Vous êtes sur la page 1sur 1

interlude |

Par Adrien Payet

Exploitation

en scène ! Drôles
pédagogique
Faire comprendre le texte
Demander aux apprenants de lire
le titre, d’observer l’image puis de
faire des hypothèses sur :
- Le genre de scène (comique, tra-
gique, romantique, etc.).
- Le sens du mot « retrouvailles ».
Proposez une première lecture indivi-

de retrouvailles
duelle du texte. Travailler si nécessaire
sur les mots incompris, puis faire lire
le texte à voix haute. Demander aux
apprenants de bien mettre le ton.
Travailler les aspects
langagiers
Les temps du passé : demander aux
apprenants d’identifier quel temps de
la conjugaison l’homme et la femme
Dans chaque numéro du L’HOMME : Salut ! Ça fait plaisir de Le jeune homme entre et s’approche utilisent le plus (= l’imparfait). Deman-
Français dans le monde, te voir !
LA FEMME : Moi aussi. Ça fait
de la jeune femme. dez-leur de repérer dans le texte ce
qui explique l’utilisation de ce temps
retrouvez une saynète écrite longtemps… LA JEUNE FEMME : Tu es en (circonstances dans le passé, descrip-
par Adrien Payet pour les L’HOMME : 10 ans au moins ! retard. On avait dit 17 heures,

© nicoletaionescu - Fotolia.com
tions, habitudes).
apprenants de français LA FEMME : Tu te souviens de pas 17 h 20 ! Inviter les apprenants à repérer
notre première rencontre ? ! LE JEUNE HOMME : Désolé… quel autre temps du passé est utilisé,
adolescents et adultes. L’HOMME : Oh ça oui, comme si Tiens, c’est pour toi. (Il sort un notamment lorsque le jeune homme
c’était hier. On était à la terrasse bouquet de roses fanés.) raconte ses péripéties (= le passé
d’un café… Tu avais les cheveux LA JEUNE FEMME, sèche : composé).
longs, tu fumais une cigarette. Qu’est-ce qui leur est arrivé, à tes Faire réagir
pauvres fleurs ? Demander aux apprenants com-
La jeune femme met une perruque LE JEUNE HOMME : C’est une Le jeune homme hoche la tête Long silence. Ils se regardent sans Les deux jeunes gens s’embrassent ment ils auraient réagi à la place de
sur sa tête et porte une cigarette à longue histoire ! J’ai vu des magni- tristement et s’en va. La jeune savoir quoi dire. et sortent. l’homme ou de la femme, du jeune
ses lèvres. fiques roses dans un square… femme remet sa perruque et ouvre homme ou de la jeune femme. Propo-
LA JEUNE FEMME : Tu ne les as son parapluie pendant les répliques LE JEUNE HOMME : Tu es très LA FEMME, imitant la jeune fille : sez-leur d’écrire d’autres fins possibles
LA FEMME : Mais n’importe quoi ! pas volées au moins ? ! ! qui suivent. belle sous ce parapluie. Il est ma- « D’accord, si tu veux ! ! ! » (Repre- à partir de leurs réponses.
J’avais les cheveux courts et je li- LE JEUNE HOMME : Ben si, gnifique. nant sa voix normale :) N’importe Mettre en scène
sais un magazine équestre ! justement, mais c’était pour te L’HOMME : Ah, c’est drôle, moi j’ai LA JEUNE FEMME : Merci. quoi, je n’ai jamais dit un truc Le jeu : Demander aux élèves/acteurs
faire plaisir ! Je voulais te faire un autre souvenir de notre pre- LE JEUNE HOMME : Non, je veux pareil ! ! ! de s’impliquer dans leur interpréta-
La jeune femme enlève très vite la un cadeau… Bref, j’ai pris mière rencontre. dire… tu es magnifique ! Désolé, je… L’HOMME : Mais si, mais si ! tion, de parler fort et d’articuler.
perruque et troque sa cigarette quelques roses mais le gardien LA FEMME : Raconte ! je ne sais pas parler aux femmes. Je m’en souviens très bien. Le couple qui ne parle pas doit bou-
contre un magazine. du parc m’a vu et il a crié. L’HOMME : Ben, il pleuvait, LA JEUNE FEMME : Moi non plus. LA FEMME : C’est faux, on s’est ger très peu pour ne pas perturber la
LE GARDIEN DU PARC, tu étais toute seule sous ton pa- Enfin, je veux dire aux hommes. embrassés le lendemain. vision du spectateur.
LA FEMME : Il y avait un beau ciel en coulisses : Eh, vous là-bas ! rapluie avec tes longs cheveux, LE JEUNE HOMME : Tu aimes les L’HOMME : écoute Martine, je ne La mise en espace : Bien séparer deux
bleu ce jour-là… LA JEUNE FEMME : Et après ? ta cigarette… fleurs ? suis pas fou… espaces : un pour le couple homme/
L’HOMME : Moi, je me souviens LE JEUNE HOMME : Ben, j’ai LA JEUNE FEMME : Oui. LA FEMME : Comment ça, femme et un pour le couple jeune
qu’il pleuvait ! couru aussi vite que possible. Le jeune homme entre sur scène, LE JEUNE HOMME : Tiens, en Martine ? ! ! ! Moi, c’est Christine ! homme / jeune femme.
les cheveux trempés. voilà une. L’HOMME : Christine ! Oh, mais Les décors et accessoires : Les appre-
Bruit de tonnerre, la jeune femme Le jeune homme court au ralenti LA JEUNE FEMME : Ah, elle est bien sûr… Excuse-moi, je t’ai nants listent les accessoires, cos-
Avant de commencer prend un parapluie et l’ouvre. sur une musique aérienne comme LE JEUNE HOMME : Salut, désolé très… heu… jolie. confondue avec une autre… tumes et décors décrits dans le texte.
- Particularité grammaticale : imparfait et s’il était poursuivi par le garde. pour l’heure. LE JEUNE HOMME : Attention, LA FEMME : Mais tu n’as pas Pour évoquer la rue, l’homme peut
passé composé LA FEMME : Mais pas du tout. Oh là LA JEUNE FEMME : C’est pas elle pique. honte ? ! faire semblant qu’il promène son
- Distribution : 4 à 6 comédiens là, t’as pas une bonne mémoire, toi ! LE JEUNE HOMME : Bon, d’accord, grave. Tu n’as pas froid ? LA JEUNE FEMME : C’est normal, L’HOMME : Attends, Martine ! chien. Un marquage au sol peut
Si vous souhaitez publier - L’homme et la femme se rencontrent elles sont un peu fatiguées, mais LE JEUNE HOMME : Non, ça va. c’est une rose. LA FEMME : CHRISTINE ! ! ! Tu représenter un passage piéton ou
une vidéo de votre mise en dans une rue en avant-scène, côté cour La jeune femme ferme le parapluie. moi je les trouve plutôt jolies. J’aime la pluie. LE JEUNE HOMME : Oui, c’est n’as pas changé toi ! (Elle sort de un bruitage sonore donner une am-
scène sur (côté droit de la scène du point de vue du Tu ne les aimes pas ? LA JEUNE FEMME : Moi aussi. vrai. (Silence.) On fait quoi, on scène en criant.) Pauvre type, va ! biance de ville.
theatre-fle.blogspot .com, public) LA FEMME : J’étais en colère parce LA JEUNE FEMME : Non, pas vrai- LE JEUNE HOMME : ça tombe s’embrasse ? L’HOMME, en aparté : Je me di- La bande sonore : Demander aux ap-
envoyez un courriel à
adrien-payet@hotmail.com - La jeune femme boit un café à la terrasse que tu étais en retard, comme ment. bien. LA JEUNE FEMME : D’accord, si sais bien qu’elle avait drôlement prenants de rechercher les musiques
d’un café côté jardin (côté gauche) toujours ! tu veux. changé, Martine ! n et ambiances sonores. n

46 Le français dans le monde | n° 400 | juillet-août 2015 Le français dans le monde | n° 400 | juillet-août 2015 47