Vous êtes sur la page 1sur 53

Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P.

WOLFF 1
TABLE DES MATIERES
UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU
____________ I L'analyse et la planification des projets
1 La terminologie et le cycle des projets
FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION (FA.S.E.G)
2 Les avantages et les limitations de l'approche de projet
____________
3 L'analyse des objectifs
Objectifs principaux et objectifs d'action - Analyse des problèmes -
Procédé de l'analyse des objectifs - Déroulement chronologique des
DOCUMENT DIDACTIQUE analyses
4 L'analyse du développement
Procédé de l'analyse du développement - Collecte des informations et
des données - Analyse des projets agricoles: Analyse régionale -
Analyse du projet - Analyse du groupe-cible
5 L'organisation d'un projet
Procédé de l'organisation d'un projet (planification et management) -
Evaluation des Projets Planification au niveau du groupe-cible - Planification au niveau de
l'organisme du projet - Planification des projets par objectif (PPO,
"ZOPP")

(Recherche, Méthodes empiriques, Analyse causale des marchés) II Les méthodes d'appréciation des projets
1 La détermination des coûts et des avantages des projets
Comparaison "sans - avec" - Coûts des projets - Avantages des projets
- Cas particuliers (transferts financiers directs, coûts irréversibles,
3e édition, 1996 financement du projet, coûts et avantages secondaires, coûts et
avantages intangibles)
2 Critères de la rentabilité d'un projet
Circonscription de l'analyse de l'investissement à la différence de
l'analyse des revenus et l'analyse de la liquidité - Prémisses principales
par de la théorie de l'investissement - Méthodes statiques (sans recours à
Heinz-Peter WOLFF l'actualisation: Classement à la suite d'un examen sommaire d'un
projet, Délai de récupération, Produit par unité de dépense, Produit
moyen annuel par unité de dépense) - Méthodes dynamiques
(évaluation à l'aide de la méthode de l'actualisation: Choix du taux
d'actualisation, VAN, TRI, Ratio avantages-coûts, Ratio avantages
nets-investissement, Ratio de l'accroissement des avantages nets -
Considération de la liquidité dans le cadre de l'analyse des
investissements - Considération de l'incertitude (analyse de sensibilité,
analyse de risque)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 2
3 L'analyse financière des projets I L'analyse et la planification des projets
Objectifs de l'analyse financière - Les prix utilisés - Déroulement de
l'analyse financière - Incidence des projets sur les recettes et dépenses 1 La terminologie et le cycle des projets
du gouvernement
Terminologie
4 L'analyse économique: A) La méthode de la Banque Mondiale
Objectifs de l'analyse économique - Déroulement de l'analyse projet = Ensemble des activités menées pour réaliser un objectif déterminé
économique - Détermination des valeurs économiques - Agrégation programme = Conjonction de plusieurs projets ou d'opérations n'ayant pas la
des comptes des projets - L'analyse sociale des projets contexture d'un projet dans un même secteur mais à différents niveaux
5 L'analyse économique: B) La méthode des effets pour atteindre un objectif global (ou une structure des multiples objectifs).
Les schémas principaux de la méthode des effets - Etapes de l'analyse groupe-cible = Le groupe de personnes auquel s'adressent les opérations et
économique des projets selon la méthode des effets objectifs d'un projet et devant directement tirer profit de la réalisation du
projet.

BIBLIOGRAPHIE maître-d'œuvre = Entité ou personne juridique responsable de l'exécution du


projet tant du point de vue technique et financier qu'au niveau des
(d = disponible au niveau de la bibliothèque de la FASEG)
ressources humaines.
BUSSERY, A. (1973) "Méthodes d'appréciation des projets dans les pays suivi = Désigne le processus de comparaison (permanente) entre résultats
moins développés", OCDE, Paris (La méthode des effets, comparaison de prévisionnels et effectifs et fait partie intégrante de la fonction de
la méthode de prix de référence et de la méthode des effets) management qu'est le contrôle (p.ex. contrôle du déroulement, de
l'avancement et des résultats du projet).
CHERVEL, M. "Calculs économiques publics et planification" (la méthode des
effets, d) Le cycle des projets
CHERVEL, M; LE GALL, M. (1976) "Manuel d'évaluation économique des
projets" Ministère des Relations Extérieures, Coopération et
Développement, République Française (la méthode des effets)
DOPPLER, W. (1985) "Planung, Evaluierung und Management von
Entwicklungsprojekten", Kieler Wissenschaftverlag, VAUK (l'analyse et la
planification des projets)
GITTINGER, J.P. (1985) "L'analyse économique des projets agricoles",
Banque Mondiale, Paris (les méthodes de l'appréciation des projets, la
méthode de la Banque mondiale, d)
SQUIRE, L.; van der TAK, H.G. (1975) "Analyse économique des projets"
Banque Mondiale, Paris (l'analyse sociale, d)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 3
2 Les avantages et les limitations de l'approche de projet • Une détermination assurée des risques d'un projet n'est pas possible
(méthodes auxiliaires pour les estimations: analyse de sensibilité, analyse
Avantages du format de projet
de risque)
• Le format de projet mène à une révision permanente du programme • L'identification et l'évaluation des effets secondaires, tertiaires etc. est
supérieur de développement grâce au procédé de l'identification et de la difficile ou impossible, même si ces effets peuvent être plus importants
planification des projets que les effets primaires.
• Le projet est un cadre systématique pour la mise en ordre des • Un projet peut rester une action ponctuelle sans des effets durables si le
informations venants des plusieurs sources et leur analyse du point de vue cadre institutionnel et administratif et le cadre politique du développement
d'une multiplicité des aspects. Des échelles d'évaluation sont des aspects sont inadéquats (Dérangements de la suite logique du programme de
techniques, organisateurs/institutionnels, financiers, économiques et développement par des mesures inadéquates de la politique de prix, de la
sociaux politique des impôts et des taxes, de la politique commerciale, de l'appui
• Le projet est un cadre approprié pour la coopération interdisciplinaire des de la recherche etc.)
experts
• La compilation annuelle des coûts indique les besoins de financement. 3 L'analyse des objectifs
Ces besoins mènent au plan de financement.
• Les effets et les impacts aux participants du projet, aux bénéficiaires du Objectifs = "Dans l'analyse des projets, ce sont les objectifs de cette analyse
projet et aux autres personnes ou institutions concernées (c'est-à-dire des qui nous fournissent les critères de définition des coûts et des avantages"
facteurs encourageants (incitations, "incentives") et empêchants (GITTINGER, p.49).
("disincentives")) seront identifiés. Objectifs principaux (objectifs de développement): objectifs dépendant des
• Les arrangements institutionnels et organisateurs doivent être exposés groupes qui participe à un projet ou qui sont affectés par un projet. Les
clairement objectifs principaux se rapportent toujours aux besoins des peuples. Ils
• La décision sur un projet doit être pris en une période déterminée. comprennent aussi des paramètres qui sont défini comme contribution aux
• Les suppositions, les objectifs, les coûts et les bénéfices estimés seront objectifs des peuples. Paramètres concernant a) le groupe-cible:
exposés et peuvent être contrôlés. augmentation du standard de vie, augmentation des revenus, diminution
• Le format de projet est flexible et applicable même pour des projets sans de risque de l'approvisionnement, formation des enfants etc.; b) la
bénéfices quantifiables ("soft projects", application de la méthode des collectivité considérée dans son ensemble (niveau national): augmentation
moindres coûts) de la bienfaisance, garantie de la bienfaisance, augmentation du PIB,
• Le format de projet est un cadre approprié pour les évaluations compensation de la balance de payements etc.
d'accompagnement et l'évaluation ex post.
Objectifs principaux pour le choix entre des alternatives d'un projet (objectifs
Limitations du format de projet utilisés en général, il y a des exceptions): exploitations agricoles:
• La qualité de l'évaluation des projets dépend de la qualité des données maximisation des avantages supplémentaires nets; entreprises privées
utilisées. Vu que l'évaluation des projets s'occupe de la situation à l'avenir, ou sociétés du secteur publique: maximisation du revenu
la valeur de l'analyse dépend de la fiabilité des pronostics (estimation des supplémentaire net; collectivité considérée dans son ensemble:
coûts, avantages, prix, taux d'inflation et de change, développement des maximisation du PIB (contribution du projet au revenu national, choix du
marchés, degré de l'acceptation et des attraits etc.). Des hypothèses non PIB en place du PNB, parce que nous admettrons que la totalité du
réalistes peuvent vider l'analyse de projet de toute sa substance. financement d'un projet provient de sources nationales et que tous les
• Puisque la quantification des avantages des "soft projects" (éducation, bénéfices vont à des résidents du pays, distinction entre le financement
santé etc.) est difficile, l'évaluation des projets pose des problèmes lors de d'un projet et la capacité du projet à produire des revenus).
la comparaison entre ces projets et des projets "bien quantifiables".
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 4
Objectifs d'action: objectifs des actions particulières menant à l'obtention des L'analyse des problèmes c'est la mise en structure des causes des
objectifs principaux. Exemples pour des objectifs d'action concernant a) le problèmes, des problèmes eux-mêmes et des effets de ces problèmes.
groupe-cible: diminution du risque de la production du maïs, augmentation L'identification de cette structure permet la détermination logique des
de la production du viande etc.; b) le maître d'œuvre du projet: acquisition mesurés possibles dans le but de l'amélioration de la situation actuelle.
d'un profit convenable, affermissement de l'organisation et des possibilités
d'influence etc.; c) niveau national: augmentation des exportations de Procédé de l'analyse des objectifs
coton, acquisition des devises etc. L'analyse des objectifs c'est la concertation des solutions potentielles des
"Aucun système analytique classique pour l'analyse des projets ne pourrait problèmes identifiés (= résultat de l'analyse des problèmes) avec les groupes
véritablement prendre en compte tous les objectifs de chacun participant. Il concernés. Puisque aucun projet peut résoudre tous les problèmes ou toutes
faut donc exercer un choix." (GITTINGER, p.51) les causes d'un problème, le but de l'analyse des objectifs est la
détermination des objectifs d'un projet particulier. Le procédé de l'analyse des
Objectifs secondaires: la maximisation des objectifs principaux doit prendre objectifs suit le schéma suivant:
en considération des objectifs secondaires:
exploitations agricoles: liquidité, risque, approvisionnement
entreprises privées, sociétés du secteur publique: liquidité, garantie de la
paix sociale etc.
niveau national: répartition des revenus, augmentation de l'emploi,
l'acquisition des devises et le contrôle de leur utilisation, l'appui
d'économisés, l'approvisionnement des secteurs santé et formation, la
conservation de l'environnement etc.
Analyse des problèmes
"L'arbre" du problème (exemple):
effets capacite de manque du
individuels travail reduit, personnel qualifié

ensemble alimentation insuffisante manque de l'education et


des effets des familles de la formation

problème niveau de vie faible

ensemble productivité basse conditions du marché


des causes des terres insatisfaisantes

causes multiples emploi sous-optimal prix bas pour limitation


des intrants les produits des ventes

causes indiduelles variétés mal manque des


adaptées routes

pénurie d'argent manque des


moyens de transport soure: selon DOPPLER, 1985
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 5
Exemple (tableaux a - f): c) Analyse des relations entre les objectifs: la matrice de relations
a) Résultat de la collecte des informations: une liste des objectifs de
développement des groupes concernés par le projet 1 2 3 4 5 6

Objectifs politiques Objectifs sociaux Objectifs 1 Augmentation de ident. neutre compl. compl. concur. neutre
économiques l'emploi
2 Amélioration de la ident. compl. neutre compl. neutre
Promotion de l'indépen- Emploi Croissance économi- balance de
dance économique Répartition équitable que paiement
Promotion de la colla- des revenus Augmentation de la 3 Croissance ident. concur. compl. concur.
boration avec des pays Accélération des chan- constitution du capital économique
définis gements culturelles Amélioration de la ba- ident. neutre concur.
4 Répartition équi-
Accomplissement des Amélioration de la lance des paiements, table des revenus
désirs des groupes santé et de acquisition des devises ident. concur.
5 Réduction des
particuliers de la popu- l'alimentation Réduction du risque coûts
lation ou des partis
Avancement profes- Maximisation des sur- 6 Augmentation des ident.
Renforcement de la sionnel des collabora- plus monétaires du revenus
base d'un parti teurs du projet, accrois- projet
Promotion des tendan- sement du pouvoir Augmentation des d) Analyse des relations entre les objectifs du projet et les objectifs des
ces souhaitées politi- Prestige social revenus décideurs: l'hiérarchie des objectifs
quement
etc. etc.
etc.

b) Résultat de la sélection des objectifs pour le projet


Niveau Objectifs sociaux Objectifs économiques

national Augmentation de l'emploi Croissance économique


Répartition équitable des Augmentation de
revenus l'acquisition des devises
Amélioration de la santé et
de l'alimentation

du projet Prestige social des Maximisation des surplus


membres du projet monétaires du projet

du groupe- Prestige social Augmentation des revenus


cible
(paysans)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 6
e) Pondération et opérationalisation des objectifs Déroulement chronologique des analyses
100%
Objectifs Pondéra- Opérationalisation établissement de l'étude
tion analyse
des
Objectifs économiques 80% objectifs

- Augmentation du volume de la production 20 + 5% min.


- Augmentation de l'acquisition des devises 5 + 1 mio $/an min. 60%
analyse du
- Augmentation des revenus du groupe-cible 10 + 50% min. développement
Objectifs socio-économiques 40%

- Augmentation de l'emploi 20 + 5% min.


planification de
Objectifs sociales 20% l'organisation du
projet
- Répartition des revenus 10 revenu/famille max.
+ 100%
0%
- Amélioration de la santé et de la formation 35 - 10% mortalité temps disponible pour l'évaluation

infantile, - 20% des Exemple: Le cadre temporel le contenu d'une évaluation (collecte des
illettrés informations, projet de développement, période sur place)
Total 100 ordre Groupe-cible Type des Méthode Temps
chron. informations

f) Opérationalisation des objectifs d'action (= objectifs des activités du projet) 1 ministères, problèmes, discussion 5%
organisations nationales objectifs, priorités
Objectifs d'action 1995 1996 1997 1998 1999 Total 2 administration du projet, objectifs, interview intensive 10 %
organisations régionales développement
constructions anti-erosives (ha) 1000 2000 2000 5000 5000 15000
3 commissions développement, interview intensive, 10 %
utilisation de l'engrais NPK par les 100 300 500 1000 1500 3400 villageoises, personnes problèmes discussion
membres du groupe-cible (t) bien informées
construction des écoles (no.) 3 3 2 2 2 12 4 établissements du développement collecte des documents et 20 %
construction des infirmeries (no.) 5 5 5 5 5 25 projet, villageoises et des enregistrements
régionaux
artisans formés (no.) 30 80 120 120 120 470
5 exploitations agricoles, développement, interview intensive, 40 %
etc. ménages, familles problèmes, objectifs interview standardisée

6 direction du projet, objectifs, interview intensive, 10 %


institutions régionales développement, discussion
options

7 ministères, objectifs, priorités, interview intensive, 5%


organisations nationales plans, financement discussion
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 7
4 L'analyse du développement
La collecte des informations et des données
Procédé de l'analyse du développement
Types des informations nécessaires (Ex.: projet de développement rural, liste
préliminaire)
1 Les conditions naturelles:
la topographie (cartes), les sols, le système écologique (végétation, la
faune, maladies d'animaux), des possibilités de influencer les conditions
naturelles du lieu
2 L'équipement des exploitations agricoles (unités de production familiales)
le type des champs et circonférence de la superficie cultivée (subdivision
selon la qualité des sols, l'utilisation, les améliorations du terrain, les droits
d'usage etc.), la capacité de la main-d'œuvre familiale pendant les
différentes périodes, l'emploi de capital (cheptel, outils, machines,
bâtiments), des possibilités de recevoir des crédits, des possibilités
d'augmenter la disponibilité des facteurs de production (terrain, capital
etc.)
3 Les méthodes et techniques de la production agricole
la mécanisation, l'emploi de la main-d'œuvre, l'intensité de l'emploi des
facteurs de production, l'emploi des différentes méthodes de la production,
des raisons pour les systèmes actuelles de l'utilisation et de la gestion du
terroir et de l'élevage, des innovations possibles
4 Les paramètres des ménages et des revenus
l'emploi en agriculture et hors d'exploitation agricole, des revenus et des
salaires, des relation entre le ménage et l'exploitation agricole, la liquidité,
l'autosuffisance, les économises, le risque, les objectifs de la famille
5 Les marchés de produits et de facteurs de production
la demande des produits agricoles particuliers, les prix, des limitations/
restrictions/régulations des marchés, les possibilités de la transformation
des matières premières, l'offre + la disponibilité + les prix des facteurs de
production, des outils, des machines, des pièces de rechange et de
l'énergie
6 Les structures sociales et les facteurs socio-culturels
la structure des familles (nombre des membres, structure d'âge et de
sexe), les groupes villageoises, les niveaux sociaux, les dépendances, la
manière de décider des paysans, la formation, l'expérience, l'attitude en
voie des innovations, objectifs des groupes sociaux

source: selon DOPPLER (1985)


Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 8
7 les structures des exploitations agricoles, le cadre institutionnel et 2 Représentativité = degré de la coïncidence avec la réalité ( = l'erreur des
administratif de la région du projet estimations sur la base des données disponibles. Lors des études de cas
les types (classes) des exploitations agricoles, la composition de la la représentativité peut être estimée seulement subjectivement; lors des
population totale, la migration, la répartition des revenus, les types et les sondages aléatoires, l'erreur et la probabilité de cette erreur sont
capacités des institutions et de l'administration, les relations entre les calculables)
exploitations agricoles (les familles) et les institutions
Sources d'informations
8 Le projet (évaluation d'accompagnement)
Les sources potentielles dépendent 1) du but de la collecte des informations
les activités et les mesures du projet, l'organisation et la gestion et 2) des ressources disponibles pour la collecte des informations.
(management) du projet, la situation financière
1) Le groupe-cible (p.e. paysans)
9 Le secteur au niveau national
Annotations des paysans et comptabilité des exploitations agricoles (rare
les objectifs, la situation actuelle (les chiffres de l'économie nationale, dans les pays en voie de développement), enquêtes et interviews chez des
financières et sectoriels, p.e. PNB, PIB, taux de croisement du PIB, membres des familles (très important, mais l'emploi de cette méthode dans le
balance commerciale, quote-part d'épargne etc.) cadre d'un évaluation est limité à cause du manque de temps→ tâche du suivi
pendant la phase de mise en œuvre du projet)
Le niveau des informations et données
2) Des autorités locales
Le niveau des informations est une fonction de la qualité et de la quantité des
informations collectées. On peut distingue entre 3 types des informations en Vulgarisateurs, marchands, représentants des différentes organisations
général: régionales et des partis, professeurs, chefs de village, patrons de familles,
élites locales
1 Des informations qui sont valables à long terme (les conditions naturelles,
les institutions administratives etc.). Il ne faut les collecter que de temps en 3) Des programmes de recherche
temps. Le niveau de ces informations s'augmente pendant le procédé de Stations expérimentales, programmes de recherche (concernant des
planification et il reste presque constant pendant les périodes suivantes exploitations agricoles: "on-farm-research, on-farm-trials")
2 Des informations concernant des mesures, des activités, des impacts et 4) Des groupes qui sont concernés par le projet
des effets réels du projet. Il faut les collecter dans le cadre de chaque Groupes internes: responsables et collaborateurs du projet. Groupes
évaluation et par le suivi pendant le déroulement du projet. Conformément externes: organisations et entreprises des secteurs en amont et en aval
leur niveau s'augmente pendant la mise en œuvre du projet. (coopératives, commerçants, conseillers locaux, industrie de transformation)
3 Des informations variables (prix, climat, structure administrative). Il faut les 5) Des organisations au niveau national
collecter dans le cadre de chaque évaluation et par le suivi. Leur niveau
Ministères, établissements nationaux et semi-étatiques, ONG's, partis, autres
s'augmente au cours des périodes du projet
groupes d'intérêt
Evaluation ex ante (étude de planification) = Type 1 + 3
6) Des organisations au niveau international
Evaluation d'accompagnement (contrôle du progrès du projet, révision de la
Organisations multilatérales (FAO, Banque Mondiale, ONUDI etc.) et
planification) = Type 1 + 2 + 3 (l'importance des informations du type 1 se
bilatérales (organisations de la coopération technique et financière)
diminue)
7) Des publications et des rapports internes
Echelles de la qualité des informations et données:
Recensements nationaux, plans quinquennaux, plans sectoriels, rapports et
1 Vérité: = coïncidence avec la réalité (actualité des informations, confiance
études des projets, conditions des organisations multilatérales et bilatérales
des sources)
etc. (à tous les niveaux)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 9
Méthodes de la collecte des informations/données 3) La collecte des données secondaires
1) Les enquêtes (collecte des données primaires) Littérature, plans, études etc. Avantage: il s'agit des informations
1.1 la conversation (interview non-structurée) concentrées. Problème: la reconstruction de l'origine et de la représentativité
des informations est rarement possible.
Exigence au interviewer: élevée.
4) Le pronostic
L'emploi préférable: l'évaluation des opinions, des notions et des
objectifs des groupes et des personnes individuelles - la discussions Il s'agit des enquêtes concernant des estimations de l'avenir. "Brain-
des questions fondamentales au niveau régional et national - la storming", "Méthode Delphi" (= un procédure de consultation d'experts
création d'une base de confiance reposant sur un processus itératif d'interrogation). Désavantages: 1) Les
méthodes demandent beaucoup de temps et le manque des experts d'une
1.2 L'interview intensive: utilisation d'un catalogue approximatif des
connaissance particulière des conditions du cas actuel
questions pour l'interview.
Exigence au interviewer: élevée, la préparation du catalogue demande L'analyse de développement des projets agricoles
plus de temps que la préparation d'une conservation. L'emploi L'analyse de développement des projets agricoles s'occupe du recensement
préférable: Recensement plus précise des sujets complexes du système constituant le cadre de ses activités:
Î La conversation et l'interview intensive sont l'arsenal typique des études
de préfaisabilité et des évaluations d'accompagnement
1.3 Le questionnaire standardisé
Exigence au interviewer: peu en comparaison avec l'interview intensive
et la conversation. Mais: la création et la révision du questionnaire et
l'analyse des données collectées demandent beaucoup de temps!
L'emploi préférable: Recensements représentatives des sujets
complexes (sondages aléatoires, sondages de jugement)
- lors des études de la planification principale (étude de faisabilité, si
les ressources sont disponibles)
- par le suivi d'un projet (données et informations pour 1) le
management du projet, 2) le maître-d'œuvre, 3) la planification et la
vérification au niveau national, 4) les évaluations
d'accompagnement et l'évaluation ex ante)
2) Le suivi (collecte des données primaires)
Le suivi est un système de la collecte périodique des données. Le suivi est un
instrument du management et de la contrôle. Donc il n'est pas une méthode source: selon DOPPLER (1985)
de la collecte des informations au cours des évaluations, mais les évaluations
utilisent les données du suivi (si existant). Les trois parties de l'analyse de développement
1) L'analyse de développement au niveau national et de la région du projet
- le développement national et la situation du secteur agricole
- les conditions naturelles de la région
- le développement socio-économique
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 10
- les méthodes et les techniques de la production et de la transformation Développement social:
- les marchés et le marketing Des dépenses par personne pour la formation et la santé, la quote-part
- les institutions régionales et l'administration régionale des illettrés adultes, la quote-part des élèves aux écoles primaires (en %
de leur groupe d'âge), le nombre des habitant par médecin, la quote-part
2) L'analyse de développement du projet
de la population ayant accès à l'eau potable nette, l'offre des calories en %
- La délimitation spatiale du projet
des besoins, l'espérance de vie en ans, la mortalité infantile par 1000
- La révision des objectifs de projet
naissances, les naissances par 1000 habitant, les décès par 1000
- L'intégration du projet dans le cadre du développement national (le maître
habitant, l'accroissement démographique en % par an, la population
d'œuvre, l'organigramme, le diagramme des fonctions)
urbaine en %, la quote-part des actives (potentielles) en % de la
- Le déroulement du projet (le management et le personnel du projet, la
population totale, la composition de la population selon leur adhésion aux
situation financière, les moyens disponibles)
tribus en %
- Le jugement et l'évaluation des mesures et des activités (le degré de
Structure des exploitations agricoles et des revenus:
réalisation des objectifs d'action et des objectifs de développement)
Le nombre des exploitations agricoles, le nombre des membres par
3) L'analyse de développement du groupe-cible (p.e.: exploitations agricoles) famille, la superficie cultivée par exploitation agricole, les droits d'usage,
- Les relations internes et externes des unités individuelles du groupe-cible l'autosuffisance en %, les revenus nets en FCFA/an par exploitation
- La rentabilité et les techniques des méthodes de production agricole, la quote-part des revenus en espèces, les revenus venant des
- L'analyse des revenus activités hors de l'exploitation agricole en FCFA/an, les cultures principales
- L'analyse de la liquidité en % de la superficie cultivée
- L'analyse du risque Structure de la production:
- L'analyse de l'approvisionnement du ménage La taille des exploitations agricoles (en ha), la superficie propre en %, la
structure de la production végétale (ha par culture), l'intensité de charge
Analyse au niveau régional (et national) en %, le nombre des champs, intensité de l'utilisation d'engrais (type et
kg/ha), le niveau des rendements (par culture), les techniques de la
Indices sélectionnés pour la description d'une région
culture (type des machines ou outils utilisées, type de plantation, méthode
Conditions naturelles: d'irrigation)
Climat: la pluviométrie (en mm, distribution pendant l'année), les jours de Structure des prix:
pluie (distribution), la température (max., min., moyenne, distribution), Les prix de produits, les prix des facteurs de production, les salaires, les
l'humidité (en %, distribution), la vitesse de vents (max., moyenne, prix de transport
fréquence), Sols: les types et la typologie des sols (p.e. alfisol), la valeur Structure des marchés:
pH, la matière organique (en %), la capacité d'échange (en mval/100 g), le les lieus et l'importance des marchés, l'infrastructure de transport (en km
teneur en substances nutritives (en g/1 kg sol, N, P, K, Ca), la de routes, méthodes principales de transport), la sécurité
topographie, L'eau d'irrigation et l'eau potable: les sources, la valeur pH, d'approvisionnement des marchés de facteurs de production, les
les pollutions importations et les exportations régionales (en t et FCFA)
Conditions pour les animaux et les plantes (inclusivement les différences Etablissements et structure administrative:
périodiques): les coopératives locales , les organisations et services de vulgarisation,
L'association des plantes, les herbes principales, la qualité de pâturage, le les niveaux de l'administration régionale, les niveaux de l'administration de
type et la quantité du pâturage, la capacité du pâturage (en animaux/ha), l'agriculture régionale. Pour toutes les organisations et niveaux
les maladies, le service vétérinaire, les systèmes de l'élevage, les administratives: les fonctions, les groupes participants, l'année
systèmes de cultures d'établissement
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 11
Indicateurs sélectionnés du développement national (Ex.: BURKINA FASO) Liste des indicateurs sélectionnés du développement du secteur agricole

ANNEE 85 86 87 88 89 90 Pays: Année: région pays


du
PIB (en mrd. FCFA) 643,5 703,3 717,7 755,4 752,6 762,4 projet
Population (en mio.) 8,0 8,2 8,4 8,7 8,9 9,1 Contribution au PNB (%): actuelle: ____ ____
5 ans avant: ____ ____
Revenus par personne (1000 FCFA) 80,8 85,9 84,6 87,3 84,7 83,5
Taux de croissance de la production des ____ ____
Taux d'inflation (moyen: 2,5 %) produits alimentaires/personne (%)
Investissements brutes (en mrd. FCFA) 618,6 664,8 684,8 705,4 716,9 734,4 Portion de la population active de la population actuelle: ____ ____
totale (%) 5 ans avant: ____ ____
Consommation de l'administration (en 77,7 86,2 93,0 91,0 95,8 97,6
mrd. FCFA) Densité de la population (personnes/km²) ____ ____
Taux de croissance de la population au milieu ____ ____
Consommation privée (mrd FCFA) 540,8 578,6 591,7 614,5 621,0 636,6
rural (%)
Balance commerciale (mrd. FCFA) -97,6 -99,9 -73,7 -70,8 -91,4 -78,5 Superficie totale (1000 ha) ____ ____
Balance de paiements (mrd. FCFA) -3,6 9,6 3,0 6,2 42,9 -9,9 superficie cultivée (1000 ha) ____ ____
superficie irriguée (1000 ha) ____ ____
Indices générales des prix (1985 = 100) superficie du pâturage (1000 ha) ____ ____
à la consommation africaine (à 100 97,3 94,8 98,8 98,3 97,5 Nombre des exploitations agricoles ____ ____
Ouagadougou) nombre des expl. avec moins de 5 ha ____ ____
nombre des expl. produisant principalement ____ ____
des importations _ _ _ _ _ _
pour l'autoconsommation
des exportations _ _ _ _ _ _ Terrain cultivée par exploitation agricole (ha en ____ ____
Termes de l'échange (terms of trade) _ _ _ _ _ _ moyenne)
Intensité de l'utilisation du terrain (% jachère) ____ ____
Dette publique extérieure (mrd FCFA) 188,6 198,4 211,5 243,9 178,8 196,5
Productivité des sols:
Dettes en % du PIB 29,3 28,2 29,5 32,3 23,8 25,8 Sorgho dt/ha ____ ____
Dettes en % des exportations 309,7 384,5 306,1 328,7 260,6 236,7 Coton dt/ha ____ ____
L'emploi d'engrais (kg/ha en moyenne) ____ ____
Taux d'emploi _ _ _ _ _ _
Revenu par personne du secteur agricole ____ ____
Importations d'énergie en % des _ 27,5 17,4 19,5 19,8 20,2 (FCFA)
exportations
Degré de l'autosuffisance (%)
Importations d'aliments en % des _ _ 38,0 _ _ _ céréales ____ ____
exportations sucre ____ ____
huile ____ ____
sources: "Deuxième plan quinquennal de développement populaire 1991 - 1995" Vol. I
viande ____ ____
"Développement agricole au Burkina Faso: Un survol", 1992, ORSTOM
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 12
Analyse du projet l'organigramme (ex.):
Diréction du projet

Lors des études de planification (évaluation ex ante), l'analyse du la


planification qualitative et quantitative du déroulement du projet Gestion Suivi Production Formation Infrastructure Atélier

(organisation, déroulement, activités). Lors des évaluations


d'accompagnement elle comprend, outre que la planification pour la
période suivante, aussi la comparaison entre la planification précédante et
les réalisations dans le cadre de la période passée. Lors des évaluations
ex post elle comprend la comparaison entre le déroulement planifié et le
déroulement réel du projet

a) Evaluation de la structure du projet


a) Structure fonctionelle selon les secteurs des activités
Paysans (groupe-cible)
Direction
Exemple d'un diagramme de fonctions
Approvisionnement Production Commercialisation Gestion

b) Structure divisionelle selon les produits et les groupes de produits


Planification R/M M C I I ...
Direction Achat D C I ...
Service administratif Plantation I D/M C I ...
central Entretien R/M ...
Suivi Co M ...
Coton Viande Céréales etc. ... ... ... ... ... ...

R = Responsabilité M = Mise en œuvre


C = Consultation I = Information
Co = Contrôle
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 13
b) Compilation des structures des dépenses, des structures de personnel, c) Evaluation des moyens disponibles
des moyens disponibles et des investissements pendant les différentes
L'évaluation des moyens disponibles concerne la disponibilité et la répartition
périodes du projet.
des moyens du projet (bâtiments, machines, voitures, matériaux etc.) selon
Ex.: Développement du personnel et des dépenses les périodes du projet (et les écarts pendant les périodes passées).
1995 1996 ... TOTAL Ex.: Evaluation d'accompagnement/Evaluation ex post
1 1 1
mois salaire mois salaire ... mois salaire 1989 199 1991 1992
Directeur 6 1200 12 2400 ... 30 6000 0

Adjoint 0 0 12 1200 ... 24 2400 Toyota LC plan 1 0 0 0


technique réal. 1
Secrétaire 6 300 12 600 ... 30 1500 2 Toyota HL/DC plan 1 0 0 0
... ... ... ... ... ... ... ... réal. 1
Motos Yamaha plan 10 4 2 0
TOTAL 20 1900 51 5550 ... 122 13000
réal. 8 6 2
Micro-ordinateur plan 1 0 0 0
c) Evaluation de la situation financière
réal. 0 1
L'évaluation de la situation financière consiste de l'etablissement d'un plan de ... ... ... ... ... ...
financement selon les périodes (= déroulement chronologique) du projet. La
différence entre l'évaluation de la situation financière lors des projets "privés"
(projets des entreprises etc.) et lors des projets de développement concerne d) Evaluation des mesures et des activités du projet
les flux des payements et versements et des sources de financement. L'évaluation des mesures et des activités concerne la description quantitative
Les relations concernant la liquidité entre les différents niveaux d'un projet de et qualitative, le déroulement chronologique des réalisations du projet et
développement: l'évaluation de la contribution des activités aux objectifs principaux
Ex. 1: Evaluation d'accompagnement/Evaluation ex post, description
quantitative
1989 1990 1991 TOTAL
construction d'un magasin central plan 1 0 0 1
(nombre) réal. 1 0 0 1
construction des magasins villageoises plan 1 1 1 3
(nombre) réal. 0 1 2 3
construction des pistes (km) plan 10 50 50 110
réal. 0 30 50 80
formation des vulgarisateurs plan 100 200 300 600
(personnes-jours) réal. 70 210 300 580
vente de l'engrais NPK (tonnes) plan 0,5 3 5 8,5
réal. 0,5 3 4 7,5
... ... ... ... ... ...
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 14
Ex. 2: Evaluation d'accompagnement/Evaluation ex post, description Ex. 4: Evaluation d'accompagnement/Evaluation ex post, évaluation du
qualitative degré de réalisation de la contribution planifiée aux objectifs de
développement
Activités et objectifs d'action Degré de la réalisation

1 période: 1989 Objectif sans projet avec projet situation actuelle

Installation du service de vulgarisation Planification et formation des premiers objectifs économiques


vulgarisateurs effectué, aucune réalisation de la augmentation des revenus du groupe-cible 0 25% négative
vulgarisation au niveau du groupe-cible
augmentation de la création du capital 0 990 mio. positive
Installation du service de distribution de Construction des bâtiments seulement effectué (FCFA)
l'engrais d'une manière partielle, quantité vendu
etc. (objectifs sociaux, socio-économiques, ... ... ...
correspondait au quantité planifié
politiques
... ...

Analyse de développement du groupe-cible


Ex. 3: Evaluation d'accompagnement/Evaluation ex post, déroulement
chronologique des activités Lors des projets privés (= l'entreprise réalisant le projet est identique avec le
"groupe-cible"), l'analyse du groupe-cible (= groupe des bénéficiaires prévues
année
d'un projet) s'occupe de l'évaluation du développement des paramètres, qui
activité 1 2 3 pourraient avoir des effets sur la réalisation et le succès du projet
(développement de la solvabilité et de la liquidité, développement des
construction du magasin central plan
revenus nets, risque de marchés).
réal.
Lors des projets de développement (projets agricoles, projets sectoriels etc.),
construction des magasins plan
cette analyse concerne en outre l'analyse du niveau du vie des membres du
villageoises réal.
groupe-cible (analyse de l'approvisionnement des ménages).
construction des pistes plan Dans le deux cas, les résultats de l'analyse de développement
réal. représentent la base de l'appréciation du projet (comparaison de la
... ... situation actuelle et des effets du projet). Lors des projets de développement,
cette analyse est aussi la base de l'évaluation des incitations du projet
pour les membres du groupe-cible. Ce résultat est essentiel pour le jugement
sur la probabilité de la participation du groupe-cible prévu. Il est plus décisif
du point de vue de l'utilité d'un projet de développement que les paramètres
de la rentabilité d'un investissement (TRI, VAN etc.). En autres mots: un
projet de développement menant aux incitations remarquables au niveau du
groupe-cible mais donnant un TRI faible est plus préférable que un projet
menant (sur le papier) à un TRI très élevé mais n'ayant pour effet que des
incitations faibles au niveau du groupe-cible. La raison: la réalisation d'un
projet de développement sans participation volontaire du groupe-cible est (au
moins du point de vue à moyen et à long terme) impossible.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 15
[Malgré tout cela, le calcul des paramètres déterminant la rentabilité d'un désavantage sont des problèmes lors de la détermination des limites des
investissement est nécessaire, si des fonds publics seront utilisés pour la différentes classes. Le but c'est de trouver des limites menant a une
réalisation. La collectivité dans son rôle comme financier a le droit de distinction entre des classes qui sont les plus homogènes que possible et
revendiquer l'emploi optimal de ses moyens, c'est-à-dire le TRI, la VAN etc. les plus hétérogènes entre eux. La présentation graphique peut aider lors
doivent indiquer une utilisation des moyens par le projet menant à une de la décision. Une autre aide sont des règles statistiques menant à une
augmentation du bien-être collectif (TRI supérieur au taux d'intérêt classification distinguant entre des classes qui se rapprochent des
d'opportunité, VAN positive etc.).] distributions normales le plus que possible (échelle pour l'homogénéité
d'une classe: coefficient de variation (s/m) le plus petit que possible,
Le procédé de l'analyse de développement du groupe cible (projets de échelle pour l'hétérogénéité entre les classes: différence entre les
développement) moyennes des classes le plus grande que possible).
1) identification du groupe-cible - La classification multivariate utilise plus des trois critères quantitatives.
2) collecte des données L'avantage de cette méthode c'est leur applicabilité dans des situations
3) classification (identification des groupes homogènes dans le groupe-cible) sans structure évidente du groupe-cible. La désavantage c'est le besoin
des micro-ordinateurs pour les calculs (méthode de la "cluster-analysis).
4) analyse de la situation actuelle des classes (description des capacités et Puisqu'une analyse de chaque classe est nécessaire (temps!), il faut se
des activités, analyse des paramètres déterminant le succès économique: délimiter sur la distinction de au maximum 5-6 classes (mieux: 3-4 classes).
revenu, liquidité, risque, approvisionnement, analyse individuelle des Les critères qu'on choisira pour la classification doit toujours être en
classes, analyse comparative entre les classes) relation avec l'objet de la recherche! (ex.: questions économiques:
paramètres des revenus et de l'approvisionnement du ménage, quantités
Seulement lors des évaluations d'accompagnement et des évaluations ex
commercialisées etc. - questions de la production végétale: paramètres de la
post:
culture et de l'emploi des intrants etc.).
5) comparaison de la situation actuelle avec la situation passée (sur la base
de la dernière évaluation du projet Analyse des relations internes et externes des membres du groupe-cible:
6) analyse des raisons, qui ont engendrés les changements (projet, L'analyse des relations prends en considération la description et la
problèmes) quantification des éléments dans des deux graphiques suivantes (ex.:
exploitations agricoles):
identification du groupe-cible -> voir analyse des objectifs
collecte des donnes -> voir pages 6,7,8
classification:
Il y a trois méthodes principales:
- La classification déterministe utilise des critères qualitatives (ex.:
éleveurs - autres). L'avantage de cette méthode c'est que la distinction
entre les membres des différents classes est claire et indubitable. Le
désavantage c'est qu'on ne peut pas prendre en considération
l'hétérogénéité dans des classes ayant la même caractéristique par cette
méthode.
- La classification univariate utilise 1 à 3 critères quantitatives (ex.:
nombre des animaux, ha cultivées, revenus nets etc.). L'avantage de cette
méthode c'est qu'on peut prendre en considération des distinctions dans
des groupes ayant les mêmes caractéristiques qualitatives. Le
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 16
a) relations internes b) relations externes
FAMILLE
l'argent - main d'oeuvre - objectifs
par vente
Marché de Crédit, Emploi, Marché du
- capital - besoins intérêts dépenses
capital travail
- connaissance

moyens de Main d'oeuvre,


investissements,
Ammortissements,
main d'oeuvre ménage, recettes
l'argent pour aliments, économises,
familiale, intérêts
les coûts courants, l'argent denrées
main d'oeuvre de luxe,
familiale, logement,
prestations l'eau,
d'entrepreneur vêtements, ménage
(gestion etc.) médicaments
Dépenses,
matières premières Système coûts
pour la construction d'exploitation agricole-
des bâtiments et
ménage Recettes,
outils
MENAGE prestations
EXPLOITATION
Savoir -
AGRICOLE - construction faire exploitation agricole
énergie,
- production aliments et aménagement
végétale tabac, thé, des outils et
- production bâtiments
café, etc., Environnement
animale - achats,
- mécanisation approvisionnement Prestations (socio-culturel,
- investissements - transformation Service Dépenses, naturel)
- élaboration de vulga- recettes
- préparation risation Dépenses

déchets organiques

Services de
Source: selon DOPPLER, W. (1991) "Landwirtschaftliche Betriebssysteme in den Tropen und Subtropen, p.15 Marchés de terrain, moyens de formation et
production, produits, énergie, services de
aliments, besoins de ménage, santé
denrées de luxe, vêtements,
eau potable

Source: selon DOPPLER, W. (1991) "Landwirtschaftliche Betriebssysteme in den Tropen und Subtropen, p.15

Analyse des paramètres du succès:


L'analyse des paramètres de succès s'occupe des analyses partielles et des
analyses du système des unités du groupe-cible. On utilise les analyses
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 17
partielles pour l'évaluation de la capacité concurrentielle des activités Analyse des revenus
particulières. La méthode la plus souvent utilisé c'est le calcul des marges Schème de calcul des revenus annuels:
brutes (ex.: marge brute de la production de coton avec et sans attelage,
Revenus (entrées) Dépenses (sorties)
etc.).
- Recettes des ventes des produits de la - Dépenses en matériaux et en cheptel
Les analyses du système (analyses globales) des membres du groupe-cible production végétale et animale - Valeur de la diminution du cheptel et des
sont nécessaires puisque les analyses partielles ne suffit pas pour l'évaluation - Valeur de l'augmentation du cheptel et des stocks
des effets des changements des activités les paramètres du succès stocks - Dépenses pour l'entretien des outils,
économique de ces membres. - Valeur des prélèvements en nature machines et bâtiments
(autoconsommation) - Dépenses en service et de fermage
Exemple des effets multiples d'un sous-système (élevage) sur le système - Recettes de fermage - Dépenses en salaires
(exploitation agricole): - Intérêts du capital - Taxes, impôts
- Autres entrées - Intérêts sur les crédits
- Autres sorties
1. Effets potentiels sur la superficie - Calcul des revenus nets d'exploitation agricole = Revenus - Dépenses
- Elargissement de la superficie utilisée par l'exploitation de la jachère
- Amélioration de la fertilité des sols par l'utilisation du fumier - Calcul des revenus nets familiaux = Revenus nets de l'exploitation
- Effets sur la rotation des cultures par l'introduction des plantes agricole + Revenus provenant hors de l'exploitation agricole
fourragères Exemples d'indicateurs d'analyse:
- Revenus nets d'exploitation agricole/ha de terres possédées
2. Effets potentiels sur les travaux - Revenus nets d'exploitation agricole/ha de terres cultivées
- Substitution de la main-d'œuvre humaine par les animaux (attelage) - Revenus nets d'exploitation agricole/1000 FCFA de sorties
- Allégement du travail - Revenus nets d'exploitation agricole/revenus familiaux nets
- Utilisation de la main-d'œuvre économisée pour l'intensification de la
production Echelles de la distribution fonctionnelle des revenus:
- Transport des matériaux et des personnes Revenus d'exploitation agricole
- salaires calculés de la main-d'œuvre familiale
3. Effets potentiels sur la production = montant d'intérêts du capital investi propre
- Diversification de l'autosuffisance - intérêts calculés du capital propre
- Compensation du risque provenant de la production et des marchés = profit de l'entrepreneur
- Augmentation des résultats de la production végétale à cause de + salaires calculés de la main-d'œuvre familiale
l'utilisation du fumier, de l'introduction de attelage lors du travail de sol et = rendements de la main-d'œuvre familiale
de l'introduction des plantes fourragères à la rotation des cultures
- Transformation des produits végétaux, utilisation des déchets et des Analyse de la liquidité
produits secondaires L'analyse de la liquidité contient deux paramètres: 1) la liquidité comptante (=
solvabilité = la différence entre les flux pécuniaires = versements - paiements)
4. Effets potentiels sur les revenus et la liquidité et 2) la liquidité potentielle (= différence entre les flux de capital = entrées -
- Revenus réguliers provenant de la vente du lait, des petits animaux etc. sorties).
- Création du capital (jeune bétail, produits animaux, travail) Analyse de la liquidité comptante
- Création des économises grâce aux investissements dans le cheptel L'analyse de la liquidité comptante concerne l'analyse du développement des
- Effets sur la liquidité grâce à la transformation du bétail en espèce moyens pécuniaires étant disponible dans les différents périodes d'une année
(par mois, périodes selon les activités agricoles etc.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 18
Analyse de la liquidité potentielle Les différences entre les analyse de l'investissement, du revenu et du flux des
La liquidité potentielle se compose de la liquidité comptante + des créances à sources et emplois des fonds (liquidité)
court terme + des biens vendables. On peut calculer la liquidité potentielle
aussi comme différence entre les revenus nets et les coûts de la vie. Objet Analyse de Analyse du revenu Analyse du flux des
Calcul du seuil de service de capital en considération d'un investissement: l'investissement (agricole) sources et des
(agricole) emplois des fonds
revenus nets dans la situation actuelle
Objectif général Vérifier l'attraction Vérifier les résultats Vérifier les liquidités
+ revenus nets supplémentaires attendus à cause de l'investissement exercée par courants de de l'exploitant
= bénéfices préliminaires après la réalisation de l'investissement l'investissement l'exploitation
+ revenus provenant hors de l'entreprise supplémentaire
+ pensions, transferts etc. Période normalement Durée de vie utile de Années Période de
= revenus totaux préliminaires analysée l'investissement remboursement des
prêts
- remboursement de crédit
= revenus disponibles pour les besoins de la famille et le remboursement Prix utilisés Prix constants Prix courants Prix courants
des autres crédits Traitement du capital Investissement initial, Amortissement annuel Achats et ventes au
- coût de la vie, taxes et impôts personnels, autres devoirs privés valeur résiduelle comptant
= seuil de service de capital Revenus hors- Eléments financiers et Exclus Partie monétaire
exploitation non-financiers inclus incluse
Analyse du risque
L'analyse du risque s'occupe de l'évaluation des variations des paramètres du Production auto- Incluse Incluse Exclue
consommée
succès. Il se compose 1) de la détermination du domaine des variations des
paramètres influençant le succès (quantité de la récolte, prix, quantités Critères de résultats Rentabilité des Rendement du capital Trésorerie disponible
ressources et de la main-d'oeuvre pour la famille de
vendues etc.) et 2) de la détermination des probabilités des différentes supplémentaires engagés dans l'agriculteur
situations (si possible). engagées l'exploitation

Analyse de l'approvisionnement du ménage Valeur temporelle Actualisée Non actualisée Non actualisée
L'analyse de l'approvisionnement des membres du groupe-cible s'occupe de Indicateurs de Valeur nette Bénéfice en Excédent ou déficit de
la détermination du niveau de vie et de l'identification des sources des biens résultats actualisée, taux de pourcentage de la trésorerie
rentabilité interne, ratio valeur nette, revenu
pour la consommation (production propre, achat etc.). Plus les ménages avantages-coûts, ratio familial
s'occupe de la production pour l'autoconsommation, plus l'analyse de avantages nets-
l'approvisionnement du ménage est nécessaire, particulièrement dans le cas investissement,
d'où le projet a des effets sur la structure de la production. Cette analyse augmentation des
avantages nets
utilise souvent des unités non-monétaires
Ex.: paramètres de l'analyse de l'approvisionnement du ménage:
source: selon GITTINGER, (1985), p.103
Besoin et disponibilité:
des aliments (MJ, gramme de protéine) - de l'eau potable (l) - d'autre l'eau (l) -
de l'énergie (MJ, kg, t) - de l'approvisionnement médical (h de traitement, lits
de hôpital, FCFA pour les médicaments) - de logement (m²/personne) - de
l'éducation (années, type de l'école) - des moyens pour les besoins
socioculturels (jours, kg, l, FCFA).
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 19
5 L'organisation d'un projet (planification) (description de la situation actuelle et identification des raisons du
développement passé).
L'organisation d'un projet est une fonction de la planification et du
management de projet pendant la période de la mise en œuvre du projet. Procédé de la planification:
Lors des projets de développement, les conditions déterminant les possibilités
de la planification se composent des capacités et de la structure du maître-
d'œuvre (plus l'appui des bailleurs de fonds) et des plans supérieurs. Lors
des projets privés, les capacités de l'entreprise (capital, liquidité) et sa
structure délimite la latitude de la planification.
Conditions et relations lors de l'organisation d'un projet:

selon DOPPLER (1985)

La planification et le management sont le sujet à l'évaluation lors des études


de planification (évaluation ex ante) et des évaluations d'accompagnement.
Dans le cadre de ces études il faut analyser la planification et le management
de la période passée et de formuler la stratégie de la période suivante.
L'évaluation ex poste ne s'occupe que du jugement sur le succès de la
planification et du management dans le cadre de la période de la mise en
œuvre du projet.
Déroulement de la planification
Le terme "planification" désigne le procédé de l'identification et de la
proposition des solutions ayant le potentielle de la meilleure réalisation des
objectifs. Elle s'occupe de l'avenir, c'est-à-dire il indique comment la situation
actuelle doit se développer. La base de la planification sont des estimations et
des pronostics concernant les conditions à l'avenir. La base de ces
estimations et pronostics sont les résultats de l'analyse du développement selon DOPPLER (1985)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 20
Lors du procédé de la planification on peut distinguer entre la planification au planification du développement des revenus), la planification du
niveau du groupe-cible (3 domaines: - planification technique - planification de développement de la liquidité et de l'approvisionnement du ménage. Le risque
l'introduction des innovations - planification globale du développement des serait pris en considération à l'aide de l'analyse de sensibilité (voir chapitre
membres du groupe-cible) et la planification au niveau de l'organisme du II.2).
projet (5 domaines: - structure du projet - personnel - procuration et emploi
la planification au niveau de l'organisme du projet
des matériaux - planification financière - planification du suivi).
Les objectifs de la planification au niveau de l'organisme du projet c'est la
la planification au niveau du groupe-cible création d'une structure permettant
- un management efficace en tenant compte du poursuite des objectifs
La planification au niveau du groupe-cible s'occupe du développement de
principaux,
leurs paramètres de succès (revenus nets, liquidité, approvisionnement du
ménage, risque). Les calculs menant aux estimations de ces paramètres à - la réalisation des travaux de routine d'une manière facile (coordination,
l'avenir sont les mêmes que les calculs lors de l'analyse de développement, déroulement) et
mais on remplace des données de base par des pronostics. - une flexibilité satisfaisante (adaptation aux changements et aux nouvelles
situations).
Méthodes disponibles pour l'optimisation de la planification au niveau du
groupe-cible La base de la planification c'est le résultat de l'analyse de développement de
l'organisme existante (évaluation d'accompagnement) ou l'analyse de
- méthodes de planification selon la théorie néoclassique: Méthodes l'organisation et des capacités du maître-d'œuvre prévu (évaluation ex ante).
utilisant la fonction de production, les courbes et les droites des isoquants et
Procédé de la planification au niveau de l'organisme du projet
des isocoûts pour la détermination de l'intensité optimale, de la combinaison
de moindres coûts et de la combinaison optimale de la production. Objectifs de développement Cadre politique et administratif
L'application de ces méthodes est rare lors des évaluations des projets en
tenant compte de leur exigence en données. Mais il représente la base des
méthodes exactes pour la planification globale. Dimension Activités Distribution des Degré de la
du projet principales décisions centralisation
- méthodes approximatives de la planification globale: Lors des
prévisions budgétaires ("budgeting", "partial budgeting") il s'agit des
estimations simples d'un plan de l'entreprise ou de l'exploitation agricole sur Structure de l'organisation
la base de l'expérience et de l'intuition (saisie immédiate de la vérité sans
l'aide du raisonnement). La méthode de la planification de programmes Distribution des devoirs
détermine l'organisation optimale sur la base du principe de l'exploitation
optimale du facteur de production le plus rare.
Delimitation des Style de commandement,
- méthodes exactes de la planification globale: Il s'agit de l'application des competences methode de direction
modèles linéaires (programmation linéaire). L'intensité optimale serait
déterminé d'avance grâce à la formulation des alternatives potentielles de la Détermination des Déroulement des
production (besoin de facteurs de production, résultat). La combinaison de devoirs de routine opérations
moindre coûts et la combinaison optimale seraient déterminé grâce à
l'application de l'algorithme simplexe.
mise en structure de l'organisation
On peut appliquer les méthodes approximatives et les méthodes exactes de
la planification pour la planification de la production (c'est-à-dire pour la selon DOPPLER (1985)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 21
Ce procédé mène à la détermination de l'organigramme (structure de quantification des avantages pose des problèmes, on applique la méthode de
l'organisme), du diagramme des fonctions (distribution des tâches) et des moindre coûts, c'est-à-dire on minimise les coûts du suivi à l'aide de
travaux de routine. Le résultat est la base de la planification des autres 4 l'identification 1) des données étant absolument nécessaires pour accomplir
domaines de la planification au niveau de l'organisme du projet. les tâches prévisionnelles du système du suivi, 2) de la quantité et de la
planification du déroulement chronologique (procuration et emploi des qualité des données étant suffisante 3) des méthodes les moins chères de la
matériaux) collecte et du traitement des données.
Le résultat de cette partie de la planification c'est l'emploi de temps des organisation du management
différents activités du projet (voir Ex. 3, p.12) dans le cadre de la période Le terme management désigne la coordination des moyens disponibles
suivante. Dans le but d'optimiser le déroulement chronologique, on applique (personnel, matériaux, moyens financiers) dans le but de la mise en œuvre
la méthode de la planification par réseau (calcul de chemin critique). des solutions. En autres mots, il s'agit d'une action dans le cadre de
planification du besoin en personnel l'organisation d'un projet. L'organisation du management est le résultat de la
planification au niveau de l'organisme du projet.
La planification du déroulement chronologique mène à l'identification des
besoins en personnel. La planification du besoin en personnel comprend la Les tâches du management sont 1) l'établissement du contact et les relations
description de la quantité et de la qualité de la main-d'œuvre nécessaire. avec les groupes et institutions ayant des fonctions dans le cadre du projet et
Outre, elle détermine le temps d'emploi des différents experts et ouvriers. 2) le contrôle et la commande de la réalisation des activités prévisionnelles.
Les objectifs d'action sont d'une importance supérieure pour le management
planification financière
puisqu'ils représentent la base des jugements sur le management dans le
La détermination des besoins en moyens financiers est un autre résultat cadre des évaluations (d'accompagnement et ex post).
provenant de la planification du déroulement chronologique. Cette partie de la
Relations entre le management (structure de l'organisation), la mise en œuvre
planification s'occupe de la détermination 1) des sources des moyens
du projet et le contrôle
financiers, 2) des montants nécessaires et de la partie en devises et 3) des
moments de la mise à la disposition des moyens financiers.
planification du suivi
L'objectif du suivi c'est la création d'une base des données et des
informations dans le but d'appuyer la coordination, le contrôle et l'identification
des goulots d'étranglement. La planification du suivi s'occupe de la
détermination des types des informations nécessaires, des méthodes de la
collecte et du traitement des données et de l'utilisation des résultats du suivi
dans les 3 domaines suivantes:
- système d'information du management (comptabilité, informations
concernant le personnel, le déroulement et le progrès des travaux etc.)
- système du contrôle (voir système d'information du management)
- système de correction de la planification (identification des alternatives,
optimisation).
Puisque la collecte engendre des coûts (personnel, équipement, fonds), il
faut appliquer des règles économique aussi lors de la planification du
suivi. En autre mots il faut assurer que les coûts du suivi ne dépassent pas selon DOPPLER (1985)
les avantages étant le résultat des informations qu'on a collecté. Si la
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 22
Planification des projets par objectif (PPO, "ZOPP") organisations. Aussi ne peut-on parler de problèmes qu'après d'être fait une
Outre que la connaissance des différentes parties de la planification, le idée des individus, des groupes d'intérêt et des institutions concernés.
processus de la planification exige une méthode pour la mise en structure des 4 Les étapes d'analyse s'emploient ainsi à découper une réalité complexe et
réflexions de l'équipe s'occupant de la planification. La plupart des méthodes inextricable en plusieurs scènes caractéristiques que les groupes de travail
standardisées qu'on applique lors de la planification du projet ont leur origine pourront entreprendre d'analyser et de planifier. La simplification que ceci
dans la méthode américaine du "logical framework" (cadre logique). Dans la implique nécessairement repose sur un choix conscient et pragmatique en
méthode de la planification des projets par objectif (PPO, "ZOPP = faveur des personnes et collaborateurs au projet en tant qu'agents
Zielorientierte Projektplanung") il s'agit d'un développement ultérieure de la responsables de la planification parce que, dans la pratique, il est souvent
méthode du "logical framework" qui serait appliqué dans le cadre de la impossible d'appliquer des méthodes de planification plus complexes.
coopération technique et économique de la R.F.A. Le but de cette méthode Les résultats de travail de planification sont synthétisés dans les documents
n'est pas seulement de uniformiser le processus de réflexions mais aussi la suivants:
terminologie employée et de faciliter la communication et la coopération entre
- un tableau des personnes et groupes concernés par le projet (= résultat de
toutes les parties concernées par un projet.
l'analyse de la participation)
La PPO comprend différents éléments qui se soutiennent mutuellement:
- une hiérarchie des problèmes et une hiérarchie des objectifs faisant
- La méthode. apparaître des différentes solutions alternatives
- Le travail en équipe qui sert d'approche à l'étude de problèmes multi- - aux étapes d'analyse succèdent les étapes de planification proprement dites
sectoriels et de cadre à la participation des groupes-cibles et groupes dont les résultats sont consignés dans un schéma de planification du projet.
d'intérêt importants. Ce schéma doit présenter la structure de base d'un projet logique, cohérent
- La visualisation qui, à l'aide de cartes, permet de retenir par écrit les et réalisable.
contributions des participants et de fixer les résultats de la discussion. Ces documents sont concrétisés au cours d'ateliers successifs
- Les règles d'application qui, dans la phase de préparation du projet, fixent ZOPP 1: (ZOPP préliminaire) pour préparer la décision concernant
le moment, la composition du groupe de participants et le but de l'atelier l'instruction du projet. L'organisation s'occupant de la planification
PPO. soumet au responsables un avis préliminaire, et si possible des
- La gestion du projet qui se base sur le PPO et doit mettre en pratique les propositions ainsi qu'une offre concernant l'examen du projet
plans établis ZOPP 2: (ZOPP-examen) pour préparer l'instruction du projet et pour préciser
La méthode PPO suit quelques principes très simples: les termes de référence de la mission d'examen. Les experts
1 La coopération entre le personnel du projet et les différentes organisations (conseillers) s'occupant de la mise en pratique de la planification
partenaires est plus facile et plus fructueuse si les participants ont pu se sont associés à cet atelier.
mettre d'accord sur des objectifs formulés clairement. ZOPP 3: (ZOPP-partenaire): avant la rédaction finale du rapport d'examen du
2 Dans la coopération au développement, nous essayons de résoudre ou projet, les principales conclusions et recommandations de la
d'atténuer des problèmes en nous attaquant à leurs causes. Par mission d'examen sont harmonisées et concertées sur place avec le
conséquent, c'est de l'analyse des problèmes, de leurs causes et de leurs partenaire.
effets que nous déduisons les objectifs qu'il semble possible et raisonnable ZOPP 4 (ZOPP-démarrage): pour préparer l'établissement du plan
de poursuivre (voir aussi p.2). d'opérations, les analyses et éléments de planification déjà élaborés
3 Les problèmes et leurs causes n'existent pas en tant qu'abstractions, mais sont actualisés et finalisés sur place avec le personnel du projet et
sont toujours liés à des personnes, à des groupes sociaux ou à des les partenaires.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 23
ZOPP 5 (ZOPP-réorientation): pour préparer une réorientation du projet, II Les méthodes d'appréciation des projets
c'est-à-dire les changements ou compléments à apporter au niveau
des objectifs ou des résultats en cours d'exécution du projet (et 1 La détermination des coûts et des avantages des projets
aussi pour préparer une nouvelle phase de projet). coûts: tout ce qui restreint les revenus (d'exploitation, de société, national)
source: "ZOPP - initiation aux éléments de la méthode", GTZ, 1987 avantages: tout ce qui augmente les revenus
"Présenté schématiquement, un coût est quelque chose qui restreint nos
objectifs, un avantage est tout ce qui contribue à leur réalisation"
(GITTINGER, p.50)

La comparaison "sans - avec"


L'appréciation des projets ne considère que des rendements provenant
directement du projet. L'avantage d'un projet est l'avantage supplémentaire
(avantage marginal) diminué par les coûts supplémentaires (coûts
marginaux).
Ceci ne revient pas à comparer la situation "avant" et "après" le projet !
Quelques possibilités de développement des avantages d'un projet
(avantages nets = avantages - coûts):

avec projet

sans projet

temps temps temps

selon GITTINGER, p. 53-57

Coûts des projets (agricoles)


• Tout ce qui restreint les revenus des entreprises ou les avantages
économiques.
Biens physiques
Les biens physiques utilisés dans le projet sont rarement difficiles à définir
(ciment, engrais, machinerie etc.). On calcule les coûts financiers par les prix
et les quantités. La valorisation économique n'est pas si facile.
Exemple: Pourquoi y a-t-il des coûts économiques de l'utilisation du ciment?
L'utilisation du ciment pour la construction d'une barrage est une
consommation des ressources. Alternativement, on pourrai utiliser le ciment
pour la construction des maisons ou on pourrai utiliser les matières premières
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 24
du ciment alternativement. C'est pourquoi il y a des coûts d'utilisation ou des • les provisions liées à l'inflation générale ("price contigencies for general
coûts d'opportunité. Le prix économique du ciment est l'équivalent des inflation"). Dans une analyse de projet le moyen le plus courant pour
avantages échappés des alternatives de l'utilisation. répondre à l'inflation est de travailler à prix constants, en partant
Travail l'hypothèse que tous les prix seront également affectés par toute hausse
du niveau général des prix. Ces provisions ne sera cependant pas
La composante travail des projets n'est pas généralement, elle non plus, très
intégrée aux coûts du projet.
difficile à définir. Mais il y a des différences de la valorisation entre
Toutefois, si l'on envisage une inflation importante, il faudra constituer une
• la main-d'œuvre familiale et la main-d'œuvre salariée
provision dans le plan de financement de façon à prévoir au budget les
• la valorisation économique et la valorisation économique fonds nécessaires pour pailler les effets de l'inflation sur les coûts du
Terres projet.
Dans la même optique, les terres qui doivent être utilisés dans un projet Primes d'assurance
agricole ne présentent pas non plus de difficultés d'identification. La valeur Les primes d'assurances sont coûts pour l'utilisation réelle des ressources,
des terres sera déterminée particulièrement du point de vue financier et c'est-à-dire les coûts des dégâts payés par l'assurance. On choisi la valeur
économique. des dégâts prévus ou, comme valeur auxiliaire, les primes d'assurance. Du
Provisions pour imprévus ("contingency allowances") point de vue de l'analyse économique il n'y a pas une différence entre les
Il s'agit des provisions pour des coûts étant connu d'être possible mais qui ne deux valeurs si on suppose, que les primes sont conformes aux dégâts
sont pas calculable d'avance. Elles considèrent des problèmes potentielles et prévus. Mais les assurances peuvent mener aux avantages de la liquidité et
des développements divergentes pendant l'implémentation d'un projet. de la sécurité du point de vue de l'analyse financière.
Les provisions pour imprévus sont de 2 sortes: Avantages des projets (agricoles)
• les provisions pour imprévus physiques ("physical contingencies") (= Avantages tangibles. Avantages intangibles: voir "cas particuliers")
Il s'agit des provisions pour des événements physiques imprévus (glissement Accroissement de la production
de terrains, conditions climatiques exceptionnelles ou conditions géologiques Dans une forte proportion, le supplément de production engendré par un
imprévus etc.). L'augmentation de l'utilisation des biens réels et des services projet sera commercialisé par l'intermédiaire de circuits commerciaux. Dans
représentée par ces provisions est un coût réel et réduira le total de biens et ce cas, il ne sera probablement pas trop difficile de définir les avantages et de
des services disponibles pour d'autres buts. Alors il faut les considéré aussi trouver un prix de marché, encore que déterminer la valeur correcte à utiliser
lors de l'appréciation économique d'un projet. dans l'analyse économique puisse poser un problème
• les provisions concernant la hausse des prix ("price contingencies") Dans de nombreux projets agricoles, toutefois, on pourra inclure dans les
Il s'agit des provisions pour la hausse des prix pendant le déroulement du avantages la production supplémentaire consommée par la famille
projet. On distingue entre d'exploitants agricoles. Cette production rend possible une augmentation de
la consommation finale, c'est-à-dire il s'agit d'un avantage où d'un bénéfice
• les provisions liées aux modifications relatives des prix ("price
supplémentaire. Mais la valorisation n'est pas toujours facile.
contingencies for relative changes in price"). L'élévation du coût relatif d'un
article implique que sa productivité a augmenté dans un autre secteur de Lorsque, dans un projet, la part des récoltes autoconsommées prend une
la collectivité; donc, que sa contribution potentielle au revenu national s'est grande place, l'importance d'une analyse financière minutieuse s'en trouve
accentué. C'est-à-dire, la réduction opérée sur le revenu national est plus augmentée. En pareil cas, il faut non seulement estimer les avantages
importante; donc il faut considéré ces provisions lors de l'évaluation supplémentaires nets mais aussi évaluer les fonds disponibles pour
économique. l'exploitant. Il est possible que, dans un projet, la production autoconsommée
augmente suffisamment pour en rendre très attrayante la rentabilité pour
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 25
l'économie dans son ensemble, mais que la production supplémentaire à national; plus exactement il transfère un revenu de l'agriculteur à l'état et
commercialiser soit si infime que les exploitants ne puissent réunir l'argent ce revenu pourra être utilisé dans un but social présumé être plus
liquide nécessaire pour rembourser leurs emprunts. important pour la collectivité que l'accroissement de consommation (ou
Amélioration qualitative l'investissement) qu'aurait réalisé l'entrepreneur. Le paiement des impôts
ne constitue donc pas un coût du point de vue de la collectivité dans son
Améliorations des produits qui permettent la vente à un meilleur prix ou qui
ensemble.
causent une meilleure utilisation pour l'autoconsommation.
Attention: il y a des paiements qualifiés de "taxes" mais qui concernent
Changement du moment de la vente
des paiements en échange de biens et de services rendus plutôt que des
Des effets qui permettent un meilleur choix du moment de la transferts au profit de l'état. Dans ces cas il faut les considérer comme
commercialisation (par exemple: projets de stockage) coûts même dans l'analyse économique selon la méthode de prix de
Modification du produit (tri et transformation) référence (méthode de la Banque mondiale)!
Les projets qui comprennent des industries de transformation des produits • subventions
agricoles partent du principe qu'une modification de la forme de ces produits Les subventions sont tout simplement des transferts financiers directs qui
sera une source d'avantage. circulent en sens inverse des taxes.
Mise en exploitation des marchés supplémentaires • prêts
Réduction des coûts par la mécanisation Du point de vue de l'exploitant, recevoir un prêt augmente ses ressources
L'investissement dans des machines agricoles qui réduit les frais de main- d'exploitation, mais le paiement des intérêts et les remboursements
d'œuvre constitue un exemple classique d'avantage retiré de la réduction des concernant le principal les diminuent. Du point de vue de l'économie,
coûts dans les projets agricoles. l'optique est différente. Le prêt réduit-il le revenu national disponible? Non,
Coûts de transport réduits il transfère simplement le contrôle des ressources de prêteur à
l'emprunteur. Mais l'opération de prêt ne réduit pas, par elle-même, le
La réduction des coûts constitue une source habituelle d'avantages lorsque le
revenu national.
transport est en jeu.
• service de la dette (paiement des intérêts et remboursement du principal)
Diminution des pertes
La même chose se produit en sens inverse lorsque le remboursement des
Avantages tangibles directs d'une autre nature
emprunts. En analyse économique, le service de la dette est traité comme
Cas particuliers un transfert à l'intérieur de l'économie, même si le projet doit être en fait
financé par un prêt de l'étranger et que le service de la dette soit payé à
Transferts financiers directs
l'extérieur des frontières nationales. Ceci à cause de la convention qui
Certains entrées dans les comptes financiers représentent en réalité des prévoit que tous les financements d'un projet proviennent de ressources
déplacements de créances sur biens et services d'une entité de la collectivité nationales et que tous les revenus de ce projet doivent aller à des
à une autre et ne reflètent pas de changements du revenu national. C'est ce résidents du pays. Cette convention place sur deux plans différents la
qu'on appelle des transferts financiers directs, qui sont beaucoup plus facile à décision concernant la qualité du projet et celle qui se rapporte aux
identifier si l'on garde en mémoire notre définition des coûts et avantages. On moyens de financement. Donc, même s'il avait été prévu qu'un projet soit
trouve normalement 4 sortes de transferts financiers directs: financé par un prêt de la Banque mondiale par exemple, le service de la
• impôts ou taxes dette de ce prêt n'apparaîtrait pas comme un coût dans les comptes
En analyse financière, le paiement d'un impôt ou taxe est évidemment un économiques de l'analyse du projet.
coût. Lorsqu'un entrepreneur paie une taxe, son bénéfice net diminue.
Mais le paiement de la taxe par l'exploitant ne réduit pas le revenu
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 26
Coûts irréversibles ("sunk costs") façon d'aborder le problème est adoptée dans la plupart des analyses de
Les coûts irréversibles sont des dépenses effectués antérieurement et sur projet effectués par les organismes internationaux.
lesquelles on basera un nouvel investissement proposé. Ces coûts ne Lors de l'analyse économique, incorporer les coûts et avantages secondaires
peuvent pas être évités, même s'ils résultent de décisions fort peu dans l'analyse du projet peut être regardé comme un procédé analytique
judicieuses. Lorsque nous analysons un investissement proposé, nous tenons destiné à justifier la valeur ajoutée qui vient de l'extérieur du projet mais qui
compte seulement des rendements futurs des coûts futurs; les dépenses du est un résultat de l'investissement du projet.
passé, ou coûts irréversibles, n'apparaissent pas dans nos comptes. Exemples des coûts et avantages secondaires des projets:
Considération du financement d'un projet - un projet d'irrigation engendre la fondation d'un nouveau village. Cela
La question principale des calculs de l'investissement est: Qu'est-ce qu'est la mène à la création d'un nouveau marché pour les paysans d'alentour
rentabilité d'un investissement à part son financement? C'est pourquoi on (considération en analyse financière et économique)
néglige le financement lors des calculs de la rentabilité d'un investissement - le niveau de l'eaux souterraines s'affaisse à cause d'un projet d'irrigation.
(Cas exceptionnel: si un investissement est lié avec un financement qui est Les paysans extérieurs du projet ont moins de l'eau et en conséquence
seulement disponible pour cet investissement. Dans cet cas la différence des moins des rendements ou ils doivent creuser des puits plus profonds
conditions de crédit doit être considérée comme avantage lors de la engendrant des coûts élevés (considération en analyse économique)
comparaison entre deux projets).
- un système d'irrigation engendre la bilharziose ou a des effets négatifs sur
Mais l'optique est différent si il faut calculer la rentabilité du capital investi ou le système écologique (considération en analyse financière et
si on détermine la situation de la liquidité d'une entreprise. Dans ces cas, le économique)
financement doit être compris, c'est-à-dire la considération des coûts du
- on donne parfois à entendre que les investissements du projet peuvent
financement (intérêts, droits, remboursement du principal etc.) est nécessaire.
produire des avantages secondaires par le truchement d'un effet
Le financement des fonds de roulement supplémentaires ("incremental multiplicateur aux autres secteurs (considération en analyse économique).
working capital") est à traiter que le financement d'un investissement.
A cause des difficultés de la quantification et de la valorisation des effets
Lors du traitement des crédits de production à court terme on utilise secondaires on les néglige normalement lors des calculs de la rentabilité d'un
normalement la méthode de l'ajustement temporel ("time adjusted cash flow", projet. Malgré cela il faut les considérer pendant la décision sur la réalisation
voir chapitre 4). Si on n'utilise pas cette approche, l'analyse doit tenir compte d'un projet. Ils peuvent être décisive lors de la décision définitive.
les coûts des crédits à court terme comme rémunération pour la différence
Coûts et avantages intangibles
temporelle entre les dépenses et les revenus pendant une période lors des
calculs financiers et économiques. Dans presque tous les projets agricoles apparaissent des coûts et des
avantages qui sont intangibles. C'est le cas, par exemple, de la création de
Coûts et avantages secondaires
nouveaux emplois, de l'amélioration de la santé publique et de la diminution
Un projet peut être à l'origine d'avantages et de coûts extérieurs au projet lui- de la mortalité infantile grâce à la création de dispensaires ruraux; de
même. L'analyse économique doit tenir compte de ces coûts et avantages l'amélioration de l'alimentation et de la fréquence moins élevée des maladies
externes de sorte qu'ils puissent être correctement attribués à d'origine hydrique à la suite du développement de l'adduction d'eau dans les
l'investissement du projet. Ceci, naturellement, ne s'applique qu'à l'analyse campagnes. Ce peut être aussi le cas de l'intégration nationale et même de la
économique; ce problème n'existe pas en analyse financière si il s'agit des défense nationale. Ces avantages intangibles sont réels et reflètent des
impacts externes. valeurs vraies. Elles ne se prêtent pas, cependant, à une évaluation..
On peut ajouter les coûts et avantages secondaires aux coûts et avantages Comment, en effet, calculer la valeur à long terme de la vie d'un enfant que
directs ou on peut les convertir en coûts et avantages directs. La dernière l'on a sauvé ou chiffrer le mieux-être d'une population à qui l'on a épargné
l'apparition d'une maladie aux effets débilitants?
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 27
Des avantages de cette nature peuvent demander une orientation de - toutes ces méthodes considèrent seulement des impacts étant
l'analyse normale des coûts et avantages vers une analyse des moindres quantifiables en termes monétaires. Dans le processus de la décision il
coûts ("least cost principle"). Etant donné que les avantages intangibles sont faut prendre en considération souvent aussi des autres effets d'un projet.
un facteur du choix des projets, il est important de les définir soigneusement - l'analyse de la rentabilité des investissements ne donne aucune
et, dans toute la mesure du possible, de les quantifier, même si l'évaluation information concernant les conditions requises pour la mise en pratique du
(valorisation) n'est pas possible. projet (développement de la solvabilité et de la liquidité du financier,
Par exemple: incitations et effets au niveau du groupe-cible, capacités du maître-
- combien d'enfants fréquenterons les nouvelles écoles? d'œuvre). Le jugement final sur un projet exige la connaissance des
résultats des toutes les analyses étant le sujet du chapitre I.
- combien de logements bénéficieront d'un meilleur système d'adduction
d'eau? Circonscription de l'analyse de l'investissement à la différence de
l'analyse des revenus et l'analyse de la liquidité
- combien de nouveau-nés seront sauvés par l'augmentation du nombre
des dispensaires? Les objectifs de l'analyse des revenus sont l'évaluation du processus de la
production pendant une certaine période (normalement une année) et
Dans la plupart des cas où les avantages intangibles sont issus d'un projet,
l'identification des améliorations possibles. En autres mots l'objectif de
les coûts, eux, sont assez tangibles: coûts de construction des écoles,
l'analyse de revenus est l'identification des réserves des revenus. Les
salaires des infirmières employées dans les services de santé publique etc.
paramètres de succès sont les revenus nets par ha, par membre de famille,
Les coûts intangibles existent cependant bel et bien dans les projets. De tels par exploitation agricole, par heure de travail, par FCFA investi etc.
coûts peuvent se produire si de nouveaux projets brisent la structure
Dans le cadre de l'analyse de la liquidité on examine la question, si
traditionnelle de la vie familiale, si le développement entraîne une pollution
l'exploitation agricole, l'entreprise ou l'institution faisant l'objet de l'évaluation
accentuée, si l'équilibre écologique est perturbé, ou si de beaux paysages
est capable de payer les dépenses. On compare les flux monétaires pendant
sont défigurés. Ici encore, bien que l'évaluation soit impossible, les coûts
le déroulement chronologique de la période faisant l'objet de l'évaluation et on
intangibles doivent être soigneusement définis et, si possible, quantifiés.
identifie les sources des recettes et des dépenses.
Finalement, toute décision concernant un projet devra tenir compte des
L'analyse de l'investissement s'occupe de l'évaluation de l'avantage d'un
facteurs intangibles par le truchement d'une évaluation subjective parce que
investissement pour le financier (l'entrepreneur, la société dans son ensemble
les coûts intangibles peuvent apporter une contribution importante à de
etc.). A cet effet on détermine aussi les revenus des paysans ou des
nombreux objectifs du développement rural.
entrepreneurs mais on ne fait pas une optimisation. On fait de même une
2 Critères de la rentabilité d'un projet analyse de la liquidité mais seulement du point de vue du financement de
Chaque projet représente un investissement. On révise à l'aide des méthodes l'investissement et des fonds de roulement supplémentaires ne prenant pas
de calcul de la rentabilité des investissements, si un projet est raisonnable du en considération des autres obligations de crédit. La période évaluée est la
point de vue financière et économique. En outre, ces méthodes aident lors du durée de vie utile d'un investissement. Les critères de succès sont le VAN, le
choix entre des conceptions alternatives d'un projet et lors de la création d'un TRI etc. (voir aussi le tableau "les différences entre l'analyse de
ordre de préséance entre des différents projets. l'investissement, du revenu et du flux des sources et emplois des fonds",
En général, il faut prendre en considération, que: p.16).
- toutes les méthodes supposent la maximisation des revenus (ou du profit) Les prémisses principales de la théorie d'investissements
comme objectif principal du décideur, 1) Le capital est rare du point de vue de l'économie national et on le peut
- chaque méthode se base sur des suppositions particulières, qu'il faut placé toujours à un certain taux d'intérêt, qui reste constant pendant les
prendre en considération lors de l'interprétation des résultats, périodes faisant l'objet de la recherche
2) L'investisseur a libre accès auprès du marché de capital
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 28
3) Un investissement est rentable, si il apporte au moins le même paiement Exemples: (chiffres en 1000 FCFA)
des intérêts du capital investi que a) l'emploi du capital propre: on aurait
1) Coûts et avantages des deux projets alternatifs:
reçu pour le placement du capital sur un banque ou pour un
investissement alternatif, b) l'emploi des capitaux étrangers: on devrait Projet I p0 p1 p2 p3 p4 total
payé comme intérêt au prêteur de crédit Coûts supplémentaires du projet
4) Toutes le méthodes prennent en considération la maximisation des Capital investi 500 500
revenus nets comme objectif principal de l'investisseur Fonctionnement et entretien 30 30 30 230 320
5) Chaque méthode se base sur des suppositions particulières, qui doivent Production 70 70 70 70 280
être respectées lors de l'interprétation des résultats Coûts totaux 500 100 100 100 300 1100
Valeur de la production 250 300 350 400 1300
6) Les méthodes ne prennent pas en considération que des effets, qui
supplémentaire (Avantages bruts)
peuvent être évalués en termes monétaires
Valeur nette de la production 150 200 250 100 700
Méthodes statiques (Evaluation des projets sans recours à l'actualisation, supplémentaire (Avantages bruts -
GITTINGER, p.340 suite) Coûts supplémentaires sans
- classement à la suite d'un examen sommaire d'un projet ("ranking by investissement)
inspection" comparaison des flux des paiements (= investissements) et
des versements (= valeur nette de la production supplémentaire). Création Projet II p0 p1 p2 p3 p4 total
des tableaux des flux. Entre deux projets menant à une production Coûts supplémentaires du projet
supplémentaire de la même valeur nette, nous choisirons le projet qui Capital investi 500
reste rentable plus longtemps) Fonctionnement et entretien 10 30 100 77 187
- délai de la récupération (sans recours à l'actualisation, "pay back period", Production 40 70 100 120 330
faiblesses: a) il ne prend pas en considération les revenus nets provenant Coûts totaux 500 50 100 200 197 1017
des périodes après la période requise pour la récupération de Valeur de la production 400 340 250 200 1190
l'investissement, b) il ne prend pas suffisamment en considération la supplémentaire (Avantages bruts)
répartition chronologique des recettes) Valeur nette de la production 350 240 50 3 643
- produit par unité de dépense ("proceeds per unit of outlay", valeur nette supplémentaire (Avantages bruts -
de la production supplémentaire/l'investissement total) Coûts supplémentaires sans
- produit moyen annuel par unité de dépense ("average annual proceeds investissement)
per unit of outlay")
- revenu moyen d'un investissement estimé à sa valeur comptable
("average income on book value of the investment", la différence entre la
valeur nette de la production supplémentaire et l'amortissement annuel en
pour-cent de la valeur comptable moyenne)
Le défaut de ces méthodes est qu'elles ne tiennent pas suffisamment compte
de l'échelonnement dans le temps des avantages . C'est pourquoi on les
n'utilise que pour l'évaluation approximative.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 29
2) Classement à la suite d'un examen sommaire d'un projet Méthodes dynamiques (évaluation des projets à l'aide de la méthode de
Critère Classement l'actualisation, GITTINGER, p.345 suite)
projet I projet II Fondements de la mathématique financière
temps de la rentabilité 1 1 Définitions:
valeur nette dans les premières périodes 2 1 p = taux d'intérêt en %
valeur nette total (même période, p1 à p4) 1 2 q = facteur d'intérêt (1+p/100)
3) Délai de récupération q-1 = taux d'intérêt en forme décimale
Projet Délai de récupération (années) Classement C0 ou Ct0 = valeur actuelle du capital
I 3 2 n ou N = nombre des périodes
II 2 1 Cn = valeur de capital à la fin de la période n
4) Produit par unité de dépense Valeur finale d'une paiement isolée du investisseur: Cn = C0 qn
Projet Capital Valeur nette totale Produit par unité de Classe- Valeur finale des paiements (c) régulières périodiques (paiement à la fin de
investi de la production dépense ment chaque période):
supplémentaire
I 500 700 1,40 1 Cn = c (qn-1)/(q-1) = c sn
II 500 643 1,29 2 (qn-1)/(q-1) = sn = facteur de valeur finale des paiements
Valeur actuelle d'une paiement isolée à la fin de la période n:
5) Produit moyen annuel par unité de dépense
Proje Capital Valeur nette Valeur nette Produit moyen Classe- C0 = Cn 1/qn 1/qn = facteur d'actualisation
t investi totale de la moyenne de annuel par ment Valeur actuelle des paiements (c) régulières périodiques (paiement à la fin de
production la production unité de chaque période suivante):
supplémentair supplémentair dépense C0 = c/qn (qn-1)/(q-1) = c an
e e 1/qn (qn-1)/(q-1) = an = facteur de valeur actuelle des paiements
I 500 700 140 0,28 1 Question: Quelle paiement annuelle (c) recevrait-on à la fin de chaque
II 500 643 129 0,26 2 période pendant n périodes, si on aurait placé un capital C0 à la banque?
6) Revenu moyen d'un investissement estimé à sa valeur comptable Réponse: Transformation d'équation: c = C0 1/an
Projet Valeur Amortis- Revenu Valeur Revenu Classe- 1/an = facteur de récupération du capital
nette mo- sement moyen comptable moyen ment
yenne de annuel (Produit moyenne en valeur Méthodes d'appréciation des projets à l'aide de la méthode de l'actualisation
la moins comptabl Ces méthodes qui prennent en considération la valeur actuelle du capital par
productio amortisse- e (%) l'utilisation des taux d'intérêt sont les méthodes les plus employées. La
n ment) technique de l'actualisation nous permet de déterminer s'il faut ou non
suppléme accepter de faire passer au stade de l'exécution des projets dont le
ntaire
(Produit) déroulement dans le temps est très varié et dont la durée elle-même varie. La
I 140 125 15 250 6 1 meilleure façon d'y parvenir est de soustraire année par année les coûts des
II 129 125 4 250 2 2 avantages pour obtenir le flux des avantages supplémentaires nets ("cash
remarque: présupposition d'un amortissement linéaire, Valeur comptable flow") et d'actualiser ensuite ce cash flow. Par cette méthode on obtient l'une
moyenne: investissement/2 des trois mesures de cash flow actualisé: la VAN, le TRI, ou le ratio
avantages nets - investissement. Le résultat du calcul séparé des valeurs
actualisées des flux des coûts et des avantages et leur division donne le ratio
avantages-coûts (ce ratio n'est pas une technique de cash flow!).
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 30
i=1
Dans l'analyse des projets de la Banque mondiale, les coûts et les avantages
sont actualisés en commençant au début de la première année du projet (t0)
La VAN peut être interprétée comme la valeur actualisée du flux du cash flow
Tous les méthodes comprennent les 4 éléments suivants: produit par un investissement. Le critère de sélection classique des projets
sur la base de leur VAN amène à accepter tous les projets indépendants dont
- le capital pour l'investissement (C0) la valeur VAN est nulle ou positive. Il est évident qu'un des problèmes de
cette méthode est que le critère de sélection ne pourra s'appliquer que si le
- le développement des avantages supplémentaires nets ("cash-flow") et
coût d'opportunité du capital est connu de manière relativement satisfaisante.
des coûts supplémentaires (inclusivement le capital investi), exprimé
comme progression des recettes et des dépenses périodiques (Ri, Ai, i = 1 Comme le critère de la VAN est une mesure non pas relative mais absolue, il
à n) ne permet pas de classer les divers projets indépendants qui seraient
acceptables les uns par rapport aux autres. Nous devrions réaliser tous les
- la durée de la vie utile de l'investissement (N)
projets avec une VAN ≥ 0 car il y aura suffisamment d'argent si le coût
- le taux d'intérêt, ou comme taux de calcul (q - 1) ou comme taux interne d'opportunité du capital a été correctement estimé. L'incapacité de les
(qint - 1). entreprendre tous par manque de fonds ou des ressources administratives
signifierait que le coût d'opportunité du capital a été estimé trop bas. La
Si trois des éléments sont connus, on peut calculer le quatrième. bonne formule, dans ce cas, consiste à élever l'estimation jusqu'à ce que le
choix ne porte plus que sur des projets pour lesquels on dispose juste de
fonds suffisants pour les investissements.
Choix du taux d'actualisation
La VAN constitue également le critère de sélection préféré pour choisir
L'analyse financière: taux d'actualisation = coût marginal de l'argent pour
entre des projets qui s'excluent mutuellement.
l'exploitation ou l'entreprise. Souvent le taux auquel l'entreprise peut
emprunter de l'argent. Financement mélangé: (fonds propres * rentabilité
Le taux de rentabilité interne (T.R.I., Taux d'intérêt intérne, "Internal rate
nécessaire pour attirer les fonds propres / capital total)+(capital emprunté *
of return")
taux d'emprunt / capital total) = taux d'actualisation).
Calcul d'un taux d'intérêt tel que la VAN du cash flow soit égale à 0 (cash
L'analyse économique: 1) "le coût d'opportunité du capital" = correct, mais flow - investissement = 0). C'est l'intérêt maximal qu'un projet puisse
normalement inconnu. Dans la plupart des pays en voie du développement, rapporter, compte tenu des ressources engagés, si le projet doit permettre de
on pense qu'il se situe entre 6 et 15% en termes réels (sans considération de récupérer l'investissement et les coûts d'exploitation et rester encore en
l'inflation). On choisit couramment 12%. 2) taux d'emprunt que l'état doit équilibre.
payer pour financer le projet. Problème: Le choix des projets ne s'appuie pas
sur la seule base de la contribution relative au revenu national .3)Taux de n
rentabilité sociale, taux de rentabilité environnementale. On estime que, C0 = Σ -i
si Ri - Di = const. : (R - D)/C0 = qn(q-1)/(qn-1)
i=1(Ri - Di) qint
généralement, la communauté dispose d'un horizon temporel plus étendu, et
que le taux d'actualisation peut donc être plus faible. L'application d'un taux
de rentabilité sociale est problématique aussi bien en théorie qu'en pratique Un investissement est rentable, si le taux d'intérêt interne est au moins
(voir aussi GITTINGER, p.355 suite) pareille que le taux d'intérêt d'une alternative, le taux d'intérêt des emprunts
ou les coûts d'opportunité du capital.
Méthode de la valeur actualisée nette (VAN, "Net Present Worth")
Ce taux nous indiquera seulement sur un plan très général qu'un projet est
n meilleur qu'un autre, en ce sens qu'il contribue davantage au revenu national
VAN = - C0 + Σ [(Ri - Di) q-i ] en fonction des ressources engagées. Bien que le TRI ne soit pas le même
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 31
pour différents projets, on ne peut se servir de cette différence pour classer de la valeur du projet par le ration N/K, le critère de sélection classique
les projets avec certitude. Il faudra prendre en considération aussi la période consiste à accepter tous les projets qui présentent un ration N/K ≥ 1 lorsqu'ils
du projet etc. Dans le cas des projets incompatibles, le TRI peut être utilisé sont actualisés au coût d'opportunité du capital - en choisissant d'abord ceux
comme critère du choix supplémentaire à coté de la VAN. qui ont le ratio le plus élevé et, en ordre décroissant, jusqu'à ce que les fonds
Il convient de noter que le TRI d'une série de valeurs comme le cash flow ne d'investissement dont on peut disposer soient épuisés.
peut exister que si au moins l'une des valeurs est négative. Il s'agit d'un critère adéquat de classement des projets indépendants, car il
Il n'y a pas de formule pour trouver le TRI. On est forcé de recourir à des est toujours fiable sauf dans des cas extrêmes (lors des projets qui s'excluent
approximations successives pour trouver le TRI. Méthode: 1) estimation d'un mutuellement, la VAN est le critère du choix).
taux qui mène à une VAN négative et d'un taux donnant une VAN positive Si le cash flow (= avantages supplémentaires nets) est été calculé, il est facile
(différence maximale entre les deux taux: 5%) 2) Approximation successive de déterminer le ratio N/K d'un projet. Il en est ainsi parce qu'on peut
entre les deux VAN selon la formule: TRI = taux le plus faible + différence considérer que les avantages nets sont la valeur actualisée nette du cash
entre les deux taux * (VAN au taux le plus faible / somme des deux VAN sans flow pendant les années du projet à partir du moment où ce flux est devenu
tenir compte des signes) positif, et que l'on peut aussi admettre que l'investissement est la valeur
actualisée du cash flow lorsque ce flux est négatif.
Le ratio avantages - coûts ("Benefit-Cost Ratio")
x x
On l'obtient en divisant le flux de la valeur actualisée des avantages nets par ratio N/K = Σ + -i
Σ (Ri - Di)- q-i
i=1(Ri - Di) q / i=1
celui de la valeur actualisée des coûts (l'investissement inclusive).
x x
ratio avantages-coûts= Σ (Ri / qi ) / Σ (Di / qi ) L'accroissement des avantages nets ("Net Benefit-Increase", NBI)
i=1 i=1
Les critères mentionnés sont insuffisants concernant la question, si les
Un investissement est rentable, si le ratio ≥ 1. Il faut remarquer que la valeur paysans participeraient aux projets. En général, l'objectif des paysans n'est
absolue du ratio varie avec le taux d'intérêt choisi. pas la maximisation du taux d'intérêt mais la maximisation de leur salaires.
Une échelle pour la disposition des paysans à la participation est le NBI. Ce
Le ratio avantages-coûts n'est pas une pratique courante dans les pays en
ratio est le résultat de la division de la valeur actualisée du cash flows avec
développement parce que sa valeur se modifie lorsqu'on passe aux valeurs
projet par la valeur actualisée du cash flow sans projet. Cette méthode ne
nettes des coûts et des avantages. Le ratio défavorise les projets dont les
joue un rôle qu'à l'analyse financière.
rendements bruts et les coûts bruts sont relativement élevés, même s'il est
démontré que ces montants procurent une capacité de production de x x
richesse supérieure à celle d'autres solutions dont le ratio serait meilleur. De NBI = Σ
i=1(Ri - Di) avec projet / Σ (Ri
i=1 - Di) sans projet
même, dans les cas des projets incompatibles, le ratio avantages-coûts peut
fausser le choix des investissements.
Un des atouts du ratio avantages-coûts vient de ce qu'on peut utiliser
directement pour voir jusqu'où peuvent monter les coûts sans rendre le projet
inintéressant sur le plan économique.
Le ratio avantages nets-investissement ( ratio N/K, "Net Benefit-
Investment Ratio")
Le ratio N/K est le résultat de la division de la valeur actualisée des avantages
nets par la valeur actualisée de l'investissement. Pour la mesure actualisée
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 32
Exemples (chiffres en 1000 FCFA, deux investissements alternatifs, ) taux 2) TRI
d'intérêt (t) = 10%, pn = période n) Projet I: Cash flow escompté par i
Projet I Projet II Taux d'intérêt p1 p2 p3 p4 Σ VAN
Période: p0 p1 p2 p3 p4 p0 p1 p2 p3 p4 t=8 139 172 199 136 649 149
Investissement 500 500 t = 20 125 139 145 48 457 - 43
Avantages sup- 250 300 350 400 400 340 250 200 t = 15 130 151 164 57 502 2
plémentaires
t = 16 129 149 160 55 493 -7
Coûts 100 100 100 300 50 100 200 197
Surplus TRI = 15 + 1 (2/9) = 15,22 %
150 200 250 100 350 240 50 3
périodique Projet II: Cash flow escompté par i
(cash flow)
Taux d'intérêt p1 p2 p3 p4 Σ VAN
Calcul de la valeur actuelle et de la valeur finale des surplus (t = 10%)
Période: p1 p2 p3 p4 t=8 324 206 40 2 572 72

Valeur finale (en p4) Valeur finale du Valeur finale de t = 20 292 167 29 1 489 - 11
cash flow l'investissement
Projet I 200 242 275 100 817 732 t = 15 304 181 33 2 520 20

Projet II 466 290 55 3 812 732 TRI = 15 + 5 (20/31) = 18,22 %


Valeur actuelle du Valeur actuelle de Le classement des projets selon la VAN peut être diffèrent que le
Valeur actuelle (en p0)
cash flow l'investissement classement sur la base du TRI !
Projet I 136 165 188 68 557 500
Développement de la VAN des deux projets en relation avec le taux d'intérêt
Projet II 318 198 38 2 556 500 utilisé:

1) VAN
Projet I Projet II
Valeur actuelle des surplus 557 556
(cash flow)
- Investissement 500 500
VAN 57 56

Si la VAN < 0 → le placement du capital au taux d'intérêt utilisé est préférable


(= désigne le rôle et la base du choix du taux!).
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 33
Comparaison entre les différentes mesures de la valeur des projets
(GITTINGER, p.404)

Objet VAN TRI Ratio A/C Ratio N/K


critère de Accepte tous les Accepte tous les Accepte tous les Accepte tous les
décision projets indépen- projets indépen- projets indépen- projets indépen-
dants dont la VAN dants dont le TRI ≥ dants dont le ratio dants dont le ratio
≥0 le coût d'oppor- A/C ≥ 1 N/K ≥ 1 dans
tunité du capital l'ordre de la valeur
du ratio jusqu'à ce
que tous les fonds
d'investissement
soient épuisés
classement Ne donne pas Peut donner un Peut donner un Peut servir à
d'ordre de classement classement classer les projets
préférence pour la incorrect entre les incorrect entre les indépendants
Choix: Toujours le projet qui donne la VAN la plus élevée mise en œuvre projets projets
indépendants indépendants
Solution Accepte la solution Ne peut être utilisé Ne peut être utilisé Ne peut être utilisé
3) Ratio avantage-coût (RAC, "Benefit-Cost Ratio, CBR") s'excluant de rechange qui directement; il faut directement directement
mutuelleme présente la plus actualiser les
= proportion entre les annuités de versements et paiements resp. entre les nt grande VAN (la différences entre
VAN est le critère les cash flous
surplus bruts et la VAN: de sélection supplémentaires
préféré des ces des divers projets
A= (250 * 1,1-1 + 300 * 1,1-2 + 350 * 1,1-3 + 400 * 1,1-4) / (500 + 100 * 1,1-1 + solutions) qui s'excluent
mutuellement
100 * 1,1-2 + 100 * 1,1-3 + 300 * 1,1-4) = 1011,37 / 953,59 = 1,0606
Taux Il faut déterminer Détermination Il faut déterminer Il faut déterminer
d'actuali- un taux interne. Il faut un taux un taux
B= (400 * 1,1-1 + 340 * 1,1-2 + 250 * 1,1-3 + 200 * 1,1-4) / (500 + 50 * 1,1-1 + sation d'actualisation établir le coût d'actualisation d'actualisation
100 * 1,1-2 + 200 * 1,1-3 + 197 * 1,1-4) = 969,06/9,12,92 = 1,0615 convenable, d'opportunité du convenable, convenable,
généralement le capital qui servira généralement le généralement le
coût d'opportunité de taux limite de coût d'opportunité coût d'opportunité
du capital rentabilité du capital du capital
4) Ratio avantages nets-investissements (ratio N/K, "Net Benefit-Investment
Ratio")
ratio N/K = Valeur actualisée des avantages nets / Valeur actualisée des
investissements = Valeur actualisée du cash flow positif / Valeur actualisée du
cash flow négatif
Projet I: (150/1,11 + 200/1,12 + 250/1,13 + 100/1,14) / (500/1,10) = 1,116
Projet II: (350/1,11 + 240/1,12 + 50/1,13 + 3/1,14) / (500/1,10) = 1,112
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 34
Considération de la liquidité dans le cadre de l'analyse des Introduire un flux de fonds de roulement supplémentaires traduit l'utilisation
investissements d'une ressource réelle. Au moment de l'engagement d'un investissement, les
Lors de l'établissement des cash flows, on suppose souvent d'une manière intrants à court terme doivent être en place. Leur remplacement est assuré
simplificatrice que tous les recettes et les dépenses arrivent à la fin d'une par le produit des ventes au cours de l'année, et ces intrants sont à nouveau
période (c'est-à-dire normalement à la fin de l'année). Cette manière d'agir disponibles pour la production l'année suivante.
engendre des erreurs si on ne prend pas en considération 1) la séparation de
l'investissement initial des années de production (la considération de Exemple: Comparaison du cash flow sans recours à la convention temporelle
l'investissement initial et des premières recettes dans la même année cause et du cash flow selon la convention temporelle ("time adjusted cash flow"
transformation en valeurs nettes ("netting out"), c'est-à-dire les premières chiffres en 1000 FCFA)
recettes diminuent les coûts de l'investissement) et 2) le fait qu'il nous faut sans avec projet
disposer des fonds nécessaires aux dépenses d'exploitation au début de la proje
saison de production. En réalité, les coûts d'un investissement et les t
dépenses de roulement arrivent toujours plus tôt que les recettes de la année 0 1 2 3-19 20 21
production additionnelle. Une analyse au mépris de ces influences mène à sans recours à la convention temporelle
une surestimation des surplus et du succès du projet et à une sous-estimation
Recettes ("Inflow") Production additionnelle - 1200 1200 1200 1200 -
du financement nécessaire.
Valeur restante de - - - - 400 -
L'analyse de l'investissement suivant les principes du cash flow actualisé, il l'investissement
est donc commode d'adopter une convention comptable compatible avec ces Dépenses Investissement - 2000 - - - -
mêmes principes ("convention temporelle", "time adjustment approach" ("outflow")
SCHAEFER-KEHNERT, 1980, "Methodology of Farm Investment Analysis", Dépenses des opérations - 800 800 800 800 -
Quarterly Journal of International Agriculture, vol.17, no.3). On y parvient en Avantage net - -1600 400 400 800 -
considérant les coûts de l'investissement dans l'année 0 (fin de l'année 0,
T.R.I = 24%
début de l'année 1) et en incorporant dans l'analyse une entrée pour des
fonds de roulement supplémentaires ("incremental working capital") à la fin de convention temporelle ("time adjustment")
l'année précédente. SCHAEFER-KEHNERT recommande un ensemble Recettes ("inflow") Production additionnelle - 1200 1200 1200 1200
d'ajustements portant sur les dépenses d'exploitation supplémentaires en vue Valeur restante de - - - - 400
d'obtenir des fonds de roulement supplémentaires. Le montant de ces fonds l'investissement
dépend de la période entre les dépenses et les recettes. Valeur restante des fonds - - - - 400
Fonds de roulement supplémentaires en pourcentage des dépenses de roulement
d'exploitation supplémentaires (GITTINGER, p.114) supplémentaires
Dépenses Investissement 2000 - - - - -
Objet Pourcentage ("outflow")
Arboriculture fruitière (à maturation lente, une récolte par an) 100 Dépenses des opérations - 800 800 800 800
Cultures annuelles Fonds de roulement 400 0 0 0 -
supplémentaires
Une récolte 80 - 100
Avantage net ("net benefit) - 400 400 400 1200
Deux récoltes 40 - 60 2400
Mise en culture continue et entreprises d'élevage à production permanente 20 - 40 T.R.I. = 15%
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 35
Suppositions: fonds de roulement supplémentaires = 50% des dépenses des - application: par exemple des calculs avec une valeur pessimiste, une valeur
opérations, différence année0 - année 1 = 800 (50% = 400), année 1 - année probable et une valeur optimiste. Test des effets sur le T.R.I (ex.)
2 = 0 (50% = 0)
- interprétation du résultat: description des variations potentielles du succès
d'un projet. L'analyse de sensibilité ne mène pas aux informations
Considération de l'incertitude concernant les probabilités des différents scénarios et sur les effets des
changements simultanés des plusieurs facteurs indépendantes.
doute: les situations possibles sont connues mais la probabilité des
différentes situations n'est pas connue 2) Cas de risque: l'analyse de risque (voir aussi SQUIRE, van der TAK)
risque: les situations possibles et leur probabilité sont connues (= l'analyse de probabilité). Il s'agit du calcul des paramètres de succès (TRI,
1) Cas de doute: l'analyse de sensibilité (voir aussi GITTINGER pp. 409) VAN etc.) par l'utilisation des probabilités des différentes scénarios. Le calcul
plus précise considérant les covariances entre les changements des valeurs
L'analyse économique et financière approfondie d'un projet présente, entre est rarement réalisé à cause des difficultés de la détermination des
autres avantages appréciables, celui de permettre de tester ce qu'il adviendra covariances. Le résultat de l'analyse de risque est une distribution cumulative
de la rentabilité du capital investi dans un projet si tout ne se déroule pas de probabilité des TRI, VAN etc. Le résultat permet par exemple la
comme prévu. Dans quelle mesure la valeur actualisée d'un projet réagit-elle détermination de la probabilité dont le TRI va être inférieur au coût
aux prix financiers et aux valeurs économiques? Dans quelle mesure la d'opportunité du capital et la VAN va être négative.
rentabilité économique ou financière, ou bien le ratio avantages nets -
investissements d'un projet, sont-ils sensibles à une augmentation des coûts Exemple:
de travaux, à un allongement des délais d'exécution, à une baisse des prix? Scénario Probabilité TRI
On appelle analyse de sensibilité la mesure de l'incidence de telles prix de produit = 1000 FCFA/kg 0,05 6%
hypothèses sur l'analyse première. C'est l'un des moyens permettant
d'aborder un des problèmes-clés de l'analyse de projet, à savoir le fort degré prix de produit = 2000 FCFA/kg 0,10 8%
d'incertitude des projections sur l'avenir. L'analyse de sensibilité devrait être prix de produit = 3000 FCFA/kg 0,30 10%
appliquée à tous projets. Dans le domaine agricole, il y a lieu de retenir quatre
points particulièrement sensibles: les prix, les délais d'exécution, les prix de produit = 4000 FCFA/kg 0,40 12 %
dépassements de devis et les rendements. prix de produit = 5000 FCFA/kg 0,10 14 %
La technique de l'analyse de sensibilité ne présente pas de difficultés; il s'agit
simplement de refaire les calculs relatifs à la mesure de la valeur du projet en prix de produit = 6000 FCFA/kg 0,05 16 %
utilisant successivement les nouvelles estimations de l'un ou l'autre des coût d'opportunité du capital: 10%
éléments du coût ou de la rentabilité
La méthode de "valeur de variation" représente un cas particulière de
l'analyse de sensibilité. Lorsque nous calculons la valeur de variation, nous
cherchons jusqu'à quel point un élément pourra changer dans une direction
défavorable avant que le projet ne passe en dessous du niveau minimal
d'acceptabilité indiqué par l'une des mesures de la valeur du projet.
Résumé:
- facteurs à tester: les coûts de l'investissement, les coûts des opérations
(coûts courants), prix de vente, les rendements, les délais d'exécution
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 36
Pour les méthodes et techniques de ces analyses consultez les chapitres I.4
et I.5. Ici nous nous limitons aux questions de l'appréciation des projets.
les prix utilisés
L'analyse financière utilise en général des prix de marché, c'est-à-dire les prix
qu'il faut payer sur place inclusivement tous les "déformations" par des
mesures administratives (taxes, impôts etc.).
- Si le projet mène à la production des nouveaux produits d'exportation ou
des nouveaux produits substituant des produits d'importation, on utilise
des prix de parité d'exportation ou d'importation en prenant en
considération des estimations des coûts pour le transport, les taxes etc.
- En cas des produits ne faisant pas l'objet du commerce (par exemple eau,
fourrage) on essaye de les valoriser à l'aide de l'évaluation d'une branche
Résultat: le TRI du projet serait inférieur au coût d'opportunité du capital avec de production menant à un produit final faisant l'objet du commerce.
une probabilité de 45 % dépendant du prix du produit. Exemples pour la détermination du prix des produits non-commercialisés:
L'analyse de risque ne minimise pas le risque, mais elle en fait plus Investissement d'irrigation → production supplémentaire du sorgho → prix de
transparent. Ayant normalement très dispendieux (données!), on ne l'applique marché / → production supplémentaire des plantes fourragères →
en général que dans le cas des grands projets, si le TRI est proche du coût alimentation des bovins → production supplémentaire du viande et du lait →
d'opportunité du capital. prix de marche
- Pour l'utilisation du terre on utilise le prix d'achat ou le fermage (Attention:
3 L'analyse financière des projets on ne prend en considération que la demande supplémentaire du terre!).
objectifs de l'analyse financière - Le travail salarié sera valoriser avec les salaires payés. Le travail familial
1 Analyse des effets financiers d'un projet au niveau des participants du sera rémunérer par le revenu net. Donc on ne prend pas en considération
projet (groupe-cible), du maître-d'œuvre (l'organisation étant responsable des salaires pour les travaux familiaux. Une augmentation des revenus par
pour la mise en œuvre du projet) et du budget de l'état. le projet mène en même temps à une augmentation de la rémunération du
travail familial.
2 Analyse des incitations des investissements au niveau des participants
potentiels du projet (les revenus supplémentaires, sont-ils suffisants? - Souvent, les participants d'un projet (paysans) ne peuvent pas réagir aux
Qu'est-ce qu'est le risque pour les participants?). fluctuations saisonnières. Il faut essayer de saisir le moment de vente et
de déterminer les prix payés en réalité.
3 Etablissement d'un plan de financement pour les entreprises et les
exploitations agricoles participant au projet (source du financement, capital - Il faut déterminer les prix à l'avenir à l'aide des projections de prix. Ces
propre, capital emprunté, modalités des crédits: taux d'intérêt, délai de projections se basent sur l'estimation du développement de l'offre et de la
récupération, période avant l'amortissement). demande. On utilise des renseignements disponibles sur les marchés et
les prix (par exemple: Banque Mondiale: "Prospects for Major Primary
4 Analyse de la situation du projet du point de vue des exigences de la tache
Commodities" (publication annuelle), informations sur les prix de la FAO).
du projet (organisation, qualification et capacité du management, formation
du personnel) - L'inflation change les prix à l'avenir. Lors de l'inflation générale on suppose
que les prix pour tous les produits et les facteurs se changent de la même
5 Etablissement d'un plan de financement pour le maître-d'œuvre (montant
manière et du même pourcentage, c'est-à-dire l'erreur des calculs utilisant
nécessaire en capital propre, montant nécessaire en capital externe,
des prix constants n'est pas grave.
solvabilité et liquidité du maître-d'œuvre)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 37
L'inflation partielle des différents biens déplace des prix relatifs et peut - Etablissement des flux et des budgets des exploitations, des entreprises,
influencer l'utilisation des facteurs. Donc, il faut rendre compte des des organisations et des institutions concernées. Cette étape demande
projections des prix lors de l'évaluation. La considération de l'inflation une collecte intensive des données représentatives. Elle comprend aussi
partielle est particulièrement essentielle lors de l'analyse du financement l'évaluation de l'utilisation des facteurs de production (voir aussi chapitre
et de la liquidité. I.4, l'analyse de développement, la collecte des informations, p.6) et la
Financement: l'inflation partielle pourra engendre une divergence entre le détermination les coefficients techniques des méthodes de production,
montant de l'investissement planifié et la demande de financement réelle. c'est-à-dire les quantités des moyens de production employés et les
(Danger de sous-financement). résultats de cet emploi. La valorisation de la production par des prix départ
ferme donne la valeur totale de la production ("farm outputs"). La
Liquidité: l'inflation partielle peut mener à une sous-estimation des recettes
valorisation des facteurs de production et des intrants par des prix départ
si on détermine les taux d'intérêt et les crédits d'une manière nominale. La
ferme donne les coûts totaux de la production.
négligence de l'inflation partielle mène à une estimation incorrecte des
On applique le même système de la détermination des inputs et des
effets sur le budget de l'état.
outputs et de leur valorisation pour les entreprises, organisations et
institutions concernées.
Déroulement de l'analyse financière
La valeur restante de l'investissement à la fin de la dernière année
- Définition d'une convention comptable. Il n'existe pas une convention ("incremental residual value") du projet représente une avantage
comptable générale pour l'analyse de l'investissement. La convention supplémentaire.
proposée par GITTINGER était déjà expliquée dans le cadre du chapitre
- Analyse de la rentabilité financière du projet. (= analyse de la rentabilité
s'occupant de la considération de la liquidité dans le cadre de l'analyse de
financière de l'investissement) Cette calcul comprend tous les recettes et
l'investissement (convention temporelle: tous les recettes et dépenses
les dépenses des exploitations agricoles, des entreprises, des
arrivent à la fin de l'année, l'investissement initial est considéré à la fin de
organisations et des institutions concernées ("cash flow analysis", calcul
la première année du projet, les premières recettes arrivent à la fin de la
des critères de l'appréciation des investissements: VAN, TRI etc.). Si cette
deuxième année du projet).
analyse mène déjà aux résultats défavorables, on peut rejeter le projet et
- Utilisation des plans types d'exploitation. La plupart des projets agricoles s'épargner les autres analyses.
feront probablement appel à une projection financière basée sur au moins
- Analyse du revenu. La comparaison entre les coûts et les revenus donne
un plan type d'exploitation adapté aux agriculteurs qui veulent participer à
la rentabilité des exploitations agricoles, des entreprises, des
ces projets. Ce plan type (ou modèle) d'exploitation projette l'utilisation des
organisations et des institutions concernées (les coûts et les revenus ne
ressources et le flux des revenus pour un groupe d'exploitations similaires
correspondent pas aux versements et paiements mais représentent les
participant au projet. Pour l'élaboration de ces modèles des enquêtes au
flux selon leur origine temporelle).
niveau des participants du projet sont nécessaires.
La rentabilité des exploitations (exploitations agricoles, entreprises) ne
Les projections financières concernant les entreprises publiques et privées
tient compte que les coûts et revenus des exploitations et est décisive
ainsi que les organismes du projet peuvent être de nature tout à fait
pour la participation des agriculteurs, les chefs d'entreprises et les
sommaire dans un projet dont l'organisation est simple. Mais lorsque
propriétaires (= évaluation des incitations).
plusieurs sociétés ou organismes différents sont concernés, ou lorsque le
Le calcul de la rentabilité du maître-d'œuvre prendre de l'ascendant sur
projet pose des problèmes financiers particuliers, l'analyse peut devenir
l'appréciation des projets si un financement externe continuel de
beaucoup plus complexe.
l'organisation mettant en œuvre le projet n'est pas prévu ou n'est pas
Analyse des effets financiers du projet sur les paramètres de succès aux assuré.
différents niveaux (base: résultats de l'analyse de la situation actuelle =
analyse de développement, chapitre I.4)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 38
- Analyse de la liquidité. Cette analyse répond à la question si les 3) des taxes et impôts engendrés par des ventes des produits du projet,
exploitations agricoles, les entreprises, les institutions et les organisations
4) des dividendes venant de la participation aux entreprises du projet.
concernées ont la capacité d'accomplir toutes les obligations de paiement
- L'analyse des effets de l'incertitude. Application de l'analyse de sensibilité sorties (outflows):
ou si possible l'analyse de risque pour tous les calculs (= analyse du
1) dépenses pour des investissements publics (ponts, routes etc.),
revenus, analyse de la liquidité, analyse de la rentabilité du projet)
2) des crédits prêtés par le gouvernement aux participants du projet
(paysans, institutions, organisations),
Incidence des projets sur les recettes et dépenses de l'état
3) remboursement des crédits (étrangers) empruntés par le
La réalisation de projets de développement a d'évidentes répercussions sur gouvernement (remboursement du principal, intérêts, frais
les recettes et les dépenses de l'état, c'est-à-dire sur le budget de son d'engagement),
représentant, le gouvernement. Le montant et le calendrier des recettes
4) dépenses pour la participation aux entreprises du projet.
supplémentaires procurées à l'état par un projet et l'incidence du projet sur
les dépenses publiques doivent être étudiées pour permettre au
L'établissement des budgets annuels donne les excédants ou les déficits
gouvernement de programmer l'investissement et de veiller à ce qu'il y ait
pendant les périodes du projet qu'il faut prendre en considération dans le
assez de ressources pour faire face aux dépenses de fonctionnement. En
budget global.
déterminant ce que sera le flux de devises étrangères engendré par le projet,
l'analyste pourra aussi estimer les conséquences du projet sur la balance de L'analyse du compte des devises: On établit le flux des devises par différence
paiements. Il devra également évaluer la part des coûts et celle des entre les entrées et les sorties pour aboutir au solde en devises net ("net
avantages nouveaux que le gouvernement recouvrera sur les bénéficiaires du foreign exchange flow").
projet. entrées:
1) les prêts (étrangers) reçus pour aider le projet,
L'analyse des recettes et des dépenses publiques permet essentiellement de
savoir si le projet produira assez d'argent pour que le gouvernement se 2) des taxes et des impôts engendrés par l'exportation des produits du
rembourse des ressources que le projet consommera. D'un point de vue projet
financier, elle doit traiter le gouvernement comme une entité distincte. On sorties:
utilise des prix de marché actuels pour la planification des moyens financiers 1) l'élément des devises de diverses opérations d'exécution du projet,
nécessaires. Parce que l'inflation à long terme est difficile à prédire, des prix
2) les arrérages payés pour les prêts de l'étranger (remboursement du
constants seront utilisés souvent pour la valorisation des dépenses et des
principal, intérêts, frais d'engagement)
recettes.
Les excédants ou les déficits annuels abouti à la mobilisation nécessaire des
L'analyse du budget étatique: Le cash flow du gouvernement se compose devises et à l'impact du projet sur la balance de paiements de l'état.
des entrées et des sorties suivantes:
entrées (inflows):
1) les crédits (étrangers) empruntés par le gouvernement,
2) le remboursement des crédits prêtés par le gouvernement
(remboursement du principal, intérêts, frais d'engagement),
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 39
4 L'analyse économique: A) La méthode de la Banque Mondiale référence correspond à tout prix qui n'est pas un prix du marché, mais
habituellement, il faut également entendre par prix de référence une
objectifs de l'analyse économique
estimation de la valeur économique du bien ou du service en question, qui a
L'objectif de l'analyse économique c'est la détermination de la contribution du peut être été pondérée pour tenir compte des objectifs en matière de
projet au revenu national. Cette contribution est la différence entre les distribution du revenu et d'épargne.
recettes de la société dans son ensemble et de leur dépenses.
L'analyse économique se délimite sur l'analyse des effets primaires. Les
Digression: Le calcul du revenu national: impacts de ces effets (= effets secondaires) seront pris en considération lors
de l'analyse sociale.
"Le revenu national représente le total qu'on reçoit si on réduit au
dénominateur de leur valeur monétaire les différents pommes et oranges et Détermination des valeurs économiques (= prix de référence)
les machines que chaque communauté économique produit avec son terre, L'analyse économique peut suivre une des deux différentes approches de la
sa main-d'œuvre et son capital." (P.A. SAMUELSON, 1967, "Economics - An détermination des prix économiques. Une méthode consiste à exprimer ces
Introductory Analysis", Tome I) valeurs économiques en monnaie nationale et utilise un prix de référence en
devises; le prix de référence accroît la valeur des biens qui font l'objet
Produit interne brut (PIB) aux prix du marché d'échanges de manière à obtenir la correction de change résultant des
+ solde des revenus et dépenses des nationaux dans des autres pays distorsions imputables à la taxation des échanges (méthode de l'ONUDI).
= Produit national brut (PNB) L'autre méthode quantifie le coût d'opportunité de la variation du revenu
- amortissements national réel en monnaie nationale après conversion des devises au taux de
change officiel et applique un facteur de conversion au coût d'opportunité des
= Produit national net (PNN) biens qui ne font pas l'objet d'échanges exprimé en monnaie nationale
- taxes (directs et indirects) (méthode de LITTLE-MIRRLESS, directives de l'ODA). Le facteur de
+ subventions conversion réduit la valeur de ces biens par rapport aux biens qui font l'objet
= Produit national net aux prix des facteurs (PNN(f))= création de valeur d'échanges, ce qui permet de prendre en compte la correction de change.
= Revenu national La méthode de LITTLE-MIRRLESS pose des problèmes lors de l'analyse
sociale (voir dernière partie de ce chapitre) si le projet engendre des revenus
au niveau de plusieurs participants (paysans, entrepreneurs, ouvriers,
déroulement de l'analyse économique organisations, gouvernement). Cette méthode est seulement préférable pour
Les revenus économiques c'est l'accroissement des biens. Les coûts l'évaluation des projets dans des pays ayant une forte orientation aux
économiques sont les coûts d'opportunité (coûts d'utilisation) en conséquence marchés internationaux (exemple: Corée). La méthode de l'ONUDI est la
de l'utilisation alternative des facteurs rares. L'analyse commence par les meilleure choix pour les pays orientés aux marchés nationaux (exemple: tous
éléments financiers et procède aux ajustements nécessaires pour que ces les pays ouest africaines).
éléments reflètent mieux la valeur réelle que revêtent pour l'ensemble de la transferts financiers directs:
collectivité les intrants et les extrants.
taxes, impôts et subventions: il s'agit des paiements d'un entité économique à
Quand on ajuste le prix du marché de tout bien ou service pour qu'il reflète une autre sans équivalent. Des subventions simulent des prix trop faibles.
mieux le coût social d'opportunité (= la valeur d'un bien ou d'un service dans Des taxes prétextent des prix trop élevés. C'est pourquoi il faut en éliminer
sa meilleure utilisation de rechange), la nouvelle valeur que nous attribuons lors de l'analyse économique (voir aussi chapitre I.1, p.22).
au prix d'un service devient son "prix de référence" (= prix comptable,
transactions de crédit: Demandant de la rentabilité de l'investissement
"shadow price", "accounting price"). Au sens le plus étroit du terme, un prix de
indépendant du financement, l'analyse économique les supprime. On les
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 40
traite comme des taxes et subventions même si les intérêts représentent exemple 1: prix économique du coton exporté dérivé des prix du marché
des coûts pour la ressource "capital" (voir aussi chapitre I.1, p.23). internationaux (1994, en FCFA, chiffres fictifs, supposition d'un taxe local
Prise en compte des distorsions de prix des biens donnant lieu à des (T.V.A. etc.) de 15%)
échanges internationaux prix financier en prix économique en
Pour obtenir la valeur économique des avantages et des coûts des projets les monnaie national monnaie nationale
prix des biens substitutifs au marché international seront utilisé. Par ce prix du bien hors taxe sur place marché local 10.000
1
12.000
procédé on évite que des prix distordants par des interventions étatiques, des (prix de producteur)
restrictions au commerce, des taxes douanières, des subventions indirectes
taxes locaux 1.500 -
etc. mènent à une valorisation incorrecte des effets économiques du projet
(mais il faut aussi prendre en considération des distorsions des prix au matériel d'emballage 750 638
marché internationaux par des prix de dumping ou des cartels). coûts de transport et de char- 1.250 1.063
C'est quoi, des biens donnant lieu à des échanges internationaux? gement au lieu d'exportation

Il s'agit des biens qu'on peut acheter ou vendre au marché internationaux.. profit du commerçant 2.000 -
S'ils sont exportés, les biens négociés présentent un prix f.o.b. > coût valeur au frontière d'exportation 15.500 13.701
intérieur de production. S'ils sont importés, les biens négociés présentent coûts de stockage 750 638
un coût intérieur > prix c.a.f.. 1
pertes de stockage 500 600
taxe d'exportation 0 -
profit de l'exportateur 2.000 -
prix f.o.b. au lieu d'exportation lieu 18.750 14.939
d'exportation
1
calculé par rapport au taux d'échange corrigé (TCR, voir chapitre suivant)
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 41
exemple 2: prix économique de l'engrais importé dérivé des prix du marché internationaux par opposition aux biens qui ne font pas l'objet d'échanges
internationaux (1993, chiffres fictifs en FCFA) internationaux qui établit la valeur relative de ces biens.

prix financier en prix économique en Si les articles qui donnent lieu à des échanges internationaux sont incorporés
monnaie national monnaie nationale dans l'analyse du projet à une valeur économique obtenue seulement en
1 multipliant le prix à la frontière par le taux de change officiel ( = TCO, "official
prix c.a.f. au lieu d'importation lieu 10.000 12.000
exchange rate", "OER") sans ajuster la prime de change, les articles importés
d'importation
paraîtront trop bon marché et les biens produits dans le pays trop chers, ce
taxe à l'importation (20 %) 2.000 - qui encouragera le surinvestissement dans des projets faisant entrer des
T.V.A. (15%) 1.803 - produits importés.
profit de l'importateur 1.000 - Il existe deux méthodes équivalentes pour incorporer la correction de change
coûts de chargement et de 1.250 1063 dans l'analyse économique. Il faut choisir une de ces méthodes et d'en
transport au lieu du projet appliquée conséquemment l'analyse.:
coûts de stockage 750 638 1) Conception du taux de change de référence (TCR, "shadow exchange
1 rate", "SER"). Par ce taux on fait la correction de la valeur de la monnaie
pertes de stockage 1.000 1.200
étrangère. Tous le biens font l'objet d'échanges internationaux seront
profit du commerçant 2.000 - multipliés par le TCR, tous les biens qui ne font pas l'objet d'échanges
prix au lieu du projet lieu du projet 19.823 14.921 internationaux seront évalués par le TCO.
1 2) Conception du coefficient de conversion standard (CCS, "standard
calculé par rapport au taux d'échange corrigé (voir chapitre suivant)
conversion factor", "SCF"). Par ce taux on fait la correction de la valeur
de la monnaie nationale. Tous le biens font l'objet d'échanges
Détermination de la prime( ou correction) de change internationaux seront évalués selon le TCO, tous les biens qui ne font
pas l'objet d'échanges internationaux seront multipliés par le SCF.
La nécessité de déterminer la correction de change résulte du fait que en La méthode du TCR a été utilisée dans la plupart des projets de la Banque
raison des politiques commerciales, les citoyens de nombreux pays acquittent mondiale.
une prime sur l'achat de biens qui font l'objet d'échanges plus importante que
Comment calcule-t-on ces facteurs?
pour les biens qui ne font pas l'objet d'échanges. Cette prime n'est pas
reflétée de façon adéquate quand les prix des biens donnant lieu à des Pour répondre à cette question il faut se représenter comme des distorsions
échanges internationaux sont convertis en monnaie nationale en utilisant le du taux d'échange peuvent être maintenues. Comme on déjà viens de dire,
taux de change officiel. un taux d'échange surévalué favorise des importations et désavantage des
exportations. Ça indique que les importations excédent rapidement les
Cette prime représente le montant supplémentaire que les utilisateurs de exportations. Cette situation mène à une déficit de la balance des paiements
biens faisant l'objet d'échanges internationaux sont en moyenne et dans c'est-à-dire à une diminution des devises disponibles pour les importations.
l'ensemble de l'économie disposés à payer pour se procurer une unité Selon les règles de l'offre et de la demande il faudrait que le prix pour les
supplémentaire de ces biens. Etant donné que tous les coûts et avantages en devises augmente (= dévaluation de la monnaie nationale). Pour conserver le
analyse économique sont évalués sur la base du coût d'opportunité ou de la taux d'échange actuelle dans cette situation, il faudrait limiter des importations
disposition à payer des consommateurs, c'est la relation entre la disposition à et appuyer les exportations par des autres mesures. Les mesures possibles
payer une prime pour se procurer des biens faisant l'objet d'échanges sont 1) des droits et des taxes à l'importation, 2) des subventions à
l'exportation, 3) le contrôle des devises, 4) la restriction des quantitatives
commercialisées et 5) l'introduction des licences commerciales.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 42
Ces mesures ont l'effet d'une dévaluation ou d'une réévaluation sur les biens Prise en compte des distorsions de prix des biens qui ne font pas l'objet
concernés. C'est cette dévaluation ou réévaluation que les facteurs TCR et d'échanges internationaux
CCS tiennent en compte. Dans le cas d'ou les exportations sont Les biens qui ne font pas l'objet d'échanges internationaux sont ceux pour
subventionnées et d'ou il faut payer des taxes pour les importations, les prix lesquels le prix f.o.b. < coût intérieur de la production < prix c.a.f.. ou
des biens exportés aussi bien que les prix des biens importés se trouvent sur ceux qui ne sont pas échangés en raison de l'intervention des pouvoirs
le prix du marché international. On appelle la relation entre les prix nationaux publics.
et les prix du marché internationaux la prime d'échange étrangère = PRIMA,
Si nous utilisons la méthode CCS pour la prise en compte de la prime de
"premium on foreign exchange" = "PREMA").
change, tous les prix des biens qui ne font pas l'objet d'échanges
Prix C.A.F. + Taxes à l'importation + Prix F.O.B. + subventions à l'exportation internationaux sont réduits en les multipliant par le CCS adéquat.
PRIMA = -------------------------------------------------------------------------------
Prix C.A.F. + Prix F.O.B. Il s'agit:
Taxes à l'importation = "Tariffs on Imports" = "TARIM" Des biens encombrants (paille, briques etc.) ou extrêmement périssables (lait
etc.): Si on achète ou vend un bien ne faisant pas l'objet d'échanges
Subventions à l'exportation = "Subsidy on Exports" = "SUBEX" internationaux dans un marché relativement concurrentiel, le prix du
Les facteurs TCR et CCS seront déterminés a l'aide de cette prime: marché reflète la disposition à payer des consommateurs et représente
CCS = 1 / PRIMA = TCO / TCR → TCR = TCO / CCS habituellement la meilleure estimation d'un coût d'opportunité. En pareil
cas le prix du marché hors taxe est accepté comme valeur pour l'analyse
Exemple: Estimation approximative du TCR et du CCS de Burkina Faso économique.
(montants des taxes douaniers selon des estimations de la ministère du plan)
Dans certains cas, plus fréquents dans les projets industriels et ceux de
année 1990 1991 1992 1993 1994 transports que dans les projets agricoles, la production du projet est
taxe douanier (%) importante par rapport au marché. Toutefois, la valeur économique de la
moyen 19,4 23,3 22,2 21,8 20,2 nouvelle production, malgré la baisse des prix n'a pas diminué pour les
personnes qui utilisent le produit depuis long temps; pour ces gens-là,
biens de la consommation finale 25,8 34,0 elle reste ce qu'elle était avant la mise en œuvre du projet. Par contre,
biens d'équipement 20,4 16,0 pour les nouveaux utilisateurs, la production du projet ne vaut pas ce
subventions à l'exportation (%) -1 -1 -1 -1 -1 que valait l'ancien prix du produit; sinon, le prix ne serait pas tombé. Dans
ces conditions, la valeur économique de la production nouvelle n'est ni
TCR 1,1 1,12 1,11 1,11 1,1
l'ancien prix ni le nouveau; on l'estime plutôt au moyen d'une moyenne
TCR désagrégés pondérée des anciennes et nouvelles valeurs.
biens de la consommation finale 1,13 1,17 La terre: Le coût d'opportunité de la terre est la valeur nette de la production à
biens d'équipement 1,10 1,08 laquelle on renonce quand on passe de l'utilisation de la terre sans le
CCS 0,91 0,89 0,90 0,90 0,91 projet à l'utilisation de cette terre avec le projet.
CC désagrégés Le prix d'achat ou le fermage représentent le coût financier de l'utilisation
supplémentaire de la terre. Mais puisque il ne s'agit pas d'une
biens de la consommation finale 0,88 0,85
consommation des ressources on utilise le coût d'opportunité (prix du
biens d'équipement 0,91 0,93 marché de la production renoncée moins les coûts de cette production)
1
remboursement des taxes à l'importation des moyens de production pris en pour l'analyse économique.
considération dans le montant de la taxe moyenne d'importation. La main-d'œuvre: Aux marchés du travail parfaits, le salaire représenterait la
productivité marginale du travail, c'est-à-dire le coût d'opportunité de la
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 43
main-d'œuvre. Dans nombre de pays en développement, les taux de Le prix du marché hors taxe est aussi accepté comme valeur pour
salaire ne traduisent pas exactement le coût d'opportunité du transfert de l'analyse économique car il représente la disposition à payer ("willingness
la main-d'œuvre de l'occupation qui était la sienne sans le projet à to pay") des consommateurs.
l'occupation qui sera la sienne si le projet est exécuté. En d'autres termes les éléments qui sont exportables mais qui ne font pas
Justement en agriculture il y a des périodes d'activité intense (semailles, l'objet d'échanges internationaux sont évalués comme des éléments non
récoltes) et des périodes d'ou il y a un excédent des ouvriers agricoles. échangés. GITTINGER (pp. 300) énonce les motifs sur lesquels est fondé ce
Pour la main-d'œuvre salariée on prends en général la rémunération point de vue comme suit: "Le projet sera mis en œuvre dans le cadre de
pendant les périodes d'activité intense comme assez bonne estimation de mesures économiques adoptées par le gouvernement. Le spécialiste de
son coût d'opportunité. En cas d'un excédent des ouvriers le coût l'analyse de projet doit donc exercer au mieux son jugement pour tenter de
d'opportunité de la main-d'œuvre est très faible (même égal à zéro) dans percevoir ce que sont et seront ces mesures, non pas ce qu'elles devraient
notre compte économique (mais non dans le compte financier!). être, et effectuer son analyse économique en tenant compte de ces
La valeur économique de la main-d'œuvre familiale serait pris en mesures".
considération automatiquement par l'application de la méthode "sans - Critique de l'application de la méthode des prix de référence:
avec le projet". - le choix entre la méthode du TCR (UNIDO) et de la CCS (LITTLE -
Généralement, on considère que la main-d'œuvre qualifiée dans des MIRRLESS) a des considerables implications politiques. La valorisation
pays en développement est insuffisante et qu'elle serait très sur la base des prix nationaux (TCR) implique que les possibilités de
vraisemblablement employée à plein temps même sans l'exécution du l'augmentation des revenus par le commerce international ne sont pas
projet. Par conséquent, les salaires versés à des mécaniciens, des contre- épuisées. La valorisation sur la base des prix internationaux (CCS)
maîtres (homologues) ou de chefs du projet nationaux sont généralement implique que les prix nationaux étant une fonction des décisions politiques
censés représenter la véritable valeur marginale de production de ces ne représentent pas correctement les valeurs économiques.
travailleurs, et ces salaires sont portés, aux prix du marché, dans les - les deux méthodes laissent beaucoup de la marge pour des
comptes économiques. manipulations. Les résultats dépendent de la valorisation de la main-
Le fait décisif pour la détermination du coût d'opportunité, c'est-à-dire de la d'œuvre et des biens faisant l'objet d'échanges internationaux et du choix
valeur de la main-d'œuvre c'est toujours la situation effective du projet: le de la base des prix du marché international. Il est facile de choisir une
moment d'ou le travail se présentent et la disponibilité de la main-d'œuvre base des données qui mène à une rentabilité souhaitée.
dans la région. - La valorisation des inputs - particulièrement de la main-d'œuvre non
Biens qui pourraient faire, mais qui ne font pas l'objet d'échanges qualifiée - par des coûts d'opportunité mène en général à une rentabilité
internationaux économique du projet qui est bien plus grande que la rentabilité selon
Il s'agit des éléments l'analyse financière. Les résultats de l'analyse économique selon la
méthode des prix de référence correspondent rarement à l'expérience de
- qui seraient normalement importés si les importations n'étaient pas
l'économie pratique dans les pays concernées. Le décideur politique est
contingentées ou simplement interdites. Leur prix, sur le marché national,
surpris si ces fonds se diminuent de plus en plus malgré des projets ayant
peut être très supérieur à celui du marché mondial.
une rentabilité économique très élevée car les salaires des ouvriers ne
Pour ces produits le prix du marché hors taxe est accepté comme valeur correspondent pas aux coûts d'opportunité mais aux salaires nominaux.
pour l'analyse économique car il représente la productivité marginal.
- La façon de considérer les éléments qui pourraient faire, mais qui ne font
- qui sont soumis à une interdiction d'exporter. Leur prix, sur le marché pas l'objet d'échanges internationaux selon GITTINGER est l'objet d'une
national, peut être très inférieur à celui du marché mondial. controverse entre les expertes s'occupant des analyses des projets. Pour
une institution qui s'occupe du développement la position de GITTINGER
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 44
revient à dire d'accepter les conditions politiques non optimales Conclusion: détermination des valeurs économiques
inclusivement tous les inefficacités liées à ces conditions. transfert paiement à destination ou en taxes /
omis
financier direct provenance de l'état subventions

transaction produit du prêt / omis


de crédit service de la dette

prix de parité
importés avec le projet
à l'importation
intrants du projet
prix de parité
tangible exportés sans le projet
à l'exportation

Biens échangés produit de prix de parité


remplacement des à l'importation
importations
production du projet
prix de parité
exportations à l'exportation

implique
coût
l'utilisation de terre d'opportunité
ressources
réelles éléments non
produits pleinement salaire en
Elément occupée sans le vigueur sur la
à évaluer projet marché
main-d'oeuvre
valeur
sous-employée marginale de
sans le projet l'utilisation sans
intrants le projet
du projet
l'industrie qui
approvisionne le prix du marché
projet tourne à des intrants
pleine capacité
éléments
Biens non produits
échangés localement
coût marginal
l'industrie qui de la
approvisionne le production
projet a une
capacité
excédentaire économies de
remplace ressources
d'autres biens d'une autre
sur le marché production

production grand projet par


du projet rapport au (prix sans +
marché; les prix prix avec) / 2
tombent
répond à la
nouvelle
demande petit projet par
rapport au prix du marché
marché; les prix sans le projet
ne sont pas
affectés

identifié et quantifié
intangible mais pas évalué

selon GITTINGER, pp. 320


Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 45
Agrégation des comptes des projets L'analyse sociale des projets étend l'analyse économique traditionnelle grâce
Dans le but d'estimer la contribution qu'un projet apporte au revenu national, à la prise en considération de la répartition des revenus et de l'utilisation des
l'analyste recalcule d'abord les comptes financiers - budgets des exploitations revenus. Elle se base dans ses éléments sur l'analyse de l'efficacité
agricoles, comptes des industries de transformation et budgets des services ("efficiency analysis" = l'analyse économique traditionnelle).
officiels de l'état - en remplaçant les prix financiers par les valeurs L'analyse économique traditionnelle
économiques. Ensuite, il fait le total de ces valeurs pour obtenir les avantages L'analyse économique traditionnelle des projets prends la mesure de la
économiques supplémentaires nets auxquels on donne couramment le nom contribution d'un projet à la bien-être globale. L'échelle est en premier lieu la
de Cash Flow. contribution du projet au PNB ou PIB. L'analyse de l'efficacité ne prend pas
L'agrégation des comptes suit le tableau suivant: en considération la distribution du revenu national supplémentaire entre le
secteur publique et le secteur privé, la distribution au-dedans du secteur privé
et la distribution selon son utilisation pour l'épargne/l'investissement ou pour
la consommation. C'est-à-dire des revenus qui affluèrent aux riches seront
pondérées de la même façon que les revenus des pauvres et la
consommation a la même valeur que les investissements/l'épargne (facteur
de pondération = 1), bien que des revenus supplémentaires aient une plus
grande valeur pour les pauvres que pour les riches et malgré que les
investissements/l'épargne aient une effet de croissance qui est supérieur à
celui de la consommation. On suppose que le gouvernement est capable
d'atteindre la distribution de revenu souhaitée et la croissance économique
aspirée par des mesures appropriées (politique fiscale). Mais cela ne va pas
de soi. Les représentants de l'analyse sociale opposent des objections
suivantes:
- La redistribution des revenus par le gouvernement engendre des coûts
économiques. Parfois le coût peut être devenu tellement élevé que le
budget étatique n'est pas suffisant pour la mise en œuvre de la répartition.
- Souvent la redistribution des revenus ou l'introduction d'un taux d'épargne
élevé ne peuvent pas être réalisés à cause des fortes résistances
politiques.
C'est pourquoi il faudrait considérer la répartition et l'utilisation des revenus
supplémentaires lors de l'analyse économique. Le double aspect de la
consommation - soit donc sa répartition dans le temps et entre les personnes
- constitue le fondement de la fonction d'utilité collective utilisée.

Selon GITTINGER, p. 331


L'analyse sociale des projets
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 46
L'extension de l'analyse d'efficacité à l'analyse sociale monnaie nationale au TCO. C'est-à-dire il faut donc réévaluer, en
l'occurrence par l'intermédiaire de ω, toute unité de consommation privée.
Puisque le revenu national ne prends pas en considération la distribution et On appelle les prix calculés sur cette base "prix d'efficacité" ou "border
l'utilisation des revenus, des autres étalons communs sont nécessaires (Pour prices" (méthode proposée par SQUIRE & van der TAK et LITTLE &
ces étalons communs on utilise le terme "numéraire" passé dans la langue MIRRLESS, la BM préfère cette méthode car elle correspond à la pensée
des spécialistes avec le sens d' "unité de compte", "unité de mesure ou de l'administration gouvernementale)
"étalon de valeur"). A cela on divise l'augmentation des ressources réelles à
cause du projet (E) en les avantages du secteur prive et du secteur public et - la valeur de la consommation aux prix intérieurs pour un niveau donné de
on pondère les deux par leur contribution à l'accroissement de bien-être consommation (= Cβ). C'est-à-dire il faut réévaluer toute unité des
collectif ( leur valeur collective marginale). ressources réelles pour le secteur public (méthode proposée et utilisée par
l'ONUDI).
Procédé:
Selon le premier numéraire le coût collectif de l'utilisation des ressources (et
- Division des avantages du projet (E) en: 1) le revenu du secteur privé (C) également l'avantage collectif) se compose de l'effet du produit marginal (non
pondéré par un coefficient d'ajustement (β) qui représente les nombreuses réalisé en cas du coût) et de l'effet sur les ressources disponibles pour la
distorsions qui affectent les marchés nationaux et 2) les avantages du consommation du secteur privé, c'est-à-dire :
secteur public (E - Cβ).
coût collectif = coût d'efficacité + C (β - ω)
- Considération de l'accroissement de bien-être: Exemple: la main-d'œuvre employée par un projet entraîne 1) le coût
facteur Wg, lorsqu'il a pour origine un accroissement marginal des d'efficacité, c'est-à-dire le coût d'opportunité pour l'utilisation de la ressource
ressources réelles du secteur public (Wg est défini en termes des "main-d'œuvre" et 2) des coûts provenant de l'accroissement consécutif de la
ressources réelles), consommation, c'est-à-dire la valeur de cette partie des ressources
disponibles pour la consommation du secteur privé qui serait consommée par
facteur Wc, lorsqu'il provient d'un accroissement marginal de la les employées du projet à cause de l'accroissement de leur pouvoir d'achat
consommation d'un groupe donnée de revenu (Wc est défini en termes de par les salaires provenant du projet et qui n'est donc plus disponible pour les
consommation aux prix du marché intérieur). autres consommateurs.
- Pondération des parties de E par les facteurs de l'accroissement de bien- Conséquences pour les coefficients de pondération:
être: - si l'accroissement de la consommation = 0, le prix collectif = prix
d'efficacité (cas du marché parfaitement concurrentiel du travail)
avantages collectifs = (E - Cβ) Wg + C Wc = (E - Cβ) + C ω , ω = Wg /Wc
- β: si le salarié dépense l'intégralité de son revenu sur des marchés
division par Wg: avantages collectifs nets = E - C (β - ω), en mots: dépourvus de la moindre distorsion (exemple: achat d'importations qui ne
sont pas frappées de droits de douane), alors β = 1. La valeur de β varie
Avantages Avantages Coût collectif de l'accroissement d'un consommateur à l'autre selon la composition réelle de leurs paniers
= - de la consommation du secteur
collectifs nets d'efficacité de produits de consommation.
privé
- ω: si le gouvernement se préoccupe de la répartition des revenus, la
Sur la base de ces réflexions deux numéraires seront proposés: valeur de ω tendra à être faible pour les riches et élevée pour les pauvres.
Effets qu'il faut prendre en considération lors de la réévaluation des valeurs
- la valeur des ressources réelles auxquelles le secteur public a librement de l'analyse d'efficacité dans le cadre l'analyse sociale
accès (= E - Cβ). Cette valeur correspond à la valeur actuelle des revenus
du gouvernement mesurée en devises librement convertibles exprimé en
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 47
- utilisation des prix du marché intérieur ("domestic market prices") ou 5 L'analyse économique: le calcul des effets du projet
des prix du marché international ("border prices"). Considération par le La méthode revient à tenter d'apprécier directement les effets d'un projet sur
facteur β. Calcul du facteur β = (valeur totale, en prix à la frontière, des les différents agents économiques concernés et à exclure l'utilisation de prix
exportations et des importations) / (valeur totale, en prix intérieurs, des de référence sauf éventuellement à la fin de l'analyse pour quelques éléments
exportations et des importations) = CCS, ou, si le coefficient sera calculé clefs (le coût du capital, de la main-d'œuvre, des devises étrangères). Elle
selon l'utilisation et le type des biens: CC partiel par exemple des biens distingue donc:
d'équipement, des biens de la consommation, de la consommation des
- les effets primaires directs: création de revenus au sein de l'organisme
groupes particuliers.
appelé à réaliser le projet;
- le moment de la réalisation des avantages d'un projet. On peut utiliser
- les effets primaires indirects, résultant d'achats dans un certain nombre
des différents taux d'actualisation dans le but de la détermination de la
d'entreprises fournisseurs de biens et de services placées en amont. Ces
valeur actuelle des avantages à venir d'un projet:
effets ont un caractère quasi mécanique: fourniture de fuel à une
Des avantages et coûts d'un projet exprimant en équivalents de cimenterie, de produits chimiques à un producteur de peintures et vernis,
consommation seraient actualisés par le taux d'actualisation de la etc.; ces effets toutefois n'existent que dans deux cas:
consommation (TAC, "consumption rate of interest, CRI", voir SQUIRE,
- existence de capacités de production sous-employées qui par suite du
van der TAK pp. 73).
projet initial, pourront assurer une production supplémentaire à un coût
Des avantages et coûts du secteur public seraient actualisés par le taux marginal à court terme inférieur au prix de vente;
d'intérêt comptable (TIC, "accounting rate of interest, ARI", voir SQUIRE,
- réalisation d'investissement complémentaires (qu'il conviendra de
van der TAK pp.80).
prendre en compte dans les coûts) pour faire face à la demande
Le TAC et le TIC sont identiques, si on estimé que la valeur de la supplémentaire engendrée par le projet
consommation privée est égale à la valeur du revenu public.
- les effets "secondaires" dus à l'utilisation des revenus supplémentaires
- l'utilisation du revenu supplémentaire. Si le gouvernement ne prend créés éventuellement par le projet, qu'il s'agisse de revenus distribués aux
pas en considération d'une manière suffisante que l'épargne public est ménages, à l'Etat ou à des entreprises. L'existence de tels "effets
d'une valeur élevée par rapport à la consommation public, l'output du secondaires" est toutefois soumise à des conditions restrictives très
projet qui serait épargné peuvent être revalorisé par une prime. importantes concernant l'existence de capacités de production
- le bénéficiaire des avantages du projet. La répartition des revenus peut inemployées dans l'économie et les emplois alternatifs possibles des
être considérée par la multiplication des revenus des différents groupes capitaux investis dans le projet.
sociaux (i) par des facteurs (di) représentant la valeur marginale de leur Dans les économies réelles des pays en voie de développement, il
consommation. Ces facteurs seront calculés par la relation entre la valeur conviendra de faire des hypothèses précises - et donc des analyses
marginale de la consommation d'une personne du groupe i et la valeur préalables - sur le contexte dans lequel s'insère le projet pour apprécier
marginale de la consommation d'une personne ayant un revenu moyen. l'importance des différents effets précédemment cités. La valeur de ces effets
dépendra en particulier de l'existence ou non de capacités de productions
Chaque point en particulier demande le calcul d'un facteur de conversion
inemployées dans l'économie concernée et des hypothèses sur l'emploi.
spécifique pour rapporter les valeurs de l'analyse économique au numéraire
utilisé. Après l'agrégation des valeurs pondérées le calcul de la rentabilité est La méthode n'est applicable pratiquement qu'aux projets industriels ou
effectué par les méthodes du chapitre II.2 (TRI, VAN, etc.). agricoles productifs. Elle nécessite en principe de disposer d'une esquisse de
l'économie au terme du plan en cours d'élaboration, afin de comparer la
situation des différents agents économiques avec et sans projet.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 48
Cette esquisse de l'économie devrait se présenter sous la forme d'un tableau Les schémas 1,2, et 3 constituent donc bien comme cela avait été indiqué les
d'input-output (TES) dans lequel sont ventilées par utilisateur les productions cellules élémentaires du schéma d'analyse des effets d'un projet sur l'appareil
locales et les importations (pour leur valeur CAF) et dans lequel on dispose productif national et sur les agents de cette économie.
également pour chaque branche d'une décomposition de la valeur ajoutée en
(SOURCE: CHERVEL, M.; LE GALL, M.; "Manuel d'évaluation économique des projets" Ministère
salaires et charges, impôts et taxes, revenus des entrepreneurs.
des Relations Extérieures, Coopération et Développement, République Française, 1976)
Les calculs sont faits au prix initiaux du marché supposés constants (sauf
variation prévisible du cours d'un produit déterminé) et pour une demande
intérieure à terme donnée par l'esquisse. Schéma 1: Analyse de la propagation dans l'économie nationale de la
(SOURCE: BUSSERY, A., 1973 "Méthodes d'appréciation des projets dans perturbation engendrée par un accroissement de demande d'une
les pays moins développés", OCDE) consommation intermédiaire
Les schémas principaux de la méthode des effets
La méthode des effets s'est basée sur des réflexions concernant la
modification de trois grands types de flux causée par la réalisation aussi bien
que le fonctionnement d'un projet:
- les uns liés à l'utilisation de consommations intermédiaires,
- les autres à la distribution de la valeur ajoutée entre divers agents,
- les derniers liés à l'utilisation des revenus ainsi crées par les divers
agents.
Les trois schémas élémentaires fournissent une représentation de la
propagation dans l'économie nationale de ces trois types de flux.
- Appliquer 1 fois le schéma 1 permet de dégager les effets directs du
projet.
- Appliquer le schéma 1 jusqu'à ce qu'il n'apparaisse plus de
consommations intermédiaires donnant lieu à un accroissement de
production locale met en évidence les effets primaires (directs et indirects)
du projet.
- Appliquer le schéma 1 et le schéma 2 jusqu'à ce qu'il n'apparaisse plus de
consommations intermédiaires donnant lieu à un accroissement de
production locale et jusqu'à ce que toutes les nouvelles valeurs ajoutées (SOURCE: CHERVEL, M.; LE GALL, M.; "Manuel d'évaluation économique des projets" Ministère
distribuées aient été ventilées met en évidence les effets primaires (directs des Relations Extérieures, Coopération et Développement, République Française, 1976)
et indirects) ventilés par catégorie d'agents.
- Appliquer les schémas 1, 2 et 3 jusqu'à ce qu'il n'apparaisse plus de
consommations intermédiaires donnant lieu à un accroissement de
production locale, ni de revenus nouveaux pour les diverses catégories
d'agents, fait apparaître l'ensemble des effets, primaires et secondaires,
du projet.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 49
Schéma 2: Analyse de la distribution dans l'économie nationale d'une Schéma 4: Analyse des effets primaires et secondaires
nouvelle valeur ajoutée
Demande
finale Projet
donnée à
terme

IE1 IE2 IEn IE = (IE)i


1 1 1 primaire
CI1 CI2 CI3 CIn VA(1) = (VA)i
VA1 VA2 VA3 VAn

VA secondaire
1er cycle

2
3
IET (1) IET (1)
CIL (1)
I P (1) I P (1)

E P (1) E P (1)

Schéma 3: Analyse de la propagation dans l'économie nationale de la


IE(1)1 IE(1)2 IE(1)n IE(1) = (IE(1))i
pertubation engendrée par l'utilisation d'une nouvelle valeur
ajoutée nouvelle (pour simplifier le schéma on n'a pas figurer les 1 1 1
CI(1)1 CI(1)2 CI(1)3
versements d'impôts par les différents agents) VA(1)1 VA(1)2 VA(1)3
CI(1)n
VA(1)n
VA(1) = (VA(1))i

VA(1)

2
3 secondaire
Légende qème cycle
VA(q)
accroissement des importations ou consommations
IEdiminution des exportations intermédiaires donnant lieu
CIL
accroissement des importations ou à un accroissement de
IET diminution des exportations et transferts production locale
2 à l'étranger
3 accroissement de
IET (q) IP revenus transférés à l'Etat
CI consommations
intermédiaires
I P (q) EP revenus épargnés VA valeur ajoutée nouvelle
1 utilisation du schéma 1
E P (q) 2 utilisation du schéma 2 3 utilisation du schéma 3
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 50
(SOURCE des schémas: CHERVEL, M.; LE GALL, M.; "Manuel d'évaluation économique des l'origine des capitaux) et si l'on doit comparer des projets entraînant des
projets" Ministère des Relations Extérieures, Coopération et Développement, République répartitions de revenus très dissemblables.
Française, 1976) 7 appliquer des critères de choix, du type bénéfice actualisé net ou bénéfice
actualisée par unité d'investissement ou bénéfice-coût, s'il y a lieu de
Etapes de l'analyse économique des projets selon la méthode des effets choisir entre plusieurs projets ou plusieurs variantes d'un projet, ou du
type taux de rentabilité s'il n'y a qu'a refuser ou accepter le projet. En fait,
Concrètement, l'analyse de chaque projet comportera les étapes suivantes:
on ne sera pas obligé de caractériser la rentabilité du projet par une seule
1 définir l'ensemble économique pour lequel la rentabilité du projet est valeur (TRI, rapport coût-bénéfice, etc.) mais on pourra étudier la
examiné (région, pays ou groupe de pays); rentabilité du projet du point de vue de différents agents (en particulier
2 définir la situation de référence prise comme base de comparaison l'Etat) ou déterminer le prix des devises étrangères qui rendrait le projet
(production locale ou importation, exploitation ou absence d'exploitation rentable. PROU et CHERVEL suggèrent d'utiliser, s'il le faut, un critère
d'un gisement minier, etc.); la situation de référence correspond à la simple du type "valeur ajoutée supplémentaire par unité d'investissement",
situation dans laquelle le projet n'est pas réalisé, mais elle ne coïncide pas mais accordent leur préférence à une procédure de discussion avec le
nécessairement avec la situation qu'on obtiendrait en prolongeant pouvoir politique: on comparerait alors les effets des projets alternatifs
indéfiniment la situation initiale; avec les objectifs généraux du pays (croissance et répartition du revenu)
3 repérer les agents économiques (gouvernement, entreprises, ménages, compte tenu des contraintes sur le financement et le commerce extérieur.
étranger) concernés par le projet et distinguer les plus importants d'entre PROU et CHERVEL n'excluent pas l'utilisation éventuelle en phase finale
eux qui feront l'objet d'une analyse plus approfondie; de pondérations pour les revenus des différents agents.
4 calculer les coûts et avantages directs et indirects du projet: cette étape (SOURCE: BUSSERY, A., 1973 "Méthodes d'appréciation des projets dans les pays moins
particulièrement importante revient à calculer, aux prix actuels et futurs du développés", OCDE
marché, la modification introduite par le projet dans l'échéancier des Œuvres citées: PROU et CHERVEL (1970) "Etablissement des programmes en économie sous-
revenus et des dépenses des différents agents. Dans la pratique, on développée", tome 3: "Etudes des grappes de projet", Dunod, Paris)
pourra faire une analyse détaillée pour les agents les plus concernés par
le projet et effectuer des estimations plus approximatives pour les autres
(entreprises fournissant une faible part des inputs du projet). On peut enfin Critique de l'application de la méthode des effets
soit limiter l'analyse aux modifications des ressources et dépenses de - la méthode suppose que l'Etat (= le gouvernement) a le pouvoir et
chaque agent, soit la poursuivre en introduisant certains prix de référence l'intention de créer des conditions cadre économiques et politiques qui
(Prix de référence du capital pour l'actualisation, prix de référence des permet seulement des distorsions des prix menant à une meilleur
devises pour les échanges avec l'étranger, prix de référence du travail). distribution des ressources nationales entre les agents économiques
5 estimer éventuellement le surplus actualisé, positif ou négatif, et les nationaux (= distribution, qui mène à la maximisation des revenus
économies ou déséconomies externes (PROU et CHERVEL travaillant à nationaux et au optimum de la répartition de ces revenus selon la fonction
prix constant n'évoque pas le problème de surplus) d'utilité). Grâce à cette supposition (qui est au moins louche) la méthode
6 compléter éventuellement l'analyse des effets du projet sur la répartition renonce aux comparaisons avec l'économie mondiale et utilise les prix de
des revenus et calculer sommairement, s'il y a lieu, les effets secondaires. marché national comme expression des valeurs économiques.
Ce calcul des effets secondaires ne sera justifié que si ces effets sont
susceptibles d'apparaître (existence de ressources inemployées en - La méthode suppose la possibilité d'une planification centrale de
équipement, en matières premières ou en hommes, hypothèses sur l'économie, c'est-à-dire les réactions de tous les agents économiques sont
supposées d'être connues au niveau des planificateurs. Cette supposition,
qui a des impacts en particulier sur l'évaluation des effets secondaires, est
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 51
aussi louche si on prend en considération l'échec de l'application pratique
de presque tous les modèles macro-économiques théoriques dans les
pays en voie de développement. C'est-à-dire la méthode laisse la même
marge pour des manipulations des résultats de l'analyse économique que
les méthodes des prix de référence.

- la méthode n'est applicable pratiquement qu'aux projets qui ont des effets
sur la production.
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUATION DES PROJETS , 3EME ANNEE, 1995/96 - PROF.: H.-P. WOLFF 52
Exemple: Catalogue de questions:
1) Les avantages dans la domaine production représentent les avantages
L'estimation des coûts et des avantages des 5 premières années d'un projet des membres du groupe-cible s'occupant de la pêche et de l'agriculture.
de la gestion de la pêche (projet de développement) a mené aux chiffres Décrivez le procédé du calcul de ces avantages.
suivants (en prix réels sur place):
2) Evaluez la rentabilité économique du projet en tenant compte de la
COUTS année liquidité du projet à l'aide du calcul de la VAN, le TRI (entre 15 et 17%) et
le ratio N/K. Présuppositions:
(en 1000 FCFA) 1 2 3 4 5
- Le projet sera financier à l'aide d'un crédit de la Banque Mondiale (taux
Investissements d'intéret: 8%). Les coûts d'opportunité du capital dans le cadre de
l'économie nationale s'augmente à 10%.
bâtiments 25.000 9.900 9.900 0 0
- Le TVA s'augmente à 15%. Même les membres du groupe-cible paieront
véhicules 40.000 26.000 0 0 0 les taxes.
machines 15.000 5.000 0 0 0 - Tous les voitures et tous les machines seront importées. Tous les autres
coûts et les avantages concernent des biens ne faisant pas l'objet
Dépenses des opérations
d'échanges internationaux.
personnel 18.720 18.720 18.720 18.720 18.720 - Le TCR se montre à 1,1 - Le taxe à l'importation est de 20% - Les coûts
matériaux 5.000 4.000 3.000 3.000 3.000 de chargement, de transport etc. entre le lieu d'importation et le projet
s'élèvent à 5% du prix de marché des biens importés - Le profit de
entretien 3.000 3.000 10.000 3.000 3.000 l'importateur s'élève à 5% du prix de marché.
formation, évaluation 0 2.000 1.000 2.000 1.000 - Le coût du personnel comprend 3 millions FCFA/an des salaires des
ouvriers non qualifiés qui seraient des chômeurs sans le projet.
imprévus 1.000 1.000 1.000 1.000 1.000
- Les fonds de roulement supplémentaires s'élève à 50 % des dépenses
TOTAL 107.720 69.620 43.620 27.720 26.720 des opérations.
3 Les indicateurs de la rentabilité du projets, permettent-ils un jugement final
Avantages du projet (1000 FCFA):
de l'appréciation du projet? Si non: interprétez la déclaration de ces
année indicateurs. Mentionnez les analyses étant nécessaire en outre et discutez
leur impact sur le procédé de décision.
1 2 3 4 5
4 Calculez les effets sur le budget étatique pendant les 5 ans du projet sous
producteurs 20.000 50.000 60.000 60.000 60.000 la supposition que les coûts de la formation et de l'évaluation seront
transformateurs 5.000 12.500 15.000 15.000 15.000 financés par la coopération technique allemande.
5 L'analyse économique d'un autre propos de projet s'occupant de la
commercants 4.000 10.000 12.000 12.000 12.000
promotion de la production végétal dans la même région pour le même
TOTAL 29.000 72.500 87.000 87.000 87.000 groupe-cible donne une VAN de 80 mio FCFA, un TRI de 11% et un ratio
N/K de 1,4. Le désavantage c'est que le développement des activités
agricoles empêche le développement de la pêche. Enoncez les motifs sur
lesquels est fondé votre choix entre le projet de la promotion de la pêche
Université de Ouagadougou, FA.S.E.G. EVALUALTION DES PROJETS, 3EME ANNEE, 1995/96- PROF.: H.-P. WOLFF 53
et le projet de la promotion de l'agriculture. Quels autres paramètres faut-il
prendre en considération lors du choix final?
6 Admettons que le projet "promotion de la pêche" serait un projet de la
société (imaginaire) "Société des Spécialités de Pêche Burkinabé
(SOSPEB)" et la pêche serait réalisé par des pêcheurs contractuels.
Quelles analyses sont nécessaire pour l'évaluation et l'appréciation du
projet?
7 Admettons que le gouvernement est prêt de subventionner la pêche par
une augmentation de 10% des revenus nets au niveau des producteurs.
Discutez les effets sur le résultat de l'analyse financière et de l'analyse
économique et sur le budget étatique.
8 Admettons que les pêcheurs représentent la partie la plus pauvre et les
commerçants la partie la plus riche du groupe-cible. Comment est-ce
qu'on pourrait prendre en considération la répartition des avantages lors
de l'appréciation du projet? Discutez les objectifs potentiels de l'état
menant à la prise en considération de ces aspects de la répartition des
avantages. Discutez les objections possibles du gouvernement contre la
prise en considération de la répartition des revenus lors de l'appréciation
du projet.
9 Admettons que la promotion de la pêche diminue le ravitaillement des
oiseaux rares dans un parc national. Comment pourrait-on prendre en
considération cet effet lors de l'analyse du projet?
10 Le projet utilisera aussi des magasins déjà construits (coûts de
construction: 20 millions FCFA). Discutez l'effet de cette utilisation sur la
rentabilité économique et financière du projet a) si l'état est le propriètaire
et si il y a aucun autre emploi des magasins, b) si les magasins se trouve
dans la possession d'une entreprise, qui pourrait augmenté leur
contribution à l'économie nationale de 250.000 FCFA/an à l'aide des
magasins et qui demande une location de 300.000 FCFA/an.
11 Discutez les étapes de la planification menant à l'établissement du tableau
de cash flow.
12 Disutez les objets de l'évaluation