Vous êtes sur la page 1sur 12

Répartition de puissance et calcul de chutes de tension

But de TP :

Le but de ce TP est d’anlyser le problème de répartition de puissance dans les réseaux


électrique. Le programme à réaliser permet de traiter les points suivants :

1-Calculer les puissance transitées active et réactive dans les branches.

2- Calculer les tension aux niveaux des jeux de barres.

3-Calculer la chute de tension maximale.

Introduction

Le calcul de répartition des puissance consiste à déterminer l’ensemble des trasits de


puissance dans les branches pour un cas de charge bien déterminé. L’analyse du problème de
répartition des puissance. Parfois appelé écoulement de puissance permet aux experts chargés
de l’exploitation d’obtenir des données techniques tels que les tensions aux niveaux des jeux
de barres, les puissance transitées ainsi que les pertes totales afin d’assurer une exploitation
efficace dans les régime normal et dans les conditions de fonctionnement critiques.

Formulation simplifiée

Les réseaux de distribution ont une structure radial, cette configuration est simple à exploiter
moins couteux, mais ne permette pas d’assurer une continuité de service efficace. Pour ce
type de réseau, la tension décroit en fonction de l’augmentation de la distance qui sépare le
jeu de barre de chrage par rapport à la source (station principale).

1 2 3 4 5

Station

S2 S3 S4 S5

Figure :Schéma unifilaire d’un réseau radial


Méthodologie d’analyse,modèles mathématique

L’organigramme de calcul

1-Calcule les puissane des charges :

Schi=Pi+jQi

2- Calcule les puissance transités dans les lines :

Sij=Pij+jQij

S12=sum(Schi)

S23=S12-Sch(2) => S(i+1,j+1)=Sij-Sch(i)

3-Calcule les chutes de tension :

ΔUij=[Pij* RTij+Qij*XTij]/U(i)

4-calcule les tensions

U(i+1)=Ui- ΔUij

5-calcule la chute de tension totale :

ΔU (tot)=∑ ΔUij

6-calcule les pertes de puissance actives dans les lignes :

ΔPij=[(Pij²+Qij²)/Ui²]*RTij

7-Calcule les perts active totale :

ΔP(tot)= ∑ ΔPij

8-Calcule le cout de perdue :

C(pertes)= ΔP(tot)*(Ec*T)

Notation :

P ij :Puissance active transitée entre les jeux de barres i et j

Q ij : Puissance réactive transitée entre les jeux de barres i et j

Ui :tension au niveau du jeu de barres i

RTi :Resistence de la ligne

XTi : Réactence de la ligne

Nbr :Nombre de branches


ΔP(tot) :Perte active totale dans le réseau

C(perts): Le cout de l’énrgie

Ec : cout unitaire de l’énergie,Ec=0.06($/KWH)

T :le temps moyen de fonctionnement du rseau, T=8760h

Le programme réalisé :

Type 1 :
close all
clear all
%introduire les données
Un=30 %kv
lrad=[...
%nd na r0(om/km) x0(om/km) lij(Km)
1 2 0.15 0.30 10
2 3 0.20 0.30 10
3 4 0.30 0.35 10
4 5 0.40 0.35 10
];
jb=[...
%nb P(Mw) Q(Mvar)
1 0.00 0.00
2 0.50 0.40
3 0.55 0.40
4 0.50 0.40
5 0.75 0.65
];
%phase2%lecture des données
r0=lrad(:,3);
x0=lrad(:,4);
lij=lrad(:,5);
r=r0.*lij
x=x0.*lij
Pch=jb(:,2) sch=jb()
Qch=jb(:,3) ou bien
Sch=Pch+j*Qch
for m=1:5
m
Sch(5)=Sch(5)+Sch(5)*0.02;
%calcule des puissances transités
S12=sum(Sch(2:5));
S23=S12-Sch(2);
S34=S23-Sch(3);
S45=S34-Sch(4);
Sij=[S12 S23 S34 S45];
pij=real(Sij)
qij=imag(Sij)
U(1)=Un;
for i=1:4
%calcul des shuts de tension
dUij(i)=(pij(i)*rt(i)+qij(i)*xt(i))/U(i);
%Calcul des tensions
U(i+1)=U(i)-dUij(i);
%calcul des pertes
dpij(i)=[(pij(i)^2+qij(i)^2)/U(i)^2]*rt(i);
end
dUij=dUij(1:4)%shuts des tension
U=U(1:5)%les tensions
Sij=[S12 S23 S34 S45] %les puissances transités
dpijtot(m)=sum(dpij(1:4));
C(m)=dpijtot(m)*(Ec*T);
stairs (U,'r','linewidth',1.2);
hold on
plot (U);
end
dpijtot
C

les Résultats obtenu :

- Les puissance des charges :

Sch 1 Sch 2 Sch 3 Sch 4 Sch 5


0 0.5000 + 0.4000i 0.5500 + 0.4000i 0.5000 + 0.4000i 0.5500 0.5000i

- Les puissances transitées :

S12 S23 S34 S45


2.1000 + 1.7000i 1.6000 + 1.3000i 1.0500 + 0.9000i 0.5500 + 0.5000i

- Les chutes des tensions :

DU12 DU23 DU 34 DU45


0.3800 0.3916 0.3644 0.1992

- Les tensions :

U1 U2 U3 U4 U5
30.0000 29.6200 29.2284 28.8640 28.6648
• Interprétation :

On observe que la tension diminue a couse des chutes des tensions donc
U1>U2>U3>U4>U5.

On observe aussi que la puissance transitée diminue, U S.

les Résultats obtenu pour une augmentation de la charge aux jeux de barres 5 avec
un taux annuel de 2% par rapport à la charge courante pour une durée de 5 ans :

- Les puissances transitées :

S12 S23 S34 S45


2.1000 + 1.7000i 1.6000 + 1.3000i 1.0500 + 0.9000i 0.5500 + 0.5000i
2.1222 + 1.7202i 1.6222 + 1.3202i 1.0722 + 0.9202i 0.5722 + 0.5202i
2.1337 + 1.7306i 1.6337 + 1.3306i 1.0837 + 0.9306i 0.5837 + 0.5306i
2.1453 + 1.7412i 1.6453 + 1.3412i 1.0953 + 0.9412i 0.5953 + 0.5412i
2.1572 + 1.7520i 1.6572 + 1.3520i 1.1072 + 0.9520i 0.6072 + 0.5520i
- Les chutes des tensions :

DU12 DU23 DU34 DU45


0.3821 0.3945 0.3684 0.2033
0.3842 0.3974 0.3724 0.2074
0.3864 0.4004 0.3766 0.2116
0.3887 0.4034 0.3809 0.2159
1.7520 1.3520 0.9520 0.5520

- Les tensions :

U1 U2 U3 U4 U5
30.0000 29.6179 29.2234 28.8550 28.6518
30.0000 29.6158 29.2183 28.8459 28.6385
30.0000 29.6136 29.2132 28.8366 28.6250
30.0000 29.6113 29.2079 28.8271 28.6111
30.0000 29.6091 29.2025 28.8173 28.5970

-
- Le cout de l’anergie:

ΔPtot (Mw) C ($)


0.0592 31.0902
0.0601 31.5952
0.0611 32.1155
0.0621 32.6515
0.0632 33.2039
Type 2 :

clear all
clc

lrad2=[...
%nd na r0 x0 lij
1 2 0.20 0.2 5
2 3 0.20 0.2 10
3 4 0.20 0.3 10
4 5 0.20 0.3 10
3 6 0.20 0.3 2
6 7 0.20 0.3 2
7 8 0.20 0.3 2
8 9 0.20 0.3 2
]
jb2=[...
%nb p q
1 0.00 0.00
2 0.50 0.40
3 0.55 0.40
4 0.50 0.40
5 0.55 0.50
6 0.50 0.40
7 0.40 0.35
8 0.60 0.45
9 0.50 0.50
]
%programmation
%phase1: base de donnes
%lecture de donnes
Ec=60%(§/KWH)
T=8760%h
un=30%kv
rot=lrad2(:,3);
lij=lrad2(:,5);
rt=rot.*lij;
xot=lrad2(:,4);
xt=xot.*lij;
pch=jb2(:,2);
qch=jb2(:,3);
sch=pch+j*qch;
%modele mathématique
for m=1:5
m
sch(5)=sch(5)+sch(5)*0.02;
sch(9)=sch(9)+sch(9)*0.02;
s12=sum(sch(2:9));
s23=s12-sch(2);
s36=sum(sch(6:9));
s34=s23-sch(3)-s36;
s45=s34-sch(4);
s67=s36-sch(6);
s78=s67-sch(7);
s89=s78-sch(8);
sij=[s12; s23; s34; s45; s36; s67; s78; s89];
pij=real(sij);
qij=imag(sij);
u(1)=un;
for i=1:4
duij(i)=(pij(i)*rt(i)+qij(i)*xt(i))/u(i);
u(i+1)=u(i)-duij(i);

end
duij(5)=(pij(5)*rt(5)+qij(5)*xt(5))/u(3);
u(6)=u(3)-duij(5);
for i=6:8
duij(i)=(pij(i)*rt(i)+qij(i)*xt(i))/u(i);
u(i+1)=u(i)-duij(i);
end
for i=1:8

dpij(i)=[(pij(i)^2+qij(i)^2)/u(i)^2]*rt(i);
dqij(i)=[(pij(i)^2+qij(i)^2)/u(i)^2]*xt(i);
end
%chute de tension
duij=[duij(1);duij(2);duij(3);duij(4);duij(5);duij(6);duij(7);duij(8)]
% tension
u=[u(1);u(2);u(3);u(4);u(5);u(6);u(7);u(8);u(9)]
%puissance des charge
sch=[sch(1);sch(2);sch(3);sch(4);sch(5);sch(6);sch(7);sch(8);sch(9)]
%puissance transités
sij=[s12; s23; s34; s45; s36; s67; s78; s89]
%max puissance pertes
dpijtot(m)=sum(dpij(1:8));
%le cout des pertes
C(m)=dpijtot(m)*(Ec*T);
stairs (u,'r','linewidth',1.2);
hold on
plot (u);
end
dpijtot
C

les Résultats obtenu :

- Les puissance des charges :

Sch 2 Sch 3 Sch 4 Sch 5 Sch 6


4.1000 + 3.4000i 3.6000 +3.0000i 1.0500 + 0.9000i 0.5500 + 0.5000i 2.0000 +1.7000i

Sch 7 Sch 8 Sch 9


1.5000 +1.3000i 1.1000 + 0.9500i 0.5000 + 0.5000i
- Les puissances transitées

S12 S23 S34 S45


4.1000 + 3.4000i 3.6000 + 3.0000i 1.0500 + 0.9000i 0.5500 + 0.5000i

S56 S67 S78 S89


2.0000 + 1.7000i 1.5000 + 1.3000i 1.1000 + 0.9500i 0.5000 + 0.5000i

- Les chutes des tensions :

DU12 DU23 DU34 DU45


0.2500 0.4437 0.1638 0.0892

DU56 DU67 DU78 DU89


0.0621 0.0472 0.0346 0.0171

- Les tensions :

U1 U2 U3 U4 U5
30.0000 29.7500 29.3063 29.1425 29.0533

U6 U7 U8 U9
29.2442 29.1970 29.1624 29.1453
• Interprétation :

On observe que la tension diminue a couse des chutes des tensions, au niveau de la
charge S3 on a un réseau secondaire affecte notre réseau complètement et forme un
autre escaliers ou les tensions diminues aussi.

les Résultats obtenu pour une augmentation de la charge aux jeux de barres 5 avec
un taux annuel de 2% par rapport à la charge courante pour une durée de 5 ans :
- Les puissances transitées :

S12 S23 S34 S45


4.1210 + 3.4200i 3.6210 + 3.0200i 1.0610 + 0.9100i 0.5610 + 0.5100i
4.1424 + 3.4404i 3.6424 + 3.0404i 1.0722 + 0.9202i 0.5722 + 0.5202i
4.1643 + 3.4612i 3.6643 + 3.0612i 1.0837 + 0.9306i 0.5837 + 0.5306i
4.1866 + 3.4824i 3.6866 + 3.0824i 1.0953 + 0.9412i 0.5953 + 0.5412i
4.2093 + 3.5041i 3.7093 + 3.1041i 1.1072 + 0.9520i 0.6072 + 0.5520i

S56 S67 S78 S98


2.0100 + 1.7100i 1.5100 + 1.3100i 1.1100 + 0.9600i 0.5100 + 0.5100i
2.0202 + 1.7202i 1.5202 + 1.3202i 1.1202 + 0.9702i 0.5202 + 0.5202i
2.0306 + 1.7306i 1.5306 + 1.3306i 1.1306 + 0.9806i 0.5306 + 0.5306i
2.0412 + 1.7412i 1.5412 + 1.3412i 1.1412 + 0.9912i 0.5412 + 0.5412i
2.0520 + 1.7520i 1.5520 + 1.3520i 1.1520 + 1.0020i 0.5520 + 0.5520i
- Les chutes des tensions :

DU12 DU23 DU34 DU45


0.2514 0.4465 0.1656 0.0910
0.2528 0.4493 0.1674 0.0929
0.2542 0.4522 0.1693 0.0947
0.2556 0.4551 0.1712 0.0967
0.2571 0.4582 0.1731 0.0986

DU56 DU67 DU78 DU89


0.0625 0.0475 0.0349 0.0175
0.0628 0.0479 0.0353 0.0178
0.0632 0.0483 0.0357 0.0182
0.0635 0.0486 0.0360 0.0186
0.0639 0.0490 0.0364 0.0189

- Les tensions :

U1 U2 U3 U4 U5
30.0000 29.7486 29.3022 29.1366 29.0456
30.0000 29.7472 29.2979 29.1305 29.0377
30.0000 29.7458 29.2936 29.1243 29.0296
30.0000 29.7444 29.2892 29.1180 29.0214
30.0000 29.7429 29.2847 29.1116 29.0130
U6 U7 U8 U9
29.2397 29.1922 29.1572 29.1397
29.2351 29.1872 29.1519 29.1341
29.2304 29.1822 29.1465 29.1283
29.2257 29.1770 29.1410 29.1224
29.2208 29.1718 29.1354 29.1165

- Le cout de l’anergie:

ΔPtot (Mw) C *e004 ($)


0.0944 4.9638
0.0957 5.0290
0.0970 5.0959
0.0983 5.1647
0.0996 5.2354

conclusion

L'analyse des charges sur un réseau réseau électrique est une étape très importante dans
l'étude du transit de puissance et cela permet de mieux maîtrise le niveau de puissance à
chaque point du réseau c'est-à-dire à chaque charge. Pour mieux le montrer, nous avons
essayés de ressortir les équations mathématiques essentielles et les étapes importantes dans le
calcul de l'écoulement de puissance.

Vous aimerez peut-être aussi