Vous êtes sur la page 1sur 1

Poésie

Lecture Analytique XX
Extrait : Le Port de Charles Beaudelaire (page 184).
Problématique : En quoi ce poème propose-t-il une vision symboliste du port ?
Symbolisme = passage du monde sensible au monde des idées, 19ème siècle.

I). La vie portuaire


1). Un lieu de contemplation
l.1→ Paradoxe : on ne séjourne pas dans un port : lieu de passage (départ/arrivée)
l.5à8→ Symbolisme : du navire à la beauté. Part de l’élément concret (navire) à abstrait
(âme/beauté). Les navires se balancent : beauté, l’âme, le rythme dans celui qu’il
regarde.
2). Un lieu évocateur du mouvement
l.12-13→ Parallélisme/antithèse : mouvement du port.
l.14→ Rythme ternaires sur les activités portuaires. Fonction essentielle : s’enrichir.

II). Un tableau impressionniste


1). Une description scripturale
l.2-5→ Variations de couleurs et de lumière. CL impressionniste.
2). Une toile mobile
l.7→ Variations en mouvement : oscillation : constant mais faible. Variations des
lumières du personnage

III). La présence du Spleen (= mélancolie, tristesse, 18ème siècle)


1). L’antithèse entre le poète et les autres
l.1-2vsl.13→ Métonymie : lui ne veut plus lutter (fatigué) VS ils voient que les autres sur
le port s’agitent.
2). Définition d’un plaisir paradoxal
l.8-12→ Valorisation de l’inaction contemplative. Il parle du plaisir : indéfinissable. Il
éprouve le plaisir de quelqu’un de Spleen mais malgré la douleur de l’état dépressif, y’a
une forme de plaisir. Ce qui est valorisée c’est l’action complétive.