Vous êtes sur la page 1sur 165

Tayeb SERRADJ

Professeur des universités 
Doyen Honoraire
Consultant formateur en Génie Minier 

Master 2 Exploitation des Mines

Projet Minier à Ciel Ouvert
Projet Minier à Ciel Ouvert
Chapitre 1
La planification de projet de mine 
à ciel ouvert
à ciel ouvert 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    1
La planification 
de projet de mine à ciel ouvert 
Chapitre 1
Chapitre 1

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    2
A Classification
A.  Classification minérale               
minérale
Phases de développement des carrières

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    3
1. INTRODUCTION

Que doit‐on comprendre par minerai?

Une des premières choses discutées dans un 
cours d'introduction aux mines et que l’étudiant 
d'i d i i l’é di
doit retenir la définition de «minerai». Une des 
définitions les plus courantes (USBM, 1967) est 
donnée ci‐dessous:

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    4
Minerai: Un minéral métallifère, ou un 
agrégat de minéraux métallifères plus ou
agrégat de minéraux métallifères, plus ou 
moins mélangé avec la gangue qui, du point 
de vue du mineur, peut être extrait avec 
profit ou du point de vue du traiteur peut
profit ou, du point de vue du traiteur peut 
être traité avec bénéfice.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    5
Cette définition standard est conforme à la 
coutume de diviser les dépôts minéraux en 
deux groupes: métallique et non métallique.
deux groupes: métallique  et non métallique. 
Au fil des années, l'utilisation du mot 
«minerai» a été élargie pour inclure aussi les 
i i été él i i l il
non métalliques. La définition du minerai 
q
suggéré par Banfield (1972) semble être plus 
conforme à l'usage
conforme à l usage général actuel.
général actuel

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    6
Minerai: Un agrégat naturel d'un ou 
plusieurs minéraux solides qui peuvent être 
exploités ou à partir d’un
exploités, ou à partir d un ou plusieurs 
ou plusieurs
produits minéraux qui peuvent être extraits, 
avec un bénéfice.
bé éfi

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    7
Pour notre cours, la définition plus 
Pour notre cours la définition plus
simplifiée sera utilisée:
Minerai: Une agrégation naturelle d'un ou 
plusieurs minéraux solides qui peuvent être
plusieurs minéraux solides qui peuvent être 
exploités, traités et vendus avec un 
bé éfi
bénéfice.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    8
Le concept clé est "extraction conduisant à 
un bénéfice". Pour les ingénieurs, les 
bénéfices peuvent être exprimés sous
bénéfices peuvent être exprimés sous 
forme d'équation simple

Bénéfices = Revenus – Coûts

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    9
La partie des recettes de l
La partie des recettes de l'équation
équation peut être écrite 
peut être écrite
comme:
Revenus (Le chiffre d'affaires) = Matériau vendu 
(unités) x Prix / unité 
Les coûts peuvent être exprimés de façon similaire 
comme suit:
comme suit:
Coûts = Matériau vendu (unités) x Coût / unité 
En combinant ces équations on obtient
En combinant ces équations on obtient
Bénéfices = matériau vendu (unités) x (Prix / unité ‐ Coût / unité)

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    10
Comme cela a été le cas depuis le début des 
commerçants phéniciens les minéraux 
commerçants phéniciens,  les minéraux
utilisés par l'homme moderne proviennent 
d i
de gisements dispersés dans le monde 
di é d l d
entier. Le prix reçu est de plus en plus réglé 
p ç p p g
par l'offre et la demande mondiales.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    11
Pour les matériaux de construction et en 
particulier le calcaire pour ciment et les
particulier le calcaire pour ciment et les 
granulats extraits à partir de carrières, le 
marché est local. En effet les produits de 
carrières sont à faible valeur et ne
carrières sont à faible valeur et ne 
supportent pas de grandes distances de 
transport. Ainsi, l’offre et la demande 
jouent un grand rôle dans les revenus
jouent un grand rôle dans les revenus.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    12
Ainsi, la composante des prix dans 
Ainsi la composante des prix dans
l'équation est largement déterminée par les 
autres. L'ingénieur des mines peut faire 
quelque chose au niveau des coûts unitaires
quelque chose au niveau des coûts unitaires. 
Bien que le développement de nouvelles 
technologies dans nos mines est une 
h l i d i
réponse. La nouvelle technologie se propage 
p g p p g
facilement et rapidement dans le monde et 
bi tôt t t l
bientôt toutes les opérations ont la 
é ti tl
«nouvelle» technologie.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    13
Par conséquent, pour rester rentable sur le 
P é t t t bl l
long terme, l'ingénieur des mines doit 
g g
continuellement examiner et évaluer de 
façons plus intelligentes et mieux le site
façons plus intelligentes et mieux le site 
spécifique pour réduire les coûts lors de 
l'opération (exploitation). Cela se fait grâce à 
une meilleure compréhension du gisement
une meilleure compréhension du gisement 
lui‐même et les outils / techniques employés 
ou aptes au travail dans le processus 
d extraction.
d'extraction.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    14
La maîtrise des coûts / réduction à travers 
La maîtrise des coûts / réduction à travers
l’efficacité, les pratiques minières sécuritaires 
et adaptées pour l'environnement est une 
affaire sérieuse aujourd'hui
affaire sérieuse aujourd hui et sera encore 
et sera encore
plus importante à l'avenir avec des 
profondeurs minières croissantes et des 
réglementations toujours plus strictes.
réglementations toujours plus strictes.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    15
Un échec à suivre se traduit tout simplement par 
U éc ec à su e se t adu t tout s p e e t pa
l'équation du profit

Bénéfices < 0

Cela est défavorable pour toutes les parties 
concernées (les employés, l'entreprise et le
p y)
pays). Pour l'ingénieur des mines (praticien) dans  
g (p )
le cadre de ce cours, la signification du minerai est

Minerai ≡ Bénéfice ≡ Emploi

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    16
L'utilisation du symbole d'équivalence 
mathématique dit simplement que «minerai» est 
équivalent à «bénéfice» qui est équivalent à
équivalent à «bénéfice» qui est équivalent à 
«emploi». D'où une signification importante de 
«minerai» pour nous dans l’industrie
«minerai» pour nous dans l industrie minérale qui 
minérale qui
est l'emploi. Probablement cette définition simple 
et pratique est plus facile à retenir que celles 
offertes plus haut. Ce chapitre et les chapitres  qui 
suivront sont destinés à fournir à l'ingénieur les 
outils pour être plus performant dans un monde de
outils pour être plus performant dans un monde de 
plus en plus concurrentiel.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    17
Quelques définitions importantes
Quelques définitions importantes

L'exploration, le développement et les 
L' l i l dé l l
p g p
étapes d'un gisement minéral de production 
(Banfield & Harvard, 1975) sont définis 
comme:

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    18
Prospection/Exploration: La recherche d'un 
p / p
gisement minéral et les investigations suivantes de 
tout dépôt trouvé jusqu'àà ce qu
tout dépôt trouvé jusqu ce qu'un
un corps de 
corps de
minerai, s’il existe, soit établi.
Dé l
Développement: Le travail effectué sur un 
t L t il ff t é
gisement minéral, après que l’exploration ait révélé 
du minerai en quantité et qualité suffisantes pour 
j
justifier l'extraction, afin de rendre le minerai 
,
disponible pour exploitation minière.
Production: L'extraction
Production: L extraction de minerais et, au besoin, 
de minerais et au besoin
le traitement ultérieur en produits prêts pour la 
commercialisation.
commercialisation
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    19
Il est essentiel que les différents termes 
utilisés pour décrire la nature, la taille et la 
teneur du dépôt soit très soigneusement
teneur du dépôt soit très soigneusement 
sélectionné et utilisé dans les limites du 
bi
bien reconnu et définitions acceptées.
t défi iti té

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    20
Au fil des ans un certain nombre de 
tentatives ont été faites pour fournir un 
ensemble de définitions universellement
ensemble de définitions universellement 
acceptées pour les termes les plus 
i
importants. Ces définitions ont quelque peu 
t t C défi iti t l
évoluées et la technologie utilisée pour 
g p
étudier et évaluer les gisements a quelque 
peu changée
peu changée.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    21
Le 24 Février, 1991, le rapport intitulé 
«Un guide pour les rapports d'information 
d’Exploration
d Exploration, des Ressources et Réserves» , 
des Ressources et Réserves»
adopté actuellement dans la loi minière 
algérienne, préparé à l’origine par le Groupe 
de travail n ° 79 
de travail  n  79 ‐ «Définition de réserves de 
«Définition de réserves de
minerai» de la Société des mines métallurgie 
et exploration (SME, USA), a été remis au 
conseil d'administration
conseil d administration de SME (SME, 1991). 
de SME (SME, 1991).
Ce rapport a été publié par la suite pour 
di
discussion.
i
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    22
Les définitions présentées sont liées 
étroitement à la relation séquentielle entre
étroitement à la relation séquentielle entre 
l'information d’exploration, des ressources 
et des réserves indiquées à la figure 1.1.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    23
Figure 1.1. La 
relation entre 
les 
les
informations 
d exploration, 
d'exploration,
ressources et 
réserves 
(SME,1991).

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    24
Induite ou présumée

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    25
Laquelle est une ressource et 
Laquelle est une ressource et
laquelle est une réserve?
q

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    26
Figure 3: Ressource mesurée 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    27
Figure 4:
Réserve dans
une mine à ciel
ouvert

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    28
La première image est une ressource mesurée car le 
La première image est une ressource mesurée car le
contour du gisement a été déterminé par l’estimation 
des dimensions (analyses) dans les trous de mine La
des dimensions (analyses) dans les trous de mine. La 
seconde est une conception d’une mine à ciel ouvert. Si 
la conception est réalisable alors au moins quelques uns
la conception est réalisable, alors au moins quelques uns 
des facteurs de modifications ont été pris en 
considération et le gisement est une réserve C'est
considération et le gisement est une réserve. C est sans 
sans
doute une réserve probable puisqu’il peut ne pas y avoir 
assez de données de trou de forage pour prouver que le
assez de données de trou de forage pour prouver que le 
gisement est comme montré sur l’image. Une étude de 
faisabilité bancable devrait montrer les réserves au
faisabilité bancable devrait montrer les réserves au 
moyen de forage plus profond sur une grille plus fine 
(("forage
forage intercalaire
intercalaire")). 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    29
La transition des réserves probables à des réserves 
prouvées dépend de l’information géologique obtenue 
des trous de forages. 

Estimation des ressources minérales 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    30
** Cartographie et échantillonnage du 
Cartographie et échantillonnage du
g
gisement (par exemple, trous de 
(p p
forage) 
*T h i
* Technique appropriée d’évaluation 
ié d’é l ti
* Interprétation géologique faite par la 
Interprétation géologique faite par la
QP ‘Personne Qualifiée, qui:
‐ réalise l’estimation
‐ décide si la ressource est présumée, 
décide si la ressource est présumée
indiquée ou mesurée 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    31
La figure 6 montre une distribution typique en teneur de 
La figure 6 montre une distribution typique en teneur de
trous de forage, communs à la plupart des gisements: un 
grand nombre d’échantillons
grand nombre d échantillons de matériau en teneur 
de matériau en teneur
faible et un nombre réduit d’échantillon de matériau en 
teneur plus élevée. L’endroit
teneur plus élevée. L endroit du sommet dépend du type 
du sommet dépend du type
de gisement. L’or largement disséminé, le cuivre 
po p y e ou a
porphyre ou la minéralisation plus massive, exposent la 
é a sat o p us ass e, e pose t a
même distribution de base mais la largeur et les valeurs 
moyennes varient beaucoup. Toutes les techniques 
y p q
d’estimation de ressources utilisent de telles données. 
Un signe que des échantillons ont été prélevés en 
g q p
quantité suffisante est que la valeur moyenne de la 
teneur se stabilise
teneur se stabilise.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    32
Figure 6: Distribution des 
teneurs typique du trou de 
forage

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    33
Figure 8: Projet de Minto, coupe transversale N‐S géologique 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    34
L’estimation de ressource est classifiée de 
L’ ti ti d t l ifié d
présumée, indiquée et mesurée. La 
ressource mesurée est la zone où la plupart 
des données de trou de forage sont
des données de trou de forage sont 
disponibles tandis que les ressources 
présumées et indiquées sont dans la zone 
avec moins de trous de forage La figure 9
avec moins de trous de forage. La figure 9 
(projet Minto), montre comment la forme 
de la ressource est dictée par la coupe 
géologique transversale.
géologique transversale. 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    35
L’étendue et l’orientation des ressources 
présumées et indiquées sont suggérés par la 
coupe transversale géologique montrée dans la
coupe transversale géologique montrée dans la 
diapositive précédente laquelle montre une 
orientation nord‐sud de la minéralisation. Ainsi, 
i t ti d dd l i é li ti Ai i
par exemple, les ressources présumées et 
indiquées entouré par la ligne rouge en pointillé 
q , q y
est orienté comme indiqué, bien qu’il y a 
seulement un trou de forage au centre de la 
ressource indiquée Notez qu’aucune
ressource indiquée. Notez qu aucune continuité 
continuité
n’est supposée entre ces ressources et les autres 
ressources à l’est
ressources à l’est. 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    36
Figure 9: Projet de Minto – évaluation de ressource 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    37
Distribution Teneur‐Tonnage... essentiellement une réaffirmation de la courbe de distribution en teneur 
montrée sur une diapositive précédente sauf que les échantillons ont été interprétés pour donner des 
estimations de volumes ou de masses de matériau minéralisé. 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    38
Facteurs économique, minier, métallurgique, 
marketing, environnementale, sociale et 
gouvernementale qui peuvent causer au
gouvernementale qui peuvent causer au 
matériau de se déplacer entre ressources et 
réserves.
Inferred : Présumées (Induites)
: Présumées (Induites)
Indicated : Indiquées
Measured d : Mesurées
é

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    39
Avec une augmentation des connaissances 
géologiques, les informations d'exploration 
peuvent devenir suffisantes pour calculer une
peuvent devenir suffisantes pour calculer une 
ressource. Lorsque l'information économique 
augmente, il peut être possible de convertir 
une partie de la ressource en une réserve
une partie de la ressource en une réserve. 
Les doubles flèches entre les réserves et les 
ressources de la figure 1.1 indiquent que les 
changements dus à un certain nombre de
changements dus à un certain nombre de 
facteurs peuvent causer un passage d'une 
catégorie à l'autre.
té i à l' t
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    40
Définitions
Défi iti
Informations d'exploration. 

L'information qui résulte des activités visant à 
q
localiser des gisements économiques et d'établir la 
taille la composition la forme et la qualité de ces
taille, la composition, la forme et la qualité de ces 
dépôts. Les méthodes d'exploration comprennent 
des le és géologiq es géochimiq es et
des levés géologiques, géochimiques, et 
géophysiques, des trous de forage, puits d'essai et 
la surface des ouvertures souterraines.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    41
Ressource.
U
Une concentration de matière solide d'origine 
t ti d tiè lid d' i i
naturelle, liquide ou gazeuse, dans ou sur la surface 
de la terre dont la forme et la quantité que 
q p
l'extraction économique d'une matière première 
marchande de la concentration est actuellement 
ou potentiellement réalisable
ou potentiellement réalisable.
Lieu, teneur, qualité et quantité sont connus ou 
estimés à partir des pre es géologiq es
estimés à partir des preuves géologiques 
spécifiques. Pour tenir compte de divers degrés de 
certitude géologique, les ressources peuvent être 
q p
subdivisées en mesurées, indiquées et présumées 
(inférées).
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    42
‐ Mesurée. La quantité est calculée à partir 
M é L tité t l lé à ti
des affleurements, des tranchées, chantiers 
de travail ou des trous de forage; La teneur 
et/ou la qualité sont calculées à partir du
et/ou la qualité sont calculées à partir du 
résultat de l'échantillonnage détaillé. Les sites 
d'inspection, d'échantillonnage et de mesure 
sont espacés si étroitement et le caractère
sont espacés si étroitement et le caractère 
géologique est si bien défini que la taille, la 
forme, la profondeur et le contenu minéral de 
la ressource sont bien établis.
la ressource sont bien établis.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    43
‐ Indiquée.
I di é
Quantité et teneur et / ou qualité sont calculés à 
partir des informations similaires à celles utilisées 
p
pour les ressources mesurées, mais les sites 
,
d'inspection, l'échantillonnage et les mesures sont 
plus espacés ou sont espacés moins bien Le degré
plus espacés ou sont espacés moins bien. Le degré 
d'assurance, bien que inférieur à celui des 
resso rces mes rées est s ffisamment éle ée
ressources mesurées, est suffisamment élevée 
pour assumer la continuité géologique entre les 
points d'observation.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    44
‐ Présumée.
Présumée
Les estimations sont fondées sur des preuves 
géologiques et assumées la continuité dans 
laquelle il y a moins de confiance que pour les 
ressources mesurées et / ou indiquées. Les 
ressources inférées peuvent ou peuvent ne pas
ressources inférées peuvent ou peuvent ne pas 
être pris en charge par des échantillons ou des 
mesures mais la conclusion doit être soutenue par
mesures, mais la conclusion doit être soutenue par 
des données géo‐scientifiques raisonnables 
( é l
(géologiques, géochimiques, géophysiques, ou 
é h é h
autres).
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    45
Réserve.
U
Une réserve est la partie de la ressource qui répond 
é tl ti d l i é d
aux critères minimum physiques et chimiques en 
rapport avec les pratiques d'exploitation minière et de 
l d' l è d
production spécifiques, y compris ceux pour la teneur, 
la qualité, l'épaisseur et la profondeur; et peut être 
raisonnablement supposé être économiquement et 
légalement extraite ou produite au moment de la 
détermination. La faisabilité de l'exploitation spécifiée 
p p
et les pratiques de production doivent avoir été 
démontré ou raisonnablement assumé sur la base de
démontré ou raisonnablement assumé sur la base de 
tests et mesures.  Les réserves à long terme ne doivent 
pas signifier que les installations d'extraction
pas signifier que les installations d extraction sont en 
sont en
place et opérationnel.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    46
Le terme économique implique que 
l'extraction rentable ou la production sous 
des hypothèses d'investissement
des hypothèses d investissement définies a 
définies a
été établi ou analytiquement démontrée. Les 
h
hypothèses doivent être raisonnables y 
hè d i ê i bl
compris les hypothèses concernant les prix et 
p yp p
les coûts qui prévaudront au cours de la vie 
d
du projet.
j t

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    47
Le terme «légalement» ne signifie pas que tous les 
permis nécessaires à l'exploitation
permis nécessaires à l exploitation minière et de 
minière et de
traitement ont été obtenus ou que d'autres 
questions juridiques ont été complètement
questions juridiques ont été complètement 
résolues. Cependant, pour qu’une réserve puisse 
exister, il ne devrait pas y avoir de grandes 
incertitudes concernant l'émission de ces permis 
ou la résolution des problèmes juridiques.
Les réserves se rapportent aux ressources comme
Les réserves se rapportent aux ressources comme 
suit:

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    48
‐ Réserves prouvées. La partie d'une 
ressource mesurée qui remplit les conditions 
d’être
d être classée comme une réserve.
classée comme une réserve

‐ Réserves probables. La partie d'une des 
ressources indiquées qui satisfait aux
ressources indiquées qui satisfait aux 
conditions d'être classée comme une réserve.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    49
IlIl convient de préciser que l
convient de préciser que l'estimation
estimation des 
des
réserves est du matériau in‐situ ou des 
matières valorisables. Toute estimation in‐
situ devrait être qualifiée pour montrer les
situ devrait être qualifiée pour montrer les 
pertes anticipées résultant de méthodes 
d' t ti
d'extraction et de valorisation ou de 
td l i ti d
p p
préparation.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    50
Terminologie liée au rapport des 
Terminologie liée au rapport des
informations d'exploration 

Les termes suivants doivent être utilisés 
Les termes suivants doivent être utilisés
pour les rapports des informations 
d' l
d'exploration, des ressources et des 
i d d
réserves:

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    51
1. Informations d’exploration. Des termes tels que 
«dépôt» ou «minéralisation» sont appropriés pour
«dépôt» ou «minéralisation» sont appropriés pour 
rendre compte des informations d'exploration. Des 
t
termes tels que «minerai», «réserve», et autres 
t l i i é t t
termes qui impliquent que l'extraction économique 
ou la production a été démontrée, ne devraient pas 
être utilisés.

2. Ressources. Une ressource peut être subdivisée 
2 Ressources Une ressource peut être subdivisée
en trois catégories:
(A) R
(A) Ressources mesurées;
é
(B) Ressources indiquées;
(C) Ressources présumées (infered, induites).
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    52
Le terme «ressource» est recommandé à la place 
Le terme «ressource» est recommandé à la place
de « ressource identifiée, ressource in situ ». 
«Ressource
R » telle que identifiée ici  comprend 
ll id ifié i i d
'Resource identifiée' mais exclut « ressources non 
découvertes » de l’US Bureau of Mines (USBM) et 
US Geological
US Geological Survey
Survey (USGS) du système de 
(USGS) du système de
classification.  La classification "des ressources non 
découvertes» est utilisée par les organismes de
découvertes» est utilisée par les organismes de 
planification publics et ne convient pas pour une 
utilisation dans des entreprises commerciales.
tili ti d d t i i l

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    53
3. Réserve. Une réserve peut être subdivisée 
3 Réserve Une réserve peut être subdivisée
en deux catégories:
(A) les réserves probables;
(B) les réserves prouvées
(B) les réserves prouvées.
Le terme «réserve» est recommandé pour 
les termes « réserve de minerai », « réserve 
exploitable » ou 
exploitable  ou «réserve
réserve récupérable
récupérable »..

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    54
Les termes « réserves mesurables»,  « réserve 
,
indiquée », généralement équivalent à «réserve 
prouvée » et
» et « réserve probable
réserve probable », 
»
respectivement, ne font pas partie de ce système 
d l ifi ti
de classification et ne doit pas être utilisé. Les 
t d it êt tili é L
termes 'mesurée,' 'indiquée' et ‘présumée' 
qualifient les ressources et reflètent uniquement 
g gq
les différences de confiance géologique. Les termes 
«prouvée» et «probable» qualifient réserves et 
reflètent un niveau élevé de confiance économique
reflètent un niveau élevé de confiance économique 
ainsi que des différences dans la confiance 
géologique.
géologique
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    55
Les termes « réserves possibles » et« réserves 
p
présumées » ne font pas partie de cette 
p p
classification. Le matériau décrit par ces termes n'a 
pas le degré requis d'assurance
pas le degré requis d assurance d d'être
être rapporté 
rapporté
comme une réserve.
L t
Le terme «minerai» doit être utilisé que pour le 
i i d it êt tili é l
matériau qui remplit les conditions pour être une 
réserve. Il est recommandé que les réserves 
p
prouvées et probables doivent être déclarées 
p
séparément. Où le terme Réserve est utilisé sans 
les modificateurs prouvées ou probables il est
les modificateurs prouvées ou probables, il est 
considéré comme le total des réserves prouvées et 
probables.
probables
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    56
Selon la loi minière algérienne de 2014
Décret exécutif n°05‐252 du 19 juillet 2005 fixant 
les modalités d'établissement
les modalités d établissement de l
de l'inventaire
inventaire 
minéral et le mode de présentation du bilan annuel 
des ressources minérales et des réserves minières
des ressources minérales et des réserves minières.
Article 1er. — En application des dispositions de la 
loi n° 01‐10 du 3 juillet 2001 portant loi minière, 
notamment son article 33, le présent décret a pour 
objet de fixer les modalités d'établissement de 
ll'inventaire
inventaire minéral et le mode de présentation du 
minéral et le mode de présentation du
bilan annuel des ressources minérales et des 
réserves minières
réserves minières.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    57
DE L'INVENTAIRE MINERAL

Art. 2. — Le patrimoine minéral du pays est 
p p y
constitué par les éléments suivants dûment 
reconnus décrits et géo‐référenciés il s’agit
reconnus, décrits et géo‐référenciés, il s agit des :
des :
— gisements de substances minérales 
é
énergétiques solides, de substances minérales 
éti lid d bt i é l
métalliques et de substances minérales non 
métalliques.  
— gîtes de ces substances minérales,
g ,
— indices de ces substances minérales.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    58
Art. 3. —
A t 3 L'i
L'inventaire minéral, partie 
t i i é l ti
intégrante de l’infrastructure géologique, 
g g gq
consiste en l’enregistrement descriptif et 
estimatif des éléments constituant le
estimatif des éléments constituant le 
patrimoine minéral tel que défini à l'article 6 
de la loi minière susvisée.
Sont également objet de cet inventaire et
Sont également objet de cet inventaire, et 
dans les mêmes conditions, les anomalies 
géochimiques et géophysiques y afférentes.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    59
Art. 4. — L'enregistrement des éléments 
constitutifs du patrimoine minéral et des 
i if d i i i é l d
anomalies géophysiques et géochimiques visés aux 
articles 2 et 3 ci‐dessus est effectué notamment à 
p
partir des données et renseignements issus :
g
— des résultats des travaux d'infrastructure 
géologique réalisés par le service géologique
géologique réalisés par le service géologique 
national,
— de renseignements et documents remis dans le 
d i t td t i d l
cadre du dépôt légal de l’information géologique,
— des données issues des rapports remis par les 
opérateurs miniers à l’agence nationale de la 
p g
géologie et du contrôle minier.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    60
Art. 5. —
A t 5 L
La mise en place et la gestion de la base 
i l tl ti d l b
des données relatives à l'inventaire minéral sont 
assurées par l'agence nationale de la géologie et du 
p
contrôle minier selon une procédure interne à 
cette agence.

Art. 6. — Les données de l'inventaire minéral sont 
mises à la disposition d p blic dans les conditions
mises à la disposition du public dans les conditions
prévues par l'agence nationale de la géologie et du 
contrôle minier, et conformément à la 
g
règlementation.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    61
DE LA CLASSIFICATION  DES RESSOURCES 
DE LA CLASSIFICATION DES RESSOURCES
MINERALES ET RESERVES MINIERES
ET DE LEUR BILAN 

Art. 7. — L’élaboration de bilans relatifs aux 
ressources minérales et réserves minières du pays
ressources minérales et réserves minières du pays 
nécessite la mise en application d’une classification 
de ce potentiel se référant à des critères objectifs
de ce potentiel se référant à des critères objectifs, 
comparables et fiables, sur la base des procédures 
de recherche et d’évaluation appliquées dans la 
p q
pratique et de leurs résultats.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    62
Art. 8. 
Art 8 — Conformément à l
Conformément à l'article
article 13 de la loi minière 
13 de la loi minière
susvisée, la recherche minière est subdivisée en deux 
étapes : prospection et exploration
étapes : prospection et exploration.
La progression au cours de l'étape d'exploration 
minière se fait à travers trois phases successives, telles 
i iè f it à t t i h i t ll
que définies à l’annexe I du présent décret, 

déterminées par le niveau de connaissance géologique 
é l d é l
atteint et le degré de certitude des résultats des 
travaux réalisés. Il s’agit de : 
— l’exploration préliminaire,
— l’exploration générale,
— l’exploration détaillée.
p
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    63
Art. 9. — Conformément à la nomenclature des 
différentes phases d’évaluation de la faisabilité 
d’un
d un projet minier présentée en annexe II du 
projet minier présentée en annexe II du
présent décret, la classification nationale des 
ressources minérales et réserves minières s'établit 
i é l t é i iè 'ét blit
comme suit :
— ressources minérales de prospection ;
p ,
— ressources minérales d'exploration, subdivisées 
en :
* ressources minérales présumées ;
ressources minérales présumées ;
* ressources minérales indiquées ;
* ressources minérales mesurées
* ressources minérales mesurées ;
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    64
— ressources minérales dégagées à la suite d’études 
de préfaisabilité ou de faisabilité, qui sont, selon le cas, 
q
qualifiées de :
* ressources minérales de préfaisabilité ;
* ressources minérales de faisabilité ;
ressources minérales de faisabilité ;
— réserves minières issues des études de préfaisabilité 
ou de faisabilité qui sont selon le cas des :
ou de faisabilité, qui sont, selon le cas des :
* réserves minières probables ;
* réserves minières prouvées
* réserves minières prouvées.
La définition de ces catégories de ressources minérales 
et de réserves minières, ainsi que leurs principaux 
td é i iè i i l i i
critères de classification   sont présentés en annexes III 
et IV du présent décret.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    65
Art. 10. 
Art 10 — Conformément à la loi n
Conformément à la loi n° 01
01‐10
10 du 3 
du 3
juillet 2001 portant loi minière et aux textes pris 
pour son application l'agence nationale de la
pour son application l'agence nationale de la 
géologie et du contrôle minier assure :
— le suivi permanent et la mise à jour des 
ressources minérales et des réserves minières du 
pays ; 
— ll'élaboration
élaboration et la présentation du bilan 
et la présentation du bilan
annuel par substance des ressources minérales et 
réserves minières du pays
réserves minières du pays.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    66
Art. 11. — Dans le cadre du suivi et de la mise à jour de ces 
ressources minérales et réserves minières du pays, l'agence 
p y, g
nationale de la géologie et du contrôle minier est chargée :
— à titre transitoire, de transposer les estimations des 
ressources minérales et  réserves minières des gisements déjà 
mis en évidence sur fonds publics et non exploités, ou en 
situation de surface ouverte, à la nouvelle classification 
d f àl ll l f
nationale adoptée conformément à l'article 9 ci‐dessus.  
— de diffuser les normes et émettre les directives et 
d diff l t é tt l di ti t
recommandations pour l’établissement des rapports de calculs 
des ressources minérales et réserves minières y compris celles
des ressources minérales et réserves minières, y compris celles 
relatives à la définition des personnes compétentes habilitées à 
mener ces travaux.
mener ces travaux.
Les personnes compétentes susvisées doivent avoir reçu la 
formation adéquate et posséder l’expérience de l’évaluation 
q p p
des ressources et des réserves du type du gisement étudié.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    67
Art. 12. — Tout titulaire de titre minier doit remettre, 
annuellement, à l'agence nationale de la géologie et du contrôle 
, g g g
minier, la situation des ressources minérales et des réserves 
minières définies sur le périmètre objet du titre minier.

Art. 13. — A compter de la date de mise en application du 
di
dispositif, objet de l’article 11 ci‐dessus, le calcul de toute 
itif bj t d l’ ti l 11 i d l l ld t t
ressource minérale et réserve minière sur un périmètre objet 
d’un
d un titre minier, doit être effectué conformément à la 
titre minier doit être effectué conformément à la
classification, objet de l'article 9 ci‐dessus, et de l'annexe III du 
p
présent décret.

Art. 14. — Le bilan périodique des ressources minérales et 
réserves minières du pays, par substance, est mis à la disposition 
du public par l'agence nationale de la géologie et du contrôle 
minier, conformément à la législation et à la réglementation en 
i i f é t à l lé i l ti tàl é l t ti
vigueur.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    68
ANNEXE 1
DES CARACTERISTIQUES DES ETAPES DE LA 
RECHERCHE ET DES PHASES
RECHERCHE ET DES PHASES
DE L’EXPLORATION MINIERES

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    69
Prospection :
La prospection identifie, à l'échelle régionale, les 
zones à fort potentiel minéral en s'aidant des 
moyens suivants :
moyens suivants :
Résultats d'études géologiques régionales, cartes 
géologiques régionales reconnaissance
géologiques régionales, reconnaissance 
préliminaire sur le terrain, méthodes aéroportées 
et indirectes, suppositions et extrapolations 
géologiques.
L'objectif est de localiser les zones minéralisées qui 
justifient une étude plus poussée.
justifient une étude plus poussée. 
Dans les meilleures conditions, seule une 
estimation de l’ordre
estimation de l ordre de grandeur du potentiel 
de grandeur du potentiel
peut être faite.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    70
Exploration préliminaire :
LL'exploration
exploration préliminaire est un processus progressif qui 
préliminaire est un processus progressif qui
consiste à rechercher un gisement minéral en
délimitant les zones prometteuses
délimitant les zones prometteuses. 
Les méthodes utilisées sont l'identification des 
affleurements la cartographie géologique et des
affleurements, la cartographie géologique et des 
méthodes indirectes telles que les études géophysiques et 
géochimiques.
géochimiques
Le creusement de tranchées, les forages et 
ll'échantillonnage
échantillonnage peuvent être employés dans une 
peuvent être employés dans une
certaine  mesure. L'objectif est d'identifier un gisement qui 
fera l'objet
fera l objet d
d'une
une exploration plus poussée. Les quantités 
exploration plus poussée. Les quantités
minérales présumées sont déterminées sur la base de 
ll'interprétation
interprétation des résultats géologiques, géochimiques et 
des résultats géologiques, géochimiques et
géophysiques.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    71
Exploration générale :
Exploration générale :
L'exploration générale est la délimitation initiale d'un gisement 
identifié. Les méthodes utilisées sont notamment la cartographie de 
surface, un échantillonnage très espacé, le creusement de tranchées 
et de forages pour l'évaluation préliminaire de la quantité et de la 
qualité des minéraux (avec des tests minéralogiques en laboratoire, 
lité d i é ( d t t i é l i l b t i
si  nécessaire), ainsi qu'une interpolation limitée à partir de 
méthodes indirectes L'objectif
méthodes indirectes. L objectif est de déterminer les principales 
est de déterminer les principales
caractéristiques géologiques d'un gisement en fournissant une 
indication raisonnable de sa continuité et une première évaluation 
de ses dimensions, de sa configuration, de sa structure et des 
teneurs qu’il renferme. 
L d éd
Le degré de certitude devrait être suffisant pour permettre de 
tit d d it êt ffi t tt d
décider si une étude de préfaisabilité et une exploration détaillée se 
justifient.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    72
Exploration détaillée :
LL'exploration
exploration détaillée consiste à délimiter un gisement 
détaillée consiste à délimiter un gisement
reconnu, de façon détaillée et dans ses trois 
dimensions.
dimensions
On procède par prélèvement d'échantillons en divers 
points: affleurements tranchées forages galeries
points: affleurements, tranchées, forages, galeries, 
tunnels, etc. La maille d'échantillonnage doit être très 
fi
fine pour que les dimensions , la forme, la structure, les 
l di i l f l t t l
teneurs et d’autres caractéristiques  du gisement 
puissent être établies avec un degré élevé de certitude. 
ê é bl d é él é d d
Des essais de traitement exigeant un échantillonnage 
massif peuvent être nécessaires. Les renseignements 
obtenus permettent de décider s'il y a lieu de procéder 
à une étude de faisabilité.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    73
ANNEXE II
ANNEXE II
DES  PHASES D'EVALUATION  DE LA 
FAISABILITE D’UN PROJET MINIER

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    74
Etude géologique : 
L'étude géologique permet une évaluation initiale de la 
viabilité économique d’un projet minier.
Cette évaluation est obtenue en définissant des valeurs 
seuils de la teneur, de l’épaisseur, de la profondeur et du 
coût estimé par rapport à des gisements comparables en 
exploitation.
Elle n’est cependant pas assez détaillée pour permettre de 
définir des catégories de viabilité économique. Les 
quantités estimées ne peuvent, en général, qu’indiquer 
que le gisement présente un intérêt économique 
intrinsèque, c'est‐à‐dire qu'il peut être qualifié de 
potentiellement économique.
L'étude géologique comporte les étapes et phases décrites 
en annexe I.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    75
Etude de préfaisabilité :
tude de p é a sab té
L'étude de préfaisabilité fournit une estimation 
préliminaire de la viabilité économique d'un
préliminaire de la viabilité économique d un 
gisement sur   laquelle on se fonde pour 
entreprendre des recherches plus poussées 
t d d h h l é
(exploration détaillée et étude de faisabilité). 
Menée habituellement à la suite d'une campagne 
p ,
d'exploration concluante, elle résume toutes les 
informations géologiques, techniques, 
environnementales juridiques et économiques
environnementales, juridiques et économiques 
rassemblées à ce stade sur le projet.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    76
La marge d
La marge d’erreur
erreur est variable et dépend du degré 
est variable et dépend du degré
de maturation du projet, et donc de la fiabilité de 
certaines données comme les chiffres des réserves 
/ ressources provenant de l'exploration générale et 
éventuellement de l'exploration détaillée, les 
résultats d'essais
résultats d essais techniques en laboratoire et les 
techniques en laboratoire et les
estimations des coûts.
LL'étude
étude de préfaisabilité aborde l
de préfaisabilité aborde l’ensemble
ensemble des 
des
éléments que l'étude de faisabilité devra 
reprendre, détailler et préciser.
d dé ll é

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    77
Etude de faisabilité :
L'étude  de  faisabilité  évalue  la  qualité  
technique et la viabilité économique d'un
technique et   la viabilité économique d un projet 
projet
d'exploitation minière. Elle conduit à la prise de 
décisions en matière d'investissement
décisions en matière d investissement,  et  
et
constitue  un  document  acceptable par   les   
b
banques   pour   obtenir   le   financement   d’un 
b i l fi d’
projet. Elle permet de vérifier toutes les 
informations géologiques, techniques, 
,j q
environnementales, juridiques et économiques  q
relatives au projet. 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    78
Les données relatives aux coûts doivent être 
Les données relatives aux coûts doivent être
suffisamment maîtrisées. Cette maîtrise dépend 
notamment de la fiabilité d’informations telles que
notamment de la fiabilité d’informations telles que 
les chiffres des réserves issus de l'exploration 
détaillée, les résultats d’essais pilotes et le calcul 
des dépenses d'équipement et des frais 
d'exploitation à prévoir (investissements, coûts 
opératoires calculs de rentabilité objet d’un
opératoires, calculs de rentabilité, objet d un 
prochain chapitre).
En général une étude séparée d’impact
En général, une étude séparée d impact 
environnemental est requise.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    79
Rapport d'exploitation :
On entend par rapport d'exploitation
On entend par rapport d exploitation la documentation 
la documentation
relative à l'état de développement et d'exploitation d'un 
gisement au cours de sa vie économique y compris les
gisement au cours de sa vie économique, y compris les 
plans d'exploitation en cours. Il est généralement établi 
par l'exploitant
par l exploitant de la mine. Il tient compte de la quantité et 
de la mine Il tient compte de la quantité et
la qualité des minéraux extraits pendant la période 
considérée des changements survenus dans les quantités
considérée, des changements survenus dans les quantités 
viables économiquement, du fait de variations des prix ou 
des coûts de la mise au point de techniques appropriées
des coûts, de la mise au point de techniques appropriées, 
de nouvelles réglementations imposées, notamment pour 
la protection de l'environnement
la protection de l environnement, et des données relatives 
et des données relatives
à l'exploration menée pendant l'exploitation. Il décrit la 
situation actualisée du gisement et fournit un état détaillé
situation actualisée du gisement et fournit un état détaillé, 
fidèle et à jour des réserves et ressources restantes.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    80
ANNEXE III
CLASSIFICATION NATIONALE DES
CLASSIFICATION NATIONALE  DES 
RESSOURCES MINERALES ET DES RESERVES 
MINIERES

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    81
Ressource minérale de prospection : 
Une ressource minérale de prospection est issue d’une
Une ressource minérale de prospection est issue d une 
étude de prospection (étude géologique régionale, levés 
aéroportés et autres méthodes indirectes, et contrôle
aéroportés et autres méthodes indirectes, et contrôle 
préliminaire sur le terrain) ayant pour objet d'identifier des 
zones à fort potentiel minéral. Une appréciation
zones à fort potentiel minéral. Une appréciation 
quantitative ne devrait être faite que si l'on dispose de 
données suffisantes et qu'ilil est possible d
données suffisantes et qu est possible d'établir
établir une 
une
analogie avec des gisements connus présentant des 
caractéristiques géologiques comparables. Cette
caractéristiques géologiques comparables. Cette 
appréciation se limite à un ordre de grandeur du potentiel. 
Le degré de confiance est inférieur à celui associé à une
Le degré de confiance est inférieur à celui associé à une 
ressource minérale présumée, et n'est généralement pas 
suffisant pour une estimation qualitative et quantitative
suffisant pour une estimation qualitative et quantitative 
telle que teneur et tonnage.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    82
Ressource minérale présumée :
Une ressource minérale présumée est une partie d'une
Une ressource minérale présumée est une partie d une 
ressource minérale qui a été déterminée à partir
d'indications
d indications géologiques et d
géologiques et d'une
une continuité géologique 
continuité géologique
supposée mais non vérifiée lors d'une exploration 
préliminaire. Les informations recueillies sur cette
préliminaire. Les informations recueillies sur cette 
ressource, par des techniques appropriées d'exploration de 
sites tels que des affleurements, tranchées, puits, ouvrages
sites tels que des affleurements, tranchées, puits, ouvrages 
miniers souterrains et de forage, sont limitées et avec une 
qualité et une fiabilité incertaines mais permettant
qualité et une fiabilité incertaines mais permettant 
d'estimer le tonnage/volume, la qualité et la teneur 
minérale avec un degré de certitude et un niveau de 
é a e a ec u deg é de ce ude e u eau de
confiance faibles. Le niveau de confiance correspondant à 
une ressource minérale présumée est inférieur à celui qui 
p q
est associé à une ressource minérale indiquée. 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    83
Ressource minérale indiquée :
Une ressource minérale indiquée est une partie d'une
Une ressource minérale indiquée est une partie d une ressource 
ressource
minérale ayant fait l'objet d'exploration générale, d'échantillonnages 
et d'essais par des techniques appropriées sur des sites tels que des 
p q pp p q
affleurements, tranchées, ouvrages miniers souterrains et  forages, 
qui sont trop espacés ou situés à intervalles inappropriés pour 
confirmer la continuité géologique mais qui  sont suffisamment 
fi l i ié é l i i i ffi
rapprochés pour laisser supposer une telle continuité, et où la 
collecte de données fiables permet d'estimer
collecte de données fiables permet d estimer les tonnage / volume, 
les tonnage / volume
les densités, les dimensions, la forme, les caractéristiques physiques, 
la quantité et la teneur minérale, avec un niveau de confiance 
raisonnable mais non pas avec un degré élevé de certitude.
Une ressource minérale indiquée est estimée avec un niveau de 
certitude et un niveau de confiance inférieurs à ceux d'une 
tit d t i d fi i fé i à d'
ressource minérale mesurée, mais avec une meilleure fiabilité que 
pour une ressource minérale présumée
pour une ressource minérale présumée.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    84
Ressource minérale mesurée :
Une ressource minérale mesurée est une partie d'une 
ressource minérale ayant fait l'objet d’exploration
détaillée, d'échantillonnages et d'essais par des techniques 
appropriées sur des sites tels qu'affleurements, tranchées, 
puits, ouvrages miniers souterrains et de forage qui sont 
suffisamment rapprochés pour confirmer la continuité 
géologique et qui fournissent des données fiables et 
détaillées permettant d'estimer avec un degré élevé de 
certitude le tonnage / volume, la densité, les dimensions, 
la forme, les caractéristiques physiques, la qualité et la 
teneur minérale.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    85
Ressource minérale de faisabilité :
Ressource minérale de faisabilité :
Une ressource minérale de faisabilité, est 
une partie d'une ressource minérale 
mesurée, dont une étude de faisabilité a
mesurée, dont une étude de faisabilité a 
montré qu'elle n'est pas économique ou est 
seulement potentiellement économique au 
l t t ti ll té i
moment de l'élaboration de cette étude.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    86
Réserves minières probables :
Réserves minières probables :
Une réserve minière probable, décrite en 
termes de tonnage / volume exploitable et de 
teneur / qualité est la partie d'une
teneur / qualité, est la partie d une ressource 
ressource
indiquée ou mesurée ayant fait l'objet 
d'étude de préfaisabilité technique et 
économique et dont les conclusions
économique et dont les conclusions 
montrent qu’il est justifié de l'exploiter dans 
l
les conditions techniques, économiques, 
di i h i é i
environnementales et juridiques du moment. 
j q
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    87
Réserves minières prouvées : 
Réserves minières prouvées :
Une réserve minière prouvée, décrite en 
termes de tonnage / volume exploitable et de 
teneur / qualité est la partie d'une
teneur / qualité, est la partie d une ressource 
ressource
minérale mesurée qui a fait l'objet d'étude de 
f i bili é h i
faisabilité technique et économique ou d'un 
é i d'
rapport d'exploitation, qui conclut qu’il est 
pp p ,q q
justifié de l'exploiter dans les conditions 
t h i
techniques, économiques, 
é i
environnementales et juridiques du moment.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    88
ANNEXE IV
CLASSIFICATION NATIONALE DES
CLASSIFICATION NATIONALE DES 
RESSOURCES MINERALES  ET DES 
RESERVES MINIERES

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    89
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    90
Classification des substances minérales en carrières

Art. 9. — Relèvent du régime des carrières, les gîtes et gisements de 
substances minérales non métalliques destinées notamment à la 
construction, à l’empierrement, à la viabilisation et à l’amendement 
des terres énumérées ci après :
des terres, énumérées ci‐après :
— calcaires et autres substances similaires pour ciments, chaux etc.,
— calcaires pour granulats y compris sables concassés pour 
p g y p p
construction,
— calcaires à usage de pierres de taille,
— grès et quartzites à usage de pierres de taille ou de granulats, y 
compris sables concassés pour construction,
— gypse, anhydrite,
gypse anhydrite
— argiles et marnes,

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    91
— argiles et marnes pour ciment,
g p ,
— ardoises et schistes,
— tufs et autres tout‐venants,
— granites, basaltes et toutes roches éruptives ou 
métamorphiques à usage de pierres de taille ou de granulats y 
compris sables concassés pour construction,
— sables des dépôts alluvionnaires ou autres, destinés à la 
construction, autres que ceux provenant des plages du littoral 
t ti t td l d litt l
ainsi que des alluvions et atterrissements situés dans les limites 
des cours d’eau
des cours d eau, qui sont régis par des textes qui leur sont 
qui sont régis par des textes qui leur sont
spécifiques, 
— pouzzolane, pierre ponce et toutes autres roches similaires,
pouzzolane, pierre ponce et toutes autres roches similaires,
— roses des sables (gypse en masses isolées concrétionnées).

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    92
Art. 36. — Les prérogatives de puissance 
publique relatives aux activités
publique relatives aux activités 
d’infrastructure géologiques, de recherche et 
d’exploitation minières sont exercées par le 
ministre chargé des mines
ministre chargé des mines.
L’action de l’Etat s’appuie sur :
— l’administration chargée des mines,
— ll’agence
agence du service géologique de l
du service géologique de l’Algérie,
Algérie, 
— l’agence nationale des activités minières.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    93
Organisation du contrôle administratif et 
technique des activités minières
technique des activités minières

Art. 41. — Il est institué une police des 
mines constituée par le corps des
mines, constituée par le corps des 
ingénieurs des mines de l’agence nationale 
des activités minières.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    94
2.   PHASES DE DÉVELOPPEMENT                   
DES  MINES

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    95
Le processus 
d'approvisionnement 
en minerais.                 
Comme on peut le voir 
un changement positif
un changement positif 
sur le marché crée une 
nouvelle ou une 
demande accrue pour 
un minéral produit.

Figure 1.2. Représentation schématique du processus d'approvisionnement en 
minerais (McKenzie, 1980).

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    96
En réponse à la demande, les ressources 
En réponse à la demande les ressources
financières sont appliquées dans une phase 
d' l
d'exploration résultant dans la découverte et la 
i é l d l dé l
délimitation des dépôts. Grâce à l'augmentation 
des prix et / ou les progrès technologiques, les 
dépôts précédemment situés peuvent devenir
dépôts précédemment situés peuvent devenir 
intéressant. Ces dépôts doivent ensuite être 
soigneusement évalués quant à leur attractivité
soigneusement évalués quant à leur attractivité 
économique. Ce processus d'évaluation sera 
appelé la «phase de planification» d'un projet 
lé l h d l ifi ti d' j t
(Lee, 1984).
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    97
La conclusion de cette phase sera la préparation 
La conclusion de cette phase sera la préparation
d'un rapport de faisabilité.
Sur la base de cela la décision sera prise quant à
Sur la base de cela, la décision sera prise quant à 
savoir oui ou non de procéder.
Si la décision est «oui», alors le développement de 
la mine et des installations de traitement est 
entrepris.
Ceci est appelé la phase de mise en œuvre
Ceci est appelé la phase de mise en œuvre 
(implémentation), d’investissement, ou de 
conception et de construction
conception et de construction.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    98
Enfin, il y a la phase de production ou phase 
p q
opérationnelle au cours de laquelle le minerai est 
extrait et traité. Le résultat est un produit à 
vendre sur le marché
vendre sur le marché.
L'entrée de l'ingénieur des mines dans ce 
processus commence à la phase de planification
àl h d l ifi ti
et se poursuit pendant la phase de production. La 
Figure 1.3 est une ligne de temps montrant la 
p
relation entre les différentes phases et leurs 
stades. 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    99
Figure 1.3. Capacité relative à influencer les coûts (Lee, 1984).
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    100
La phase de mise en œuvre  consiste en deux 
étapes (Lee 1984) La phase de conception et
étapes (Lee, 1984). La phase de conception et 
de construction comprend la conception, 
approvisionnement et de construction des 
activités Comme c’est
activités. Comme c est la période de grand 
la période de grand
flux de trésorerie pour le projet, les 
é
économies résultent généralement en 
i é l é é l
g
gardant le laps de temps à un minimum 
p p
réaliste.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    101
La deuxième étape est la mise en service. 
C’est
C est ll'opération
opération dd'essai
essai des composants 
des composants
individuels pour les intégrer dans un 
système d'exploitation et d'assurer leur 
è d' l i i d' l
p p
préparation pour le démarrage. Elle est 
p g
effectuée sans matière première. 

Fréquemment, les exigences et coûts de la 
t l i t ût d l
période de mise en service sont sous‐
estimés.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    102


La phase de production a également deux 
La phase de production a également deux
étapes (Lee, 1984). La phase de démarrage 
commence au moment où l'alimentation 
(tout venant) est livrée à l'usine
(tout venant) est livrée à l usine avec 
avec
l'intention expresse de la transformer en 
produit. La phase de démarrage se termine 
normalement lorsque la quantité et la qualité
normalement lorsque la quantité et la qualité 
du produit est durable au niveau souhaité. Le 
f ti
fonctionnement débute à la fin de la phase 
t déb t à l fi d l h
de démarrage.g
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    103
Comme on le voit sur la figure 1.3, et comme 
Comme on le voit sur la figure 1 3 et comme
indiqué par Lee (1984), la phase de planification 
offre la plus grande possibilité de réduire au 
ff l l d ibili é d éd i
minimum les coûts d'investissement et 
d'exploitation du projet ultime, tout en optimisant 
le fonctionnement et la rentabilité de l entreprise.
le fonctionnement et la rentabilité de l'entreprise.
Mais l'inverse est également vrai: aucune phase du 
projet ne contient le potentiel pour inculquer une
projet ne contient le potentiel pour inculquer une 
catastrophe technique ou financière dans un projet 
d dé l
de développement, qui est inhérent à la phase de 
t i t i hé t à l h d
planification. 
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    104
Au début de l
Au début de l'étude
étude conceptuelle, il y a une capacité 
conceptuelle, il y a une capacité
relativement illimitée d'influencer le coût du projet 
émergent Comme les décisions sont prises
émergent. Comme les décisions sont prises, 
correctement ou non, pendant le reste de la phase de 
planification la possibilité d'influencer
planification, la possibilité d influencer le coût du 
le coût du
travail diminue rapidement. La capacité d'influer sur le 
coût du projet diminue en outre si plus de décisions 
ût d j t di i t i l d dé i i
sont prises au cours de la phase de conception.
A la fin de la période de construction, il n'y a 
pratiquement pas de possibilité d'influer sur les coûts.
Notre atelier concerne les activités menées dans le 
stade de la planification.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    105
LISTE DE CONTRÔLE DE COLLECTE                     
LISTE DE CONTRÔLE DE COLLECTE
DE DONNEES INITIALES

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    106


Dans les étapes initiales de planification pour tout 
p p p
nouveau projet, il y a un grand nombre de facteurs 
nécessitant un examen. Certains de ces facteurs peuvent 
p
être facilement traités, tandis que d'autres auront besoin 
d'une étude approfondie. Pour éviter d’oublier des 
pp
facteurs, la liste de contrôle est souvent d'une grande 
valeur. Les paramètres inclus ci‐dessous sont les éléments 
p
d'un «travail sur le terrain de liste de vérification du 
p g
programme pour de nouveaux projets développées par 
p p j pp p
Halls (1975). Le lecteur  trouvera de nombreux articles sur 
cette liste de vérification de la pertinence lors de la 
p
préparation des rapports de conception du projet de la 
carrière.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    107
Items de liste de contrôle (Halls, 1975)
1 Topographie
1. Topographie
(a) des cartes géologiques de l’Agence 
gouvernementale.
(b) prospection aérienne ou terrestre
(b) prospection aérienne ou terrestre 
spéciale.
M tt
Mettre en place des stations de contrôle de 
l d t ti d t ôl d
l'enquête. 
q
Contour.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    108


2. Les conditions climatiques
(a) Altitude
(b) Températures
(b) Températures
Extrêmes
Moyennes mensuelles
(c) Précipitation
(c) Précipitation
Les précipitations annuelles moyennes
Précipitations mensuelles moyennes
Chutes de neige moyenne mensuelle
Chutes de neige moyenne mensuelle
Ruissellement
Ordinaire
Inondation
Eboulement – neige et boue  
(d) Vent
Maximal enregistré
Direction prévalant
Les ouragans, les tornades, cyclones, etc.
(e) Humidité
Effet sur les installations, à savoir les moteurs électriques, etc.
(f) Poussière
(g) Brouillard et conditions de nuage 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    109


3. L'eau ‐ potable et de processus
(a) Sources
Ruisseaux
Lacs
Puits
(b) Disponibilité
Possession
Les droits d'eau
Les droits d eau
Coût
(c) Quantités
Di
Disponibilité mensuelle
ibilité ll
Débits
Sécheresse ou conditions d’inondations 
Emplacements de barrages possibles
(d) Qualité
Échantillon Présent
Possibilité de changement de qualité dans l'eau de source en  amont
Effet de la contamination sur les utilisateurs en aval
( )
(e) Méthode d'élimination des eaux usées

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    110


4. Structure Géologique
(a) Dans la zone de la mine
(b) Les environs
(b) Les environs
(c) Emplacements de barrage
(d)
(d) Les tremblements de terre
bl d
( )
(e) Effet sur les pentes de la carrière
p
Pentes maximales prévues
(f) E ti ti d
(f) Estimation des conditions de fondation
diti d f d ti

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    111


5. L'eau de mine, tel que déterminée par des trous de 
prospection
(a) Profondeur
(b) Quantité
c) Méthode de drainage
6. Surface
(a) La végétation 
Type
Méthode de nettoyage 
Coûts locaux pour le nettoyage
(b) les conditions inhabituelles
Lacs
Déversions des eaux de ruissellement
Les dépôts de gravier
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    112
7. Type  de roche ‐ morts‐terrains et minerai
(a) Soumettre l'échantillon
(a) Soumettre l échantillon pour le test 
pour le test
de forabilité
(b) Observer les caractéristiques de 
fragmentation
Dureté
Degré d'altération
Plans de clivage et de rupture
Plans de clivage et de rupture
Aptitude pour la surface de la route
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    113
8. Emplacements pour l’installation de traitement ‐
f t
facteurs à considérer pour emplacement optimal
à idé l t ti l
(a) l'emplacement de la carrière
T
Transport en montée ou en descente
t té d t
(b) La préparation du site
Q
Quantité de déblais et / ou de remblais
i é d débl i / d bl i
(c) L'eau de procédé
L'écoulement par gravité ou par 
pompage
(d) Élimination des résidus
É
L'écoulement par gravité ou par 
pompage
(e) Les installations d'entretien
Emplacement
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    114
9. Zone du parc à résidus
(a) Situation de la longueur du pipeline et des
(a) Situation de la longueur du pipeline et des 
élévations de décharge
(b) les caractéristiques du confinement
Naturel
Barrages et digues
Lacs
(c) Débordement 
Effet de la pollution de l'eau
Effet de la pollution de l eau sur les 
sur les
utilisateurs en aval
Possibilité de récupérer l'eau
b l é d é é l'
(d) Résidus de poussière
Son effet sur la zone
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    115
10. Routes
(a) Obtenir des cartes routières de la région
(a) Obtenir des cartes routières de la région
(b) renseignements sur les routes
Largeurs
Surfaçage
Limites de charge maximum
Limites de charges saisonnières
Limites de charges saisonnières
Accès saisonnier
D'autres limites ou restrictions
Maintenu par Wilaya, commune, etc.
(c) Les routes d'accès à être construites par la société (facteurs pris 
en compte)
en compte)
Distance
Profil
Débl i t
Déblais et remblais
bl i
Ponts, ponceaux
Conditions de terrain et du sol

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    116


11. Energie
g
(a) Disponibilité
Kilovolts
Distance
T if t d é d
Tarifs et durée du contrat
t t
(b) lignes électriques au site
Qui construit
Qui entretient
Exigences droit de passage
(c) Emplacement de sous‐station
(c) Emplacement de sous station
(d) Possibilité de production d'électricité au 
niveau ou près du site
niveau ou près du site
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    117
12. Elaboration (traitement)
(a) Disponibilité
(b) Mé h d d' édi i
(b) Méthode d'expédition produit d i
(c) Les tarifs
( )
(d) Les taux de fret
(e) Les chemins de fer et installation de quai
13. La propriété foncière
(a) les propriétaires actuels
(a) les propriétaires actuels
(b) l'utilisation actuelle
(c) Prix du terrain
(d) Les types d'options, contrats de location et les 
redevances attendues
14 Gouvernement
14. Gouvernement
(a) Le climat politique
Favorable ou défavorable à l'exploitation minière
Réactions passées dans la région à l'exploitation minière
(b) Lois minières
(c) Restrictions d'exploitation
(c) Restrictions d exploitation locales 
locales
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    118
15. Climat économique
(a) Activités principales
(b) Disponibilité du travail et des horaires de travail normaux
(c) Grille des salaires
(d) Structure fiscale
(d) Structure fiscale
(e) Disponibilité des biens et services
Logement
Magasins
Récréation
Equipement médical et maladie locale inhabituelle
Equipement médical et maladie locale inhabituelle
Hôpital
Écoles
(f)
(f) Les coûts des matériaux et / ou la disponibilité
û d éi / l di ibili é
Essence
Béton
Gravier
Emprunter la matière pour les barrages
( )A h t
(g) Achats
Pr. Tayeb Serradj
Taxes Planification minière    119
16. Emplacement des terrils de vidage 
(a) Distance de transport
(b) Profil de transport
(c) Possibilité d’opérations futures de 
lixiviation
17. Accessibilité du chef‐lieu à l'extérieur
(a) Les méthodes de transport disponibles
(a) Les méthodes de transport disponibles
(b) Fiabilité de transport disponible
( )
(c) Communications

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    120


18. Les méthodes d
18 Les méthodes d'obtention
obtention d d'informations
informations
(a) Enregistrements antérieurs (à savoir des sources 
gouvernementales)
(b) Maintenir la mesure et l'enregistrement des dispositifs
(c) Recueillir des échantillons
(d) Les observations de terrain et des mesures
(d) Les observations de terrain et des mesures
(e) Les enquêtes de terrain
(f) Faire des plans préliminaires d'usine
(g) Dossiers de vérification juridique pour l'information  foncière
(h) Vérifiez les lois locales et les décrets de la législation  applicable
(i) Demandes de renseignements personnels et de
(i) Demandes de renseignements personnels et de 
l'observation sur les climats économiques et politiques
(j) Cartes
(k) F i d
(k) Faire des enquêtes de coûts
êt d ût
(l) Faire des enquêtes de la disponibilité du matériel
( )
(m) Faire des enquêtes de disponibilité des services publics
q p p

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    121


3.  LA PHASE DE PLANIFICATION

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    122


La phase de planification implique 
p p p q
généralement trois étapes de l'étude                 
(Lee 1984)
(Lee, 1984).

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    123


Etape 1: Etude conceptuelle
Etape 1: Etude conceptuelle
L’évaluation de l’étude conceptuelle (ou préliminaire) représente 
la transformation d'un projet idée en une proposition 
d'investissement large, en utilisant des méthodes comparatives 
de la définition du champ d'application et estimation des coûts 
techniques pour identifier une opportunité d'investissement 
potentiel. L’investissement (le capital) et les coûts d'exploitation 
sont généralement des estimations de rapport approximatives à
sont généralement des estimations de rapport approximatives à 
partir de données historiques. C'est principalement intensionnel 
pour mettre en évidence les aspects principaux d'une
pour mettre en évidence les aspects principaux d une proposition 
proposition
d'exploitation minière possible d'investissement. La préparation 
d'une telle étude est normalement le travail d'un ou deux 
ingénieurs. Les résultats sont rapportés comme une évaluation 
préliminaire.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    124


Etape 2: Etude préliminaire ou de préfaisabilité
U é d
Une étude préliminaire est un exercice de niveau 
éli i i i d i
intermédiaire, normalement ne convient pas à une décision 
d'investissement
d investissement. Elle a pour objectifs de déterminer si le 
Elle a pour objectifs de déterminer si le
concept du projet justifie une analyse détaillée par une étude 
de faisabilité et si des aspects du projet sont essentiels à sa
de faisabilité, et si des aspects du projet sont essentiels à sa 
viabilité et nécessite une enquête approfondie par des études 
fonctionnelles ou de soutien.
fonctionnelles ou de soutien.
Une étude préliminaire devrait être considérée comme une 
étape intermédiaire entre une étude conceptuelle relativement 
p p
peu coûteuse et une étude de faisabilité relativement 
coûteuse.
Certains sont faits par une équipe de deux ou trois hommes qui 
ont accès à des consultants dans différents domaines, d’autres 
peuvent recourir à des efforts multi‐groupe.
i àd ff li
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    125
Étape 3: Étude de faisabilité
Étape 3: Étude de faisabilité
L'étude de faisabilité fournit une base technique, 
environnementale et commerciale définitive pour une décision 
p
d'investissement. Elle utilise des processus itératifs pour 
optimiser tous les éléments critiques du projet. Elle identifie les 
capacités de production, de la technologie, l'investissement et 
les coûts de production, le chiffre d'affaires, et le retour sur 
investissement Normalement Elle définit la portée du travail
investissement. Normalement, Elle définit la portée du travail 
sans équivoque, et sert de document de base pour 
ll'avancement
avancement du projet dans les phases ultérieures.
du projet dans les phases ultérieures

p p
Ces deux dernières étapes seront maintenant décrites plus en 
détail.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    126


Le contenu d'un rapport d'évaluation intermédiaire
L
Les sections importantes d'un rapport d'évaluation intermédiaire 
ti i t t d' t d'é l ti i t édi i
(Taylor, 1977) sont les suivantes:
‐ Objectif;
‐ Concept technique;
‐ Constatations;
‐ Tonnage de minerais et teneur;
‐ L'exploitation minière et le calendrier de production;
‐ Estimation du coût d’investissement (capital);
E ti ti d ût d’i ti t ( it l)
‐ Estimation des coûts d'exploitation (opératoires);
‐ Estimation du chiffre d
Estimation du chiffre d'affaires;
affaires;
‐ Taxes et financement;
‐ Tableaux de flux de trésorerie (Tableaux des cash flow).
Le degré de détail dépend de la quantité et la qualité de 
l'information. Le tableau 1.1 présente les contenus des différentes 
sections.
sections
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    127
Tableau 1.1. Le contenu d'un rapport d'évaluation 
intermédiaire (Taylor, 1977).
intermédiaire (Taylor, 1977).

Objectif: États brièvement de ce que la connaissance est 
Objectif: États brièvement de ce que la connaissance est
recherchée sur la propriété, et pourquoi, à titre indicatif 
les dépenses d'exploration,
les dépenses d exploration, pour les négociations de joint 
pour les négociations de joint
venture, pour les dépenses importantes d'étude de 
faisabilité, etc. es sources d information sont également
faisabilité, etc. Les sources d'information sont également 
bien répertoriées.

Concept: Décrit très brièvement où se trouve la propriété, 
ce qui est proposé ou supposé être fait au cours de la 
q p p pp
production, comment ceci peut être réalisé, et ce qui est à 
faire avec les produits. 
p
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    128
Constatations: Comprennent un résumé, de préférence 
sous formes séquentielles et principalement des tableaux
sous formes séquentielles et principalement des tableaux, 
des figures importantes et les observations de toutes les 
sections restantes Cette section peut également être
sections restantes. Cette section peut également être 
appelée Conclusions, bien que cette appellation invite un 
risque de s'égarer
risque de s égarer dans des recommandations qui ne 
dans des recommandations qui ne
devraient pas être offerts à moins que spécialement 
demandé.
demandé
Les mises en garde ou réserves que les auteurs prennent 
soin de faire doivent être incorporées dans l'une
soin de faire doivent être incorporées dans l une des trois 
des trois
premières sections. L'objectif général est que le lecteur 
non‐technique
non technique ou moins technique devrait être 
ou moins technique devrait être
suffisamment informé au moment où il a lu la fin des 
constatations de la propriété.
constatations de la propriété.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    129
Tonnage de minerais et teneur: Donne de 
g
brèves notes sur la géologie et la structure, 
le cas échéant et s r le forage et
le cas échéant, et sur le forage et 
l'échantillonnage accompli. Tonnages et 
teneurs, à la fois géologiques, exploitables 
et possibles à différentes teneurs de
et possibles à différentes teneurs de 
coupure, sont données sous forme de 
tableau avec une déclaration qui 
ll'accompagne
accompagne sur leur statut et leur fiabilité.
sur leur statut et leur fiabilité

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    130


Exploitation minière et calendrier de 
production: Classifie le programme minier 
Classifie le programme minier
(y compris le travail de pré‐production), le 
programme de concassage/broyage, des 
/
extensions ou des changements de
extensions ou des changements de 
capacité, les recouvrements et les qualités 
d
des produits (qualités de concentré), et les 
d it ( lité d t é) t l
rendements de produits.
p

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    131


Estimation du coût d’investissement (capital 
nécessaire): classifie le coût pour mettre la 
propriété minière en production à partir du
propriété minière en production à partir du 
moment d’obtention du permis d’exploitation, y 
compris les coûts ultérieurs d'exploration
compris les coûts ultérieurs d exploration, de 
de
recherche et d’études. Tous frais de pré rapport, 
réalisés, peuvent être notés séparément. Une 
é li é ê é é é U
estimation des dépenses d’investissement de 
postproduction est également nécessaire. Cet item, 
p g p
car il se compose en grande partie 
d'impondérables, a tendance à être sous‐estimée, 
même dans les études de faisabilités détaillées
même dans les études de faisabilités détaillées.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    132
Estimation des coûts d’exploitation: Classifie les 
p ,
coûts de trésorerie de l'exploitation minière, de 
concassage/broyage, d'autres traitements, les 
services auxiliaires l'administration
services auxiliaires, l administration, etc. 
etc
L'amortissement n’est pas un coût de trésorerie, et 
est traité séparément dans les calculs de flux de 
t t ité é é td l l l d fl d
trésorerie.
Les coûts de traitement et de réalisation Post mine 
p
sont plus commodément considérés comme des 
déductions de revenus.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    133


Estimation du chiffre d
Estimation du chiffre d'affaires
affaires (revenue): 
(revenue):
Enregistre les prix des métaux ou des produits 
utilisés, énonce les conditions et coûts de 
réalisation, et calcule le rendement net de fonderie 
ou le prix net au point de cession réputée.
Ce dernier est généralement considéré comme le
Ce dernier est généralement considéré comme le 
point où le produit quitte l'usine de la mine et est 
remis à un transporteur public
remis à un transporteur public.
L'application de ces prix nets aux sorties 

déterminées dans le calendrier de production 
é d l l d d d
donne un calendrier des revenus annuels.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    134
Données de financement et fiscales: État de quelles 
hypothèses de financement ont été faites, toutes les 
è f é éf
actions, toutes les dettes ou d'un mélange spécifique, ainsi 
que les intérêts et les modalités de remboursement des 
l éê l d l é d b d
prêts. Une déclaration sur le régime fiscal spécifie 
l’
l’exonération fiscale (le cas échéant), l'amortissement et 
é f l (l é hé ) l'
les taux d'imposition, (réels ou supposés) et des 
caractéristiques particulières.
é lè
De nombreux pays, en particulier ceux qui ont des 
constitutions fédérales, imposent de multiples niveaux 
i i fédé l i d li l i
d'imposition par diverses autorités, mais une 
condensation ou la simplification des formules peuvent 
d i l i lifi i d f l
suffire pour le début d’études sans impliquant une perte 
significative de précision.
i ifi i d é ii
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    135
Calendrier des Cash
Calendrier des Cash‐flows:
flows: Présente (si l
Présente (si l’information
information le 
le
permet) des projections d’une ou plusieurs année par 
année des mouvements de trésorerie dans et hors du
année des mouvements de trésorerie dans et hors du 
projet. Ces tableaux sont très instructifs, en particulier 
parce que leur format est presque uniformément
parce que leur format est presque uniformément 
standardisé. Ils peuvent être compilés pour la durée de vie 
du projet ou indiqué dans les toutes premières études
du projet ou indiqué, dans les toutes premières études, 
pour une période plus courte arbitraire. Les chiffres des 
tableaux doivent être additionnés et résumés
tableaux doivent être additionnés et résumés.
Selon la pratique de l'entreprise et les instructions, les 
indicateurs d'investissement
indicateurs d investissement tels que le taux de rendement 
tels que le taux de rendement
interne, le temps de récupération de la dette, ou les flux 
de trésorerie après récupération peuvent être affichés
de trésorerie après récupération peuvent être affichés.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    136
Tableau 1.2. Les fonctions essentielles du rapport de faisabilité 
(Taylor, 1977).
(Taylor, 1977).

1. Fournir un cadre global des faits établis et détaillés concernant 
le projet minier.
2. Présenter un régime approprié d'exploitation avec des dessins 
et des listes d'équipement pris à un niveau de détail suffisant 
pour la prédiction précise des coûts et des résultats
pour la prédiction précise des coûts et des résultats.
3. Pour indiquer aux propriétaires du projet et les autres parties 
intéressées la rentabilité probable de l'investissement
intéressées la rentabilité probable de l investissement dans le 
dans le
projet si équipés et exploités comme le rapport précise.
4. Fournir cette information sous une forme intelligible pour le 
propriétaire et adapté à la présentation à des partenaires 
potentiels ou aux sources de financement.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    137


Tableau 1.3. Le contenu d
Tableau 1 3 Le contenu d'une
une étude de faisabilité 
étude de faisabilité
(Taylor, 1977).

Général.
‐ Topographie, climat, population, l
Topographie, climat, population, l'accès,
accès, les 
les
services.
‐ Les sites appropriés pour les installations, 
L i ié l i ll i
les décharges, Citées minières, etc.
g , ,

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    138


Géologique (terrain):
‐ Etude géologique de la structure, la minéralisation et 
d é l i d l l i é li i
éventuellement de la genèse.
‐ Échantillonnage par perçage ou tunnel ou les deux.
Échantillonnage par perçage ou tunnel ou les deux
‐ L'échantillonnage en vrac pour le contrôle et pour des essais 
métallurgiques.
‐ L'étendue des zones lessivés ou oxydées (souvent trouvés à être 
sous‐estimée).
‐ Le dosage et l'enregistrement des données, y compris des analyses 
L d l' i d d é i d l
de contrôle, les propriétés des roches, la force et la stabilité.
‐ Forage plus étroite des zones prévues pour le début de 
Forage plus étroite des zones prévues pour le début de
l'exploitation minière.
‐ Géophysique et indication des limites ultimes probables de la 
minéralisation, y compris la preuve de non‐minéralisation des zones 
de plan et de vidage.
‐ Les sources d'eau et de matériaux de construction.
L d' td té i d t ti
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    139
Géologique et minier (bureau).
‐ Contrôle, correction et le codage des données pour 
l'entrée d'ordinateur.
‐ Calculs manuels de tonnes de minerai et de qualités.
‐ Essai de composition et d'analyse statistique.
‐ Calcul de l'inventaire minéral (réserves géologiques) et 
des réserves exploitables, séparés selon les besoins par 
gisement, par type de minerai, par une élévation ou un 
banc, et par catégories de teneur.
‐ Calcul de la roche stérile associée.
‐ Dérivation des facteurs économiques utilisés dans la 
détermination des réserves exploitables.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    140


Exploitation minière:
‐ Dispositions et plans à ciel ouvert.
à
‐ Détermination des exigences d'exploitation minière ou 
d dé l
de développement de pré production.
d é d
‐ Estimation de la dilution des roches stériles des pertes de 
minerai.
‐ Les calendriers de production et de découverture, en 
dé l
détail au cours des premières années, mais en moyenne 
d è é
par la suite, et spécifiant des changements importants 
d
dans les types de minerai si ceux‐ci se produisent.
l d i i i i d i
‐ L'extraction des stériles et leur mise à terril.
‐ Les exigences en main d’œuvre et les coûts de travail et 
L i i d’ l û d il
de l'équipement, et un calendrier de remplacement 
approprié pour l’équipement principal.
ié l’é i i i l
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    141
Métallurgie (recherche):
‐ Les essais d'échantillons de banc  de carottes de forage.
‐ Sélection du type et les étapes du processus d'extraction. 
‐ Petit test en usine pilote à l'échelle d'échantillons en vrac 
ou composites suivis par l'usine pilote à plus grande 
é h ll
échelle de fonctionnement sur une période de plusieurs 
f é l
mois si ce travail apparaît nécessaire.
‐ Spécification du degré de transformation, et de la nature 
é f d d éd f d l
et de la qualité des produits.
‐ Fourniture d'échantillons du produit.
d'é h ll d d
‐ Estimation des effets du type de minerai ou de variations 
d
de qualité de tête sur la récupération et la qualité des 
li é d ê l é é i l li é d
produits.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    142


Métallurgie (conception):
Métallurgie (conception):
‐ Le concept de traitement en détail, avec des flowsheets et le 
calcul des quantités circulant.
calcul des quantités circulant.
‐ Spécification de la récupération et de la teneur du produit.
‐ Implantation générale et mise en page de l'usine avec des 
dessins si nécessaire.

SServices et exigences annexes:
i i
‐ Accès, transport, électricité, eau, carburant et communications.
‐ Ateliers, bureaux, vestiaires, laboratoires, bâtiments et 
Ateliers bureaux vestiaires laboratoires bâtiments et
équipements divers.
‐ La structure et force de main d
La structure et force de main d’œuvre.
œuvre.
‐ Logement et transport des employés.
‐ Autres exigences sociales.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    143


Estimation du coût d’investissement (capital):
‐ Développer les concepts d’exploitation minière et de l’usine de 
traitement et faire tous les dessins nécessaires.
‐ Calculer ou estimer la liste de l'équipement et toutes les 
quantités importantes (de l'excavation
quantités importantes (de l excavation, le béton, la superficie et le 
le béton la superficie et le
volume de construction, la tuyauterie, etc.).
‐ Déterminer un calendrier de construction provisoire. p
‐ Obtenir des devis du coût direct des éléments de machines, 
établir les coûts des matériaux, des services, du travail et de 
l'installation.
‐ Déterminer les divers et très importants coûts indirects, qui 
comprennent le fret et les taxes sur les équipements (Peut être
comprennent le fret et les taxes sur les équipements (Peut être 
inclus dans les directs), les camps et les frais généraux des 
entrepreneurs ainsi que la location d'équipement, la main‐d'œuvre 
p q q p ,
et les coûts marginaux de pénalité, le bureau de terrain du 
propriétaire, de la supervision et de voyage, des coûts d'achat et 
d
de conception, les licences, les frais, droits de douane et les taxes 
l l l f d d d l
de vente.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    144
‐ Les stocks en entrepôt.
‐ Une allocation d'urgence pour les événements négatifs imprévus 
et pour les petites exigences non estimée qui peuvent survenir.
‐ Le capital d'exploitation suffisant pour payer l'exécution de la 
mine jusqu'à ce que le premier chiffre d'affaires soit reçu
mine jusqu'à ce que le premier chiffre d'affaires soit reçu.
‐ Les coûts de financement et, le cas échéant, les intérêts de pré 
production sur l'argent
production sur l argent emprunté.
emprunté

p p j
Un exercice distinct est de prévoir les remplacements majeurs et 
les dispositions d'accompagnement pour les dépenses en capital 
de postproduction. Une allocation adéquate doit être faite pour 
les petites exigences que, bien qu’imprévisibles, se produisent 
toujours en quantités importantes.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    145


Estimation des coûts de fonctionnement
Estimation des coûts de fonctionnement (exploitation):
‐ Définir les effectifs de la main d’œuvre, les taux de rémunération de base, 
les coûts marginaux.
‐ Mettre en place les quantités de fournitures importantes mesurables à 
être consommés – énergie électrique, explosifs, combustible, charges en 
acier pour le broyage les réactifs etc ‐ et leurs coûts unitaires.
acier pour le broyage, les réactifs, etc.  et leurs coûts unitaires
‐ Déterminer les coûts horaires d'exploitation et d'entretien pour les 
équipements mobiles ainsi que les facteurs de performance équitables. 
‐ Estimer les frais d'administration fixes et autres frais généraux ainsi que 
les éléments non recouvrables de la cité minière et les coûts sociaux.

Seuls les frais de trésorerie sont utilisés excluant ainsi les frais 
d'amortissement qui doit être pris en compte ailleurs.
E
En ce qui concerne les études antérieures, les coûts post‐mines pour un 
i l ét d té i l ût t i
traitement ultérieur et pour la vente du produit sont les mieux considérés 
comme des déductions du revenu brut.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    146


Commercialisation.
‐ Spécifications du produit, le transport, la réglementation ou des 
Spécifications du produit le transport la réglementation ou des
restrictions de commercialisation.
‐ Analyse du marché et les prévisions des prix futurs.
a yse du a c é et es p é s o s des p utu s
‐ les acheteurs probables.
‐ Les coûts de fret, traitement supplémentaire et ventes.
‐ Projet termes de ventes, de préférence avec une lettre 
d'intention.
‐ Mérites d
Mérites d'achat
achat direct, contre le traitement de péage.
direct contre le traitement de péage
‐ La durée du contrat, les dispositions de modification ou de 
l'escalade des coûts.
‐ Exigences pour l'échantillonnage, le dosage et l'arbitrage.

L'existence d'un contrat de marché ou d'une lettre d'intention 
ferme est généralement une condition préalable importante à 
ll'emprunt
emprunt de financement d
de financement d'une
une nouvelle mine.
nouvelle mine
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    147
Droits de propriété, et les questions juridiques:
p p , q j q
‐ Les droits miniers et jouissance.
‐ Loyers et redevances.
y
‐ Les acquisitions de propriétés.
‐ Les droits de surface à la terre, l'eau, les droits de 
, ,
passage, etc.
‐ Permis pour la construction ainsi que l'exploitation.
p q p
‐ Les lois de l'emploi pour les employés locaux et 
expatriés séparément le cas échéant.
p p
‐ Accords entre partenaires dans l'entreprise.
‐ Caractéristiques juridiques de l'impôt, de change et les 
q j q p g
questions financières.
‐ L'incorporation de l'entreprise.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    148
Questions financières et fiscales.
‐ Organisation suggérée de l
Organisation suggérée de l'entreprise
entreprise, comme société, 
comme société
joint‐venture ou partenariat.
‐ Financement et obligations, en particulier concernant 
Financement et obligations en particulier concernant
les intérêts et le remboursement de la dette.
‐ Change et reconversion des droits, le cas échéant.
Change et reconversion des droits le cas échéant
‐ Etude des régimes fiscaux des autorités, qu'ils soient 
simples ou multiples
simples ou multiples.
‐ Les dotations aux amortissements et les taux 
d'imposition.
d'imposition
‐ Concessions fiscales et la procédure de négociation 
pour elles.
ll
‐ Affectation et répartition des bénéfices distribuables.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    149


Effets sur l'environnement:
ff
‐ Étude environnementale et rapport; nécessité de 
pollution ou des permis connexes les exigences en
pollution ou des permis connexes, les exigences en 
construction et en fonctionnement.
‐ Rapports réglementaires aux autorités 
R t é l t i t ité
gouvernementales, plans pour la restauration de la 
zone après la fin de l'exploitation minière.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    150


Analyse du chiffre d’affaire et profit:
‐ Les calendriers de production de la mine et de l'usine et le rendement 
L l di d d ti d l i t d l' i tl d t
annuel du produit.
‐ Le revenu net de la mine (à différents prix des produits si vous le 
( p p
souhaitez) après déduction du transport, le traitement et d'autres charges 
de réalisation.
‐ Calcul des coûts annuels des calendriers de production et des coûts de 
Calcul des coûts annuels des calendriers de production et des coûts de
fonctionnement de l'unité dérivée auparavant.
‐ Calcul des calendriers des flux de trésorerie (cash flows) complets avec 
l'amortissement, les impôts, etc. pour un certain nombre d’années 
appropriées ‐ individuellement pendant au moins 10 ans et regroupés par 
la suite
la suite.
‐ Présentation des totaux et des résumés des résultats.
‐ Chiffres dérivés (taux de rendement, récupération, partage des bénéfices, 
etc.) tel que spécifié par le propriétaire ou le client.
‐ Évaluation de la sensibilité aux variations de prix et généralement à la 
variation de l'entrée
variation de l entrée importante d
importante d’éléments
éléments.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    151
3. FRAIS DE PLANIFICATION

Le coût de ces études (Lee, 1984) varie considérablement, en 
fonction de la taille et de la nature du projet, le type d'étude
fonction de la taille et de la nature du projet, le type d étude 
entrepris, le nombre d'alternatives à étudier, et de nombreux 
autres facteurs. Cependant, l'ordre de grandeur des coûts de la 
partie technique des études, à l'exclusion des éléments de tels 
que les coûts d’acquisition des éléments de forage d'exploration, 
d b
de broyage spéciale ou des essais métallurgiques, des études 
é l d é ll d é d
environnementales et de permis, ou d'autres études de soutien, 
est généralement exprimé en pourcentage du coût
est généralement exprimé en pourcentage du coût 
d’investissement du projet:

Etude conceptuelle: 0,1 à 0,3 pour cent
Etude préliminaire: 0,2 à 0,8 pour cent
Etude de faisabilité: 0,5 à 1,5 pour cent
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    152
4. EXACTITUDE DES ESTIMATIONS
4. EXACTITUDE DES ESTIMATIONS

LLe matériel présenté dans cette section a 
éi l é éd i
été en grande partie extrait de l’article 
g p
«Mine Valuation and Feasibility Studies » 
présenté par Taylor (1977)
présenté par Taylor (1977).

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    153


Tonnage et teneur
A l f i bili é
A la faisabilité, en raison de l'échantillonnage multiple 
i d l'é h ill li l
et de nombreux contrôles, la teneur moyenne 
d’exploitation de quelque tonnage déclaré est 
susceptible d'être connu dans des limites acceptables, 
par exemple ± 5%, et vérifié par des méthodes 
statistiques standard. Bien que le tonnage ultime de 
q q g
minerai peut être connu pour les mines à ciel ouvert si 
le forage d'exploration
le forage d exploration de la surface pénètre plus 
de la surface pénètre plus
profondément que la limite d’exploitation, dans la 
pratique le tonnage ultime de nombreux dépôts est
pratique, le tonnage ultime de nombreux dépôts est 
une nébuleuse, car il dépend des relations coûts‐prix 
en fin de vie du projet
en fin de vie du projet .
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    154
Par les effets de réduction de la théorie de la valeur 
Par les effets de réduction de la théorie de la valeur
actuelle (actualisation), le tonnage de fin de vie 
n’est pas économiquement significatif à l’étape de 
’ é i i ifi if à l’é d
faisabilité. Son importance va croître de façon 
constante avec le temps une fois la production a 
commencé. Il est essentiel que le tonnage total
commencé. Il est essentiel que le tonnage total 
possible doit être connu dès le début. Ce qui est 
plus important est que les facteurs de teneur et de
plus important est que les facteurs de teneur et de 
qualité des premières années de fonctionnement 
soient connus avec certitude.
i t tit d

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    155


Deux normes d'importance peuvent être définies 
D d'i ê défi i
pour la plupart des mines à ciel ouvert:
1. Une réserve de minerai minimum, égale à celle 
p
nécessaire pour toutes les années dont les cash 
flows sont projetés dans le rapport de faisabilité, 
doit être connue avec précision et confiance
doit être connue avec précision et confiance.
2. Un potentiel de tonnage ultime, projeté 
généreusement et avec optimisme, devrait être 
é é t t ti i d it êt
calculé de manière à définir la zone affectée par 
l'exploitation minière et dans laquel décharges et 
bâtiments de l'usine ne doivent pas empiéter.
p p
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    156
Performance
La performance se réduit à deux éléments ‐ le débit et la 
récupération. Les unités d'exploitation à ciel ouvert ont 
bien établi des taux qui peuvent généralement être 
atteints si le travail est correctement organisé et les 
éléments associés (à savoir des pelles et camions) sont 
convenablement appariés. La performance souffre si le 
travail d'avance (Stérile de décapage dans la carrière) est 
p g
inadéquate. Il faut prendre soin que ces tâches sont 
correctement programmées et prévus dans l'étude de 
p g p
faisabilité.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    157


Le débit d
Le débit d'une
une installation de traitement tend à être 
installation de traitement tend à être
limité soit au stade de concassage fin ou des étapes de 
broyage Les principes de conception de concassage sont
broyage. Les principes de conception de concassage sont 
bien établis, mais leur application nécessite une 
connaissance précise de la dureté et de la broyabilité du
connaissance précise de la dureté et de la broyabilité du 
minerai. Ces qualités doivent donc recevoir une 
attention particulière dans le travail de test de faisabilité
attention particulière dans le travail de test de faisabilité 
préalable. La performance du traitement minéral fait 
partie d'une relation à trois voies impliquant la finesse 
ti d' l ti à t i i i li t l fi
de mouture, la récupération, et la teneur du produit. 
E
Encore une fois, la précision ne peut résulter que de 
f i l é ii é l d
l'essai‐pilote adéquat.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    158


Coûts
Certains éléments de coûts, notamment dans le domaine 
éé û
des coûts d'exploitation, diffèrent peu d'une carrière à 
l’
l’autre et sont connus de façon fiable dans le détail. 
d f f bl d l dé l
D'autres peuvent être uniques ou autrement difficiles à 
estimer. En règle générale, la précision dans le capital ou 
è l é é l l é d l l
l'estimation des coûts d'exploitation remonte à la précision 
d
des quantités, des citations ou prix unitaires fiables, et une 
é d f bl
provision suffisante pour les éléments indirects ou frais 
généraux. Ces derniers ont tendance à former une charge 
é é d i d àf h
croissante. Pour cette raison, ils doivent également être 
dé illé
détaillés et estimés directement chaque fois que possible, 
i é di h f i ibl
et ne pas être dissimulés dans ou affectés à d'autres 
postes de coûts directs.
d û di
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    159
L allocation d
L'allocation d'urgence
urgence est une provision possible sur les 
est une provision possible sur les
dépenses subordonnées aux événements imprévus tels 
que la grève ou le temps de retard d'accident
que la grève ou le temps de retard  d accident pendant la 
pendant la
construction, de mauvaises conditions des fondations de 
ll'usine
usine, ou des problèmes météorologiques sévères. Dans 
ou des problèmes météorologiques sévères Dans
une certaine mesure l'allocation d'urgence permet 
inévitablement pour certaines petites dépenses toujours
inévitablement pour certaines petites dépenses toujours 
connus de se produire, mais pas prévisible pas estimable 
en détail La prudence est nécessaire ici L'allocation
en détail. La prudence est nécessaire ici. L allocation 
d'urgence ne constitue pas une provision pour mauvaise 
ou insuffisante estimation et il ne devrait jamais être
ou insuffisante estimation, et il ne devrait jamais être 
interprété de cette manière.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    160


La précision des estimations en capital et des 
La précision des estimations en capital et des
coûts d'exploitation augmente à mesure que 
le projet avance à partir du conceptuel puis le 
préliminaire jusqu'àà ll'étape
préliminaire jusqu étape de faisabilité. 
de faisabilité
Normalement, les plages acceptables de 
précision sont considérées comme étant (Lee, 
1984):
Etude conceptuelle: ± 30 pour cent
Etude préliminaire: ±
d éli i i 20 pour cent
Etude de faisabilité: ± 10 pour cent
p
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    161
IlIl a été noté précédemment que la portée 
a été noté précédemment que la portée
des travaux dans les études conceptuelles 
et préliminaires n'est pas optimisée. 
LL'estimation
estimation des coûts est adaptée à des 
des coûts est adaptée à des
fins de décision, pour faire avancer le projet 
à l'é
à l'étape suivante, ou d'interrompre et de 
i d'i d
minimiser les pertes.
p

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    162


Prix et revenus
Le chiffre d'affaires
Le chiffre d affaires durant la durée de vie d
durant la durée de vie d'une
une 
carrière est la plus importante catégorie d'argent. Il 
doit payer pour tout y compris le remboursement
doit payer pour tout, y compris le remboursement 
de l'argent de l'investissement initial. Parce que les 
recettes sont les plus importantes, les mesures du 
mérite économique de la carrière sont plus 
sensibles aux variations des revenus que des 
changements de ratio similaire à l'un
changements de ratio similaire à l un des postes de 
des postes de
dépenses.

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    163


Le revenu est régi par la teneur, le débit, la 
p p p
récupération et le prix du produit.                         
Parmi ceux‐ci, le prix est: 
(a) de loin le plus difficile à estimer et
(a) de loin le plus difficile à estimer et 
(b) une quantité largement hors du contrôle 
de l'estimateur
de l estimateur.
Même ignorant l'inflation, les prix de vente sont 
très variables avec le temps. À l'exception de 
À
certains produits contrôlés, ils ont tendance à 
suivre un modèle cyclique. 

Pr. Tayeb Serradj Planification minière    164


Le département marketing (service commercial) 
des sociétés minières est bien informé sur les 
relations de l'offre
relations de l offre et de la demande et les 
et de la demande et les
mouvements des prix des produits. Il peut 
généralement fournir des prévisions de prix
généralement fournir des prévisions de prix 
moyens des produits en valeur actuelle des 
dinars, à la fois probables et conservateurs, cette 
dernière étant avec 80% de probabilité ou plus. 
Idéalement, même au prix du produit 
conservateur, le projet proposé devrait afficher
conservateur, le projet proposé devrait afficher 
toujours au moins le plus bas niveau acceptable 
de rentabilité
de rentabilité.
Pr. Tayeb Serradj Planification minière    165