Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche Prévention - E3 F 02 11

Stabilité des banches

Les banches du bâtiment sont des panneaux de coffrage qui, assemblés face à
face, permettent la réalisation de murs ou voiles en béton.
Les éléments coffrants pris individuellement avant assemblage sont instables et
offrent une forte prise au vent. Un défaut de stabilisation expose les salariés au
risque mortel d’écrasement consécutif au renversement du coffrage.
C’est pourquoi, il convient de bien connaître ce risque et les différents moyens
de prévention.

Pourquoi stabiliser ?
Un choc provoqué par une charge suspendue ou bien un vent très léger suffisent à ren-
verser une banche non stabilisée. Le vent étant la principale cause de renversement, il
est logique de prendre pour référence la force exercée par celui-ci. Une brise de 25 km/h
peut renverser une banche.

Principes de prévention
Afin d’éviter le risque de renversement des banches, il faut :
•• choisir les matériels de coffrage appropriés aux travaux à réaliser. Les banches du
bâtiment sont particulièrement adaptées pour le coffrage des voiles de refend et des
façades des immeubles d’habitation ;
•• utiliser les équipements conformément à la notice d’instructions du fabricant.
Lorsque l’usage sort de ce qui est prévu par la notice, faire réaliser une étude de
stabilité spécifique par le fabricant ;
•• établir un plan de rotation des coffrages, lors de la préparation de chantier, inté-
grant toutes les phases d’utilisation en sécurité (montage, stockage, utilisation).
Le PP SPS devra mentionner la stabilisation adoptée pour chaque phase ;
•• être abonné aux prévisions météorologiques et disposer des moyens de mesure du
vent sur place (anémomètre de grue, par exemple) ;
•• baliser les zones de stockage et faire évacuer les abords des coffrages stabilisés
lorsque la vitesse du vent dépasse les hypothèses de calcul prises par le fabricant ;
•• former le personnel à l’utilisation des coffrages en sécurité.

Critères pris en compte pour la stabilité


Suivant la norme NF P 93350 de juin 1995, une banche doit être conçue pour ne pas
se renverser, ni glisser sous un vent allant jusqu’à 85 km/h en pointe. Le personnel
doit évacuer le plancher avant que le vent n’atteigne cette valeur. La recommandation
R.399 du 19 juin 2003 reprend également ces bases de calcul.
Les fabricants indiquent, dans leur notice d’instructions, les dispositions à prendre pour
la stabilisation en fonction de la hauteur et de la largeur des trains de banches. Ces dis-
positifs peuvent être constitués d’un ancrage par étais rigides arrière, un couplage en
vis à vis ou bien les deux à la fois pour les hauteurs importantes.

Fiche Prévention - G1 M 06 09 - © oppbtp 2009


Toutefois, si des vents de vitesses supérieures à 85 km/h Cette méthode de stabilisation est utilisée :
sont prévisibles, des mesures conservatoires doivent être •• lors du montage des banches stabilisées par com-
prises afin de prévenir les risques de glissement, de ren- pas ;
versement ou de chute de hauteur en rive de plancher. •• pour les voiles de grande hauteur ;
Des arrimages supplémentaires doivent alors être prévus
•• dans le cas où le ferraillage est important ;
et installés. Ces dispositifs complémentaires, qui ne sont
pas abordés dans les notices d’instructions, doivent être •• pour la stabilisation par ancrage sur des consoles
demandés au préalable aux fabricants. pignons prévues à cet effet.

La grue est normalement équipée d’un anémomètre


permettant de mesurer la vitesse instantanée du vent. Fig. 2
Un abonnement météorologique permet de bénéficier de Ancrage sur lest
prévisions de vitesse du vent pour prendre ce facteur en
compte dans l’organisation du chantier.

Les techniques de stabilisation


La stabilité des panneaux ne concerne pas seulement les
panneaux standard, elle vise les équipements spécifiques
tels que les sous-hausses.
„„ Stabilisation par compas
Les banches sont jumelées en vis-à-vis à l’aide d’un
ou plusieurs compas afin de les rendre autostables.
Certains compas doivent être écartés lors du dé-
coffrage à l’aide d’un palonnier, d’autres sont à le-
vage central et font office de palonnier écarteur.
Les nouveaux compas permettent un écartement de
1,20 mètre entre les deux banches en vis-à-vis, ce qui
facilite le nettoyage et le graissage ainsi que le fer-
raillage à l’aide d’un échafaudage.
Les fabricants précisent, dans leur notice d’instruc-
tions, la hauteur de coffrage à partir de laquelle l’étai
de stabilité doit être mis en place comme si la banche
était sans compas.

Fig. 1
Stabilisation par compas „„ L’ancrage sur lest amovible
L’ancrage sur lest amovible est très couramment pra-
tiqué, ne serait-ce que pour effectuer le montage des
compas sur les banches. Cela peut constituer le mode
de stabilisation utilisé tout au long du chantier, dès lors
que les compas de stabilisation ne sont pas appro-
priés à l’ouvrage à construire (voiles de grande hau-
teur nécessitant un échafaudage pour la préparation,
ferraillage important, etc.).
La notice du fabricant indique le poids et le nombre de
lests et d’étais de stabilisation, ainsi que leur implan-
tation, en fonction de la hauteur des coffrages. Pour
les grandes hauteurs, il faut adjoindre un étai horizontal
pour chaque étai incliné.

Fig. 3
Lest amovible
tôle pliée

„„ Stabilisation par étais de sécurité


et ancrage
Les banches peuvent être ancrées sur la construction,
sur des plates-formes de travail en encorbellement et
enfin sur des lests par l’intermédiaire d’étais rigide ar-
rière. Les fabricants prescrivent, suivant les hauteurs
des trains de banche à stabiliser, le nombre d’étais par
banche, avec au minimum deux étais pour une banche
isolée.

2
2
Fiche Prévention - E3 F 02 11 - © oppbtp 2011
„„ L’ancrage sur plate-forme de travail en
DOCUMENTS À CONSULTER
encorbellement (PTE ou console) •• Notice des fabricants
Généralement, la réalisation des voiles de façade ou •• Norme NF P 93350•
de pignon exige de placer la première banche côté Banches du bâtiment
extérieur sur la console pignon ou PTE. La plupart
des plates-formes de travail en encorbellement sont •• Norme NF P 93351•
équipées de crochets d’ancrage. Il faut vérifier dans la Plates-formes de travail en encorbellement
notice du fabricant que la plate-forme est bien conçue
•• DTU NV 65/2000 règles neige et vent
pour reprendre les efforts de la banche.
Selon la hauteur des coffrages, il faudra ajouter les
•• Recommandation R.399 du 19 juin 2003•
Prévention du risque de renversement des banches
renforts exigés par le fabricant.
sous l’effet du vent

Fig. 4 •• Banches du bâtiment - Généralités•


Ancrage sur plate-forme Fiche Prévention E3 F 01 12 - édition OPPBTP

„„ L’ancrage sur la structure en construction


Il peut être utile, dans certains cas, de s’ancrer sur
la structure existante (planchers dans la plupart des
cas), il faut alors prendre en compte les efforts dès la
conception et la résistance du béton au moment de
l’ancrage. Investir dans une structure spécifique est
une autre possibilité, comme c’est le cas parfois pour
des zones de stockage, ce qui évite la fabrication, le
transport et la manutention des lests qui peuvent être
coûteux mais aussi qui encombrent les sols.

Fig. 5
Ancrage sur longrine

OPPBTP
25, avenue du Général Leclerc - 92660 Boulogne-Billancourt Cedex - 01 46 09 27 00 - www.preventionbtp.fr
3
Fiche Prévention - E3 F 02 11 - © oppbtp 2011