Vous êtes sur la page 1sur 4

Examen FINAL

Professeur : M. Ali JEBLI SCFA 4120 4ème année Soir

finance d’entreprise avancée

Nom de l’étudiant(e) : --------------------------------------------------

Section et spécialité : ----------------------------------------------------

Note : -----------------/ 50

LISEZ ATTENTIVEMENT CES INSTRUCTIONS :

 Aucune documentation n’est permise. Vous n’avez pas accès à vos voisins non plus.
 Aucune Clé USB, CD-ROM ou autres mémoires ne sont autorisés.
 Durée de l’examen : 3h00.
 Cet examen comprend en tout 4 pages. Vérifiez si vous avez en main le texte complet avant
de commencer à répondre aux questions.
 Vous n’avez pas accès aux notes de cours, à votre voisin(e)
 Rappel de l’article 3.23 :

« La fraude ou tentative de fraude, le plagiat ou tentative de plagiat, ou la coopération à tels


actes entraînent automatiquement le passage devant le Conseil disciplinaire. Le plagiat est
sanctionné par l’échec dans toutes les matières de la session pouvant aller jusqu’au
redoublement de l’année. En cas de récidive, l’étudiant est exclu. » - Règlement intérieur.

J’ai lu et compris l’article 3.23

Signature :

Visa Chef Département Visa enseignant

Bonne chance

1
Exercice 1 (15 points)
Pour étoffer son offre commerciale, la société ABC souhaite développer un nouveau produit.
À cette fin, elle souhaite créer une quatrième ligne de production qui serait opérationnelle dès
2014, l’horizon de prévision retenu étant de 5 ans.
En termes d’investissements, le projet nécessite :
 l’acquisition d’un ensemble immobilier constitué d’un terrain (acheté à 300 000 dh et
dont la valeur actuelle est de 600 000) et d’un bâtiment (900 000 dh) qui sera amorti
sur 20 ans en linéaire. La valeur résiduelle de ces immobilisations est la valeur nette
comptable.
 du matériel industriel de fabrication pour un montant de 250 000 dh, l’ensemble étant
amortissable sur 5 ans en linéaire. A la fin du projet, l’Ese peut vendre ce matériel à
50 000 dh.
 un besoin en fonds de roulement initial évalué à 200 000 dh et qui devrait se stabiliser
ensuite (chiffre d’affaires constant sur les 5 années). L’ensemble des investissements
doit être opérationnel dès le début de la première année. L’opportunité de réaliser le
projet a donné lieu aux calculs suivants :
 l’excédent brut d’exploitation est constant sur la période, et égal à 460 000 dh par an.
En outre, ce projet a nécessité une étude de marché qui a été réalisée au cours du mois de
janvier 2013. Les coûts de cette étude s’élèvent à 50 000 dh. Une partie de cette facture
(20 000 dh) sera payé à la fin de janvier 2013, le reste sera payé début janvier 2014.
Ce nouveau produits serait en concurrence avec un mécanisme commercialisé par la société et
lui ferait perdre des ventes évaluées à 50 000 dh par année.

TAF : Calculer les cash-flows du projet.

Exercice 2 (10 points)

Lors de son introduction en bourse en mai 2015, la société Total Maroc a retenu les données
suivantes pour calculer son CMPC :
 Taux sans risque : Le taux sans risque retenu dans le cadre de la détermination du
CMPC de Total Maroc est de 3,24%, correspondant au rendement des bons du Trésor
à maturité 10 ans au Maroc (courbe secondaire au 10 mars 2015).
 Prime de risque du marché : La prime de risque du marché retenue dans le cadre de
la détermination du CMPC de Total Maroc s’élève à 8,07%, correspondant à la prime
de risque pour le marché marocain selon la moyenne des primes découlant de la
méthode historique, de la méthode prospective et de la méthode par sondage, telle que
calculée par Attijari Intermédiation.
 Détermination du bêta : Le bêta retenu dans le cadre de la détermination du CMPC
de Total Maroc est le bêta d’Afriquia Gaz sur une période de 10 ans. En effet, Afriquia
Gaz est la seule société cotée sur le marché boursier marocain présentant un profil
sensiblement comparable à celui de Total Maroc.
Le bêta désendetté ressort ainsi à 0,7.

2
 Gearing normatif : Le gearing retenu pour la détermination du CMPC de Total
Maroc est le gearing normatif au 31/12/2014. Le retraitement de l’endettement net
consolidé au 31/12/2014 se présente comme suit : 567,5 MMAD. Les fonds propres
consolidés au 31/12/2014 sont de : 896,3 MMAD ;
 Coût de la dette : 4,5%
 Taux d’impôt : 30%

Travail à faire :
1. Vérifiez que le bêta ré-endetté sur la base de la structure d’endettement de Total Maroc
est égale à 1,01 ;
2. Calculez le coût des capitaux propres
3. Calculez le CMPC
4. Rappelez la signification du CMPC et son utilité ?

Exercice 3 (10 points)

Une entreprise a procédé à l’augmentation de son capital pour rembourser une partie de sa
dette.

1. Expliquez l’impact de cette opération sur :


a. La rentabilité économique
b. Le risque économique
c. Le risque des capitaux propres
d. Le risque des dettes financières résiduelles
e. le BFR
2. Sur la base des enseignements du cours finance d’entreprise avancée, expliquer l’objectif
poursuivi par l’entreprise en procédant à cette opération.

Exercice 4 : Diagnostic financier de l’entreprise Aluminium Du Maroc (15 Pts.)

1. Expliquer l’utilité du tableau des flux de trésorerie.


2. Interprétez le tableau des flux de trésorerie de l’annexe 1.

3
ANNEXE 1

Aluminium Du Maroc

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

2 017 2 016 2 015 2 014 2 013


ACTIVITÉ
Résultat de l’exercice 58 415 18 256 41 297 47 526 47 117
Élimin. des chg. et prod. sans incidence sur la trésor. ou
non liés à l’exploit.
+ Dotations 14 105 14 007 22 815 23 145 23 051
+ Valeur comptable des éléments d’actif cédés 303 0 0 1 1
– Reprises sur dépréciations et provisions 0 0 0 0
– Produits des cessions d’éléments d’actif 403 0 0 106 57
– Quote-part des subv. d’invest. virée au résultat 116 0 0 0 0
= CAF 72 305 32 263 64 112 70 566 70 112
Incidence de la var. des décalages de trésor. sur opérations
d’expl.
– Variation du BFR lié à l’activité 46 444 -44 613 98 210 -27 756 -16 190
Flux net de trésorerie lié à l’activité (A) 25 860 76 876 -34 098 98 322 86 302
INVESTISSEMENT
– Acquisitions d’immobilisations 9 322 10 600 13 725 16 634 11 940
Incorporelles 994 645 556 659 1 094
Corporelles 5 064 9 955 13 169 3 975 7 846
Financières 3 265 0 0 12 000 3 000
+ Cessions d’immobilisations 403 0 0 106 57
Incorporelles 0 0 0 0
Corporelles 403 0 0 106 57
Financières 0 0 0 0
- Variation des autres immobilisations 7 608 7 500 17 850 23 505 4 936
– Variation du BFR lié aux opérations
d’investissement
Flux net de trésorerie lié aux opérations
-16 527 -18 100 -31 575 -40 033 -16 819
d’investissement (B)
FINANCEMENT
Augmentations des capitaux propres 0 1 153 0 0 0
Augmentation des dettes financières 0 32 198 0 0 0
– Dividendes versés 37 276 37 276 41 936 41 936 41 936
– Remboursements d’emprunts 18 611 8 460 7 311 7 340 7 156
+ variation de la trésorerie passif 43 330 -121 379 80 712 86 562 -13 811
– Variation du BFR lié aux opérations de financement
Flux net de trésorerie lié aux opérations de
-12 558 -133 764 31 465 37 286 -62 903
financement (C)
VARIATION DE TRÉSORERIE (A+B+C) -3 224 -74 988 -34 208 95 575 6 580
Trésorerie d’ouverture 72 292 145 596 179 804 84 229 77 648
Trésorerie de clôture 69 068 72 292 145 596 179 804 84 229
VARIATION DE TRÉSORERIE (SF - SI) -3 224 -73 304 -34 208 95 575 6 581
NB : le TFT de l'exercice 2016 n'est pas équilibré à cause d'une erreur dans le tableaux de financement de l'entreprise