Vous êtes sur la page 1sur 15

ROYAUME DU MAROC

Agence Régionale d’Exécution des projets


Région Souss Massa

Appel d’offres ouvert N° 48/2019

CONTROLE ET OPTIMISATION DES ETUDES TECHNIQUES ET CONTRÔLE


DES TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA MAISON DES ARTS D’AGADIR

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPÉCIALES

1
SOMMAIRE
ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE.................................................................................................................................................3
ARTICLE 2- CONSISTANCE...........................................................................................................................................................3
ARTICLE 3- MODE DE PASSATION DU MARCHE.....................................................................................................................3
ARTICLE 4- DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE.......................................................................................................3
ARTICLE 5- REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET DOCUMENTS TECHNIQUES APPLICABLES AU MARCHE. 3
ARTICLE 6 - MAITRE D’OUVRAGE.............................................................................................................................................4
ARTICLE 7-VALIDITE DU MARCHE - DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION...................................................4
ARTICLE 8 - PIECES MISES A LA DISPOSITION DU TITULAIRE...........................................................................................4
ARTICLE 9- PROGRAMME DU BUREAU DE CONTROLE PENDANT LA PHASE ETUDES................................................5
ARTICLE 10- DELAIS D’EXECUTION - DELAI DE VALIDATION DES DOCUMENTS PAR LE MAITRE D’OUVRAGE-
PENALITES DE RETARD................................................................................................................................................................5
ARTICLE 11- PRESENTATION DES DOCUMENTS.....................................................................................................................6
ARTICLE 12 - NANTISSEMENT.....................................................................................................................................................6
ARTICLE 13 - RÉVISION DES PRIX.............................................................................................................................................6
ARTICLE 14 - CAUTIONNEMENT PROVISOIRE – CAUTIONNEMENT DÉFINITIF- RETENUE DE GARANTIE.............6
ARTICLE 15 - ASSURANCES – RESPONSABILITE....................................................................................................................6
ARTICLE 16 - ARRÊT DES ETUDES..............................................................................................................................................6
ARTICLE 17- MODIFICATION DES ÉTUDES..............................................................................................................................7
ARTICLE 18 - DROITS D’ENREGISTREMENT...........................................................................................................................7
ARTICLE 19- RECEPTION PROVISOIRE ET DEFINITIVE DU MARCHE................................................................................7
ARTICLE 20 - DÉLAI DE GARANTIE...........................................................................................................................................7
ARTICLE 21 - MODALITÉS DE RÈGLEMENT.............................................................................................................................7
ARTICLE 22 - RETENUE À LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ÉTRANGERS NON RÉSIDENTS AU
MAROC..............................................................................................................................................................................................7
ARTICLE 23 - RÉSILIATION DU MARCHE..................................................................................................................................7
ARTICLE 24- AJOURNEMENT DES ÉTUDES..............................................................................................................................8
ARTICLE 25- SECRET PROFESSIONNEL.....................................................................................................................................8
ARTICLE 26 - PROTECTION DE LA MAIN D’ŒUVRE, CONDITIONS DE TRAVAIL, IMMIGRATION AU MAROC.........8
ARTICLE 27 : MESURES DE SECURITÉ.......................................................................................................................................8
ARTICLE 28 - PROFIL DE L’ÉQUIPE.............................................................................................................................................8
ARTICLE 29 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION........................................................................................8
ARTICLE 30- RESPECT DES INSTRUCTIONS ET NORMES APPLICABLES EN MATIERE D’ETUDES DE BATIMENT
ET D’EQUIPEMENTS PUBLICS.....................................................................................................................................................9
ARTICLE 31- DÉFINITION DES MISSIONS.................................................................................................................................9
ARTICLE 32 : DESCRIPTION DES RÉCEPTIONS DES TRAVAUX..........................................................................................12

2
CHAPITRE I
CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIÉRES

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE


Le présent marché a pour objet : « Contrôle et optimisation des études techniques et contrôle des travaux d’aménagement
de la maison des arts d’Agadir. »

ARTICLE 2- CONSISTANCE
A /CONSISTANCE DU PROGRAMME

Il s’agit d’un bâtiment existant, composé d’un sous-sol, RDC et 3 étages sur une surface totale d’environ 11.000 m2.

B/CONSISTANCE DES CONTROLES

Les prestations à réaliser au titre du présent marché font l’objet de cinq missions :

- Mission relative au contrôle de la sécurité incendie


- Mission relative au contrôle de la solidité des ouvrages
- Mission relative au contrôle des lots architecturaux
- Mission relative au contrôle du fonctionnement des installations
- Mission relative à l’optimisation des études

Ces missions sont à mener pendant les deux phases : phase Etudes et phase Exécution des travaux.

ARTICLE 3- MODE DE PASSATION DU MARCHE


Marché passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix en application des dispositions de l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l'article
16, du paragraphe 1 de l'article 17 et de l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l'article 17 du Décret n° 2-12-349 du 8 joumada I 1434 (20
mars 2013) relatif aux marchés publics.

ARTICLE 4- DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE


Les documents constitutifs du marché sont ceux énumérés ci-après :
1/ L’acte d’engagement ;
2/ Le présent cahier des prescriptions spéciales complété par l’offre technique de l’attributaire ;
3/Le bordereau des prix-détail estimatif ;
4/ Le CPC fixant les règles de conception et de calcul des structures en béton armé (RMBA 07) applicable à certains marchés
d’études ou de travaux de construction des ouvrages en béton armé ;
5/Le CCAG-EMO approuvé par le décret n° 2-01-2332 du 22 Rabia 1423 (4 juin 2002).
En cas de contradiction ou différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent dans l'ordre où elles sont
énumérées.

ARTICLE 5- REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET DOCUMENTS TECHNIQUES


APPLICABLES AU MARCHE
A/ Textes généraux :
Le titulaire du marché est soumis aux dispositions notamment des textes suivants :
 La loi n° 69-00 relative au contrôle financier de l'Etat sur les entreprises publiques et autres organismes, promulguée
par le Dahir n° 1-03-195 du 16 Ramadan 1424 (11 novembre 2003).
 La loi n 112.13 du 29 Rabii II 1436 (19 février 2015) relative au nantissement des marchés publics ;
 Le décret n° 2-12-349 du 8 Joumada 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics ;
 Le décret n° 2-01-2332 du 22 Rabii I 1423 (4/6/2002) ayant approuvé le CCAG –EMO ;
 L’arrêté n° D813/17/DEPP/DESI/DEJSP/SPC du 13 Mars 2017 portant organisation financière et
comptable des Agences Régionales d’Exécution des Projets (AREP) ;
 Le décret N° 2-16-344 du 22 Juillet 2016 fixant les délais de paiements et les intérêts moratoires relatifs
aux commandes publiques.
 Le décret n° 2-86-99 du 3 rejeb 1406 (14 mars 1986) pris pour l'application de la loi n° 30-85 relative à la TVA
promulguée par le dahir n° 1-85-347 du 7 rebia II 1406 (20 décembre 1985);
Tous les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi, la sécurité du personnel, les salaires de la main
d’œuvre particulièrement : le décret n° 2-14-343 du 24 juin 2014 portant fixation des montants du salaire minimum légal dans
l'industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

3
Ainsi que tous les textes règlementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date limite de réception des
offres.

B/ Documents techniques :
1/ Les règles BAEL ;
2/ Les règles neiges et vents 65 révisées en 1976 ;
3/ Le règlement parasismique RPS 2000 en vigueur au Maroc ;
4/ Les règles de calcul des charpentes métalliques ou de bois ;
5/ Le devis général pour les travaux d’assainissement (édition 1961) ;
6/ Les règles d'exécution des travaux d'étanchéité et normes marocaines au sujet des règles et spécifications sur les matériaux et
produits d'étanchéité ;
7/ Les règlements locaux concernant l'alimentation en eau et en électricité des immeubles ;
8/La circulaire n°1-61-SGG du 30/01/1961 relative à l'utilisation des produits d'origine marocaine ;
9/ Les normes marocaines concernant tous les lots ;
10/ Les normes françaises et européennes pour les prestations non couvertes par les normes marocaines.
11/ Les DTU
Tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de la soumission.

ARTICLE 6 - MAITRE D’OUVRAGE


Le Maître d’Ouvrage est L’Agence Régionale d’Exécution des Projets de la Région Souss Massa

ARTICLE 7-VALIDITE DU MARCHE - DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION


Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après son approbation par l’autorité compétente et son visa par le
Contrôleur d’Etat, le cas échéant.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution. Cette approbation sera notifiée dans un délai
maximum de soixante-quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture des plis.

ARTICLE 8 - PIECES MISES A LA DISPOSITION DU TITULAIRE


Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le maître d’ouvrage remet gratuitement au titulaire, contre décharge,
un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte d’engagement, du cahier de prescriptions spéciales et des pièces
expressément désignées comme constitutives du marché à l’exception du cahier des prescriptions communes applicable et du
cahier des clauses administratives générales relatif aux prestations des études et de maîtrises d’œuvre.

Il sera remis également au Bureau de contrôle technique les dossiers suivants au fur et à mesure de leur établissement par le
maître d’ouvrage:
 Rapport de l’expertise structurelle te instrumentale du bâtiment destiné au projet de la maison des arts ;
 Etude de programmation scientifique, culturelle, architecturale et technique du projet de la maison des arts d'Agadir et suivi
acoustique et scénographique du projet » ;
 Les plans d'architectures (APS, APD, Projets d’exécution) et les plans de détail correspondants ;
 Les plans d’études techniques (APD, Projets d’exécution et DCE) de l’ensemble des lots ainsi que les notes de calcul et les
plans de détail correspondants ;
 Les Dossiers de Consultation des Entreprises de l’ensemble des lots.
 La décision du maître d’ouvrage à chaque stade de l’élaboration des études (lettres d’approbation des différentes composantes
de phases, ordre de services, etc.).

Les corps d’état cités ci-dessus sont, à titre non limitatif, les suivants :

1. Terrassements - Gros œuvre - Drainage - Charpente métallique ou bois - Etanchéité - Clôture.


2. Revêtements durs, souples et spéciaux sols, murs et façades.
3. Faux plafond.
4. Menuiseries bois, ferronnerie, métallique, aluminium, pvc, murs rideaux.
5. Electricités moyenne et basse tension.
6. Plomberie- eau chaude sanitaire - protection incendie et extinction.
7. Fluides industriels.
8. Equipements techniques des laboratoires.
9. Equipements industriels.
10. Equipement cuisine – Buanderie.
11. Chauffage, climatisation, conditionnement - Ventilation mécanique- Désenfumage.
12. Ascenseurs, monte malades et monte charges.
13. Pré câblage et équipements informatique et multimédia - Visioconférence - Téléphone -Télédistribution.
14. Systèmes de sécurité et détection incendie et système de protection par paratonnerre.
15. Vidéosurveillance.

4
16. Contrôle d’accès et détection intrusion.
17. Communications internes/appel personnel soignant.
18. Corrections acoustiques.
19. Sonorisation générale - Equipement audio-visuel.
20. Système de gestion technique centralisée (GTC).
21. V.R.D – Assainissement- voies d’accès- parking et dallage extérieur.
22. Mobiliers fixes.
23. Peinture - Traitement des façades.
24. Plantations arrosage.
25. Signalisation.
26. Thermique du bâtiment.
27. Système de production d'électricité.

Ainsi que tout autre lot qui rentre dans l’aménagement de ce projet.

ARTICLE 9- PROGRAMME DU BUREAU DE CONTROLE PENDANT LA PHASE ETUDES


Le bureau de contrôle est tenu de soumettre à l’agrément du Maître d’Ouvrage, dans un délai de dix (10) jours, à dater du
lendemain de la notification de l'ordre de service notifiant l'approbation de son marché, le programme détaillé selon lequel il
s'engage à conduire les contrôles pendant la phase des études.

Le Bureau de contrôle technique fournira la décomposition du délai global de la phase contrôle des Etudes en délais
correspondants à chacune des missions à mener dans le cadre de cette phase.

Le Maître d’Ouvrage dispose d'un délai de Dix (10) jours pour formuler ses remarques sur le programme proposé par Le Bureau
de contrôle.

Le programme de contrôle des études doit être mis à jour par bureau de contrôle chaque fois que cela s'avère nécessaire.

ARTICLE 10- DELAIS D’EXECUTION - DELAI DE VALIDATION DES DOCUMENTS PAR LE


MAITRE D’OUVRAGE- PENALITES DE RETARD
Le délai global d’exécution de ce marché est fixé à Dix HUIT (18) mois à compter du lendemain de la date de notification de
l’ordre de service prescrivant le commencement des prestations.

- Le délai de remise de la notice de sécurité incendie est fixé à Vingt et un (21) jours à compter du lendemain de la date de
notification de l’ordre de service prescrivant le commencement des prestations.

Ce délai est inclus dans le délai global d’exécution du marché.

Le bureau de contrôle s’engage à réaliser les prestations objet du présent marché dans les délais prévus au programme établi
conjointement avec le Maître d’Ouvrage.

Les contrôles confiés au Bureau de contrôle technique seront effectués au fur et à mesure de l’établissement du projet, dans le
délai de quinze jours (15 Jours) qui suivra la remise au Bureau de contrôle technique des documents par la Maîtrise d’ouvrage à
celui-ci.

Le titulaire du marché soumet les rapports et documents énumérés à l’article 31 ci-dessous à l’approbation du maître d’ouvrage.
Ce dernier dispose d’un délai de quinze (15) jours à dater de la réception des documents, pour formuler ses remarques. Le délai
d’examen par le MOA n’est pas inclu dans le délai global d’exécution du marché.

Conformément aux dispositions du paragraphe 4 de l’article 47 du CCAG-EMO, Le maître d’ouvrage peut soit accepter les
rapports et documents énumérés à l’article 31 ci-dessous, soit inviter le titulaire à procéder à des corrections ou le cas échéant,
prononcer un refus motivé du rapport ou document pour insuffisance grave dûment justifiée.

Si le maître d’ouvrage invite le titulaire à procéder à des corrections ou des améliorations, celui-ci dispose d’un délai de dix (10)
jours pour remettre les rapports et documents précités en leur forme définitive, ce délai est inclus dans le délai global
d’exécution du marché.

A défaut par le bureau de contrôle d’avoir remis toutes les pièces de contrôle à la date déterminée, il lui sera appliqué, une
pénalité de 1 ‰ (un pour mille) du montant initial du marché éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus.
Le montant des pénalités est plafonné à dix pour cent (10 %) du montant initial du marché éventuellement modifié ou complété
par les avenants intervenus. Le montant total de ces pénalités sera déduit d’office des décomptes des sommes dues au Bureau de
contrôle et en cas d’insuffisance sur son cautionnement sans préjudice des poursuites qui pourraient être engagées contre lui pour
le recouvrement du reliquat des pénalités.

5
ARTICLE 11- PRESENTATION DES DOCUMENTS
Tous les dossiers seront fournis au maître d’ouvrage dans des chemises cartonnées à sangle en nombre d’exemplaires suivants :

-Phase Etudes :
 Rapports relatifs à la mission sécurité incendie en 6 (six) exemplaires ;
 Rapports relatifs à la mission solidité des ouvrages en 6 (six) exemplaires ;
 Rapports relatifs à la mission au contrôle des lots architecturaux en 6 (six) exemplaires.
 Rapports relatifs à la mission au fonctionnement des installations en 6 (six) exemplaires.
 Rapports relatifs à la mission optimisation des études en 6 (six) exemplaires.

- Phase Exécution Travaux :


 Rapport de contrôles périodiques sur chantiers et avis techniques en 6 (six) exemplaires pour chaque contrôle ou
avis.

ARTICLE 12 - NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions de la loi n° 112-13 relative au
nantissement des marchés publics promulguée par le dahir n° 1-15-05 du 29 Rabii II (19 février 2015), étant précisé que :
1. La liquidation des sommes dues par le maître d’ouvrage en exécution du marché sera opérée par les soins du
Directeur de l’Agence Régionale d’Exécution des Projets de la région de Souss Massa Ordonnateur ;
2. Au cours de l’exécution du marché, les documents cités à l’article 8 de la loi n°112-13 peuvent être requis du maître
d’ouvrage, par le titulaire du marché ou le bénéficiaire du nantissement ou de la subrogation, et sont établis sous sa
responsabilité.
3. Lesdits documents sont transmis directement à la partie bénéficiaire du nantissement avec communication d’une
copie au titulaire du marché, dans les conditions prévues par l’article 8 de la loi n° 112-13.
4. Les paiements prévus au marché seront effectués par le Trésorier payeur seul qualifié pour recevoir les significations
des créanciers du titulaire du marché.
5. Le maître d’ouvrage remet au titulaire du marché une copie du marché portant la mention « exemplaire unique »
dûment signé et indiquant que ladite copie est délivrée en exemplaire unique destiné à former titre pour le
nantissement du marché.

ARTICLE 13 - RÉVISION DES PRIX


Les prix sont fermes et non révisables conformément aux stipulations de l’article 12 du Décret n° 2-12-349 du 8 joumada I 1434
(20 mars 2013) relatif aux marchés publics.

ARTICLE 14 - CAUTIONNEMENT PROVISOIRE – CAUTIONNEMENT DÉFINITIF- RETENUE DE


GARANTIE
Le cautionnement provisoire est fixé à Huit Mille dirhams (8 000,00 DH).
Le cautionnement définitif est fixé à 3% du montant initial du marché
Conformément aux stipulations de l’article 40 du CCAG-EMO, une retenue de garantie de 10% sera retenue sur les sommes
dues au bureau de contrôle et lui sera payée après la réception définitive. La retenue de garantie cesse de croître lorsqu’elle
atteint sept pour cent (7%) du montant initial du marché augmenté le cas échéant, du montant des avenants.
La caution personnelle et solidaire remplaçant la retenue de garantie prévue à l’article 14 du CCAG-EMO, peut être constituée
par tranches successives d’un montant égal à la valeur de la retenue de garantie de chaque décompte.

ARTICLE 15 - ASSURANCES – RESPONSABILITE


Le bureau de contrôle doit adresser au maître d’ouvrage, avant tout commencement des prestations de services, les attestations
des polices d’assurance qu’il doit souscrire et qui doivent couvrir les risques inhérents à l’exécution du marché et ce,
conformément aux dispositions de l’article 20 du CCAG-EMO, tel qu’il a été modifié et complété.

ARTICLE 16 - ARRÊT DES ETUDES


Le maître d’ouvrage a la possibilité d’arrêter l’exécution du marché au terme de la phase Etudes. Le Bureau de contrôle remet à
celui-ci tous les dossiers établis dans le cadre du marché.
Dans ce cas, le marché est immédiatement résilié sans que le titulaire puisse prétendre à indemnité.

ARTICLE 17- MODIFICATION DES ÉTUDES


Dans le cas où, pendant le cours de contrôle des études, Le maître d’ouvrage désirerait la modification, la diminution ou
l’augmentation des études prévues, il est fait application de l’article 36 du CCAG-EMO.

6
ARTICLE 18 - DROITS D’ENREGISTREMENT
Les droits d'enregistrement éventuels sont à la charge du bureau de contrôle tels que ces droits résultent des lois et règlements en
vigueur.

ARTICLE 19- RECEPTION PROVISOIRE ET DEFINITIVE DU MARCHE


A l’achèvement des prestations de services et en application de l’article 47 du CCAG-EMO, le maître d’ouvrage s’assure en
présence du bureau de contrôle de la conformité des prestations de services aux spécifications techniques du marché et
prononcera la réception provisoire.
Cette réception sera sanctionnée par l’établissement d’un procès-verbal de réception provisoire.
S’il constate que les prestations de services présentent des insuffisances ou des défauts ou ne sont pas conformes aux
spécifications du marché, Le BCT procédera aux réparations et rectifications nécessaires conformément aux règles de l’art. A
défaut, la réception ne sera pas prononcée, et le délai d’exécution ne sera pas prorogé pour autant.

La réception définitive sera prononcée après vérification et approbation par le Maitre d’Ouvrage/ Maitre d’œuvre de l’ensemble
des rapports, documents et produits objet du présent marché prévus à l’article 47 du CCAG-EMO. Elle sera sanctionnée par
l’établissement d’un procès-verbal, si le BCT a rempli à cette date les obligations mise à sa charge par le marché en matière de
garantie.
Les dispositions des paragraphes 2, 3 et 4 de l’article 49 du CCAG-EMO sont applicables au présent marché.

ARTICLE 20 - DÉLAI DE GARANTIE


Le délai de garantie est fixé à douze (12) mois à compter de la date de la réception provisoire.
Pendant le délai de garantie, le titulaire sera tenu de procéder aux rectifications qui lui seraient demandées en cas d’anomalies ou
imperfections constatées et de remédier à l’ensemble des imperfections ou anomalies sans pour autant que ces études
supplémentaires puissent donner lieu à une plus-value de paiement.

ARTICLE 21 - MODALITÉS DE RÈGLEMENT


Les honoraires seront payés par acompte pour chaque phase de mission terminée et approuvée par le maître d’ouvrage,
après remise des rapports correspondants et leur approbation par le maître d’ouvrage aux prix forfaitaires indiqués par mission et
par phase au bordereau des prix - détail estimatif.
Pour la phase d’exécution des travaux, ces honoraires se décomposent par lot au prorata du montant des travaux réalisés
divisé par le montant total des marchés travaux tous lots compris (ou à défaut par l’estimation totale du projet actualisée
approuvée par Le maître d’ouvrage) .
Le mode de règlement des prestations du bureau de contrôle se fera par virement au compte bancaire indiqué dans son
acte d’engagement.
La réception des prestations du bureau de contrôle se fera sur la base de l’approbation des rapports et des comptes
rendus par Le maître d’ouvrage par phase et par mission indiquées dans le bordereau des prix détail estimatif du présent CPS

ARTICLE 22 - RETENUE À LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ÉTRANGERS NON


RÉSIDENTS AU MAROC
En cas de titulaire non installé au Maroc, des retenues à la source seront opérées sur les paiements qui lui sont dus et ce en
application des dispositions fiscales en vigueur.
Ces retenus seront versées au trésor public. Des attestations relatives à ces versements seront remises au titulaire, sur sa
demande, par les services fiscaux compétents.

ARTICLE 23 - RÉSILIATION DU MARCHE


La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par l’article 159 du décret n° 2.12.349 du
20 mars 2013 relatif aux marchés publics, et celles prévues aux articles 27 à 33 et 52 du CCAG-EMO.
La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile ou pénale qui pourrait être intentée au titulaire
du marché en raison de ses fautes ou infractions.
Pour les groupements, en cas de défaillance, de décès, de liquidation judiciaire, de redressement judiciaire, sans autorisation de
continuer l’activité, ou de faute grave de l’un ou plusieurs membres du groupement, ceux-ci peuvent être exclus du marché
suivant les procédures de résiliation du marché.
Dans ce cas, un avenant est passé pour fixer les conditions de la poursuite de l’exécution du marché par les membres restants du
groupement éventuellement complété par de nouveaux membres en cas de nécessité de combler le manque de compétences
dûment constaté après l’exclusion de certains membres du groupement.

ARTICLE 24- AJOURNEMENT DES ÉTUDES


Les ajournements éventuels des études seront gérés par les dispositions de l’article 27 du CCAG-EMO.

7
ARTICLE 25- SECRET PROFESSIONNEL
Le BCT et son personnel sont tenus au secret professionnel pendant toute la durée du marché et après son achèvement sur les
renseignements et documents recueillis ou portés à leur connaissance, à l'occasion de l'exécution du marché. Ils ne peuvent
communiquer à des tiers la teneur de ces renseignements et documents sans autorisation préalable du Maître d’ouvrage. De plus,
ils ne peuvent faire un usage préjudiciable au Maître d’ouvrage des renseignements qui leur sont fournis et des résultats
d'examens, essais et recherches effectués pour accomplir leur mission.

ARTICLE 26 - PROTECTION DE LA MAIN D’ŒUVRE, CONDITIONS DE TRAVAIL,


IMMIGRATION AU MAROC
Les formalités de recrutement et de paiement des employés sont celles prévues par les dispositions de l’article19 du CCAG-
EMO.

ARTICLE 27 : MESURES DE SECURITÉ


Le titulaire s’engage à respecter les mesures de sécurité conformément aux dispositions de l’article 24 du CCAG-EMO.

ARTICLE 28 - PROFIL DE L’ÉQUIPE


Le bureau de contrôle s’engage à affecter au contrôle des études des cadres spécialistes dans les domaines suivants :
- Calcul de structure ;
- Electricité ;
- Fluides ;
-Menuiserie, bois et aluminium ;
-Acousticien ;

La composition de l’équipe à mettre sur le projet indiqué dans l’offre, est contractuelle et ne peut être modifiée sans l’accord du
maître d’ouvrage.

ARTICLE 29 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION


Le bureau de contrôle ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude ou de corruption
des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes procédures de passation, de gestion et
d’exécution du marché.
Le bureau de contrôle ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons ou des présents en
vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des étapes de son exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution du présent marché.

8
CHAPITRE II
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES – DEFINITION DES MISSIONS

ARTICLE 30- RESPECT DES INSTRUCTIONS ET NORMES APPLICABLES EN MATIERE


D’ETUDES DE BATIMENT ET D’EQUIPEMENTS PUBLICS
Le contrôle des études techniques doit être mené dans le respect strict des dispositions, instructions et normes en vigueur, et tous
autres documents régissant la profession. Toute reprise d’étude qui serait ordonnée par Le maître d’ouvrage en raison d’un
manquement à cette prescription serait entièrement à la charge du Bureau de contrôle technique.

ARTICLE 31- DÉFINITION DES MISSIONS


Généralités
Sont soumis au contrôle technique les ouvrages et équipements suivants :
- Faisant partie du projet objet du présent marché ;
- Visés au point de vue de la sécurité des personnes, par la législation ou la réglementation en vigueur ;
Il s’agit notamment sans que cette liste soit limitative :
- Des dispositions relatives à la stabilité et solidité des structures ;
- Des dispositions relatives aux garde-corps et fenêtres basses ;
- Des installations électriques ;
- Des installations de chauffage, réfrigération, conditionnement d’air ;
- Des installations de gaz, liquides et matières inflammables, y compris le stockage ;
- Des installations de ventilation ;
- Des conduits de fumée ;
- Des installations de transport mécaniques, telles qu’ascenseurs, monte-charge, monte malade, escaliers mécaniques et
trottoirs roulants ;
- Des appareils et installations sous pression de vapeur ou de gaz.
- Des installations spéciales telles que les rayonnements ionisants.
- Des dispositifs acoustiques ;

Le Bureau de Contrôle Technique est tenu de contribuer à prévenir les aléas qui découlent d’un mauvais fonctionnement des
installations. Par mauvais fonctionnement, il faut entendre l’impossibilité, pour une installation, à la mise en exploitation,
d’assurer le service demandé dans les conditions de performance imposées par les prescriptions techniques contractuelles et,
quand ils existent, par les textes techniques à caractère normatif.
Le Bureau de Contrôle Technique est tenu d’assister systématiquement aux réunions hebdomadaires de chantier. Il doit prendre
les dispositions nécessaires pour assurer sa mission dans les conditions optimales, sans contrainte particulière pour les différents
intervenants.
Toutefois, le Bureau de Contrôle Technique est tenu à une moyenne correspondant à une visite par semaine, à une visite à
l’occasion des opérations dont l’exécution est particulièrement importante pour la qualité de l’ouvrage et également à des visites
sur chantier, hors rendez-vous de chantier.
Périodiquement, le Bureau de Contrôle Technique édite, à la convenance du maître d’ouvrage, un récapitulatif de tous les avis
non suivis d’effet.
Dans le cadre du présent marché, le Bureau de Contrôle Technique assure les missions suivantes :

31-1- Mission relative au contrôle de la sécurité incendie


Le Bureau de Contrôle Technique doit établir le rapport se prononçant sur la conformité des ouvrages et des installations rentrant
dans la réalisation du projet, à la réglementation en matière de sécurité incendie et des risques de panique.
Le Contrôle Technique porte sur les dispositifs de construction, des ouvrages et des installations comprenant notamment :
- Dispositions constructives générales et particulières relatives à la protection contre les risques d’incendie et de panique,
et moyens de secours ;
- Dispositions constructives générales et particulières relatives aux installations rentrant dans la réalisation du projet ;

9
- Dispositifs des constructions, des ouvrages et des équipements visés du point de vue de la sécurité des personnes par la
législation ou la réglementation applicable à l’ouvrage du fait de sa destination telle qu’elle résulte du permis de
construire ;
- Signaler toute erreur de conception même si aucune disposition législative ou réglementaire n’a été violée ;
- Les dispositions relatives à la protection contre les risques d’incendie et de panique : comportement au feu des
matériaux et éléments de construction, isolement, desserte, cloisonnement et dégagements, moyens de secours,
dispositifs d’alarme et d’alerte, équipements de désenfumage naturel ;
- Contrôle des installations électriques (courants forts et courants faibles) ou des installations de gaz combustibles et
d’hydrocarbures liquéfiés ;
La mission du Bureau de Contrôle Technique se déroulera comme suit :
 Pendant la phase conception du projet (Avant-projet (AP) et projet d’exécution (PE)) :
- Visa et envoi du rapport sur la notice de sécurité incendie et de rapports récapitulatifs résumant les avis du Bureau de
contrôle technique sur les différents documents soumis au contrôle du consultant de sécurité incendie ;
- Visa et envoi du rapport sur les systèmes de sécurité incendie.
 Pendant la phase d’exécution des travaux :
- Examen des plans et documents techniques d’exécution des ouvrages établis par les entreprises soumis au contrôle ;
- Examen des documents et procès-verbaux d’essais établis par les constructeurs ou par des laboratoires ou organismes
spécialisés ;
- Examen des travaux en cours de réalisation par sondage, lors de visites sur place ; envoi de fiches de contrôle des
travaux (F.C.T) au maître d’ouvrage ;
- Examen des procès-verbaux établis par les entreprises, des essais et vérifications qu’elles ont effectués préalablement à
la réception des travaux et dont les résultats sont satisfaisants ;
- Transmission d’un rapport explicitant les avis portant sur les procès-verbaux mentionnés ci-dessus, avant la réception
des travaux ;
- Etablissement et envoi de rapports récapitulatifs résumant les avis du Bureau de Contrôle Technique.

31-2- Mission relative au contrôle de la solidité des ouvrages


Le Bureau de Contrôle Technique doit établir des rapports techniques se prononçant sur les risques régis par l’article 769 du
code des obligations et contrats. Ces risques sont ceux découlant d’un ‘’défaut de solidité’’ et peuvent porter sur :
- Les ouvrages de fondation qui assurent le report au sol des charges nouvelles apportées par le bâtiment pour prévenir
toute mauvaise adaptation de mode de fondation à la nature des ouvrages et des terrains rencontrés ;
- La solidité des voiries et réseaux divers privatifs, ouvrages assurant le clos et le couvert ainsi que, pour le bâtiment, des
éléments d’équipement indissociables, ceux qui ne peuvent être retirés sans mettre en cause l’intégrité des ouvrages (les
canalisations d’eau encastrées dans des planchers…) ;
- Les structures en béton et de charpente métallique qui ont été conçus pour recevoir et transmettre aux fondations les
charges de toute nature pour prévenir tout défaut de solidité et de résistance mécanique des ouvrages sous l’effet des
charges permanentes ou variables (d’utilisation ou climatiques) qu’il est prévu de leur faire supporter ;
- La solidité relative aux éléments d’équipement dissociables, ceux qui peuvent être retirés sans porter atteinte aux
ouvrages ci-dessus.
La mission du Bureau de Contrôle Technique se déroulera comme suit :
 Pendant la phase conception du projet (AP et PE) :
- Examen des dispositions techniques des plans, devis descriptifs, études de sol se rapportant aux ouvrages soumis au
contrôle et destinés à la consultation des entreprises ;
- La solidité des ouvrages : VRD, fondations, ossature, clos et couvert fixes ou mobiles et sur les éléments d’équipement
indissociables des premiers ;
- De l’adaptation du mode de fondation à l’ouvrage et au terrain ;
- De la stabilité et de la résistance mécanique des ouvrages ;
- La vérification du respect des règles de construction parasismique ;
- Du risque de déformation excessive par rapport à la réglementation en vigueur ;
- De l’étanchéité du clos et du couvert ;
- La solidité relative aux éléments d’équipement dissociables ;

10
- Rapport consignant les avis du Bureau de Contrôle Technique ;
- Etablissement et envoi au maître d’ouvrage des rapports destinés à faire contracter les polices d’assurance de la garantie
de responsabilité décennale.
 Pendant la phase d’exécution des travaux :
- Examen des plans et documents techniques d’exécution des ouvrages soumis au contrôle ; envoi de rapport d’examen
de plans (REP) au maître d’ouvrage ;
- Examen des travaux en cours de réalisation, par sondage, lors de visites sur place, envoi de fiche de contrôle des
travaux (F.C.T) ;
- Examen des procès-verbaux établis par les entreprises, des essais et vérifications qu’elles ont effectués préalablement à
la réception des travaux et que les résultats sont satisfaisants ;
- Transmission d’un rapport explicitant les avis portant sur les procès-verbaux mentionnés ci-dessus, avant la réception
des travaux ;
- Etablissement et envoi au maître d’ouvrage des rapports destinés à faire contracter les polices d’assurance de la garantie
de responsabilité décennale.
- Engagement à répondre aux questions des entreprises le concernant dans les délais nécessaires pour ne pas entraver le
déroulement normal du chantier.
- Le délai d’intervention du BCT doit être compatible avec les dispositions à prendre et peut être au minimum de 24
heures et au maximum de 2 jours de la demande qui lui est faite, à cet effet, par la maîtrise d’ouvrage.

31-3- Mission relative au contrôle des lots architecturaux


Le Bureau de Contrôle Technique doit établir des rapports de contrôle se prononçant sur la qualité des lots architecturaux
rentrant dans la réalisation du projet dans les conditions prévues par les textes réglementaires.
La mission du Bureau de Contrôle Technique se déroulera comme suit :
 Pendant la phase conception du projet (AP et PE) :
Examen des documents de conception qui porte sur :
- La conformité aux dispositions des normes et règlements techniques relatifs au choix et la qualité des lots
architecturaux ;
- La définition des niveaux de performances exigés par le Maître de l’Ouvrage ;
- Vérification des notes de calcul ;
- Les dispositions relatives aux essais et vérifications que doivent effectuer les entreprises ;
- Rapport consignant les avis du Bureau de Contrôle Technique.
 Pendant l’exécution des travaux :
- Examen des plans, notes de calcul complémentaires et autres documents d’exécution concernant les lots architecturaux
établis lors de la réalisation des travaux correspondants ;
- Assistance, par sondages, en fin de travaux, aux essais effectués par les entreprises ;
- Contrôle par sondages de la conformité des travaux sur chantier et avis techniques ;
- Délivrance des certificats de conformité conformément à la réglementation en vigueur ;
- S’assurer que la qualité des produits utilisés dans la construction est appropriée au projet ; dans ce but il doit notamment
signaler au Maitre d’ouvrage les essais qu’il estimerait nécessaires, sans que ceux -ci ne soient à sa charge ;
- Examen des procès-verbaux établis par les entreprises, des essais et vérifications qu’elles ont effectués préalablement à
la réception des travaux et que les résultats sont satisfaisants ;
- Transmission d’un rapport explicitant les avis portant sur les procès-verbaux mentionnés ci-dessus, avant la réception
des travaux ;

31-4- Mission relative au contrôle du fonctionnement des installations


Le Bureau de Contrôle Technique doit établir des rapports techniques se prononçant sur le bon fonctionnement de toutes les
installations des lots techniques et spécialisés rentrant dans la réalisation du projet dans les conditions prévues par les textes
réglementaires.
La mission du Bureau de Contrôle Technique se déroulera comme suit :
 Pendant la phase conception du projet (AP et PE) :
Examen des documents de conception qui porte sur :

11
- La conformité aux dispositions des normes et règlements techniques relatives au fonctionnement des installations
considérées ;
- La définition des niveaux de performances exigés par le Maître de l’Ouvrage, et la performance que l’on peut
normalement attendre des installations projetées ;
- Vérification des notes de calcul ;
- Les dispositions relatives aux essais et vérifications que doivent effectuer les entreprises
- Rapport consignant les avis du Bureau de Contrôle Technique.
 Pendant l’exécution des travaux :
- Examen des plans, notes de calcul complémentaires et autres documents d’exécution concernant le fonctionnement des
installations établis lors de la réalisation des travaux correspondants ;
- Assistance, par sondages, en fin de travaux, aux essais de fonctionnement effectués par les entreprises ;
- Contrôle par sondages de la conformité des travaux sur chantier et avis technique ;
- Délivrance des certificats de conformité conformément à la réglementation en vigueur ;
- S’assurer que la qualité des produits utilisés dans la construction est appropriée au projet ; dans ce but il doit notamment
signaler au Maitre d’ouvrage les essais qu’il estimerait nécessaires, sans que ceux -ci ne soient à sa charge ;
- Examen des procès-verbaux établis par les entreprises, des essais et vérifications qu’elles ont effectués préalablement à
la réception des travaux et que les résultats sont satisfaisants ;
- Transmission d’un rapport explicitant les avis portant sur les procès-verbaux mentionnés ci-dessus, avant la réception
des travaux ;

31-5- Mission relative à l’optimisation des études


Le Bureau de Contrôle Technique doit établir des rapports techniques se prononçant sur l’optimisation des études techniques
établies par la maîtrise d’œuvre du projet et qui lui seront soumises par Le maître d’ouvrage dans les conditions prévues par les
textes réglementaires.
La mission du Bureau de Contrôle Technique se déroulera comme suit :
 Pendant la phase conception du projet (AP et PE)
Examen des documents de conception qui porte sur :
- L'optimisation de la conception générale des structures, l’optimisation des hypothèses des notes de calcul et du
dimensionnement des aciers et des bétons et ou des éléments de la charpente métallique ;
- L'optimisation de la conception générale des lots secondaires, des lots techniques et des lots spécialisés, l’optimisation
des hypothèses des notes de calcul et du dimensionnement des installations, l'optimisation des spécifications techniques
et des devis des travaux.
- Envoi au maître d’ouvrage des Rapports consignant les avis du Bureau de Contrôle Technique.
 Pendant l’exécution des travaux :
- Optimisation des documents d’exécution et plans établis par les entreprises, notes de calcul complémentaires concernant
le fonctionnement des installations ;
- Envoi au maître d’ouvrage du rapport final au maître d’ouvrage sur cette opération.

ARTICLE 32 : DESCRIPTION DES RÉCEPTIONS DES TRAVAUX


Le Bureau de contrôle technique assistera le maître d’ouvrage pendant les opérations de réceptions partielles, de réceptions
provisoires et de réceptions définitives des travaux. Les réceptions partielles concernent notamment la réception des
implantations et des fonds de fouilles, les contrôles inopinés et les réceptions partielles du ferraillage et bétonnage, les réceptions
techniques des installations et autres prestations qui rentrent dans le cadre de la réalisation de ce projet, et ce, conformément aux
règles de l’art et aux normes en vigueur.
A cet effet, le bureau de contrôle technique affectera ses spécialistes qui seront mis à la disposition de l'équipe de la maîtrise
d’ouvrage chargée de la surveillance et de coordination des travaux pour assister aux réunions de chantier ainsi qu'aux visites
inopinées qui pourront être décidées par la maîtrise d’ouvrage au cours de l'exécution des travaux.
Le Bureau de contrôle technique s'engage à répondre aux questions des entreprises le concernant dans les délais nécessaires pour
ne pas entraver le déroulement normal du chantier.

Le délai d’intervention du BCT doit être compatible avec les dispositions à prendre et ne peut dépasser deux (2) jours à compter
de la date de la demande qui lui est faite, à cet effet, par la maîtrise d’ouvrage e.
Le Bureau de Contrôle établira le dossier de fins travaux faisant ressortir :
- Un mémoire à la fois descriptif et explicatif de l’ensemble des équipements techniques installés et leur mode de
fonctionnement.

12
- Les dispositions à prendre pour assurer la maintenance et l’entretien du projet et l’établissement d’un cahier de charge
correspondant.

CHAPITRE III : BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF

13
Unité Prix unitaire en
N° des
Désignation des prestations de Quantité Dirhams hors TVA (En Prix Total
Prix
mesure chiffres)
Mission relative au contrôle de la sécurité incendie
1.1 Phase d’Etudes
Ens 1
1 L’ensemble
1.2 Phase d’exécution des travaux
Ens 1
L’ensemble
Mission relative au contrôle de la solidité des ouvrages
2.1 Phases d’Etudes
Ens 1
2 L’ensemble
2.2 Phase d’exécution des travaux
Ens 1
L’ensemble
Mission relative au contrôle des lots architecturaux
3.1 Phases d’Etudes
Ens 1
3 L’ensemble
3.2 Phase d’exécution des travaux
Ens 1
L’ensemble
Mission relative au contrôle du fonctionnement des installations
4.1 Phases d’Etudes
Ens 1
4 L’ensemble
4.2 Phase d’exécution des travaux
Ens 1
L’ensemble
Mission relative à l’optimisation des études
5.1 Phases d’Etudes
Ens 1
5 L’ensemble
5.2 Phase d’exécution des travaux
Ens 1
L’ensemble
TOTAL HORS TAXES

TVA 20%

TOTAL TTC

14
Page 15 Et Dernière

APPEL D’OFFRES N° 48/2019

OBJET : CONTROLE ET OPTIMISATION DES ETUDES TECHNIQUES ET CONTRÔLE


DES TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA MAISON DES ARTS D’AGADIR

Montant du marché en DH TTC : …………………………………………………………………

Dressé par : Vu et vérifié par :

Agadir Le : Agadir Le :

Signatures des parties contractantes :


Le Maître d’Ouvrage : Agence Régionale Le Soumissionnaire : Lu et accepté
D’Exécution des Projets de Souss Massa.

Agadir Le :
Agadir Le :
Approbation par l’autorité compétente
Approuvé par le Directeur de l’Agence Régionale d’Exécution des Projets de Souss Massa.

Agadir Le :
Visa du Contrôleur d’Etat

Agadir Le :

15