Vous êtes sur la page 1sur 2
sae Md fi TFeatrnit RANCAISE PREFETDU HAUTRHIN Dicton de la Replemerain Mesdames et messieurs les maires elde la Reglemention du département du Haut-Rhin ean (a exception de Madame le maire Tars03 49292116 le Mulhouse) Fax 03.89.2021 18 (Courriel: matic. sinking haut gous ft see En communication & Madame et messieurs les sous-préfets, du Haut-Rhin Cotmar, te J pone tore Objet : Ouvertures supplémentaires des commerces les dimanches du mois de janvier 2020. Afin d’aider les entreprises qui sont particuligrement affectées par les manifestations et les difficultés de transport générées par le mouvement social en cours depuis le 5 décembre 2019, le Gouvernement a défini un ensemble de mesures d’accompagnement. Dans ce contexte, certains maires ont pu étre saisis de demandes de dérogation au repos dominical par des organisations professionnelles, des associations de commergants ou des établissements de vente au détail, compte tenu des pertes de chifite d’affaires subies du fait de ces manifestations. Pour permettre aux commerces de faire face aux difficultés économiques auxquelles ils sont confrontés, la ministre du travail a demandé aux préfets d’apporter une réponse favorable aux demandes d’ouvertures dominicales jusqu’a fin janvier 2020. Mais, dans le Haut-Rhin, le droit local confie ce pouvoir aux maires. Dans le méme esprit, je ne verrais donc aucun inconvénient a ce que vous accordiez une dérogation exceptionnelle et autorisiez de telles overtures dominicales pour un ou plusieurs dimanches de janvier 2020, sur la base des dispositions de article L.3134-4 du code du travail, Je vous rappelle que ce texte permet aux maires et, pour la ville de Mulhouse uniquement, au sous- préfet, d’instruire de telles demandes et d’autoriser l'ouverture, pendant une durée maximale de 10 heures, des commerces et l'emploi de salariés les quatre dimanches précédant Noél et les dimanches et jours fériés pour lesquels « des circonstances locales particuligres rendent nécessaire une activité accrue » Fappelle toutefois votre attention sur le fait que toute dérogation au repos dominical ne peut prendre la forme d'une décision individuelle mais doit concemner l’ensemble des commerces de la commune. Ce principe permet de ne pas fausser le jeu normal de la concurrence et du marché. ‘TRUE BRUAT. 8 P, 10489 69020 COLMAR CEDEX 803 9.20.20 00 - wa hautshin ou se Enfin, vous veillerez a rappeler aux commergants concernés qu’ils doivent respecter les dispositions conventionnelles et, & défaut d'accord, les droits de leurs salariés, tels que définis par les articles 1,3132-25-3 et L.3132-25-4 du code du travail, qu'il s’agisse des contreparties qui doivent leur étre accordées ou du respect du principe du volontariat en application duquel, notamment, le salarié qui refuse de travailler le dimanche ne peut pas faire Vobjet d'une mesure discriminatoire dans Vexécution de son contrat de travail. Le préfet ON Laurent TCUVET,