dans la fondation; en situation non-drainée;
U Q = sous-pressions dans le corps de la centrale ou dans la fondation lors d’un séisme; ces sous-pressions sont
considérées dans l’état existant avant le séisme;
U PQ = sous-pressions dans une condition post-séisme; ces sous-pressions sont considérées dans l’état existant
avant le séisme;
Q SBE = séisme de base d’exploitation; forces sismiques vers l’amont ou vers l’aval, simultanément avec une force
sismique verticale;
Q SMD = séisme maximum de dimensionnement (SMD); forces sismiques vers l’amont, puis vers l'aval,
simultanément avec une force sismique verticale;
V = vent appliqué sur l’ouvrage.

22 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

4.10 Conception structurale de la centrale

4.10.1 Généralités
La centrale se divise en deux zones distinctes, soit l’aire de services et l’aire des groupes.
L’aire de service est principalement composée d’une structure d’acier pour le support des dalles
bétonnées sur pontage à l’exception du puisard et du mur aval.
L’aire des groupes est composée de blocs monolithiques limités par les joints de retrait localisés de
chaque côté des groupes.
Trois structures principales constituent le bâtiment de la centrale :
• l’infrastructure en béton de l’aire des groupes;
• la structure d’acier du tablier aval;
• la superstructure d’acier principale.
4.10.2 Infrastructure en béton de l’aire des groupes
L’infrastructure de l’aire des groupes est composée de béton coulé en place et comprend les
éléments structuraux suivants :
• les aspirateurs;
• le mur aval;
• le béton d’encastrement des bâches spirales;
• le plancher de la galerie des vannes de garde.
4.10.2.1 Aspirateurs
L’aspirateur se divise en trois parties, de l’amont vers l’aval: le cône, le coude et le diffuseur. Selon la
largeur du groupe, le diffuseur peut être constitué de un, deux ou trois pertuis séparés par un ou
deux piliers débutant à l’extrémité aval du coude et se terminant au bief aval. C’est à l’extrémité aval
du diffuseur que sont aménagées les rainures devant recevoir les vannes d’aspirateur pour
l’assèchement de celui-ci. Au droit des rainures de vanne, des piédestaux sont intégrés aux murs
latéraux pour supporter les colonnes soutenant le tablier aval.
Les charges considérées pour la conception structurale des aspirateurs sont les suivantes:
• charges provenant des structures ou des parties de structure situées au-dessus de
l’aspirateur;
• charges des éléments électro-mécaniques du groupe turbine-alternateur.
• pressions hydrostatiques externes, incluant la sous-pression, lorsque le groupe est vide;
• écarts de température.
L’analyse est faite sur des sections perpendiculaires à l’axe d’écoulement incluant les murs, les
piliers, la dalle supérieure et le radier. L’ensemble structural est considéré comme un cadre reposant
directement sur le roc analysé comme une structure sur fondation élastique. L’analyse doit prendre
en considération l’ensemble des charges de la structure et des équipements situés au-dessus de
l’aspirateur.
4.10.2.2 Mur aval
Le mur aval s'élève du dessus des aspirateurs jusqu'au niveau du plancher des alternateurs. Avec
les colonnes situées à l’extrémité aval de l’aspirateur, il supporte le tablier aval et constitue la
barrière d’étanchéité du côté aval de la centrale.

DIP – Unité Structures 23


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

Ce mur de béton armé est encastré à sa base et s’appuie horizontalement sur le béton
d’encastrement de la bâche spirale ou les murs de l’enclos des alternateurs par l’entremise des
planchers de la centrale (plancher des alternateurs et niveaux inférieurs).
Les charges considérées pour la conception structurale du mur aval sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse du béton;
• charges transmises par le tablier aval;
• pression hydrostatique selon les niveaux d’eau du canal de fuite;
• poussée de la glace du canal de fuite lorsque les vannes sont fermées et la centrale à l’arrêt;
• charges séismiques provenant du mur aval ainsi que les charges hydrodynamiques de l’eau
du canal de fuite.
Selon l’échéancier de construction, dans le but de fermer l’enceinte de la centrale le plus rapidement
possible, le mur aval peut être appelé à résister à la pression hydrostatique du canal de fuite avant
que les appuis horizontaux ne soient disponibles. Dans ce cas, le mur aval doit être analysé comme
un porte-à-faux encastré à sa base.
4.10.2.3 Béton d’encastrement des bâches spirales
Le béton d’encastrement de la bâche spirale constitue le cœur de la structure du groupe; il se trouve
de part et d’autre de l’axe du groupe, au dessus du cône de l’aspirateur. Des passages y sont
aménagés pour accéder à l’intérieur du cône sous la roue de la turbine et à l’intérieur de la bâche.
Les charges considérées pour la conception structurale du béton d’encastrement de la bâche spirale
sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse du béton;
• charges transmises par les murs d’enceinte de l’alternateur et le plancher des turbines;
• charges statiques et dynamiques transmises par les assises du stator;
• charges transmises par les assises des freins-vérin;
• charges du servomoteur;
• pression hydrodynamique à l’intérieur de la bâche;
• charges horizontales provenant du mur aval transmises par les planchers des galeries
inférieures aval.
L’acier de la bâche spirale est conçu pour résister seul à la pression interne maximale de service,
incluant les surpressions dues au coup de bélier.
Afin de réduire les déformations dans le béton d’encastrement, la bâche spirale est soumise à une
pression interne équivalente à 50 % de la pression interne maximale de service, incluant les
surpressions dues au coup de bélier durant le bétonnage. Pour des centrales de haute chute, un
pourcentage supérieur à 50% peut être utilisé.
Le pourcentage restant est applicable au béton d’encastrement et de l’armature est prévu dans le
béton pour résister aux efforts engendrés au béton par les déformations de la bâche.
4.10.2.4 Plancher de la galerie inférieure amont
Le plancher de la galerie inférieure amont est constitué d’une dalle de béton coulée sur le roc. Des
poches y sont prévues, au besoin, pour recevoir les bases des vannes de garde et de leur
servomoteur. Ces bases, également en béton coulé sur le roc, sont munies d’ancrage pour transférer
au rocher les efforts provenant des vannes et des servomoteurs.
Les charges considérées pour la conception structurale du plancher et des bases sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse du béton;
• charge de service du plancher de la galerie inférieure amont;

24 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

• charges statiques et dynamiques transmises par les vannes et les servomoteurs.

4.10.2.5 Mur amont


Au mur amont de la centrale, la paroi de rocheuse demeure exposée, par conséquent la sous
pression applicable au plancher de la galerie inférieure amont est considérée nulle à la frontière
entre celle-ci et la paroi rocheuse. Aucun trou de drainage n’est requis.

4.10.3 Structure du tablier aval


Le tablier aval est situé approximativement au niveau du plancher des alternateurs à l’aval du mur
aval de la centrale. Le tablier consiste en une dalle de béton armé sur pontage métallique utilisé
comme coffrage autoportant et ne participant pas à la résistance de la dalle.
La dalle du tablier est analysée comme une dalle de béton unidirectionnelle reposant sur des
poutres en acier travaillant en action composite avec la dalle de béton par l’entremise de goujons
Nelson. Cette dalle de béton est continue avec le plancher des alternateurs et le mur aval de la
centrale
Les poutres principales reposent du côté amont sur le mur aval de la centrale et à l’aval, sur des
colonnes en acier érigées sur des piédestaux construits à même les murs latéraux des aspirateurs à
leur extrémité aval. Ces colonnes et leurs piédestaux sont construits dans l’axe des vannes
d’aspirateur et leur servent de rainures. Pour assurer la pérennité des colonnes, une peinture
spéciale est appliquée et une surépaisseur de 3 mm est ajoutée tout autour de chacun des éléments
des colonnes comme protection contre la corrosion.
Les charges considérées pour la conception structurale du tablier aval sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse de béton et à la structure d’acier du tablier aval;
• poids propre des équipements reposant sur le tablier aval, notamment les transformateurs de
puissance et auxiliaires lorsque ceux-ci sont localisés à l’aval de la centrale;
• surcharge due au matériel de transport circulant sur le tablier aval;
• surcharge de la grue portique pour la manutention des vannes d'aspirateur;
• surcharge de neige sur le tablier aval;
• charges séismiques sur le tablier aval;
• charges provenant de l’entreposage de matériaux sur le tablier aval pendant la période de
construction.
Les charges considérées pour la conception structurale des colonnes supportant le tablier aval sont
les suivantes :
• charge permanente due à la masse d’acier;
• charges transmises par le tablier aval;
• charges dues à la poussée hydrostatique sur les vannes d’aspirateur
• charges dues au coincement des vannes d’aspirateur en cours de levage;
• poussée de la glace lorsque la centrale est arrêtée et que les vannes sont fermées.
4.10.4 Superstructure d’acier principale, toit et planchers

4.10.4.1 Ossature
L’ossature de la superstructure d’acier principale est constituée d’une série de cadres d’acier
orientés dans le sens amont-aval. Au niveau du toit et de chacun des planchers, les poutres

DIP – Unité Structures 25


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

principales, en portée simple, reposent sur trois colonnes localisées respectivement dans l’axe du
mur amont de la centrale (communément nommé Axe A), dans l’axe à l’amont de l’enceinte des
groupes (communément nommé Axe B) et dans l’axe situé à l’amont du mur aval (communément
nommé Axe E); les colonnes des axes B et E supportent également les voies de roulement du pont
roulant. Les colonnes vont du niveau du toit jusqu’au niveau du plancher des vannes de garde /
galerie de drainage dans l’aire des groupes; dans l’aire de service, les colonnes vont du niveau du
toit jusqu’au niveau de la fondation rocheuse, sauf celles de l’axe E qui reposent sur des colonnes en
béton armé intégrées au mur aval sous le plancher des alternateurs. Dans le sens amont-aval, les
cadres sont stabilisés par des ancrages passifs localisés dans le massif rocheux à l’amont de la
centrale et situés au niveau du toit; dans le sens longitudinal, les cadres sont stabilisés par des
contreventements en forme de X qui peuvent être localisés verticalement dans les axes A, B ou E et
horizontalement au niveau du toit.
Les poutres principales supportent les poutres secondaires des planchers et du toit. Aux deux
extrémités de la centrale, en rive gauche et en rive droite, les poutres secondaires s’appuient soit sur
des poutres principales assises sur des socles en béton armé construits sur le roc, soit sur un socle
continu en béton armé longeant le mur latéral de la centrale.
Les poutres principales des planchers situés autour des groupes, à l’aval de l’axe B et sous le niveau
du plancher des alternateurs, incluant les poutres de celui-ci, sont appuyées à une extrémité sur les
murs d’enceinte des alternateurs ou sur le béton d’encastrement de la bâche spirale. Les poutres de
ces planchers situées entre le mur aval et le béton d’encastrement des bâches ou les murs
d’enceinte des alternateurs transfèrent à ces derniers une partie des efforts horizontaux provenant
du mur aval.
En plus des charges provenant des planchers et du toit, les colonnes des axes B et E supportent les
voies de roulement du pont roulant principal de la centrale. Une analyse de rigidité relative du
cadre doit être exécutée pour déterminer la répartition des efforts horizontaux amont - aval causés
par le pont roulant dans la structure. La répartition des efforts sur l’axe le plus faible ne doit pas être
inférieure à 50% de l’effort latéral.
Deux systèmes structuraux peuvent être utilisés pour ces colonnes, soit :
• des colonnes baïonnettes supportant le toit et les voies de roulement du pont roulant;
• deux colonnes parallèles, la première supportant le toit et la seconde les voies de roulement
du pont roulant. Dans ce cas, la seconde colonne résiste aux efforts verticaux et les efforts
horizontaux dans la direction amont-aval sont transférés à la première colonne. Des
contreventements en forme de «X » sont ajoutés pour reprendre les efforts horizontaux dans
le sens longitudinal de la centrale.

Les colonnes de l’axe E dans l’aire de production de la centrale seront retenues latéralement une
fois la construction complétée au niveau du plancher des alternateurs. Cependant, lors de la
construction, ces colonnes auront une longueur non supportée du plancher inférieur de la centrale
jusqu’à la toiture. Le pont roulant est mis en service à une charge réduite durant la construction.
La charge de levée du pont roulant en mode de construction est établie selon le poids d’une section
du blindage de conduite forcée.
Par conséquent, la flèche admissible au vent doit être contrôlée au niveau de la voie de roulement
pour assurer le bon fonctionnement du pont roulant en mode de construction.

Les rails constituant la voie de roulement sont supportés par des poutres fabriquées où la semelle
supérieure sur laquelle reposent les rails est renforcée pour résister aux efforts horizontaux
provenant du déplacement latéral du chariot du pont roulant.
Les charges considérées pour la conception structurale de la superstructure d’acier sont les
suivantes:

26 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

• charge permanente due à la masse des poutres d’acier;


• charges provenant des planchers et du toit;
• charges statiques et dynamiques transmises par le pont roulant principal;
• charges statiques et dynamiques transmises par les ponts roulants ou les monorails
éventuellement suspendus sous les planchers;
• charges horizontales provenant du mur aval ;
• charges séismiques.
4.10.4.2 Planchers
Les planchers sont constitués de dalles continues en béton armé construites sur des pontages
métalliques utilisés comme coffrages autoportants et ne participant pas à la résistance de la dalle. Le
béton des dalles travaille cependant en action composite avec les poutres principales par l’entremise
de goujons Nelson qui y sont soudés en usine.
Du côté aval, sous le niveau du plancher des alternateurs, les planchers transfèrent les efforts
horizontaux en provenance du mur aval vers le béton d’encastrement des groupes et les murs de
l’enceinte alternateur.
Les charges considérées pour la conception structurale des planchers sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse du béton et au pontage métallique;
• charges de service du plancher considéré;
• charges statiques et dynamiques transmises par les ponts roulants ou les monorails
éventuellement suspendus sous les planchers;
• charges horizontales provenant du mur aval pour les planchers situés à l’aval de la centrale.
4.10.5 Toit
Selon la localisation de la centrale et le positionnement du poste de départ et de la ligne de
transport, le toit de la centrale peut être appelé à héberger certains équipements, notamment les
transformateurs de puissance, les transformateurs auxiliaires et le poste de sectionnement ; Il faut
alors prévoir une voie d’accès pour les véhicules d’entretien. Dans ce cas, le toit de la centrale est
constitué, comme les planchers de la centrale, de dalles continues en béton armé construites sur
des pontages métalliques utilisés comme coffrages autoportants et ne participant pas à la résistance
de la dalle. Ces dalles reposent sur les poutres secondaires du toit.
Si aucun équipement ne se trouve sur le toit, celui-ci est composé de pontage métallique, reposant
sur les poutres secondaires, sur lequel est déposé un système de toit architectural assurant
l’isolation thermique et l’étanchéité.
Les charges considérées pour la conception structurale du toit sont les suivantes:
• charge permanente due à la masse du toit architectural, du pontage métallique et
éventuellement du béton;
• charges de service du toit;
• charges statiques et dynamiques transmises par les équipements, notamment les
transformateurs de puissance et auxiliaires lorsque ceux-ci sont localisés sur le toit de la
centrale;
• charges statiques et dynamiques transmises par le matériel roulant;
• charges de neige;
• charges de vent;
• charges séismiques.

DIP – Unité Structures 27


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Système 12.0B.1 Conception d’une centrale extérieure Révision 0B– 2011-02-11

5 Bordereau des quantités


Le but principal des différentes études est de définir un projet réalisable techniquement et d’en
déterminer le coût pour vérifier sa rentabilité. Dans ce contexte, un extrant important est le bordereau
des quantités destiné à l’estimation; celui-ci est inclus dans le rapport de conception avec les croquis
qui illustrent les ouvrages tels qu’ils ont été conçus.

Le bordereau des quantités sert également à établir les quantités pour les documents d’appel
d’offres. Il doit être émis avec les devis techniques.

Ce bordereau doit être produit conformément au bordereau type produit par Estimation et dont la
partie relative à la centrale extérieure est inclus en annexe.

28 DIP – Unité Structures


© Hydro-Québec Équipement, 2007 Tous droits réservés.
Annexe 1

Bordereau des quantités


BORDEREAU DES QUANTITES
PROJET : ESTIMATION (TYPE)
PRÉPARÉ PAR : DATE :
VÉRIFIÉ PAR : DATE :
RÉVISION : DATE :

DESCRIPTION UNITÉ QUANTITÉ

CENTRALE EN SURFACE

DÉBOISEMENT H.A.

DÉCAPAGE M2

EXCAVATION A CIEL OUVERT

EXCAVATION DE MORT-TERRAIN M3

EXCAVATION DE ROC (EXCLUS HORS PROFIL) M3


PRÉCLIVAGE M2

EXCAVATION DE ROC - HORS PROFIL M3

EXCAVATION DE ROC DU BOUCHON (EXCLUS HORS PROFIL) M3

EXCAVATION DE ROC - HORS PROFIL M3

INJECTION DU ROCHER M.L.

CONSOLIDATION
GOUJONS M.L.
BOULONS DE CONSOLIDATION INJECTÉES M.L.
BOULONS DE CONSOLIDATION NON INJECTÉES M.L.
TIGES D'ANCRAGES M.L.
TREILLIS MÉTALLIQUE M2
ENLEVEMENT TREILLIS METALLIQUE M2
BETON PROJETÉ SOUS PRESSION CONSOLIDATION ROCHER M3

INJECTIONS M.L.
FORAGES TROUS D'INJECTION M.L.
FORAGES RIDEAU DE DRAINAGE M.L.
FORAGES TROU DE DRAINAGE M.L.
FORAGE LIMNIMETRE M.L.
INJECTION M.L.
RACCORDS D'INJECTION CH
CIMENT SEC D'INJECTION M3
ADJUVANTS POUR INJECTION LOT
ESSAIS D'EAU SOUS PRESSION HRS
REMPLISSAGE & COLMATAGE-TROUS D'INJ. M3
F/I DE BOITES DE VIDES POUR INJECTION UN
MANCHON POUR INJECTION M.L.

BÉTONNAGE

AIRE DE SERVICE M3
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

CENTRALE PHASE 1
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M3
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE M2
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE KG
M3

AIRE AU DESSUS DES PLANCHERS DES ALTERNATEURS M3


FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

AIRE DES ALTERNATEURS (ZONE ENTRE PLANCHER DES ALTERNATEURS


ET PLANCER DES TURBINES M3
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

AIRE DES TURBINES (ZONE ENTRE PLANCHER DES TURBINES


ET DÉBUT DES ASPIRATEUR M3
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

AIRE DES ASPIRATEURS (DÉBUT DES ASPIRATEURS & DÉBUT DES DIFFUSEURS) M3
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

AIRE DES DIFFUSEURS M3


FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

BATIMENT DE SERVICE M3
FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. ACIER D'ARMATURE KG
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

HORS PROFIL M3
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

BETONNAGE 2ieme PHASE M3


FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

BÉTON DES PIÈCES ENCASTRÉES M3


FABR. & M.E.P. COFFRAGES M2
FABR. & M.E.P. BÉTONNAGE M3

FINITION DU BÉTON M2

JOINTS ET LAMES D'ÉTANCHÉITÉ M.L.


JOINTS DE COULÉES M.L.
JOINT DE CONTRÔLE M.L
LAMES D'ÉTANCHÉITÉ M.L.

INJECTIONS M.L.
FORAGES M.L.
INJECTION M.L.
RACCORDS D'INJECTION CH
CIMENT SEC D'INJECTION M3
ADJUVANTS POUR INJECTION LOT
ESSAIS D'EAU SOUS PRESSION HRS
REMPLISSAGE & COLMATAGE-TROUS D'INJ. M3
F/I DE BOITES DE VIDES POUR INJECTION UN
MANCHON POUR INJECTION M.L.

Centrale en surface_BORDEREAU_TYPE.xls 1
BORDEREAU DES QUANTITES
PROJET : ESTIMATION (TYPE)
PRÉPARÉ PAR : DATE :
VÉRIFIÉ PAR : DATE :
RÉVISION : DATE :

DESCRIPTION UNITÉ QUANTITÉ

DRAINAGE DE PRESSION M.L.


FORAGES M.L.
MANCHON DE DRAINAGE M.L.

MÉTAUX DIVERS KG
F/I ANCRAGES PRIMAIRES DANS LE BÉTON M.L.
F/I MANCHONS UN
MÉTAUX ENCASTRÈES KG
MÉTAUX NON ENCASTRÈES KG
BOULONS D'ANCRAGES M.L.

MALT DANS LE BÉTON M.L.


RACCORS ET CONDUCTEURS DE MALT UN
F/I CABLE NU ÉTAMMÉ M.L.
F/I PLAQUES DE MALT UN
RACCORDS ALUMINOTHERMIQUES CADWELD UN
RACCORDS MECANIQUE MALT UN

MÉCANIQUE LOURDE
VANNES DES ASPIRATEURS
LARGEUR DES VANNES:
HAUTEUR DES VANNES:
CHARGE HYDAULIQUE:

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES VANNES T


VANNES T
PIÈCES ENCASTRÉES DES VANNES T
POUTRELLES DE RÉVISION T
PIÈCES ENCASTRÉES DES POUTRELLES T
TREUILS T
STUCTURE DES SUPPORT DU TREUILS & ABRI T
PALONNIER POUR POUTRELLES T
PIÈCES DE RECHANGES LOT
ÉQUIPEMENT ÉLECTIQUE LOT
ÉQUIPEMENT DE COMMANDE LOT

MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES VANNES T


VANNES T
PIÈCES ENCASTRÉES DES VANNES T
POUTRELLES DE RÉVISION T
PIÈCES ENCASTRÉES DES POUTRELLES T
TREUILS T
STUCTURE DES SUPPORT DU TREUILS & ABRI T
PALONNIER POUR POUTRELLES T
PIÈCES DE RECHANGES LOT
ÉQUIPEMENT ÉLECTIQUE LOT
ÉQUIPEMENT DE COMMANDE LOT

PONT ROULANT
CAPACITÉ : TON
PORTÉE : M

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DU PONT


FABRICATION DU PONT ROULANT T
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DU PONT
INSTALLATION DU PONT ROULANT T

GROUPES TURBINES /ALTERNATEURS

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES TURBINES


FABRICATION DES TURBINES T
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DE TURBINES
INSTALLATION DES TURBINES T

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES RÉGULATEURS DE VITESSE


FABRICATION DES RÉGULATEURS DE VITESSE UN
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES RÉGULATEURS DE VITESSE
INSTALLATION DES RÉGULATEURS DE VITESSE UN

VANNES SPÉRIQUES OU PAPILLONS

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES VANNES


FABRICATION DES VANNES T
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES VANNES
INSTALLATION DES VANNES T

VANNES FOUREAU

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES VANNES


FABRICATION DES VANNES T
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES VANNES
INSTALLATION DES VANNES T

ÉQUIPEMENTS ELECTRIQUES MAJEURS

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES ALTERNATEURS


FABRICATION DES ALTERNATEURS T
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES ALTERNATEURS
INSTALLATION DES ALTERNATEURS T

CONCEPT.,FABRIC. & TRANSPORT DES EXCITATIONS STATIQUES


FABRICATION DES EXCITATION STATIQUES UN
MONTAGE ET ESSAIS AU CHANTIER DES EXCITATIONS STATIQUES
INSTALLATION DES EXCITATION STATIQUES UN

CONCEPTION,FOURNITURE & INSTALLATION


BARRES BLINDÉES A 13,8 KV M.L.
COFFRETS DE SECTIONNEMENT,DE TRANSITION ET DE RACCORDEMENT UN

AUXILIAIRES MÉCANIQUES , ÉLECTRIQUES & COMMANDES

ÉQUIPEMENTS MÉCANIQUES AUXILIAIRES


CONCEPTION,FOURNITURE & INSTALLATION LOT
SYSTÉME D'EAU BRUTE LOT
SYSTÉME D'EAU DE REFROIDISSEMENT LOT
SYSTÉME DE PROTECTION INCENDIE LOT
SYSTÉME D'EAU DE SERVICE ET EAU FILTRÉE LOT
SYSTÉME DE VIDANGE DES GROUPES LOT
SYSTÉME DE DRAINAGE DES EAUX CLAIRES LOT
SYSTÉME DE DRAINAGE DES EAUX HUILEUSES LOT
SYSTÉME DE DRAINAGE DES EAUX USÉES LOT
SYSTÉME DE MANUTENTION DES HUILES LOT
SYSTÉME D'AIR COMPRIMÉ-HAUTE PRESSION LOT
SYSTÉME D'AIR COMPRIMÉ-BASSE PRESSION LOT
SYSTÉME DE CHAUFFAGE,VENTILATION & CLIMATISATION LOT
MONTE -CHARGE LOT
PETITS APPAREILS DE LEVAGE & DE MANUTENTION LOT

Centrale en surface_BORDEREAU_TYPE.xls 2
BORDEREAU DES QUANTITES
PROJET : ESTIMATION (TYPE)
PRÉPARÉ PAR : DATE :
VÉRIFIÉ PAR : DATE :
RÉVISION : DATE :

DESCRIPTION UNITÉ QUANTITÉ

ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES AUXILIAIRES LOT


FOURNITURE & INSTALLATION LOT
APPAREILLAGES SERVICES AUXILIAIRES 13,8 KV LOT
LES TRANSFORMATEURS DES SERVICES 13,8 KV-600 V LOT
APPAREILLAGE DES SERVICES AUXILIAIRES 600 V ET MOINS LOT
SYSTÉME DE DÉTECTION INCENDIE LOT
ÉTAGÉRES A CABLES LOT
SYSTÉME D'ÉCLAIRAGES ET PRISE DE COURANTS LOT
CONDUITS ÉLECTRIQUES ENFOUIES & DE SURFACES LOT
SERVICES AUXILIARES C.C LOT
ALIMENTATION STATIQUE SANS COUPURE LOT
LES CABLAGE ET LES RACCORDEMENT LOT
MISE A LA TERRE ENFOUIE & DE SURFACE LOT

ÉQUIPEMENTS DE COMMANDES
FOURNITURE & INSTALLATION
LES ARMOIRES DES SYSTMES SICC & SUPER LOT
LES TABLEAUX & ARMOIRES DE COMMANDE & DE PROTECTION DES GROUPES LOT
LES ARMOIRES D'INSTRUMENTATION LOT
LES LIMNIMÉTRE LOT
LES CABLES DE COMMANDES ET RACCORDEMENTS LOT

ÉQUIPEMENTS DE TÉLÉCOMMANDES & TÉLÉPHONIE


FOURNITURE & INSTALLATION
CABLES POUR LA TÉLECOMMANDES LOT
ÉQUIPEMENTS DE TÉLÉCOMMANDES LOT
CABLES DE TÉLÉPHONIE LOT
APPAREILLAGES DE TÉLÉPHONIES LOT
CABLES INFORMATIQUES LOT
ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUE LOT

CHARPENTE MÉTALLIQUES ET AUTRES MÉTAUX


FOURNITURE & INSTALLATION
CHARPENTE MÉTALLIQUE DU BATIMENT PRINCIPALE KG
CHARPENTE MÉTALLIQUE POUTRES DES MONORAILS KG
CHARP. MÉTAL. POUTREES ET COLONNES DU PONT ROULANT KG
PIECES MÉTALLIQUE ENCASTRÉES KG
PIECES MÉTALLIQUE NON-ENCASTRÉES KG

ARCHITECTURE
BÉTON
CHAPE DE FINITION POUR SALLE DES ALTERNATEURS M2
DURCISSEUR ET SCELLANT POUR DALLE DE BÉTON M2

MACONNERIE
BLOCS DE BÉTON M2

MÉTAUX OUVRÉES
ESCALIER KG
GARDE-CORPS KG

CHARPENTERIE & MENUISERIE


COMTOIR & ARMOIRES SALLE DE PREMIER SOINS M,L,
COMTOIR & ARMOIRE DE CUISINE M,L,
VANITÉ DE SALLE DE BAIN (600 X 900) UNITÉ
VANITÉ DE SALLE DE BAIN (600 X 1500) UNITÉ

ISOLATION & ÉTANCHÉITÉ


É É É
ISOLANT POUR PROTECTION INCENDIE DE LA CHARPENTE D,ACIER M2

PORTES & FENÊTRES


PORTES & CADRES EN ACIER UNITÉ
FENÊTRES INTÉRIEURES AVEC CADRE D'ACIER UNITÉ
PORTES D'ACCES A LA CENTRALE UNITÉ

FINI INTÉRIEURS
PEINTURE,MURS INTÉRIEUR M2
PEINTURE PLAFOND EN GYPSE M2
PEINTURE ÉPOXY AU PLANCHER M2
TUILE DE VINYLE AU PLANCHER M2
PLINTHES EN VINYLE M.L.
CÉRAMIQUE AU PLANCHER M2
PLINTHE EN CÉRAMIQUE M.L.
CLOISONS M2
PLAFOND SUSPENDU EN TUILE ACOUSTIQUE M2
PLAFOND SUSPENDU EN TUILE ACOUSTIQUE RÉS. A L'HUMIDITÉ M2
PLAFOND SUSPENDU EN GYPSE M2

PRODUITS SPÉCIAUX
CLOISON DE TOILETTES & DOUCHES UNITÉ
BANC POUR VESTIAIRES UNITÉ
BANC POUR DOUCHES UNITÉ
CASIER MÉTALLIQUES UNITÉ
ACCESSOIRES DE TOILETTE UNITÉ
PLANCHER SURÉLEVÉ M2

MURS EXTÉTIEURS M2

TOITURE M2

NETTOYAGE FINAL DE LA CENTRALE M2

Centrale en surface_BORDEREAU_TYPE.xls 3
Annexe 2

Analyse de stabilité – Forces agissant sur la structure


Analyse de stabilité – Forces agissant sur la structure

HAM FORCES DUES À LA PRESSION HYDROSTATIQUE AMONT

HAV FORCES DUES À LA PRESSION HYDROSTATIQUE AVAL

D FORCE DUE AU POIDS DE LA STRUCTURE

U SOUS-PRESSION

Fe FORCE DUE AU POIDS DE L’EAU À L’INTÉRIEUR DE LA STRUCTURE

Fe_aval FORCE DUE AU POIDS DE L’EAU EN AVAL DE LA CENTRALE

Fcond PRESSION HYDROSTATIQUE SUR LA SECTION DE CONDUITE FORCÉE

MAJORÉE OU NON DE LA SURPRESSION DUE À LA FERMETURE DES DIRECTRICES

Hw FORCE DUE À LA PRESSION HYDRODYNAMIQUE (WESTERGAARD)

QhD FORCE D’INERTIE DUE À L’ACCÉLÉRATION HORIZONTALE DE LA STRUCTURE

QvD FORCE D’INERTIE DUE À L’ACCÉLÉRATION VERTICALE DE LA STRUCTURE

Qhe FORCE D’INERTIE DUE À L’ACCÉLÉRATION HORIZONTALE DE LA MASSE D’EAU À L’INTÉRIEUR DE LA CENTRALE

Qve FORCE D’INERTIE DUE À L’ACCÉLÉRATION VERTICALE DE LA MASSE D’EAU À L’INTÉRIEUR DE LA CENTRALE

ITH FORCE D’EXPANSION THERMIQUE DE LA GLACE