Vous êtes sur la page 1sur 18

Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

II. Présentation de la carrière :

II.1.Itroduction :
Dans ce chapitre, on propose essentiellement de rassembler les éléments pouvant nous
permettre de constituer un ensemble de données pour les calculs des processus technologiques
miniers. Pour cela, on a pris de la carrière tous les paramètres réels.

Nous avons préféré de travailler avec le même régime de travail de la carrière et les
mêmes structures humaines et matérielles afin de ne pas changer l’objectif de notre étude.

II.2.Les paramètres principaux de la carrière :

N° Paramètres géométriques de la carrière unité valeur


01 Profondeur:
 Actuelle m

 Projetée m
02 Angle du bord inexploitable de la carrière degré 70° à 80°

03 Contour de la carrière supérieur :


1150
 Niveau m

 Superficie m2 26852

 Puissance moyenne de
calcaire m 3-9

04 Contour de la carrière inférieur :

 Niveau m 1140
 Superficie m2
39879
 Puissance moyenne de
m 5-10
calcaire

Tableau.II.1 : Les paramètres principaux de la carrière

II .3.Régime de travail des engins :


Le régime de travail de la carrière de HASSASNA est comme suivant :

II.3.1-Processus de chargement et transport :


-Nombre de jours ouvrables par an : 365 jours.
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

-Nombre de jours ouvrables par semaine : 7 jours.

-Nombre de poste par jours : 2 postes.

- Nombre de poste par semaine : 7 postes.

-Nombre d’heures de travail par poste 8 heures

- Nombre d’heures de travail par jours 16 heures

Tel que

Le premier poste de 5h à 13h.

Le deuxième poste de 13h à 21h.

II.3.2-Processus de forage :

- Nombre de jours ouvrables par an : 264 jours

-Nombre de jours ouvrables par semaine : 5 jours.

-Nombre de poste par jours : 1 poste.

-Nombre de poste par semaine : 5 postes.

-Nombre d’heures de travail par poste 8 heures.

II.4.Planification de la productivité de la carrière :

II.4.1-Productivité projetée :

Productivité

Annuelle Journalière Horaire

T m3 T m3 T m3

700000 289256 2652 1205 166 69

Tableau.II.2 : Planification de la productivité de la carrière


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

II.4.2-Calcul des indices organisationnels :


Pour la sondeuse :

a. Coefficient d’utilisation par poste kup :


kup = teff /Tp
Où :

Tp : Durée d’un poste 7h

Teff : le temps effectif pendant le poste Teff = T- (Tmp + Tmnp)

Tmp : le temps planifié composée de temps reprise de poste (15min), temps de remise de
poste (15min) .donc Tmp = 30min.

Tmnp : le temps non planifié de retard de prise de poste (40 min) et l’indiscipline des ouvriers
estimés à (30 min)

NB : Ces temps sont chronométrés par nous.

Teff = 8-(0,5+1,16) = 6h34min

Alors :

Kup = 0,8

b. Coefficient d’utilisation journalier :

Kuj = Kup*Np/3 = 0,8*1,33 = 0,26

c. Coefficient d’utilisation annuelle :

Kuan = [Kuj *(NJ/an)] ̸365 = (0,26*264)/365= 0,19

Pour la chargeuse :

a. Coefficient d’utilisation postiers :


Kup = Teff / TP

Teff = 16-(1+2,33)= 12h67min

Alors :

Kup = 12,67/16 = 0,79

b. Coefficient d’utilisation journalier :

Kuj = Kup*Np/3 = 0,79*2/3= 0,52


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

c. Coefficient d’utilisation annuelle :

̸ 65= (0,52*264)/365 = 0,38


Kuan = [Kuj *(NJ/an)] 3

Machine de forage Chargement et transport

Nombre des jours ouvrables/an 264 365


Nombre de jours/semaine 5 7
Nombre de poste/jours 1 2
Durée d’un poste (H) 8 8
Tableau II.3 : récapitulatif des régimes de travail.

Machine de forage Chargement et transport

Coefficient d’utilisation postier 0,8 0,79

Coefficient d’utilisation journalier 0,26 0,52

Coefficient d’utilisation annuel 0,19 0,38

Tableau II.4 : récapitulatif des indices

II .5-Matériel employé :

a. Forage :
Le mode de forage appliqué est celui roto percutant effectué à l’aide d’une sondeuse de
marque ‹‹INGERSOLL RAND DM25››

paramètres Caractéristiques techniques unités


et valeurs
moteur diesel
Type de mécanisme de Sur chenille
translation
Diamètre du taillant 160 mm
Vitesse de rotation 120 Tour/min
Poids de la sondeuse 20 T
Angle de forage 90 degré
Poussée axiale d’avancement 2 TF
Vitesse de déplacement 4,8 Km /h
Profondeur maximale de 35 m
forage
Longueur de la tige 7,5 m
Rendement théorique 18 m/h
Consommation de l’air 17 m3/min
comprimé
Tableau. II.5.type de sondeuse
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

b. Chargement :
Le chargement s’effectue à l’aide d’une chargeuse sur pneus de marque KOMATSU WA de
type 600-3A

paramètres Caractéristiques unités


techniques et valeurs

moteur Diesel SAA6D170E-3


avec turbocompresseur
-Carburant local
-Refroidissement à eau
-Injedtion direcete
-Double filtration avec
éjecteur automatique de
poussière et indicateur de
colmatage
-Demarrage électrique 24 volts
Grille de protection pour
radiateur
-Filtre à gas-oil
Puissance nette  357 KW
 478 CV
 2000 Tonne
Boite de vitesse -Komatsu power shift
-Convertisseur de couple
-4 vitesses en marche
avant
-4 vitesses en marche
arrière
Capacité du godet 7,5 m3
Direction -Articulée, assistée et
entièrement hydraulique
-volant de direction
inclinable.
Freinage -Frein de service
multidisque à bain
d’huile sur les 4 roues
-Frein de stationnement :
 Frein disque (type
sec)
 Desserrage
pneumatique
 Application par
ressort
Tableau.II.6.type de chargeuse
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

c. Transport :
Le transport s’effectue à l’aide des camions de marque CATARPILAR

paramètres Caractéristiques unités


techniques et valeurs
Poids net (à vide) 419 Kg
Charge utile max 58,1 t
Capacité de la benne du camion 36,6 m3
Largeur du camion 4,47 m
Longueur du camion 930 m
Rayon de braquage du camion 08 m
Tableau .II.7.type de camion

d. Nombre des engins utilisés :

Type t’engins Nombre d’engins


Sondeuse INGERSOLL RAND DM25 1
Chargeuse KOMATSU WA600-3A 6
Camion CATARPILAR 8
Bulldozer 1
Brise roche 1

Tableau .II.8. Récapitulatif des engins

II.6.Durée de vie de la carrière :


Durée de vie de la carrière est déterminée par la formule suivante :

Tv = (Rm /Qc) +Tc+ Text, par ans

Où :

Rm : Réserves du minerais, Rm = 149692200 t

Qc : Productivité annuelle, Qc =700000 t

Tc : Durée de la construction de la carrière, Tc = (3÷5) ans.

En prend Tc = 4ans.

Text : Temps d’extinction et restauration du site, Text = (1÷3) ans.

En prend Text = 2ans.

Donc la durée de vie de la carrière est égale :

Tv = (149692200/700000) + 4 + 2

Tv = 200 ans
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

II.7.Organisation de la carrière de Hassasna :

Département d’exploitation

Service Service Service


abattage extraction prestation

 -Chargement
Section Prestation Prestation
Section tir
forations -Transport interne externe

-Chargement
Réalisation des
-Transport travaux de tir à
l’extérieur
-Terrassement

Figure. II.1 : Organigramme de la carrière de Hassasna


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

II.8.METHODE D’EXPLOITATION

Généralités
Une méthode d’exploitation est une succession de réalisation des travaux de
creusement et d’exploitation du minerai dans un ordre bien déterminé , en autre terme un
système d’exploitation caractérisé par le développement dans l’espace et le temps des travaux
préparation , de découverture , et d’exploitation .

Lors de l’exploitation des gisements des minéraux utiles à ciel ouvert on commence
toujours le processus technologique par la préparation des roches à l’extraction .La qualité de
ce maillon influe considérablement sur la productivité des engins miniers, la sécurité de
travail et d’une manière sur l’efficacité des travaux miniers à ciel ouvert.

Autrement dit, il prédétermine le coût total déposé par l’entreprise. Le gisement


﴾minière﴿ à une dureté (f =7), dans ce cas, on utilise les travaux de forage et de tir comme
moyen pour la préparation des roches à l’extraction.

II.8.1.La préparation des roches à l’extraction par travaux de forage et de


tir doit répondre aux exigences suivantes :
* Degré nécessaire et régularité de la fragmentation des roches.

* État normal du pied du gradin.

* Formation du tas de la masse minière.

* Action séismique minimale.

* Dépenses minimales et grande sécurité.

En générale, on distingue les méthodes d’exploitation suivantes :

*Méthodes d’exploitation sans transport.

*Méthodes d’exploitation avec engin de transport.

*Méthodes d’exploitation avec transport des déblais.

*Méthodes d’exploitation combinées.

Les éléments du système d'exploitation sont composés de:

Gradins;

L'enlevure;

Plate-forme de travail;

Terril intérieur.
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Dont les éléments qui définissent un système d'exploitation sont:


La hauteur des gradins;

Largeur d'enlevure;

Largeur des plates-formes de travail;

Le nombre des gradins en activité;

Le nombre des rampes de liaison;

La longueur des fronts de travail;

Les dimensions des terrils intérieurs.

Les principaux indices d'une méthode d'exploitation

Les principaux indices d'une méthode d'exploitation sont:


La vitesse d'avancement des chantiers;

La vitesse d'avancement des fronts de travails;

La vitesse D'approfondissement;

La productivité annuelle;

Les taux de pertes et de dilutions du minerai.

La pratique d’exploitation dans les conditions du gisement est de haut en bas, les travaux
d’extraction sont caractérisés par un avancement du chantier et des fronts du travail dans le
temps et dans l’espace.

Dans la carrière de calcaire de Hassasna la méthode d'exploitation appliquée est avec


transport.

Les travaux de découverture et ceux d’extraction se caractérisent par l’avancement des


chantiers et du front de travail dans le temps et dans l’espace ainsi que le type et les
paramètres des engins utilisés.

Le caractère de déplacement des chantiers et du front des travaux définis le système


d’exploitation.

Donc la structure de la mécanisation complète et le système d’exploitation est déterminé par


l’allure du gisement et des propriétés physiques et mécaniques de la roche enlevée.

Tandis que la capacité et le nombre d’engins mis en œuvre, dépendent du rendement planifié
de la carrière.
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Les paramètres de la méthode d’exploitation sont liés aux dimensions des machines minières
existantes ou planifiées.

II.8.2. paramètres de la méthode d’exploitation :

La hauteur du gradin :

Lors de la détermination de la hauteur des gradins, il faut tenir en compte plusieurs facteurs
tels que:

La sécurité de travail;

La productivité de la carrière;

La qualité des minéraux;

Les caractéristiques du gisement;

Le mode d'extraction;

Les moyens de production;

Le volume des travaux capitaux, etc.

Dans les roches tendres exploitées sans foisonnement préalable, la hauteur du gradin ne doit
pas dépasser la hauteur maximum de creusement de l’excavateur utilisé.

Si l’on n’assure pas cette condition, il est possible que le toit du gradin s’effondre et peut
détériorer l’engin. La hauteur minimum du gradin doit assurer le remplissage du godet par un
seul creusement.

Dans le cas des terrains meubles ou dans les roches dures mais bien fragmentées par les
travaux de tir à l’explosif, la hauteur des gradins des roches dures est :

Où : Hauteur de creusement maximale de l’excavateur.

Le choix de la hauteur du gradin se fait en dépendance de la production de la carrière et la


sécurité des travaux, ainsi que les moyens de la mécanisation des travaux miniers.

Dans les conditions de la carrière de l’unité de Hassasna on utilise la sondeuse c’est pourquoi
la hauteur des gradins de la carrière allant jusqu’à 15m, est dictée par le relief d’une part et
d’autre part par de forte dénivelât
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

. Méthode de calcul de la charge d’explosif :

Sachant qu’une roche est caractérisée par deux résistances :

 Résistance au cisaillement : B = z.a .b.


 Résistance à la traction : A = x.b.c.
L’énergie ou le travail utile fourni par une charge d’explosif doit être égale ou supérieure à
la résistance totale de la roche admise soit :

x.b.c + z.a.b ≤ 0,012 mqyhd²√10v.

D’où h ≥ c.x.b + z .a.b

0,012 mqyhd²√10v

h représente la colonne d’explosif .D’où l’on peut tirer le nombre de cartouches et la quantité
totale de la charge.

profondeur des profondeur des


trous de mines trous de mines
Désignations U 7,5 mètres 03 mètres Observations

Nombre de trous de mines U 21 145

Diamètre des trous de mines mm 76 76

Epaisseur à abattre m 2,7 2,7

Espacement des trous de mines m 1,1 1,1

Nature de l’explosif / Marmanit 3 Marmanit 3

Poids de la cartouche kg 2,5 2,5

Longueur de la cartouche m 0,70 0,70

Diamètre de la cartouche mm 65 65

Longueur de la charge primaire (h) m 1,47 0,82

Longueur de la charge secondaire (h’) m 0,87 0,31


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Nature du bourrage / Débris forage Débris forage

Longueur du bourrage m 5,16 1,87

Nombre de cartouches par trous U 3,33 1,62

Quantité d’explosifs par trous kg 8,34 4,05

Charge spécifique g / m³ 374 454

Quantité d’explosif totale kg 175,22 587,3

. Caractéristiques du plan de tire

a = 2,5 m

Bourrage = 5,16 m

h + h’ = 2,34 m

6,75m c =7,5 m Charge d’explosifs

Bourrage

C=3m a

a = épaisseur à abattre

c profondeur trou de mine

h = charge primaire

h’= charge secondaire

h+h’
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Tir de redressement

Vue horizontale
O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O

b Trous de mines de 7,5m

O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O O …………………….O

O O O O O O O O O O O O O O O O O O O………………………O O O

O O O O O O…………………O O O O O……………………….O O O O O

Trous de mines de 3m

a =épaisseur à abattre

b = espacement des trous de mines


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Sécurité du travail
1. Introduction

La sécurité du travail se manifeste dans les branches des entreprises, l’assurance du


processus technologiques provoque une bonne organisation des travaux, se qui assure une
productivité désirable et meilleure.

La protection du travail représenté un vaste système des mesures techniques et


d’organisation destinée à sauvegarder la santé des travailleurs, elle à pour but de la
sensibilisation des ouvriers en matière de protection contre les accidents de travail et maladies
professionnelles, d’améliorer et de perfectionner les processus technologiques et de créer les
conditions du travail saines et sans danger.

2. Analyse des conditions de travail

A l’issue d’un accident, une enquête doit être menée, le but de celle-ci est de
déterminé les causes des accidents de travail, et élaborer de normes préventives en cherchant
au préalable le fautif, l’enquête devra faire ressortir tous les éléments qui peuvent être des
causes directes accidents de travail.

 Analyse des niveaux de traumatisme

A fin de déterminer le niveau de traumatisme, on utilise deux facteurs fondamentaux :

* Le taux fréquence.

* le taux de gravité.

 Taux de fréquence

A
Tf  *106
N

Où :

A : Nombre d’accidents de travail avec arrêt de travail.

N : Nombre d’heurs ouvrable pour une période donnée.

Tf : Taux de fréquence, qui nous montre le nombre d’accident de travail qui surviennent
lorsque tout le personnel travail 106 heurs.
Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

 Taux de gravité

P
Tg  *103
H

Où :

P : Nombre de jours perdus à cause d’accidents.

Tg : Taux de gravité, montre combien de jour ouvrables perte le personnel à cause des
accidents de travail s’il travail 1000 heures.

 Taux de danger :

Td = Tf * Tg

Où :

Tf : Taux de fréquence.

Tg : Taux de gravité.

 Mesures préventives contre les maladies professionnelles :

L’activité psychologique morale de l’homme est assurée, si la quantité de chaleur


évacuée de l’organisme humain, dans le cas contraire la capacité du travail diminue.

 Lutte contre la poussière :

La poussière suivant sa composition minéralogique peut être toxique, l’un des


éléments le plus massif est le (SiO2), sa poussière en pénétrant dans les poumons forme avec
le sang l’acide silicique qui tue les lymphocytes (globules blancs) ce qui entraîne les
maladies.

Comme moyen de lutte contre les poussières durant les processus de chargement, forage et
transport on a les moyens individuels et collectifs.

 Moyens de protections individuelles


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

Les ouvriers les plus exposés doivent obligatoirement porter des masques anti-
poussière, il faut aussi arroser la route pendant le transport.

 Lutte contre les gaz nuisibles :

Lors du tir, on a également un dégagement de (CO) et les dérives de l’azote la lutte


contre les gaz se fait par des sacs de plastique remplis d’eau est placée sur les bouches de
trous.

Le contrôle des miniers au chantier n’est autorisé qu’après diminution de la


concentration des gaz nuisibles.

 Protection contre le bruit

Le bruit peut contribuer à l’apparition du traumatisme et la diminution du rendement


de travail.

Le bruit peut provoquer la fatigue, les principales causes du bruit sont :

 La sondeuse.
 Le concasseur.
 La chargeuse.
On peut réaliser la protection contre le bruit a l’aide des (stop bruit) oreillettes de
protection, casques.

 Lutte contre les vibrations

Quand l’ouvrier travaille à l’aide d’un engin vibrant, ce dernier influe directement sur
la santé du travailleur.

Exemple : marteau perforateur.

La lutte contre ces vibrations à l’aide des moyens suivants :

 L’application des matériaux absorbants l’énergie de vibration.


 Siège vibro isolé du machiniste.
 Vêtements spéciaux (en caoutchouc).
 Sécurité lors des tirs des mines :

 La présence d’un agent de sécurité est obligatoire.


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

 L’agent de sécurité doit s’assure que toutes les prescriptions de sécurité sont observées.
 Avant le tir, on donne signal continu d’une minute par le bout de feu.
 Quand le tir est ratée il faut attendre un peut (5minutes).
 Au moment de tir toute circulation doit être arrêtée.
 La zone dangereuse doit être encerclée par des postes interdisant son approche.

 Sécurité dans le transport et le chargement

 le stationnement en charge pour une durée inacceptable est interdit.


 A la fin des postes de travail, la benne doit être vidée.
 Le camion ne peut être approché de la berne du gradin.
 Stockage des explosifs

Il est interdit de stocker les explosifs dans un endroit sans surveillance, ils doivent être
déposés dans un endroit répandant au règlement de service de mines.

Pour le stockage on construit les dépôts souterrains, qui doivent présenter certaines
caractéristiques parmi lesquelles nous citons :

 Etre étanche à l’eau et être bien aéré.


 Le magasin doit être continuellement surveillé.
 Les amorces ordinaires et les détonateurs électriques ne doivent pas entreposées dans le
même dépôt que les explosifs.
 Transport des explosifs

Les explosifs et les détonateurs ne peuvent être transportés que dans des caisses
déférentes. Le transport à partir dépôt de stockage au lieu de travail (front de taille). Doit être
fait à la fin des travaux de forage et après avoir retirés machines de forage. Outre cela ; il est
interdit de mettre dans une caisse des explosifs de nature déférente comme il est interdit
d’employer un bourroir métallique ou le d’un coup raté.

 Lutte contre l’incendie

Les incendies sont généralement provoqués suit au non respect des règles de sécurité à la
négligence des ouvriers, pour ce la il faut prévoir prés des lieux de dépôts des carburant,
d’explosifs, des ateliers, sur chaque véhicules des extincteurs approprier aux risques :

 Extincteurs pour feux gras.


Chapitre II présentation des caractéristiques de la carrière

 Extincteurs pour feux électriques.


 Extincteurs pour les contacts indirects.
Les causes de l’incendie

On sait que les possibilités d’un incendie ne peut exclue que par :

 Les défauts dans les installations électriques.


 Inflammation de liquide combustible.
 L’utilisation maladroite des installations électriques et mécaniques

Vous aimerez peut-être aussi