Vous êtes sur la page 1sur 34

Version Française traduite le 4/4/2014

2/34

DESCRIPTION DU SYSTEME QEG

Le système Quantum Electric Generator (QEG) est une adaptation d’un des nombreux brevets de Nikola
Tesla dans le domaine des générateurs/dynamos/alternateurs électriques. The brevet concerné est le
N°511,916, simplement intitulé « Générateur Electrique », et daté du 2 janvier 1894 (voir à la fin de ce
document). Cette adaptation est une conversion d’un système linéaire en un système tournant.

Le prototype QEG est calibré pour produire une énergie électrique dans la gamme 10-15KW (kilowatts) de
manière continue, et peut être configuré pour fournir du 120Volts ou du 230-240 Volts en monophasé. Nous
prévoyons aussi un design futur pour fournir du triphasé.

La durée de vie du système est simplement limitée par certains composants que l’on peut remplacer, comme
les roulements, les courroies et les condensateurs. La machine de base devrait fonctionner sans problème
(avec une maintenance minimale) aussi longtemps qu’une machine électromécanique courante, comme un
e machine à laver ou un réfrigérateur. Des composants mécaniques surdimensionnés sont utilisés pour
garantir une bonne fiabilité.

Le QEG n’est pas un appareil compliqué, tel qu’il est conçu (comme les autres « découvertes » de Tesla)
pour fonctionner en harmonie avec les lois naturelles, à contrario des moteurs symétriques gaspilleurs de
puissance et les générateurs actuellement utilisés dans l’industrie.

Une façon efficace de comprendre le principe de fonctionnement du QEG est de le considérer comme un
oscillateur auto-résonant de forte puissance (un circuit à réserve de puissance), qui génère une haute-
tension alternative AC (15 à 25KV). Ces oscillations HT sont ensuite transformées en tension secteur
alternative AC, avec des courants de l’ordre de 85A. Dans la terminologie actuelle du domaine de l’énergie
alternative, il serait vu comme un type de machine résonnante.

Le circuit qui engendre une puissance élevée dans cet appareil est basé réellement sur une configuration
d’oscillateur existante mais sous-utilisée. Cependant, la partie « quantique » du procédé est relative à la
façon dont la sortie du générateur est réglée pour avoir le maximum de puissance. Les alternateurs
conventionnels (générateurs alternatifs AC) consomment plus de puissance en entrée qu’ils n’en produisent
en sortie. Par exemple, un modèle d’alternateur (PTO) utilise 18000 watts (24 chevaux vapeur) pour fournir
13000 watts de puissance de sortie. Dans le QEG, la puissance en entrée est utilisée pour maintenir la
résonnance dans le cœur, ce qui utilise seulement une fraction de la puissance de sortie (1000 watts
seulement pour produire 10000 watts), et une fois lancé le QEG fournit tout seul cette puissance à son
propre moteur d’un cheval-vapeur [NT :1 ch= 735W]. Ceci connu comme de la surunité. Une fois que la
machine est calée sur sa fréquence de résonnance, elle s’alimente de manière autonome (auto-
fonctionnement).

Dans le QEG, le bobinage d’excitation est utilisé pour fournir un chemin de conduction à travers le champ
quantique (point zéro) vers le cœur du générateur. Ceci a pour effet de polariser le cœur, ce qui augmente la
puissance de sortie au cours du temps.

James M. Robitaille
3/34

AVERTISSEMENT

Ceci doit être lu et compris par tous les membres du projet QEG

« Fix the World » (FTW) n’est pas responsable des actions des autres. Nous pouvons seulement vous
communiquer notre expérience. Nous avons découvert qu’il est essentiel que ceux qui voudraient construire
un QEG doivent utiliser leur raisonnement, leur patience et leur sagacité pour obtenir le meilleur résultat.

Les habitants de la planète Terre entrent dans un paradigme et une nouvelle façon de faire des affaires. EN
l’honneur de Nikola Tesla, le QEG est un présent gratuit donné au monde, et l’implication de FTW est
strictement altruiste.

Le QEG est un appareil électromécanique, de ce fait la sécurité de la personne et de l’utilisateur final devrait
toujours être un souci majeur. Il est ainsi essentiel que les personnes qui construisent l’appareil soient
expérimentées dans le domaine de l’assemblage électromécanique. Un niveau important de connaissance
en physique quantique est aussi nécessaire.

SI vous être formés en physique traditionnelle, et que vous n’avez pas fait ce genre de travail depuis
longtemps, vous devez d’abord faire votre propre recherche sur les machines à énergie quantique et
comment elles fonctionnent (cad résonnance et réglage).

Les appareils électriques/mécaniques sont intrinsèquement dangereux. Les chocs électriques peuvent
causer de sérieuses blessures et la mort dans certains cas. Les blessures mécaniques peuvent causer des
amputations et la mort.

Des précautions diligentes ont été appliquées pour assurer que les instructions du QEG sont complètes et
correctes. Néanmoins, on ne peut connaître toutes les normes locales ou spécifiques à un pays en matière
de sécurité électrique et mécanique. Il n’est pas concevable non plus d’avoir pris en compte tous les
dangers et conséquences de chaque procédure.

C’est pour ces raisons que le QEG doit être directement installé ou supervisé par un technicien
électromécanique compétent, pour assurer que l’installation est réalisée de manière sûre et en accord avec
les règles électriques locales, cependant le QEG est installé de la même façon de toute autre générateur
commercial et il ne viole aucun code électrique. Toute personne qui utilise les instructions d’installation du
QEG (incluant toute procédure ou méthode d’installation sans limitation) doit d’abord s’assurer par elle-
même que ni sa sécurité , ni la sécurité de l’utilisateur final, soient mises en danger à travers l’installation et
l’opération du QEG.

Il est impératif de comprendre que vous avez besoin de professionnels et de conseils d’expert pour
construire un QEG.

Les instructions d’installation sont faites pour montrer comment nous avons mis en œuvre la construction de
l’appareil, et tout effet négatif qui en est la conséquence sont complètement de la responsabilité de la
personne ou de la compagnie qui le construit ; FTW ne fournit aucune garantie sur l’installation correcte du
QEG.

Cette notice a pour objectif de communiquer la nature sérieuse de la construction d’une quantum machine,
comme nous sommes conscient qu’il y a eu de des agences impliquées dans leur suppression. L’énergie
quantique libre n’est pas enseignée à l’Université et la plupart des concepteurs n’ont pas réussi jusqu’à
présent dans sa distribution de masse. Il est DE VOTRE RESPONSBILITE à présent d’être sûr que vous
construisez le QEG avec des intentions positives pour l’humanité.
Nous ne connaissons pas d’autre moyen de faire cela que revenir à un « SYSTEME BASE SUR
l’HONNEUR ».
4/34

En lisant cette notice, j’agrée que :


1) JE N’ENTREPRENDS PAS DE CONSTRUIRE UN QEG SANS L’ASSISTANCE d’UN
PROFESSIONNEL DE LA CONSTRUCTION ELECTROMECANIQUE
2) JE NE METTRAI PAS EN ŒUVRE (MISE EN MARCHE) OU INSTALLERAI LE QEG SANS UN
PROFESSIONNEL DE LA CONSTRUCTION ELECTROMECANIQUE
3) SOUS LES CONDITIONS QIU PRECEDENT, JE PEUX UTILSER LES INSTRUCTIONS
D’INSTALLTION du QEG POUR UN USAGE PRIVE, ET COMPRENDS LE BESOIN D’UNE
PARFAITE IMPLICATION POUR LE MIEUX-ETRE DE L’HUMANITE. DANS L’INTERET DU
PEUPLE DE LA PLANETE TERRE, JE NE TENTERAI PAS MAL UTILISER OU DE
MONOPOLISER LES INSTRUCTIONS D’INSTALLATION DU QEG EN AUCUNE FACON, NI NE
TENTERAI DE FAIRE UN PROFIT IMPORTANT AU DETRIMENT D’UN AUTRE ETRE HUMAIN.

IMPORTANT – Merci de faire en sorte que les personnes qui doivent utiliser cet équipement, lisent en détail
et comprennent ces instructions et toutes instructions supplémentaires avant la construction, l’installation et
la mise en œuvre. De plus nous demandons que vous relisiez cette notice quand vous serez prêts à
assembler le cœur du générateur.
5/34

Lettre de l’éditeur 25-3-2014


Cher constructeur,
Ce n’est pas une tâche facile de construire le QEG, et nous voulons vous encourager en offrant un petit
traité sur l’importance de la « conscience » dans cette entreprise. Beaucoup d’entre vous deviennent plus
familiers avec Nikola Tesla, son désir de voir tous les peuples avoir accès à l’énergie libre, et son échec
dans sa tentative d’exposer cette technologie au monde entier. Beaucoup l’on suivi avec les mêmes
aspirations et, comme pour Tesla, ont été contrecarrés par des puissances hors de leur contrôle. Le
mouvement « énergie libre » est plein XXXRIFE avec des histoires horribles depuis le vol de brevets par les
gouvernements, des réputations détruites, le meurtre d’un nombre inconnu de scientifiques/inventeurs
brillants.

Nous devons tous consciemment et constamment nous élever au-dessus de ces tyrannies et créer un
environnement pour nous-mêmes et nos voisins, et redécouvrir les lois de la Nature pour être capable de
vivre et en profiter. Nous devons cesser l’incrédulité sur ce qui « a été fait pour nous » quand nous avons été
enseignés et nous avons cru que nous ne pourrions créer de l’énergie libre. Nous sommes maintenant
réveillés à un point où nous savons qu’on nous mentait. Qui sont-ils ? L’élite des débuts – suivre l’argent
(voir le TRAITE) : JP. MORGAN n’aurait pas pu mettre un compteur dans une approche énergétique globale
pour le monde, et de ce fait il a détruit toute chance que ceci arrive, à travers de nombreuses attaques
vicieuses contre la réputation et la vie de Tesla- en récupérant les idées de Tesla pour son propre profit et
sa puissance – and en détruisant l’homme lui-même (youtube : Tesla’s Autobiography). Pendant que les
compagnies d’électricité ont dit aux gens que c’est le seul moyen d’avoir l’électricité, et nous sommes
dépendants d’elles, la vérité est que nous avons été privés de cette source (quantum) d’énergie pendant
presque 130 ans. La mainmise de Morgan sur la fourniture d’électricité n’a pas cédé d’un pouce pendant
tout ce temps, en fait, vous devez probablement payer plus qu’avant pour l’électricité, toutes choses égales
par ailleurs.

Donc comment construisons-nous notre futur maintenant, et nous libérons-nous complètement et les
générations à venir après nous de la tyrannie énergétique ? Construire un QEG est une des manières. C’est
un voyage qui vous demande de réfléchir profondément sur les processus qui vont étendre vos perceptions
pour vous permettre de recevoir l’information depuis le champ quantique de conscience, ou de Dieu si vous
préférez cette référence. Nous croyons que nous avons une inspiration et une aide divine, qui a commencé
avec un ardent désir de « se déconnecter de la grille » et aussi de faire quelque chose de significatif pour
l’humanité. Le timing est merveilleux car, au moment d’écrire ceci, la planète entière est en émoi comme
jamais auparavant, et les gens auront non seulement besoin d’être auto-suffisants, et nous aurons tous
besoin de vivre en accord avec ce qui est bon pour tous (Ubuntu), et nous entraider pour continuer notre
évolution en tant qu’espèce/planète.

C’est avec un grand amour que le QEG est offert au monde entier, et comme vous entreprenez la tâche d’en
construire un, on espère que ceci devienne aussi votre route : la mission d’offrir l’énergie libre pour tous ! La
prochaine étape que nous vous demandons dans votre voyage, avant et pendnat la construction, est
d’écouter la discussion ici : http://www.youtube.com/watch?v=3FqzTW7qh2U&feature=youtu.be avec
HopeGirl, Ralph et Marsha Ring, Fernando Vossa et le 3D Global Network.

Je suis, au service de Gaia et ses habitants, profondément reconnaissante pour cette technologie, et de
l’opportunité de la partager.

Valerie Robitaille
6/34

INFORMATION SUPPLEMENTAIRE IMPORTANTE

Nous ne sommes pas des professionnels de l’écriture ou photographes et nous n’avons pas toujours eu la
possibilité de documenter ou photographier chaque étape du développement. De ce fait, prenez très au
sérieux le niveau et l’expérience ingénierie/électrique nécessaire pour construire un QEG, car nous vous
donnons ces informations dans ce contexte. Vous découvrirez assez rapidement le niveau nécessaire de
connaissance des procédés mécaniques/électriques. La construction correcte du QEG demande de la
patience et un raisonnement prudent. Nous avons fait plusieurs erreurs dans le développement et nous
donnons ici les étapes qui fonctionnent. Vous ferez probablement encore des erreurs – et celles-ci seront
vos meilleures opportunités d’apprendre à mesure que vous augmenterez vos connaissances sur ce type
d’énergie.

Avant de commencer à construire, considérez combien vous voudriez sous-traiter à un des unités
communautaires locales (CUCUs) près de chez vous ! Aux US nous recommandons Polaris pour la
construction du rotor/stator en acier, et Torelco pour le bobinage toroïdal. Comme FTW continue de
dérouler le plan de distribution, et comme plus de connexions sont faites à travers le monde, nous pensons
que les CICUs seront répandus et de ce fait, les pièces détachées du QEG seront accessibles (beaucoup de
gens les fabriqueront !).

Quand les URLs des sites Web ont été disponibles nous avons fourni des liens pour celui qui lit ceci en
ligne. Vous allez certainement utiliser vos propres sources pour les matériaux mais il est impératif de ne pas
modifier les instructions et les pièces indiquées ici si vous construisez un QEG. (Nous savons qu’avec plus
de connaissance vous découvrirez beaucoup d’applications pour cette technologie). Quand des photos
peuvent être montrées pour vous aider à visualiser le procédé, elles sont fournies. Rappelez-vous s’il vous
plait, nous ne sommes pas des professionnels de l’écriture. Ce que nous vous offrons ici est gratuit et notre
cadeau à l’humanité- mais il arrive avec une grande responsabilité. Apprenez le plus possible, avec
discernement et sagesse, partagez librement, et vous aurez le privilège de connaître les secrets de la
création d’énergie depuis le champ quantique.

Nous voudrions dédier le succès de notre expérience à notre premier maître, Sir Timothy Thrapp, et
« WITTS Ministries », sans le guide de qui rien de tout cela n’aurait pu être disponible aussi tôt. Nous
reconnaissons et honorons le travail de WITTS, effectué depuis 200 ans pour faire avancer la technologie, et
nous espérons que vous envisagerez de faire une donation à leur ministère pour leur travail important.

Nous voudrions aussi remercier notre meilleur professeur et grand humaniste, Nikola Tesla. C’est un grand
honneur de présenter au monde les plans modernes d’un générateur d’énergie quantique, basés sur les
découvertes de Tesla, spécialement à un moment où les gens sont manipulés et contrôlés par une
économie corrompue de l’énergie. Tesla voulait que n’importe qui sur la planète ait accès à l’énergie. Nous
poursuivons cette vision.
7/34

SCHEMA
8/34

Liste des matériaux :

Article Type, Model # or MFG PN Quantité


Condensateurs
Ceramic Disc Capacitors 15pF 3150volts 2
Film Capacitors 2.5uF 2000V 12

Façades et flasques
Fiberglass reinforced epoxy G10/FR4 (1) sheet ½ inch thick by 3
laminate (for 2 end plates) feet by 4 feet
Fiberglass reinforced epoxy G10/FR4 (2) 1/8” x 5.875” diameter
laminate (flasques du rotor)

Bobine d’excitation
Clear Cast Acrylic Tube 4-3/4” OD x 4-1/2” ID, 1’ 1
Length
#10 Magnet wire (see
generator core)

Courroie en V et poulies
Goodyear 4L430 V-Belt GDYR_4L430
1 Groove, 3” x 7/8” bore, type AK30 x 7/8 1
A Pulley (Motor)
1 Groove 2.50” Pulley 7/8” AK25X7/8 1
bore type A (Generator)

Moteur d’entrainement DC PM Variable Speed, 2500 1


RPM, 180V armature, 7/8”
shaft, with base

Cœur du générateur
Spacer Blocks 1-1/2” x 1-1/2” Aluminum 6061-T6 16
x 4-1/2”
Mica Tape 1.00” x 50YD MICA77956X1X50 1
Bonder for shaft/rotor LOCTITE 648 1
7387 Activator (use with 1.75oz
bonder)
Mica Plate NEMA 6 36” x 36” x .030 1
7/8” Three Bolt Flange SATRD205-14G 2
Bearings
Magnet Wire #10 Round HPT ~620’
or HAPT
Magnet Wire #20 Round ~5200’
Pulse Shield HTAIHSD 6” SPL/060-Heavy
MW35, 73, 36
Teflon tubing TFT20019 NA005 (Alpha 8 pieces (12” each)
Wire)
Fiberglass sleeving w/PVC PF1308 8 pieces (12” each)
for #10 HAPT wire (tubing)
Tape, white, 1”fiberglass, hi- RG48 (Intertape) 2 rolls
temp (outer wrap)
Tape, black, 1” reinforced, 60020719 (Von Roll) 2 rolls
high-strength
9/34

Nomex Corner Insulation Torelco 16


Shafting 7/8” dia. x 11.0” C1045 TGP Trukey 7/8” dia. x 11”
long w/standard 3/16” x
3/32” keyway
8 inch Bolts, ¼ - 28 thread, 1050095555 (Instock 8
Grade 8 Fasteners)

Electrical Terminals
Assorted ring, spade, and
quick connect terminals
Suppléments
Variac, 120/240V in, 0-280V Type 1520 (STACO) 1
out, 9.5 Amps
Console Box w/panel 1456FG4BKBU (Hammond 1
Mfg.)
Plexiglass sheet for ¼ inch thick by 12 inches 1
mounting 2.5uF capacitors sq.
Electrical box 4” x 4” 1
50 amp plug 1
50 amp receptacle 1
Switch, start/run DPDT center off, 15 amp, 1
240V
Bridge Rectifier 600 volt, 25 Amp., quick 1
connect terminals
Nuts ¼ - 28 Grade 8 8
Washers ¼ “ flat 16
Bâti et base
Angle aluminum 1 ½” x 1 ½” x 4 feet. 1/8” 1
thk.
10/34

Fournisseurs et liste de pièces/services

POLARIS LASER LAMINATIONS – Coeur du générateur; Rotor


TORELCO – Service de bobinage toroïdal et fabrication complète du Cœur prêt à expédier
FASTENAL – Compound de fixation (collage) avec activateur: Loctite 648: collage du rotor sur l’axe
EIS – ruban Mica; fil émaillé gauge 20
S & W – fil émaillé gauge 10
INDUSTRIAL SENSORS AND CONTROLS (ebay) – Contrôleur de moteurKBIC-240D vitesse
variable moteur continu DC, résistance
MOUSER – Condensateurs, boîtiers, Variac, pont redresseur , interrupteurs
JDS (ebay) – courroie en V, poulies
EMCO PLASTICS – plaques latérales
ASHEVILLE-SCHOONMAKER MICA – Mica plates
DISCOUNT STEEL – carrés aluminum intercalaires
BRIGHTON BEST – 8 in. bolts
MCMASTER-CARR – tube acrylique transparent pour la bobine d’excitation
LAKE CITY ELECTRIC (ebay) – Moteur continu DC à vitesse variable (1 ch)
THE BIG BEARING STORE – 7/8” roulements latéraux avec écrous et vis

Pièces additionnelles
Ruban fibre de verre haute température ( ruban extérieur)
Boîte électrique 4” x 4”
Prise 50 amp
Embase 50 amp
Black fiberglass sleeving (pvc-coated)
Ruban d’isolation mylar noir
Bois ou tube acier soudé pour la structure bâti de base
Condensateurs film de moyenne puissance 12 - TPC Thomson / AVX
Profilé aluminum
Interrupteur marche/arrêt

COMPOSANTS PRINCIPAUX DU GENERATEUR

 Stator
 Rotor
 Roulements d’axe
 Bearings
 Courroie en V
 Condensateurs
 Bobine externe d’excitation
 Plaques/parois
 Fil émaillé
 Moteur d’entraînement
 Boîte de contrôle
 Bâti/structure et assemblage
 Autotransformateur Variac
 Interrupteur inverseur
 Poulies
11/34

LE STATOR, ou cœur du générateur, est composé de 140 lames d’acier électrique M19 C5 d’épaisseur
gauge 24 chacune, formant un montage d’épaisseur 3.5 pouces avec une configuration à 4 pôles. Le
ROTOR correspondant a 2 pôles. Le rotor et le stator sont soudés au TIG (arc électrique) à 4 endroits.
12/34

ARBRE du rotor :
13/34

ARBRE du rotor (suite)

Nous n’avons pas utilisé les encoches , mais à la place nous avons utilisé de la colle Loctite 648
pour coller le rotor sur l’axe. Cette technique marche bien avec un faible jeu entre les deux pièces.
14/34

Plaques de façade externes

Des plaques d’époxy renforcé fibre de verre (FR4/G10) sont utilisées pour la construction des plaques
externes. Ces plaques doivent être construites avec du matériau isolant, mais doivent aussi être
structurellement solides car elles supportent toutes les composantes du générateur, incluant les roulements
d’axe, l’axe, le rotor et le stator. Le FR4 est le même matériau que celui utilisé pour la fabrication des circuits
imprimés et est très solide, usinable et stable dimensionnellement.

Dimensions des plaques latérales : Epaisseur 0.5 pouces G10/FR-4 15poucesx 16.5 pouces avec un rayon
de 15 pouces et un tour central de 2.450 pouces.

Roulements

Les roulements doivent avoir un anneau interne étroit avec un jeu de vis pour fixer l’axe du rotor. La
structure est de l’acier forgé avec un plot de graissage pour lubrifier le roulement. On a utilisé une fixation
avec 3 boulons, mais 2 boulons ou 4 boulons peuvent aussi être utilisés. Les roulements sont montés à
l’intérieur des plaques externes, du côté du rotor.

Condensateurs

Les condensateurs sont un élément critique du système. La configuration initiale de notre prototype utilise 12
capas, de 2.5µF (microfarad) chaque. Chaque condensateur est prévu pour 2000V. Ces condensateurs sont
câblés en série pour pouvoir tenir jusqu’à 25000V sur le circuit primaire. La valeur et la quantité de ces
condensateurs seront ajustées pour régler la fréquence du générateur.

Autotransformateur (Variac)

Le variac est utilisé pour contrôler la vitesse du moteur d’entraînement qui contrôle pratiquement la
puissance du système. Il est utilisé pendant la phase de construction et de réglage, et avant la mise au point
en auto fonctionnement autonome, il peut être remplacé par le circuit électronique de contrôle de vitesse du
moteur qui est lus petit.

Circuit de contrôle de vitesse du moteur

Le circuit de contrôle électronique du moteur est un standard industriel à base de SCR (Thyristor) type
continu (DC) construit par KB Electronics. La carte de contrôle peut être montée dans le boitier console que
15/34

nous avons inclus dans la liste de matériaux, et est fournie avec un potentiomètre de contrôle de vitesse
pour ajuster la vitesse du moteur.

Disposition des faces latérales

Nous avons utilisé le cœur (NdT : avant bobinage) comme un gabarit pour percer les trous de montage aux
endroits adéquats sur les plaques externes. Après avoir découpé et fini les plaques, placer une plaque sur
une surface plane de travail qui peut supporter 50 Kg (100 livres). Placer le cœur nu sur la plaque, en
alignant le centre du cœur avec le trou central de la plaque. Assurez-vous que les pièces polaires du cœur
soient exactement au bord du cercle en haut de la plaque. Nous avons utilisé un foret long pour percer les 8
trous de montage. Répétez ce processus avec l’autre plaque. Un poinçon long peut être utilisé pour marquer
le centre de l’emplacement des trous et pour percer les trous avec une perceuse à colonne. Si vous utilisez
le cœur comme gabarit, soyez sûr de tracer des marques d’assemblage sur le cœur et la plaque de telle
sorte que l’assemblage final ait les pièces dans la même orientation, et que les boulons de fixation
traversent sans être tordus. Faites attention à marquer la face interne et la face externe des plaques.
16/34

ASSEMBLAGE DU CŒUR
Il est temps pour vous de relire l’AVERTISSEMENT et le chapitre sur la
prise de conscience au début du document.
Nous recommandons fortement de commander votre ensemble générateur (stator et rotor) à un
professionnel expérimenté dans les aciers laminés. Quand votre stator/rotor sera soudé et percé, vous serez
prêts pour boulonner les 8 espaceurs et isoler le cœur avec deux types de rubans isolants : enrouler 2
couches de ruban au mica autour du cœur en acier (partie arrondie) suivies de 1 couche de ruban noir
renforcé, largeur 1 pouce, de haute résistance. Ces 3 couches forment l’épaisseur nécessaire pour l’isolation
de 17 mil (0.017 pouces) (faire très attention aux coins des pièces polaires en étant certain qu’il n’y a pas
d’espace dans l’isolation qui permette à un fil de tomber dedans avec contact sur l’acier. Si ceci se
produisait, la bobine serait court-circuitée).

Découpe des plaques en Mica (16 pièces)

Installation des pièces en Mica

Après avoir découpé 16 exemplaires en forme de « C » , installez ces pièces au-dessus et au-dessous de
chaque pièces polaire (devant et derrière). Nous avons utilisé un peu de colle contact( pour les tenir en
place pendant le reste de la construction, mais elles peuvent aussi être fixés par du ruban avec le ruban
mylar noir renforcé. Elles sont installées après l’isolation du cœur et avant le bobinage.

Câblage

Vous allez avoir besoin de sous-traiter un service de bobinage toroïdal. Ils devraient accepter de fabriquer
l’ensemble du cœur si vous leur fournissez les matériaux (plaques et ruban de mica, isolation des coins,
blocs espaceurs en aluminium, boulons, ruban d’isolation externe etc..). Un bobinage correct est critique.

Un gainage en Teflon est installé sur chaque premier tour complet du bobinage en fil gauge #20, et un
gainage en fibre de verre /PVC sur le fil de gauge #10. Deux bobines de 3100 tours chaque en fil de gauge
#20 sont bobinées sur deux côtés opposés (gauche et droite), et deux bobines de 350 tours chaque en fil de
17/34

gauge #10 sur les autres cotés (haut et bas). Laisser environ 3 pieds (1mètre) de fil au début de chaque
bobinage et aussi à la fin pour les connexions. Mettez assez de gainage pour être sûr que les fils de
connexion sont complètement isolés quand ils traversent le panneau arrière. Soyez sûr de bien sécuriser les
fils de terminaison de chaque bobine de telle sorte qu’ils ne bougent pas pendant le transport.

Isolation extérieure des bobines

Enrouler une simple couche de ruban en fibre de verre blanc de largeur 1pouce, fermement et de manière
sûre autour de chaque bobine en étant sûr que tout le fil est couvert et que le ruban déborde sur les 4 pièces
polaires (NdT : là où sont montés les espaceurs alu).

Etapes d’assemblage du générateur

Montage du Rotor/Axe/flasque

Des dessins sont fournis pour l’axe, montrant une encoche optionnelle qui peut être utilisée pour monter
l’axe si désiré. Nous avons utilisé de la colle industrielle Loctite 648 (avec activateur), qui est efficace quand
les pièces à coller ont un faible jeu.

Percer un trou central de 7/8 pouce et deux trous de montage de ¼ pouce dans les disques (flasques). Les
trous de montage sont en face des trous du rotor. Glisser un disque sur l’axe de chaque côté du rotor.
Boulonner les deux flasques sur le rotor en utilisant deux boulons de longueur 4pouces ou 4 .25pouces avec
écrous. Ces boulons de doivent pas être plus long que nécessaire sinon un déséquilibre du rotor peut se
produire. Les flasques sont utilisées pour réduire le bruit généré par la rotation du rotor.

Roulements

Montez les roulements à l’intérieur des faces avant et arrière. Centrer chaque roulement sur le trou de
2.450 pouce au centre de la plaque. Percer les tours un peu surdimensionnés pour le montage des boulons.
Ceci est fait pour permettre un ajustement de la position de l’axe dans l’assemblage final. Les roulements
doivent pouvoir être ajustés pour centrer le rotor dans l’espace central du générateur. L’espace entre le rotor
et le stator est très faible (0.010 pouce) et le rotor devra être positionné pour qu’il ne frotte pas sur le rotor.
Serrez seulement à la main les écrous à cette étape.

Nous avons choisi de passer les fils venant des bobines à travers des trous percés dans la face arrière du
bâti. Vous pouvez décider de faire autrement. Voici les étapes pour notre méthode :
1) Insérez les 8 boulons dans la face arrière, puis poser cette plaque sur une surface plane avec les
boulons vers le haut. La surface de pose doit avoir un trou au niveau du trou central de la face
arrière pour avoir la place d’insérer le rotor et son axe. Il faut laisser 1 ½ pouce d’espace sous la
plaque.

2) Avec un assistant ou deux, placer le cœur complètement assemblé (45 kilos environ) sur les
boulons. Déplacer le cœur jusqu’au contact avec la face arrière.

3) Insérez le petit bout de l’assemblage rotor/axe/flasque à travers l’espace central du stator et dans le
roulement arrière. Laisser tomber délicatement le rotor au fond et placer la face avant avec son
roulement sur les boulons et le bout de l’axe. Fixer en place avec du ruban adhésif si nécessaire.
Quand la plaque face avant est en contact avec le stator, installez les rondelles et les écrous et
serrez de manière suffisamment sûre.

4) Avec de l’aide, placer l’assemblage vertical en le posant sur la partie droite de la base. Nous avons
utilisé 5 boulons à travers le bas des faces latérales sur chaque coté pour monter l’ensemble sur la
châssis en bois. D’autres méthodes peuvent être employées.

5) Monter le moteur d’entraînement sur le châssis de base, Nous avons monté le moteur sur la
cornière alu en face avant de la base avec un boulon permettant d’ajuster la tension de la courroie.
Nous avons fabriqué une glissière à l’arrière du moteur avec des morceaux de métal, mais des
18/34

systèmes de fixation de moteur sont disponibles dans le commerce et permettent d’ajuster la tension
de la courroie.

6) Quand le moteur est monté sur la base, installer la poulie de 3 pouces sur l’arbre du moteur en
utilisant les vis.

7) A ce point la position du rotor doit être ajustée de telle sorte qu’il tourne librement dans le stator sans
frotter. C’est à ce moment que vous devriez ajuster la position des roulements de manière répétée
jusqu’à ce que le rotor tourne librement. (l’espace entre rotor et stator est de de 0.010 pouce ce qui
rend cette étape un peu délicate). Cependant, une fois que le rotor est fixé en position il n’a pas
tendance à bouger. Placer la poulie e 21/2 pouces sur l’arbre du générateur à ce moment ; il peut
être utile de tourner le rotor à la main en ajustant sa position.

8) Placer la courroie en V sur les deux poulies et positionner les poulies aussi près du moteur et du
générateur que possible. Les deux poulies doivent être en face afin que la courroie tourne
correctement.

9) L’autotransformateur variac peut être monté sur la base à ce moment, le câblage peut commencer.
Suivre le schéma pour faire les connexions. Nous avons monté un boîtier électrique 4 pouces x
4pouces sur la base pour supporter une grosse prise 50A pour extraire la puissance du générateur.

Notes de câblage : Le générateur peut être câblé en série (220, 230-240V) ou en parallèle (110,
115-120V). Pour les connexions en série montrées sur le schéma, les fils de départ de chaque
bobine sont connectés ensemble. Cette connexion fournit la plus haute tension sortant des
bobinages. SI vous utilisez une connexion parallèle pour une tension plus faible et plus fort courant,
prenez garde de connecter les 4 fils avec la polarité opposée (le départ d’une bobine connecté sur la
fin de l’autre bobine).
Le Variac que nous avons utilisé peut être câblé en 120 ou 240 volts et produit 0-280 volts en sortie,
jusqu’à 9.5 ampères. C’est un variac adaptable qui peut être utilisé pour les systèmes 120 ou
240Volts. La sortie du variac est connectée sur un pont de diodes 600V, 25 ampères pour alimenter
le moteur DC continu à vitesse variable.
19/34

Mise au point et test


Commencer par le câblage du schéma et déconnecter les bobines primaires des condensateurs en
série d’u coté (déconnecter les condensateurs). Ceci va éviter la résonnance temporairement.

Connecter l’entrée sur le variac. Nous avons commencé avec un système 240V en série, mais une
configuration parallèle 120V peut aussi être utilisée.

Testez l’assemblage mécanique en faisant tourner le moteur/rotor/courroie et observez ce qui se


passe. Ajustez le variac de zéro aux ¾ de son range. Le domaine de fonctionnement en vitesse est
moins de 2500 tours par minute, ainsi nous n’avons pas besoin de tourner très vite. Assurez-vous
que le rotor ne frotte pas sur le stator, où d’autres problèmes mécaniques qui doivent être corrigés
pour un fonctionnement en douceur.

Quand un fonctionnement mécanique correct est assuré, reconnecter les condensateurs en série
avec la bobine primaire. La configuration initiale de 12 (douze) condensateurs de 2.5µF, 2000Volts
donne une capacité de 0.208µF, qui peut supporter jusqu’à 24000 Volts. Cette valeur initiale devrait
être adéquate pour produire la résonnance.

Au moment où la machine atteint la résonnance, le son va changer et la vitesse du rotor se


verrouillera sur la fréquence de résonnance. A ce point un accroissement de la vitesse du moteur
au niveau contrôle ne devrait changer que légèrement la vitesse, mais la puissance mécanique
supplémentaire devrait conduire le cœur plus profondément en résonnance, ainsi augmentant la
puissance de sortie. Avec un seul contrôle, la tension et le courant (puissance) peuvent être
augmentés ou diminués.

Comme mentionné précédemment, la bobine d’excitation est utilisée pour produire un chemin de
conduction à travers le champ quantique (point zéro) dans le cœur du générateur. Ceci a comme
effet de polariser le cœur, ce qui accroît la puissance de sortie au cours du temps. Quand le QEG
vient d’être construit, l’éclateur (spark gap) sur la bobine d’excitation devrait être ajusté (à l’arrêt)
entre 0.005 pouces et 0.010 pouces. Démarrez le générateur et laisser le étinceler pendant 2-3
secondes et répétez ceci 4 ou 5 fois. Faites ceci à chaque démarrage du générateur pendant les
premières semaines de fonctionnement.
20/34
21/34
22/34
23/34
24/34
25/34
26/34
27/34
28/34
29/34
30/34
31/34
32/34
33/34

Questions fréquemment posées

- D’où vient l’énergie utilisée par cet appareil ?


Du champ quantique

- Combien de puissance totale produit le QEG ?


10KW (le même design agrandi peut produire 40KW)

- Si les machines à énergie « libre » marchent, pourquoi les compagnies d’électricité ne l’utilisent
pas ?
Cela devrait être évident, mais si vous voulez une référence, voyez :
http://hopegirl2012.wordpress.com/

- Comment est démarré le QEG s’il n’a pas besoin de carburant ?


Il suffit de faire tourner la machine jusqu’à la résonnance. A ce moment elle marchera toute seule.
On peut la démarrer en utilisant l’énergie électrique du secteur si elle est disponible, ou un
mécanisme d’entraînement, ou un moteur de démarrage alimenté par une batterie. La batterie de
démarrage peut elle-même être maintenue chargée en captant un peu de puissance du générateur.

- Combien de temps fonctionnera le QEG ?


Indéfiniment (ou jusqu’à usure des pièces)

- Comment le QEG améliore-t-il le travail de Tesla ?


Ce design adapte l’élément linéaire du brevet, en un élément rotatif et quelques circuits
électroniques sont employés pour ajouter de la stabilité, u contrôle de la puissance et une fréquence
correcte.

- Est-ce que le QEG ralentit quand plus de charge est ajoutée ?


Non – ce n’est pas ce type d’énergie.

- Le QEG émet-il des radiations ?


Non – ce n’est pas ce type d’énergie

- Quelle forme d’énergie utilise le QEG ?


Une charge électromagnétique et atmosphérique.
34/34

ANNEXE rajoutée par le traducteur