Vous êtes sur la page 1sur 2

PROTEINES

Détermination des protéines totales selon la méthode de biuret

Les protéines sont des chaînes d’acides aminés unis par des liaisons peptidiques. Elles entrent dans la structure des
tissus de l’organisme et de nombreuses fonctions vitales dépendent des protéines. Leur rôle est multiple. Elles
transportent de nombreuses molécules et assure une pression oncotique. Les protéines sont à la base de l’immunité
humorale. De même, elles ont un rôle hormonal, enzymatique et énergétique, l’électrophorèse des protides met en
évidence 5 fractions qui sont l’albumine, les alpha1 globulines, les alpha2 golubilines, les bêta globulines et les
gamma globulines. Les gamma globulines se subdivisent à leur tour en 5 classes les IgG, les IgA, les IgM, les IgD et
les IgE.
1- Principe
Les protéines sériques forment un complexe coloré en présence des sels de cuivre en milieu alcalin selon la réaction
de biuret. L’intensité de la coloration obtenue est proportionnelle à la concentration en protéines. Cette technique
s’applique difficilement à des solutions diluées de protéines (LCR, urines et liquides de ponction) et reste peu sensible
lorsque la concentration en protéines est inférieure à 6g/l
2-Echantillons
le dosage des protéines est réalisé chez un sujet à jeun depuis 10h environ, le dosage est effectué sur le sérum. Il est
conseillé d’éviter de traiter des échantillons hémolysés, contaminés ou ayant subi plus d’une décongélation. Il faut
séparer plus rapidement possible le sérum du culot globulaire. Il faut éviter toute stase sanguine (garrot) qui risque de
donner des erreurs par excès.
3-Mode opératoire
il faut s’assurer avant emploi que les réactifs et les échantillons sont à la température ambiante pendant 10 à 20
minutes.
¤ longueur d’onde : 550nm
Température d’incubation : 20°c- 25°c
¤ Zéro de l’appareil : blanc réactif
Domaine de linéarité : jusqu’à 150g/l
Stabilité de la coloration : 30mn à 20°c, 25°c ou 10mn à 37°c
La méthode est linéaire jusqu’à 150g/l. si la concentration des protéines est supérieure à cette valeur, il faut
recommencer le dosage sur l’échantillon dilué au ½ avec une solution de Nacl à 9g/l ; en n’oubliant pas de tenir
compte de cette dilution avant de rendre le résultat qui sera multiplié par 2.

Blanc réactif Etalon Echantillon


Echantillon ---- ---- 50µl
Etalon ---- 50µl ----
Réactif 3ml 3ml 3ml

Mélanger et lire les densités optiques des spécimens à 550 nm après 10 minutes d’incubation à 20°c – 25°c
Calcul : protéines totales (g/l) = DO échantillon/DO étalon * n
N = concentration de l’étalon protéines en g/l.
4-Valeurs normales
Sérum : Prématuré 40à 60 g/l
Nouveau-né 50à 70 g/l
Adulte 65 à 80 g/l
5- Variations physiopathologiques
Protéines totales Augmentation :
Sérum Déshydratation
Ou Myélomes
plasma Infections
Diminution
Défaut d’apport ou de synthèse
Atteinte hépatique grave
Malabsorption intestinale
Malnutrition protéino-calorique
Par fuite normale de protéines
Brûlures, Syndrome néphrotique
néphropathies

 Page d'accueil

 Biochime

o GLUCOSE orthotoluidine