Vous êtes sur la page 1sur 14

RAPPORT SUR

L’INSTALLATION ET LA
CONFIGURATION DE
FEDORA

BAIHAT Maryem
Aujourd’hui, le succès de Linux
s’explique par la qualité technique du noyau,
mais aussi par la présence de nombreuses
distributions Linux qui facilitent l’installation du
système et des programmes.
Il s’explique surtout par son appartenance au
monde du libre qui lui apporte une grande
rapidité et qualité de développement.
Le nombre d’utilisateurs de Linux est aujourd’hui
estimé à plusieurs millions !

Avant l’installation :

L’installation de Fedora se fera sur une machine virtuelle


exécutée dans le logiciel de virtualisation VMware Player sous
Windows. Nous considérons le cas de figure où le PC sur lequel doit
être installé Linux comporte déjà Windows (Windows XP a été
préféré à Windows 7 pour des raisons de consommation d’espace
disque). Nous nous attacherons à faire cohabiter ces deux systèmes
d’exploitation et à permettre l’échange de données entre eux en
essayant d’être au plus proche de ce que vous pourriez faire sur
votre ordinateur personnel.

Pour des raisons pratiques, nous n’installerons pas Fedora 14 à


partir du DVD physique de la distribution mais à partir de son image
ISO mise à disposition sur le PC sur lequel vous travaillez .

Tout comme votre ordinateur personnel, la machine


virtuelle VMware Player peut tenter de démarrer sur le lecteur de
disquette, de CD, de DVD, sur disque dur ou sur le réseau. Pour
lancer l’installation, nous devons démarrer sur le DVD de Fedora 14.
Il faut donc l’introduire dans le lecteur virtuel. Pour cela, nous
devons modifier les paramètres de la machine virtuelle pour
désigner l’image ISO du DVD de Fedora

L’installation

Démarrage sur DVD:

La machine virtuelle démarre sur le DVD et propose le premier écran de


l’installation suivi du test du média d’installation :
ATTENTION !!!!!
Lorsque vous téléchargez une image ISO d’un DVD de Linux et que vous le gravez
ensuite sur un support physique, il est fortement conseillé de vérifier l’image ISO et le
média gravé afin d’éviter les erreurs du programme d’installation ou des paquets
logiciels. Ces erreurs pourraient conduire à une fin brutale de l’installeur qui peut se
solder par une perte de données.
Le DVD d’installation ayant déjà été vérifié, nous validerons « Skip » à l’aide du
clavier.
La procédure d’installation passe désormais en mode graphique et propose,
après un affichage de la version de Fedora, de choisir la langue et la
disposition du clavier à utiliser :
L’écran suivant vous invite à choisir le type des périphériques de stockage
présents dans l’ordinateur. Pour un PC classique, vous devez utiliser «
Périphériques de stockage de base ».

Configuration réseau :

La première étape de la configuration réseau consiste à choisir le nom de


la machine. Vous utiliserez root . Modifiez ensuite la configuration de la
carte réseau (eth0) en cochant « Connecter automatiquement ».
Configuration de mot de passe:
Vous devez à présent saisir le mot de passe de l’administrateur
dont le login est root. Tapez « iutinfo » et passez à l’étape suivante après
avoir ignoré l’alerte concernant la fiabilité du mot de passe.

ATTENTION !!!!
Un mot de passe doit être choisi judicieusement. Il doit
comporter au moins huit caractères, des chiffres, des lettres majuscules et
minuscules et des caractères spéciaux. Il ne doit surtout pas être basé sur
un mot du dictionnaire ou être très court. Il ne doit pas non plus être lié à
la personne qui le saisit.

Choix de la destination sur le disque dur:

Vous pouvez :
- Supprimer toutes les données du disque dur pour les remplacer par Linux.

- Remplacer une version de Linux déjà installée

- Réduire la taille de l’espace disque allouée à un autre système d’exploitation


afin de libérer une partie du disque dur

- Utiliser l’espace libre de votre disque dur

- Effectuer des actions de partitionnement non proposées par l’assistant

Afin de faciliter la réinstallation ou la mise à jour du système


d’exploitation, nous allons le séparer des données des utilisateurs en créant un
volume logique dédié à ces données. Dans le monde Unix, les répertoires
d’accueil des utilisateurs se trouvent traditionnellement dans la
sous-arborescence de /home. Diminuez la taille du volume lv_root à 9.000 Mio
et créez un nouveau volume lv_home dont le point de montage sera /home.
Choix de l’utilisation fedora :
Installation effective:

L’installation des composants choisis commence après une vérification des


dépendances entre les logiciels sélectionnés et ceux nécessaires à leur bon
fonctionnement. Cette étape prend entre 10 et 15 minutes en fonction de la
machine cible et des options d’installation choisies. La procédure se termine
par l’installation de GRUB.

Premier demarrage :
Votre espace de travail est fonctionnel :
Console mode texte , console mode graphique:

Le niveau d’exécution 5 auquel vous êtes habitués fournit


l’interface graphique X de Linux. En plus de cette console graphique,
Linux démarre traditionnellement 6 consoles en mode texte. Ces
consoles permettent de se connecter au système en utilisant le clavier et
l’écran physiques de la machine et ne sont pas à confondre avec les
connexions SSH par réseau. Les 6 consoles texte permettent
d’administrer, par exemple, des serveurs sur lesquels le mode graphique
n’est pas utile. En mode graphique, vous pouvez basculer vers les
consoles texte en tapant CTRL+ALT+F2 à F7 (parfois CTRL+ALT+F1 à F6).

Systeme de fichier sur lunix :


/boot: Contient les fichiers relatifs au boot loader

/bin : Contient les binaires (exécutables) vitaux pour l'utilisateur

/dev : fichiers des pilotes de périphériques

/etc : configuration système propre à la machine

/home : répertoire personnel des utilisateurs

/mnt : Contient les dossiers pour les points de montage temporaires

/proc : Contient les informations sur le noyau

/root : Répertoire personnel de root

/sbin : exécutables système essentiels

/tmp : Contient les dossiers et fichiers temporaires. Le dossier est


vidé à chaque démarrage

/usr : Contient tout ce qui n'est pas vital au système (voir cidessous)

/var : Contient des fichiers qui changent fréquemment, tel que : les
logs, les mail, queues d'impression... (voir ci-dessous)