Vous êtes sur la page 1sur 17

Projet de PNM EN 13877-2

IC 13.1.433
Norme Marocaine 2018

ICS : 93.080.20

Chaussées en béton

ne
Partie 2 : Exigences fonctionnelles pour les chaussées

ai
en béton

oc
ar
m
e
Norme Marocaine homologuée
rm

Par décision du Directeur de l’Institut Marocain de Normalisation N° au B.O.N° , publiée


du
no
de

Correspondance
La présente norme nationale est identique à l’EN 13877-2 : 2013 et est reproduite avec la
permission du CEN, Avenue Marnix 17, B-1000 Bruxelles.
et

Tous droits d’exploitation des Normes Européennes sous quelque forme que ce soit et par
tous moyens sont réservés dans le monde entier au CEN et à ses Membres Nationaux, et
oj

aucune reproduction ne peut être engagée sans permission explicite et par écrit du CEN par
l’IMANOR.
Pr

Droits d'auteur
Droit de reproduction réservés sauf prescription différente aucune partie de cette publication ne peut
être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé électronique ou
mécanique y compris la photocopie et les microfilms sans accord formel. Ce document est à usage
exclusif et non collectif des clients de l'IMANOR, Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous
quelque forme que ce soit, même partielle, sont strictement interdites.

Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) © IMANOR 2017 – Tous droits réservés


Angle Avenue Kamal Zebdi et Rue Dadi Secteur 21 Hay Riad - Rabat
Tél : 05 37 57 19 48/49/51/52 - Fax : 05 37 71 17 73
Email : imanor@imanor.gov.ma
PNM EN 13877-2 : 2018

Avant-Propos National

L’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) est l’Organisme National de Normalisation. Il a été créé
par la Loi N° 12-06 relative à la normalisation, à la certification et à l’accréditation sous forme d’un
Etablissement Public sous tutelle du Ministère chargé de l’Industrie et du Commerce.

ne
Les normes marocaines sont élaborées et homologuées conformément aux dispositions de la
Loi N° 12- 06 susmentionnée.

ai
La présente norme marocaine a été reprise de la norme européenne EN conformément à l’accord

oc
régissant l’affiliation de l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) au Comité Européen de
Normalisation (CEN).

Tout au long du texte du présent document, lire « … la présente norme européenne … » avec le sens

ar
de « … la présente norme marocaine… ».

Toutes les dispositions citées dans la présente norme, relevant du dispositif réglementaire européen
m
(textes réglementaires européens, directives européennes, étiquetage et marquage CE, …) sont
remplacés par les dispositions réglementaires ou normatives correspondantes en vigueur au niveau
national, le cas échéant.
e
La présente norme marocaine comporte une annexe nationale normative (ZN) qui précise des
rm

dispositions nationales applicables et qui constituent des modifications par rapport au document de
base EN 13877-2.

La présente norme marocaine NM EN 13877-2 a été examinée et adoptée par la


no

Commission de Normalisation des chaussées et liants hydrocarbonés (99).


de
et
oj
Pr
NORME EUROPÉENNE EN 13877-2
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Mars 2013

ICS : 93.080.20 Remplace EN 13877-2:2004

e
Version française

in
Chaussées en béton —
Partie 2 : Exigences fonctionnelles pour les chaussées en béton

ca
Fahrbahnbefestigungen aus Beton — Concrete pavements —
Teil 2: Funktionale Anforderungen Part 2: Functional requirements

o
an Fahrbahnbefestigungen aus Beton for concrete pavements

ar
m
e
rm

La présente Norme européenne a été adoptée par le CEN le 10 février 2013.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la Norme
no

européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être
obtenues auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.
e

La présente Norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version
dans une autre langue faite par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue
td

nationale et notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne,
Ancienne République yougoslave de Macédoine, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark,
je

Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,
Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie,
Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.
o

CEN
Pr

COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Centre de Gestion : 17 Avenue Marnix, B-1000 Bruxelles

© CEN 2013 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 13877-2:2013 F
EN 13877-2:2013 (F)

Sommaire
Page

Avant-propos .......................................................................................................................................................... 5

1 Domaine d'application .......................................................................................................................... 6

2 Références normatives ........................................................................................................................ 6

e
3 Termes et définitions, symboles et abréviations ............................................................................... 7
3.1 Termes et définitions ............................................................................................................................... 7

in
3.2 Symboles et termes abrégés .................................................................................................................. 8

4 Exigences fonctionnelles pour les chaussées en béton ................................................................... 8

ca
4.1 Généralités .............................................................................................................................................. 8
4.2 Résistance des chaussées en béton ...................................................................................................... 8
4.2.1 Généralités .............................................................................................................................................. 8

o
4.2.2 Résistance à la compression sur carotte ................................................................................................ 9
4.2.3 Résistance à la traction par fendage sur carottes ................................................................................. 10

ar
4.3 Épaisseur des chaussées en béton ...................................................................................................... 11
4.3.1 Généralités ............................................................................................................................................ 11
4.3.2 Méthode 1 (à partir de carottes) ............................................................................................................ 11
4.3.3
4.4
4.5
m
Méthode 2 (par méthode non destructive) ............................................................................................ 11
Masse volumique des chaussées en béton .......................................................................................... 12
Résistance au gel-dégel ........................................................................................................................ 12
e
4.6 Résistance à l'usure des chaussées en béton exposées aux pneus à crampons ................................ 12
4.7 Adhérence entre deux couches de béton ............................................................................................. 13
rm

4.8 Goujons et fers de liaison ...................................................................................................................... 13


4.9 Résistance à la pénétration des carburants et des huiles ..................................................................... 13

5 Catégories de contrôle de qualité pour les chaussées en béton ................................................... 14


no

Annexe A (informative) Méthode d'évaluation de la résistance d'une carotte de béton ............................. 15

Annexe B (normative) Exigences fonctionnelles concernant les chaussées courant


un grand risque d'exposition aux carburants, huiles et autres produits chimiques ................ 16
e

Bibliographie ........................................................................................................................................................ 17
td
o je
Pr

4
EN 13877-2:2013 (F)

Avant-propos

Le présent document (EN 13877-2:2013) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 227 «Matériaux pour les
routes», dont le secrétariat est tenu par DIN.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en septembre 2013, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en septembre 2013.
L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de droits de
propriété intellectuelle ou de droits analogues. Le CEN ne saurait [sauraient] être tenu[s] pour responsable[s] de ne

e
pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

in
Ce document remplace l’EN 13877-2:2004.
Les modifications suivantes ont été apportées :

ca
— Les références normatives ont été revues.
— La définition couche de base de chaussée en béton armé continu (CBCBAC) a été remplacée par couche de base
en béton armé continu (CBBAC)

o
— Les unités ont été mises à jour, de N/mm2 à MPa.

ar
— La limitation des fissures dans les revêtements en béton à dalles non armées a été améliorée.
— Des méthodes alternatives à EN 12390 peuvent être utilisées pour la résistance à la traction, si elles sont définies

Tableau 3 pour l'expliquer. m


par des normes nationales ou des dispositions en vigueur sur le lieu d'utilisation. Une note a été insérée après le

— Le Tableau 3 a été modifié pour inclure plus de classes de résistance à la traction.


e
— Dans le Tableau 4, une nouvelle catégorie de Tolérance, T6, a été incluse.
— Des méthodes alternatives à CEN/TS 12390-9 peuvent être utilisées pour la résistance au gel-dégel, si elles sont
rm

définies par des normes nationales ou des dispositions en vigueur sur le lieu d'utilisation.
— Concernant le contrôle de qualité, il a été introduit la possibilité de nombres de carottes différents, si elle est définie
par des dispositions en vigueur sur le lieu d'utilisation; et les notes insérées dans le Tableau 7 ont été incorporées
no

au texte normatif.
— La référence à EN 197-1 a été ajoutée à la bibliographie.
La présente Norme européenne fait partie de la série de normes suivante :
e

EN 13877-1, Chaussées en béton — Partie 1 : Matériaux.


td

EN 13877-2, Chaussées en béton — Partie 2 : Exigences fonctionnelles pour les chaussées en béton.

EN 13877-3, Chaussées en béton — Partie 3 : Spécifications relatives aux goujons à utiliser dans les chaussées en
béton.
je

Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie,
o

Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie,
Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République de Macédoine, République tchèque,
Pr

Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.

5
EN 13877-2:2013 (F)

1 Domaine d'application
Cette Norme européenne spécifie les exigences pour les chaussées en béton coulé en place et serré par vibration.
Cette Norme européenne couvre également les couches de fondation en béton ainsi que les couches de roulement
en béton sur les ponts.
Cette Norme européenne concerne les chaussées en béton des routes, aéroports, rues piétonnes, pistes cyclables,
zones de stockage et, en général, toutes les structures supportant une circulation.

e
2 Références normatives

in
Les documents ci-après, dans leur intégralité ou non, sont des références normatives indispensables à l'application
du présent document. Pour les références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la

ca
dernière édition du document de référence s'applique (y compris ses amendements).

EN 206-1, Béton — Partie 1 : Spécification, performances, production et conformité

o
EN 12350-1, Essais pour béton frais — Partie 1 : Prélèvement

ar
EN 12390-1, Essais pour béton durci — Partie 1 : Forme, dimensions et autres exigences relatives aux éprouvettes
et aux moules

de résistance m
EN 12390-2, Essais pour béton durci — Partie 2 : Confection et conservation des éprouvettes pour essais

EN 12390-6, Essais sur béton — Partie 6 : Détermination de la résistance en traction par fendage d'éprouvettes
e
EN 12390-7, Essais sur béton — Partie 7 : Masse volumique du béton durci
rm

EN 12390-8, Essais sur béton — Partie 8 : Profondeur de pénétration d’eau sous pression

CEN/TS 12390-9, Essai du béton durci — Partie 9 : Résistance au gel-dégel — Éccaillage


no

EN 12504-1, Essais pour béton dans les structures — Partie 1 : Carottes — Prélèvement, examen et essais
en compression
e

EN 13863-1, Revêtements en béton — Partie 1 : Méthode d’essai pour la détermination de l’épaisseur de la dalle
béton par voie non destructive
td

EN 13863-2, Revêtements en béton — Partie 2 : Méthodes d’essai pour la détermination de l'adhérence entre deux
couches
je

EN 13863-3, Revêtements en béton — Partie 3 : Méthodes d’essai pour la détermination de l’épaisseur d’une
chaussée béton à partir de carottes
o

EN 13863-4, Revêtements en béton — Partie 4 : Méthodes d’essai pour la détermination de la résistance à l’usure
par abrasion provoquée par les pneus à crampons des revêtements en béton
Pr

EN 13877-1, Chaussées en béton — Partie 1 : Matériaux

EN 13877-3, Chaussées en béton — Partie 3 : Spécifications relatives aux goujons à utiliser dans les chaussées
en béton..

6
EN 13877-2:2013 (F)

3 Termes et définitions, symboles et abréviations


Pour les besoins du présent document, les termes et les définitions, symboles et termes abrégés suivants
s'appliquent.

3.1 Termes et définitions

3.1.1
maturité

e
mesure du gain de résistance du béton en fonction du produit de la température par le délai d’application d’un
temps spécifique

in
3.1.2
résistance caractéristique

ca
valeur de la résistance en dessous de laquelle on ne doit pas trouver plus de 5 % des mesures qui soient inférieures
à la résistance visée pour le béton considéré

o
3.1.3
exigences fonctionnelles

ar
propriétés d'une chaussée en béton présentant une conformité aux exigences de conception

3.1.4
revêtement en béton à dalles non armées
m
chaussée en béton avec des joints transversaux espacés, en général, de 3,0 m à 7,5 m
Note 1 à l'article : Les dalles ne sont pas armées et le transfert des charges d'un côté à l'autre des joints transversaux est
assuré soit par des goujons (dalle goujonnée) ou par un engrènement des granulats (dalle non goujonnée).
e
3.1.5
rm

revêtement en béton à dalles armées


chaussée en béton avec des joints transversaux espacés, en général, de 8 m à 25 m
Note 1 à l'article : Ces joints peuvent être des joints de retrait ou des joints de dilatation. Les dalles de chaussée comportent
no

une armature en acier répartie longitudinalement et transversalement. L'armature longitudinale ne traverse pas les joints
transversaux, qui sont habituellement goujonnés.

3.1.6
revêtement en béton armé continu (BAC)
e

chaussée en béton avec une armature longitudinale continue de renforcement en acier, sans joint transversal
intermédiaire de retrait ou de dilatation
td

3.1.7
couche de base en béton armé continu (CBBAC)
couche de base en béton armé continu, avec un pourcentage d’armatures longitudinales inférieur (environ deux tiers)
je

à celui généralement utilisé dans les revêtements en béton armé continu, et conçu pour être recouverte d'une couche
de roulement bitumineuse relativement épaisse (environ 10 cm)
o

3.1.8
joint de retrait
Pr

rainure formée ou sciée dans une chaussée en béton afin de créer une section affaiblie pour maîtriser la localisation
de la fissuration résultant d'une variation dimensionnelle de la structure
Note 1 à l'article : Elle peut être transversale ou longitudinale.

3.1.9
joint de dilatation
séparation entre des dalles de chaussée, remplie avec un matériau compressible

7
EN 13877-2:2013 (F)

3.2 Symboles et termes abrégés


CC8 à CC100 classes de résistance à la compression du béton
SC1,3 à SC6,0 classes de résistance à la traction par fendage du béton
fck, carotte résistance caractéristique à la compression du béton déterminée sur carottes
ftk, carotte résistance caractéristique à la traction par fendage du béton déterminée sur carottes
à T6 catégories de tolérance d'épaisseur
DMAX dimension maximale nominale des granulats, exprimée en millimètres (mm)

e
GD0 à GD2 catégories de résistance au gel/dégel

in
m28 et m56 perte de masse après 28 jours et 56 jours, exprimée en kilogrammes par mètre carré (kg/m2)
IRU0 à IRU4 catégories de résistance à l'usure des chaussées en béton aux pneus à crampons

ca
IUR index d'usure relatif
Xm valeur moyenne de l’adhérence entre 2 couches de béton, exprimée en mégapascals (MPa)

o
xi résultat individuel pour la résistance à la compression ou à la traction par fendage déterminée sur
carottes

ar
x4m valeur moyenne de 4 résultats consécutifs pour la résistance à la compression ou à la traction par
fendage déterminée sur carottes
fv
sn
m
la valeur requise pour l'adhérence, exprimée en mégapascals (MPa)
l'écart type ; une valeur de 0,4 doit être utilisée si sn  0,4
e
rm

4 Exigences fonctionnelles pour les chaussées en béton

4.1 Généralités
no

Les exigences fonctionnelles appropriées doivent être spécifiées.


Les revêtements en béton à dalles non armées ne doivent pas présenter de fissures importantes affectant leur
capacité portante.
e

4.2 Résistance des chaussées en béton


td

4.2.1 Généralités
La résistance d'une chaussée en béton doit être déterminée sur des carottes, qui ont été prélevées sur toute
l'épaisseur de la dalle.
je

La résistance du béton doit être déterminée conformément à l'une des méthodes décrites en 4.2.2 et 4.2.3.
o

Les classes de résistance doivent être choisies parmi les valeurs caractéristiques données en 4.2.2 ou en 4.2.3.
La résistance caractéristique doit être évaluée conformément à l'EN 206-1.
Pr

NOTE 1 Les classes font référence à la résistance équivalente à maturité à 28 jours.

Les critères donnés à l'Annexe A peuvent être utilisés pour l'évaluation des résistances sur carottes pendant la
totalité de la construction de la chaussée.
Des classes de résistance intermédiaire peuvent être choisies parmi celles données en 4.2.2 et 4.2.3.
NOTE 2 Les différentes classes données en 4.2.2 et 4.2.3 ne sont pas directement corrélées.

8
EN 13877-2:2013 (F)

4.2.2 Résistance à la compression sur carotte


La résistance à la compression sur carotte doit être déterminée conformément à l'EN 12504-1.
Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié à l'Article 5.
Lorsqu'il est impossible d'effectuer un essai sur des carottes d’essai ayant un rapport longueur/diamètre égal à 1, des
corrections doivent être apportées conformément aux spécifications en vigueur sur les lieux d'utilisation ou aux
recommandations du Tableau 1. En outre, des corrections dues à la présence d'une armature en acier peuvent être
apportées conformément aux spécifications en vigueur sur les lieux d'utilisation.

e
Tableau 1 — Facteurs de correction applicables à la résistance
à la compression sur carottes pour différents rapports longueur/diamètre

in
Rapport longueur/diamètre Facteur de correction

ca
1,00 1,00

1,25 1,07

o
1,50 1,12

ar
1,75 1,16

2,00 1,18

m
La classe de résistance doit être choisie parmi les valeurs caractéristiques données dans le Tableau 2.
e
Tableau 2 — Classes de résistance à la compression sur carottes
rm

Résistance caractéristique sur carotte (fck, carotte)


Classe de résistance
MPa
no

CC8 8

CC12 12

CC16 16
e

CC20 20
td

CC25 25

CC30 30
je

CC35 35

CC40 40
o

CC45 45
Pr

CC50 50

CC55 55

CC60 60

CC70 70

CC80 80

CC90 90

CC100 100

9
EN 13877-2:2013 (F)

Pour des raisons fonctionnelles, il est recommandé que la classe de résistance minimale pour le béton de chaussée
ne soit pas inférieure à CC20.
Si les carottes ne sont pas soumises à l’essai à une maturité de 28 jours à 20 °C, il convient de modifier le résultat
en utilisant des concepts de maturité afin d'obtenir la résistance estimée à 28 jours à 20 °C ou conformément aux
spécifications en vigueur sur les lieux d'utilisation.
Les carottes peuvent être prélevées au bout de 3 jours à 7 jours et il convient de les sécher conformément
à l'EN 12504-1.
Il est possible de spécifier une limite de résistance supérieure pour le BAC et la CBBAC.

e
4.2.3 Résistance à la traction par fendage sur carottes

in
La résistance à la traction par fendage sur carottes doit être déterminée conformément à l'EN 12390-6.
D'autres méthodes d'essai peuvent être spécifiées par des normes nationales ou des dispositions en vigueur sur le

ca
lieu d'utilisation.
Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié à l'Article 5.

o
Les classes de résistance doivent être choisies parmi les valeurs caractéristiques données dans le Tableau 3.

ar
Tableau 3 — Classes de résistance à la traction par fendage sur carottes

Résistance caractéristique sur carotte (ftk, carotte)


Classe de résistance

SC1,3
m MPa

1,3
e
SC1,7 1,7
rm

SC2,0 2,0

SC2,4 2,4
no

SC2,7 2,7

SC3,3 3,3
e

SC3,7 3,7
td

SC4,0 4,0

SC4,3 4,3
je

SC4,6 4,6

SC4,8 4,8
o

SC5,0 5,0
Pr

SC5,5 5,5

SC6,0 6,0

Pour des raisons fonctionnelles, il est recommandé que la classe de résistance minimale pour le béton de chaussée
ne soit pas inférieure à SC1,7.
Si des carottes ne sont pas soumises à l’essai à une maturité de 28 jours à 20 °C, il convient de modifier le résultat
à l'aide de concepts de maturité afin d'obtenir la résistance estimée à 28 jours à 20 °C ou conformément aux
spécifications en vigueur sur les lieux d'utilisation.

10
EN 13877-2:2013 (F)

Les carottes peuvent être prélevées au bout de 3 jours à 7 jours et il convient de les sécher conformément
à l'EN 12504-2.
Il est possible de spécifier une limite de résistance supérieure pour le BAC et la CBBAC.
Le Tableau 3 peut être remplacé par un tableau national, si une méthode d'essai autre que celle de l'EN 12390-6 est
utilisée pour déterminer la résistance à la traction par fendage.

4.3 Épaisseur des chaussées en béton

e
4.3.1 Généralités

in
L'épaisseur des chaussées en béton doit être déterminée au moyen de l'une des méthodes décrites en 4.3.2 et 4.3.3.
La méthode pour déterminer l'épaisseur de la chaussée en béton doit être spécifiée.
L'épaisseur de la chaussée doit être la moyenne arithmétique des mesurages individuels sur les carottes et elle ne

ca
doit pas être inférieure à l'épaisseur prévue au dimensionnement. Les mesurages individuels sur les carottes ne
doivent pas être inférieurs à l'épaisseur prévue au dimensionnement moins la valeur de la catégorie de tolérance
donnée dans le Tableau 4.

o
Tableau 4 — Catégories de tolérance d'épaisseur

ar
Réduction maximale de l'épaisseur
de la chaussée sur une carotte individuelle
Catégorie de tolérance

T1
m mm

 25
e
T2  20
rm

T3  15

T4  10
no

T5 5

T6 0
e

Pour les couches en BAC et CBBAC, la moyenne arithmétique des mesurages individuels sur les carottes ne doit
pas être inférieure à l'épaisseur prévue au dimensionnement ni supérieure à l'épaisseur prévue au dimensionnement
td

plus 10 mm. Aucun mesurage individuel sur une carotte ne doit être inférieur à l'épaisseur prévue au
dimensionnement moins 5 mm ni supérieur à l'épaisseur prévue au dimensionnement plus 15 mm.
je

4.3.2 Méthode 1 (à partir de carottes)


L'épaisseur de la chaussée en béton doit être évaluée à partir de carottes prélevées sur toute l'épaisseur de la
o

chaussée conformément à l'EN 13863-3.


Pr

Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié à l'Article 5.

4.3.3 Méthode 2 (par méthode non destructive)


L'épaisseur doit être déterminée à l'aide de la méthode non destructive indiquée dans l'EN 13863-1. Pour vérifier
l'exactitude des valeurs mesurées, au moins trois carottes doivent être prélevées sur les zones où l'essai non
destructif a été effectué.

11
EN 13877-2:2013 (F)

4.4 Masse volumique des chaussées en béton


La masse volumique d'une carotte saturée qui a été prélevée sur toute l'épaisseur de la chaussée en béton ne doit
pas être inférieure à 95 % de la masse volumique moyenne d'au moins six éprouvettes moulées, serrées à refus, et
saturées, réalisées à partir d'une même gâchée et soumises à l'essai au même âge.
La carotte ne doit pas avoir un diamètre moyen inférieur à quatre fois la dimension maximale nominale du plus gros
granulat du béton. En aucun cas le diamètre ne doit être inférieur à 100 mm.
La carotte entière doit normalement être utilisée pour la détermination. Cependant, lorsque différents mélanges de
béton sont utilisés pour des couches séparées, la masse volumique de chaque couche doit être déterminée

e
individuellement en prélevant la carotte à l'interface des couches. Le volume minimal d'une éprouvette doit être
de 0,001 m3, à moins que la dimension nominale des granulats excède 25 mm, auquel cas le volume minimal de la
carotte, ou d'une partie de celle-ci, à soumettre à l’essai doit être d'au moins (50  DMAX3), où DMAX est la dimension

in
maximale nominale des plus gros granulats en mm.

ca
La masse volumique de la carotte saturée doit être déterminée conformément à l'EN 12390-7.
La masse volumique d'une carotte saturée doit être exprimée à 10 kg/m3 près.
La détermination de la masse volumique des éprouvettes moulées, serrées à refus doit être effectuée conformément

o
à l'EN 12350-1, à l'EN 12390-1 et à l'EN 12390-2.

ar
Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié à l'Article 5. Dans tous les cas, la détermination
de la masse volumique doit être basée sur la moyenne des résultats d'au moins trois carottes.
Lorsqu'une carotte contient des goujons, des fers de liaisons ou des armatures, la masse et le volume d'acier peuvent

m
être pris en compte dans le calcul de la masse volumique de la carotte en utilisant les spécifications en vigueur sur
les lieux d'utilisation.
e
4.5 Résistance au gel-dégel
rm

La détermination de la résistance au gel-dégel doit être basée sur les essais conformément au CEN/TS 12390-9.
D'autres méthodes d'essai peuvent être spécifiées par des normes nationales ou des dispositions applicables en
vigueur sur le lieu d'utilisation.
no

Les catégories de résistance au gel-dégel doivent être conformes au Tableau 5.

Tableau 5 — Catégories de résistance au gel-dégel


e

Perte de masse après 28 cycles Perte de masse après 56 cycles Taux de perte
Catégorie
(m28) (m56) m56/m28
td

GD0 Pas d'exigence Pas d'exigence Pas d'exigence

 1,0 kg/m2 en moyenne sans résultat


GD1 Pas d'exigence Pas d'exigence
individuel  1,5 kg/m2
je

 1,0 kg/m2 en moyenne sans résultat


GD2  0,5 kg/m2 en moyenne 2
o

individuel  1,5 kg/m2


Pr

4.6 Résistance à l'usure des chaussées en béton exposées aux pneus à crampons
La résistance à l'usure des chaussées en béton exposées aux pneus à crampons est classée selon l'index d'usure
relatif (IUR) déterminé conformément à l'EN 13863-4.
Les catégories doivent être choisies dans le Tableau 6.

12
EN 13877-2:2013 (F)

Tableau 6 — Catégories de résistance à l'usure des chaussées en béton


exposées aux pneus à crampons

Catégorie Index d'usure relatif

IUR0 Pas d'exigence

IUR1  135

IUR2  110 et  135

e
IUR3  85 et  110

in
IUR4  85

ca
4.7 Adhérence entre deux couches de béton

o
Si l'adhérence entre deux couches de béton doit être déterminée, il convient de réaliser l'essai conformément à
l'EN 13863-2.

ar
Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié à l'Article 5 et il convient qu'il ne soit pas inférieur
à 9.

m
La valeur moyenne de l'adhérence entre deux couches de béton doit satisfaire à la relation suivante :
X m  f v + 1,4 s n ... (1)
e
où :
Xm est la valeur moyenne de l’adhérence entre 2 couches de béton, exprimée en mégapascals (MPa) ;
rm

fv est la valeur requise pour l'adhérence, exprimée en mégapascals (MPa) ;


sn est l'écart type ; une valeur de 0,4 doit être utilisée si sn  0,4.
L'adhérence pour un béton normal est généralement fv  1,0 MPa.
no

NOTE

4.8 Goujons et fers de liaison


e

Si exigé, les goujons et les fers de liaison doivent être conformes à l'EN 13877-1 et à l'EN 13877-3.
td

La distance entre les fers de liaison ne doit pas dépasser 2 m, tandis que la distance entre les goujons ne doit pas
être supérieure à 12 fois leur diamètre. Il est possible de doubler ces valeurs sur des voies à faible circulation (par
exemple, les voies de dépassement), sur les bandes d'arrêt d'urgence, et entre les bandes de roulement de roues
sur les voies à circulation dense.
je

Les goujons d'extrémité ne doivent pas être à moins de 250 mm du bord.


Les tolérances applicables à la position des goujons et des fers de liaison doivent être conformes aux spécifications
o

en vigueur sur les lieux d'utilisation.


Pr

4.9 Résistance à la pénétration des carburants et des huiles


Si exigé, l'essai doit être réalisé conformément à la méthode donnée à l’Annexe B.

13
EN 13877-2:2013 (F)

5 Catégories de contrôle de qualité pour les chaussées en béton


Le contrôle de qualité pour essai de conformité doit être déterminé conformément au Tableau 7.
Des nombres de carottes différents de ceux inclus dans le Tableau 7 sont possibles, en fonction des dispositions en
vigueur sur le lieu d'utilisation.
Des catégories différentes peuvent être choisies pour chaque prescription.

Tableau 7 — Nombre de carottes pour différentes catégories de contrôle de qualité pour les chaussées
construites

e
Catégorie a

in
Prescription
0 1 2

ca
Résistance du béton (voir 4.2) Pas d'exigence 3/10 000 m2 1/1 000 m2

Épaisseur de la chaussée en béton (voir 4.3) Pas d'exigence 3/10 000 m2 1/1 000 m2 b

o
Masse volumique du béton (voir 4.4) c Pas d'exigence 3/10 000 m2 1/1 000 m2

ar
Résistance au gel-dégel (voir 4.5) Pas d'exigence 3/10 000 m2 1/1 000 m2

Résistance à l'usure d'une chaussée en béton exposée


aux pneus à crampons (voir 4.6)

Adhérence entre deux couches de béton (voir 4.7) d


m
Pas d'exigence

Pas d'exigence
Pas d'exigence

3/10 000 m2
3/100 000 m2

1/1 000 m2
e
a
Pas d'exigence = aucune prescription pour les essais fonctionnels.
rm

b
Pour les surfaces réalisées allant jusqu'à 3 000 m2, 3 carottes doivent être prélevées au minimum. Une carotte
supplémentaire doit être prélevée pour chaque 1 000 m2 supplémentaires.
c
Au minimum 3 carottes doivent être prélevées.
d
no

Au minimum 9 carottes doivent être prélevées afin d'obtenir un résultat statistiquement significatif.

Lorsque la résistance, l'épaisseur et/ou la masse volumique sont spécifiées, elles peuvent être mesurées à partir de
la même carotte.
e

Pour éviter une détérioration abusive de la surface de la chaussée, il convient de ne pas extraire les carottes dans
des points soumis à de fortes contraintes, comme les coins de dalles, et pas à moins de 0,5 m de tout joint. Les
td

endroits idéaux pour prélever des carottes sont entre les points au quart de la dalle dans une chaussée comportant
des joints, et entre deux fissures transversales consécutives dans un BAC et un CBBAC.
Lors du prélèvement de carottes pour vérifier la conformité aux spécifications du projet, il convient que les parties
concernées fixent à l’avance les positions des prélèvements.
o je
Pr

14
EN 13877-2:2013 (F)

Annexe A
(informative)
Méthode d'évaluation de la résistance d'une carotte de béton

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

e
Cette méthode est basée sur des groupes à recouvrement de quatre résultats consécutifs obtenus sur des carottes
prélevées dans la chaussée construite conformément à l'EN 12504-1, et suivant les critères donnés dans le

in
paragraphe 4.2.
Le béton doit être accepté si les deux critères du Tableau A.1 sont satisfaits pour quatre résultats obtenus lors des
essais de résistance effectués sur des carottes prélevées dans la chaussée construite.

ca
Tableau A.1 — Critères de conformité pour l'évaluation des résistances de carottes

o
Critère 1 Critère 2

ar
Méthode d'évaluation Moyenne de 4 résultats consécutifs Tout résultat individuel xI
de la résistance quelconques x4m

Essai de compression
m MPa

 fck, carotte  4
MPa

 fck, carotte – 4
e
Essai de résistance à la traction
 ftk, carotte  0,5  ftk, carotte – 0,5
par fendage
rm

NOTE L'utilisation de groupes avec recouvrement permet d'effectuer une évaluation de conformité plus fréquemment
qu'avec des groupes sans recouvrement. L'utilisation de groupes avec recouvrement au lieu de groupes sans recouvrement
réduit le risque d'acceptation de matériaux de qualité inacceptable. L'utilisation de groupes de quatre échantillons permet de
no

maintenir les critères d'acceptation fournis dans l'EN 206-1 qui donnent comme groupe approprié trois éprouvettes, et
compense ce changement de risque.
e
td
o je
Pr

15
EN 13877-2:2013 (F)

Annexe B
(normative)
Exigences fonctionnelles concernant les chaussées courant un grand risque
d'exposition aux carburants, huiles et autres produits chimiques

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!

e
Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

La pénétration des carburants, huiles et produits chimiques doit être déterminée sur des carottes de 150 mm de

in
diamètre, prélevées sur toute l'épaisseur de la dalle ou ayant une longueur d'au moins 80 mm.
NOTE 1 Cette exigence n'est applicable qu'à des chaussées en béton exposées à un grand risque de déversement de

ca
carburant ou d'huile.

Les carottes doivent être soumises à l'essai conformément à l'EN 12390-8 en utilisant de l'eau comme agent
pénétrant. L'essai doit être réalisé dès que le béton aura atteint une maturité comprise entre 13 440 °Ch

o
et 16 800 °Ch. La maturité au moment du prélèvement être calculée à partir des données fournies par un institut
météorologique officiel. Après prélèvement, les carottes doivent être entreposées conformément à l'EN 12504-1.

ar
Un jour au moins avant les essais, le côté exposé de la carotte doit être revêtu d'une couche d'époxy, sauf sur un
cercle central de 75 mm de diamètre.

agent de pénétration.

La profondeur de pénétration verticale ne doit pas être supérieure à 30 mm.


m
NOTE 2 Des essais comparatifs ont montré qu'il n'y avait pas une différence significative entre le carburant et l'eau comme
e
Le nombre de carottes à soumettre à l’essai doit être tel que spécifié dans le Tableau B.1.
rm

Tableau B.1 — Catégories d'essai de pénétration des carburants et des huilesa

Catégorie
Exigence
no

0 1 2

Pénétration des carburants et des huiles Pas d'exigence 3/10 000 m2 1/1 000 m2

a
L’étanchéité des joints à l'eau, aux carburants et aux huiles doit être développée ultérieurement.
e
td
o je
Pr

16
EN 13877-2:2013 (F)

Bibliographie

[1] EN 197-1, Ciment — Partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants

e
in
o ca
ar
m
e
rm
no
e
td
o je
Pr

17