Vous êtes sur la page 1sur 19

La courbe des taux

(The yield curve/ Term structure)


 Le plan:

• Introduction
• Définition de la courbe des taux 
• La multitude de courbes des taux
• Quelles sont les formes de la courbe des taux?
• Relation entre la courbe des taux et le risque de contrepartie.
• La pentification et l’aplatissement de la courbe des taux.
  Introduction

Lors de tout placement, ce qui importe à l’investisseur est le


taux de rendement que celui-ci va lui procurer.
Or, les taux d’intérêts fluctuent en permanence sur le
marché ce qui affecte la rentabilité du placement.

Pour faciliter les choses, et pour permettre aux


investisseurs une meilleurs visibilité, la courbe des taux a
apparu, pour permettre aux investisseurs de déterminer le taux
de rendement des différents placements en fonction de la
maturité.
  Définition de la courbe des taux:

• La courbe des taux (Yield Curve ) est une représentation


graphique des rendements offerts par les titres obligataires d'un
même émetteur selon leur échéance de la plus courte à la plus
longue.

• D’une autre manière, la courbe des taux peut être définie comme
la fonction qui, à une date donnée et pour chaque maturité en
abscisse, indique le niveau du taux d’intérêt associé en ordonnée.

• La courbe des taux la plus commune, et qui sert de référence à


l'ensemble du marché obligataire d'un pays donné, est celle des
emprunts d'Etat.
  La multitude des courbes de taux:

• Dans un pays (ou une zone économique unifiée), il existe une


multitude de courbes de taux.

 Les courbes de marché: sont construites à partir des


cotations de marché d’instruments.
Exemple: on trouve les courbes des taux de rendement à
maturité qui sont construites à partir des taux de rendement des
obligations ou aussi les courbes des taux de swaps qui sont
construites à partir des taux de swaps.

 Les courbes implicites: sont dérivées indirectement à partir


des cotations de marché d’instruments comme la courbe des
taux zéro-coupon, la courbe de taux forwards…
  La forme de la courbe des taux:

• La courbe des taux peut prendre 3 formes différentes en


fonction des évènements de marché:
- quasi-plate
- croissante
- décroissante

• La forme de la courbe des taux est directement liée aux


anticipations des investisseurs concernant l’évolution des
taux sur le marché.
• Généralement, les taux longs sont supérieurs aux taux
courts puisque le temps est porteur de risque. C’est
pourquoi, chaque fois que la durée du placement
augmente, le taux augmente.

• La relation théorique entre taux courts et taux longs est


assez bien étudiée et elle donne les résultats suivants:
Le taux long c’est une moyenne des taux courts anticipés et il est
plus stable que le taux court. TL=∑ TC anticipés + ꜫ

Une variation du taux court a un impact sur le taux long


uniquement si elle est perçue comme durable.

Si l’évolution des taux courts est parfaitement anticipée elle n’a


pas d’effet sur les taux longs puisque ceux-ci incorporent déjà la
variation des taux courts.
• On peut dissocier les maturités à court terme de la courbe et celles de long
terme , on parle alors de partie courte et longue de la courbe.

• L’évolution des taux directeurs de la Banque centrale explique directement


les mouvements de la partie courte de la courbe.

• Pour la partie longue c’est la prime de risque liée aux incertitudes sur la
solvabilité et au défaut de l’émetteur qui est déterminante. Ce risque est
évalué par les agences de notation. Une note élevée indique une
probabilité de défaut faible et le taux d’intérêt de long terme exigé est faible.

• Le Spread: c’est la différence entre taux long et taux cours: s=


taux long – taux court.
Son signe affecte directement la forme de la courbe des taux.
 Une courbe des taux croissante:

Si S > 0 alors taux long > taux court: c’est une


situation normale d’où la courbe des taux va être
croissante.
 Courbe quasi-plate:

Si S = 0 c’est-à-dire lorsque taux long = taux court: les


taux ne varient pas en fonction de la maturité alors, la
courbe des taux est plate, et ne reflète pas les anticipations
sur les taux à venir mais plutôt une situation de transition
entre courbe croissante et une courbe décroissante.
 Courbe décroissante, inversée ou anormale:
Si S < 0 c’est-à-dire taux court > taux long, cette forme
est liée aux anticipations sur les taux à venir ou à la prise
en compte d’un défaut. Dans ce cas, la courbe des taux
prend la forme suivante: (cas de la Grèce)
La courbe des taux est donc en général ascendante en
fonction des maturités mais comme la prime de risque
augmente de moins en moins vite avec le temps, la courbe
devient plate pour les échéances longues.
  La relation entre la courbe des taux et le risque de 
contrepartie:
Généralement, les titres obligataires émis par les entreprises
sont considérés comme plus risqués que ceux émis par les
Etats. C'est pourquoi il existe une prime de risque attachée
aux emprunts obligataires "corporate" par rapport aux
emprunts souverains.

Cette prime de risque se matérialise par des niveaux de taux


d'intérêt supérieurs pour chaque échéance, ce qui se traduit
par une courbe de taux présentant une forme similaire à celle
des emprunts d'Etat, mais décalée vers le haut
De même, le risque perçu par les investisseurs sur les titres
obligataires des différents pays émetteurs varie selon leurs Rating
qui sont accordés par les agences de notation. Ainsi, un Etat
bénéficiant d’une bonne notation pourra emprunter sur le marché
obligataire à des niveaux de taux d'intérêt plus faibles qu'un Etat
ayant une notation plus faible. Cette différence de risque entre les
deux pays se reflètera également à travers une courbe des taux
décalée vers le bas pour l'émetteur ayant le meilleur rating.

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque


– Deuxième niveau
– Troisième niveau
• Quatrième niveau
– Cinquième niveau
  Pentif ication de la courbe des taux:
• La pentification de la courbe des taux intervient lorsque
les investisseurs exigent des primes de risque élevées
pour prêter sur des échéances lointaines pour
compenser un risque inflationniste ou de dérapage
budgétaire futur qu'ils jugent supérieur au niveau actuel.
La pentification de la courbe des taux est donc associée
à des anticipations de hausse de l'inflation à terme ou de
dégradation de la situation budgétaire.
  Aplatissement de la courbe des taux:

• L'aplatissement de la courbe des taux d'intérêt correspond à


une situation dans laquelle les taux longs baissent et se
rapprochent du niveau des taux d'intérêt à court terme tout en
leur restant supérieurs.

• Cette situation peut résulter de différentes causes. Elle peut


notamment provenir d'un changement des anticipations des
investisseurs quant au niveau des taux d'intérêt à long terme.
S'ils estiment par exemple que l'inflation va baisser au cours
des années futures, la prime exigée pour acheter des titres
obligataires de long terme va baisser.
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
– Deuxième niveau
– Troisième niveau
• Quatrième niveau
– Cinquième niveau
 Conclusion:

• Pour conclure, la courbe des taux nous renseigne sur le


taux de rendement des titres obligataires en fonction de
la maturité.
• Elle nous permet donc de prévoir les taux pour l'avenir.
• Son allure dépend:
-Des anticipations sur les taux courts.
-Le risque associé à l’obligation/ émetteur.
-La maturité.