Vous êtes sur la page 1sur 12

Neuvaine

du pardon

4à Saint Josémaria Escriva


Prière à Saint Josémaria

Saint Josémaria Escriva


Fondateur de l'Opus Dei
PRIÈRE
Ô Dieu, par la médiation de Marie, tu as concédé
d’innombrables grâces à saint Josémaria, prêtre, en le
choisissant comme instrument très fidèle pour fonder
l’Opus Dei, chemin de sanctification dans le travail
professionnel et l’accomplissement des devoirs ordi-
naires du chrétien : fais que je sache, moi aussi, con-
vertir tous les instants et toutes les circonstances de
ma vie en occasions de t’aimer et de servir, avec joie
et simplicité, l’Église, le Souverain Pontife et les
âmes, éclairant les chemins de la terre avec la
lumière de la foi et de l’amour.
Accorde-moi, par l’intercession de saint
Josémaria, la faveur que je te demande : … Amen.
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.

2
1er jour
Pour avoir la paix du cœur

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


Ce qui ôte la paix à l’âme n’est pas de Dieu (Chemin, n. 258).
La paix de l’âme est un trait caractéristique d’un homme de Dieu : il a
«la paix» et donne «la paix» aux personnes qu’il fréquente (Forge, n. 649).
Il faut unir, il faut comprendre, il faut pardonner. Ne dresse jamais
une croix, uniquement pour rappeler que certains hommes en ont tué
d’autres. Ce serait l’étendard du diable. La Croix du Christ consiste à
se taire, à pardonner et à prier pour les uns et pour les autres, afin que
tous obtiennent la paix (Chemin de Croix, VIIIème station, n. 3).
De même que le Christ est passé en faisant le bien (Ac 10,38) sur tous
les chemins de Palestine, vous devez, vous aussi répandre avec généro-
sité une semence de paix tout au long des chemins humains (Quand le
Christ passe, n. 166).

4Intention
Tu connais, Seigneur, mon désir de posséder ta paix. Or je sais bien que
je n’y arriverai pas tant que j’aurais cette amertume et ces ressentiments
dans mon cœur, comme des blessures jamais cicatrisées. J’aimerais être
en mesure de suivre le conseil de saint Paul : « Vous, supportez-vous les
uns les autres et pardonnez-vous réciproquement, si l’un a sujet de se
plaindre de l’autre. Que la paix du Christ règne dans vos cœurs » (Col 3,
13-15).
Sans ton secours, Seigneur, par mes seuls efforts, je n’atteindrai jamais
cette paix.
Aussi, je te demande humblement, par l’intercession de saint Joséma-
ria, la grâce de savoir pardonner. J’aurai beau penser que les fautes et
les offenses des autres me justifient, purifie quand même mon cœur de
la haine, de la colère, de l’aversion et de tous les sentiments amers qui
nous divisent.
4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)
3
2ème jour
Pour comprendre et excuser

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


Garde-toi d’une pensée défavorable à l’égard de quelqu’un, même si
ses propos ou ses actes t’autorisent de façon raisonnable à porter un tel
jugement (Chemin, n. 442).
Plus qu’à « donner », la charité consiste à « comprendre ». — C’est
pourquoi, si tu es tenu de juger, cherche une excuse à ton prochain : il y
en a toujours (Chemin, n. 463).
Mets-toi toujours à la place de ton prochain: ainsi tu seras plus serein
pour envisager ses problèmes ou les problèmes qu’il pose, tu ne te
fâcheras pas, tu le comprendras, tu l’excuseras, tu le corrigeras quand
il faudra, et comme il le faudra, et tu rempliras le monde de charité
(Forge, n. 958).

4Intention
Jésus, tu vois le mal que j’ai à comprendre les autres, à les voir d’un bon
œil et à excuser leurs travers, petits ou grands, dès qu’ils me perturbent
ou me blessent.
J’aimerais te demander la grâce de vivre ce que Tu nous as demandé :
« Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas et vous ne
serez pas condamnés. Pardonnez et vous serez pardonnés. (Lc 6, 37).
Tu sais bien, Seigneur, que je vois avant tout le côté négatif des gens, ce
qui m’incommode, ce que je considère comme absurde, ce qui m’insup-
porte, ce qui me rend amer. Aussi, ai-je acquis le vice de mal penser, de
médire des autres.
Seigneur, aie pitié de moi qui suis si peu miséricordieux. Bien que je ne
le mérite pas, je te prie de m’accorder, par l’intercession de saint José-
maria, un cœur capable de comprendre, d’excuser et de pardonner.

4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

4
3ème jour
Pour vaincre l’orgueil

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


Comment, misérable que tu es, t’étonner que les autres aient des travers ?
(Chemin, n. 446).
D’accord : cette personne a été méchante avec toi. Mais toi, n’as-tu pas
été pire avec Dieu ? (Chemin, n. 686).
Efforce-toi, si besoin, de toujours pardonner et tout de suite à qui
t’offense. Pour grand que soit le tort ou l’affront qu’on te fait, Dieu t’a
pardonné, à toi, bien davantage (Chemin, n. 452).
Bannissons l’orgueil, soyons compréhensifs; pratiquons la charité;
rendons-nous mutuellement le secours de la prière et de l’amitié sincère
(Forge, n. 454).

4Intention
Il est vrai, Seigneur, que je prie et que je te demande pardon tandis
que je ne pardonne pas encore à ceux qui m’offensent. Pardonne-moi
d’avoir méprisé la demande de ton Fils toutes les fois que je répète, à la
récitation du Notre Père : « pardonne-nous nos offenses, comme nous
pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé » (Mt 6, 12)
Si j’étais sincère, je découvrirais mon orgueil au fond de cette dureté. Je
reconnais que je suis susceptible, trop souvent amer, que j’interprète de
travers ce que les autres font ou disent et que la moindre insinuation me
trouble. Et Toi, Jésus, que faisais-tu quand on te malmenait ? Que fais-
tu avec moi quand mes péchés te font du mal ? Je sais. Toutes les fois
que je m’en confesse, Tu me dis : Je t’absous ».
Seigneur, je ne veux pas être hypocrite. Par l’intercession de saint
Josémaria, accorde-moi la grâce d’être humble, condition indispensable
pour arriver à pardonner.

4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

5
4ème jour
Pour vaincre la colère
4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva
Les propos que tu as tenus, dis-les sur un autre ton, sans colère, ton
raisonnement n’en aura que plus de force et, surtout, tu n’offenseras
pas Dieu (Chemin, n. 9).
Ne reprends pas quelqu’un sous le coup de l’indignation de la faute
commise. — Attends le lendemain, ou encore plus longtemps. — Puis,
une fois apaisé et ton intention purifiée, n’aie de cesse que de le re-
prendre. — Tu obtiendras davantage par un mot affectueux que par
trois heures de brouille. — Modère ton caractère (Chemin, n. 10).
Tais-toi toujours quand tu te sens bouillir d’indignation, quand bien
même serais-tu très justement vexé. Car, malgré ta discrétion, tu en dis,
à ce moment-là, bien plus que tu ne voudrais (Chemin, n. 656).

4Intention
Jésus, je pense à Toi et à tes paroles : « Apprenez de moi qui suis doux
et humble de cœur » (Mt 11, 29). Puis, je pense à moi, à mon irritation,
à mes réactions violentes, à ma brusquerie, à ma colère qui bout quand
je me dis qu’il est logique que je traite durement les autres puisque
« j’ai raison ». Quel bon chrétien que je fais !
Saint Paul, en bon chrétien, demandait lui aussi: « Bannissez loin de
vous toute amertume, toute colère, tout emportement, tout éclat de voix,
toute méchanceté » (Ep 4, 31).
Saint Josémaria avait, devant la calomnie, l’attitude permanente de
« se taire, travailler, pardonner, sourire », et ne prenait la défense de la
justice que lorsque l’injure offensait Dieu ou des tierces personnes in-
nocentes. Cœur très doux et humble de Jésus, par l’intercession de saint
Josémaria, rend mon cœur semblable au tien.

4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

6
5ème jour
Pour vaincre le ressentiment

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


Qu’ils ont l’esprit étroit ceux qui tiennent jalousement un « cahier de
doléances » personnel! Ces malheureux sont impossibles à vivre (Sillon,
n. 738).
Pardonner ! Pardonner de toute son âme et sans la moindre trace de ran-
cune ! Attitude toujours magnanime et féconde.
— Tel fut le geste du Christ quand Il allait être cloué sur la croix : “ Père,
pardonne-leur parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ” ; c’est de là qu’est
venu ton salut, et le mien (Sillon, n. 805).
Dieu n’est pas scandalisé par les hommes. Dieu ne se lasse pas de nos
infidélités (Quand le Christ passe, n. 64).
Je n’ai jamais malmené quiconque m’ayant tourné le dos, même si l’af-
front a été la réponse à ma main tendue (Amis de Dieu, n. 59).

4Intention
Mon Dieu je sais que le ressentiment est une blessure que l’amour
propre, orgueilleux, ouvre et remue dans notre cœur. C’est une gan-
grène que la haine fomente dans l’âme. Je le crains, ô mon Dieu, car je
l’ai déjà découvert chez moi, accroché comme un cancer. Quelqu’un a
dit que le ressentiment est le four du diable. Il avait raison. Je sens moi
aussi que la rancœur est un feu maudit qui brûle l’amour, la compré-
hension et la paix qui devraient être toujours le sceau de la relation
entre les enfants de Dieu !
Jésus, délivre m’en ! aide-moi à chasser ce mal au moyen de la confes-
sion fréquente. Accorde-moi, par l’intercession de saint Josémaria,
la force du Ciel pour pardonner, pour oublier. Fais que je ne garde
aucune rancune mais plutôt que j’enfouisse mon amertume dans ton
cœur et que j’y apprenne à dire : « Père pardonne-leur ! » (Lc 23, 34).
4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)
7
6ème jour
Pour vaincre les discordes familiales

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


La coexistence est possible lorsque tous tâchent de corriger leurs
défaillances personnelles et de passer par-dessus les fautes des autres
(Entretiens, n. 108).
La patience nous encourage à être compréhensifs avec les autres,
convaincus que les âmes comme le bon vin, deviennent meilleures avec
le temps (Amis de Dieu, n. 78).
L’amour se doit d’être sacrifié, quotidien, fait de mille détails de com-
préhension, de sacrifice silencieux, de don de soi inaperçu (Quand le
Christ passe, n. 36).
Tu ne te repentiras jamais de t’être tu, mais très souvent d’avoir parlé
(Chemin, n. 639).

4Intention
Mon Dieu, tu sais que dans la vie en famille, j’ai beaucoup de mal à
excuser les manques de considération, de respect, d’égards, de patience,
de délicatesse à mon endroit ; et tu sais aussi que j’ai encore plus de mal à
admettre que je tombe moi aussi dans ces mêmes fautes.
Je te demande de m’aider afin qu’avec ta grâce, par l’intercession de saint
Josémaria, je sois capable de vaincre la fausse estime que j’ai de moi et de
vivre comme le demande saint Paul : « En toute humilité et mansuétude,
avec longanimité, vous entraidant les uns les autres avec charité » (Ep 4, 2).
Délivre-moi, Seigneur, de l’obsession téméraire de croire que je suis le
seul à avoir raison ; de la grossièreté, de l’impatience devant les petites
fautes, des disputes pour un rien… Je te demande la charité de savoir
me taire, sourire, ne pas faire la tête et demander des excuses pour mon
emportement à corriger. Et, si besoin, je te demande l’esprit héroïque du
pardon avec lequel tu accueillis Judas au Jardin des Oliviers, à l’heure de
la trahison.
4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)
8
7ème jour
Pour faire le premier pas

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


Notre Père du Ciel pardonne n’importe quelle offense quand le fils
revient vers Lui, lorsque repenti, il demande pardon. Notre Seigneur
est tellement père qu’il devance nos désirs d’être pardonnés, il vient au
devant de nous et nous ouvre les bras avec sa grâce (Quand le Christ
passe, n. 64).
Le Seigneur a pris l’initiative en venant à notre rencontre. Il nous en a
donné l’exemple (Amis de Dieu, n. 228).
C’est dans le Sacrement de Pénitence que toi et moi sommes revêtus de
Jésus-Christ et de ses mérites (Chemin, n. 310).

4Intention
Dieu, Père de miséricorde, j’ouvre l’Évangile et je vois que Jésus me
demande de faire toujours le premier pas de la réconciliation, d’être
le premier à prendre l’initiative de demander et d’offrir le pardon :
« Laisse-là ton offrande devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec
ton frère » (Mt 5, 24).
Il est juste que tu me demandes de faire ce que Tu fis. En effet, saint
Paul dit bien que « alors que nous étions encore pécheurs, le Christ est
mort pour nous » (Rm 5, 8).
Mon Dieu, que j’ai du mal à faire ce pas alors que je suis convaincu
que j’ai raison et que c’est moi qui suis offensé ! C’est par-dessus mes
forces humaines. Je n’y arriverai qu’avec ta force, Seigneur !
Saint Josémaria, intercède pour moi afin que je me décide à chercher
le secours de Dieu, avec une confession sincère, puisque c’est avec ce
sacrement que je peux avoir la grâce dont j’ai besoin.
4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

9
8ème jour
Pour rendre un bien pour un mal

4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva


À notre récidive dans le mal, Jésus répond avec son insistance à nous
racheter, par une abondance de pardon (Chemin de Croix, VII ème
station).
Les hommes, leur vie, leur bonheur ont tellement de valeur que le Fils
de Dieu lui-même se livre pour les racheter, les purifier, les élever
(Quand le Christ passe, n. 165).
Tâche du chrétien : noyer le mal dans une abondance de bien (Sillon,
n. 864).
En réponse à leurs jets de pierre, prends l’habitude de lapider d’Ave
Marias ces pauvres « haïsseurs » (Forge, n. 650).

4Intention

Ô bon Jésus, je reconnais que lorsque je me sens offensé, je sens bouillir


en moi le désir de revanche. Exactement ce que Tu n’as pas fait ! Qu’il
est dur de maîtriser le tableau des vengeances petites ou grandes que
mon imagination me dépeint. Ceci dit, je sais que je devrais penser à
pardonner ! Fais, Seigneur, que lorsque je serai dans cet état-là, je pense
à tes paroles : (Mt 5, 44), et à celles de saint Paul : (Rm 12, 21).
Fais, Seigneur, je t’en supplie, que la méditation des paroles de saint
Josémaria aujourd’hui éveillent en moi, par son intercession, la volonté
de prier toujours pour ceux qui me font du mal et de leur souhaiter du
bien, de « noyer le mal dans une abondance de bien ».

4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

10
9ème jour
Pour demander l’aide de Notre Dame
4Réflexion: pensées de Saint Josémaria Escriva
Son Cœur très doux, attentif aux moindres détails — ils ont besoin de
vin — a dû beaucoup souffrir en voyant cette cruauté collective et cet
acharnement des bourreaux que furent la Passion et la Mort de Jésus.
Mais Marie ne dit rien. Comme son Fils, elle aime, elle se tait et elle
pardonne. Voilà la force de l’Amour (Amis de Dieu, n. 237).
C’est lorsque nous sommes vraiment les fils de Marie que nous com-
prenons cette attitude du Seigneur, et que notre cœur s’agrandit et qu’il
devient miséricordieux (Quand le Christ passe, n. 146).
Prends l’habitude de mettre ton pauvre cœur, dans le Doux Cœur Im-
maculé de Marie, pour qu’Elle le purifie de toutes ses scories, et pour
qu’Elle te conduise au Cœur très Sacré et Miséricordieux de Jésus
(Sillon, n. 830).

4Intention
Mère de miséricorde, consolatrice des affligés, refuge des pécheurs, Toi
qui fus unie au sacrifice de Jésus lorsqu’il versa son sang sur la Croix
pour nous laver de nos péchés, aie pitié de nous, pauvres pécheurs, qui
n’arrivons pas à pardonner. Fais que lorsque nous sentirons que la ran-
cune, la colère ou le désir de vengeance nous rongent, nous n’oublions
pas que nous avons une Mère qui nous aime et qui veut attendrir la
dureté de notre cœur à la chaleur de son cœur immaculé.
Ô Mère, accueille-nous dans ton giron, comme des tout-petits. Que ton
sourire apaise notre colère. Obtiens-nous de ton Fils le don d’excuser,
d’oublier, de ne pas remuer nos amertumes et aussi celui d’aimer, de
vouloir le bien de ceux qui ne nous aiment pas. Comme saint Joséma-
ria le demande, fais nous pénétrer profondément dans le Cœur Sacré et
Miséricordieux de Jésus.
4Dire la prière à saint Josémaria Escriva (page 2)

11
Auteur: P. Francisco Faus
Avec l’approbation ecclésiastique (São Paulo, Brasil).

Nous serions reconnaissants à toute personne ayant


obtenu des grâces par l’intercession de saint Josémaria
Escriva d’en faire part à la Prélature de l’Opus Dei :

Bureau pour les Causes des saints


7, rue Dufrénoy, 75116 Paris
e-mail : ocs@opusdei.fr

Pour plus d’information sur saint Josémaria voir :


www.fr.josemariaescriva.info
www.opusdei.fr
www.escrivaworks.org

12

Vous aimerez peut-être aussi