Vous êtes sur la page 1sur 32

MINISTERE DE L’ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT

ET DE L’AMENAGEMENT DURABLES

CIRCULAIRE 07-067 du 5 novembre 2007

WAGONS-CITERNES DESTINES AU TRANSPORT DE


MATIERES DANGEREUSES

RESERVOIRS ET EQUIPEMENTS

- REPARATION
- MODIFICATION
SOMMAIRE

1 - GENERALITES.............................................................................................................................................................................. 3
1.1 - OBJET........................................................................................................................................................................ 3
1.2 - TERMINOLOGIE............................................................................................................................................................ 3
1.3 - EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES- VOIR ANNEXE A...............................................................................................................3
1.4 – DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE - VOIR ANNEXE A................................................................................................................3
2 - CONDITIONS D'ÉTABLISSEMENT D'UNE NOTE DE CALCUL......................................................................................... 3
2.1 - PRESSION INTÉRIEURE................................................................................................................................................... 4
2.2 - PRESSION EXTÉRIEURE...................................................................................................................................................5
2.3 - CODE DE CALCUL ........................................................................................................................................................5
3 - RÉPARATION DES CITERNES DÉFORMEES........................................................................................................................ 6

4 - RÉPARATION DES CITERNES PRÉSENTANT DES CORROSIONS................................................................................... 6


4.1- CITERNES DE TRANSPORT DE CERTAINES MATIÈRES DE LA CLASSE 3 ET 9...............................................................................6
4.2. - AUTRES CITERNES ...................................................................................................................................................... 9
5 RECHARGEMENT....................................................................................................................................................................... 10
5.1 - GÉNÉRALITÉS............................................................................................................................................................ 10
5.2 - SURFACE MAXIMALE DE RECHARGEMENT........................................................................................................................10
5.3 - RÈGLES À RESPECTER..................................................................................................................................................10
5.4 - CONDITIONS D’EXÉCUTION...........................................................................................................................................11
6 ENTURAGE ................................................................................................................................................................................... 11
6.1 - PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES.......................................................................................................................................... 11
7 – PARTICULARITES.................................................................................................................................................................... 12
7.1 PLAQUE D’IDENTITÉ...................................................................................................................................................... 12
7.2 - DÉMONTAGE / REMONTAGE DU RÉSERVOIR..................................................................................................................... 12
7.3 - MONTAGE D’ÉQUIPEMENT ...........................................................................................................................................12
8 INSPECTION.................................................................................................................................................................................. 12

9 CONTRÔLES.................................................................................................................................................................................. 12

10 - DOSSIERS.................................................................................................................................................................................. 13
10.1 - CONSTITUTION DES DOSSIERS......................................................................................................................................13
10.2 CONSERVATION DES DOSSIERS.......................................................................................................................................13

Annexe A : DOCUMENTS DE REFERENCE

Annexe B : NOTE DE CALCUL DE RESERVOIR

Annexe C : TABLEAU DES DOSSIERS DE REPARATION OU MODIFICATION


1 - GENERALITES

1.1 - Objet

Ce document a pour but de préciser,

 les conditions techniques à respecter pour la réalisation des réparations des


réservoirs et équipements de service, visés par les § 4.5.1 à 4.5.6 de la norme

EN 12 972, à l’exclusion du §4.5.5, et les opérations de modification visée au §4.5.7 de la


norme (modalités de traitement du §6.8.2.4.4 du RID)

 la constitution et les procédures à suivre pour la présentation des dossiers


correspondants des wagons-citernes destinés au transport de matières dangereuses.

D’une façon générale, les travaux et procédés envisagés pour la réparation et la


modification, devront être effectués suivant des modalités qui offrent des garanties
au moins équivalentes à celles exigées lors de la construction d’origine

1.2 - Terminologie
Pour les besoins du présent document, les définitions utilisées sont celles de la
norme NF EN 14564 ( Citernes destinées au transport de matières dangereuses).

1.3 - Exigences réglementaires- Voir annexe A

1.4 – Documents de référence - Voir annexe A

2 - Conditions d'établissement d'une note de calcul

L’établissement de la note de calcul a pour but de vérifier, le cas échéant, que les
performances de la citerne sont au moins conservées.
Dans le cas de performances inférieures, l’agrément doit obligatoirement être révisé.
Dans le cas de performances supérieures, pour bénéficier de ces dernières, le
détenteur de l’agrément doit demander une extension de ce dernier.
Un exemple de note de calcul est présenté à titre informatif en annexe B
2.1 - Pression intérieure

Une note de calcul est à fournir dans les conditions définies ci-dessous
L'annexe B présente un modèle qui comporte tous les renseignements nécessaires au
contrôle .
Si un document personnalisé est présenté, il doit reprendre l'ensemble des informations
reprises dans ce modèle.

conditions d'exploitation ou non


coefficient de soudure
modifiés

oui L'intervention
nécessite une note de non
calcul (Voir les
tableaux en annexe C).

oui

La dernière note de
non calcul approuvée est
toujours valide en regard de
la réglementation en vigueur
(en tenant compte des
mesures transitoires).

oui

paramètre(s) modifié(s) par rapport


oui à la dernière note de calcul
approuvée
 pression,
 utilisation de matériaux de
caractéristiques plus faibles,
 température de calcul

non

nouvelle note Dernière note Pas de note


de calcul voir de calcul de calcul
& 2.3 approuvée

Nota Pour les réservoirs soumis à une pression d'épreuve ≤ 0,4 MPa, la note de calcul peut être limitée à
l'élément réparé, sous réserve de l'adéquation de l'épaisseur des autres éléments avec les conditions d'exploitation
2.2 - Pression extérieure

Il y a lieu de s'assurer que les prescriptions du 6.8.2.1.7 du RID en vigueur sont


respectées dans les cas suivants :
1) Lorsqu'une nouvelle note de calcul sous la pression intérieure conduit à accepter une
épaisseur de paroi de la citerne inférieure à celle de la note de calcul d'origine

2) En cas de suppression d’un dispositif de sécurité en dépression


3)

Toutefois les citernes construites avant le 1er juillet 2003 bénéficient de la


disposition transitoire du 1.6.3.20 du RID.

2.3 - Code de calcul


La note de calcul doit être réalisée selon les dispositions pertinentes du code de
construction d’origine en tenant compte des mises à jour applicables.
Dans le cas où le code de construction n’est pas exploitable, il est admis d’utiliser un
code reconnu ( voir annexe B).
Dans ce cas, le code retenu doit être appliqué dans son intégralité

Nota : le remplacement d’un composant, ou d’un élément de paroi, au moins à


l’identique, ne nécessite pas de justification au calcul.
3 - RÉPARATION DES CITERNES DÉFORMEES

Les citernes ayant subi des chocs et des déformations, doivent être réparées si elles
présentent une des conditions suivantes :

•déformations excessives (voir § 7.3.2 de la EN 14 025 : rayon de courbure intérieur


inférieur à vingt fois l’épaisseur du matériau)

•déformations présentant des arêtes vives

•zones déformées révélant des défauts linéaires détectés par CND (ressuage,
magnétoscopie, etc…)

•réduction des épaisseurs en dessous des épaisseurs minimales réglementaires

•le wagon citerne ne s’inscrit plus dans le gabarit

4 - RÉPARATION DES CITERNES PRÉSENTANT DES CORROSIONS

4.1- Citernes de transport de certaines matières des classes 3 et 9


Ce chapitre s’applique aux citernes transportant des matières de la classe 3, de code
de classification F, ou des matières des n° ONU 3082 et 3256.

Il est à noter que la réparation par placage intérieur de ces citernes n’est plus autorisée .Par
contre, les citernes plaquées antérieurement peuvent être maintenues en service, tant que
le placage ne nécessite pas de réparation. Si tel devenait le cas, les règles en vigueur
s’appliqueraient alors.
oui non
Em ≥ Ec

oui non
Er > Em > 0,95 Er

oui non
Em ≥ 0,8 Er
oui
Surface corrodée ≤
15 % de sa surface
totale

oui non
Critères du § 6.2
satisfaits

Possibilité de

Maintien possible RECHARGEMENT ENTURAGE


en l’état

Légende
Er = épaisseur réglementaire suivant le RID
Em = épaisseur mesurée après nettoyage
Ec = épaisseur minimale déterminée par le code de calcul

NOTA : DANS LE CAS OU IL N’Y A PLUS DE DÉROGATION SUR L’ÉPAISSEUR MINI


(0,95 ER ET 15% MAXI SURFACE CORRODÉE) IL N’Y AURA PLUS QU’UN TABLEAU
POUR TOUTES LES CITERNES À SAVOIR LE TABLEAU DU PARAGRAPHE 4.2.
4.2. - Autres citernes
Critères d'acceptation des différents types de réparation. Si les surfaces corrodées
respectent les critères du §5.2, et avec l’accord de l’organisme agrée, un
rechargement peut être réalisé. Sinon la solution de réparation par enturage est à
mettre en œuvre.

oui e m ≥ 0,8 maxi{ er ; ec } non

non
Critères du § 5.2
satisfaits

oui

RECHARGEMENT ENTURAGE

⇓ ⇓
Voir § 5 Voir § 6

Légende
er = épaisseur réglementaire suivant le RID
em = épaisseur mesurée après nettoyage
ec = épaisseur minimale déterminée par le code de calcul
NOTA : Pour les citernes avec fonds hémisphériques, l'épaisseur des fonds à prendre en compte est
l'épaisseur de calcul déterminé par le code.
5 RECHARGEMENT

5.1 - Généralités
Les surfaces des différents rechargements successifs doivent être comptabilisées sous la
responsabilité du détenteur du wagon-citerne. Il appartient à celui-ci de fournir les
antécédents de rechargement lors de la présentation des dossiers de réparation. La
somme totale des différents rechargements ne peut dépasser les critères définis ci-après
en fonction du matériel concerné.

Le rechargement s’effectue obligatoirement sur la face où est constatée l'origine de la


corrosion.
Cas particulier des citernes de gaz :
Pour les citernes de transport de matières de la classe 2, il y a lieu d’appliquer les
conditions du § 6.8.5.1.1b) du RID relatives au Traitement Thermique après soudage,
pour les rechargements intérieurs.
Pour éviter le rechargement, le coefficient de soudure λ= 1 peut être utilisé dans la note
de calcul pour les citernes fabriquées suivant le code SNCT de 1969, qui ont fait l’objet,
en construction, d’un coefficient de soudure 0,9, d’un traitement thermique après
soudage, et d’un contrôle radiographique à 100%. La zone de corrosion doit être traitée
par meulage .L’épaisseur résiduelle doit rester supérieure au minimum calculé ci-avant.

5.2 - Surface maximale de rechargement

Définitions :

Sz = surface unitaire d’une zone à recharger


∑ Sz = somme des Sz cumulées sur l’ensemble de la citerne en %

Nota : pour le calcul de ∑ Sz, deux zones rechargées dont la distance


entre elles est inférieure à leur largeur moyenne, sont considérées comme une
seule zone de surface enveloppe des deux zones.
e réf = maxi { er,ec,etôle}
e ml>= 0,8 e réf avec
e réf = épaisseur de référence
er = épaisseur mini règlementaire suivant le RID
ec = épaisseur minimale déterminée par le code de calcul

règle :

Sz =<0,2 (e réf) 30000/(e réf-em1)


Avec Sz<1250 cm2

Et

∑ Sz=< 1% de la surface totale


5.3 - Règles à respecter

Les zones soudées et les distances entre les soudures doivent respecter les
dispositions de la norme EN 13 445-3 et 4.

5.4 - Conditions d’exécution

5.4.1 - Préparation

L'épaisseur de la paroi de la citerne après préparation pour le rechargement


doit respecter la relation :
(em) >= 0,8 maxi { er ; ec }

em = épaisseur mesurée après nettoyage et préparation


er = épaisseur mini réglementaire suivant le RID
ec = épaisseur minimale déterminée par le code de calcul

5.4.2 Rechargement
Le rechargement doit présenter :

•une surépaisseur suffisante pour rester décelable visuellement, après éventuel

traitement anti-corrosion.

•une surface ayant un aspect raisonnablement lisse et uni.

6 ENTURAGE

6.1 - Prescriptions générales

• Aucune soudure ne doit se situer à moins de 50 mm de la liaison citerne / châssis


(aileron ou semelle entre citerne et aileron),

• Les entures de fond doivent respecter les prescriptions de la norme NF EN 14


025.

• Les angles de l'enture doivent être arrondis avec un rayon ≥ 50 mm afin d'éviter les
reprises de soudures, sauf aux endroits où la limite de l’enture touche une soudure
existante

• L'acier utilisé pour l'enture doit posséder des caractéristiques au moins égales à
celles de l'acier de la citerne.

Pour les citernes de transport de matières de la classe 2, il y a lieu d’appliquer les


conditions du § 6.8.5.1.1b du RID relatives au Traitement Thermique après soudage,
pour l’enturage.
7 – PARTICULARITES
7.1 Plaque d’identité

En cas d'absence de plaque ou en présence d'un marquage non conforme au RID, une
nouvelle plaque d'identité suivant la NF EN 12561-1 est à apposer sur le matériel.

La plaque doit être fixée sur le réservoir conformément à la NF EN 12561-1 ou


provisoirement jusqu'à la prochaine épreuve hydraulique sur le longeron près de la
crosse, côté passerelle de franchissement.

Pour les citernes revêtues ou calorifugées, le maintien sur le longeron est admis compte
tenu des travaux importants liés à sa fixation sur le réservoir.

7.2 - Démontage / remontage du réservoir

En cas de démontage du réservoir , le remontage du réservoir sur le châssis


devra être réalisé à l’identique ou avec l’interposition d’une semelle entre le
réservoir et le grand gousset longitudinal (point 1.1.9 de la fiche UIC 573).

7.3 - Montage d’équipement

Toute augmentation des dimensions en dehors des cotes d’encombrement initialement


approuvées, doit faire , avant travaux, l’objet d’une validation dans le cadre d'une
instruction par l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire ( EPSF).

8 INSPECTION

Les règles d'inspection des opérations liées aux réparations , sont régies par les normes
NF EN 12972 , NF EN 14 025, et NF XP 88-106 .

9 CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS (CND)

Les contrôles non destructifs mis en œuvre pendant la réparation, afin de s’assurer
de l’étendue des défauts puis de leur élimination, doivent être détaillés dans la
procédure de réparation de l’atelier intervenant.

Les contrôles non destructifs réalisés après réparation ou modification doivent être
réalisé conformément à la norme NF M 88-104.
NOTA : pour l’application du tableau 1 de cette norme :

– l’enturage est considéré comme une soudure bout à bout

– le rechargement comme une soudure d’angle à pleine pénétration

– dans le cas des fissures les contrôles doivent être effectués :

=> selon λ=1 d des soudures bout à bout pour les citernes de la classe
2

=> selon λ=1 des assemblages par soudure d'angle à pleine


pénétration pour les citernes autres que celles de la classe 2.

Lors des contrôles périodiques suivant les contrôles exceptionnels après réparation
sans traitement thermique, des citernes de transport de matières de classe 2, les
assemblages soudés ou rechargement concernés, feront l’objet d’un nouveau
contrôle pour confirmer la bonne tenue dans le temps de ces réparations.

10 - DOSSIERS

10.1 Constitution des dossiers

Les éléments du dossier devront être conformes aux normes NF EN 12972 et XP M 88-
106.
L’annexe C reproduit à titre informatif une synthèse des exigences documentaires de ces
deux normes.

10.2 Conservation des dossiers.


Le détenteur du wagon veille à la constitution d’un dossier complet et à sa bonne
conservation, conformément aux exigences relatives au dossier de la citerne contenues
dans le RID.
ANNEXE A

DOCUMENTS DE
REFERENCE
A noter que certains documents de référence ,dont l'application n'est plus
d'actualité,sont néanmoins cités en tant que référentiel à la date de fabrication des
wagons.

1- Documents du ministère de l’équipement, des transports et du logement

Arrêté RID Arrêté modifiant l'arrêté du 5 juin 2001 relatif au transport des
marchandises dangereuses par chemin de fer

2 - Documents de l’union internationale des chemins de fer

UIC 573 Conditions techniques pour la construction des


wagons-citernes

UIC 577 Sollicitations des wagons

UIC 505-1 Matériel de transport ferroviaire - Gabarit de construction du


matériel roulant
RIV 2000 Accord sur l’échange et l’utilisation des wagons entre
entreprises ferroviaires (règles techniques)
3 - Documents de l’AFNOR

NF EN 14 564 Citernes destinées au transport de matières dangereuses


Terminologie

NF M 88-104 Citernes destinées au transport de matières dangereuses


Règles de contrôle des réservoirs - Contrôles des
assemblages soudés en fonction des coefficients de joint

NF M 88-105 Citernes destinées au transport de matières dangereuses


Règles de fabrication des citernes en acier

NF XP M 88-106 Citernes destinées au transport de matières dangereuses


Modalités de contrôle et d’inspection

NF XP M 88-140 Citernes destinées au transport de matières dangereuses par


rail
Règles de dimensionnement des citernes

NF E 81 - 102 Fonds bombés - Fonds à grand rayon de carre (GRC) –


Dimensions

NF EN 14025 Citernes destinées au transport de matières dangereuses par


rail- Citernes métalliques sous pressions- Conception et
fabrication

NF E 81 - 103 Fonds bombés - Fonds elliptiques (ELL) – Dimensions

NF EN 12561-1 Applications ferroviaires - Wagons-citernes -


partie 1 : Marquages des wagons-citernes destinés au
transport des matières dangereuses
NF EN 12972 Citernes destinées au transport de matières dangereuses -
Epreuve, inspection et marquage des citernes métalliques

EN 13445-3 et 4 Récipients sous pression. Conception et fabrication

4 - Documents de la SNCF

SNCF 10 8000 922 Prescriptions relatives aux réservoirs et aux équipements des
wagons-citernes destinés au transport de matières
dangereuses

STM-X-806 Matériel roulant ferroviaire - Règles à respecter pour les


modifications, les transformations et les changements des
conditions d'exploitation des matériels fret

5 -Autres documents

Des citernes ont pu être construites suivant des codes de calcul non cités dans la liste
précédente. Il conviendra, dans chaque cas particulier de se référer au code pertinent.
( ,Codap, AD_Merkblätter,code ASME...)

.
ANNEXE B

NOTE DE CALCUL
DE RESERVOIR
(Uniquement en pression intérieure)

Pour transport de matières dangereuses autres que


pulvérulentes ou granulaires.
IDENTIFICATION DU MATERIEL

Note de calcul n° : Date :

Propriétaire : Atelier :

Matière(s) transportée(s)

N° wagon N° citerne Année de construction

Références
Règlement transport des marchandises dangereuses
RID ( annexe 1 à l'arrêté RID) édition du :

Code de calcul : édition du :

Tableau recapitulatif des epaisseurs determineEs ci-apres

RID Code de calcul Epaisseur mini


admissible

VIROLE mm mm mm

FOND mm mm mm

Retenir la plus grande des 2 valeurs ci-contre 


CARACTERISTIQUES DE LA CITERNE
A

VIROLE Diamètre extérieur De mm

Diamètre intérieur Di mm

FOND Forme

Norme

Nb de pièces constitutives

Matériau de construction (1)

Virole Fond

Désignation
norme et
date du du

Valeur norme adoptées à t° calcul norme adoptées à t° calcul


s

Rm (N/mm2)

Re (N/mm2)

A%

Température de calcul (° C)
Re à 0,2% pour les aciers
alliés ou faiblement alliés non Voir page suivante la
austénitiques
ou
 détermination des
caractéristiques à la
température de calcul
Re à 1 % pour les aciers
inoxydables austénitiques

(1)
Si plusieurs matériaux sont utilisés, indiquer les caractéristiques les plus basses , ou
établissez un tableau pour chacun des éléments.
DETERMINATION DES CARACTERISTIQUES A LA TEMPERATURE DE CALCUL >50°
A1

t
Calcul de Rm à t = °C

Données(Valeurs norme) Formule (valeur réelle) Calcul Résultat

t1 °C

Rm
t1
= N/mm² t1
Rm +
(R t2
m )
− R tm1 x( t − t 1)
+
( - ) x ( -
t2 − t1 )
( - )
t2= °C

N/mm²
t2
Rm = R mt = N / mm ²

t
Calcul de Re à t = °C

Données(Valeurs norme) Formule (valeur réelle) Calcul Résultat

t1 °C

Re
t1
= N/mm² Rt1
+
(R t2
e )
− Re x ( t − t1 )
t1
( - ) x ( -
e
t2 − t1 + )
( - )
t2= °C

N/mm²
t2
Re = Ret = N / mm ²
VÉRIFICATION DE L'ÉPAISSEUR DE LA PAROI CYLINDRIQUE
B DU RÉSERVOIR, DES FONDS ET DES COUVERCLES SUIVANT
RID chapitre 6.8 édition en vigueur

Le rapport doit être


conforme au 6.8.2.1.11
• Détermination de la contrainte admissible

Données Formule Calcul Résultat

Voir page précédente Re


=
Rm

σ ≤ 0,75 Re = 0,75 x σ= N/mm²

σ ≤ 0,5 Rm = 0, 5 x σ= N/mm²

Prendre la plus petite des 2 valeurs calculées σ= N/mm²

• Calcul épaisseur :
 avec la pression d’épreuve suivant le 6.8.2.1.17
Données Formule Calcul Résultat

P pression Mpa Pep × Di


ep d'épreuve
e= e=
2× σ × λ mm
x
coefficient de 0,8 00, 1
λ= soudure 2x x
ο ο ο

 avec la pression de calcul suivant le 6.8.1.17


( uniquement si Re et Rm sont des valeurs suivant norme).
Données Formule Calcul Résultat

pression de
P × Di x
P e= cal
cal Mpa e=
calcul 2× σ 2x
mm

équivalente suivant le 6.8.2.1.18


Données Formule Calcul Résultat

6 mm pour l'acier 464 × e0


e=
e0 doux 6 mm 2
3 ( Rm1 × A1) 464 x 6
Limite minimale de
résistance à la rupture par 3 ( x )2
R m1 traction du métal choisi N/mm² x e=
Allongement
minimal du métal
A1 choisi %

Prendre la plus grande des mm


Epaisseur minimum retenue 3 valeurs calculées 
CALCUL SUIVANT CODAP 95
C
Ζ Coefficient de soudure(1) Virole ο 0,85 ο 1

Fonds ο 0,85 ο 1

Situation de service
Ps
Pression Mpa
Formule Calcul Résultat
Matériel d'origine
fs construit
contrainte pour la   Ret   Rm  
(1)
Aciers non
classe 2
MIN    ,  min , N/mm²
,   2,7  
  16 1,6 2,7
alliés
ou ο
alliés non
austénitiques autres cas
  Rt   R  
MIN   e  ,  m   min , N/mm²
ο
  1,6   3   1,6 3
ο
Matériel d'origine
construit
Aciers t
inoxydables
pour la Rm Ret
classe 2 ou ou
austénitiques 3,25 16
, N/mm²
3,25 1,6
ο
ο
autres cas
Rmt R te ou N/mm²
ou
3,5 166
, 3, 5 1,66
ο

Situation d'épreuve
Pep
Pression Mpa
Formule Calcul Résultat
fep
Aciers non
contrainte
alliés ou 0,95 × Re 0,95 X N/m
alliés non
austénitiques m²
ο
Aciers Rm
inoxydables
austénitiques 2
ο
2 N/m

(1)
Cocher la case concernée
EPAISSEUR MINIMALE DE L’ENVELOPPE CYLINDRIQUE
C1

Calcul en situation de service

Données Formule Calcul Résultat

Ps × De x
e= _____________________ e= mm
( 2 f s × Z ) + Ps (2 x X )+

Calcul en situation d'épreuve

Données Formule Calcul Résultat

Pep × De x
e=
( 2 f )+ P
ep ep (2 x )+
e= mm

Epaisseur prise en compte

Prendre la plus grande des mm


2 valeurs calculées 
EPAISSEUR MINIMALE DES FONDS
C2.1
FONDS TORISPHÉRIQUES CONFORME À LA NORME NF E 81-102
(FONDS GRC)

Calcul en situation de service

Données Formule Calcul Résultat

Ps × De x
es = es= mm
( 2fs × Ζ ) − 0,5Ps (2 x x ) -0,5x

e p ,1 = graphique C.3.1.5 du CODAP


ep,1= mm

0 , 67 0 , 67
 P   ep,2= mm
e p,2 = 0,15 De  s  0,15 X X  
 fs   

Prendre la plus grande des 3 valeurs calculées e= mm

Calcul en situation d'épreuve

Données Formule Calcul Résultat

Pe × De x
es = es= mm
( )
2 fep − 0,5Pep
(2 x ) -0,5x

e p ,1 = graphique C.3.1.5 du CODAP


ep,1= mm

0 ,67
P   
0 , 67
ep ,2 = 0,15De  ep  0,15 X X   ep,2= mm
 fep   

Prendre la plus grande des 3 valeurs calculées e= mm

Epaisseur prise en compte


Prendre la plus grande des 2 valeurs retenues ci-  mm
dessus
EPAISSEUR MINIMALE DES FONDS
C2.2
FONDS ELLIPTIQUES CONFORME À LA NORME NF E 81-103

Calcul en situation de service

Données Formule Calcul Résultat

0,95 Ps × De 0.95x x
es = (2x )+1,4x es= mm
( 2fs × Ζ ) + 14
, Ps

e p ,1 = graphique C.3.1.4 du CODAP


ep,1= mm

0, 6 0,6
 P   
e p,2 = 0,036De  s  0,036 X X   ep,2= mm
 fs   

Prendre la plus grande des 3 valeurs calculées e= mm

Calcul en situation d'épreuve

Données Formule Calcul Résultat

0,95 Pep × De 0.95x x


es = es= mm
( 2 f ) + 14, P
ep ep
(2x x ) +1,4 x

e p ,1 = graphique C.3.1.4 du CODAP


ep,1= mm

0 ,6
P   
0,6
ep ,2 = 0,036 De  ep  0,036 X X   ep,2= mm
 fep   

Prendre la plus grande des 3 valeurs calculées e= mm

Epaisseur prise en compte


Prendre la plus grande des 2 valeurs retenues ci-  mm
dessus
ANNEXE C

Constitution des
dossiers
de réparation ou
modification
PRÉAMBULE :

On distingue deux étapes dans la constitution du dossier final requis par le § 5.2.5.1
de la norme EN 12 972.

1.1 – Dossier de demande préalable d’intervention ( dossier de référence):

Ce dossier doit contenir les éléments suivants :

-Liste des documents soumis à l’examen avec n° / indice / date


-liste des numéros des wagons concernés associés aux numéros des citernes
-Descriptif de la citerne : dimensions, matériaux, pressions de calcul, températures de
calcul, numéro d’agrément, matières transportées, code citerne.

-Attestation du précédent contrôle périodique


- dans le cas de réparations consécutives à un contrôle périodique dont le résultat
s'est avéré négatif, l’attestation de contrôle de l' organisme agréé, détaillant les
désordres constatés.

-Dans les cas précisés au 1.2 : Note de calcul d'origine complétée, le cas échéant,
par une note validée lors de la dernière opération de modification .Pour les citernes
destinées au transport de matières de la classe 3 antérieures à 1978, il est admis
que cette note initiale ne soit pas présentée. Dans ce cas, une note de calcul est
établie sur la base des dispositions applicables du RID notamment de la section
1.6.3.

-Descriptif détaillé des travaux de réparation ou modifications envisagées ( avec


plans ou schémas nécessaires à la compréhension des travaux prévus), et intégrant :
• - cotations soudures,
• - dimensions des éléments concernés (dont l'épaisseur),
• - nature de l'acier du réservoir,
• - nature des autres matériaux mis en œuvre.
• Localisation de l'intervention.
-Procédure d’intervention et de contrôle ou référence à une procédure déjà examinée.
Ces procédures détaillent d’une manière précise et dans l’ordre chronologique, la
succession des opérations liées aux travaux, ainsi que les CND associés et leurs
proportions. Elles prendront en compte, dans le cas de réparations, toutes les mesures
correctives de conception qui viseront à assurer la non récurrence des désordres
constatés.

Seront notamment indiqués :


• la préparation de la citerne et de la zone objet de l’intervention,
• les contrôles géométriques, dimensionnels et par CND avant intervention et leurs
proportions,
• les qualifications des modes opératoires de soudage prévus
• les conditions de mises en œuvre des opérations de soudage ou de redressage,
• les CND mis en œuvre pour s’assurer de l’élimination complète des défauts (cas
des fissures, rechargements etc.),
• la confection des pièces éventuellement rapportées (cas des entures, placages,
etc.),
• les contrôles de températures (pré et post chauffages, cycle thermiques des TTAS,
etc.) et des paramètres de soudage,
• les conditions de refroidissement,
• les opérations de finition,
• les contrôles géométriques, dimensionnels et par CND après interventions et leurs
proportions,
• les relevés d’épaisseur s’il y a lieu (notamment après arasage),
• etc.........

Les Traitements Thermiques Après Soudage, complets ou localisés doivent faire l’objet
d’une procédure particulière.

Nota : Les procédures d’intervention sont des documents de travail ; elles doivent par
conséquent être connues et appliquées par le personnel de l’entreprise.
1.2 - Particularités selon les interventions

1.2.1 – Travaux de réparation

Note de Différences par rapport au dossier de référence


Type d'opérations calcul Compléments Eléments non exigibles

Enturage oui
Relevé d'épaisseur Cotation soudure
Rechargement oui - avant réparation Nature des autres matériaux
mis en œuvre.
Cotation soudure
Redressage Relevé d'épaisseur après nature des autres matériaux
réparation mis en œuvre.
Réparation de fissure
dans le corps Relevé d'épaisseur après Dimensions des éléments
réparation concernés
nature des autres matériaux
dans la liaison châssis / citerne
mis en oeuvre.

1.2.2 – Travaux de modification par soudage

Note de Différences par rapport au dossier de référence


Type d'opérations calcul Compléments Eléments non exigibles
Modification de la longueur du
réservoir oui Vérification du gabarit

Suppression vidange Justification de l'épaisseur de


gravitaire par élément soudé l'élément
Adjonction vidange gravitaire Vérification du gabarit
avec soudage de bride Elément de fixation
Création cuvette de puisage, oui
plus guide du tube plongeur
Soudure pastille pour
montage accessoires
Obturation piquage

Création piquage Vérification du gabarit


Elément de fixation
Trou d'homme - Platine chimique
Adjonction oui Calcul renforcement trou
d'homme
Vérification du gabarit
Remplacement à l'identique Localisation de l'intervention
Réservoir - Remplacement oui
élément constitutif fond / virole
Pose de réchauffeur (½ oui
coquilles)
Mise en place :
capot de protection Vérification du gabarit
Protection calorifuge Vérification du gabarit
Elément de fixation
extérieurs Calcul à la
Anneaux dépression Vérification du gabarit
renforts si nécessaire
intérieurs

Double pente en partie basse Justification de l'épaisseur de


l'élément
Equipement de structure : Vérification du gabarit
Modification du type de liaison Référence à une liaison du même
type
Nature ou forme liaison

Equipement de desserte Vérification du gabarit


Elément de fixation
Mise en place d'un
équipement en partie Vérification du gabarit
supérieure Mise en place d’une
protection

1.2.3 Travaux de modification sans soudage


Note de Différences par rapport au dossier de référence
Type d'opérations calcul Compléments Eléments non exigibles
Adjonction - suppression
revêtement intérieur
Mise en place d'un
équipement entraînant une Vérification du gabarit Nature acier du réservoir
augmentation de gabarit
Suppression vidange Eléments de fixation Cotation soudure
gravitaire par bride boulonnée Référence norme utilisée Nature acier du réservoir
Adjonction vidange gravitaire Vérification du gabarit
sur prédisposition d'origine Nature acier du réservoir
Eléments de fixation
Obturation de piquage sur
platine démontable Eléments de fixation Nature acier du réservoir

Création piquage sur élément Vérification du gabarit


démontable Nature acier du réservoir
Eléments de fixation
Suppression ou mise en place
d'un équipement entraînant un
changement d'aptitude
réglementaire
Plan
Cotation soudure
Modification de pression oui Relevé d'épaisseur Dimensions des
éléments concernés
Nature des autres
matériaux mis en oeuvre
Localisation de
l'intervention
Plan
Cotation soudure
Modification de la température oui Relevé d'épaisseur Dimensions des
de service éléments concernés
Nature des autres
matériaux mis en oeuvre
Localisation de
Note de Différences par rapport au dossier de référence
Type d'opérations calcul Compléments Eléments non exigibles
l'intervention
Plaque d’identité du réservoir
(voir paragraphe 7.1.)

Après étude et validation de ce dossier préalable, l’organisme agréé autorisera la


réalisation du programme de travaux.

2) Complément de dossier après intervention :

Après réalisation des travaux, un complément de dossier correspondant aux opérations


réalisées, sera transmis à l’organisme agréé. Il comprendra notamment les documents
suivants mentionnés au paragraphe 5.2.5.1 de la NF EN 12972 :

1) documents de contrôle spécifique des matériaux de base suivant le 3.1 de la


norme NF EN 10204
2) Documents de contrôle spécifiques des métaux d’apport suivant la norme NF EN
10204 ( 2.2 a minima).
3) Qualifications des soudeurs par une tierce partie
4) Rapports de contrôles non destructifs
5) Rapports des contrôles destructifs éventuels
6) Justification de la certification EN 473 des contrôleurs
7) Rapport de traitement thermique si applicable
8) Attestation de contrôle exceptionnel de l’expert de l’organisme agréé, avec relevés
d’épaisseurs des zones réparées ( si applicable).

A l’issue de la vérification , l’organisme agréé attestera de la conformité des


travaux.

Vous aimerez peut-être aussi