Vous êtes sur la page 1sur 8

GARANTIR DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE

DÉVELOPPEMENT DES ORGANISATIONS CONTEMPORAIN

Abstrait
L'environnement dans lequel les organisations opèrent aujourd'hui devient rapidement plus complexe que jamais. D'importants
changements dans la technologie et des affaires et de l'environnement économique actuel de nombreuses opportunités, mais aussi de
nombreux défis pour les organisations qui cherchent à gérer et à prospérer au milieu d'un grand changement. Les organisations cherchent de
nouveaux domaines pour un avantage concurrentiel durable. La compréhension de l'importance dès le développement durable et sa
méthodologie peut être utilisée comme importante et contemporaine instrument de changements progressifs dans la gestion des organisations.

Le développement durable se trouve sur le côté opposé de l'avantage financier et le développement visent à long terme
des compétences organisationnelles internes, souci de l'administration sociale des employés et aussi le souci de l'impact
écologique des stratégies menées par l'organisation. La recherche qui a permis de reconnaître l'importance des méthodes de mise
en œuvre du développement durable et des outils a montré que la certification et la culture du développement durable pourraient
contribuer à la mise en œuvre de l'idéologie du développement durable dans l'organisation. Le papier contribue à une meilleure
compréhension que l'une des tâches les plus importantes dans le contexte de la mondialisation économique est une gestion
efficace du développement durable et son intégration dans le système de gestion de l'organisation existante sur la base de
l'approche de la théorie des systèmes.

Le type de l'article: Article théorique.


Mots clés: le développement durable, l'évaluation de la durabilité, l'organisation contemporaine, la gestion de
l'organisation.

1. Introduction
La concurrence croissante dans le monde entier dans les secteurs d'activité à travers, la gestion de la durabilité et son contrôle a
acquis une nouvelle signification et son importance ne cesse d'augmenter dans de nombreux domaines de la gestion des organisations.
Aujourd'hui, il est nécessaire de développer une approche intégrée du développement durable dans la gestion et la mise en œuvre en se
concentrant la force dans les objectifs du plan stratégique de l'organisation qui ont trait à la réalisation de la durabilité de l'organisation.

La plupart du temps, il y a trois niveaux principaux de développement durable décrits dans les documents scientifiques:
environnementaux, économiques et sociaux. Parmi les problèmes souvent cités par les chercheurs, le problème principal se distingue:
comment concilier le concept de multiplication des groupes de développement durable et de les utiliser comme un instrument pour
assurer la cohérence du développement durable en général.

le développement durable de l'Organisation est un processus constant de changement, l'utilisation des ressources, en ciblant les
investissements, le développement scientifique et technique, l'innovation, le développement du personnel et changement institutionnel
pour harmoniser les uns avec les autres et de réorienter l'organisation actuelle du potentiel futur pour
l'augmentation de la satisfaction et la réalisation des objectifs stratégiques. La stabilité économique est l'une des tâches les plus
importantes qui deviennent efficaces dans la gestion du développement durable et son intégration dans le système de gestion de
l'organisation existante.
Des organisations analyses défi du développement durable nécessité des études non fermée dans ce domaine couvrant
intense suffisante, les chercheurs ont principalement porté sur le problème des aspects financiers et économiques. Bien plus, ces
études sont nécessaires et doivent être développées.

120
Bien que le développement durable est une catégorie complexe, il doit tenir compte des activités de l'organisation globale aussi complète
que possible. De nombreuses questions sont restées en suspens: il n'y a pas de consensus sur les catégories comme « la durabilité de
l'organisation, « fonctionnement durable », les conditions et les modèles permettant aux organisations de prévoir le fonctionnement durable
et, plus encore, les progrès dans le développement durable sont analysés ne suffit pas.

Le but de cet article est d'examiner et de résumer les principes et méthodes pour la réalisation du
développement durable dans l'organisation et prévoir des possibilités de développement durable de pointe.

Les méthodes de recherche: logique, l'analyse systémique des études scientifiques, analyse de la situation en fonction de la méthode
comparative.
Valeur / originalité. Approche avancée du système distingue des méthodes et des principes conduit à réaliser des progrès
du développement durable dans la gestion de l'organisation contemporaine.

2. Développement durable

Quant au sens philosophique du concept, il convient de noter qu'il soulève la question de la transition vers
la gestion des relations humaines et de l'environnement et en même temps des relations humaines et des
communautés au niveau des États et régions ainsi que sur l'économie mondiale niveau. Le concept comprend
l'harmonie organique entre la vision du monde et les attitudes philosophiques que ce concept vise à donner une
réponse sur le plus proche avenir de l'homme et de la nature sur la planète et en même temps est d'un caractère
pratique, car en fonction de ses hypothèses théoriques , des recommandations pratiques sont destinées à orienter
la société mondiale et les gouvernements des Etats particuliers pour résoudre les questions d'actualité en matière
de protection de l'environnement et l'amélioration des conditions de la vie humaine sur la planète,

2009).
Le concept de développement durable suggère deux conclusions philosophiques:
1. la voie de l'être humain à l'avenir doit être mis en protégeant et en améliorant l'environnement
pour les générations actuelles et futures de toute l'humanité, et aussi par progressive

121
éradication de la grande et l'inégalité croissante des conditions de vie entre les régions, les pays et les nations.

2. La deuxième conclusion est liée à la conscience humaine, sa manifestation suprême,


à savoir la relation d'être et de la science, de la réorganisation d'être sur la base scientifique; en d'autres termes, la
gestion de la société au niveau mondial pour atteindre les objectifs définis par l'ONU Rio de Janeiro Conférence.

ont été annoncés Voici trois principaux objectifs du développement durable:


environnement - la protection de l'intégrité des écosystèmes tels que la capacité de charge de la biosphère, la diversité
biologique et l'environnement mondial;
économique - les enjeux de la croissance économique et de l'efficacité, l'inégalité économique; sociale - les conditions de vie, la
justice sociale, la protection de la diversité culturelle et le développement constitutionnel.

stabilité et de

croissance

ÉCONOMIQUE

valeur
Source des besoins de subsistance
d'impact
de base

Durabilité

Co-évolution

Égalité

ÉCONO MIQUE
Culture / valeurs équité entre ÉCOLOGIE
SOCIAL
les générations
Pollution des ressources
L'autonomisation de la
naturelles
gestion

Figure 1. Interrelation des facteurs économiques, sociaux et environnementaux

La source: adapté par les auteurs en référence à Robinson (2004)

Ces trois dimensions interact (sociale, économique, écologie) (Ebner & Baumgartner, 2006). Le volet économique comprend
les exigences en matière de croissance économique suffisante et stable telle comme le maintien de la stabilité financière, les taux
d'inflation faible et constante, la capacité d'investir et de l'innovation qui implique une répartition équitable des ressources naturelles
dans l'espace entre les régions et dans le temps entre le présent et l'avenir, qui exige d'harmoniser les activités économiques et la
productivité des écosystèmes et est basée sur le concept de revenu maximal qui peut être obtenu en conservant les réserves des actifs
nécessaires (capital) générant cet avantage pour les générations futures (Čiegis & Zeleniūtė, 2008). Voici comment le principe de la
répartition équitable entre les générations de mise en œuvre. Cette approche est largement répandue dans la littérature qui analyse
l'utilisation durable des ressources naturelles renouvelables comme cela est la théorie principale de l'efficacité économique optimale et
ajusté pour tenir compte de l'utilisation des ressources limitées. Cependant, ici nous faisons face aux complications de l'évaluation des
types de capital à conserver (par exemple, créés par des humains, le capital naturel et humain) et de leur convertibilité, ainsi que parmi
certains types d'actifs, y compris les ressources environnementales.

Le point de l'approche de développement durable de l'environnement est le maintien du capital naturel à un


niveau constant qui garantit les possibilités humaines sans relâche pour satisfaire les besoins futurs et aussi le
développement continu. Sur la base de l'approche soutenue par Allen et Holling (2008), la tâche initiale du
développement économique est de déterminer les limites des systèmes naturels sur diverses activités
économiques, donc un accent particulier est fait sur la préservation de la diversité biologique en assurant le naturel
l'équilibre, la flexibilité des écosystèmes au niveau mondial et la capacité d'adaptation à la biosphère de plus en
plus changeant. la diversité biologique plus large conduit à la stabilité de l'éco-système, à savoir accroître la
productivité et la résistance à des facteurs indésirables;

122
Il est à noter que le problème devient encore plus grave lorsque la diversité biologique est liée aux deux caractéristiques
suivantes: irréversibilité et non secureness. des moyens de Irréversibilité que, après la ressource naturelle est épuisé, il ne peut pas être
créé par l'homme. Dans le cas des espèces particulières devient due éteinte à la négligence des droits humains, il est très peu probable
qu'il puisse être recréée même en utilisant les technologies existantes ou de savoir-faire (Orr et al., 2005). Non secureness est lié au fait
que l'humanité ne dispose pas d'informations suffisantes et de la perception sur la signification réelle de l'environnement et de la valeur
future; celui-ci, il est lié au développement de l'humanité. Dans le marché moderne, dans la plupart des cas, les ressources naturelles ne
sont évaluées que les facteurs de production, alors que certains éléments environnementaux importants qui ne participent pas au
processus de production n'a pas de valeur qui lui est attribué. Suite à cette approche, la diminution des ressources naturelles ou le
potentiel n'implique pas de pertes économiques pour la société. De ce fait, il y a une menace que le marché lui-même ne sera pas en
mesure de réglementer ou d'empêcher de l'utilisation de toutes les ressources naturelles, car il ne va pas évaluer sa véritable importance
pour le développement de l'humanité ou même à la vie de maintenir celui-ci (Čiegis, 2004) .

Pour assurer la stabilité des écosystèmes, l'accent est mis sur l'importance de préserver la biodiversité en assurant l'équilibre
dans l'environnement, le climat stable, l'utilisation récurrente des nutriments, la protection des bassins fluviaux, l'élasticité des
écosystèmes au niveau mondial, capacité d'adaptation à l'évolution rapide de plus en plus dans la biosphère en maintenant la capacité
de conserver des possibilités futures. la biodiversité plus large apporte une plus grande stabilité aux écosystèmes. L'état de la
biodiversité est le meilleur rapport pour évaluer l'équilibre environnemental dans le développement de la société, pays ou région.

Le concept de durabilité sociale reflète la relation entre le développement et les normes sociales en vigueur, qui vise à
maintenir la stabilité des systèmes publics, y compris en conservant l'égalité entre les générations séparées et la diversité culturelle,
et aussi à réduire la possibilité de conflits autodestructrices. Les grands principes qui aident le développement actif de l'ensemble du
système - les dimensions sociales, économiques et environnementaux - sont la convergence avec la nature, l'approfondissement de
la compréhension des écosystèmes locaux, encourager la formation dans les organisations et les institutions publiques, la mis e en
œuvre cohérente du système socio-économique résistant et durable en tant que valeur (Kliučininkas, 2008).

Le rôle de l'aspect social revêt une importance particulière lors de l'évaluation du développement durable. conditions
physiques naturelles limitent les possibilités de la croissance économique, même dans les cas où la croissance pourrait être
souhaitable. D'autre part, les conditions socio-éthiques limitent l'opportunité de la croissance, même si la croissance est possible
que tout dépend de la conscience de soi publique, le traitement de l'environnement et des traditions historiques.

3. Approche systémique et le développement durable

Les travaux qui analysent les enjeux du développement durable emploient une approche systémique pour analyser une
structure complexe qui couvre les systèmes publics et de l'environnement, interrelation sociale, économique et environnementale.
Compte tenu de la direction cible, les rapports analysés sont divisés en trois catégories: les indicateurs de résultats, les indicateurs
d'entrée de l'état et des indicateurs de gestion. Les indicateurs de résultats caractérisent les activités humaines entrée, d es
processus et des caractéristiques qui effet du développement durable. Indicateurs de condition caractérisent l'état actuel des divers
aspects du développement durable. Les indicateurs de gestion sont les indicateurs de réponse qui permettent de faire un choix
politique ou d'une autre manière de réponse afin de changer l'état actuel (Bansal,

2005).
L'essence du développement durable est d'assurer des ratios élevés de condition sociale, économique et environnementale
dans un pays ou une région pendant une longue période de temps. Par exemple, Rainey (2010) note que « fondamentalement, il
est un nouveau type de développement de la société qui permet d'atteindre une condition économique stable dans un pays ou une
région en fixant l'objectif de développement, et en même temps, il faut créer hypothèses fiables pour le développement durabl e
dans la perspective à long terme. Le centre de gravité doit être transféré des niveaux ratios qualitatifs élevés et le développement, y
compris la production et de la consommation dans le présent, à conserver leur énorme

123
potentiel à l'avenir. La génération actuelle doit prendre soin des générations futures et d'assurer l'amélioration des conditions de
vie sociale, économique et environnemental. Réalisation du développement durable dans chaque pays est impossible sans la
réalisation du développement durable dans ses régions. Chacune des régions a beaucoup de caractéristiques spécifiques qui
conduisent à la nécessité de rechercher des approches régionales pour la transition vers le développement durable. Et aussi, le
développement durable dans une région est impossible sans le développement durable des entreprises et des organisations
existantes et d'exploitation dans la région.

Assurer le développement durable au sein d'une organisation se reflète dans la réalisation des objectifs du système (sociaux,
techniques, économiques et environnementaux) sur la base du respect conforme au principe de la responsabilité de la société. Dans
ce cas, le profit est pas un but ultime d'orienter l'activité de gestion. Il est l'un des objectifs économiques et a une fonction importante, à
savoir qu'elle est la mesure pour atteindre les objectifs de l'ensemble du système. Selon Ramirez (2012), Mike (2013) pour définir la
durabilité en termes de complexité, l'incertitude et le dynamisme avec et entre les organisations et leur environnement et comme décrit
par Espinosa et Porter (2011) en tant que dynamique, modèle flexible mettant l'accent sur les processus entre tous les les structures
du système d'organisation.

Pour définir les critères du développement durable de l'organisation, nous devons aussi analyser les rapports tels que la
réalisation d'une croissance économique stable de l'activité principale de l'organisation, générer des profits et le développement
économique suffisant pour le financement et la croissance stable de l'entreprise dans la dynamique. Et aussi, la croissance
économique n'est pas une simple augmentation des principaux ratios d'exploitation de l'organisation. couvertures de croissance
économique et consolide tout le pays, élimine la méfiance entre les représentants des différents niveaux de l'économie, stimule la
transformation de la société, des résidents et des structures d'entreprise dans un système unanime. la viabilité organisationnelle
intègre la permanence ainsi que la performance et l'examen des aspects sociaux, environnementaux et économiques (Mike, 2013).

Comme la plupart des termes, le développement durable a un certain nombre de définitions, mais le plus souvent cité est
celui, « S e développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des
générations futures à satisfaire leurs propres besoins »(Institut international du développement durable, 2012). La définition
ci-dessus contient deux concepts clés en son sein:

le concept de « besoins », en particulier les besoins essentiels des pauvres du monde, dont la priorité absolue
doit être donnée; et
l'idée des limitations imposées par l'état de la technologie et de l'organisation sociale sur la capacité de l'environnement à
répondre aux besoins actuels et futurs.
Toutes les définitions et les explications du développement durable donnent à penser que le monde devrait être considéré comme un
système, à savoir une unité qui couvre et se joint à la fois l'espace et le temps. Par exemple, quand on voit le monde comme une seule unité nous
nous rendons compte que la pollution de l'air en provenance de l'Amérique du Nord et les pesticides pulvérisés sur les champs en Argentine
peuvent nuire aux poissons près des côtes de l'Australie. Quand le monde est considéré comme une unité, nous nous rendons compte avec le
temps que les solutions agricoles adoptées par nos ancêtres ont eu un impact sur l'agriculture actuelle et la politique économique que nous
adhérons aujourd'hui seront pris en compte à l'avenir. Nous devons réaliser que la qualité de vie est également un système. Il se sent très bien
d'être en bonne santé physique, mais si nous sommes pauvres et ont pas la possibilité de demander à l'éducation? Il est bon d'avoir constant et
revenu garanti, mais si la pollution de l'air est très élevé dans notre quartier résidentiel? Il est très bon d'avoir la liberté de religion et d'expression,
mais si nous ne sommes pas en mesure de fournir pour notre famille?

La durabilité peut être basée sur la contribution de chacun d'entre nous dans la création d'un monde (dans le respect
économique, environnemental et social) où nous voulons tous vivre et qui reste pour nos enfants et petits-enfants. Cependant,
cela signifie que nous devons réaliser les interrelations visibles et invisibles entre nos solutions quotidiennes et les effets qui ont
compliqué l'équilibre entre les systèmes sociaux, économiques et environnementaux (Alzamil, 2010).

124
4. Assurer le développement durable dans l'organisation

Le développement durable de l'organisation est un processus constant de changement, lorsque l'utilisation des ressources, en
ciblant les investissements, le développement scientifique et technique, l'innovation, le développement du personnel et des changements
institutionnels sont conformes à l'autre et en courant continu pour potentiel futur de l'organisation augmente, il est la satisfaction et la
réalisation des objectifs stratégiques. Dans la stabilité économique, une gestion efficace du développement durable et son intégration dans
le système de gestion d'une organisation qui fonctionne devenir l'une des tâches les plus importantes.

généralisation internationale et de l'expérience nationale dans ce domaine est devenu les principes et les méthodes
d'assurer le développement durable de l'organisation. Normes de exist de développement durable dans les différents pays:
Grande-Bretagne, le Canada, la France, les Etats-Unis et d'autres (tableau 1). L'adoption de normes internationales reconnues a
été décrit comme ayant un potentiel de contribuer à la recherche de la durabilité des entreprises (Kolk & Perego, 2010; Rasche,
2009, Yin et Schmeidler, 2009).

Tableau 1. Les normes fondamentales du développement durable dans les différents pays du monde

Pays / organisation
Les principales normes dans le domaine de la continuité des activités
normes
Grande Bretagne BS 8900: 2006 Lignes directrices pour la gestion du développement durable BS 8901: 2009 Système de gestion
des événements durable - Spécifications et lignes directrices pour une utilisation

BS 8902: 2009 Secteur de l'approvisionnement responsable des systèmes de certification pour les produits de
construction. spécification

Canada CAN / CSA-Z809-02 Aménagement forestier durable: exigences et lignes directrices

CSA PLUS 1133: Lignes directrices 2003 pour les systèmes de gestion durable des forêts - Principes
généraux et procédures de vérification pour la vérification d'audit durable des systèmes de gestion des
forêts
CSA PLUS 1134: 2003 Lignes directrices pour les systèmes de gestion durable des forêts - Critères de
qualification pour les systèmes d'aménagement forestier durable Commissaires aux comptes

CSA PLUS 1136: 2005 Introduction à la norme CAN / CSA-Z809-02, la gestion durable des forêts:
exigences et lignes directrices
Japon JIS / TR Q 0005: 2005 système de gestion de la qualité. Recommandations pour le développement
durable
France SD 21000: 2005 Développement durable sociale des entreprises

Responsabilité Guide pour la prise en compte des enjeux du développement durable

ISO (Organisation projet ISO 20121 de la norme. la gestion des événements écoresponsables
internationale de
normalisation)

Normes sur les pratiques de gestion, telles que ISO 14001, sont axées sur la mise en œuvre des systèmes de
contrôle, but central est de gérer la responsabilité environnementale et sociale de l'organisation (Jiang et Bansal, 2003, ISO
2008).
Lorsque les objectifs sont définis dans l'environnement économique, social et naturel, ainsi que dans d'autres domaines qui mettent
l'accent sur la mise en œuvre du développement durable, l'organisation peut y parvenir en mettant en place progressivement une culture du
développement durable (voir la figure 2).

125
CULTURE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Pla Do Plan
Ec ECOLOGIE
Che 1234

BS 89000 gestion du développement


Che Vérifiez action
SOCIAL Pla Do Plan durable

Che 1234

ISO 14000 Gestion écologique


Pla Do Plan
Che Vérifiez action

ÉCONOMIQUE Che 1234

Che Vérifiez action


ISO 26000 Responsabilité
Pla Do Plan
sociale

Che 1234
ISO 9000 et 10000, BS 25999,
OHSAS1800, ISO 27000, ISO 22000
Che Vérifiez action

Figure 2. Déploiement de la culture du développement durable


La source: mis au point par les auteurs

Selon WE Deming modèle de cycle, de présenter le niveau de qualité approprié, il est nécessaire de répéter
constamment les étapes suivantes:
Plan: ce qu'il faut faire, quand il doit être fait, qui doit le faire, et qui soutient .
Faire: réalisation des travaux prévus ;
Vérifier: déterminer si l'exécution des travaux est réalisée par le résultat attendu ;
Acte: faire la correction des plans, l'évaluation des informations obtenues lors de la phase d'inspection .

Afin de développer des organisations durables dans les économies de services, les personnes dont les connaissances et les
compétences fournissent doivent être engagés les services directs dans le développement de la culture de l'organisation (Mike, 2013). Les
organisations ont des réactions différentes au défi du développement durable. Certains d'entre eux ignorent les questions de développement
durable: les organisations autres agissent seulement dans le domaine théorétique pas leur pratique commerciale et il existe des organisations
qui tentent d'intégrer les aspects de développement durable dans leurs stratégies et pratiques commerciales.

Mike (2013), Stoughton & Ludema (2012), Harris & Crane (2012) offert une discussion sur la culture de l'organisation qui la mise
en œuvre de la philosophie du développement durable en faisant valoir les mêmes points sur les organisations, la culture et la conception
durable en utilisant des mots différents.
Les principales indications caractérisant le développement durable de l'organisation sont les suivants:
meilleure technologie de cette période de temps est utilisé pour assurer minimiser des activités industrielles et économiques néfastes
sur l'environnement naturel;
Le niveau d'assurance de la protection sociale du personnel, ce qui est inférieur à la moyenne du niveau de l'industrie;

équilibre optimal entre l'utilisation de l'organisation et la mise en accumulation de ressources; Le respect de toutes
les obligations, assumées par l'organisation.
Efficace et la culture de l'organisation appropriée du développement durable peuvent satisfaire les besoins de la société
moderne, au même moment en donnant l'occasion pour la génération future pour satisfaire leurs besoins.

5. Discussion

Résumant on peut dire que le concept de développement durable repose sur la pensée systémique. Le
développement durable se concentre sur l'amélioration de la qualité de vie à tous

126
habitants de la Terre sans entraîner une consommation trop élevée des ressources naturelles renouvelables avec des capacités limitées. Il est
également suggéré que nous devrions réaliser que l'inactivité aura des résultats, il est donc nécessaire de chercher des moyens novateurs pour
changer les structures (initiales) établies et à l'impact des comportements individuels de chaque personne. Le développement durable stipule que
nous devons prendre des mesures, le changement de comportement et de la politique, et l'appliquer à tous les niveaux d'individu à l'international.

la participation des organisations dans le développement durable implique la reconnaissance de la nécessité d'engager un
changement transformationnel. Il exige également que les compétences requises pour faciliter et participer aux processus de collaboration
avec de nombreux acteurs, internes et externes à l'organisation, qui ont un intérêt pour les aspects économiques, environnementaux et
sociaux des produits de l'organisation, les services et technologies. Ces processus sont conçus pour Envision systèmes d'organisation plus
durable, afin d'identifier la base de l'action et du changement en faveur du développement durable dans l'organisation.

Dans l'article il y avait exprimé les idées principales que la mise en œuvre du développement durable dans les organisations
pourraient être améliorées par des méthodes telles que les normes ISO et en particulier le déploiement et l'amélioration de la culture du
développement durable. Une gestion efficace du développement durable et son intégration de la culture dans le système de culture
d'organisation et de gestion existants pourrait conduire à la pérennité de l'organisation.

127