Vous êtes sur la page 1sur 1

PARTIE 2: L’ACTIF

Chapitre 4: Les stocks et travaux en cours


Section 5 - Les contrats de construction
5.2. Règles de comptabilisations des contrats de construction
c) Règles de comptabilisation des produits et charges lorsque le résultat peut être estimé de façon
fiable

APPLICATION
THÈME: Contrats de construction

Une entreprise de travaux publics a signé en N un contrat portant sur la construction d’un oléoduc. Le
coût des travaux à cette date est estimé à 20 millions d’euros (M€). Le prix de vente fixé est de 24 M€.
Les dépenses réelles de construction ont été les suivantes:
N: 5 M€.
N+1: 11 M€. A cette date le coût total du contrat est estimé à 22 M€.
N+2: 6 M€.
En N+1, le client a accepté une majoration de 1 M€ du prix initial.
Le client a été facturé pour les montants suivants:
N: 3 M€.
N+1: 10 M€.
N+2 (à la livraison): 12 M€.
TOTAL = 25 M€.

Le degré d’avancement des travaux, exprimé en fonction de mesures physiques, était de 20 % en N et


de 60 % en N-1.

Présenter l’impact sur le résultat de la comptabilisation de ce contrat selon IAS 11


Indiquer le montant éventuel des travaux en cours apparaissant au bilan

Corrigé

N N+1 N+2 TOTAL


25 M€ x 60 % - 4,8 M€
Produits 24 M€ x 20 % = 4,8 M€ 25 – 4,8 – 10,2 = 10 M€ 25 M€
= 10,2 M€
22 M€ x 60 % - 4 M€ =
Charges 20 M€ x 20 % = 4 M€ 22 – 4 – 9, 2 = 8,8 M€ 22 M€
9,2 M€
Résultat + 0,8 M€ + 1 M€ +1,2 M€ + 3 M€
Travaux
5 +11 – (3 + 10) + 1,8 =
en cours à 5 – 3 + 0,8 = 2,8 M€
4,8 M€
l’actif (1)

(1) LES TRAVAUX EN COURS SONT EGAUX A: COUT DE PRODUCTION DES


TRAVAUX EFFECTIVEMENT REALISES – FACTURATIONS INTERMEDIAIRES + PART
DU BENEFICE REALISEE A LA FIN DE L’EXERCICE

© 2003 - Tous droits de reproduction réservés - Foucher