Vous êtes sur la page 1sur 11

Introduction :

Un échangeur de chaleur est un dispositif, permettant de transférer de l'énergie thermique d'un


fluide vers un autre, sans les mélanger. Le flux thermique traverse la surface d’échange (ou surface de
contact) qui sépare les fluides. La plupart du temps, on utilise cette méthode pour refroidir ou
réchauffer un liquide ou un gaz qu'il est impossible ou difficile de le refroidir ou de le chauffer
directement, par exemple l'eau d'un circuit primaire de refroidissement d'une centrale nucléaire.

L'échangeur à tube est un type d'échangeur de chaleur plus simple : il s'agit de l'assemblage de
deux tubes concentriques. Le tube intérieur est traversé par un premier fluide tandis que le tube
extérieur enveloppant est traversé par le deuxième fluide. Le sens d'écoulement des deux fluides peut
être le même (on parle d'échangeur co-courant) ou opposé (échangeur contre-courant).

Objectifs de TP :

Le but de la présente manipulation est de :

 Tracer le profil de température ;


 Etablir le bilan d’énergie (flux de chaleur coté fluide chaud, coté fluide froid) ;
 Calculer la différence de température logarithmique moyenne (DTLM) ;
 Déterminer le coefficient global d’échange de transfert thermique (U ou K) ;
 Etudier l’effet de débit sur le coefficient d’échange global de transfert par convection
 Comparer les modes de circulation des fluides co-courant et contre-courant ;
 Déterminer la nature du régime d’écoulement pour chaque fluide.
Rappels théoriques :

On rappelle les expressions théoriques utilisées pour le calcul :

 Chaleur transférée pour l’eau chaude


φc = ḿc c p ( T I 1−T I 2 )

Avec : ḿc débit massique coté fluide chaud

 Chaleur transférée pour l’eau froide


φ f = ḿf C p ( T I 4 −T I 3 )

Avec : ḿf débit massique coté fluide froid

 Chaleur dispersée
φd =φc −φ f

 Différence de température logarithmique moyenne :


 En mode contre-courant :
DTLM=[(T I 2−T I 3 )−(T I 1−T I 4)]/ln[(T I 2−T I 3)/( T I 1−T I 4 )]
 En mode co-courant :
DTLM=[(T I 1−T I 3 )−(T I 2−T I 4)]/ ln[(T I 1−T I 3)/( T I 2−T I 4 )]

 Le coefficient global d’échange thermique expérimental est donné par :


φf
K=
A × DTLM

 L’efficacité est donnée par :

φf
η=
C min (T I1 −T I 3)

Description de l’appareil :

Le banc d’essai de l’échangeur, telle que présenté sur la figure n°01 comporte :
 Structure en acier inoxydable AISI 304, montée sur roues ;
 Échangeur à tubes concentriques, en acier inoxydable AISI 304, surface d’échange de
0.3 m 2 , symbole E1 ;
 Débitmètre à section variable pour l'eau chaude, en verre et en acier inoxydable ; plage
de 100 à 1000 l/h, symbole FI1 ;
 Débitmètre à section variable pour l’eau froide, en verre et en acier inoxydable ; plage
de 100 à 1000 l/h, symbole FI2 ;
 Quatre (4) capteurs de température à résistance avec afficheurs numériques :
- TI1 : température d’entrée eau chaude ;
- TI2 : température de sortie eau chaude ;
- TI3 : température d’entrée eau froide ;
- TI4 : température de sortie eau froide ;
 Tableau électrique (IP 55) avec synoptique de l’installation et disjoncteur à courant de
défaut (E.L.C.B) ;
 Bouton poussoir d’urgence.
Figure n°01 : Dispositif expérimental de l’échangeur thermique coaxial eau/eau
Dimensions de l’appareil :

 Diamètre extérieur du tube intérieur 17.2 mm,


 Épaisseur de la paroi du tube intérieur 1.6 mm,
 Diamètre extérieur du tube extérieur 26.9 mm
 Épaisseur de la paroi du tube extérieur 1.6 mm
 Longueur effective 6100 mm
 Surface d’échange effective 0.3 m2
 Conductivité thermique du tube −1 −1
λ=16.3W m K

Méthode de travail :

Ce TP s’articule sur deux parties: partie avec arrangement co-courant et l’autre avec
arrangement contre-courant.

Mise en marche du banc d’essai

Avant de commencer l’expérience et les mesures, il est nécessaire tout d’abord de:
 Vérifier que l’installation est branchée à une ligne d’alimentation électrique
monophasée et mise à la terre ;

 Vérifier que l’installation est raccordée à un robinet d’eau par le tuyau flexible
et ils sont bien fixés aux connecteurs par colliers métalliques ;

 Vérifier que l’installation est raccordée à un conduit d’eau chaude par le


tuyau flexible et qu’ils sont bien fixés aux connecteurs par colliers
métalliques ;

 Armer le disjoncteur à courant de défaut.

Arrangement co-courant

Pour utiliser l’échangeur de chaleur à tubes concentriques E1 en mode co-courant, il faut :


 Ouvrir la vanne V2 et partiellement les vannes V4 et V5 ;

 Fermer les vannes V1, V3, V6, V7 ;

 Fixer le débit d’eau froide en utilisant la vanne V4 ;

 Fixer le débit d’eau chaude en utilisant la vanne V5 ;


 Attendre jusqu’à ce que les températures se stabilisent (environ 1-2 minutes) ;
et ensuite enregistrer leurs valeurs.

Arrangement contre-courant

Pour utiliser l’échangeur de chaleur à tubes concentriques E1 en contre-courant, on doit :


 Ouvrir la vanne V3, 2, et partiellement les vannes V1 et V5 ;

 Fermer les vannes V2, V4, V6, V7 ;

 Fixer le débit d’eau froide en utilisant la vanne V1 ;

 Fixer le débit d’eau chaude en utilisant la vanne V5 ;

 Attendre jusqu’à ce que les températures se stabilisent (environ 1-2 minutes) ;


et ensuite enregistrer leurs valeurs.

Arrêt de l’installation

Une fois les mesures sont terminées, il faut :


 Fermer les vannes V1, V4, V5 et V6 ;

 Fermer partiellement la vanne principale de l’eau froide ;

 Fermer la vanne principale du conduit de l’eau chaude ;

 Débrancher le disjoncteur à courant de défaut (E.L.C.B) ;

 Débrancher l’installation de l’alimentation électrique.

Partie pratique :
 Exemple de calcul le débit massique pour le fluide chaud (ṁc) et
fluide froid (ṁf) :
 Contre-courant 1

ṁc = (800*10-3 m3*1000 kg/m3)/3600 (s)


ṁc = 0.22222(kg/s)

ṁf = (400*10-3 m3 *1000 kg/m3)/3600 (s)

ṁf =0.111111(kg/s)

Et même application pour tous les modes (contre-courant 2 / co-courant 1 / co-


courant 2)

 Exemple de calcul le flux de chaleur pour le fluide chaud (φc) et


fluide froid (φf) :
 Contre-courant 1
φc = ḿc c p ( T I 1−T I 2 )

Avec : Cp = 1(kcal/kg*C°) = 4185 (J/kg*C°)

φc= 0.22222(kg/s) *4185 (J/kg*C°) *(77,1-60,4) (C°)


φc= 15531 (w)
φ f = ḿf C p ( T I 4 −T I 3 )

φf= 0.111111(kg/s)*4185 (J/kg*C°) *(58,3-27,4) (C°)


φf= 14368.5 (w)
Et même application pour tous les modes (contre-courant 2 / co-courant 1 / co-
courant 2)

 Exemple de calcul le DTLM :


 En mode contre-courant 1 :
DTLM=[(T I 2−T I 3 )−(T I 1−T I 4)]/ln[(T I 2−T I 3)/( T I 1−T I 4 )]

DTLM= [(60.4-27.4) -(77.1-58.3)] /ln [(33) / (18,8)]

DTLM= 25,23768 (C°)

Et même application pour le mode contre-courant 2


 En mode co-courant 1 :
DTLM=[(T I 1−T I 3 )−(T I 2−T I 4)]/ ln[(T I 1−T I 3)/( T I 2−T I 4 )]

DTLM= [(74.6-26.7) -(60.6-53.2)] /ln [(47.9) / (7,4)]


DTLM= 21,685 (C°)

Et même application pour le mode co-courant 2

 Exemple de calcul le coefficient global d’échange thermique


expérimental :
φf
K= Avec A est la surface d’échange égale 0.3 (m2)
A × DTLM

Par exemple on a le flux thermique d'un fluide froid est ϕf= 14368.5 (w) dans le
mode Contre-courant 1 :

K= 14368.5 (w) / [0.3 (m2) *(25,23768+273.15) (k)]

K= 160.512657 (w/m². k)

 Exemple de calcul L’efficacité :


φf
η=
C min (T I1 −T I 3)

Cmin = ṁf*Cp Avec Cp = 4185 (J/kg*C°)

Dans le mode Contre-courant 1 :


η = 14368.5 (w) /[0.111111(kg/s) * 4185 (J/kg*C°) *(77.1-27.4)]

η=¿ 0,62173(%)

Et même application pour tous les modes (contre-courant 2 / co-courant 1 / co-


courant 2)

 Exemple de calcul Tc moyenne :


La température moyenne représente la différence de température entre l’entrée et
la sortie pour chaque fluide (chaud et froid).

Dans le mode Contre-courant 1 :

Tc moy= (TI1 (°C) + TI2(°C)) /2

Tc moy= (77,1+60,4) /2

Tc moy= 68.75(C°)

 Exemple de calcul la vitesse V(m/s) :


 Dans le Tube interne :
Surface de passage S= *R²

 On a : le diamètre extérieur du tube intérieur est 17.2 mm et l’ épaisseur de


la paroi du tube intérieur est 1.6 mm donc :
R= (17.2-1.6) /2 = 7.8 mm

V = ṁc/ ρ .S

On applique cette relation dans le mode Contre-courant 1 :

V = 0.22222(kg/s) / [(7.8*10-3 (m2) *3.14) *1000 kg/m3]

V = 0,222222/0.191(kg/m)

V = 1,163467(m/s)

• Dans le Tube externe :

On a : le diamètre extérieur du tube extérieur est 26.9 mm et l’épaisseur de la


paroi du tube extérieur est 1.6 mm donc :

R= (26.9-17.2-1.6) /2 = 4.05 mm

On applique cette relation dans le mode Contre-courant 1 :

Surface de passage S= *R²

V = ṁc/ ρ.S

V= 0.111111(kg/s) / [(4.05*10-3 (m2) *3.14) *1000 kg/m3]

V= 0.111111(kg/s) / 0.052(kg/m)

V= 2,137(m/s)

Exemple de calcul le nombre de Reynold :

Reynold= Ꝭ* V*L/

L est la Longueur effective.


Reynold= 1000*2,13675214*6.1/0,00066

Reynold=19748769,7

Remarque : il est existé un viscosité dynamique ( ) pour chaque température (Tc moy).