Vous êtes sur la page 1sur 2

Poésie

Lecture Analytique
Extrait : La Belle Dorothée de C. Beaudelaire (page 137)
Problématique : En quoi le personnage est-il révélateur d’un drame social ?

I). La construction d’un drame


1). Une atmosphère morbide
l.1→ Soleil : agent de la fatalité. (=Camus)
l.3à5→ Oxymores, écho entre les deux mots.
l.32-33→Image de la torture.
l.33-35+36→Questions amenant le drame : contraste entre l’image de la réalité et ce
qu’elle est.
2). L’esclavagisme
l.53-55→ L’euphémisme (=réalité qui peut paraître choquante donc on la détourne)
sur la prostitution. Sa sœur : 11ans, belle, esclave sexuelle : l’horreur d’une situation.
l.57-59→ Avare même s’il veut sauver sa sœur.

II). Le portrait lyrique de Dorothée


1). Une description sensuelle
l.10-14→Portrait par antithèse car c’est une description péjorative mais l.29, elle est
décrite comme harmonieuse. Idée d’une femme singulière mais tout le monde
pourrait la représenter, euphémisme ?
l.17-19→ Métonymie beaudelairienne de la chevelure, femme qui ne perd pas sa
fierté.
2). Une affranchie
l.27→ Présence du terme en contraste avec le drame qui se joue. Esclavagisme : indice
pour la suite. Femme affranchie/libre : unique, orgueilleuse. Mais au final elle est
prisonnière d’une situation.
l.22à25→ Equivaut à la beauté des statues en Europe.
III). Le rêve d’un monde idéal
1). Les traces d’un décor paradisiaque
l.2+8→ Description méliorative du paysage, lumière chaleureuse. Paysage qui peut
faire oublier la tragédie.
l.36-28+40-42→ Description méliorative de la case : pièce pour aller bouder, se
confier. Mer = musique qui l’accompagne.
2). Un espoir romantique
Avant-dernier§ → Hypothèse méliorative. On se demande où elle envisage une
histoire d’amour, elle imagine le bonheur e, France. Rêves pieux : innocents. Ironie :
imagine une situation idéale mais on retrouve l’idée de la colonisation (officier). Ce qui
la fait rêver : oppression.