Vous êtes sur la page 1sur 59

Spécification technique normalisée

Fourniture et montage des


charpentes en acier pour les
postes
SN-31.101g

Décembre - 2014

© Hydro-Québec Équipement et services partagés, SEBJ


Tous droits réservés, 2014. Les droits d’auteur sur ce document appartiennent à la SEBJ et à Hydro-Québec.
Ce document doit être utilisé uniquement pour les fins d’Hydro-Québec ou de la SEBJ. Toute autre utilisation,
reproduction ou diffusion, en tout ou en partie, est interdite, sans l’autorisation écrite et préalable d’Hydro-Québec ou
de la SEBJ.
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Avertissement

Un amendement (A) peut modifier le présent document. Dans un tel cas, il a préséance sur celui-ci
jusqu’à son intégration lors de la prochaine révision du document.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

- ii - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Modifications

Révision Détails Date


Version originale. 69-11
a Révision. 77-04
b Conversion partielle SI (sauf boulons, rondelles, soudure, 79-03
galvanisation).
Rédigée en français seulement.
Spécification S16-1969 d'ACNOR remplacée par
CAN3-S16.1-M-1978.
Serrage des boulons à haute résistance au moyen de clés
dynamométriques biffées.
Annexe A modifiée et précisée.
Annexe B ajoutée.
c Distances du centre des trous aux bords 81-05
Assemblage en atelier.
Traitement au chromate ajouté.
Position de la tête des boulons de montage.
d Refonte générale. 93-05
Réalisée par Estevao Amorim et Nancy St-Pierre.
e Modification des exigences concernant le placage mécanique 95-03
(ASTM B695).
Annulation de la directive technique DTSN 93060.
Révision réalisée par Nancy St-Pierre.
f Spécification CSA-B33.4 – 1973 est remplacée par ASTM-A394- 96-01
93.
Modification de la description des boulons de pylônes.
Révision réalisée par Nancy St-Pierre.
g Révision générale. 14-12
Révision réalisée par Valérie Robert, ing. et Claude Gagnon, ing.
avec la collaboration de Stéphane Gagnon et Jean-François
Gravel, ing. Ce document annule et remplace la révision f de la
présente spécification.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

- iii - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Signatures

Préparé par :
Claude Gagnon, ing. No 33222

Équipe Postes – Québec


Lignes et Postes – Québec
Conception – Lignes et génie civil
de transport

Direction Ingénierie de Transport

Préparé par :
Valérie Robert, ing. No 105917

Génie civil de Postes


Conception – Lignes et génie civil
de transport

Direction Ingénierie de Transport

Approbation
administrative par :
Normand Lemieux, chef – Lignes et
génie civil de transport

Conception – Lignes et génie civil


de transport

Direction- Ingénierie de transport

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

- iv - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Table des matières


Page

1 Objet .................................................................................................................................... 1

2 Domaine d’application........................................................................................................... 1

3 Références ........................................................................................................................... 1

4 Définitions............................................................................................................................. 4
4.1 Assurance qualité .............................................................................................. 4
4.2 Technique .......................................................................................................... 4

5 Description des matériaux et des accessoires ....................................................................... 5


5.1 Généralités ........................................................................................................ 5
5.2 Profilés et autres pièces en acier de construction ............................................... 5
5.2.1 Plaques d’acier .................................................................................................. 6
5.3 Visserie .............................................................................................................. 6
5.3.1 Boulons ............................................................................................................. 6
5.3.2 Rondelles, cales obliques et entretoises annulaires ............................................ 7
5.3.3 Boulons de construction à haute résistance........................................................ 7
5.3.4 Boulons-échelons .............................................................................................. 7
5.3.5 Boulons d’ancrage ............................................................................................. 8
5.4 Quantité de boulons et de rondelles ................................................................... 8
5.5 Longueur des membrures .................................................................................. 8
5.6 Couvre-joints (éclisses) ...................................................................................... 8
5.7 Assurance qualité .............................................................................................. 9

6 Qualité de fabrication ............................................................................................................ 9


6.1 Généralités ........................................................................................................ 9
6.2 Pliage .............................................................................................................. 10
6.2.1 Pliage à froid .................................................................................................... 11
6.2.2 Pliage à chaud ................................................................................................. 11
6.3 Perçage ........................................................................................................... 12
6.4 Coupage .......................................................................................................... 12
6.5 Distance du centre des trous aux bords (pinces longitudinale et transversale) .. 13
6.6 Distance entre les centres des trous................................................................. 14
6.7 Membrures secondaires ................................................................................... 14
6.7.1 Excentricités .................................................................................................... 14
6.7.2 Orientation ....................................................................................................... 14
6.7.3 Entretoises annulaires...................................................................................... 14
6.8 Soudage .......................................................................................................... 14
6.8.1 Généralités ...................................................................................................... 14

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

-v- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.8.2 Vérification des soudures ................................................................................. 15


6.8.3 Réparations des trous ...................................................................................... 16
6.9 Meulage ........................................................................................................... 16
6.10 Marquage ........................................................................................................ 17
6.11 Galvanisation ................................................................................................... 17
6.11.1 Généralités ...................................................................................................... 17
6.11.2 Analyse du zinc................................................................................................ 18
6.11.3 Vérification du revêtement de zinc.................................................................... 18
6.11.4 Prévention de la rouille blanche........................................................................ 18
6.11.5 Masse du revêtement de zinc........................................................................... 19
6.12 Assurance qualité ............................................................................................ 20

7 Tolérances.......................................................................................................................... 21
7.1 Généralités ...................................................................................................... 21
7.2 Tolérances dimensionnelles générales ............................................................. 21
7.3 Tolérances dimensionnelles des trous .............................................................. 21
7.4 Tolérances de rectitude .................................................................................... 22
7.5 Tolérances de pliage ........................................................................................ 22
7.6 Tolérances de soudage .................................................................................... 22
7.7 Tolérances diverses ......................................................................................... 22
7.8 Tolérances d'ajustement .................................................................................. 23

8 Essais et inspection ............................................................................................................ 23


8.1 Généralités ...................................................................................................... 23
8.2 Dimensions et ajustement des pièces............................................................... 23
8.3 Essai d'assemblage ......................................................................................... 23

9 Substitution......................................................................................................................... 24

10 Surveillance ........................................................................................................................ 24

11 Assemblage en atelier ........................................................................................................ 24

12 Expédition et livraison ......................................................................................................... 24


12.1 Emballage et expédition ................................................................................... 24
12.2 Chargement, déchargement et entreposage ..................................................... 25
12.3 Transport et livraison........................................................................................ 25

13 Montage ............................................................................................................................. 26
13.1 Généralités ...................................................................................................... 26
13.2 Méthode de montage ....................................................................................... 26
13.2.1 Généralités ...................................................................................................... 26
13.3 Serrage des boulons ........................................................................................ 27
13.3.1 Généralités ...................................................................................................... 27
13.3.2 Clé dynamométrique ........................................................................................ 28
13.3.3 Assurance qualité de l'outillage de serrage des boulons ................................... 28
13.3.4 Boulons (ASTM A394)...................................................................................... 28

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- vi - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

13.3.5 Boulons de construction à haute résistance (ASTM A325) ................................ 29


13.3.6 Boulons-échelons ............................................................................................ 29
13.4 Réparations au chantier des surfaces métalliques galvanisées endommagées ou
modifiées ......................................................................................................... 30
13.5 Inspection et rejet............................................................................................. 31
13.6 Assurance qualité ............................................................................................ 32

14 Responsabilité du fournisseur ............................................................................................. 33

15 Signature et sceau des dessins de fabrication ..................................................................... 33

Annexe A Substitution......................................................................................................................... 34

Annexe B Dessins d’atelier ................................................................................................................. 45


B.1 Objet ................................................................................................................ 45
B.2 Généralités ...................................................................................................... 45
B.3 Dessins de conception ..................................................................................... 45
B.4 Dessins du fabricant......................................................................................... 46
B.4.1 Préparation ...................................................................................................... 46
B.4.2 Vérification ....................................................................................................... 46

Annexe C Essai au marteau pivotant................................................................................................... 48

Annexe D Pliages des cornières.......................................................................................................... 50

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- vii - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Liste des figures


Page

Figure C.1 - Marteau pivotant 49

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- viii - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Liste des tableaux


Page
Tableau 1 - Longueur maximale des membrures ..................................................................................... 8
Tableau 2 - Matériaux et accessoires....................................................................................................... 9
Tableau 3 - Angles et rayons de pliage minimaux (acier 300W et 350W)................................................ 12
Tableau 4 - Distance minimale des trous de boulon ............................................................................... 13
Tableau 5 - Écartement minimal ............................................................................................................ 14
Tableau 6 - Fabrication .......................................................................................................................... 20
Tableau 7 - Outillage pour serrage des boulons ..................................................................................... 28
Tableau 8 - Couples de serrage des boulons ......................................................................................... 29
Tableau 9 - Rotation supplémentaire des boulons ASTM A325 une fois serrés pour éliminer tout jeu [
Source CAN/CSA-S16-09] .................................................................................................. 29
Tableau 10 - Montage............................................................................................................................ 32
Tableau A.1 - Acier de construction ....................................................................................................... 34
Tableau A.2 - Cornières égales ............................................................................................................. 35
Tableau A.2 - Cornières égales (suite) ................................................................................................... 36
Tableau A.3 - Cornières inégales ........................................................................................................... 37
Tableau A.3 - Cornières inégales (suite) ................................................................................................ 38
Tableau A.4 - Tôles et tôles fortes ......................................................................................................... 39
Tableau A.5 - Profilés standard "W" ....................................................................................................... 40
Tableau A.6 - Profilés "C" ...................................................................................................................... 41
Tableau A.7 - Profilés de charpente creux rectangulaires ....................................................................... 42
Tableau A.8 - Profilés de charpente creux carrés ................................................................................... 43
Tableau A.9 - Profilés de charpente creux ronds .................................................................................... 44
Tableau B.1 - Copies de dessins d’atelier .............................................................................................. 47

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- ix - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

1 Objet

La présente spécification technique normalisée traite de la fourniture et du montage des charpentes en


acier pour les postes, tels les charpentes principales, les tours pour câble de garde, les supports
d'appareillage et de boîte de jonction et les fondations en acier, etc.

Tout le matériel des charpentes en acier doit être conforme à la présente spécification technique
normalisée, sauf indication contraire dans le devis technique, les spécifications techniques particulières et
sur les dessins.

La fourniture comprend :

a) la fourniture de tout le matériel;


b) la fabrication de tout le matériel complet et prêt pour le montage;
c) tout document pertinent à la qualification du personnel qui participera à l'exécution des
travaux;
d) tous les essais exigés dans la présente spécification;
e) les déclarations (ou attestations) de conformité de tous les matériaux, les essais de
laboratoire et les essais de pré-assemblage, accompagnés des comptes rendus d'essais, les
rapports d'inspection dimensionnelle détaillée, le tout en conformité avec les tableaux
d'assurance qualité de la présente spécification ;
f) tout document pertinent à une substitution de matériel (dessins modifiés, listes de
matériel, etc.);
g) la galvanisation à chaud;
h) les essais d'assemblage si requis;
i) l'emballage, le transport et la livraison à destination, de toutes les pièces et composants.

Les prescriptions, les fréquences et les types de documents spécifiés dans les tableaux d'assurance qualité
ne sont pas strictement limités à ceux apparaissant dans les tableaux. Le représentant d'Hydro-Québec et
le fournisseur peuvent en établir un plus grand nombre au besoin.

2 Domaine d’application

La présente spécification technique s’applique à la fourniture et au montage des charpentes et supports en


acier. Elle ne couvre pas les éléments en aluminium, en acier inoxydable ou autre.

3 Références

Cette spécification renvoie à la plus récente édition des normes mentionnées ci-dessous. Il faut se référer
aux articles pertinents de ces normes en cas de désaccord sur des points qui ne sont pas explicitement
couverts par la présente spécification.

L'ordre de préséance des documents de la commande, incluant les normes et références est le suivant,
dans l'ordre d'importance décroissant: bon de commande, dessins Hydro-Québec, spécifications
particulières, dernière révision de la spécification SN-31.101, normes nationales canadiennes et/ou
américaines spécifiées, normes équivalentes internationales.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

-1- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Hydro-Québec (HQ)

SN-1.1, Spécification technique générale pour l'emballage du matériel de postes, de lignes et de


centrales.
SN-3.1, Exigences relatives à l’émission des dessins d’atelier ou d’usine et des listes pour Hydro-Québe.
Association canadienne de normalisation (CSA)
CSA B97.1, Tolérances normalisées pour dimensions linéaires en pouces et métrique.
G40.20 / G40.21, Aciers de construction.
CSA S16, Règles de calcul aux états limites des charpentes en acier.
W47.1, Certification des compagnies de soudage par fusion des structures en acier.
W59, Construction soudée en acier (soudage à l'arc).
American Society for Testing and Materials (ASTM)
ASTM A123, Specification for Zinc (Hot-Dip Galvanized) Coatings on Iron and Steel Produc.
ASTM A143, Practice for Safeguarding Against Embrittlement of Hot-Dip Galvanized Structural Steel
and Products and Procedures for Detecting Embrittlement.
ASTM A325, Specification for structural bolts, steel, heat treated, 120/105 ksi minimum tensile strength.
ASTM A384, Practice for Safeguarding Against Warpage and Distortion During Hot-Dip Galvanizing of
Steel Assemblies.
ASTM A394, Specification for Steel Transmission Tower Bolts, Zinc-Coated and Bar.
ASTM A500, Standard Specification for Cold-Formed Welded and Seamless Carbon Steel Structural
Tubing in Rounds and Shapes.
ASTM A563, Specification for Carbon and Alloy Steel Nuts.
ASTM A572, Specification for High-Strength Low-Alloy Columbium Vanadium Steels of Structural
Quality.
ASTM A578, Specification for Straight-Beam Ultrasonic Examination of Plain and Clad Steel Plates for
Special Applications.
ASTM A673, Specification for Sampling Procedure for Impact Testing of Structural Stee.
ASTM A780, Standard Practice for Repair of Damaged and Uncoated Areas of Hot-Dip Galvanized
Coating.
ASTM A992, Standard Specification for Structural Steel Shapes.
ASTM A1011, Standard Specification for Steel, Sheet and Strip, Hot-Rolled, Carbon, Structural, High-
Strength Low-Alloy, High-Strength Low-Alloy with Improved Formability, and Ultra-High Strength.
ASTM B6, Standard Specification for Zinc.
ASTM B695, Specification for Coatings of Zinc Mechanically Deposited on Iron and Steel.
ASTM E23, Test Methods for Notched Bar Impact Testing of Metallic Materials.
ASTM E709, Guide for Magnetic Particle Examination.
ASTM F436, Specification for Hardened Steel Washers.
American National Standards Institute (ANSI) / American Society of Mechanical Engineers
(ASME)
B1.1, Unified Inch Screw Threads.
B18.8.1, Clevis Pins and Cotter Pins.
B18.21.1, Lock Washers.
B18.22.1, Plain Washers.

Society of Automotive Engineers (SAE)


J403, Chemical composition of SAE Carbon steels.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-2- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Society for protective coatings (SSPC)


SSPC, Manual (Volumes 1 et 2).
SSPC PA 2, Procedure for determining conformance to dry coating thickness requirements.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-3- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

4 Définitions

4.1 Assurance qualité

Attestation : acte par lequel le fournisseur atteste l’existence, la réalité d’un fait (attester : rendre
témoignage de quelque chose);

Certificat : écrit qui émane d’une autorité compétente et qui atteste d’un fait, d’un droit;

Échantillon : spécimen (unité ou partie d’un ensemble qui donne une idée du tout) représentatif d’un
matériau, d’un produit ou d’un assemblage afin d’établir une référence;

Lot : ensemble de pièces provenant d'un même procédé de fabrication ou ayant subi le même traitement
au même moment et dans les mêmes conditions;

Point d’arrêt (P.A.) : point au-delà duquel une activité ne peut débuter sans la présence du représentant
d’Hydro-Québec;

Point de surveillance (P.S.) : point au-delà duquel une activité ne peut débuter sans que le représentant
d’Hydro-Québec ait été avisé;

Procédure ou méthode : manière spécifiée par le fournisseur d’accomplir une activité;

Rapport d’essai : document identifiant les essais, les analyses, etc. réalisés, les résultats obtenus, la
conformité ou la non-conformité de ces derniers, l’identification du vérificateur ainsi que la signature du
responsable de la qualité du fournisseur;

Rapport d’inspection : document identifiant les vérifications effectuées, les résultats des mesures prises,
la conformité ou la non-conformité de celles-ci, l’identification du vérificateur ainsi que la signature du
responsable qualité du fournisseur ;

Relevé : compte rendu d’observations notées par écrit ou par dessin, ce qu’on a ainsi copié, représenté.

4.2 Technique

Conicité d'un trou : différence entre deux diamètres (dimensions) parallèles d'un trou, l'un du côté
matrice et l'autre du côté poinçon;

Éclisse : assemblage boulonné des membrures par chevauchement ou par des plaques de recouvrement;

Ovalisation d'un trou circulaire : mesure de l'écart entre la forme circulaire et la forme réelle. C'est la
différence de longueur entre deux diamètres perpendiculaires l'un à l'autre, du même côté de la pièce;

Charpente en treillis : support métallique constitué par un assemblage de membrures simples ou


composées formant un treillis;

Soudure à pénétration complète (CJP) : soudure qui remplit complètement le joint sur toute l’épaisseur
des bords à assembler. Lorsque les dessins spécifient des soudures pleine pénétration (PP), ces dernières
doivent être interprétées comme étant des soudures à pénétration complète;

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-4- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Soudure à pénétration partielle (PJP) : état d’une soudure sur préparation qui ne remplit pas
entièrement le joint sur toute l’épaisseur des bords à assembler;

Tôles fortes : feuille de métal obtenue par laminage dont l'épaisseur est supérieure à 6 mm.

5 Description des matériaux et des accessoires

5.1 Généralités

Tous les matériaux et accessoires doivent être conformes à la présente spécification technique normalisée,
sauf indication contraire dans la spécification technique particulière ou sur les dessins d'Hydro-Québec.

Le fournisseur doit avoir à sa disposition les rapports d'analyse chimique et de propriétés mécaniques de
chaque coulée utilisée. Sinon, la composition chimique et les propriétés mécaniques doivent être
déterminées à partir d'un échantillon représentatif par un laboratoire d'essais reconnu, aux frais du
fournisseur.

L'acier est refusé si son identification ne peut être établie à la satisfaction du représentant d'Hydro-
Québec. Toutefois, dans des cas exceptionnels et à la demande du fournisseur, le représentant d'Hydro-
Québec peut approuver l'utilisation d'un tel acier si les résultats d'essais le justifient. Ces essais doivent
être effectués aux frais du fournisseur et être conformes aux normes appropriées.

L'acier dont l'état de rouille excède le niveau de classe A ou B, conformément aux indications du manuel
«Steel Structures Painting Council» ne peut pas être utilisé. L'acier rouillé doit être décapé à la
satisfaction du représentant d'Hydro-Québec et aux frais du fournisseur. Toute pièce d'acier fissurée,
couverte de scories ou altérée par les intempéries est rejetée.

Lorsque la résilience est spécifiée dans la présente spécification ou sur les dessins d'Hydro-Québec, l'acier
doit être à grains fins et calmé. La résilience doit être constatée par l'essai Charpy à entaille en V
conformément à la norme ASTM E23. Les éprouvettes doivent être prélevées dans le sens longitudinal
conformément à la norme ASTM A673.

De plus, les essais de résilience doivent être effectués par coulée (Heat Testing) pour toute tôle forte de
moins de 8 mm d'épaisseur, tout profilé et barre d'ancrage. Pour toute tôle forte de 8 mm et plus
d'épaisseur, les essais de résilience doivent être effectués pour chaque lot de tôle forte de la même
épaisseur provenant de la même coulée.

Lorsqu'un acier avec résilience est requis aux dessins (type WT ou AT) mais qu'aucune valeur de
résilience ou de catégorie n'est spécifiée, alors l'acier doit être au moins de catégorie 2 (20 Joules à -20°C
pour les aciers de 300 MPa et moins et de 27 Joules à -20°C pour les aciers de plus de 300 MPa).

5.2 Profilés et autres pièces en acier de construction

Toutes les pièces doivent être fabriquées à partir d'un acier conforme à la norme CSA G40.20/G40.21.

L’acier des profilés de construction creux est également accepté dans la nuance ASTM A500 classe C si
celle-ci est indiquée sur les dessins de conception. Dans le cas où la nuance ASTM A500 n’est pas
indiquée sur les dessins de conception, la nuance ASTM A500 classe C est acceptée si les profilés de

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-5- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

construction creux conformes à la norme CSA G40.20/G40.21 sont substitués par les profilés indiqués
aux tableaux A.7, A.8 et A.9.

Les nuances de l'acier de construction sont indiquées au devis technique ou sur les dessins.

La substitution des nuances d’acier ou des profilés d’acier doit être conforme au chapitre 9 de la présente
spécification.

Pour les plaques d'extrémité des ensembles soudés en T (plaque d'assise des pieds de charpente en
treillis), un contrôle par ultrasons, selon la norme ASTM A578 est requis. Seules les parties de la tôle
forte conformes au niveau B doivent être utilisées pour la fabrication. Les résultats des balayages doivent
être établis et disponibles pour le représentant d'Hydro-Québec.

5.2.1 Plaques d’acier

Toutes les plaques d'acier utilisées comme les plaques d'attaches, les goussets, les cales, les assemblages
soudés etc. doivent provenir de lots d'acier non réactif présentant un taux de silicium inférieur à 0,04% ou
situé entre 0,15% et 0,25% et dont le taux de phosphore est inférieur à 0,02%. Cette exigence doit être
confirmée par les certificats d'acier émis par les laminoirs et aucune analyse chimique supplémentaire de
l'acier n'est exigée.

Lorsque l'acier exigé pour les plaques n'est pas disponible dans les délais requis, le fournisseur peut, sur
approbation du représentant d'Hydro-Québec, fabriquer avec des plaques présentant un taux de silicium
ou de phosphore non-conforme aux limites précitées. Cependant, le fournisseur doit poser l’une des
actions suivantes :

• procéder à un grenaillage commercial selon SSPC-SP6 avant la galvanisation de chacune des plaques
non conformes ou assemblages soudés présentant une ou des plaques non-conformes, et ce sur toutes
les faces;
• procéder à un contrôle qualité (uniformité, épaisseur et adhérence de la galvanisation tel que spécifié
en 6.11.3) sur 100% des pièces.

5.3 Visserie

Dans le cas où Hydro-Québec a un doute sur la source d’approvisionnement ou sur l’intégrité des
propriétés physiques et mécaniques de la visserie, Hydro-Québec se réserve le droit d’exiger des essais
supplémentaires au frais du fournisseur.

5.3.1 Boulons

Les boulons doivent être galvanisés et conformes à la norme ASTM A394. Ils doivent être à tête
hexagonale, de type 0 pour un diamètre de 5/8 po et moins et de type 1 pour un diamètre de 3/4 po et plus,
sauf indication contraire sur les dessins de conception.

Un écrou hexagonal conforme à la norme ASTM A563 de classe A et de modèle Hex doit être fourni avec
chaque boulon à moins d'indication contraire dans la spécification technique particulière ou sur les
dessins d'Hydro-Québec. Pour les boulons type 1, on doit utiliser deux écrous au lieu d’un seul écrou.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-6- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Les boulons dont les dimensions sont données en système métrique sur les dessins d'Hydro-Québec,
doivent également être conformes à la norme ASTM A394. Ainsi les boulons de 16 mm et de 20 mm de
diamètre doivent être remplacés par des boulons 5/8 po. et 3/4 po. de diamètre respectivement.

Lorsque les dessins d'Hydro-Québec spécifient des boulons conformes à la norme CSA B33.4, ils doivent
être remplacés de la façon suivante :

a) les boulons de classe 2 d'un diamètre de 1/2 po. et de 5/8 po. doivent être substitués par
des boulons ASTM A394 de type 0 sans changement de longueurs de boulons;
b) les boulons de classe 5 d'un diamètre de 3/4 po. doivent être substitués par des boulons
ASTM A394 de type 1 de 1/4 po. de plus long;
c) un écrou hexagonal conforme à la norme ASTM A563 de classe A doit être fourni avec
chaque boulon.

Les boulons peuvent être fournis avec ou sans collet.

5.3.2 Rondelles, cales obliques et entretoises annulaires

Chaque boulon doit être fourni avec une rondelle de blocage de type rondelle-ressort, série lourde, en
acier au carbone, galvanisée et conforme à la norme ANSI/ASME B18.21.1.

Les rondelles additionnelles, lorsque mentionnées aux dessins, doivent être plates, de série étroite,
galvanisées et conformes à la norme ANSI B18.22.1. Ces rondelles doivent être fabriquées à partir d'acier
de nuance 1008 à 1024 selon la norme SAE J403, ou à partir d'autres aciers équivalents.

Lorsqu'on doit assembler des pièces avec des surfaces obliques, on doit utiliser des cales obliques
galvanisées selon les exigences du dessin N600-60111-003-01.

Les entretoises annulaires galvanisées doivent être conformes à la norme ANSI B18.22.1 et selon les
exigences du dessin N600-60111-004-01.

5.3.3 Boulons de construction à haute résistance

Les boulons de construction à haute résistance doivent être galvanisés et conformes à la norme ASTM
A325. Ils doivent être à tête hexagonale et d'un diamètre de 3/4 po, sauf indication contraire sur les
dessins de conception.

Un écrou hexagonal conforme à la même norme doit être fourni avec chaque boulon.

Les rondelles plates et les cales obliques utilisées avec ces boulons doivent être galvanisées et le matériau
doit être conforme à la norme ASTM A325 et F436.

Il n’est pas recommandé d’utiliser les boulons à haute résistance pour la conception des charpentes en
treillis afin de ne pas créer de friction entre le boulon et la membrure et de ce fait, restreindre les rotations.

5.3.4 Boulons-échelons

Les boulons-échelons doivent être conformes au plan N600-60111-005-01.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-7- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

5.3.5 Boulons d’ancrage

Les boulons d’ancrage spécifiés aux plans ne sont pas de la responsabilité du fabricant à moins
d’indication contraire sur les plans et devis ou dans la commande.

5.4 Quantité de boulons et de rondelles

Le fournisseur doit fournir tous les boulons, rondelles, entretoises annulaires et cales obliques requis pour
l'assemblage et le montage des charpentes.

En plus, il doit fournir un surplus:

• de 5 % des boulons (écrous et rondelles de blocage inclus);


• de 10 % des rondelles plates, des entretoises annulaires et des cales obliques.

5.5 Longueur des membrures

La longueur maximale des membrures est limitée aux valeurs du tableau 1. Pour les cornières à ailes
inégales, la largeur de l’aile à considérer est la moyenne des deux ailes. Pour faciliter le détaillage, la
tolérance sur cette longueur est de ±0,20 m.

Tableau 1 - Longueur maximale des membrures

Largeur de l’aile (mm) Longueur maximale (m)

44 6
51 7
64 8
76 9
89 10
>101 12

5.6 Couvre-joints (éclisses)

Tous les joints dans les membrures principales des poutres à treillis doivent être faits à l'aide de couvre-
joints placés à l'intérieur de ces membrures. Les joints des faces inférieures et supérieures de la poutre
doivent être décalés d'au moins 1800 mm ; ils ne doivent jamais être alignés. Dans le cas contraire, les
éclisses doivent avoir un facteur d’utilisation limité à 50% ou selon le bon jugement de l’ingénieur.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-8- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

5.7 Assurance qualité

Tableau 2 - Matériaux et accessoires

Prescription Moment ou fréquence Enregistrement P.A. / P.S.

Profilé, plaque et autres pièces


(art. 5.1 et 5.2)
a) Vérifier l'état de rouille de l'acier; a) à c) Chaque lot d'acier a) Attestation
b) Vérifier la conformité de la nuance
de l'acier; b) Certificat
c) Vérifier la conformité des
propriétés de l'acier lorsque c) Rapport d’essai
requis (résilience, grain fin et calmé);
d) Vérifier le taux de silicium et de d) Chaque lot de plaque d) Certificat
phosphore des plaques.
Visserie (art. 5.3)
a) Vérifier la conformité de la nuance
de l'acier;
b) Vérifier les dimensions de la Chaque lot de chaque type Attestation
visserie (diamètre et longueur) et la
conformité des filets (diamètre, type
et longueur).

6 Qualité de fabrication

6.1 Généralités

Toutes les pièces fabriquées doivent être conformes à la présente spécification technique normalisée, au
devis technique et aux dessins approuvés pour fabrication.

Ces pièces doivent être fabriquées de façon qu'elles puissent être assemblées sans effort, ni déformation.

Les profilés utilisés pour former les membrures composées (poutres W des fondations en acier, etc.)
doivent être sélectionnés et agencés de façon à minimiser les effets des tolérances de laminage. Les
membrures composées doivent être pré-assemblées en usine. Au besoin, le fournisseur doit ajuster la
position des trous afin de tenir compte de la dimension réelle des pièces produites lors du laminage.

Pour compenser des tolérances dimensionnelles hors-normes ou pour corriger de nouvelles dimensions
(congés selon les nouvelles normes de fabrication) des profilés, le fournisseur doit proposer de nouveaux
détails de connexion et, au besoin, assembler des pièces principales avec des pièces de connexion
modifiées.

Dans tous les cas, le fournisseur doit soumettre les modifications des détails de connexions à Hydro-
Québec pour approbation. Un marquage particulier doit alors être ajouté sur les pièces et les dessins de
montage pour faciliter les travaux au chantier.

Toute pièce dont la fabrication n'est pas conforme aux prescriptions de la présente spécification technique
normalisée est rejetée. Le représentant d'Hydro-Québec détermine si les pièces rejetées doivent être
remplacées ou réparées. Dès réception de la demande de remplacement ou de réparation faite par le

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
-9- 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

représentant d'Hydro-Québec, le fournisseur doit remplacer ou réparer et livrer les pièces à ses frais, dans
le délai fixé par le représentant d'Hydro-Québec.

6.2 Pliage

Le pliage doit être fait à chaud ou selon l’article 6.2.1 et il doit être exécuté de manière à garder le profil
intact et à ne pas changer les propriétés mécaniques de l'acier.

Le pliage des ailes des cornières (ouverture ou fermeture) et des goussets ne sont pas obligatoires lorsque
l'angle spécifié aux dessins est inférieur ou égal à 2°. Cependant, en cas de doute sur l'ajustement des
pièces et la qualité de l'assemblage, le fournisseur doit effectuer ces pliages. Par contre le pliage des
montants de crêtes, des membrures des attaches poutre-colonne, des poutres ainsi que des goussets qui s'y
rattachent est toujours requis peu importe l'angle de pliage.

Pour tous les pliages de cornières qui mettent une aile ou les deux ailes en tension, provoquant ainsi la
réduction de la largeur et de l'épaisseur de l'aile, la réduction de l'aire totale de la section de la cornière
doit être inférieure à 10% de l'aire brute. Pour tous les pliages de cornières qui compriment une aile ou les
deux ailes, un voilement maximal de l'extrémité de l'aile de 1/100 de la largeur de l'aile est permis. Si ces
critères ne peuvent être respectés, il faut alors couper et souder la ou les ailes selon la procédure donnée
au dessin N600-60111-002-01 de l'annexe D nonobstant les notes 1 et 2 de ce même dessin. Pour la note
4 inscrite à ce même dessin, on doit plutôt lire soudure bout à bout sur préparation à bout droit et soudure
bout à bout sur préparation en V. En aucun cas il ne doit y avoir d'interférence pouvant nuire à
l'assemblage. Des essais non destructifs par magnétoscopie et ultrasons doivent être effectués selon
l’article 6.8.2 pour vérifier les soudures.

Les tôles fortes (plaques) doivent être pliées perpendiculairement au sens du laminage, sauf indication
contraire sur les dessins. Lorsqu'une pièce est pliée à son extrémité parallèlement au sens du laminage
(plaque pliée dans les deux sens), l'arête d'acier perpendiculaire au sens du laminage doit être meulée dans
la zone du pliage à un rayon approprié afin d'éliminer toute amorce de fissuration ainsi que toute
déformation ou aspérité pouvant nuire à l'assemblage.

En tout temps, le représentant d'Hydro-Québec peut exiger un examen par particules magnétiques selon
ASTM E709 dans les zones de pliage afin de détecter la présence de fissures. Toute pièce pliée présentant
des fissures est rejetée et la procédure de pliage doit être révisée afin de corriger le problème.

Le fournisseur doit établir l'ajustement nécessaire aux détails de fabrication afin de compenser les effets
du pliage.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 10 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.2.1 Pliage à froid

Le pliage à froid est interdit pour :

• les pièces dont l’épaisseur est supérieure à 25,4 mm;


• les pièces ayant une résilience spécifiée (essai d’impact Charpy spécifié) à moins que le fournisseur
ne fasse la démonstration que la résilience spécifiée est respectée après la galvanisation.

Le pliage à froid est permis si les exigences suivantes sont respectées :

• les angles maximums de toute pièce pliée à froid doivent suivre les spécifications du tableau 3;
• les rayons de pliage de toute pièce pliée à froid doivent suivre les spécifications du tableau 3 sauf
indication plus restrictive aux dessins. Si la pièce à plier ne peut être réalisée adéquatement
(conformité des dimensions de la pièce finale) en respectant ces rayons, la pièce doit être pliée à
chaud suivant les prescriptions de la section 6.2.2;
• les pièces de plus de 12,7 mm d’épaisseur pliées à froid doivent subir un traitement thermique de
détente ou une normalisation. Une inspection par magnétoscopie sur la partie extérieure du pliage doit
être réalisée sur 10% des pièces.

Pour des éléments non sollicités tels que certains supports de boîtes de jonction, le fabricant peut avec une
autorisation d’Hydro-Québec, faire un pliage à froid conforme à la norme ASTM A143.

6.2.2 Pliage à chaud

Le fournisseur doit s'assurer que tout pliage à chaud est fait de manière à garder la géométrie de la section
de la membrure intacte et ne pas affecter négativement les propriétés mécaniques de l'acier. Les
procédures de chauffage et de refroidissement doivent être élaborées par le fournisseur en respectant les
exigences qui suivent. Ces procédures doivent être signées par un ingénieur et doivent être soumises pour
approbation au Chef de l'unité émettrice de la présente norme.

Les procédures de pliage à chaud sont préparées par le fournisseur en respectant les exigences suivantes :

a) les rayons de pliage doivent respecter les prescriptions des valeurs minimales du tableau
3;
b) les pièces doivent être chauffées uniformément sur l'axe de pliage en débordant de
chaque côté pour couvrir la zone déformée par le pliage. Les mandrins et les outils en
contact avec la zone chauffée à plier doivent également être chauffés afin d'éviter le
phénomène de trempe locale;
c) la totalité de la zone à chauffer avant le pliage doit atteindre une température située entre
815°C et 900°C sans toutefois dépasser localement 950°C. L'opération de pliage doit être
effectuée lorsque la température de la pièce est au-dessus de 815°C;
d) le chauffage des zones à plier doit être réalisé avec un appareil (four, table chauffante,
appareil à induction, etc.) permettant un chauffage uniforme sur l'ensemble de la zone de
chauffage.

• l'utilisation du chalumeau muni d’une buse de coupage est interdite;


• un brûleur manuel muni d'une buse de chauffage est accepté pour chauffer les pièces
dont les épaisseurs sont inférieures à 6,4 mm et dont la longueur de l'axe de pliage
est de moins de 500 mm. Le bruleur manuel muni d'une buse de chauffage peut être

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 11 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

utilisé pour maintenir ou ajuster la température des pièces de dimensions supérieures


préalablement chauffées à l'aide d'un autre appareil;

e) la mesure de la température doit être effectuée sur la face opposée à la source de chaleur
lorsque celle-ci est appliquée d'un seul côté de la pièce. Les instruments de contrôle de la
température doivent être précisés dans la procédure.

Tableau 3 - Angles et rayons de pliage minimaux (acier 300W et 350W)

Rayon intérieur de pliage minimal


Épaisseur de la pièce Angle maximal de
à plier pliage à froid
Pliée à froid Pliée à chaud
t ≤ 6,35 mm 15° 3t 1½ t
6,35 mm < t ≤ 12,7 mm 10° 3t 1½ t
12,7 mm < t ≤ 25,4 mm 5° 4t 2t
t > 25,4 mm interdit interdit 2½ t

Note : t étant l'épaisseur du plat à plier

6.3 Perçage

Le poinçonnage doit être conforme aux prescriptions de la norme CSA S16 et à la présente spécification
technique normalisée. Les trous poinçonnés doivent être ronds, sans bavures et conformes aux cotes.

Si les trous sont faits avant le pliage ou le soudage, le fournisseur doit ajuster au besoin la position des
trous afin de compenser les effets du pliage ou du soudage.

Pour tout matériel de 12,7 mm ou moins d'épaisseur, le poinçonnage est permis, excepté dans les zones de
pliage sur une distance de deux fois l'épaisseur de la pièce de part et d'autres de la ligne de pliage. Pour
des épaisseurs de plus de 12,7 mm, les trous doivent être faits à la perceuse ou poinçonnés à un diamètre
inférieur et alésés aux dimensions requises.

Dans les zones de pliage, le poinçonnage est permis pour le matériel de 4,8 mm ou moins. Pour des
épaisseurs de plus de 4,8 mm, les trous doivent être faits à la perceuse ou poinçonnés à un diamètre
inférieur et alésés aux dimensions requises. Des méthodes sans apport thermique peuvent également être
utilisées si elles sont soumises et approuvées par Hydro-Québec.

Le perçage des trous par découpe thermique (laser, oxycoupage, plasma ou autre) est permis pour les
trous ronds et oblongs dans les pièces de 12,7 mm d'épaisseur et moins.

Les trous percés aux mauvais endroits doivent être réparés conformément aux prescriptions de l'article
6.8.3.

6.4 Coupage

Le cisaillement est permis dans les matériaux ayant une épaisseur maximale de 12,7 mm. Le matériel
cisaillé doit être exempt de toute bavure, de gauchissement, de déformation et d'amorce de fissure. Les
coupes à ras (cut flush) des ailes protubérantes des cornières réalisées par cisaillement doivent inclure un

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 12 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

rayon minimal de 9,5 mm à l'intersection de la découpe afin d'éliminer les zones de concentration de
contrainte.

Les matériaux peuvent être découpés mécaniquement ou par découpe thermique tel que oxycoupage,
plasma, laser, ou tout autre procédé préalablement soumis et approuvé par Hydro-Québec. Les fissures et
les aspérités doivent être évitées sur les bords de la section découpée.

Pour les tôles fortes de 19 mm et plus découpées par découpe thermique, les bords doivent présenter une
surface lisse, sans bavure ni aspérités. Afin de valider les procédés de découpe thermique, l’épaisseur de
galvanisation et l'adhérence doivent être vérifiées sur la tranche découpée. Ce contrôle sera effectué par
lot de fabrication. Au besoin, le bord découpé pourra être préalablement meulé ou traité avec projection
des particules abrasives pour obtenir la qualité de galvanisation recherchée.

Lors du découpage par découpe thermique, l'amorçage doit se faire hors de la zone, le plus loin possible
de la ligne de coupe afin d'obtenir une surface de contour uniforme. Tout changement de direction doit
inclure un rayon minimal de 9,5 mm.

L'allongement des pièces chauffées lors du coupage par une méthode telle que l'oxycoupage, le laser ou le
plasma doit être tenu en compte afin d'obtenir les dimensions finales spécifiées. Il appartient au
fournisseur de faire les ajustements requis à sa procédure.

6.5 Distance du centre des trous aux bords (pinces longitudinale et transversale)

La pince transversale est définie comme la distance du centre d'un trou à un bord libre longitudinal, c'est-
à-dire un bord parallèle aux files de boulons.

La pince longitudinale est définie comme la distance du centre d'un trou à un bord libre transversal, c'est-
à-dire un bord perpendiculaire aux files de boulons.

La distance minimale entre le bord des pièces d'acier et le centre des trous ne doit pas être inférieure à
celle indiquée au tableau 4.

Tableau 4 - Distance minimale des trous de boulon

Pince transversale Pince longitudinale

Distance à l'extrémité dans la ligne


Diamètre du Distance au bord Distance au bord de contrainte
boulon laminé cisaillé mm
mm mm
1 et 2 boulons plus de 2
5/8 po 22 28 24 28
3/4 po 25 32 29 32

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 13 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.6 Distance entre les centres des trous

La distance entre les trous ne doit pas être inférieure à celle indiquée au tableau 5.

Tableau 5 - Écartement minimal

Distance entre les centres des trous


Diamètre des boulons
mm
5/8 po usuelle : 48 minimale : 43
3/4 po 57 51
NOTE : Pour des diamètres de boulons plus grands, se référer à la norme CAN/CSA-S16.

6.7 Membrures secondaires

6.7.1 Excentricités

Les assemblages de diagonales doivent être détaillés de façon que leurs excentricités soient réduites au
minimum; leurs lignes de trusquinage doivent être intersectées à l'intérieur des membrures principales.
Autrement, le moment créé par l’excentricité doit être considéré dans les calculs.

Il est permis d’utiliser des boulons communs à 2 diagonales pour les attaches de ces dernières à la
membrure principale. Cependant, le boulon commun doit travailler en double cisaillement c’est-à-dire que
les 2 diagonales ne doivent pas être connectées sur la même face de l’aile de la cornière principale.

6.7.2 Orientation

Toutes les diagonales (sauf dans les systèmes à treillis double), traverses, etc., doivent être tournées vers
l'intérieur et vers le bas, à moins d'indication contraire sur les dessins.

6.7.3 Entretoises annulaires

Les entretoises annulaires sont requises lorsqu’il y a un espacement à combler entre les membrures ou les
goussets. Les caractéristiques des entretoises annulaires sont données au dessin N600-60111-004. Pour un
espacement de 0 à 3 mm inclusivement, aucune entretoise annulaire n’est requise. Pour des espacements
jusqu’à 20 mm, il faut utiliser les épaisseurs d’entretoises annulaires disponibles et pour les espacements
de plus de 20 mm, il faut combiner des entretoises annulaires de différentes épaisseurs pour combler les
espacements. Lorsqu’il y a plus d’un boulon avec un espacement, il faut utiliser une fourrure au lieu
d’entretoises annulaires.

6.8 Soudage

6.8.1 Généralités

Toute soudure doit être faite conformément à la norme CSA W59. Toutefois le soudage à l'arc sous gaz
avec fil plein GMAW n'est permis que pour les soudures temporaires d'assemblage.
© Hydro-Québec et SEBJ, 2014
Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 14 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Le fournisseur doit se conformer aux prescriptions de la norme CSA W47.1, division 1 ou 2.

Toutes les soudures, à l'exception des soudures d’angle, doivent être de pénétration complète sauf
indication contraire sur les dessins.

Des soudures à pénétration complète doivent être utilisées pour joindre deux longueurs de profilé de
construction creux (PCC) lors de la fabrication de supports d'appareils. La longueur plus courte doit être
placée à la tête du support. La soudure doit être parfaitement meulée, de sorte que le joint ne soit pas
apparent après la galvanisation. Le détail de la soudure doit être approuvé par Hydro-Québec. Néanmoins,
une pièce ne peut être constituée de plus de 2 longueurs de profilés soudées.

Toute soudure doit être étanche et continue. Des soudures d'angle doivent être faites aux endroits
appropriés, qu'elles soient indiquées ou non sur les dessins.

Les ensembles soudés sont régis par les exigences des structures chargées statiquement.

Toutes les procédures de soudage doivent être certifiées auprès du Bureau Canadien de Soudage selon la
norme CSA W47.1. La preuve de la certification doit être fournie sur demande au représentant d'Hydro-
Québec.

Pour toute tôle forte ou profilé qui doit être soudé et dont la résilience est spécifiée aux dessins d'Hydro-
Québec ou dans la spécification technique particulière, la résilience minimale du métal d'apport, des zones
soudées et de la zone affectée thermiquement (ZAT) doit être au moins égale ou supérieure à la résilience
de la tôle forte ou du profilé à souder. Les procédures de soudage doivent donc être qualifiées selon les
valeurs de résilience spécifiées. Lorsque de l’acier WT est spécifié sans exigences particulières à l’égard
de la résilience, les exigences de la norme CSA W59 doivent être appliquées.

Les symboles de soudage notés PP inscrit aux dessins existants doivent toujours être considérés et
réalisés comme une soudure à pénétration complète (CJP).

Le fournisseur doit déterminer la façon de contrôler et de compenser les déformations dues au soudage
dans un assemblage pour que celui-ci soit conforme aux dessins.

Le représentant d'Hydro-Québec peut permettre la réparation des soudures défectueuses d'un ensemble
soudé conformément à la norme CSA W59. Le coût de ces réparations et des essais non destructifs
incombe au fournisseur.

6.8.2 Vérification des soudures

Les contrôles non destructifs, les procédures, les critères d'acceptation ainsi que la réparation de défaut
doivent être conformes à la norme CSA W59. Le fournisseur a la responsabilité d'effectuer une inspection
visuelle sur toutes les soudures et d'enregistrer les résultats. Ceux-ci doivent demeurer disponibles au
représentant d'Hydro-Québec. La totalité des inspections visuelles et des essais non destructifs spécifiés
par la présente norme doivent être réalisés par le fabricant à ses frais.

Tous les essais non-destructifs requis par les exigences contractuelles doivent être réalisés après les
traitements thermiques si applicables et avant la galvanisation.

Les soudures à pénétration complète (CJP) incluant celles des tôles de 8 mm et moins (même si les
exigences de la norme W59 couvrent uniquement les tôles de plus de 8 mm) ainsi que la zone affectée
thermiquement (ZAT) doivent être soumises à des essais par ultrasons et par magnétoscopie selon la

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 15 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

norme CSA W59. Les soudures d'angle et les soudures bouchons doivent être soumises à des essais par
magnétoscopie selon la norme CSA W59.

Ces essais non destructifs doivent être effectués sur un ensemble soudé d'un lot de trois ensembles
consécutifs réalisés par un même soudeur. Pour chacun des lots, un ensemble est choisi au hasard.
Lorsque l'ensemble est accepté, les deux autres ensembles du lot le sont aussi. Si l'ensemble est refusé, les
deux autres ensembles du lot doivent également être vérifiés, aux frais du fournisseur.

Après soudage, les plaques d'extrémité des assemblages en T (plaques d’assise des charpentes en treillis)
doivent subir un examen par ultrasons, selon la norme ASTM A578/A578M (standard d’acceptation de
niveau B), sur une zone continue de 75 mm de large dont la ligne médiane coïncide avec celle de la
soudure pour la détection de l'arrachement lamellaire. Cette prescription régit toute plaque de plus de 25
mm d’épaisseur.

À moins d'indication contraire aux dessins ou dans la spécification technique particulière, les ensembles
soudés sont assujettis aux exigences prescrites pour les structures chargées statiquement selon le chapitre
11 de la CSA W59.

Toutes soudures trouvées défectueuses et jugées réparables doivent être réparées et soumises de nouveau
aux essais de la présente norme.

6.8.3 Réparations des trous

Le fournisseur doit assumer les coûts de toute obturation ou réparation par soudage, des trous localisés
aux mauvais endroits. Pour ce faire, il doit :

a) faire approuver au préalable le travail par le représentant d'Hydro-Québec;


b) suite à l'approbation d'Hydro-Québec, le fournisseur doit :

• procéder à l'obturation ou à la réparation des trous;


• meuler la surface de la soudure pour la rendre uniforme avec la surface de la pièce;
• soumettre les zones soudées et les zones affectées thermiquement (ZAT) aux essais
par ultrasons et par magnétoscopie. Ces essais sont aux frais du fournisseur. Tout
défaut dans ces soudures entraîne le rejet de la pièce. Dans le cas où un trou réparé
se trouve à une distance longitudinale supérieure à 3 x Dt (diamètre du trou) de tout
autre trou, toute face confondue, seul l’essai de magnétoscopie est exigé.

Tout défaut dans ces soudures entraîne le rejet de la pièce. De plus, la réparation d'un tel défaut est
interdite.

6.9 Meulage

Le meulage des pièces doit être effectué mécaniquement avec des disques appropriés, l'utilisation d'un
chalumeau pour dégauchir une pièce ou pour retirer le talon d’une cornière est interdite.

L'extrémité du meulage doit être arrondie afin de réduire les concentrations d'efforts. À la fin de la zone
meulée, le rayon de l'arrondi de la zone de transition du meulage doit être au moins égal à la profondeur
du meulage.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 16 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.10 Marquage

Chaque membrure doit être marquée du numéro correspondant qui apparaît sur les dessins de montage,
d'assemblage ou de détails.

Le numéro doit être placé du côté extérieur de la membrure et au même endroit sur chaque pièce de la
même marque.

Il doit être poinçonné dans l'acier avant la galvanisation. Il doit aussi avoir des caractères d'une hauteur de
15 mm (5/8"), et doit être visible après la galvanisation.

De plus, la membrure doit être marquée d'un symbole identifiant le fournisseur. Ce symbole doit être
approuvé par le représentant d'Hydro-Québec et sa hauteur doit être la même que celle du numéro.

6.11 Galvanisation

6.11.1 Généralités

Les membrures et les pièces fabriquées à partir de l'acier de structure doivent être galvanisées à chaud
conformément à la norme ASTM A123 indépendamment des indications sur les dessins. Toutefois, la
classe d'épaisseur moyenne minimale de revêtement de zinc est fixée à 85 micromètre pour les plaques
dont l'épaisseur est de 6,4 mm et plus. Au besoin, le fournisseur doit sélectionner des aciers (acier non
Sandelin) et/ou préparer la surface afin de garantir une bonne adhérence et une épaisseur de galvanisation
répondant à la présente spécification.

Chaque pièce ou membrure doit être galvanisée en une seule immersion, à moins d'autorisation écrite du
représentant d'Hydro-Québec.

Les boulons et leurs écrous, les boulons-échelons, les boulons d'ancrage et leurs écrous doivent être
galvanisés à chaud selon la norme ASTM A153.

Pour les rondelles de blocage, les rondelles plates, les entretoises annulaires et les cales obliques, la
galvanisation peut être faite à chaud selon la norme ASTM A153 ou par placage mécanique
conformément à la norme ASTM B695, classe 40, type I.

La fabrication des pièces doit être terminée avant la galvanisation à l'exception des écrous et des pièces
taraudées, qui peuvent être retaraudées après galvanisation pour enlever l’excédant de zinc.

Le fournisseur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter l’écaillage, la rouille blanche, la
fragilisation, le claquage thermique, le gauchissement ou la déformation des pièces durant la
galvanisation. Il est recommandé de suivre la méthode décrite dans les normes ASTM A143 et A384.

Toute pièce déformée ou gauchie est rejetée, à moins qu'elle ne soit redressée par le fournisseur de façon
que ni la pièce, ni la galvanisation ne soient endommagées.

Le fabricant doit éliminer toute arête vive et tranchante sur les pièces fabriquées et galvanisées.

Le fabricant est responsable de prévoir et de localiser un nombre suffisant d’œillets de levage pour assurer
une bonne galvanisation et éviter les cambrures des pièces lors de la galvanisation.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 17 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.11.2 Analyse du zinc

Le zinc utilisé pour le revêtement doit être conforme à la norme ASTM B6. Le métal en fusion dans le
bain de galvanisation doit contenir au moins 98% de zinc, établi par soustraction des autres éléments tel
que spécifié par la norme ASTM A123.

Tous les six mois, le fournisseur doit faire l'analyse du bain de zinc et les résultats doivent être mis à la
disponibilité du représentant d'Hydro-Québec. Le représentant d'Hydro-Québec peut exiger d'autres
analyses du zinc en tout temps. Le fournisseur doit fournir, sans frais, tout le matériel et toute la main-
d’œuvre requis pour ces analyses.

6.11.3 Vérification du revêtement de zinc

Le contrôle de la masse, de l'épaisseur, de l'adhérence et de l'uniformité du revêtement de zinc doit se


faire selon la norme ASTM A123 et à la SSPC PA 2.

Lorsque l'adhérence vérifiée par l'essai au couteau révèle des défaillance sur une pièce de 3 mm
d'épaisseur ou plus, celle-ci doit être soumise à des essais au marteau pivotant (voir annexe C pour la
procédure et les détails) pour confirmer l'adhérence du revêtement de zinc et trancher sur le rejet ou non
de la pièce. Les pièces de moins de 3 mm d’épaisseur doivent être soumises aux essais spécifiés à la
norme ASTM A123.

L'épaisseur et l'adhérence de la galvanisation doivent également être vérifiées de manière qualitative en


début de fabrication sur la tranche des tôles fortes de plus de 19 mm d'épaisseur. La "différence"
d'épaisseur et d'adhérence entre le plat et la tranche doit être notée. Si l'épaisseur et l'adhérence de la
galvanisation sur la tranche sont jugées déficientes, le procédé de préparation des plaques doit être corrigé
afin d'obtenir une adhérence satisfaisante selon le représentant d'Hydro-Québec.

L'échantillonnage pour l’épaisseur de zinc doit être conforme à la norme ASTM A123. Dans le cas
litigieux des essais d’adhérence du revêtement, le fabricant peut se conformer à l’échantillonnage selon la
SSPC PA 2.

La défaillance d'une pièce lors des essais d'adhérence n'entraîne pas automatiquement le rejet du lot
couvert par l'essai. Dans ce cas, pour que le lot soit accepté, un second essai fait sur deux fois plus de
pièces ne doit montrer aucun défaut. Dans le cas contraire, le lot est rejeté.

6.11.4 Prévention de la rouille blanche

Les exigences du présent article ne sont pas requises lorsque la commande de matériel ne spécifie pas un
entreposage à long terme.

Afin de minimiser les conditions favorisant le phénomène de rouille blanche, toutes les pièces d'acier
doivent, immédiatement après le procédé de galvanisation à chaud, être entreposées, pour séchage et
passivation, dans un bâtiment bien aéré où la température est maintenue au minimum à 5°C au-dessus du
point de rosée selon la prescription suivante :

• sur une période minimale de 48 heures lorsqu'empilées à l'aide d'espaceurs (bois, corde, plastique,
d'au moins 3 mm d'épaisseur) permettant le libre passage de l'air entre les pièces. Les espaceurs ne
sont pas requis pour les cornières dont la largeur des ailes est supérieure à 102 mm.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 18 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.11.5 Masse du revêtement de zinc

La masse du revêtement de zinc à inclure dans le calcul de la masse des membrures doit être égale à 4,0%
de la masse de celles-ci.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 19 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

6.12 Assurance qualité

Tableau 6 - Fabrication

Moment ou Enregistrement
Prescription fréquence P.A. / P.S.
Pliage, perçage et coupage (art. 6.2 à 6.4)
a) Fournir les procédures pour la préparation des matériaux, le a) Une semaine avant la a) Procédure
pliage, le perçage et le coupage des pièces; fabrication
b) Vérifier par magnétoscopie les pièces pliées pour détecter la b) À la demande du b) Rapport
fissuration; représentant d'inspection
c) Vérifier la conformité dimensionnelle des pliages; c) Chaque pièce c) Attestation
d) Vérifier la conformité des rayons de pliage. d) Au début de la d) Attestation
fabrication
Soudage (art. 6.8.1)
a) Vérifier la conformité des procédures de soudage; a) Avant fabrication a) Procédure
b) Vérifier le type, la dimension et la position des soudures b) Chaque ensemble b) Point d'arrêt
identifiées aux dessins. soudé
Vérification des soudures (art. 6.8.2)
a) Vérifier la conformité des procédures de contrôle; a) 1 semaine avant a) Procédure
b) Faire l'inspection visuelle des soudures; fabrication
c) Vérifier par magnétoscopie la conformité des soudures; b) 100% des soudures b) à e) Rapport
d) Vérifier par ultrasons la conformité des soudures; c) et d) Par lot d'inspection
e) Vérifier par ultrasons la conformité de la soudure des plaques e) 1 assemblage sur 3
d’extrémités des assemblages en T pour l’arrachement
lamellaire.
Meulage (art. 6.9)
Vérifier la conformité dimensionnelle des meulages (localisation, Chaque composant Attestation
longueur, profondeur et rayon à l'extrémité).
Marquage (art. 6.10)
Vérifier par inspection visuelle la conformité du marquage des Chaque composant Attestation
pièces (marque et localisation).
Galvanisation (art. 6.11)
a) Obtenir le certificat d'analyse du bain de zinc de moins de six a) 1 semaine avant a) Attestation
mois démontrant que le pourcentage de zinc respecte la norme fabrication Certificat
ASTM A123;
b) Vérifier la conformité de la galvanisation (uniformité, épaisseur et b1) Chaque composant b) Rapport
adhérence) par : b2) suivant ASTM A123 d'inspection
b1) contrôle visuel;
b2) essais et inspections. c) Au début de la c) Attestation
c) Vérifier l'adhérence sur le bord des tôles fortes; fabrication
d) Vérifier la conformité de la méthode d'entreposage des pièces d) Chaque lot de d) Attestation du
suivant le procédé de galvanisation (durée d'entreposage et type galvanisation respect de la
d'espaceur utilisé). procédure
Dimensions et tolérances (art. 7)
Vérifier la conformité des dimensions et des tolérances. Chaque composant Rapport
d'inspection

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 20 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

7 Tolérances

7.1 Généralités

Toutes les tolérances doivent être conformes aux prescriptions des normes en référence dans la présente
spécification technique normalisée, sauf indication contraire dans le présent article.

Les tolérances permises par le présent article ne dégagent pas le fournisseur de sa responsabilité quant à la
qualité d'exécution. De plus le fournisseur a la responsabilité d'utiliser des tolérances plus restrictives si
cela s'avère nécessaire pour permettre le bon assemblage des composants.

Les assemblages et leurs composants doivent respecter les dimensions et tolérances prescrites dans la
présente spécification technique normalisée ainsi que celles indiquées sur les dessins.

Les tolérances ne sont pas cumulatives.

7.2 Tolérances dimensionnelles générales

À l'exception des dimensions indiquées ci-après, l'écart entre toute dimension donnée sur le dessin (ou
déduite à partir des dessins) et la dimension réelle après la fabrication doit être inférieur à 1 mm pour les
dimensions égales ou inférieures à 1000 mm et à 1,50 mm pour les dimensions de plus de 1000 mm.

7.3 Tolérances dimensionnelles des trous

Dans le présent article, les trous poinçonnés à un diamètre plus petit et alésés au diamètre requis sont
considérés comme des trous percés.

Les tolérances dimensionnelles suivantes doivent être respectées :

a) position réelle d'un trou : ± 1,0 mm dans toutes les directions par rapport à la position
prescrite sur les dessins (ou déduite à partir des dessins);
b) entraxe de deux trous quelconques d'un même groupe de boulons : ± 0,8 mm. Les trous à
l'extrémité d'une membrure, les trous d'un gousset et les trous d'un assemblage soudé sont
considérés comme des trous d'un même groupe;
c) la distance entre l'axe des trous d'extrémités d'une membrure ne doit pas varier de plus de
1,5 mm de la distance indiquée sur les dessins;
d) diamètre (dimension) d'un trou :

• fait à la perceuse : ± 0,20 mm;


• fait par poinçonnage : ± 0,25 mm;
• fait par découpe thermique : ± 0,25 mm.

e) ovalisation d'un trou :

• fait à la perceuse : aucune n'est permise;


• fait par poinçonnage : le poinçon et la matrice doivent être alignés de
façon que l'ovalisation ne soit pas supérieure à
0,40 mm;
• fait par découpe thermique : de façon que l'ovalisation ne soit pas supérieure
à 0,40 mm.
© Hydro-Québec et SEBJ, 2014
Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 21 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

f) conicité d'un trou :

• fait à la perceuse : aucune n'est permise;


• fait par poinçonnage : 15 % de l'épaisseur du matériel poinçonné;
• fait par découpe thermique : 15 % de l'épaisseur du matériel découpé.

7.4 Tolérances de rectitude

La courbure après la fabrication, entre les deux points latéraux de support d'une cornière ou d'un profilé,
doit être inférieure à 1/1000 de la distance entre ces deux points.

7.5 Tolérances de pliage

En l'absence de tolérances plus sévères spécifiées sur les dessins ou dans la spécification technique
particulière, l'écart entre la pente d'un pliage prescrite sur le dessin et la pente réelle après la fabrication
doit être inférieur à 1/150.

Comme des courbures se forment toujours autour de la ligne de pliage, le fournisseur doit effectuer le
pliage, sauf indication contraire, de façon que ces courbures ne s'étendent pas au-delà de la distance
prescrite ci-dessous (mesurée à partir de la ligne de pliage) :

a) L76x : 40 mm
b) L89x ou L102x : 50 mm
c) L127x : 65 mm
d) L152x ou L203x : 75 mm
e) goussets : (5t) tan φ/2 : maximum 50 mm
où t = épaisseur de gousset et φ = angle de pliage

Dans le cas des cornières à ailes inégales, la distance de courbure est déterminée par la dimension de l'aile
perpendiculaire au pliage.

Dans tous les cas, les pliages ne doivent pas compromettre le bon ajustement des pièces lors de
l'assemblage.

7.6 Tolérances de soudage

Aux endroits où une soudure longe d'autres pièces, l'écart entre les dimensions de cette soudure exigées
sur le dessin et les dimensions réelles après la fabrication doit être inférieur à 0,80 mm. Les renforcements
et convexités des soudures normalement tolérés dans CSA W59 doivent donc être meulés au besoin.

7.7 Tolérances diverses

Les tolérances de meulage sont de classe 14 conformément à la norme CSA B97.1, sauf indication
contraire sur les dessins.

Les tolérances de longueur, de largeur et de planéité des plaques incluant les plaques d’appui sont égales à
plus ou moins 1,50 mm.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 22 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

7.8 Tolérances d'ajustement

L'ajustement des différentes pièces à assembler doit être facile à exécuter. Les trous correspondants dans
les pièces à assembler doivent être vis-à-vis afin de faciliter la pose des boulons.

Le fournisseur doit vérifier l'ajustement des pièces pour s'assurer qu'il n'y a aucune interférence entre les
pièces à joindre ni aucune difficulté d'assemblage, en particulier dans le cas de substitution de matériel.

Lors des essais de pré-assemblage des ensembles soudés avec les membrures qui s’y rattachent, la
déviation de l’extrémité libre de ces dernières par rapport à la position théorique doit être inférieure à
1/150 de la longueur de la membrure.

Lors du pré-assemblage en usine des membrures composées (membrures formées de plus d’un profilé et
ou de plaques), le fournisseur doit s'assurer que les effets des tolérances de laminage soient répartis de
façon à faciliter l'assemblage entre les membrures composées et également avec les autres membrures.

8 Essais et inspection

8.1 Généralités

Lorsqu'un essai est demandé par Hydro-Québec, l'assemblage doit être effectué par le fournisseur. Lors
des essais, le fournisseur doit fournir sans frais, la main-d’œuvre, le matériel et les échantillons que le
représentant d'Hydro-Québec exige. Les nouvelles charpentes et supports, les attaches poutre-colonne ou
poutre-poutre sont sujets à une demande d'assemblage.

8.2 Dimensions et ajustement des pièces

Les assemblages et leurs composantes doivent respecter les dimensions et tolérances spécifiées dans la
présente spécification technique normalisée et montrées sur les dessins.

Le fournisseur doit vérifier l'ajustement des pièces pour s'assurer qu'il n'y a aucune interférence et aucune
difficulté d'assemblage entre les pièces à joindre, en particulier dans le cas de substitution de matériel
métrique par de l'impérial.

8.3 Essai d'assemblage

Lorsque des charpentes sont livrées non assemblées, un essai d'assemblage doit être exécuté par le
fournisseur en atelier si requis aux documents d’appel d’offres. Les prescriptions de l'article 13
concernant les généralités, les méthodes de montage, etc., s'appliquent à cet essai sauf le serrage des
boulons.

Nonobstant le paragraphe précédent, Hydro-Québec se réserve le droit de demander des essais


d’assemblage lorsqu’il y a une problématique particulière reliée à la qualité de la fabrication d’un
fabricant concerné.

Le fabricant reste responsable en tout temps de la bonne fabrication et du bon assemblage des charpentes.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 23 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

9 Substitution

Toute substitution de matériaux et de matériel (à l'exception de celles présentées à l'annexe A) ou


d'éléments d'assemblage doivent faire l'objet d'une demande écrite du fournisseur au représentant
d'Hydro-Québec. Le fournisseur doit y donner les détails de la substitution et les conséquences qu'elle
entraîne.

Les demandes de substitutions doivent être présentées en même temps que la soumission et
accompagnées d'une documentation complète établissant l'équivalence. Toute substitution doit être
clairement indiquée sur chaque dessin.

Le fournisseur doit évaluer les conséquences d'une substitution, et Hydro-Québec le rend responsable de
tous les frais occasionnés par cette action.

Lorsqu'une substitution demandée par le fournisseur nécessite des travaux ou des matériaux
supplémentaires, celui-ci doit en assumer les frais.

10 Surveillance

La fabrication, l'inspection et les essais sont sujets à une surveillance par le représentant d'Hydro-Québec,
durant l'exécution des travaux de fabrication. Les matériaux et les travaux qui, selon le représentant
d'Hydro-Québec, ne sont pas conformes à la présente spécification technique normalisée entraînent le
rejet du produit. En tout temps au cours de l'exécution des travaux, le représentant d'Hydro-Québec doit
avoir libre accès aux ateliers où le produit est en cours de fabrication.

Le fournisseur doit consigner par écrit et fournir au représentant d'Hydro-Québec toutes les informations
et preuves démontrant que le produit a été réalisé selon les exigences de la présente spécification
technique normalisée.

Le représentant d'Hydro-Québec a le pouvoir d'exiger toute inspection supplémentaire qu'il juge


nécessaire pour assurer la conformité à la présente spécification technique normalisée, à la spécification
particulière et aux dessins.

11 Assemblage en atelier

Lorsqu'il est spécifié que des charpentes doivent être assemblées en atelier et livrées assemblées, cela
consiste à assembler la plus grande quantité d'acier afin de former des charpentes complètes ou des parties
de charpentes, dont les dimensions ne seront limitées que par le type de transport disponible.

12 Expédition et livraison

12.1 Emballage et expédition

Les charpentes sont livrées au chantier, soit complètement assemblées, partiellement assemblées ou non
assemblées, selon les indications du document d'appel d'offres.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 24 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

L'emballage du matériel doit être fait selon la SN-1.1 d'Hydro-Québec. Chaque lot doit être constitué de
membrures portant la même marque. Si la quantité de membrures portant la même marque est
insuffisante, on peut combiner des membrures de marques différentes mais de même grosseur pour
former un lot. Le poids total d'un lot ne doit pas dépasser 2250 kg.

Le bordereau d’expédition doit être fourni par le fabricant et doit contenir le détail de chaque lot ainsi que
de la boulonnerie.

La boulonnerie doit être expédiée dans des contenants métalliques ou en plastique. Si les pièces sont de
longueur ou de diamètre différents, elles doivent être mises dans des sacs en toile de jute ou de plastique
étiquetés, contenant chacun des pièces de même longueur et de même diamètre. Ces sacs doivent être
expédiés dans les contenants métalliques ou en plastique.

Le poids maximal des contenants est de 23 kg.

12.2 Chargement, déchargement et entreposage

Les pièces galvanisées ou peinturées doivent être levées au moyen d'élingues non métalliques ou tout
autre moyen approuvé par Hydro-Québec et n’endommageant pas le revêtement.

Les pièces en acier galvanisées qui sont entreposées à l'extérieur et exposées aux intempéries doivent être
entreposées sur des pièces de bois sur un plan suffisamment incliné afin de permettre l'écoulement de
l'eau. Les rangées doivent être séparées par des pièces de bois pour protéger la galvanisation et faciliter la
manutention.

Le fournisseur doit remplacer, à ses frais, les pièces perdues ou endommagées durant l'emballage, le
chargement, l'expédition ou lors de toute autre manutention.

Lorsque le montage ne fait pas partie du contrat du fournisseur, le déchargement et l'entreposage sont de
la responsabilité des tiers sur les lieux de livraison. Le fournisseur doit communiquer avec les services
responsables à Hydro-Québec pour prendre les arrangements nécessaires.

12.3 Transport et livraison

Le fournisseur doit transporter les pièces aux différents endroits déterminés par Hydro-Québec en
respectant les dates spécifiées dans le programme de livraison prévu au contrat.

Toute pièce trouvée endommagée à la réception est rejetée.

Après la réception, toute pièce jugée non conforme aux dessins ou aux prescriptions de la présente
spécification technique normalisée ou toute pièce dont la galvanisation est attaquée, est rejetée.
Les dommages mineurs occasionnés au revêtement de zinc doivent être réparés suivant les prescriptions
de l'article 13.5.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 25 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

13 Montage

13.1 Généralités

Le montage doit être exécuté selon la norme CAN/CSA-S16, sous réserve des indications ci-après.

L'entrepreneur responsable du montage doit inspecter les charpentes fournies par des tiers au moment de
la livraison en présence du représentant d'Hydro-Québec. Tout défaut constaté lors de cette inspection
doit être signalé au représentant d'Hydro-Québec.

Les charpentes doivent être montées avec précision et conformément aux dessins. Elles doivent respecter
les tolérances suivantes :

a) ne doivent pas dévier à la base de la position indiquée sur les dessins par plus de 10 mm
dans n'importe quelle direction, à l'exception des colonnes ou des supports qui
appartiennent à la même charpente, et qui ne doivent pas dévier les uns par rapport aux
autres par plus de 2 mm dans n'importe quelle direction et à n'importe quel niveau;
b) ne doivent pas dévier, sur n'importe quel plan, de l'angle indiqué sur les dessins par plus
de 1mm par 0,5 m; la déviation totale ne doit toutefois pas dépasser 25 mm. Ceci
s'applique à une charpente ou à un support complet, et à leurs membrures. Cette déviation
ne doit toutefois pas dépasser les tolérances prescrites en a).

Il est interdit d'aléser les trous lors du montage, à moins d'avis contraire.

L'assemblage doit être effectué de façon que les charpentes ou leurs membrures ne soient ni
endommagées ni soumises à des efforts excessifs.

En général, les boulons doivent être placés de façon que leur tête soit à l'intérieur des charpentes, sauf
indication contraire sur les dessins ou dans le devis. La partie filetée de leur tige doit être complètement
en dehors des membrures assemblées.

L'entrepreneur responsable du montage doit fournir toutes les cales de nivellement en acier galvanisé, les
boulons d'ancrage galvanisés, etc., nécessaires à l'installation des charpentes. Les supports, équipés de
leur appareillage, doivent être installés d'aplomb.

Les surfaces de béton qui doivent recevoir les charpentes métalliques doivent être exemptes de tout
matériau étranger avant le montage.

13.2 Méthode de montage

13.2.1 Généralités

L'entrepreneur doit utiliser la méthode "assemblage au sol" pour monter les charpentes. La méthode
"montage lâche", c'est-à-dire sans assemblage initial, peut être utilisée avec l'autorisation du représentant
d'Hydro-Québec.

Que le montage soit effectué par l'une des deux méthodes, tous les boulons (excepté les boulons d'éclisses
pour la première méthode) doivent être serrés à la main jusqu'à ce que la charpente soit complètement
alignée. L'expression "serré à la main" signifie que le serrage est réalisé par l'homme, sans l'aide d'un
outil.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 26 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Chaque poutre, support, colonne ou section de colonne doit être entièrement assemblé au sol.

Toutes les charpentes assemblées au sol doivent être levées à leur position sans les faire pivoter sur un
point d'appui.

L'entrepreneur doit établir une procédure et une séquence d'assemblage des pièces qui minimisent les
efforts à appliquer sur les membrures pour raccorder les sections et sous-assemblages entre eux. La
méthode d'assemblage et de montage doit permettre d'obtenir un contact intime entre les surfaces à
joindre sans induire de déflexions dans les membrures. L'assemblage doit être réalisé de façon à ne pas
plier, marquer, gauchir ou endommager les pièces.

Les charpentes et supports doivent être assemblés conformément aux dessins. L'entrepreneur doit
s'assurer que toutes les pièces indiquées sur les dessins sont installés à la bonne position et selon la bonne
orientation. L'entrepreneur doit respecter les repères d'assemblage apparaissant sur les pièces,
lorsqu'applicable.

Lors de l'assemblage, toutes les surfaces jointes y compris celles qui sont adjacentes à la tête de boulon ou
à la rondelle doivent être libres de bavures, de saleté, de rouille blanche ou autres matières étrangères qui
pourraient empêcher le contact intime entre les pièces. Les bavures d'acier ou de zinc doivent être
éliminées par limage. Les saletés, la rouille blanche légère et autres matières étrangères doivent être
éliminées par brossage avec une brosse à brins de nylons durs ou à brins d’acier inoxydable. À moins
d'une présence excessive de rouille blanche et d'indications contraires de la part du responsable d'Hydro-
Québec, la rouille blanche présente à l'extérieur des zones de contact des pièces n'a pas à être éliminée.
Cependant, la rouille blanche, même légère, sur les pièces enfouies dans le sol ou qui ne sont pas
exposées à la pluie doit être nettoyée même en dehors des zones de contact. Si le nettoyage ou le meulage
des surfaces occasionne un dommage à la couche protectrice de zinc, celle-ci doit être réparée
conformément à l'article 13.5.

L'utilisation de pointes coniques pour l'alignement des trous durant l'assemblage ne doit pas entraîner de
déformation du métal ou l'élargissement des trous. Il est interdit de re-forer ou d’aléser les trous d’une
connexion pour corriger un problème d’alignement dû à la méthode d'assemblage.

Pour faciliter le montage des charpentes, les boulons ne doivent pas être serrés à leur couple final lors de
l'assemblage des sections afin de procurer un jeu suffisant entre les sections de la charpente pour le
montage.

13.3 Serrage des boulons

13.3.1 Généralités

Les informations relatives au type de boulon sont inscrites sur la tête des boulons. Les dimensions et la
localisation des boulons, des rondelles simples, des entretoises annulaires et des cales obliques sont
indiquées aux dessins. Chaque boulon doit être installé avec un écrou et une rondelle de blocage placée
du côté de l'écrou à moins d’indication contraire sur les dessins. L'entrepreneur doit s'assurer qu'après le
serrage final:

• la rondelle de blocage est aplatie sans être évasée ou ouverte;


• l'extrémité filetée de chaque boulon soit à ras de la face de l'écrou ou la dépasse;
• l'écrou ne bute pas sur la section non filetée du boulon et qu'il applique une pression entre les
membrures ou goussets à joindre.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 27 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Lorsque l'une de ces conditions n'est pas respectée, l'entrepreneur doit remplacer le boulon spécifié par un
boulon de longueur adéquate et aviser Hydro-Québec du changement.

Afin de faciliter le serrage et l'inspection, les boulons doivent être installés avec l'écrou placé à l'extérieur
de l'aile des cornières principales sauf si l’insertion du boulon ou le serrage de l’écrou s’avère impossible.
Pour les mêmes raisons, les écrous doivent être installés au-dessus des membrures placées à un angle
inférieur à 30° avec l'horizontal.

Les boulons ou écrous dont les filets sont endommagés doivent être remplacés. Lors d'intervention sur
une structure existante, un boulon qui doit être desserré ne doit pas être réutilisé et doit être remplacé.

13.3.2 Clé dynamométrique

La clé dynamométrique doit être conçue pour le serrage aussi bien que pour la mesure précise du couple.
La gamme de couples spécifiée par le fabricant doit être compatible avec le couple de serrage à appliquer.
La précision du couple de serrage développé par une clé dynamométrique doit être au minimum de ±4%.

L’entrepreneur doit conserver un certificat d'étalonnage datant de moins de 12 mois pour chaque clé
dynamométrique.

L'usage de tout autre outil d'application du couple de serrage doit être autorisé par le représentant
d'Hydro-Québec suite à un essai réalisé par l'entrepreneur qui démontre que la précision de l'outil
équivaut à celle de la clé dynamométrique. L'utilisation d'une clé à choc est interdite.

13.3.3 Assurance qualité de l'outillage de serrage des boulons

Tableau 7 - Outillage pour serrage des boulons

Prescription Moment ou Enregistrement


fréquence Point d’arrêt /
surveillance
Clé dynamométrique (art. 13.3.2)
Étalonnage des clés dynamométriques. À tous les 12 mois. Certificat d'étalonnage.
Autre outil d'application du couple de serrage (art. 13.3.2)
Réaliser un essai qui démontre que la précision de l'outil Rapport d'essai et
Avant l'usage. autorisation d'Hydro-Québec.
équivaut à celle d'une clé dynamométrique étalonnée.

13.3.4 Boulons (ASTM A394)

Les boulons doivent être serrés par l'application d'un couple de serrage. Le couple de serrage à appliquer
doit se situer à l'intérieur de la plage indiquée au tableau 8. Le couple de serrage doit être appliqué au
moyen d'une clé dynamométrique ou d'un autre outil conforme à l'article 13.3.2. Le serrage final doit être
fait de façon progressive et systématique à partir du centre de l'assemblage en allant vers la périphérie.

L'entrepreneur doit effectuer le serrage des boulons de manière à ne pas endommager les membrures, les
boulons, les écrous, les rondelles et la galvanisation. Le serrage doit être effectué en tournant l'écrou tout
en maintenant le boulon fixe.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 28 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau 8 - Couples de serrage des boulons

Diamètre des boulons Plage du couple de serrage


(pouces) (lb-pi) (N-m)
1/2 40 à 50 55 à 70
5/8 75 à 100 100 à 135
3/4 120 à 160 165 à 215
7/8 180 à 235 245 à 320
1 270 à 350 365 à 475

13.3.5 Boulons de construction à haute résistance (ASTM A325)

Lorsque tous les boulons de construction à haute résistance ont été serrés à l'aide d'une clé ordinaire
manuelle, on doit leur appliquer une rotation supplémentaire tel qu'indiqué au tableau 9.

Une rondelle doit toujours être placée entre l'élément tournant et les pièces à assembler.

Tableau 9 - Rotation supplémentaire des boulons ASTM A325 une fois serrés pour
éliminer tout jeu [Source CAN/CSA-S16]]

Disposition des faces extérieures des pièces Longueur du Rotation*,


boulonnées boulon** tour
Jusqu'à 4 fois le
1/3
diamètre
Deux faces perpendiculaires à l'axe des boulons ou une face Entre 4 et 8 fois le
perpendiculaire et l'autre présentant une pente de 1:20 (sans 1/2
diamètre ou 200 mm
utilisation de cale oblique) Plus de 8 fois le diamètre
2/3
ou plus de 200 mm
Les deux faces présentant une pente de 1:20 par rapport à
la perpendiculaire à l'axe des boulons (sans utilisation de Toutes les longueurs 3/4
cale oblique)
* La rotation de l'écrou est la rotation par rapport au boulon, quel que soit l'élément (écrou ou
boulon) tourné. La tolérance en ce qui concerne la rotation est de ± 30°. S'applique aux gros boulons
de construction à six pans, à pas rapide, de toutes les dimensions et de toutes les longueurs ainsi
qu'aux gros écrous à six pans semi-finis.

** La longueur des boulons est mesurée entre le point situé sous la tête et l'extrémité.

13.3.6 Boulons-échelons

Les boulons-échelons doivent être installés tel qu'indiqué sur les dessins d'assemblage. Chaque boulon-
échelon doit être installé avec un écrou et une rondelle de blocage placée de chaque côté de la membrure.
Le premier écrou doit être vissé jusqu'au bout des filets de manière à ne laisser aucun filet libre du côté

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 29 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

échelon. Le couple de serrage spécifié à l'article 13.3.4 doit être appliqué sur l'écrou placé du côté opposé
à la tête ronde du boulon-échelon.

À moins d’indication contraire, les boulons-échelons doivent être orientés dans la même direction à toutes
les charpentes et les boulons-échelons doivent être orientés vers le sud ou l'ouest afin d'en faciliter le
déglaçage.

13.4 Réparations au chantier des surfaces métalliques galvanisées endommagées


ou modifiées

L'entrepreneur doit réaliser les réparations des surfaces métalliques selon les prescriptions suivantes:

Les surfaces métalliques galvanisées endommagées doivent être nettoyées selon les exigences des normes
SSPC-SP2 ou SP3 (Preparation specification no.2 Hand Tool Cleaning et no.3 Power Tool Cleaning-Steel
Structures Painting Council) avant l'application d'une peinture riche en zinc.

Les peintures riches en zinc recommandées sont:

• le Rust-Oléum 2185 - Hard Hat (Rust-Oleum Mathys);


• la pâte de Zinc 70-40 – (Metaflux-Ameta Solution);
• cold galvanizing compound 7007 et 7006 – (Crown-Aervoe);
• GALVA ZN mat – (Aerochem);
• Rust Anode et Rust Anode primer – (Galvatech 2000).

Si une autre peinture riche en zinc est proposée, elle doit être conforme à la norme CGSB/ONGC-1.181
(Enduit riche en zinc, organique et préparé), avoir un minimum de 87 pour cent de zinc dans le feuil sec et
être approuvée par Hydro-Québec. À défaut d'utiliser le produit recommandé, l'entrepreneur doit fournir
les fiches techniques du produit ainsi qu'une attestation de conformité équivalente par un laboratoire
reconnu.

À moins d'avis contraire du fabricant de peinture, deux à trois couches d'application sont requises afin
d'obtenir une épaisseur équivalente à l'ensemble de la surface adjacente. Néanmoins, un minimum de
deux couches doit être appliqué en tout temps. L'entrepreneur doit appliquer chaque couche de peinture
lorsque la précédente est durcie.

La surface d'application ne doit pas excéder 300 pour cent de la surface à retoucher.

L'entrepreneur ne doit pas appliquer la peinture si la température ambiante est inférieure à la température
minimale indiquée sur les fiches techniques du fabricant ou selon ses recommandations.

L'entrepreneur ne doit pas appliquer la peinture si l'humidité relative est supérieure à celle indiquée sur les
fiches techniques du fabricant ou selon ses recommandations.

L'application peut être faite au pinceau ou à l'aide d'un aérosol à moins d'avis contraire des fiches
techniques et des méthodes d'application du fabricant de peinture.

L'application doit être particulièrement soignée dans les endroits critiques tels que les arêtes, les coins, les
boulons ou les écrous afin d'obtenir un feuil continu.

Avant l'application de la peinture riche en zinc, l'entrepreneur doit s'assurer que le ou les contenants ont
été suffisamment agités et que le mélange est rendu homogène.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 30 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

L'entrepreneur doit éliminer toute trace d'huile, graisse, rouille, résidus de soudures et impuretés sur les
surfaces à traiter. De plus, la peinture riche en zinc ne doit pas être appliquée sur des surfaces humides.

L'entrepreneur doit se conformer aux méthodes et aux fiches techniques du fabricant de peinture.

Pour les réparations en usine des surfaces métalliques galvanisées endommagées, le galvaniseur et/ou le
fabricant d'acier doivent suivre les prescriptions suivantes:

a) surfaces endommagées d'une largeur allant jusqu'à 25 mm et d'une longueur allant jusqu'à
100 mm et qui n'excédent pas 0.5 pour cent de la superficie totale de la pièce galvanisée:

• suivre les prescriptions pour les réparations au chantier des surfaces métalliques
galvanisées endommagées ou modifiées décrites au présent article.

b) surfaces endommagées d'une largeur excédant 25 mm ou d'une longueur excédant 100


mm ou excédant 0.5 pour cent de la superficie totale de la pièce galvanisée:

• les surfaces doivent être galvanisées de nouveau ou réparées selon une méthode
approuvée par Hydro-Québec et selon les normes ASTM A123 et ASTM A780.

13.5 Inspection et rejet

Le représentant d'Hydro-Québec se réserve le droit de refuser toute charpente mal installée ou mal
montée.

L'entrepreneur doit avertir le représentant d'Hydro-Québec lorsqu'une fondation est non conforme.
S'il procède au montage sans avertir le représentant, l'entrepreneur est responsable de tout dommage
résultant de ce montage.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 31 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

13.6 Assurance qualité

Tableau 10 - Montage

Prescription Moment ou fréquence Enregistrement

L’entrepreneur doit fournir une L’attestation doit être disponible à la Attestation


attestation confirmant que tous les fin du montage des charpentes
écrous des boulons ont été serrés au principales et des supports
couple prescrit. d’appareillage.
L’entrepreneur doit vérifier les Après les travaux de montage Rapport d’inspection
travaux de montage des charpentes
et supports d’acier et les vérifications
minimales suivantes doivent être
consignées au rapport :
 conformité de l’assemblage;
 boulons : orientation, couple de
serrage;
 réparation des dommages mineurs;
 serrage des écrous des boulons
d’ancrage;
 distance entre le dessus de la
fondation et le dessous de la
plaque d’assise (M.E.) (dans le cas
de montage avec écrou de
nivellement)

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 32 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

14 Responsabilité du fournisseur

Le fournisseur est responsable :

a) de la qualité des matériaux et de la qualité de l'exécution de tous les travaux ;


b) de la conformité de tous les travaux à la présente spécification technique normalisée, à la
spécification technique particulière, aux dessins et à toutes les normes appropriées. Toute
erreur dans les travaux doit être réparée par le fournisseur et à ses frais ;
c) de fournir à Hydro-Québec toutes les corrections apportées aux dessins fournis par
Hydro-Québec lors de la fabrication (erreur de détaillage, substitution, etc.) ;
d) et de la livraison des pièces en parfait état conformément au plan de livraison établi.

Les exigences du présent article ne diminuent en rien la responsabilité du fournisseur tel que stipulée dans
les documents d'appel d'offres.

15 Signature et sceau des dessins de fabrication

Les dessins des supports d’appareillage (isolateur, transfo de tension, transfo de courant, parafoudre, boîte
de jonction, boîte d’extrémité, etc.) sont fournis signés et scellés par Hydro-Québec. Le fabricant n’a pas
à préparer des dessins d’atelier pour ceux-ci, sauf indication contraire dans la commande de matériel. Le
fabricant peut procéder à la fabrication de ces supports à partir des dessins fournis.

Seuls les dessins de charpentes et autres supports désignés dans la commande doivent avoir des dessins
d’atelier préparés par le fabricant selon les prescriptions de l’annexe B. Lors de la remise des dessins du
fabricant pour approbation, le cartouche du dessin doit contenir au minimum la date et le nom de
l’ingénieur qui a vérifié les dessins avant de les soumettre à Hydro-Québec. Ces dessins doivent être
scellés et signés par un ingénieur avant de procéder à la fabrication. Même si le fabricant ne soumet pas
de dessin d’atelier, en tout temps il a la responsabilité de fournir des dessins de montage pour le chantier
afin de permettre l’assemblage et le montage au chantier.

Lors de la remise de la copie finale des dessins d’atelier, tous ces dessins doivent être scellés et signés par
un ingénieur.

La responsabilité de l’ingénieur signataire se limite aux actes d’ingénierie posés lors du détaillage,
notamment le positionnement exact des boulons, les pinces, distances aux bords, etc. ainsi qu’à
l’engagement que les dessins du fabricant des éléments de la structure du projet sont conformes en tous
points aux exigences des dessins de conception reçus d’Hydro-Québec ainsi qu’à cette spécification
technique normalisée.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 33 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Annexe A Substitution

Cette annexe présente des tableaux d'équivalences pour la substitution de produits métriques par leurs
équivalences impériales.

Les tableaux A.7, A.8 et A.9 présentent les équivalences permettant la substitution des profilés de
charpente creux conformes à la norme CSA G40.21 nuance 350 W catégorie C par ceux conformes à la
norme ASTM A500 classe C (Fy = 345 MPa carrée et rectangulaire, Fy = 317 MPa rond).

Le fournisseur doit faire toutes les modifications (ajustement de coupes, changement de longueurs de
boulons, etc.) résultant d'une substitution.

Il doit faire toutes les corrections nécessaires sur les dessins de détail, d'assemblage et de montage et les
soumettre pour vérification à Hydro-Québec.

Hydro-Québec ne paie aucun surplus pour l'excédant de masse provenant d'une substitution (section
substituée plus grande).

Tableau A.1 - Acier de construction

Nuances Normes équivalentes Nuances équivalentes


Selon CAN/CSA- MPa
G40.21
300W ASTM A572 290 (42)*
350W ASTM A572 345 (50)
300WT
ASTM A572 290**
Cat. 1 à 5
350WT
ASTM A572 345**
Cat. 1 à 5
* avec certificat d’aciérie démontrant une limite élastique équivalente ou
supérieure à 300 MPa
** avec certificat d’essai Charpy démontrant une résilience équivalente

NOTE : Tout acier WT, AT ou A peut remplacer un acier W si la limite d'élasticité est équivalente ou
supérieure.

Ex. : 300 WT ou AT ou A pour 300W;

350 WT ou AT ou A pour 350 ou 300W.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

- 34 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.2 - Cornières égales

Substitut Substitut

Métriques Métriques Impériales Métriques Métriques Impériales

L200x200x30 L203x203x29 L8x8x11/8 L100x100x16 L102x102x16 L4x4x5/8


L200x200x25 L203x203x25 L8x8x1 L100x100x13 L102x102x13 L4x4x1/2
3 3
L200x200x20 L203x203x19 L8x8x /4 L100x100x10 L102x102x9.5 L4x4x /8
L200x200x16 L203x203x16 L8x8x5/8 L100x100x8 L102x102x7.9 L4x4x5/16
1 1
L200x200x13 L203x203x13 L8x8x /2 L100x100x6 L102x102x6.4 L4x4x /4
1
L200x200x10* L203x203x13 L8x8x /2
1 1
3 L3 /2 x3 /2
L150x150x20 L152x152x19 L6x6x /4 L90x90x13 L89x89x13
x1/2
L3 /2 x31/2
1
L150x150x16 L152x152x16 L6x6x5/8 L90x90x10 L89x89x9.5
x3/8
L3 /2 x31/2
1
L150x150x13 L152x152x13 L6x6x1/2 L90x90x8 L89x89x7.9
x5/16
1 1
L3 /2 x3 /2
L150x150x10 L152x152x9.5 L6x6x3/8 L90x90x6 L89x89x6.4 1
x /4

L125x125x16 L127x127x16 L5x5x5/8 L75x75x13 L76x76x13 L3x3x1/2


L125x125x13 L127x127x13 L5x5x1/2 L75x75x10 L76x76x9.5 L3x3x3/8
3
L125x125x10 L127x127x9.5 L5x5x /8 L75x75x8 L76x76x7.9 L3x3x5/16
L125x125x8 L127x127x7.9 L5x5x5/16 L75x75x6 L76x76x6.4 L3x3x1/4
L75x75x5 L76x76x4.8 L3x3x3/16

*Aucun équivalent impérial. Des ajustements au détaillage sont requis.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 35 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.2 - Cornières égales (suite)

Substitut

Métriques Métriques Impériales


1 1 3
L65x65x10 L64x64x9.5 L2 /2x2 /2x /8
1 1 5
L65x65x8 L64x64x7.9 L2 /2x2 /2x /16
L65x65x6 L64x64x6.4 L21/2x21/2x1/4
1 1 3
L65x65x5 L64x64x4.8 L2 /2x2 /2x /16

L55x55x10* ---- ----


3
L55x55x8* ** L51x51x9.5 L2x2x /8
L55x55x6* ** L51x51x7.9 L2x2x5/16
L55x55x5* ** L51x51x6.4 L2x2x1/4
L55x55x4* ** L51x51x4.8 L2x2x3/16
L45x45x8* ---- ----
L1 /4x13/4x1/4
3
L45x45x6 L44x44x6.4
L45x45x5 L44x44x4.8 L13/4x13/4x3/16
L45x45x4 L44x44x4.8 L13/4x13/4x3/16
L45x45x3 L44x44x3.2 L13/4x13/4x1/8

*Aucun équivalent impérial. Des ajustements au détaillage sont requis.

**Lorsqu’une membrure diagonale est attachée sur l’aile d’une L55x55, on doit substituer la L55x55 par
une cornière L64x64, L64x51 ou L76x51.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 36 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.3 - Cornières inégales

Substitut Substitut
Métriques Métriques Impériales Métriques Métriques Impériales
5 1
L150x100x16 L152x102x16 L6x4x /8 L100x75x13 L102x76x13 L4x3x /2
L150x100x13 L152x102x13 L6x4x1/2 L100x75x10 L102x76x9.5 L4x3x3/8
L150x100x10 L152x102x9.5 L6x4x3/8 L100x75x8 L102x76x7.9 L4x3x5/16
5 1
L150x100x8 L152x102x7.9 L6x4x /16 L100x75x6 L102x76x6.4 L4x3x /4
L125x90x16 L127x89x16 L5x3 /2x5/8
1
L90x75x13 L89x76x13
1 1
L3 /2x3x /2
1 1 1 3
L125x90x13 L127x89x13 L5x3 /2x /2 L90x75x10 L89x76x9.5 L3 /2x3x /8
L125x90x10 L127x89x9.5 L5x31/2x3/8 L90x75x8 L89x76x7.9 L31/2x3x5/16
L125x90x8 L127x89x7.9 L5x31/2x5/16 L90x75x6 L89x76x6.4 L31/2x3x1/4
1 1
L90x75x5* L89x76x6.4 L3 /2x3x /4
L125x75x13 L127x76x13 L5x3x1/2 L90x65x10 L89x64x9.5 L31/2x21/2x3/8
L125x75x10 L127x76x9.5 L5x3x3/8 L90x65x8 L89x64x7.9 L31/2x21/2x5/16
L125x75x8 L127x76x7.9 L5x3x5/16 L90x65x6 L89x64x6.4 L31/2x21/2x1/4
L125x75x6 L127x76x6.4 L5x3x1/4 L90x65x5* L89x64x6.4 L31/2x21/2x1/4
L100x90x13 L102x89x13 L4x31/2x1/2 L80x60x10 L76x64x9.5 L3x21/2x3/8
L100x90x10 L102x89x9.5 L4x31/2x3/8 L80x60x8 L76x64x7.9 L3x21/2x5/16
L100x90x8 L102x89x7.9 L4x31/2x5/16 L80x60x6 L76x64x6.4 L3x21/2x1/4
1 1
L100x90x6 L102x89x6.4 L4x3 /2x /4 L80x60x5 L76x64x4.8 L3x21/2x3/16

*Aucun équivalent impérial. Des ajustements au détaillage sont requis.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 37 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.3 - Cornières inégales (suite)

Substitut
Métriques Métriques Impériales
5
L75x50x8 L76x51x7.9 L3x2x /16
L75x50x6 L76x51x6.4 L3x2x1/4
L75x50x5 L76x51x4.8 L3x2x3/16

L65x50x8 L64x51x7.9 L21/2x2x5/16


1 1
L65x50x6 L64x51x6.4 L2 /2x2x /4
L65x50x5 L64x51x4.8 L21/2x2x3/16
L65x50x4 L64x51x4.8 L21/2x2x3/16

L55x35x6 L51x38x6.4 L2x11/2x1/4


L55x35x5 L51x38x4.8 L2x11/2x3/16
L55x35x4 L51x38x4.8 L2x11/2x3/16

L45x30x6 L44x32x6.4 L13/4x11/4x1/4


L45x30x5 L44x32x4.8 L13/4x11/4x3/16
L45x30x4 L44x32x4.8 L13/4x11/4x3/16

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 38 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.4 - Tôles et tôles fortes

Métriques Impériales Métriques Impériales


mm po mm po

3 1/8 50 2
4 3/16 55* 2 1/4
5 3/16 60 2 3/8
6 1/4 70* 2 3/4
7 5/16 80 3 1/8
8 5/16 90* 3 1/2
9* 3/8 100 4
10 3/8 110* 4 3/8
11* 7/16 120 4 3/4
12 1/2 130* 5 1/8
14* 9/16 140 5 1/2
16 5/8 150* 6
18* 11/16
20 3/4
22* 7/8
25 1
28* 1 1/8
30 1 3/16
32* 1 1/4
35 1 3/8
38* 1 1/2
40 1 5/8
45* 1 3/4
* Deuxième préférence. (Voir S16)

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 39 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.5 - Profilés standard "W"

Métriques Impériales Métriques Impériales


W460x106 W18x71 W310x79 W12x53
W460x97 W18x65 W310x74 W12x50
W460x89 W18x60 W310x67 W12x45
W460x82 W18x55 W310x60 W12x40
W460x74 W18x50 W310x52 W12x35
W460x67 W18x45 W310x45 W12x30
W460x61 W18x41 W310x39 W12x26

W410x85 W16x57 W250x167 W10x112


W410x74 W16x50 W250x149 W10x100
W410x67 W16x45 W250x131 W10x88
W410x60 W16x40 W250x115 W10x77
W410x54 W16x36 W250x101 W10x68
W410x46 W16x31 W250x89 W10x60
W410x39 W16x26 W250x80 W10x54
W250x73 W10x49
W250x67 W10x45
W360x79 W14x53 W250x58 W10x39
W360x72 W14x48 W250x49 W10x33
W360x64 W14x43 W250x45 W10x30
W360x57 W14x38 W250x39 W10x26
W360x51 W14x34 W250x33 W10x22
W360x45 W14x30
W360x39 W14x26 W200x100 W8x67
W360x33 W14x22 W200x86 W8x58
W200x71 W8x48
W310x283 W12x190 W200x59 W8x40
W310x253 W12x170 W200x52 W8x35
W310x226 W12x152 W200x46 W8x31
W310x202 W12x136 W200x42 W8x28
W310x179 W12x120 W200x36 W8x24
W310x158 W12x106 W200x31 W8x21
W310x143 W12x96 W200x27 W8x18
W310x129 W12x87
W310x118 W12x79 W150x37 W6x25
W310x107 W12x72 W150x30 W6x20
W310x97 W12x65 W150x22 W6x15
W310x86 W12x58

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 40 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.6 - Profilés "C"

Métriques Impériales Métriques Impériales

C380x74 C15x50 C180x18 C7x12.25


C380x60 C15x40 C180x15 C7x9.8
C380x50 C15x33.9

C310x45 C12x30 C150x19 C6x13


C310x37 C12x25 C150x16 C6x10.5
C310x31 C12x20.7 C150x12 C6x8.2

C250x37 C10x25 C130x13 C5x9


C250x30 C10x20 C130x10 C5x6.7
C250x23 C10x15.3

C230x30 C9x20 C100x11 C4x7.25


C230x22 C9x15 C100x8 C4x5.4
C230x20 C9x13.4

C200x28 C8x18.75 C75x9 C3x6


C200x21 C8x13.75 C75x7 C3x5
C200x17 C8x11.5 C75x6 C3x4.1

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 41 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.7 - Profilés de charpente creux rectangulaires

Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à


G40.21 350W cat. C A500 classe C G40.21 350W cat. C A500 classe C
HSS 356x254x16 N/D HSS 152x76x13 N/D
HSS 356x254x13 HSS 356x254x16 HSS 152x76x9.5 HSS 152x76x13
HSS 356x254x9.5 HSS 356x254x13 HSS 152x76x8.0 HSS 152x76x9.5
HSS 305x203x16 N/D HSS 152x76x6.4 HSS 152x76x8.0
HSS 305x203x13 HSS 305x203x16 HSS 152x76x4.8 HSS 152x76x6.4
HSS 305x203x9.5 HSS 305x203x13 HSS 127x76x9.5 N/D
HSS 305x203x8.0 HSS 305x203x9.5 HSS 127x76x8.0 HSS 127x76x9.5
HSS 305x203x6.4 HSS 305x203x8.0 HSS 127x76x6.4 HSS 127x76x8.0
HSS 254x152x16 N/D HSS 127x76x4.8 HSS 127x76x6.4
HSS 254x152x13 HSS 254x152x16 HSS 102x76x9.5 N/D
HSS 254x152x9.5 HSS 254x152x13 HSS 102x76x8.0 HSS 102x76x9.5
HSS 254x152x8.0 HSS 254x152x9.5 HSS 102x76x6.4 HSS 102x76x8.0
HSS 254x152x6.4 HSS 254x152x8.0 HSS 102x76x4.8 HSS 102x76x6.4
HSS 203x152x13 N/D HSS 102x76x3.2 HSS 102x76x4.8
HSS 203x152x9.5 HSS 203x152x13 HSS 102x51x9.5 N/D
HSS 203x152x8.0 HSS 203x152x9.5 HSS 102x51x8.0 HSS 102x51x9.5
HSS 203x152x6.4 HSS 203x152x8.0 HSS 102x51x6.4 HSS 102x51x8.0
HSS 203x152x4.8 HSS 203x152x6.4 HSS 102x51x4.8 HSS 102x51x6.4
HSS 203x102x13 N/D HSS 102x51x3.2 HSS 102x51x4.8
HSS 203x102x9.5 HSS 203x102x13 HSS 89x64x8.0 N/D
HSS 203x102x8.0 HSS 203x102x9.5 HSS 89x64x6.4 HSS 89x64x8.0
HSS 203x102x6.4 HSS 203x102x8.0 HSS 89x64x4.8 HSS 89x64x6.4
HSS 203x102x4.8 HSS 203x102x6.4 HSS 89x64x3.2 HSS 89x64x4.8
HSS 178x127x13 N/D HSS 76x51x8.0 N/D
HSS 178x127x9.5 HSS 178x127x13 HSS 76x51x6.4 HSS 76x51x8.0
HSS 178x127x8.0 HSS 178x127x9.5 HSS 76x51x4.8 HSS 76x51x6.4
HSS 178x127x6.4 HSS 178x127x8.0 HSS 76x51x3.2 HSS 76x51x4.8
HSS 178x127x4.8 HSS 178x127x6.4 HSS 51x25x4.8 N/D
HSS 152x102x13 N/D HSS 51x25x3.2 HSS 51x25x4.8
HSS 152x102x9.5 HSS 152x102x13
HSS 152x102x8.0 HSS 152x102x9.5
HSS 152x102x6.4 HSS 152x102x8.0
HSS 152x102x4.8 HSS 152x102x6.4
N/D : substitution non disponible

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 42 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.8 - Profilés de charpente creux carrés

Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à


G40.21 350W cat. C A500 classe C G40.21 350W cat. C A500 classe C
HSS 305x305x16 N/D HSS 114x114x13 N/D
HSS 305x305x13 HSS 305x305x16 HSS 114x114x9.5 HSS 114x114x13
HSS 305x305x9.5 HSS 305x305x13 HSS 114x114x8.0 HSS 114x114x9.5
HSS 305x305x8.0 HSS 305x305x9.5 HSS 114x114x6.4 HSS 114x114x8.0
HSS 305x305x6.4 HSS 305x305x8.0 HSS 114x114x4.8 HSS 114x114x6.4
HSS 254x254x16 N/D HSS 114x114x3.2 HSS 114x114x4.8
HSS 254x254x13 HSS 254x254x16 HSS 102x102x13 N/D
HSS 254x254x9.5 HSS 254x254x13 HSS 102x102x9.5 HSS 102x102x13
HSS 254x254x8.0 HSS 254x254x9.5 HSS 102x102x8.0 HSS 102x102x9.5
HSS 254x254x6.4 HSS 254x254x8.0 HSS 102x102x6.4 HSS 102x102x8.0
HSS 203x203x16 N/D HSS 102x102x4.8 HSS 102x102x6.4
HSS 203x203x13 HSS 203x203x16 HSS 102x102x3.2 HSS 102x102x4.8
HSS 203x203x9.5 HSS 203x203x13 HSS 89x89x9.5 N/D
HSS 203x203x8.0 HSS 203x203x9.5 HSS 89x89x8.0 HSS 89x89x9.5
HSS 203x203x6.4 HSS 203x203x8.0 HSS 89x89x6.4 HSS 89x89x8.0
HSS 178x178x16 N/D HSS 89x89x4.8 HSS 89x89x6.4
HSS 178x178x13 HSS 178x178x16 HSS 89x89x3.2 HSS 89x89x4.8
HSS 178x178x9.5 HSS 178x178x13 HSS 76x76x9.5 N/D
HSS 178x178x8.0 HSS 178x178x9.5 HSS 76x76x8.0 HSS 76x76x9.5
HSS 178x178x6.4 HSS 178x178x8.0 HSS 76x76x6.4 HSS 76x76x8.0
HSS 178x178x4.8 HSS 178x178x6.4 HSS 76x76x4.8 HSS 76x76x6.4
HSS 152x152x13 N/D HSS 76x76x3.2 HSS 76x76x4.8
HSS 152x152x9.5 HSS 152x152x13 HSS 64x64x8.0 N/D
HSS 152x152x8.0 HSS 152x152x9.5 HSS 64x64x6.4 HSS 64x64x8.0
HSS 152x152x6.4 HSS 152x152x8.0 HSS 64x64x4.8 HSS 64x64x6.4
HSS 152x152x4.8 HSS 152x152x6.4 HSS 64x64x3.2 HSS 64x64x4.8
HSS 127x127x13 N/D HSS 51x51x6.4 N/D
HSS 127x127x9.5 HSS 127x127x13 HSS 51x51x4.8 HSS 51x51x6.4
HSS 127x127x8.0 HSS 127x127x9.5 HSS 51x51x3.2 HSS 51x51x4.8
HSS 127x127x6.4 HSS 127x127x8.0 HSS 38x38x4.8 N/D
HSS 127x127x4.8 HSS 127x127x6.4 HSS 38x38x3.2 HSS 38x38x4.8
N/D : substitution non disponible

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 43 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Tableau A.9 - Profilés de charpente creux ronds

Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à Profilé conforme à


G40.21 350W cat. C A500 classe C G40.21 350W cat. C A500 classe C
HSS 406x13 N/D HSS 141x9.5 N/D
HSS 406x9.5 HSS 406x13 HSS 141x6.4 HSS 141x9.5
HSS 406x6.4 HSS 406x9.5 HSS 141x4.8 HSS 141x6.4
HSS 356x16 N/D HSS 127x13 N/D
HSS 356x13 HSS 356x16 HSS 127x9.5 HSS 127x13
HSS 356x9.5 HSS 356x13 HSS 127x8.0 HSS 127x13
HSS 356x6.4 HSS 356x9.5 HSS 127x6.4 HSS 127x8.0
HSS 324x13 N/D HSS 127x4.8 HSS 127x6.4
HSS 324x9.5 HSS 324x13 HSS 127x3.2 HSS 127x4.8
HSS 324x6.4 HSS 324x9.5 HSS 114x9.5 N/D
HSS 273x13 N/D HSS 114x4.8 HSS 114x9.5
HSS 273x6.4 HSS 273x13 HSS 114x3.2 HSS 114x4.8
HSS 273x4.8 HSS 273x6.4 HSS 102x8.0 N/D
HSS 219x16 N/D HSS 102x6.4 N/D
HSS 219x13 HSS 219x16 HSS 102x4.8 HSS 102x6.4
HSS 219x9.5 HSS 219x13 HSS 102x3.2 HSS 102x4.8
HSS 219x6.4 HSS 219x9.5 HSS 89x8.0 N/D
HSS 219x4.8 HSS 219x6.4 HSS 89x6.4 N/D
HSS 178x13 N/D HSS 89x4.8 HSS 89x6.4
HSS 178x9.5 HSS 178x13 HSS 89x3.2 HSS 89x4.8
HSS 178x8.0 HSS 178x13 HSS 76x6.4 N/D
HSS 178x6.4 HSS 178x8.0 HSS 76x4.8 HSS 76x6.4
HSS 178x4.8 HSS 178x6.4 HSS 73x6.4 N/D
HSS 168x13 N/D HSS 73x4.8 HSS 73x6.4
HSS 168x9.5 HSS 168x13 HSS 73x3.2 HSS 73x4.8
HSS 168x8.0 HSS 168x13 HSS 64x6.4 N/D
HSS 168x6.4 HSS 168x8.0 HSS 64x4.8 HSS 64x6.4
HSS 168x4.8 HSS 168x6.4 HSS 64x3.2 HSS 64x4.8
HSS 168x3.2 HSS 168x4.8 HSS 60x6.4 N/D
HSS 152x9.5 N/D HSS 60x4.8 HSS 60x6.4
HSS 152x8.0 N/D HSS 60x3.2 HSS 60x4.8
HSS 152x6.4 HSS 152x8.0 HSS 48x4.8 N/D
HSS 152x4.8 HSS 152x6.4 HSS 48x3.2 HSS 48x4.8
HSS 152x3.2 HSS 152x4.8
N/D : substitution non disponible

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 44 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Annexe B Dessins d’atelier

B.1 Objet

Cette annexe contient les clauses s'appliquant aux dessins d’atelier.

Les dessins d’atelier sont préparés par le fabricant. Ils sont constitués de représentations détaillées,
réalisées à des fins d’installation et de fabrication.

Les dessins d’atelier comprennent, sans s’y restreindre, les éléments suivants :

• les dessins de détails;


• les dessins de montage;
• le cahier des pièces.

Le cahier des pièces regroupe dans un même fichier les dessins de détails de chaque pièce d’une même
charpente, de la même tension, dans la même installation. Le représentant d’Hydro-Québec refusera tout
cahier des pièces regroupant des types de charpentes différentes (charpente, tour de MALT, etc.) et
incluant des charpentes utilisées pour différentes tensions. La première feuille du cahier des pièces inclura
le numéro Logesdes. Ce cahier sera fourni en format « PDF » selon la prescription de la SN-3.1.

À défaut de présenter un cahier des pièces, le fabricant doit présenter les dessins de détails sur des dessins
au format DWG et rencontrant les exigences de la SN-3.1.

B.2 Généralités

La préparation et l’émission des dessins doivent répondre aux exigences de la SN-3.1.

En tout temps, une copie des dessins et spécifications techniques normalisées doit être conservée à l'usine
et au chantier.

Une fois le montage complété, les dessins d’atelier finaux incluant toutes les corrections ou modifications
(même durant la construction) doivent être remis à Hydro-Québec. Ces dessins restent la propriété
d'Hydro-Québec et seront utilisés selon ses besoins.

B.3 Dessins de conception

Les dessins de conception sont préparés et fournis par Hydro-Québec.

a) avant de procéder à toute fabrication, le fabricant doit vérifier tous les dessins fournis par
Hydro-Québec selon la liste du document d'appel d'offres ; ou faire une vérification en
usine en assemblant un spécimen type de chacune des parties formant une charpente
complète;
b) toute erreur décelée par le fabricant doit être communiquée au représentant d'Hydro-
Québec afin que les corrections nécessaires soient apportées;
c) les dessins et spécifications techniques normalisées se complètent ; toute prescription
indiquée sur les dessins mais omise dans les spécifications, ou vice versa, s'applique
comme si elle était clairement stipulée dans les spécifications. En cas de contradictions,

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 45 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

le fabricant doit en faire mention au représentant d'Hydro-Québec avant de commencer le


travail;
d) les dimensions chiffrées doivent être utilisées pour l'exécution des travaux;
e) le représentant d'Hydro-Québec fournit, outre les copies signés des documents
constitutifs du contrat, des copies de tous les dessins et spécifications nécessaires à
l'exécution des travaux;
f) l'entrepreneur doit demander au représentant d'Hydro-Québec de lui fournir deux copies
des dessins de montage au moment de la livraison des charpentes.

B.4 Dessins du fabricant

B.4.1 Préparation

Dès la réception de l’autorisation d’Hydro-Québec, le fabricant prépare les dessins d’atelier selon les
exigences de la SN-3.1 en plus des règles suivantes :

a) les dessins sont préparés à partir des dessins de conception d'Hydro-Québec;


b) les détails et l'assemblage soudé de chaque élément doivent être combinés sur un même
dessin;
c) les dessins de montage doivent être faits sur des feuilles séparées;
d) un dessin listant tous les numéros de dessin dans les dessins d’atelier doit être fourni par
le fabricant;
e) des dessins séparés doivent être préparés pour chaque poste;
f) chaque dessin doit porter un numéro distinct et doit indiquer le nom du poste, la tension,
le type de charpente, le nom de l'élément, le genre de dessin (détails ou montage), le
numéro de réquisition de travail et le numéro du dessin de conception d'Hydro-Québec.
Le nom du fournisseur, son numéro de contrat et la date d’adjudication doivent être
également indiqués;
g) chaque dessin de détail doit indiquer les dimensions et les détails de toutes les membrures
et pièces d'un élément, excepté les membrures qui sont déjà détaillées sur un dessin
précédent. Dans ce cas, la référence à ce dessin doit être faite dans la liste du matériel;
h) chaque dessin de montage doit comprendre une liste de matériel donnant la marque
d'identification de chaque membrure, ses dimensions, le matériau de fabrication, le
nombre requis, les instructions de coupage et la masse brute (incluant la masse du
revêtement de zinc);
i) les dessins de montage doivent indiquer, à chaque position, les longueurs et diamètres des
boulons. La localisation des boulons à haute résistance doit être indiquée;
j) la disposition de toutes les membrures doit être telle qu'indiquée sur les dessins de
conception d'Hydro-Québec. Les lignes de centre, la distance entre celle-ci et les hauteurs
apparaissant sur les dessins d'Hydro-Québec doivent être indiquées;
k) la position des lignes de trusquinage, sur lesquelles les trous sont poinçonnés, est laissée à
la discrétion du fournisseur mais doit respecter les exigences de l'article 6.7.1, sauf
indication contraire sur les dessins.

B.4.2 Vérification

a) avant de commencer la fabrication, le fabricant doit soumettre au représentant d'Hydro-


Québec pour vérification, les dessins de détail et de montage;

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 46 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

b) la vérification des dessins d’atelier établit quatre statuts de vérification : aucun


commentaire, accepté tel que noté, corriger et resoumettre avant les travaux, refusé.
Contrairement à ce qui est mentionné à la SN-3.1, le statut accepté tel que noté permet de
débuter la fabrication sans avoir à resoumettre immédiatement les dessins. Ces dessins
seront corrigés lors de leur remise finale. Tout dessin sur lequel le fabricant effectue des
changements importants, non demandés par le représentant d’Hydro-Québec, doit être de
nouveau soumis pour vérification;
c) chaque lot de dessins soumis doit comprendre un nombre de dessins suffisant pour
permettre la compréhension de l'ensemble des travaux. Une période de deux semaines
doit être allouée au représentant d'Hydro-Québec pour leur vérification et leur retour au
fabricant;
d) lorsqu'un de ces dessins est révisé (même s'il ne doit pas être soumis de nouveau), le
numéro de révision doit apparaître à côté du changement effectué;
e) une fois toutes les modifications et corrections effectuées, le fabricant doit envoyer au
représentant d'Hydro-Québec les copies finales des dessins d’atelier en fournissant le
nombre de copie indiqué au tableau suivant pour accompagner les charpentes et supports
au moment de leur livraison :

Tableau B.1 - Copies de dessins d’atelier à fournir par le fabricant

Destinataire Format Quantité


Copie informatique
1
Chantier Format PDF
(Entrepreneur) Copie papier
2
pleine grandeur
Copie informatique
1
Chantier Format PDF
(Représentant Hydro-Québec) Copie papier
1
pleine grandeur

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 47 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Annexe C Essai au marteau pivotant

L'essai au marteau pivotant permet de déterminer l'adhérence du revêtement de zinc uniquement sur des
pièces de 3 mm d'épaisseur ou plus. Le marteau utilisé doit être conforme à la figure C.1.

L'essai doit se faire à plusieurs endroits sur toute la surface de la pièce. Si l'essai n'est pas réussi, deux
autres pièces doivent être sélectionnées et vérifiées. Lorsque l'une des deux échoue, le lot que ces pièces
représentent n'est pas conforme et doit être rejeté.

Le marteau doit être maintenu à la surface horizontale de la pièce (par la base pivotante), afin que sa tête
décrive un arc de cercle avant de frapper la surface. L'essai doit comprendre deux coups de marteau ou
plus, formant des marques parallèles espacées de 6 mm le long d'un axe commun. Aucune marque ne doit
être à moins de 12 mm de l'une des extrémités de la pièce.

Le revêtement qui s'écaille ou se décolle entre les marques n'est pas conforme. On ne doit pas tenir
compte du refoulement de métal de moins de 2 mm de largeur près des marques de marteau.

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 48 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Figure C.1 - Marteau pivotant

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins
d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.
- 49 - 2014-12
Spécification technique normalisée SN-31.101g

Annexe D Pliages des cornières

© Hydro-Québec et SEBJ, 2014


Toute reproduction ou diffusion de ce document, en partie ou en totalité, ou toute utilisation qui n’est pas pour les fins d’Hydro-Québec ou de la SEBJ est
prohibée, sans l’autorisation écrite et préalable d'Hydro-Québec ou de la SEBJ.

- 50 - 2014-12-16