Vous êtes sur la page 1sur 16

Cours d’algèbre II (SMPC)

A PPLICATIONS LINÉAIRES

Prof. M. Louzari

Department of mathematics, Faculty of sciences


Abdelmalek Essaâdi University, Tetouan

Année Universitaire: 2018/19

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 1 / 16
Plan

Plan

1 Applications linéaires

2 Applications linéaires injectives et surjectives

3 Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 2 / 16
Applications linéaires

Plan

1 Applications linéaires

2 Applications linéaires injectives et surjectives

3 Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 3 / 16
Applications linéaires

Applications linéaires : Définition


Dans le long de ce cours, K désigne le corps commutatif R ou C.
Définition
Soient E et F deux K-espaces vectoriels. Une application linéaire de E
dans F qu’on note f : E Ñ F tel que :
p1q p@ x, y P E q, f p x yq  f p xq f pyq,
p2q p@ x P E qp@λ P K q, f pλxq  λ f p xq.
Exemple
Considérons l’application dérivation D : Rn rX s Ñ Rn rX s, donnée par :
Dpa0 a1 X    an X n q  a1 2a2 X    nan X n1 . D est une
application linéaire, car pour ppX q, qpX q P Rn rX s et λ P R. On a :
Dp ppX q qpX qq  Dp ppX qq DpqpX qq,
DpλppX qq  λDp ppX qq.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 4 / 16
Applications linéaires

Applications linéaires : Propriétés

Théorème
Soient E et F deux K-espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors
1 f p0 E q  0 F ,
2 p@ x P E q f p xq   f p xq.
Preuve
1 On a f p0E q  f p0K .0E q  0K . f p0E q  0F .
2 Soit x P E, alors f p xq f p xq  f p x p xqq  f p0E q  0F , d’après
p1q. Par suite p f p xq f p xqq p f p xqq   f p xq, ainsi
f p xq   f p xq.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 5 / 16
Applications linéaires

Image directe et image inverse

Définition
Soient E et F deux K-espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors
1 Pour tout sous-ensemble H  X „ E. On appelle image directe
de X par f , l’ensemble f pX q  t f p xq | x P E u .
2 Pour tout sous-ensemble H  Y „ F. On appelle image inverse
de Y par f , l’ensemble f 1 pY q  t x P E | f p xq P Y u .

Remarque
Soient f : E Ñ F est une application linéaire et H  X1 , X2 „ E,
H  Y1, Y2 „ F. Alors, généralement on a :
1 X1 „ X2 ñ f pX1q „ f pX2q.
2 Y1 „ Y2 ñ f 1 pY1 q „ f 1 pY2 q.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 6 / 16
Applications linéaires

Image directe et image inverse

Théorème
Soient E et F deux K-espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors
1 Si X est un s.e.v. de E, alors f pX q est un s.e.v. de F.
2 Si Y est un s.e.v. de F, alors f 1 pY q est un s.e.v. de E.

Définition
Soient E et F deux K-espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors
1 f pE q s’appelle l’image de f , et est notée Im f .
2 f 1 pt0F uq s’appelle le noyau de f , et est noté Ker f .

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 7 / 16
Applications linéaires

Image directe et image inverse

Exemple
Considérons l’application différentiation définie par :

D: Rn rX s Ñ Rn rX s
a0 a1 X    an Xn ÞÑ a1 2a2 X  nan X n1

Alors, on a :
1 ImD  Rn1 rX s
2 KerD  t ppX q P Rn rX s | p1 pX q  0u  R.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 8 / 16
Applications linéaires injectives et surjectives

Plan

1 Applications linéaires

2 Applications linéaires injectives et surjectives

3 Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 9 / 16
Applications linéaires injectives et surjectives

Applications linéaires injectives et surjectives


Définition
Soient E, F deux espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors f est dit :
1 surjective, si pour tout y P F, il existe x P E tel que f p xq  y,
2 injective, si f p xq  f pyq ñ x  y, pour tous x, y P E,
3 bijective, s’elle est injective et surjective.

Exemple
La iième -projection

Pri : Rn Ñ R
p x1, x2,    , xnq ÞÑ xi

est surjective mais non injective


Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 10 / 16
Applications linéaires injectives et surjectives

Applications linéaires injectives et surjectives

Notations
Soit E un K-espace vectoriel.
1 Toute application linéaire injective est dite un monomorphisme,
2 Toute application linéaire surjective est dite un épimorphisme,
3 Toute application linéaire bijective est dite un isomorphisme,
4 Toute application linéaire de E dans E est dite un endomorphisme,
5 Tout isomorphisme de E dans E est dit un automorphisme.

Remarque
Si f : E Ñ F est un isomorphisme entre deux K-espaces vectoriels, on
dit que E et F sont isomorphes et on note E  F.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 11 / 16
Applications linéaires injectives et surjectives

Caractérisation de Ker f et Im f

Proposition
Soient E, F deux espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors, les assertions suivantes sont équivalentes :
1 f est injective,
2 Ker f  p0q.
Proposition
Soient E, F deux espaces vectoriels et f : E Ñ F une application
linéaire. Alors, les assertions suivantes sont équivalentes :
1 f est surjective,
2 Im f  F.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 12 / 16
Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Plan

1 Applications linéaires

2 Applications linéaires injectives et surjectives

3 Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 13 / 16
Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Théorème des dimensions

Théorème
Soient E, F deux K-espaces vectoriels de dimensions finies et
f : E Ñ F une application linéaire. Alors :
dim E  dimpKer f q dimpIm f q

Proposition
Soient E et F deux K-espaces vectoriels avec dim E  dim F  n. Si f
est une application linéaire, alors les a.s.s.e :
1 f est injective,
2 f est surjective,
3 f est bijective,
4 Si tu1 , u2 ,    , un u est une base de E alors t f pu1 q, f pu2 q,    , f pun qu
est une base de F.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 14 / 16
Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Applications linéaires des espaces vectoriels de


dimensions finies

Proposition
1 Soit E un K-espace vectoriel de dimension n ¥ 1. Alors E  Kn.
2 Si E et F sont deux K-espaces vectoriels de même dimension n.
Alors E  F.
3 Une application linéaire est complètement et uniquement
déterminée par son action sur une base.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 15 / 16
Applications linéaires des espaces vectoriels de dimensions finies

Applications linéaires des espaces vectoriels de


dimensions finies

Définition du rang
Si f est une application linéaire, alors dimpIm f q s’appelle le rang de f ,
et on note rgp f q  dimpIm f q.

Proposition
Soient E, F deux K-espaces vectoriels de dimensions finies et
f : E Ñ F une application linéaire. Alors
1 Si f est injective, alors l’image de toute famille libre de E est une
famille libre de F.
2 Si f est surjective, alors l’image de toute famille génératrice de E
est une famille génératrice de F.

Prof. Mohamed Louzari (F. S. Tétouan) Cours d’algèbre II (SMPC) Année Universitaire: 2018/19 16 / 16