Vous êtes sur la page 1sur 97

Cours Electrocinétique

PHY3
Licence L1
2007-2008

Charling Tao
04 91 82 76 01
tao @ cppm.in2p3.fr
C. Tao – Electrocinétique 2008
Evaluation: Moyenne
Organisation du cours + Examen final +TD
+ Note TP
marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3

tao@cppm.in2p3.fr Cours amphi


10 x 2h = 20h

TD TP OBLIGATOIRES
8x 2h = 16h 8 x 3h = 24h
- Exercices sur le cours, à - Préparation à l’avance nécessaire
préparer à l’avance - Mini-tests individuels notés en début de séance
Exercices corrects rendus par - Effectuez les manipulations en binômes
écrit donnent des points
- Rédigez un Compte-rendu
supplémentaires à la note finale,
(max=3pts) - Examen TP final individuel

C. Tao – Electrocinétique 2008


Organisation marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/

Préparez le TD0 pour mercredi (d’un cours à l’autre) en principe.


Ce sont des exercices pour vous, et une correction sera disponible sur
marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/TD0_corr.pdf en semaine 3. Vous pouvez
aussi les rendre à vos chargés de TD. Si vous avez des problèmes pour
les faire, c’est important de nous le faire savoir! Cela veut dire qu’il y a
une remise à niveau indispensable!
Exercices TD1 pour 1er TD , TD2 pour 2ème TD, etc…
Ils sont à préparer à l’avance, en priorité ceux marqués d’un P, et sont
corrigés en TD. En principe avec l’introduction en cours de la semaine qui
précède, vous devriez être capables de les faire. Vous aurez un bonus
pour l’examen si vous rendez les exercices (corrects) au début du TD à
votre chargé(e) de TD.

Les TP commencent la semaine 4 et sont obligatoires!


TPR1, entrée G, 3ème étage
C. Tao – Electrocinétique 2008
8 séances de Travaux Pratiques Obligatoires

Préparation indispensable!!!!
-par cours, TD et travail personnel
-Lire la documentation en introduction

- Format des compte-rendus


- Identification des composants
- Fonctionnement des appareillages
- Estimation des erreurs
- Méthodologie d’étude d’un filtre

C. Tao – Electrocinétique 2008


TP: Les Objectifs

- Vérification expérimentale des lois de physique introduites en


cours et TD
- Rendre plus concrètes des notions abstraites de courant, tension,
résistance, impédance, capacité, inductance, filtres
- Familiarisation avec les instruments de mesure
- Rédaction de compte-rendus des observations expérimentales
confrontées à votre analyse théorique
- Introduction aux concepts d’erreurs et d’incertitudes dans les
mesures.

C. Tao – Electrocinétique 2008


TP: Format des compte-rendus
- Motivations de l’expérience à faire:
- Schéma du circuit étudié avec
- l’emplacement des appareils de mesure, la masse
- la liste des éléments étudiés (valeurs, unités, tolérances)
-les noms des variables utilisés
- Tableau des mesures en précisant
- comment les mesures ont été faites et pourquoi par rapport
aux buts de l’exercice
- le pourquoi du choix des points de mesure
- Graphiques et présentation des signaux observés
- Valeurs déduites des mesures
- Confrontation avec la théorie:
- Conclusions
C. Tao – Electrocinétique 2008
Ne pas hésiter à poser des questions et
me ralentir quand je vais trop vite!!!

C. Tao – Electrocinétique 2008


Contenu du cours d’électrocinétique

1) Introduction: Définitions, loi d’Ohm et applications


2) Les circuits électriques : lois de Kirchhoff
3) Les réseaux linéaires
4) Théorèmes de superposition, Thévenin, Norton et Millmann
5) Régimes transitoires
6) Les circuits en courant alternatif
7) Réponse fréquentielle à une excitation
8) Théorie des filtres
9) Diodes et transistors
10) Retour et applications

C. Tao – Electrocinétique 2008


Cours I: Introduction à l’électrocinétique

- Electricité
- Lois de Coulomb et Charges électriques
- Interprétation atomique
- Courant électrique
- Tension électrique
- Puissance électrique
- Résistances
- Loi d’Ohm U = R I
- Effet Joule
- Générateurs
- Quelques applications

C. Tao – Electrocinétique 2008


Electricité
Electricité par contact connu des Anciens Grecs (600 av. JC)
Attraction magnétique observée dans des fragments de fer
près de Magnesia en Turquie (500 av. JC)

Benjamin Franklin (1706-1790): 2 types de charges:


convention de polarité positive ou négative
Modèle de fluide « feu électrique »

Oersted et Ampère:
le courant électrique produit une force magnétique
Faraday et Henry:
Des aimants produisent des courants électriques dans du fil
conducteur.
Maxwell (1831-1879) : concept de champ électromagnétique
4 équations unifiant: Electricité, Magnétisme et Optique

C. Tao – Electrocinétique 2008


http://www.allaboutcircuits.com/
Electricité statique
Fluide «négatif »

attraction attraction

cire
Tige de soie laine
verre Fluide « positif »

attraction

répulsion cire répulsion


Tige de verre soie
soie
Tige de verre Tige de verre
2 types de charges
Attraction des différents
Répulsion des semblables répulsion
répulsion
cire cire
C. Tao – Electrocinétique 2008 laine laine
Coulomb et la balance de torsion
(1736-1806) - Cage cylindrique en verre avec bande de
papier (graduation de 360 degrés).
- Plateau circulaire, en verre,
- Tube de même matière fixé
perpendiculairement.
- Bague de laiton où pivote un petit plateau.
- Sur ce plateau un cadran gradué en 360
degrés avec index point de repère
- Fil d'argent
- une aiguille en gomme-laque suspendue,
- une petite balle de sureau
- Le plateau en verre est percé d'une
ouverture circulaire par laquelle on introduit
verticalement dans la cage une tige de verre
avec une sphère de laiton et un bouton en
bois venant se positionner dans l'ouverture
du plateau.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Lois de Coulomb

http://www.patrimoine.polytechnique.fr/instruments/electricite/electrostatique/Coulomb.html

Première loi:
Les répulsions et les attractions entre deux corps
électrisés, varient en raison inverse du carré de la
distance.

Deuxième Loi:
A distance égale, ces mêmes forces "sont en raison
composée des quantités d'électricité que possèdent
les deux corps", c'est-à-dire, proportionnelles au
produit des quantités d'électricité répandue sur les
deux corps.

F = k q1 q2 /r2 k= 9 109 N.m2/c2


C. Tao – Electrocinétique 2008
Balance de torsion

Une sphère fixe de charge q1 fait face à une sphère de charge q2 fixée à
une tige mobile. La force exercée par la charge q1 sur la charge q2 fait
pivoter la tige ainsi que la fibre à laquelle elle est suspendue. En mesurant
l'angle formé par les deux positions du bras, on peut en déduire l'intensité
de la –force
C. Tao électrostatique.
Electrocinétique 2008
La balance de torsion
http://www.patrimoine.polytechnique.fr/instruments/electricite/electrostatique/Coulomb.html

On s'arrange pour que son axe et, celui de la sphère, corresponde


avec le zéro de la graduation de la bande circulaire, et avec le
plateau supérieur du tube. En retirant la tige, on électrise la
sphère à l'aide d'une machine électrostatique.
En la replaçant rapidement dans la cage, l'équipage mobile dévie
d'un certain angle par rapport à son axe et, après équilibre de ce
dernier, on effectue une rotation en sens inverse du cadran
supérieur de maintien du fil suivant quelques degrés.
En mesurant l'écart de déviation, Coulomb a réussi à établir une
première loi sur les répulsions et les attractions des
corps électrisés.
En reprenant l'expérience précédente, Coulomb retirant la sphère
électrisée, l'a mise en contact avec une autre, rigoureusement
identique, mais non chargée électriquement.
La replaçant dans sa cage, et après lecture des déviations,
Coulomb a établi une deuxième loi sur les quantités
C. Tao – Electrocinétique 2008 d'électricité que possèdent les corps électrisés.
Electrons Mot grec Elektron: ambre jaune - résine fossile
provenant de conifères, connu pour sa production
d'électricité statique lorsqu'on le frotte

Découverte attribuée à Joseph John Thomson (1897)


Mais idée de l'électron dans l'air depuis longtemps (Charles de Coulomb ou
Michael Faraday) : un courant électrique correspond à un déplacement de
corpuscules dotés d'une charge électrique.
L'électron fut d'ailleurs ainsi baptisé par anticipation, en 1874, par George
Johnstone Stoney, pour l’unité d'électricité qui est perdue lorsqu'un ATOME
(électriquement neutre) devient un ION (chargé positivement).
On découvrit plus tard que les électrons entrent effectivement dans la
composition des atomes, formant une sorte de nuage électrique tournant autour
du noyau.

Charge électron = -1,60217733(49) × 10-19 Coulomb


Masse de l’électron = 9,109 3826(16) × 10-31 kg

C. Tao – Electrocinétique 2008


Expériences de Thomson

Tube cathodique

On peut créer des électrons et les accélérer


Comme dans des appareils TV!

C. Tao – Electrocinétique 2008


La découverte de l’électron
(J.J.Thomson - 1897):
Tube à vide prévu pour étudier les décharges dans les gaz raréfiés.
On chauffe le filament qui constitue la cathode
C A

rayon cathodique = ?

C. Tao – Electrocinétique 2008


La découverte de l ’électron

• rayonnement matériel: arrêté par un écran


• dévié par un aimant
William Crookes(1878)

• dévié par un champ électrique

! Particules chargées négativement!


La mesure des déviations conduit à une estimation de q/m

C. Tao – Electrocinétique 2008


La découverte de l’électron

• q / m très grand: grande charge ou masse très petite?


• Expérience de la goutte d’huile (Millikan):

e = 1,602 10-19 C
qe = -e
me = mH / 2000!!!!

L’électron est une toute petite


partie de l’atome!

C. Tao – Electrocinétique 2008


Expérience de Millikan (1913)

Des gouttelettes d’huile chargées électriquement sont placées entre les


deux armatures électrifiées d’un condensateur.
On mesure leurs vitesses

C. Tao – Electrocinétique 2008


Expérience de Millikan
Principe
Le théorème de la quantité de mouvement donne l’équation du mouvement :
dv
m = qE - ( 4/3 π a3 )( ρ −ρ’)g - 6 π a η v
dt Poussée d’Archimède frottement
m = ( 4/3 π a3 ) ρ
À E fixé, le régime permanent est vite atteint (dv/dt = 0), et les gouttes tombent à
vitesse constante : qE - ( 4/3 π a3 )( ρ −ρ’)g
vE =
6 π a ηv
Si le champ électrique E est nul, on obtient la vitesse de chute libre :
( 4/3 π a3 )( ρ −ρ’)g
v0 =
6 π a ηv
Connaissant E, ρ, ρ’, g et η, il suffit de déterminer ces deux vitesses pour en déduire
le rayon a et la charge q
a = ( 9 v0 / 2( ρ − ρ’)g )1/2
! Charge électron=
q = 9π(v0 + vE)/U . ( 2 v0 η / ( ρ − ρ’)g )1/2
-1,60217733(49) × 10-19 C
C. Tao – Electrocinétique 2008 aujourd’hui
Expérience de Millikan

À E fixé, le régime permanent est vite atteint (dv/dt = 0), et les gouttes tombent à
vitesse constante :
qE - ( 4/3 π a3 )( ρ −ρ’)g
vE =
6 π a ηv
Si le champ électrique E est nul, on obtient la vitesse de chute libre :
( 4/3 π a3 )( ρ −ρ’)g
v0 =
6 π a ηv
Connaissant E, ρ, ρ’, g et η, il suffit de déterminer ces deux vitesses pour en déduire
le rayon a et la charge q
a = ( 9 v0 / 2( ρ − ρ’)g )1/2
q = 9π (v0 + vE)/U . ( 2 v0 η / ( ρ − ρ’)g )1/2

ρ ~ 800 kg/m3 , ρ’ = 1,29 kg/m3 , η ~1,8 10-5 Ns/m2

! Charge électron=
-1,60217733(49) × 10-19 C
C. Tao – Electrocinétique 2008 aujourd’hui
Représentations atomos signifie indivisible en grec.
atomiques
- -
-
- -
-
- - -
-
-
-
- -
- neutron
- - -
-
-
proton
Modèle du « pudding aux électron
raisins» d’électrons (Thomson)
• Le noyau
Il est constitué de A (nombre de Représentation de Rutherford (1909)
masse) nucléons
+ Z (numéro atomique) protons de L'atome comprend deux parties : un
charge électrique positive, noyau et des électrons en mouvement
+ (A-Z) neutrons de charge rapide autour de ce noyau. Cette
électrique nulle. représentation ressemble aux
planètes du système solaire en
• Le cortège électronique mouvement autour du Soleil.
Il est constitué de Z électrons de
charge électrique négative qui
C.gravitent autour2008
Tao – Electrocinétique du noyau.
Convention de charge

Au repos un atome est globalement neutre,


le nombre d’électrons est égal au nombre de protons.
Sous l’action d’excitations, un atome peut perdre ou gagner
des électrons: il y a ionisation de l’atome

http://phys.free.fr/ions.htm

Les électrons ont une charge


Les protons et les ions ont négative =- 1,602 10-19 C
une charge positive, il
manque des électrons Les corps chargés
à l’atome neutre! négativement ont donc un excès
d’électrons.

Conservation de la charge électrique totale:


pas de création ou destruction de charges, mais
répartition différente dans l’espace
C. Tao – Electrocinétique 2008
Courant électrique

Le courant électrique qui traverse un conducteur correspond à un


déplacement de porteurs de charges électriques.

C'est Ampère (1821) qui a fixé


arbitrairement le sens du courant
car il ne connaissait pas la nature
des charges en mouvement. La
convention est restée!

Les métaux sont conducteurs d'électricité.


Les porteurs de charges mobiles sont les électrons libres.
Ils se déplacent dans le sens inverse du courant conventionnel !
c'est à dire, ils se déplacent de la borne négative du générateur
vers la borne positive.

C. Tao – Electrocinétique 2008


André Marie Ampère
Physicien et mathématicien français
(Lyon, 1775 - Marseille, 1836)
• En 1820, le physicien danois Oersted observe la déviation d'une aiguille aimantée près
d'un courant électrique. Arago reproduit cette expérience devant l'Académie quelques
temps plus tard. Ampère se penche alors sur ce phénomène et, en une semaine, en
propose une explication.
• Il découvre ensuite la source des actions magnétiques dans un courant, étudie les
actions réciproques des aimants et démontre que deux courants fermés agissent l'un sur
l'autre.
• Il est également le précurseur de la théorie électronique de la matière en émettant
l'hypothèse de l'existence du courant « particulaire ».
• En 1827, il synthétise ses découvertes dans son ouvrage Sur la théorie mathématique
des phénomènes électrodynamiques uniquement déduite de l'expérience.
• Se basant sur ses théories, Ampère met également au point plusieurs appareils comme
le galvanomètre, le télégraphe électrique et l'électroaimant.
• Créateur du vocabulaire de l'électricité (il invente les termes de courant et de tension),
Ampère apparaît aujourd'hui comme l'un des plus grands savants du XIXe siècle, père
d'une branche entière de la physique.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Electrons libres
Chaque atome de métal porte au moins un électron peu lié au noyau. Cet
électron peut passer d'un atome à un autre, ces électrons "mobiles" sont
appelés électrons de conduction ou électrons libres.
http://www.ac-orleans-tours.fr/physique/phyel/trois/pagato/atom.htm

* Lorsque le circuit électrique


* Lorsque le circuit électrique
dans lequel est inséré un métal,
dans lequel est inséré un métal,
est FERME alors le mouvement
est OUVERT alors le mouvement
des électrons libres est ordonné,
des électrons libres est
ils se déplacent tous dans le
désordonné (ils se déplacent en
même sens de la borne négative
tous sens et le mouvement global
du générateur vers la borne
est nul)
positive.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Courant électrique dans les liquides

Pas d’électrons libres dans les liquides.


Les charges électriques qui conduisent le courant sont portées par
les ions (du grec : « allant »?)
M. Faraday
(1791-1867)
Ions monoatomiques
Lorsqu'un atome perd ou gagne un ou plusieurs électrons, il devient alors un
ION. C'est une particule électriquement chargée possédant le même noyau
que l'atome correspondant.
L'ion est soit électrisé positivement, c'est un ion positif (il a perdu un ou
plusieurs électrons) ou négativement c'est un ion négatif (il a gagné un ou
plusieurs électrons), eg Na+, Cl- dans un solution salée.
Ions polyatomiques : C’est un groupe d’atomes qui perd ou gagne un ou
plusieurs électrons, eg l’ion nitrate NO3-

C. Tao – Electrocinétique 2008


Etiquette d’eau minérale

* Ion calcium Ca++ positif. L'atome a


perdu 2 électrons
* Ion magnésium Mg++ positif . L'atome
a perdu 2 électrons
* Ion sodium Na+ positif. L'atome a
perdu 1 électron
* Ion potassium K+ positif. L'atome a
perdu 1 électron

C. Tao – Electrocinétique 2008


Electrolyse d’une solution d’eau salée

Lorsque le circuit est fermé :


* Les ions chlorure se dirigent vers l'anode
(électrode reliée au + du générateur).
* Les ions sodium se dirigent vers la cathode
(électrode reliée au - du générateur).
* Il se produit des dégagements gazeux au niveau
des électrodes à l'intérieur de l'électrolyseur (cuve
contenant la solution)
* Les électrons libres circulent dans les
connexions.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Analyse microscopique
A l’échelle microscopique, agitation thermique désordonnée:
Les ions oscillent de leurs positions d’équilibre, les nœuds du réseau
cristallin. Les électrons dont des porteurs de charge liés à un atome
déterminé ou des porteurs de charge libres.
Dans un cristal conducteur, comme par exemple un métal, les électrons
de conduction, libres de se déplacer sont animés d’un mouvement
aléatoire d’agitation,
Energie ε d’un électron individuel est de quelques eV
ε = ½ mu2
masse de l’électron = 9,1 10-31 kg ! vitesse u individuelle ~ 106 m/s

1) u est grand mais non relativiste !


c= 3 108 m/s
2) Longueur d’onde associée: λ = h/p = h/mu = 7 10–10 m
h= 6.62 10-34 J.s
Constante de Planck ~ ordre de grandeur des distances entres atomes
! Mécanique quantique pour bien comprendre!
C. Tao – Electrocinétique 2008 Principe d’incertitude de Heisenberg et loi de Broglie
Modèle de conduction électrique dans les métaux
En l’absence d’un champ électrique, le
mouvement des porteurs est complètement
E
aléatoire.
u0
Sous l’action d’un champ électrique, il se
F= m du/dt = q E produit une « dérive », qui est à l’origine du
courant électrique!
Dans une très petite région autour d’un point M et sur une faible durée, on peut
assimiler E à un champ uniforme indépendant du temps. Pour un porteur de vitesse
u0 à l’instant t après une collision, on a : u = u0 +q E t /m.
A un instant t quelconque, la vitesse moyenne des porteurs est la vitesse moyenne
spatiale <u> autour de M des vitesses de tous les porteurs v= <u>= <u0>+q E <t >/m.
On admet que les vitesses u0 sont distribuées de manière aléatoire < u0 >=0
Et v = q E <t >/ m = µ E , où µ=qτ/m est appelée « mobilité des porteurs »

D’un point de vue macroscopique: établissement d’une vitesse limite


constante proportionnelle à la force qE appliquée
C. Tao – Electrocinétique 2008
Analyse macroscopique
Observation de déplacements de charges à l’échelle macroscopique
- Force mécanique : eg, frottement de 2 corps
- Champ électrique: les porteurs de charge sont globalement
entraînés, soit dans le sens du champ (charges positives), soit en
sens contraire du champ (charges négatives).
+ + + + + +
eg, condensateur
E
- - - - - -

Attention: monde à 3 vitesses !!!


1) Vitesse de la lumière= vitesse d’établissement du champ électrique= 3 108 m/s
2) Vitesse individuelle des électrons = 106 m/s ~ eV atomiques
3) Vitesse d’ensemble des porteurs libres = vitesse moyenne faible ~ 104 m/s

C. Tao – Electrocinétique 2008


Electrocinétique
Une charge électrique est associée à un champ électrique
(cf cours électrostatique et électrodynamique).
Quand une charge se déplace (cours Electrocinétique), elle provoque un
changement de charge localement.
Le courant électrique au travers d'une surface, est définie comme la
variation de charge par unité de temps:
I = ∆ q /∆ t
et a pour unité l'Ampère (A)

Electrocinétique~ Introduction à l’Electronique


Difficile de donner une définition exacte et de circonscrire les domaines
Ensemble des techniques et des sciences utilisant les propriétés des
courants d'électrons et, plus généralement, de certaines particules
chargées en vue de saisir, de traiter, et de transmettre des données.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Concept de Résistance et loi d’Ohm
Lorsque des électrons se déplacent dans de la matière, ils vont faire des
collisions avec les atomes. Les électrons sont freinés. La matière oppose donc
une certaine "résistance" au passage des électrons.

L'unité de la résistance est l'Ohm ( Ω)

Lorsqu'on applique
- une tension U aux bornes d'un conducteur,
-un courant I circule.
Le rapport entre le courant et la tension est
précisément définie par la résistance R du
conducteur, selon la loi d'Ohm.

Loi d’Ohm Georg Ohm


Physicien allemand
U= R I (Erlangen, 1789 - Munich, 1854)

C. Tao – Electrocinétique 2008


La loi d’Ohm

Les premiers travaux d'Ohm en électricité datent de 1825.

En étudiant les forces électromagnétiques produites par le passage du


courant dans un fil, il découvre que leur intensité est proportionnelle à la
longueur du conducteur.

Ohm énonce une loi qui porte aujourd'hui son nom selon laquelle le courant
électrique est proportionnelle à la tension (ou la différence de potentiel)

I = G U Conductance G en
Siemens(S) ou Mho
! G=1/R

Avec les lois élaborées par André Ampère au même moment,


la loi d'Ohm marque le premier pas vers une description théorique
des phénomènes électriques.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Limites de la Loi d’Ohm U=RI

Elle est en défaut quand


1) E est trop intense: le nombre des porteurs de charge peut augmenter avec
le champ. C’est un effet d’avalanche qui se produit dans certains systèmes
(tubes à gaz, diodes régulatrices de tension). Le comportement n’est
pas Ohmique. On a des caractéristiques U=f(I) non linéaires
2) Si la variation de E dans le temps est rapide (par rapport à τ)
Pour du cuivre, τ ~2 10-14 s, cela correspond à une fréquence de 5 1013 Hz ~
longueur d’onde λ ~ 6µm (dans l’IR). Donc pour le cuivre, la loi d’Ohm est
valable dans tout le domaine électrotechnique et radioélectrique. C’est le cas
pour la plupart des métaux

C. Tao – Electrocinétique 2008


Validité de l’approximation des régimes quasi-
permanents (ARQP)

• En général, les dimensions des circuits électriques sont faibles


devant la longueur d’onde des signaux émis par les générateurs. eg
- 10 MHz correspond à λ = 30m, λ= c/fréquence
= 3 108 [m/s]
- 50Hz (réseau électrique), λ =6000 km.
/fréquence[Hz]
On peut montrer que l’ARQP est valable.
Mais quand les dimensions des circuits deviennent importantes, ou quand les
fréquences sont élevées,
eg, télécommunications spatiales 10GHz(radar) λ = 3cm,
on ne peut plus négliger les phénomènes de propagation

C. Tao – Electrocinétique 2008


Approximation des Régimes Quasi-
Permanents ???

Phénomènes de
propagation importants ARQP valable
Taille << λ

appareil
C. Tao – Electrocinétique 2008
Différents types de comportements

Les conducteurs sont des matériaux qui ont des résistances relativement
faibles, eg les métaux.

Dans les isolants, il n'y a pas de déplacement de porteurs de charges car il


n’y a pas d’électrons libres. Ils ont de fortes résistances.

Les semiconducteurs: des matériaux très faiblement conducteurs comme


le Germanium ou le Silicium peuvent devenir conducteurs sous certaines
conditions (dopants) et ont un comportement particulier (eg, résistance non
constante)

Les supraconducteurs sont des substances qui ont des résistances nulles
en dessous d'une certaine température.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Métal Résistivité ρ (ohm.mètre x 10-9) Résistivité des
Aluminium 30 matériaux
Argent 16
Bronze 50
Constantan 500 Pour caractériser un matériau sur sa capacité à laisser
Cuivre recuit 17 passer le courant, on utilise la résistivité.
Cuivre écroui 18 Elle s'exprime en ohm.mètre et non en ohm/mètre.
Duralumin AU4G 50
Etain 142 Résistance d'un conducteur
Fer 104
Ferro-Nickel 738 R= ρ L/S
Laiton 60
Maillechort 300 La résistivité dépend de la température. Un
Magnésium 43 exemple typique est la résistance du filament en
Manganin 467 tungstène d'une ampoule dont la résistance à chaud
Mercure 940 est nettement plus élevée qu'à froid.
Nickel 130
Or 22 A l'inverse, lorsque la température du conducteur
Platine 94 descend au alentours du zéro absolu sa résistance
Plomb 207 s'annule presque. Ce phénomène de la
Tantale 165 supraconductivité dépend du matériau employé.
Zinc 59
C. Tao – Electrocinétique 2008
Résistances bobinées

Elles sont généralement réalisées en bobinant


un fil résistant en cupronickel sur un mandrin
isolant et résistant à la chaleur.
Principale application : résistances de
puissance ou de chauffage

C. Tao – Electrocinétique 2008


Résistances Code des couleurs
2 types principaux:
Couleur valeur
Résistances métalliques
argent -2
or -1
noir 0
marron 1
rouge 2
Résistances orange 3
au carbone
jaune 4
vert 5
bleu 6
1er chiffre, 2ème chiffre, violet 7
multiplicateur et tolérance gris 8
blanc 9
C. Tao – Electrocinétique 2008
Nouvelles résistances

6 couleurs
1er, 2ème, 3ème chiffre
Multiplicateur
Tolérance
Changement de résistance par °C

Que faire si vous n'êtes pas


certain(e) de votre lecture ?

C. Tao – Electrocinétique 2008


Mesurer la résistance avec un Ohmmètre !
Cf TP

C. Tao – Electrocinétique 2008


Code Couleur des Résistances

Ne Mangez Rien Ou Je Vous Bats Violemment, Gros Beta

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

C. Tao – Electrocinétique 2008 Merci à Gaëlle pour ce mnémonique!


Influence de la dilatation d’un conducteur sur la
résistance

La résistivité d’un conducteur dépend de la température en Celsius θ= Τ− Tabs


ρ= ρ0 (1+a θ)
Le coefficient a est de l’ordre de 1/250 à 1/300 pour des métaux purs
(~1/Tabs = 1/273.15)
! R = R0 (1+ θ/273.15)
Le coefficient de dilatation linéique λ donné sur les résistances, n’ est pas égal
à a, mais est de l’ordre de 50 ou 100 ppm, donc plus petit.

R = R0 (1+ a θ)/(1+λ θ)

Son effet sur R est bien souvent négligeable par rapport à celui de a!
Pourquoi est-il indiqué sur les nouvelles résistances???

C. Tao – Electrocinétique 2008


Travail d’une charge électrique et tension électrique
A+ + + + + +
Soit une charge positive dans un
champ électrique E. Elle subit une E
force F= q E, qui produit un travail - - - - -
lors du déplacement de la charge. B-
On peut définir la tension U entre A et B
Le travail W nécessaire pour comme le travail par unité de charge
déplacer cette charge d'un point A nécessaire pour déplacer une charge du
vers un point B ne dépend pas du point A au point B dans un champ
chemin suivi, mais dépend électrique: U= W/q
- du champ électrique L'Unité est le Volt avec 1 V = 1 J/C
- de la charge W ∝ charge. (Joule/Coulomb).
La tension U est appelée différence
- du point de départ A
de potentiel entre A et B.
- du point d'arrivée B. (Attention: ne pas confondre avec l‘énergie
potentielle d'une masse dans un champ de
gravitation qui se mesure en Joules)
C. Tao – Electrocinétique 2008
Puissance électrique
La puissance est définie comme la quantité d’énergie délivrée par
unité de temps:

P = W / ∆t = U I
L'unité de puissance est le Watt. 1 W= 1 J/s = 1 V.A
Mécanique: travail pour lever un poids en présence de gravité.
Plus le poids est lourd et/ou plus la hauteur est grande, plus de travail.
La puissance mesure la « rapidité » avec laquelle le travail est fait.

La puissance d’un moteur de voiture est mesurée encore


en CV.
Les fabriquants de moteurs à vapeur ont quantifié les capacités de
leurs machines avec la source de puissance la plus communément
utilisée à l’époque: le cheval!
1 CV = travail d’un cheval en 1 minute = lever 330 livres de
100 pieds en 1 minutes (J. Watt, arbitraire) ~ 745,7 W
C. Tao – Electrocinétique 2008 http://www.yfolire.net/sais/scien_c3.htm
Mathématicien et ingénieur écossais
James Watt (1736 - 1819)

•Améliorations à la machine à vapeur: une étape


clé dans la révolution industrielle
• Introduction du cheval-vapeur pour comparer la puissance
fournie par les machines à vapeur, sa version de l’unité étant
équivalente à 550 livres-pied par seconde (environ 745,7
watts).
• Plusieurs autres inventions, dont un appareil pour copier les lettres

Controverse
-Opposé à l’utilisation de vapeur à haute pression, et certains considèrent qu’il a freiné le
développement technique de la machine à vapeur par d’autres ingénieurs, jusqu’à ce que
ses brevets expirent en 1800.
-Interdiction faite à son employé William Murdoch de travailler avec de la vapeur à haute
pression pour ses expérimentations sur la locomotive à vapeur, a retardé le développement
et l’application de cette invention. -Avec son partenaire Matthew Boulton, il s’est battu
contre des ingénieurs rivaux comme Jonathan Hornblower qui a essayé de développer des
machines qui échapperaient à ses brevets généraux.
-Excellents hommes d’affaires ==> ont fait fortune mais …
C. Tao – Electrocinétique 2008
Calcul de puissance électrique

U=RI=E
! I = E/R = 18 [V]/ 3[Ω] = 6 [A]

P = U I = E I = E2/R
! P = 18 [V]*6[A] = 108 [W]

P = U I = R I2 = U2/R

C. Tao – Electrocinétique 2008


Effet Joule

Les électrons sont ralentis par des collisions sur les atomes qui
récupèrent l‘énergie cinétique perdue par les électrons sous forme
d’énergie de vibration.
La matière se chauffe: c'est l'effet Joule. Tous les appareils
électriques chauffent quand ils sont branchés.
Parfois cet effet est désirable. EXEMPLE ?

L‘énergie thermique dégagée par une résistance


R parcourue par un courant I est définie par:

E= P.t = UI t= R I2 t
(sèche-cheveux, radiateurs, …)

C. Tao – Electrocinétique 2008


James Joule
Physicien anglais (1818-1889)
• Intéressé initialement par les moteurs électriques et leur efficacité
• Mesure la loi de Joule Energie dissipée en Chaleur = RI2t
• Montre que du mouvement peut produire de la chaleur
• Montre l’équivalence énergie mécanique /thermique par des
expériences avec des poids attachés à des roues à aubes

L’énergie hydraulique est


transformée en énergie mécanique :
la roue à aube peut actionner un
système mécanique

C. Tao – Electrocinétique 2008


Hermann von Helmholtz

Physicien allemand (1821-1894)


- a étendu les résultats de Joule* en principe général.
- Il a montré les relations entre la chaleur, la lumière, l’électricité
et le magnétisme en les considérant comme manifestations d’une
même force

Le rêve du physicien théoricien : l’Unification des forces


- a introduit le concept de « conservation de la « force »,
aujourd’hui connu comme
principe de « conservation de l’énergie »

- Physique de la perception : vision, musique

C. Tao – Electrocinétique 2008


Quelques exemples d’effets électriques

1) Foudre
2) Moteurs électriques
3) Réponse des neurones

C. Tao – Electrocinétique 2008


La foudre (TD0)

Un nuage porte une charge de 30 Coulombs. La tension entre ce nuage


et le sol vaut 5 Millions de Volts. Ce nuage se décharge en une
milliseconde

a) Combien d‘électrons la foudre a-t-elle déplacé entre le


ciel et la terre?
b) Quel est le courant moyen de l‘éclair?
c) Quelle est l‘énergie de l‘éclair?
d) A la combustion de quelle quantité de bois (16 Millions
de joules par kilogramme brûlé) correspond l‘énergie de
cet éclair?
e) Si cet éclair frappe un homme (de 70 kg), est-il évaporé?

C. Tao – Electrocinétique 2008


Moteur électrique (TD0)

Un moteur électrique fonctionnant sous 230 V est parcouru par


un courant de 4A. Son rendement est de 93%.
a) Quelle puissance mécanique fournit ce moteur?
b) Quelle est la résistance totale de ce moteur en fonctionnement?
c) Quelle est la résistance interne de ce moteur?
d) Quelle quantité de chaleur perd ce moteur par heure de
fonctionnement?

C. Tao – Electrocinétique 2008


Unités cellulaires de relais et
Neurones d’interprétation de signaux
situés dans le système nerveux
en un nombre approximatif de 25
milliards à la naissance d’un être
humain
Ils sont composés d’un corps cellulaire appelé le soma, où se situent le noyau
et toute la machinerie cellulaire, et d’extrémités telles que les dendrites et
l’axone (Schmidt, 1985).
C’est le noyau qui est le site de la réaction L'influx se dirige vers corps
cellulaire
d’atteinte ou non du seuil lorsque le neurone
est stimulé et l’axone est la portion en extrémité
qui fait le lien avec d’autres neurones,
d’où la notion de relais, par le biais Corps cellulaire
des dendrites des autres neurones.
Noyau
Dendrites Axone

Axone, l'influx s'éloigne du


C. Tao – Electrocinétique 2008 corps cellulaire
Axone géant du calamar
Fonctionnement des neurones
Les neurones envoient des messages électrochimiques.
Les ions du système nerveux:
Sodium Na+, Potassium K+,
Calcium Ca++, Chlore Cl-,
quelques molécules de protéines chargées -,

La membrane de la cellule ne Dans la A l’extérieur


cellule de la cellule
laisse pas passer tous les ions Neurone
avec la même perméabilité
Au repos les ions potassium (K+) passent facilement, mais les ions
chlores (Cl-) et sodium ions (Na+) ont plus de mal. Les molécules de
protéines (A-) sont complètement bloquées. A l’équilibre, on mesure
un potentiel au repos de -70 mV. Il y a davantage de K+ à l’intérieur et
de Na+ l’extérieur, au repos.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Déclenchement d’un signal par stimulus

Fonctionnellement, lorsque des facteurs externes (des


hormones, des neurotransmetteurs, une odeur, le toucher,
etc.) viennent en contact avec les récepteurs situés sur la
surface des dendrites du neurone

Il y a modification physico-chimique dans le soma de la


cellule et atteinte ou non du seuil d’inactivité de la cellule
neuronale

Ce qui va provoquer l’activité de celle-ci si le seuil est


atteint et va activer d’autres neurones par la libération de
neurotransmetteurs à l’extrémité de son axone.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Signal émis par un neurone

Quand le potentiel de la membrane


atteint le seuil de –55mV, le neurone
va déclencher une impulsion
provoquée par la présence des ions
dans la cellule, qui change le potentiel
électrique

http://faculty.washington.edu/chudler/introb.html

C. Tao – Electrocinétique 2008


Une modélisation possible du fonctionnement
de neurones (circuit équivalent)

C. Tao – Electrocinétique 2008


Circuits électriques

Un circuit électrique est une association de générateurs et de


récepteurs qui échangent de l'énergie
Le générateur est le composant qui fournit l'énergie électrique au
reste du circuit
Les récepteurs transforment l'énergie

On trouve plusieurs sortes de courant électrique :


- Le courant continu
- Le courant alternatif
- Le courant redressé

C. Tao – Electrocinétique 2008


Courant continu: Générateurs
La pile de courant, la batterie, ou l'accu

Dans le schéma 1,
le "+" est le trait le
PLUS long

Courant redressé : la dynamo

Courant alternatif: l’alternateur


Un aimant tourne entre deux bobines de
fil, au bout desquelles on récupère le
courant alternatif.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Exemples de tension électrique
- Une pile de 1,5 V a une
tension continue de 1,5 V
entre ses 2 bornes

- Entre les 2 bornes d'une


prise électrique, circule du
courant alternatif.
La tension moyenne est de
220 V en Europe, 110 V aux
Etats-Unis.
La troisième borne au centre est
à la masse et est présente pour
C. Tao – Electrocinétique 2008 des raisons de sécurité.
Pile électrique

Deux matériaux conducteurs différents, appelés électrodes, sont séparés


par un produit conducteur (l'électrolyte)
Cet assemblage créé une réaction chimique au court de laquelle
s'effectue un déplacement d'électron de la borne "-" (électrode en zinc)
vers la borne "+" (crayon de charbon).
C'est ce déplacement d'électrons qui crée le courant électrique, qui par
convention, va dans l'autre sens....
La capsule de laiton, placée à
l'extrémité de l'électrode + permet un
bon contact.
La cire d'obturation, la rondelle de
carton et l'embouti de carton
maintiennent cette électrode tout en
l'isolant du tube de zinc, qui est le
contour de la pile et qui joue le rôle de
la deuxième électrode.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Volta et la pile
Alessandro Volta (1745-1827) empila des rondelles de zinc et
de cuivre séparés par une rondelle de tissu imbibé d'eau salée
(zinc-tissu-cuivre;zinc-tissu-cuivre...) et s'aperçut que cela produisait du
courant électrique, d'autant plus fort que sa PILE était haute...
La pile était née et le nom est resté...
La punaise est en laiton, le trombone, en
fer; ce sont deux métaux différents.
Plantez-les dans un citron. Vous avez
obtenu une pile électrique dons les deux
bornes sont la punaise et le trombone.

Pour vous rendre compte qu'il y a bien un courant


électrique, prenez le trombone et la punaise, que
vous pouvez remplacer par un fil de cuivre. Après les
avoir retirés du citron, relier et mettre en contact
les métaux avec le bout de la langue SANS FAIRE
TOUCHER L'AUTRE EXTRÉMITÉ DES MÉTAUX.
Vous sentirez un léger picotement, comme lorsque
vous testez une pile de lampe de poche (4,5 V) en
C. Tao – Electrocinétique 2008 mettant les deux lamelles sur la langue.
Différentes piles

Une pile est POLARISÉE : il y a un "+" et un "-". Il ne faut pas


se tromper, sinon, votre appareil ne fonctionnera pas, ou pire,
sera détérioré.
- Les piles de 1,5 V, les "piles rondes", qui sont "petites" ou
"grosses". Le "+" est le coté qui a la petite bosse.
- Les piles de 4,5 V, les "piles plates" des lampes de poche. Le
"+" est repéré par la broche la moins grande. Une pile de ce
type est constituée simplement de... 3 piles rondes (soit 1,5 V
la pile) reliées en série.
- Les piles de 9 V, les "piles carrées". Le "+" est alors repéré
par la borne ronde.

Ces piles NE SE RECHARGENT PAS, il y a des risques de


détérioration, voire d'explosion.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Piles rechargeables/ Batteries
Ces générateurs ont le même aspect extérieur que les piles, les
différentes tensions sont les mêmes, mais ils ont l'avantage de
pouvoir être rechargés.
Il y a une deuxième unité qui permet de caractériser un accu :
c'est l'Ampère-heure (Ah), qui correspond a la capacité de
l'accu. Par exemple, un accu de 1 Ah peut fournir un courant de
1 Ampère pendant 1 heure (donc, 2 Ampères pendant 1/2 heure,
ou 0,5 Ampère pendant 2 heures...)
Pour recharger correctement un accumulateur, il faut le faire
traverser par un courant égal au dixième de sa capacité pendant
10 heures. Par exemple, pour recharger un accu de 2 Ah, il faut
envoyer du courant de 0,2 Ampère pendant 10 heures.
Pile Batterie
Les batteries sont
simplement des regroupement
de piles ou d'accumulateurs.
C. Tao – Electrocinétique 2008
Les condensateurs Comme la résistance, le
condensateur est un
• Il se caractérise essentiellement par sa composant passif.
capacité dont l'unité est le Farad. Il a
pour effet de s'opposer aux variations de
tension à ses bornes.

Le courant électrique
On obtient une relation de proportionnalité
charge le condensateur
entre la tension aux bornes du condensateur
et la quantité d'électrons qu'il contient :
Q=C.U
avec Q charge du condensateur (quantité
d'électrons qu'il contient),
C capacité du condensateur en Farad (F)
et U la tension à ses bornes.

Le condensateur se décharge dans la résistance


jusqu'à ce que la tension à ses bornes soit nulle.

Symboles courants

C. Tao – Electrocinétique 2008


Les bobines
L'inductance d'un circuit électrique est un coefficient qui traduit le fait
qu'un courant traversant le circuit crée un flux d'induction. L'inductance
est égale au quotient de ce flux par l'intensité de ce courant.
symboles

L'unité de l'inductance est le Henry (H).

Par extension, on désigne par « inductance » tout circuit électrique ou


composant électronique qui par sa construction par ses propriétés a
une certaine valeur d'inductance.

Ces composants sont des bobines,


parfois appelées « inductances » par abus de langage

C. Tao – Electrocinétique 2008


« Lois d’Ohm » pour les
condensateurs et bobines

•U =RI
• Q = C U avec I=dQ/dt
• U = L dI/dt

Dans la réalité, on a une combinaison de résistances, de


capacités et d’inductances, dans la mesure où il n’existe pas
d’inductances ou de capacités pures!

C. Tao – Electrocinétique 2008


Types de condensateurs
http://perso.wanadoo.fr/e-lektronik/LEKTRONIK/C2.htm#C22
Non-polarisés
Polarisés

- condensateurs électrochimiques,
- modèles au tantale, sous forme
miniature ("tantale goutte")
Céramique, papiers, mica, ou à - ou sous boîtier métallique.
film plastique
grande variété de formes et . connexions + et -
de caractéristiques. . valeurs de capacité très grandes :
4700µF, voire 10000 ou 22000 µF.
tolérances rarement
meilleures que 10% tolérance > 20%
C. Tao – Electrocinétique 2008
Condensateurs polarisés

En général, marquage explicite

C. Tao – Electrocinétique 2008


Capacités des condensateurs non polarisés
Code couleur (obsolète?)
Céramiques (faibles capacités)

Types MKT « Milfeuil »


Valeur Tolérance Tension de service
3p3 3,3 pF F 1% en clair
33p 33 pF G 2%
330p 330 pF H 2,5 %
n33 330 pF J 5%
33n 33 nF K 10 %
330n 330 nF M 20 %
µ330 330 nF
3µ3 3,3 µF
condensateur MKT 400 V.
33µ 33 µF
Capacité: 0,33 µF
Tension de service: 400 V
C. Tao – Electrocinétique 2008 Tolérance: lettre K (10 %)
Codes Condensateurs

Condensateurs non polarisés:


série de 3 chiffres xyn suivis d’une lettre (parfois J ou K)
Le condensateur a une capacité C = xy 10n pF
eg, 103K correspond à: 10 103 pF = 10 nF
474J 47 104 pF = 0,47 µF

C. Tao – Electrocinétique 2008


Inductances, bobines, self

C. Tao – Electrocinétique 2008


Lois d’ Induction de Faraday

Φ B = ∫ B. d A
B
N S
v dΦ B
e=−
dt
Le mouvement de l’aimant induit un
flux magnétique variable avec le
B temps.
S N
v NB: un champ magnétique variable
peut aussi être produit par un
courant variable dans une boucle
proche

C. Tao – Electrocinétique 2008


Self-Inductance
• Le champ magnétique produit par le courant
dans la boucle est proportionnel au courant.
I B ∝I
• Le flux est aussi proportionnel au courant

• Inductance L = constante de proportionnalité

dΦ B dI
e=− = −L
dt dt
On peut aussi définir l’ inductance L, avec la loi de Faraday
en terme de fem induite par le courant

Wb T m2
L’unité d’inductance: henry 1H =1 =1
A A

C. Tao – Electrocinétique 2008


Courants de Foucaut (Eddy)

B Variable
Des “courants de Foucaut” peuvent
être induits dans des pièces
métalliques
I induit

eg, un champ magnétique B variable (courant alternatif dans l’aimant)


induit un courant dans le conducteur, entre les pôles de l’aimant.

Ces courants chauffent le métal. Cela peut créer de sérieux


problèmes de pertes d’énergie dans les transformateurs!,

C. Tao – Electrocinétique 2008


Réduction des Courants de Foucaut

Les coeurs en acier de transformateurs


sont construits à partir de fines (~1 mm)
lamelles d’acier, collées ensemble.
La colle isolante confine les boucles de
courant dans chaque lamelle. Cela réduit
la puissance de dissipation.

On peut aussi utiliser de la ferrite (oxyde de fer)


pour sa haute perméabilité µr et résistivité

C. Tao – Electrocinétique 2008


Freinage par courants de Foucaut

Expérience: Essayez de tirer


brusquement une feuille de
cuivre d’entre les pôles d’un
aimant permanent!

Le mouvement de la feuille induit un champ électrique E (Lorentz) sur


la partie à l’intérieur du champ magnétique, et produit un courant.
La vitesse de dérive de ce courant à son tour crée un champ électrique
qui induit dans le métal une force de résistance au mouvement initial.

C’est le principe utilisé pour le freinage par disques


électromagnétiques installés dans des poids lourds.

C. Tao – Electrocinétique 2008


Self-inductance
Pourquoi L est-elle une quantité utile?
Relation à l’énergie totale stockée dans le champ magnétique
du circuit
1
Um = L I2
2
Lors de lӎtablissement de I , on a une fem finie:
∂Φ B ∂I
=L = −ε the 'back emf'
∂t ∂t

La source de I produit un travail contre ε


∂U m ∂I
= εI =LI and
∂t ∂t
Um I
1
∫ U m = L ∫ I dI =
2
L I2 = Um
0 0

C. Tao – Electrocinétique 2008


Calculs de self-inductance

Calculs précis de L en général difficiles


Dépendent de l’épaisseur du fil (B fort proche du fil)

Cas du solénoïde: Première


approximation
un tour
N
B = µ0 I
l
D’où N2A
Φ B = NAB = µ0 I
l

Et ΦB N2A
L= = µ0
I l

Résultat à environ 20%, néglige effets de bords

C. Tao – Electrocinétique 2008


Calculs de self-inductance

N2A 2 Perméabilité µ0
L = µ0 = µ0n A l unités H/m
l
L proportionnelle à n2 et volume du solénoïde

Exemple: solénoide de longueur 10 cm, surface 5 cm2, avec


100 spires: L = 6.28×10−5 H
Fil de diamètre 0.5 mm 100 spires en une seule couche
10 couches augmenteraient L d’un facteur 100.
Ajouter un coeur en fer ou ferrite, augmenterait L aussi
d’un facteur 100

C. Tao – Electrocinétique 2008


Perméabilités magnétiques µ = µo x µr = 1,256 x 1 = 1,256 µH / m

C. Tao – Electrocinétique 2008


Energie magnétique d’un solénoïde

Cas d’un solénoïde: B = µ0 nI ΦB


L= = µ0 n 2 Al
I
2
1 2 1 2  B  BH
Um = LI = µ 0 n Al   = Al
2 2  µ0n  2

Energie par Um BH DE
unité volume um = = c.f, ue =
dans le champ Al 2 2

C. Tao – Electrocinétique 2008


Inductances mutuelles - Transformateurs

Courant I1 avec N1 spires:


crée flux B relié avec
bobine 2 avec N2 spires.
Inductance mutuelle M2 1
/! induction ΦB2

Φ B 2 = L2 I 2 + M 2 1 I 1
M2 1—Inductance mutuelle des bobines

ΦB1 = L1 I1 + M12 I2 M 12 = M 21
ur uur
∫ H ⋅ ds. = H1l = N1 I1
µr µ0 N1 I1 µ r µ0 N1 N 2 A
B1 = µr µ0 H1 = B1 N 2 A = I1 = M 2 1I1
l l
C. Tao – Electrocinétique 2008
Sécurité électrique

Risques pour
- Les êtres humains
- Les appareils

C. Tao – Electrocinétique 2008


Les effets sur les personnes
•l’électrocution: décès "32%
•l’électrisation: "36%
–réaction du corps due à un contact accidentel avec l’électricité
( choc électrique)
• les brûlures: "42%

Les facteurs influençant les dommages corporels


•le type de courant
•la tension
•la résistance du corps humain
•l’intensité
•le temps

C. Tao – Electrocinétique 2008


Les organes Le cerveau, les poumons, le cœur, le foie,les reins
fragiles sont 40 fois moins résistants que la peau

Le courant et le cœur en fonction La résistance du corps humain


des types de contacts
varie avec:
•tête-pied droit: 9.7 %
•la surface de contact
•main droite- pied gauche: 7.9%
•la pression de contact
•main-main : 2.9 %
•l’épaisseur de la peau
•pied-pied: 0%
•la présence d’humidité
•tête-main gauche: 1.8%
•le poids, la taille, la fatigue...

Variation de la résistance Peau sèche


du corps humain en Peau humide
Peau mouillée
fonction de la tension de Peau immergée
contact et de l’état de la
peau
25 50 250 380 Uc (V)
C. Tao – Electrocinétique 2008
Les mesures de protection
•éloignement des pièces nues sous tension
–protection collective
•obstacles
–protection collective
•isolation
–protection intrinsèque

•par coupure automatique


•par l’emploi de matériel de classe 2
•par séparation de circuit

C. Tao – Electrocinétique 2008


Résistance du Corps Humain
La résistance d'un corps humain mesurée entre les mains et les
pieds est d'environ 200 Ω. Les résistances de contact peuvent
varier entre 500 Ω (pieds et mains mouillés) et 200 kΩ
(chaussures sèches et mains cailleuses et sèches).
Sachant qu'un courant limite de 50 mA environ peut être
mortel pour l'organisme humain, calculer les tensions limites à
ne pas dépasser entre les mains et les pieds dans les deux cas
(humide et sec).
U=RI
Cas sec: R= 200 Kohms + 200 Ohms= 200,2 Kohms
! Ulimite= 200,2 10+3 *50 10-3 = 10100 V
Cas humide: R=500 +200 =700 Ohms
! Ulimite = 700 * 50 10-3 = 35 V

Conclusions?
C. Tao – Electrocinétique 2008
Problèmes de masse
Les connexions de masse sont primordiales pour :
- la sécurité
- la diminution des perturbations électromagnétiques
Le retour par la masse est une part importante des liaisons entre
circuits
Les appareils de mesure ont souvent une masse signal,
distincte de la masse châssis (terre).
Cette masse signal sert de :
- blindage contre les champs électromagnétiques
- référence de potentiel pour les tensions appliquées

Dans les montages de labo: Regrouper toutes


- réaliser les connexions avec des fils courts les liaisons de
! « masse signal » en
- attention aux court-circuits avec les masses un seul point du
et aux « boucles de masse » montage
C. Tao – Electrocinétique 2008
Contenu du cours

1) Introduction: Définitions, loi d’Ohm et applications

2) Les circuits électriques : lois de Kirchhoff


3) Les réseaux linéaires
4) Théorèmes de superposition, Thévenin, Norton et Millman
5) Régimes transitoires
6) Les circuits en courant alternatif
7) Réponse fréquentielle à une excitation
8) Théorie des filtres
9) Diodes et transistors
10) Retour et applications

Beauvillain, Gié, Sarmant: Circuits électriques et électroniques vol. 1


C. Tao – Electrocinétique 2008
Organisation marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/

Préparez le TD0 pour mercredi (d’un cours à l’autre) en principe.


Ce sont des exercices pour vous, et une correction sera disponible sur
marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/TD0_corr.pdf en semaine 3. Vous pouvez
aussi les rendre à vos chargés de TD. Si vous avez des problèmes pour
les faire, c’est important de me le faire savoir!
Exercices TD1 pour 1er TD , TD2 pour 2ème TD, etc…
Ils sont à préparer à l’avance, en priorité ceux marqués d’un P, et sont
corrigés en TD. En principe avec l’introduction en cours de la semaine qui
précède, vous devriez être capables de les faire. Vous aurez un bonus
pour l’examen si vous rendez les exercices (corrects) au début du TD à
votre chargé(e) de TD.

Les TP commencent la semaine 4 et sont obligatoires!


TPR1, entrée G, 3ème étage

C. Tao – Electrocinétique 2008