Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Abdelmalek Essaâdi Année : 2017/2018

Faculté des sciences de Tétouan Filières : SMC/SMP


Département de mathématiques Semestre 2

Travaux dirigés d'algèbre (Série 1)


Espaces vectoriels et Applications linéaires

Exercice 1 Soit Rn [x] l'ensemble de tous les polynômes à coecients dans R de degrés ≤ n. Soient
P, Q ∈ Rn [x] et λ ∈ R tels que P = a0 + a1 x + · · · + an xn et Q = b0 + b1 x + · · · + bn xn . On dénit
l'addition et la multiplication par scalaires comme suit :
P + Q = (a0 + b0 ) + (a1 + b1 )x + · · · + (an + bn )xn

et
λP = (λa0 ) + (λa1 )x + · · · + (λan )xn .
Montrer que Rn [x] est un R-espace vectoriel.

Exercice 2 Dans E = R2 , considérons les deux opérations :


(u, v)  (x, y) = (0, v + y) et λ (x, y) = (λx, λy), ∀ λ ∈ R, ∀ (u, v), (x, y) ∈ E

Est ce que (E, , ) est un R-espace vectoriel ?

Exercice 3 Déterminer les sous-espaces vectoriels de R4 (R4 est considéré comme R-e.v.), parmi
les sous-ensembles suivants :
(1) A = (x, y, z, t) ∈ R4 | x = y , z = t ,


(2) B = (x, y, z, t) ∈ R4 | x + y + z + t = 0 ,


(3) C = (x, y, z, t) ∈ R4 | x = 1 ,


(4) D = (x, y, z, t) ∈ R4 | xt = yz .


Exercice 4 On considère les deux s.e.v. F et G de R3 dénis par :


F = vect{(1, 0, −1), (1, 2, 3)} et G = {(x, y, z) ∈ R3 | x + y + z = 0}

(1) Donner une famille génératrice de G,


(2) Déterminer F ∩ G et F + G (Sans utiliser Grassmann).

Exercice 5 Dans le R-espace vectoriel R2 [X]. Considérons les deux familles suivantes :
F1 = {X, X + X 2 , 1 + 2X − 3X 2 } , F2 = {1 + X, 1 − X 2 , X + X 2 }

Ces familles sont-elles libres ?


Exercice 6 Dans l'espace vectoriel R4 , considérons les vecteurs v1 = (1, 2, 0, 1), v2 = (−1, 1, 1, 1),
v3 = (0, 0, 1, 1), v4 = (2, 2, 2, 2) et les sous-espaces vectoriels A = vect(v1 , v2 , v3 ), B = vect(v4 ).
(1) Vérier que la famille {v1 , v2 , v3 } est libre et en déduire dim A.
(2) Déterminer A + B .
(3) En déduire A ∩ B (Utiliser le Théorème de Grassmann).

1
Exercice 7 Soit E un C-espace vectoriel de dimension n. Montrer que E est aussi un R-espace
vectoriel de dimension 2n.

Exercice 8 Est ce que les applications f : R3 → R3 suivantes sont linéaires ?


(1) f (x, y, z) = (x + y, z, 1),
(2) f (x, y, z) = (z, −y, x).

Exercice 9 Soit f : C → C une application dénie par f (a + ib) = a − ib. Montrer que
(1) f est linéaire, si on considère C comme un R-espace vectoriel,
(2) f est non linéaire, si on considère C comme un C-espace vectoriel.

Exercice 10 Soit f : R3 [X] → R3 [X] une application linéaire telle que

f (1) = 1, f (X) = X 2 , f (X 2 ) = X + X 3 .

Déterminer f (a + bX + cX 2 ) où a, b, c ∈ R.

Exercice 11
(1) Soit f : R2 → R2 telle que f (x, y) = (y, 0). Montrer que Kerf = Imf .
(2) Donner un exemple d'une application linéaire f telle que Imf ⊆ Kerf .
(3) Donner un exemple d'une application linéaire f telle que Kerf ⊆ Imf .

Exercice 12 Soit f : R2 [X] → R3 [X] l'application dénie par : f (p(X)) = X 2 p0 (X) (où p0 (X) est
la dérivée de p(X)).
(1) Montrer que f est une application linéaire,
(2) Déterminer une base de Imf ,
(3) Déterminer une base de Kerf .

Exercice 13 Soit l'application linéaire f : R3 → R3 [X] dénie par : f (e1 ) = 2X + X 3 ,


f (e2 ) = −2X + X 2 , f (e3 ) = X 2 + X 3 où {e1 , e2 , e3 } est la base canonique de R3 .
(1) Expliciter f (α, β, γ) pour tout (α, β, γ) ∈ R3 .
(2) Déterminer une base B0 de Kerf et en déduire rg(f ). Est ce que f est surjective ?
(3) Compléter B0 en une base de R3 .