Vous êtes sur la page 1sur 2

Partie 2 : Les profits des capitaux mobiliers

1-Les profits imposables :


Ce sont des profits nets annuels réalisés par les personnes physiques sur les
cessions de valeurs mobilières et autres titres de capital et de créances émis par :

 Les personnes morales de droit public ou privé.


 Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM).
 Les Organismes de Placement en Capital Risque (OPCR).
 Les Fonds de Placement Collectif en Titrisation (FPCT).

Ne sont pas considérés comme des profits de capitaux mobiliers les profits réalisés
sur la cession des titres émis par les sociétés immobilières transparentes et les sociétés
à prépondérance immobilière non cotées en bourse. Ceux-ci sont soumis à l’IR dans la
catégorie des revenus et profits fonciers.

3-Imposition des profits des capitaux mobiliers :

 Le calcul du profit imposable :


C’est un profit net déterminé par la différence entre le prix de cession diminué
des frais de cession et le prix d’acquisition majoré des frais engagés à
l’occasion de l’acquisition.

Profit imposable = (Prix de cession – Frais de cession) – (prix d’acquisition +


Frais d’acquisition)

Les frais d’acquisition et de cession sont généralement constitués de


commissions prélevées par les établissements bancaires et les intermédiaires en
placement de valeurs mobilières.

Lorsque des titres de même nature sont achetés à des prix différents, le
prix d’acquisition à prendre en considération pour le calcul du profit est une
moyenne pondérée des différents prix d’achat.
 Report du Moins-value :
Dans le cas où la cession donne lieu à une moins-value, celle-ci est imputable
sur les plus-values réalisées au cours de la même année. Mais si ces dernières
sont insuffisantes, la moins-value est reportée sur les exercices suivants jusqu’à
la 4ème année qui suit celle de sa réalisation.

 Taux de retenue à la source :

Les profits de capitaux mobiliers sont soumis à l’IR au taux de 15% ou 20%
selon le cas, l’application de ces taux est libératoire de l’impôt.

Taux de 15% libératoire Taux de 20% libératoire


 Cessions d’actions cotées en  Cessions d’actions non cotées
bourse. en bourse.
 Cessions d’actions ou parts  Cessions des obligations et
d’OPCVM actions. ** autres titres de créance.
 Cessions des parts d’OPCVM
obligations.
 Cessions des titres d’OPCR.
 Les profits bruts de capitaux
mobiliers de source étrangère.
** On considère comme OPCVM actions tout OPCVM dont l’actif est investi
en permanence à hauteur d’au moins 60% en actions.