Vous êtes sur la page 1sur 7

TD N°1 EFFET PHOTOELECTRIQUE

EXERCICE 1 : CONVERSION D’UNITES

1 Einstein a postulé que la lumière transportait de l’énergie sous forme de particules


appelées photons, d’énergie :
E = hν
E : quantum d’énergie (J)
h = 6,62.10 −34 J .s : constante de Planck
ν : fréquence (Hz)

1
• Période (s) : T =
ν
c
• Longueur d’onde (m) : λ = = cT
ν
1
• Nombre d’onde (m-1) : σ =
λ

• Pulsation (rad.s-1) : ω = 2πν =
T

h c hω
On a donc : E = hν = = h = hcσ =
T λ 2π

2 On remplit le tableau colonne par colonne.

• Colonne 1 : λ = 500.10 −6 m = 5,00.10 −8 m

1 1 1 1
 σ = = −6
= −4
= × 10 4 = 2000 m −1 = 2,0.10 3 m −1
λ 500.10 5 × 10 5

c
 ν = = cσ = 3.108 × 2000 = 6 × 108 × 10 3 = 6,0.1011 Hz
λ

1 1 1
 T= = = × 10 −11 = 0,167.10 −11 = 1,7.10 −12 s
ν 6.1011
6

 ω = 2πν = 2 × π × 6.1011 = 37,7.1011 = 3,8.1012 rad .s −1

 E = hν = 6,62.10 −34 × 6.1011 = 6,62 × 6 × 10 −23 = 39,7.10 −23 = 4,0.10 −22 J

4.10 −22 4
 E= −19
= × 10 −3 = 2,5.10 −3 eV
1,6.10 1,6
• Colonne 2 : σ = 1 m −1

1 1
 λ= = =1m
σ 1

 ν = cσ = 3.108 × 1 = 3.108 Hz

1 1 1
 T= = = × 10 −8 = 0,33.10 −8 = 3,3.10 −9 s
ν 3.10 8
3

 ω = 2πν = 2 × π × 3.108 = 18,8.108 = 1,9.10 9 rad .s −1

 E = hν = 6,62.10 −34 × 3.108 = 6,62 × 3 × 10 −26 = 19,9.10 −26 = 2,0.10 −25 J

2.10 −25 2
 E= −19
= × 10 −6 = 1,25.10 −6 = 1,2.10 −6 eV
1,6.10 1,6

• Colonne 3 : ν = 9.1014 Hz

c 3.108 1
 λ= = = × 10 −6 = 0,33.10 −6 = 3,3.10 −7 m
ν 9.1014
3

1 1
 σ = = = 0,30.10 7 = 3,0.10 6 m −1
λ 3,3.10 −7

1 1 1
 T= = = × 10 −14 = 0,11.10 −14 = 1,1.10 −15 s
ν 9.1014
9

 ω = 2πν = 2 × π × 9.1014 = 56,6.1014 = 5,7.1015 rad .s −1

 E = hν = 6,62.10 −34 × 9.1014 = 6,62 × 9 × 10 −20 = 59,6.10 −20 = 6,0.10 −19 J

6.10 −19 6
 E= −19
= = 3,75 = 3,7 eV
1,6.10 1,6

Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3


λ (m ) 500.10 −6 1 3,3.10 −7
σ ( m −1 ) 2,0.103 1 3,0.106
ν ( Hz ) 6,0.1011 3.108 9.1014
T ( s) 1,7.10 −12 3,3.10 −9 1,1.10 −15
ω ( rad .s −1 ) 3,8.1012 1,9.109 5,7.1015
E (J ) 4,0.10 −22 2,0.10 −25 6,0.10 −19
E ( eV ) 2,5.10 −3 1,2.10 −6 3,7
EXERCICE 2 : SEUIL PHOTOELECTRIQUE

Effet photoélectrique (Hertz, 1887) : émission d’électrons par une plaque métallique
soumise à un rayonnement de longueur d’onde inférieure à une certaine longueur d’onde seuil
λS (seuil photoélectrique) dépendant de la nature du métal.

a Les électrons sont émis si les photons qui constituent le rayonnement ont une énergie
supérieure ou égale au travail d’extraction W0 :

c hc
W0 = E min = hν s = h  λS =
λS W0

Application numérique :
6,62.10 −34 × 3.108
λS = λS = 6,62.10 −7 m = 662.10 −9 m = 662 nm
3.10 −19

Remarques :
- valeur théorique λS (Cs ) = 656 nm (rouge)
- domaine du visible : 400 – 800 nm

b Des électrons sont émis si E ≥ W0 → ν ≥ ν S → λ ≤ λS

λ1 = 495.10 −9 m ≤ λS  Emission photoélectrique

λ2 = 720.10 −9 m ≥ λS  Pas d’émission photoélectrique

Vérification : calcul de l’énergie des photons

c 3.108
• Longueur d’onde λ1 : E1 = h = 6,62.10 −34 × −9
≈ 4,0.10 −19 J ≥ W0
λ1 495.10

c 3.108
• Longueur d’onde λ2 : E 2 = h = 6,62.10 −34 × −9
≈ 2,8.10 −19 J ≤ W0
λ2 720.10
EXERCICE 3 : SEUIL PHOTOELECTRIQUE, TRAVAIL D’EXTRACTION,
VITESSE DES ELECTRONS

a Si l’énergie du photon est supérieure au travail d’extraction, une partie est communiquée
à l’électron émis sous forme d’énergie cinétique.

c c
E = W0 + E c ,max = h  W0 = h − E c ,max
λ λ

Application numérique :
3.108
W0 = 6,62.10 −34 × −6
− 4,85 × 1,6.10 −19 = 1,32.10 −18 − 7,76.10 −19
0,150.10
W0 = 5,44.10 −19 J = 3,4 eV

hc
b Pour déterminer la nature du métal il faut calculer la longueur d’onde seuil : λS =
W0
Application numérique :
6,62.10 −34 × 3.108 6,62 × 3 λS = 3,65.10 −7 m = 0,365.10 −6 m = 0,365 µm
λS = −19
= × 10 −7
5,44.10 5,44

D’après le tableau, il s’agit donc de l’aluminium Al.

Application : spectroscopie de photoélectrons X (XPS)


Mesure de l’énergie cinétique et comptage des électrons émis par irradiation aux rayons X (λ : 5 pm à
10 nm) → spectre : intensité = f( E c ) → composition chimique de la surface (jusqu’à 10 nm) :
qualitative (position des pics) et semi-quantitative (intégration des pics)

c Le potentiel d’arrêt U 0 est défini comme la tension qui arrête l’émission des électrons.

Considérons un électron partant d’un point A avec l'énergie cinétique E c ,max , et qui se dirige
vers B. Cet électron est freiné par la force électrique (due au champ électrique entre A et B)
tel qu'il s'arrête juste devant B (vitesse nulle). Appliquons le théorème de l’énergie cinétique
entre A et B :

∆E c = ∑ W ( Fext )
0 − E c ,max = W ( Fél ) = − e(V A − VB ) = − eU AB = − eU 0

 eU 0 = E c ,max

U 0 est donc la tension pour laquelle l’énergie électrique est égale à l’énergie cinétique des
électrons.
E c ,max 4,85 × 1,6.10 −19
 U0 = = = 4,85 V
e 1,6.10 −19

h
Remarque : E c ,max = E − W0 = hν − hν s  U0 = (ν − ν s )
e

La représentation de la fonction U0 en fonction de la fréquence ν pour des plaques constituées de


métaux différents donne des droites parallèles de pentes h/e. En déterminant cette pente, et
connaissant e, on obtient une valeur expérimentale pour la constante de Planck h.

c 1
d Energie du photon : E = W0 + E c ,max soit : h = W0 + me vm2
λ 2

Pour augmenter la vitesse maximale d’émission v m , il faut augmenter la fréquence du


faisceau lumineux donc diminuer la longueur d’onde.

e La longueur d’onde étant constante, l’augmentation de l’intensité du faisceau lumineux


n’entraîne pas d’augmentation de la vitesse des électrons émis. En revanche, le nombre de
photons incidents par unité de temps augmente, ce qui entraîne une augmentation du nombre
d’électrons émis par unité de temps, et se traduit par une augmentation de l’intensité I du
courant produit.
EXERCICE 4 : VITESSE D’EMISSION DES ELECTRONS

c hc
a E = W0 + E c ,max = h  Ec ,max = − W0
λ λ

Application numérique :

6,62.10 −34 × 3.108 6,62 × 3


E c ,max = −6
− 3.10 −19 = × 10 20 − 3.10 −19 = 3,31.10 −19 − 3.10 −19
0,6.10 0,6

Ec ,max = 3,1.10 −20 J = 0,19 eV

1 2 E c ,max
b E c ,max = me v m2  vm =
2 me

Application numérique :

2 × 3,1.10 −20 v m = 260884 m.s −1 = 2,6.105 m.s −1


vm = = 0,680606 × 1011
9,10953.10 −31

260884 × 3600
vm = = 9,4.105 km.h −1
1000
RESUME : EFFET PHOTOELECTRIQUE

 Quantum d’énergie : E = hν

c
 Effet photoélectrique : W0 = E min = hν s = h
λS

 Emission : E ≥ W0 ⇒ ν ≥ ν S ⇒ λ ≤ λ S

c
E = W0 + Ec ,max = hν = h
λ

• ν ↓ ( λ ↑) : v m ↑
• int ensité ↑: I ↑

1
E c ,max = me vm2
2

 Constantes :
h = 6,62.10 −34 J .s
c = 3.108 m.s −1

Vous aimerez peut-être aussi