Vous êtes sur la page 1sur 84

Les indicateurs de

performance logistique
• Pilotage de la performance logistique.
• Principaux indicateurs de la
performance logistique.
• Tableau de bord logistique
• Notion des techniques SCOR
• Etude de cas.
Indicateurs de performance logistique

Qu'est ce qu'un indicateur ?


Avantages de la mise en place
d'indicateurs
Spécificités des indicateurs
Présentation des indicateurs
Que faire avec des indicateurs de
performance ?
Exemples de bons et de mauvais KPIs
Glossaire des termes utilisés en
logistique
Indicateurs de performance logistique
Un indicateur ou KPI (de l'anglais Key Performance Indicator)
permet de mesurer les progrès vers la réalisation d'un objectif
organisationnel ou opérationnel. Que c'est un moyen :
• d'évaluer la performance
• de réaliser un diagnostic
• de communiquer
• d'informer
• de motiver
• de progresser en permanence
• Et qu'un indicateur pertinent est :
• spécifique
• mesurable
• atteignable
• orienté résultat
• évaluable sur la durée
Indicateurs de performance logistique

Un indicateur est un événement,


un fait mesurable et déterminé
par un calcul qui identifie de façon
qualitative ou quantitative une
amélioration ou une dégradation
du comportement du procédé
soumis à examen au regard
d’objectifs stratégiques.
Indicateurs de performance logistique

•Un système d’indicateurs ou tableau


de bord est un concentré
d’informations significatives pour la
personne qui le consulte et pilote les
processus.
•Les tableaux de bord accompagne la
prise de décision à tous les niveaux
de pilotage des niveaux stratégiques
aux niveaux opérationnels.
Indicateurs de performance logistique
Expression du
besoin

Facette Objectif
Elaboration de l’objectif lié à
l’indicateur

Facette évaluation
Elaboration de l’information
Calcul de la performance et comparaison à
l’objectif
Facette
appréciation
Validité de la
Appréciation de la mesure
Performance
Mise en contexte

Mesure de la
Performance
Indicateurs de performance logistique

Stratégie, Objectifs Globaux

Moyens

Plan d’action
Indicateurs de performance logistique
Qu'est ce qu'un indicateur ?
Un indicateur ou KPI (Key Performance Indicator) ou même KSI (Key
Success Indicator) est une mesure financière et non financière utilisée pour
mesurer le progrès vers l'atteinte d'un objectif organisationnel prédéfini. il est
nécessaire de mettre en place la mesure du progrès vers l'atteinte de ces
objectifs.
Les KPIs sont les mesures quantifiables, validées, qui reflète les facteurs clés de
succès d'une entreprise.
Ils sont différents selon les organisations .
• Un commercial aura parmi ses KPIs le pourcentage de ses revenus issu de
clients fidèles.
• Une université se focalisera sur son taux de diplômés.
• Un responsable logistique s'attachera a son taux de service au client et son
impact sur le BFR.
• Un financier pilotera les investissements de l'entreprise en s'attachant au
ROI....
Des indicateurs de performances efficaces doivent être établis a long terme,
leur formule de calcul ne doit pas évoluer de façon significative (sous peine de
fausser les analyses historiques). C'est le niveau objectif que doit atteindre le
KPI qui change selon les décisions stratégiques de l'organisation.
Indicateurs de performance logistique
Avantages de la mise en place
d'indicateurs

Mettre en place des indicateurs de


performance c'est s'assurer :
 la visibilité de la performance et de
l'objectif stratégique
 la rapidité dans les prises de décision
 le pilotage efficace par le management
 le travail en équipe sur la base d'objectifs
partagés et mesurables
Indicateurs de performance logistique

Spécificités des indicateurs

Afin d'être efficaces, les indicateurs ou KPIs doivent respecter


un certain nombre de pré-requis :
1. L'indicateur est toujours en relation avec les objectifs de
l'organisation et est défini au niveau de la direction de
l'entreprise ou de ses cadres intermédiaires
2. L'indicateur est quantifiable et facile à comprendre
3. Il permet la prise de décisions critiques aux stratégies de
l'entreprise
4. Les KPIs doivent être produits en nombre limité afin d'en
assurer l'efficacité
5. L'indicateur doit être mis a jour et communiqué
périodiquement (l'indicateur est un élément de motivation
et les utilisateurs du KPI doivent pourvoir évaluer l'apport
leurs actions dans le temps)
Indicateurs de performance logistique

1. L'indicateur est toujours en relation avec les


objectifs de l’organisation
•.Une organisation ayant pour objectif d'offrir le
meilleur service à ses clients aura parmi ses
indicateurs le taux de service au client.
• Une organisation à but non lucratif comme une ONG
humanitaire aura pour principal KPI le taux de
vaccination des enfants.
•.C'est deux indicateurs sont fondamentalement
différents Le premier ne s'applique pas à la seconde
organisation et vice-versa.
•.Ceci démontre qu'il est fondamental pour
l'organisation de définir ses objectifs stratégiques
avant de ne mettre en place les KPIs permettant de
mesurer l'atteinte de ces objectifs.
Indicateurs de performance logistique
2: L'indicateur est quantifiable
• Un indicateur performance doit refléter une valeur,
il doit y avoir un moyen de le définir précisément et
le mesurer. Ex:
• Il est également important de maintenir la définition
de l'indicateur d'année en année afin d'assurer la
cohérence de l'historique.
• Chaque KPI doit avoir son objectif associé, ainsi une
entreprise souhaitant obtenir un bon climat social
aura parmi ses indicateurs le taux de rotation des
RH. Une fois la formule de calcul de cet indicateur
définie et validée et son mode de mesure établi
(quelles données, quelle fréquence d'établissement,
quel outil de calcul...), l'objectif à atteindre est
clairement fixé et compris par les intervenants du
processus (dans ce cas, il pourrait être « réduire la
rotation du personnel de 7% par an »).
Indicateurs de performance logistique

3: L'indicateur permet la prise de décisions


critiques aux stratégies de l'entreprise

• Les bons indicateurs de performance engendrent


l'action.
• Dans le cas contraire (si une évolution subite du KPI
ne déclenche pas d'action), il n'est pas la peine de
continuer la mesure, c'est le signe d'un KPI inutile.
• Les informations ne manquent jamais dans les
entreprises, il faut réussir à définir l'information qui
aidera à prendre les bonnes décisions.
Indicateurs de performance logistique

4: Les KPIs doivent être produits en nombre


limités afin d'en assurer l'efficacité
• Les tableaux de bord pertinents comprennent une
dizaine de KPIs maximum. L'idéal se situe plutôt
entre 5 et 8.
• Les indicateurs de performance ont été créés dans
un objectif de synthèse face à la prolifération des
informations disponibles dans les organisations.
• Il faut veiller à ce que les indicateurs :
• soient adressés aux bonnes personnes et ne pas
envoyer de mesures ne les concernant pas à
certains intervenants, sous peine de contre-
productivité.
• apportent réellement de la valeur à l'information
et garantisse comme expliqué précédemment la
possibilité d'action.
Indicateurs de performance logistique

5: L'indicateur doit être mis a jour et


communiqué périodiquement
• Les KPIs ne sont efficaces que si les gens les
consultent suffisamment souvent pour y faire
appel lors d'une prise de décision.
• Sauf pour les activités commerciales nécessitant
un suivi très soutenu et donc un reporting
quotidien, les indicateurs doivent généralement
être diffusés de façon hebdomadaire.
• Les indicateurs, une fois diffusés, doivent faire
l'objet de discussion lors de réunions
hebdomadaires.
• Il faut donc s'assurer de leur diffusion avec
suffisamment de préavis pour que chacun des
intervenants ait le temps d'en prendre
Indicateurs de performance logistique
Présentation des indicateurs
• La présentation et le choix des indicateurs est fondamentale.
• Plus généralement des indicateurs présentant des codes couleurs pertinents
suscitent plus l'attention de l'auditoire en simplifiant la lecture et donnant de
premières clés analytiques. Les couleurs standards sont :
• vert : évolution positive
• rouge : évolution négative
• jaune : évolution qui empire
• De plus il faut souligner visuellement les évolutions :
• flèche vers le haut : en hausse
• flèche vers le bas : en baisse
• Un indicateur doit systématiquement présenter une évolution Les valeurs
précédentes n'étant généralement pas mémorisées par tous. Il est important de
souligner son évolution par rapport a un jalon donné correspondant à
l'organisation et à l'activité mesurée (la veille, la semaine dernière, le mois dernier,
l'an dernier...).
• Le pourcentage d'évolution d'une période à l'autre doit également être présenté. Il
simplifie la lecture et permet d'identifier plus rapidement l'ampleur de la situation.
• Si la définition de seuils d'alerte est possible, les indicateurs pourront présenter
des alertes, la aussi en utilisant des codes couleurs pour exprimer la criticité de la
situation.
• Les objectifs doivent être visualisables sur l'indicateur et permettre la comparaison
réalisé vs. objectif.
Indicateurs de performance logistique
Les KPIs doivent être des facteurs clés de succès
• Dans la sélection d'indicateurs clés de performance, il est critique de les
limiter à ceux essentiels à l'atteinte des objectifs de l'organisation.
• Parallèlement, il est important de continuer à limiter le nombre
d'indicateurs clés de performance afin de maintenir l'attention de chacun
concentrée sur la réalisation des mêmes objectifs.
• Cela ne doit pas dire, par exemple, qu'une société aura seulement trois
ou quatre KPIs. Il y aura plutôt trois ou quatre indicateurs clés de
performance pour la partie top management de la société et toutes les
unités auront trois, quatre, ou cinq KPIS qui mesurent l'atteinte des
objectifs de la société une fois décomposés au niveau de chaque unité.

EX : Si un des objectifs d'une organisation est d' « Augmenter la


Satisfaction Client », le KPI correspondant sera orienté différemment
dans chaque département. Le Département Industriel peut avoir un KPI
"du nombre d'unités rejetées par l'Inspection de Qualité", tandis que le
Service des ventes a un KPI "de nombre de minutes d'attente pour un
Client avant qu'un commercial ne réponde". L'amélioration par les
Ventes et le Département Industriel de leurs Indicateurs clés de
performance respectifs aidera l'organisation à améliorer son KPI au
niveau top management.
Indicateurs de performance logistique
Que faire avec des indicateurs de performance ?
• Les KPIs sont utilisés comme outils de gestion et pilotage de
la performance, mais aussi comme un outil de motivation. Ils
donnent à chacun dans l'organisation une image claire de ce
qui est important, de la situation qu'il doit atteindre.
• Il faut s'assurer que tout le personnel de l'organisation est
concentré lors des réunions d'analyse des KPIs. S'ils sont
pertinents, les KPIs vous aident également au partage des
informations dans l'entreprise et au cours de réunions. Dans
la mesure où tout le monde utilise les mêmes rapports d'une
semaine sur l'autre, l'analyse est plus rapide et l'information
est mieux partagée. Ainsi, tout le monde est concentré sur le
même problème, œuvrant plus efficacement à sa résolution.
• Les indicateurs de performance doivent être affichés : dans la
pièce de déjeuner, sur les murs de chaque salle de réunion,
sur l'intranet de société, même sur le site web de la société
pour certains d'entre eux pouvant être rendus publics.
Montrer ce que l'objectif de chaque indicateur est et montrer
les progrès réalisés est un élément majeur de motivation des
équipes.
Indicateurs de performance logistique
Exemples de bons et de mauvais KPIs
• Exemple de mauvais KPI:
• Titre du KPI: Augmentation des ventes
• Défini: le changement du volume des ventes de mois en mois
• Mesure: Total des ventes par région et au total
• Objectif: Croitre chaque mois
• Pourquoi est-ce un mauvais indicateur ?
• Considère-t-on un accroissement des ventes en valeur monétaire ou en unités
vendues ? Si l'on considère une valeur est-elle au prix catalogue ou prix de vente réel
?
• Les retours clients sont ils prix en compte ? Si oui comment ajustent-ils l'indicateur ?
• Quel est l'objectif d'augmentation valorisé (en pourcentage, valeur...) ?
•  Exemple de bon KPI:
• Titre du KPI: Rotation du personnel
• Défini: Le nombre total d'employés qui démissionnent, quelle qu'en soit la
raison, plus le nombre de salariés licenciés pour des raisons de performance et
ce total divisé par le nombre de salariés au début de l'année. Les salariés perdus
en raison des Plans Sociaux ne sont pas inclus dans ce calcul
• Mesure: L'enregistrement de chaque employé dans le système d'information des
Ressources Humaines est faite par le service du personnel. La raison et la date
(le rendez-vous) de séparation y est inscrite pour chaque salarié ayant quitte
l'organisation. Mensuellement, ou sur demande, le service des analyses fait une
requête dans ce système et fournit aux chefs de département des rapports sur
la rotation. Les graphiques sont postés sur l'Intranet par le service des analyses
• Objectif: Réduire la rotation du personnel de 5% par an
Indicateurs de performance logistique
Les caractéristiques d’un indicateur ou KPI
• Le bon indicateur est celui qui est parlant ou doté de
sens. Il ne peut se limiter au simple constat de la
situation. Ce dernier entraîne toujours une action ou une
réaction du gestionnaire.

Chaque indicateur est analysé dans le temps :

• On le compare dans son état à des périodes différentes


pour voir dans quel sens évolue une situation
(croissance / décroissance, gains / pertes ) ;

• La comparaison peut aussi être faite par rapport aux


standards du marché (ratios, normes, mouvements
observés chez les concurrents …).
Indicateurs de performance logistique
Les caractéristiques d’un indicateur ou KPI
La gestion d’un indicateur se décompose  en
trois phases :  

• Analyse : Que nous dit l’indicateur ? Que lisons-


nous ? Que comprenons-nous ?

• Interprétation : Qu’elles peuvent êtres les


conséquences ? Qu’elle est leur niveau de
gravité ? quels sont les risques possibles ?

• Réaction : Qu’elles sont les actions correctives ou


d’amélioration à entreprendre ? Sur quels points
ou quels éléments ? De combien de temps dispose
t-on pour le faire ? qui doit-on saisir ?
Indicateurs de performance logistique
Les catégories d’indicateurs ou KPI
 
On distingue trois catégories d’indicateurs dans la gestion des stocks:
 
• Les indicateurs d’alerte qui signalent la présence d’un
dysfonctionnement.

• Les indicateurs d’efficience et d’équilibrage qui permettent de


mesurer la situation actuelle par rapport aux objectifs fixés dès le
départ. Ils peuvent induire suivant les cas, des ajustements sur les
objectifs, ou sur les stratégies; 

• Les indicateurs d’anticipation qui fournissent des renseignements


sur les besoins futurs.  Ils précisent l’influence qu’aura sur les
stocks une activité prévue ; un prochain chantier ; une saison de
l’année ; ou tout autre évènement à venir.

• Rq : Un indicateur peut prendre la forme d’un ratio, un graphique,


un tableau, une liste. Il est mis à jour à des périodes bien
déterminées d’avance.
Indicateurs de performance
logistique
 Le suivi de la qualité fait partie intégrante de
tout système logistique des produits,
puisqu’il peut décrire la performance du
système logistique, évaluer les points forts et
les points faibles et permettre la
responsabilisation.
 Plusieurs indicateurs qui sont des outils utiles
de suivi et d’évaluation d’un système
logistique.
 Ces indicateurs peuvent servir à mesurer la
disponibilité des produits, la performance du
système logistique et en fin de compte, la
sécurité des produits.
Cycle de la logistique des produits
Indicateurs de performance
logistique

Le Tableau de bord
Indicateurs de performance
logistique

Le tableau de bord est un outil d’aide à la


gestion, composé d’un ensemble de rapports
dont le but est de fournir au gestionnaire
une vision claire de la situation actuelle de
son système par rapport aux objectifs fixés.
C’est un ensemble d'indicateurs
renseignés périodiquement et destinés au
suivi. Ces derniers jouent un rôle d’alarme et
se déclenchent automatiquement pour
signaler une anomalie ou une performance
dans le fonctionnement du système.
Indicateurs de performance
logistique

Le tableau de bord n’est pas un outil


de contrôle, c’est un instrument de
comparaison et d’amélioration. Il est un
déclencheur d’enquête. Lorsqu’un
dysfonctionnement est mis en évidence
par rapport aux objectifs fixés, le
tableau de bord
aide le gestionnaire à identifier les
actions correctives adéquates.
Indicateurs de performance
Un TB est considéré comme un flux logistique
informationnel
nécessaire à tout système décentralisé de gestion
prévisionnelle.
 
Flux : le TB n’est pas un document statique, mais un flux
informationnel, hiérarchique circulant entre les services.
 
Une gestion prévisionnelle : l’installation d’un TB suppose
l’existence d’un système lui permettant de s’assigner des
objectifs précis à CMLT. Le TB permet de contrôler la bonne
réalisation des prévisions ou au contraire mettre en clair les
points pour lesquels la firme n’a pas atteint les objectifs
escomptés. Dans ce cas, la cause des écarts doit être mise
en évidence, afin que des actions correctrices puissent être
entamés.
 
Système décentralisé : dans un tel schéma d’organisation,
chaque centre de décision est amené à évaluer ses propres
prévisions dans le cadre général des objectifs de la firme et il
Indicateurs de performance
logistique
Le tableau de bord se caractérise par sa :
Simplicité et clarté: il ne peut posséder qu’un
nombre limité d’indicateurs (4 à 5);
Pertinence : il ne peut contenir que les
indicateurs relatifs aux responsabilités de son
utilisateur ;
Facilité  : les sources de données doivent être
existantes et fiable, avec des délais de
traitement courts.
NB : Il n’existe pas de modèle standard de tableau de bord.
C’est un instrument personnel, conçu sur mesure suivant
les responsabilités et les objectifs de son utilisateur.
Indicateurs de performance
logistique
Le TBL (tableau de bord logistique) se
base sur les fondements du TB
traditionnel mais il présente certaines
spécificités :
 Très orienté vers l’aspect logistique
de l’entreprise
 Constitue un indicateur principal de
l’approche conceptuelle du JAT;
 Il s’agit d’un outil multifonctionnel (en
terme d’indicateurs utilisés);
 Les sources sont plus variées.
Indicateurs de performance
logistique
Dans la fonction logistique d’une entreprise, assurer une
bonne gestion des opérations de transports et d’entreposage
exige de mettre en place un système :
 
Réactif : avoir une vision permanente de l’état des stocks, des
ordres, des capacités de transport au niveau de chaque site,
Préactif : avoir une visibilité et une projection de la situation
au niveau de l'ensemble des sites, dans un mode planning ;
Interactif : avoir une vision globale et détaillée des situations
en temps réel en prenant en compte tous les acteurs y
compris les autres fonctions de l’entreprise et les partenaires
extérieurs dans un mode collaboratif,
Proactif : entreprendre des actions d'optimisation technique
et financière de la prestation logistique et des niveaux de
stocks.
Indicateurs de performance
logistique
Le tableau de bord permet
ainsi de :
SI ON SAIT SI ON NE SAIT
PAS
SAVOIR Maîtriser son sujet Se sentir en situation
d’insécurité, de malaise
AGIR Décider en connaissance Prendre une décision à
de cause l’intuition
VERIFIER Analyser pour conforter S’appuyer uniquement
une hypothèse sur l’expérience
ORGANISER Etre réactif et efficace Improviser
INFORMER Concrétiser un besoin Courir des risques ,
humain, se mettre en être en situation
valeur inconfortable
REAGIR Prévoir, anticiper, Prendre des risques,
sécuriser subir
Indicateurs de performance
logistique
Imaginer le
futur

Réagir
Choisir et
évaluer ses
objectifs

Analyser les
performances
(objectifs,
écarts) Définir des
plans
d’action
Exécuter
(moyens,
étapes)

NB: Sans Objectif, le tableau de bord ne


Indicateurs de performance
logistique
Les tableaux de bord logistiques

Préparation de
Achats
commandes

Gestion des Stocks Emballage

Matière premières,
Emballages, Produits Service client
semi-finis et finis

Ordonnancement Distribution Transport


-Lancement

Stockage Produits finis Après vente


Indicateurs de performance
logistique
Les tableaux de bord constituent des outils indispensables
de management et de progrès. Leur existence, leur richesse et
la pertinence des indicateurs choisis vont être les premiers
points à regarder. Le mode de construction est aussi un point
essentiel pour des raisons de fiabilité et de productivité.

La mission principale du directeur logistique est de


rechercher en permanence une optimisation entre le niveau
de coûts et le niveau de service rendu. Cette mission devient
de plus en plus complexe et met en œuvre un système
d’informations de plus en plus dense.
Devant cet afflux d’information, le responsable logistique a
besoin d’un outil de synthèse pour : 
 avoir une vision rapide de l’utilisation des moyens
 réagir rapidement aux dysfonctionnements
 pouvoir comparer ses performances avec les autres
Indicateurs de performance
logistique
Comment assurer le pilotage de la performance?
Aligner les objectifs de l’organisation logistique sur la stratégie de
l’entreprise.
Les objectifs des opérations doivent être alignés sur la stratégie pour
que toutes les équipes tire l’entreprise vers la performance.
Le pilotage de la performance repose donc sur le choix d’indicateurs clés
de performance (KPI) en accord avec les objectifs pour construire un
tableau de bord logistique adapté.
Tournés vers les clients (fiabilité, réactivité,…) et vers l’entreprise
(gestion des actifs, coûts,…), les indicateurs se déclinent en cascade depuis
la stratégie jusqu’aux opérations pour mesurer la performance et s’assurer
que toute l’entreprise avance dans la même direction. Le pilotage de la
performance doit permettre de suivre l’évolution de l’entreprise pour être
plus réactif et mettre en place des actions correctives adaptées. A tous les
niveaux les indicateurs sont définis et suivis par les équipes pour que
chacun participe à la performance de l’entreprise.
GAINS:
Suivre la performance économique de l'entreprise
Evaluer la performance perçue par les clients
Définir des objectifs pour motiver les équipes
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
Exemple d'indicateurs de la
logistique
logistique
Administratif  transport retour

Taux de service client Taux de service Taux de service


client/livraisons
Délai de Délai de livraison (Transit Délai de retour
réponse/réclamation time)
Taux de réponse dans les Temps d’attente au Délai de réclamation /livraison
délais déchargement
Taux de réclamation / Délai d’obtention des POD Délai de réponse / Réclamation
livraison (Proof of delivery)
Taux d’erreurs/commande Taux de livraisons planifiées Taux de reprises planifiées
Taux d’erreurs dues au Taux de respect des délais Taux de reprises dans les délais
client
Taux d’erreurs de Taux de ponctualité au Taux de retours
facturation chargement
Taux de refus de livraison Taux de ponctualité en Taux de retours « sauvages »
livraison
Taux de factures impayées Taux de restés à quai en Taux de perte
/litiges expidition
Indicateurs de performance
logistique
Quelques indicateurs logistique
Termes Définition
Arrêt Délai durant lequel un équipement,
une usine ou une machine, n’est pas
opérationnel.
Coût de gestion du stock Représente le coût de possession des
stocks et le coût de leur acquisition
Couverture de stock Nombre de jours d’approvisionnement
tenus avec le Stock
DIFOT (Delivery In Full On Time) Mesure le niveau de service logistique
et signifie Livraison Complète à
l’Heure.
DIFOTAI (Delivery In Full On Time Mesure le Taux de service
Accurately Invoiced logistique(DIFOT) et la conformité
avec la facture
Encours de production Tous les produits partiellement
complétés ne faisant pas encore
partie du stock de produits finis , et
non considérés comme matières 1ere.
Freinte Différence inexpliquée entre le stock
Indicateurs de performance
logistique
Quelques indicateurs logistique
Termes Définition
Rupture de stock Niveau de stock 0
Stock Total des marchandises, matières
premières, produits finis et encours de
production non vendus ou consommés
par l’Ese.
Stock keeping Unit – SKU Article entrepose unique dû a
certaines caractéristiques (comme la
marque, le modèle, la taille, la
couleur) et son lieu d'entreposage.
Chaque SKU se voit assigner un
numéro d'identification unique
souvent l'EAN ou UPC.
Tableau de Bord Prospectif – TBP Ou Tableau de bord équilibré.
« Balanced Scorecard ». Outil de
gestion stratégique de l'entreprise
visant à mesurer les activités d'une
entreprise sous 4 points de vue
principaux : apprentissage, processus,
Indicateurs de performance
logistique
Quelques indicateurs logistique
Termes Définition
Taux de service Il s'agit du rapport des produits livrés
à temps dans les références et
quantités requises et de la demande
exprimée par un client. Il mesure la
performance du service logistique de
l'entreprise. Il peut se calculer de la
façon suivante : nombre de lignes de
commande expédiées à temps ÷
nombre total de lignes de commande
expédiés durant la même période
Temps de cycle de production – Ou Temps de Cycle Moyen – TCM.
TCP Délai entre la commande et la
livraison du produit commandé.
Temps de Cycle Moyen – TCM Ou Temps de cycle de production –
TCP. Délai entre la commande et la
livraison du produit commandé.
Temps Takt Cadence a laquelle le client exige que
l'entreprise fabrique ses produits.
Indicateurs de performance
logistique
Exemple : Logistique de distribution et plan de transport
Organiser sa distribution en fonction de la typologie des
produits et de leurs flux constitue un réel levier pour
diminuer les coûts de transport.
Le transport est une composante importante des coûts
logistiques et permet également de générer des économies lorsque
l’on planifie sa distribution et que l’on améliore son réseau de
distribution.
L’implantation des entrepôts est déterminant, tout comme le choix
d’un prestataire. Ces derniers se diversifient et développent des
expertises offrant de nouvelles opportunités aux entreprises.
  Les prestataires sont déterminant dans la création d’un réseau à
forte valeur ajoutée.
Le dernier kilomètre et les ruptures de charges sont les facteurs
de coûts à considérer de près pour améliorer sa rentabilité en
même temps que sa performance.
Revoir les modes de transport et repenser ses contenants sont des
leviers de taille actionner.
DONC COMMENT CONSTRUIRE UN PLAN DE TRANSPORT?
Indicateurs de performance
logistique
Construire un plan de transport
On construit le plan de transport avec le plan
directeur de production.
Les volumes (ex : nombre de palettes) à
manutentionner et stocker sont déterminés et comparés
avec les capacités matérielles et humaines disponibles.
Le planning de livraison est déterminé avec le carnet de
commandes :
 Consolider les envois
 Construire les tournées
 Maximiser l'utilisation d'un trajet dans les limites
des heures de travail des chauffeurs
GAINS:
 Diminuer les coûts de transport
 Adapter la charge de travail aux capacités
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
Construire un plan de transport Construire le
Réseau de Distribution
Afin d’améliorer le service aux clients en préservant les
coûts, il faut déterminer la nécessité de disposer
d’entrepôts de stockage :
 Prendre en compte l'ensemble des flux de
transport, les délais demandés
 Localiser l'entrepôt en fonction des flux entrants et
sortants
GAINS:
 Assurer la disponibilité des produits dans le délai
commercial
 Améliorer la réactivité
 Adapter le mode de transport
 Diminuer les coûts de transport
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
Construire un plan de transport Construire le
Réseau de Distribution Recherche d’un
prestataire de service.
Examiner les avantages d'un prestataire de service
 Examen des coûts
 Services à valeur ajoutée
 Capacité: Flux traité par jour, espace de stockage,
équipements disponibles
 Mutualisation avec d'autres acteurs commanditaires
vers un client ou zone dense
 Assurer les communications entre l'entreprise et
l'entrepôt
GAINS:
 Meilleur service au client
 Améliorer l'utilisation du capital
 Réduire les coûts d'exploitation
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
L’externalisation devenue un instrument stratégique
 L’externalisation relève d’une décision de stratégie
de l’organisation. C’est un acte de la direction générale en
cohérence avec les grandes orientations de l’entreprise à
long terme.
 L’externalisation induit une évolution de la culture du
client, elle provoque des changements internes forts de
toute nature (évolution des organisations, des structures,
des mentalités...), qu’il est nécessaire d’anticiper.
 L’externalisation s’inscrit dans une logique de
résultats. Le cadre de la relation de service impose
l’obligation de résultats ans les faits. Le partage des gains
sur des bases équitables, à parts égales répond à cet
objectif.
 L’externalisation est un transfert dans la durée. Une
remise en appels d’offres annuels ne s’inscrit pas dans la
logique de coopération de l’externalisation.
Indicateurs de performance
logistique
Construire un plan de transport Construire
le Réseau de Distribution Recherche
d’un prestataire de service.
Sans Oublier le SAV et les retours
Les flux de retour sont anticipés dans la construction
du système de distribution. La chaîne d’information
est continue jusqu’au client pour assurer la
traçabilité des produits en respectant les normes.
Déterminer les coûts impacté par le SAV et les flux
retours et construire son réseau Pour réaliser des
économies.
GAINS:
 Traçabilité des produits
 Diminuer les coûts des retours
Indicateurs de performance
logistique

TECHNIQUE SCOR
Indicateurs de performance
logistique
La méthode SCOR (Supply Chain Operations
Reference-Model) est une méthode normative de
description et d’évaluation des flux d'une
entreprise dans l'optique Supply Chain.
Elle a été créée en 1996, avec le parrainage de
deux sociétés de conseil (P.R.T.M. et A.M.R.) par
un ensemble d'entreprises nord américaines
rassemblées au sein d'un organisme : le SCC
(Supply Chain Council).
L’objectif était de mettre au point une méthode
de description de la logistique d’une entreprise
manufacturière et des indicateurs permettant
d’en mesurer l’efficacité et donc d’effectuer des
comparaisons entre entreprises adhérentes.
Indicateurs de performance
logistique
Contrôle de gestion
1920 (activités
industrielles)

Recherche
Opérationnelle
Planification

Contrôle Budgétaire
(Tableau de Bord)

ABC / ABM

BSC /ECOGRAI
Triptyque (moyens,
objectifs, résultats)

SCOR

Chronologie des principaux courants de


pensée du pilotage par la performance
1920 2008
Indicateurs de performance
logistique
Actuellement, beaucoup des manufacturiers les
plus importants en font partie : Colgate, Compaq,
Digital, Dow Chemical, Kodak, Emerson., I.B.M.,
Lockheed Martin, Motorola, Nabisco, Nortel, Procter
& Gamble, Rockwell, Texas I., Xerox.
La plupart des grandes entreprises de conseil y
ont adhérées. Des entreprises de logistique et des
fournisseurs de progiciels SCM ou d’ERP les ont
rejoint ( I2 Technologies, J.D. Edwards, Manugistics,
Oracle corp., People Soft. et S.A.P. America) et des
outils informatiques d’aide à son utilisation ont été
élaborés.
Plus de 800 entreprises adhèrent actuellement
au Supply Chain Council.
Indicateurs de performance
logistique
Le modèle SCOR   fournit un cadre unique
qui relie les processus, les paramètres, les
meilleures pratiques et les caractéristiques
de la technologie dans une structure unifiée
pour soutenir la communication entre les
partenaires d'une Supply Chain. 
le SCC organise régulièrement des
colloques et congrès permettant à ses
membres et d'autres participants
d'échanger leur expérience quant à
l'utilisation de la méthode SCOR et de
l'améliorer.
Indicateurs de performance
logistique
L’approche SCOR se décline en trois
étapes :
 l’analyse, qui vise à décrire une chaîne
logistique à l’aide d’une boîte à outils ;
 l’évaluation, qui propose des
indicateurs de performance standards
pour les chaînes logistiques permettant
notamment de se comparer avec
d’autres entreprises ;
 l’amélioration, qui exploite de bonnes
pratiques préconisées par le modèle
SCOR.
Indicateurs de performance
logistique

Le modèle SCOR subdivise la Supply


Chain  en 5 types de processus :

 Planification (Plan),
 Approvisionnement (Source),
 Fabrication (Make),
 Livraison (Deliver),
 Gestion des retours (Return).
Indicateurs de performance
logistique
Les 5 Types de processus sont
spécialisés par type de production :
dans la mesure où l'on distingue 3
types de fabrication:
 Fabrication sur stock,
 Fabrication à la commande,
 Conception à la commande.
les processus d'approvisionnement et
de livraison correspondants sont eux-
mêmes distingués.
Indicateurs de performance
logistique
La chaîne logistique visant à être intégrée,
le même découpage sera appliqué aux
processus des fournisseurs et des clients de
l'entreprise.
La performance des fournisseurs peut
dépendre de leurs propres fournisseurs; de
même la chaîne logistique ne s'arrête pas au
client quand celui-ci n'est pas le client final.
Le modèle SCOR s'étend, en amont, aux
interfaces de sortie des processus des sous-
traitants (les fournisseurs des fournisseurs)
et, en aval, aux points d'entrée des processus
des "clients des clients ».
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique
Indicateurs de performance
logistique

Nous allons exposer la démarche et les


quatre niveaux de granularité proposés
par SCOR:
Indicateurs de performance
logistique
Le niveau 1 permet, sur la base des fonctions
élémentaires (approvisionner, faire, délivrer, planifier
et retourner), de modéliser le périmètre de la chaîne
logistique que l’on souhaite étudier.
Le modèle SCOR propose plusieurs indicateurs,
comme par exemple :
 le nombre de commandes complètes livrées à
date, le nombre de commandes expédiées en
moins de 24 heures, le temps de cycle (entre date
de prise de commande et date de livraison)…
 les coûts des marchandises, les coûts totaux de
gestion de la chaîne logistique, la valeur ajoutée
par employé, la couverture de stocks…
 la marge, le retour sur investissement, la
profitabilité…
Indicateurs de performance
logistique
Le niveau 2 détaille, sur la
base de catégories de processus
prédéfinis, chacune des grandes
composantes de la chaîne
logistique. Aussi, le modèle SCOR
propose des indicateurs de
performance associés à chaque
élément de la boîte à outils
proposée.
Indicateurs de performance
logistique
Le niveau 3, pour sa part,
décrit de façon plus détaillée
chacun des processus définis au
niveau 2.
Cette description s’appuie, une fois
encore, sur des éléments
prédéfinis. Des indicateurs de
performance sont associés à
chacun des éléments de la
bibliothèque de données.
Indicateurs de performance
logistique
Le niveau 4 n’est pas, à
proprement parler, partie prenante
du modèle SCOR. Il s’agit ici de
descendre au niveau des activités
élémentaires (par essence,
spécifiques à chaque entreprise) qui
composent chacun des processus de
la chaîne logistique. Le modèle SCOR
ne propose pas ici de boîte à outils
ou d’indicateurs de performance
Indicateurs de performance
logistique
EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
performance logistique

Source : Approvisionner ; Make : fabriquer; Deliver : livrer;


EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
Niveau 1 :
performance logistique

Voici un exemple de représentation symbolique  correspondant à la représentation


géographique de l’entreprise ACME. Les conventions sont celles de la méthode
SCOR du Supply Chain Council:

Source : Approvisionner ; Make : fabriquer; Deliver : livrer; Plan : planifier, piloter


EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
performance logistique
EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
performance logistique

La représentation précédente est ici au niveau 2 de SCOR car pour chaque


processus Source, Make, Deliver ou Plan, on a distingué sa nature par un n°.
On remarque que le fabricant de semi-conducteurs distribue sur commande
(D2) alors que le fabricant de Taiwan distribue lui en ingénierie sur commande (D3)
ce qui signifie qu’il fabrique des modèles spéciaux pour ACME.
On notera qu’entre deux opérations de la supply chain, à l’intérieur d’une même
entreprise ou entre deux entreprises coordonnant leurs opérations, il faut une
opération de " Plan ". Entre plusieurs opérations de " Plan", il faut aussi une
coordination par " Plan " à un niveau supérieur pour éviter que toutes ces
coordinations ne soient faites indépendamment les unes des autres (P1).
EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
performance logistique
EXEMPLE SCOR : Indicateurs de
performance logistique
Indicateurs de performance
logistique
L’objectif est de pouvoir représenter sous une
forme standard toutes les procédures de la supply
chain de l’entreprise de façon transverse à
l’entreprise, c’est à dire indépendamment des
directions et services hiérarchiques (même si on les
repère dans les descriptions de procédures).
 
Une telle représentation permet :

 de déceler les dysfonctionnements (procédure


anormale ou travaux faits en double),
 de mesurer les performances et
particulièrement les délais et vitesses
d’avancement sur la supply chain
 de mesurer les coûts et dans une certaine
mesure, la valeur ajoutée de chaque
Indicateurs de performance
logistique
L’objectif de SCOR n’est pas
seulement d’établir une description
fonctionnelle d’une supply chain mais
aussi de construire à partir d’un
référentiel standardisé, une métrique,
ensemble d’indicateurs quantitatifs
coordonnés.
Indicateurs de performance
logistique
SCOR est une méthode en cours d’élaboration et pour laquelle il
manque encore un certain nombre d’éléments et qu’il faut le plus
souvent adapter. par exemple, il n’existe pas encore de procédures de
retours et la plupart des entreprises qui traitent des flux importants de
retours ont du créer leurs propres adaptations Mais SCOR est
incontestablement, de l’avis de tous ceux qui l’ont utilisé, une méthode
fédératrice qui oblige tout le monde à parler le même langage au sein
de la ou des Supply Chain de l’entreprise. On notera cependant qu’il
commence à exister des programmes de simulation informatique qui
peuvent aider à modéliser son entreprise, qui permet :
 de construire une représentation d’une supply chain à partir des
concepts Scor, 
 de spécifier des coûts, quantités de produits, délais, demandes, etc.,
  de simuler le fonctionnement de la supply chain,  
 de mesurer la performance de la supply chain en utilisant les «
métriques » SCOR,
 de refaire les mêmes opérations en simulant des modifications dans
la supply chain.
Indicateurs de performance
logistique

EXEMPLE D’INDICATEUR
LOGISTIQUE AVEC LEURS
DEFINITIONS
Indicateurs de performance
logistique
INDICATEUR : Fiabilité des données logistiques en
matière de gestion de stock
DÉFINITION
Pour chaque méthode, marque ou produit concerné, cet
indicateur mesure la fiabilité des données logistiques en
tant que pourcentage de la différence entre (1) le
comptage physique du stock et le solde de la fiche de
stock et (2) le solde de la fiche de stock et le stock
disponible inscrit sur le rapport du système d’information
de gestion logistique (SIGL).
L’indicateur est calculée comme suit :
1. Fiabilité de la fiche de stock :

2. Fiabilité des données inscrites sur le formulaire


de rapport (SIGL):
Indicateurs de performance
INDICATEUR : Pourcentage deslogistique
structures
recevant la quantité de produits commandée
DÉFINITION
Cet indicateur mesure le degré de non satisfaction de la
commande passée i.e le pourcentage de la différence
entre la dernière quantité commandée (ou toute autre
période définie) et la quantité reçue pour cette période.

Cet indicateur devra être calculé pour chaque produit


commandé. Si le taux moyen de satisfaction d’une
commande est souhaité pour tous les produits, ce
chiffre devrait être basé sur les valeurs absolues des
écarts calculés pour chaque produit.
Indicateurs de performance
INDICATEUR : logistique
Pourcentage de la différence entre la quantité
de produits commandés et la quantité de produits reçus
DÉFINITION
Cet indicateur nécessite un calcul du pourcentage de la différence
entre la quantité commandée et celle reçu. Cet indicateur devrait être
calculé séparément pour chaque produit pour lequel des commandes
sont passées entre les niveaux du système logistique ou pour lequel
des commandes d’approvisionnement national sont passées

. Cet indicateur mesure l’efficacité d’une chaîne logistique en


s’assurant que les produits atteignent leurs destinations dans les
quantités requises. Il peut être calculé pour l’ensemble de la chaîne
logistique, ou pour tout niveau ou établissement qui reçoit les produits
en fonction d’une commande à un niveau supérieur. Les informations
peuvent indiquer les produits fréquemment fournis en excédent ou en
quantité insuffisante et les fournisseurs les plus ou les moins fiables.
Indicateurs de performance
INDICATEUR : Taux de perte du à lalogistique
péremption
ou aux produits endommagés
DÉFINITION
Cet indicateur est défini comme étant la proportion en
pourcentage du nombre d’articles inutilisables pour
cause de produits périmés ou endommagés.

Cet indicateur peut être calculé pour tout magasin qui


gère des produits. Il peut être mesuré pour une
période quelconque et en général, chaque fois que
l’inventaire est fait.
Indicateurs de performance
INDICATEUR : Taux de rotation du stock logistique
DÉFINITION
Cet indicateur est défini comme étant la valeur totale des articles
distribués divisée par la valeur moyenne du stock géré pendant une
période donnée (en général un an).

Cet indicateur mesure le nombre de fois où l’inventaire est remplacé


dans une période donnée. Il est mesuré en nombre de rotations.
Dans les établissements qui fonctionnement pendant de longues
périodes et qui ont simplifié leurs processus d’approvisionnement.

Dans les entrepôts avec des niveaux maximums élevés, on peut


s’attendre à ce que les ratios soient faibles pour ces produits, et en
particulier les entrepôts du niveau central qui fonctionnent dans des
pays avec un approvisionnement imprévisible.

Vous aimerez peut-être aussi