Vous êtes sur la page 1sur 2

École Nationale des Sciences Appliquées de Fès - Filière : Génie des Systèmes Embarqués

2éme Année - TD1 : Nouvelles Technologies IP - Prof : Mohammed EL HAJJAMI.

Exercice 1:

On considère un réseau Ethernet à 100 Mbits/s dans lequel la longueur de la trame est au moins
égale à 512 octets.

a) On veut y faire transiter une parole téléphonique compressée à 8 Kbits/s.

1) Calculer la longueur de la zone de données, si l’on accepte un temps de remplissage de 48ms.


2) Quelle est l’occupation utile du support physique par rapport à l’utilisation toute pour une parole
téléphonique ?
3) Quelle quantité de parole téléphonique faut-il multiplexer pour arriver à une occupation
satisfaisante de la bande passante ?

b) On suppose que la parole transportée pour la téléphonie soit une parole de qualité hifi avec une
bande passante de 20000 Hz, et que lors de l’échantillonnage, le codage soit effectué sur 2
octets. Calculer le nouveau pourcentage de débit utile par rapport au débit total.

c) On ajoute à cette parole de qualité hi-fi une vidéo MPEG-2 utilisant un débit fixe de 2Mbits/s en
supposant que la voix et les données soient multiplexées dans la même trame, indiquer le
temps qui doit s’écouler entre deux émissions de trames Ethernet, si les trames sont toujours
à leur valeur minimale de 472 octets de données.

d) On suppose maintenant qu’on ne veuille pas multiplexer les deux voies de parole et d’image.
Décrire les difficultés à surmonter au niveau du récepteur.

e) Que se passe-t-il si une trame Ethernet est perdue ?

Exercice 2 :

On veut se servir de l'un de ces réseaux Ethernet à 10 Mbit/s pour transporter de la parole
téléphonique. La contrainte pour obtenir une parole téléphonique de bonne qualité nécessite un
temps de transport inférieur à 150 ms entre le moment où la parole sort de la bouche et l'instant de
remise du son à l'oreille du destinataire. (On suppose que la parole téléphonique soit compressée et
demande un débit de 8 Kbit/s).

a) Sachant que la trame Ethernet doit transporter 46 octets de données au minimum, quel est le
temps de paquétisation-dépaquétisation de la parole ?

b) On suppose que le temps de passage dans le terminal et son coupleur soit négligeable.
Si l'on suppose le réseau assez chargé et le nombre de collisions égale à dix avant que la trame
Ethernet soit effectivement transmise, quel est le temps d'attente maximal ?

1
École Nationale des Sciences Appliquées de Fès - Filière : Génie des Systèmes Embarqués
2éme Année - TD1 : Nouvelles Technologies IP - Prof : Mohammed EL HAJJAMI.
c) Montrer que, sur un Ethernet partagé, on peut donc faire de la parole téléphonique assez
simplement.

d) Si le réseau est un Ethernet commuté dans lequel il faut traverser trois noeuds de transfert de
type commutateur, la parole est-elle encore possible ? (On peut faire l'hypothèse qu'en moyenne la
file de sortie du noeud de transfert possède 10 trames Ethernet en attente d'une longueur moyenne
de 512 octets.)