Vous êtes sur la page 1sur 7

TP 03 : ETUDE DE LA MANIABILITE DES MORTIERS EN

FONCTION DE TAUX DES ADDITIONS MINIRALES

INTRODUCTION :
Les additifs sont des matériaux en fines particules qui peuvent être ajoutés en
quantités limitées pour influencer certaines propriétés ou obtenir des propriétés
particulières. Ce sont des particules très fines incorporées dans le béton pour
améliorer ses caractéristiques physico-chimiques. On cite : la fumée de silice,
les cendres volantes, laitiers de haut fourneau, pouzzolanes, fillers calcaires, …
Dans notre TP nous avons utilisés les fillers calcaires qui sont des fines
minérales obtenus par broyage fin de roches naturelles. L’utilisation des ajouts
minéraux est intéressante sur le plan rhéologique, car ils sont d’un part moins
réactif à court terme que le ciment, ce qui permet d’avoir un temps prolongé
d’ouvrabilité et d’autre part la combinaison de plusieurs matériaux cimentaires
ayant des granulométries différentes permet aussi d’améliorer la granulométrie
totale des particules fines ainsi que celle du mélange de béton.
Objectif :
Cependant dans ce TP nous aurons pour objectif, de mesurer et comparer la
maniabilité des mortiers à différents taux d’additions minérales (fillers calcaires)
et son influence sur les performances à l’état frais et durci des mortiers.
Matériaux utilisés :
-Ciment CEM II 42 ,5
-Sable 0 /4-additions minérales (fumée de silice)
MORTIERS ETUDIES :
-ciment 450g
-Sable1350g
-L’eau nécessaire pour obtenir
E
- =0 ,5 → E= 450x 0 ,5=225
C

E=225mL
-Les additions minérales (0%,10%,20%)
Les matériels utilisés :
-Chronomètre
-Matériel de manutention et de nettoyage
-Moule 4x4x16

Une balance malaxeur à mortier

Cône d’affaissement pour mortier


Mettre l’eau +le ciment + filler calcaire dans le malaxeur puis faire un mélange de 30 s avec une
vitesse lente

Introduire le sable + un mélange de 30 s avec une vitesse lente + 30 s en plus de vitesse rapide

Faire un raclage de la cuve pendant 15 s

Remplissage de 1er mortiers Remplissages des 3 types de


mortiers (0 ;10;20)%
PARTIE DE CALCULE :
 La mesure de la maniabilité des mortiers en fonction du taux des
additions minérales :

•Les quantités de ciment et fillers calcaires pour chaque essai (g) :


𝑴𝑪 = 450 g

𝑴𝑭 = 0
𝐅
a) =0% →
𝐂+𝐅

𝐅
𝒃) = 10 % → F = 10 % (C+F) → F=0.1 C+ 0.1 F →
𝐂+𝐅
0.9 F=0.1 C
𝟒𝟓𝟎
→ C= 9 . F → F= = 50 g
𝟗

𝑴𝑪 = 400 g

𝑴𝑭 = 50 g

𝐅 𝟎. 𝟖 . 𝐅 = 𝟎. 𝟐. 𝐂
𝐜) = 20 % → F = 20 % (C+F) → {
𝐂+𝐅 𝐂 + 𝐅 = 𝟒𝟓𝟎
𝐂 = 𝟒. 𝐅 𝑭 = 𝟗𝟎 𝐠
→{ → {
𝟓. 𝐅 = 𝟒𝟓𝟎 𝑪 = 𝟒𝟓𝟎 − 𝑭 = 𝟑𝟔𝟎 𝒈

𝑴𝑪 = 360g


𝑴𝑭 = 90 g

𝐅 Ciment(g) Fillers Sable(g) Affaissement(cm)


𝐂+𝐅
calcaires(g) E(ml)
%
0 450 0 225 1350 1
10 400 45 225 1350 1.5
20 360 90 225 1350 2

Tableau : les différents mortiers et leur maniabilité


 Résistance a la compression 4 x 4 x 16 :
Fc
𝑅𝐶 = (N/mm²)
𝑏²

𝑅𝐶 : Résistance à la compression en (MPa).


𝐹𝐶 : Charge de rupture en (N).
b: Côte de l'éprouvette est égale à 40mm.

𝑭 Essai 01 Essai 02 𝑭𝑪 𝑹𝑪
%
𝑪+𝑭
(𝑭𝑪𝟏 ) (𝑭𝑪𝟐 ) 𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 (N/mm²)
(N) (N) (N)
0 15700 24700 20200 12.625
10 25300 24600 24950 15.593
20 22700 29800 26250 16.406

Tableau : La résistance à la compression pour d’un mortier en fonction du taux


des additions minérales

A=f(add)
2.5
l'affaissement(cm)

1.5

0.5

0
0 5 10 15 20 25
Les additions minérales (%)

La courbe représente la variation de l’affaissement en fonction


des additions minérales
 Résistance a la Traction 4 x 4 x 16 :

1.5 P L
𝑅𝑓 = (N/mm²)
𝑏3

𝑅𝑓 : Résistance à la Traction en (MPa).


P : Charge de rupture en (N).
b : Côte de l'éprouvette est égale à 40mm.
L : est la distance entre les appuis en millimètres. (100mm)
𝑭 Essai 1 Essai 2 P moyenne 𝑹𝒇
%
𝑪+𝑭
𝑷1 P2 (N) (N/mm²)
(N) (N)
0 1900 1200 1550 3.632
10 2400 1500 1950 4.570
20 1600 2400 2000 4.687
Commentaire :
A l’issue de ces résultats nous constatons que l'ajout de fillers (le taux des
additions minérales) permet souvent d'améliorer certaines propriétés du mortier
à l'état frais (accroissement de la maniabilité, réduction du ressuage . . .) et du
mortier durci (diminution de la perméabilité et de la capillarité, réduction des
risques de fissuration, l’augmentation des résistances à la traction et à la
compression ...).

Conclusion :
Nous concluons que Le comportement du couple ciment-addition est primordial
pour évaluer les propriétés physiques et mécaniques des mortiers avec addition
car les additions minérales assurer une maniabilité suffisante tout en limitant la
ségrégation et le ressuage. (L’instabilité).
Alors que les additions jouent un rôle d'optimisation du squelette granulaire du
béton. La résistance augmente lors de l’addition des fillers calcaires comme
ajout traduisant ainsi l’amélioration de la compacité des mortiers par l’effet
physique qui porte sur l’amélioration des propriétés mécanique par un
remplissage des pores et en corrigeant la granulométrie des éléments fins du
ciment (l’effet inter granulaire).