Vous êtes sur la page 1sur 103

L’AEROBIE ET LES ENJEUX EN MATIERE DE

SANTE.
DEFINITION DE L’OMS DU CONCEPT DE
« BONNE SANTE »
Etat de complet bien-être
physique, mental et social
ABSENCE DE FAIRE FACE AUX
MALADIE ? URGENCES DE LA VIE ?

En principe le corps est conçu pour la santé et l'auto-guérison


et non la maladie. Et donc on peut parfois s’éloigner de la
santé sans en être conscient ?
La place de l’aptitude aérobie dans ce
concept de santé ?
La pérennisation d’une activité d’endurance
aérobie, permet d’ajouter des années à la vie
… Et de la vie aux années.

P. Presles et C. Sollano relèvent une baisse de la mortalité de 46 %


chez les sportifs, Ainsi que Blair, Khol, Barlow soulignent une
baisse de la mortalité de 23% à tous les âges chez les sportifs…

Quel est l’impact de la VO2Max. dans la


diminution de la mortalité?
Le lien entre maintien de la VO2Max et longévité semble réel et a
été mis en évidence par de nombreuses études, néanmoins il faut
rester prudent et éviter de prendre ce paramètre comme étant le
seul paramètre permettant une longévité.
COSTILL David L., WILMORE Jack H., LARRY KENNEY W., Physiologie du sport et de
l’exercice, Bruxelles, De Boeck, 2009

La poursuite de l’entraînement au-dessus de 55 ans montre bien


une diminution moindre de la VO2 Max.
Il existe d’autres facteurs justifiant
l’augmentation de la longévité.

Diète Absence Peu ou pas


méditerranéenne. de tabac. d’alcool.

La bonne humeur et voir la vie


Autres ?
de manière positive.

Facteurs Pérennisation de
L’hérédité. l’activité physique.
génétiques
Ce qu’offre l’ activité aérobie à notre corps.
.
Améliore les
Prévention et Diminue le stress et
conditions de vie
diminution des l’anxiété. Et améliore le
de la personne
Cancers. sommeil.
asthmatique.

Renforce Prévient le diabète Prévient l’ostéoporose


l’immunité ? du type II. et renforce le squelette.
.
Diminution des Prévient la maladie
risques d’Alzheimer et la
cardiovasculaires. démence vasculaire
cérébrale.
.
Philippe Presles et Catherine Solano. « Prévenir Alzheimer, cancers,
infarctus, et vivre en forme plus longtemps »Ed R. LAFFONT.
Nbre études diminution du risque Nbre études montrant un
de cancer un effet dose.

Côlon 44 40-50% 27
Sein 35 30-40% 24
Utérus 12 30-40% 6
Ovaire 4 20-30% 2
Prostate 16 10-30% 10
Testicules 3 10-30% 2
Poumon 9 30-40% 7
Effet dose: Dans ces études, on observe d’autant moins de cancers
que l’exercice est soutenu. C’est proportionnel. Ces études montrent
donc que plus on fait une activité physique, plus on prévient les
cancers.
Comment expliquer cette diminution du
taux de Cancers ?

Régule la libération Régule la libération de


des hormones et l’insuline.
plus
particulièrement les
Renforce l’action
oestrogènes.
du système
immunitaire.
Comment expliquer cette diminution
des risques cardiovasculaires ?

Diminue le fibrinogène. Facteurs de croissance


régénérant l’endothélium.
Le risque cardiaque chez les
« 50 ans » est 8 x plus élevé
Libère le monoxyde d’azote
chez les individus ayant une
et la plasmine et donc stimule
VO2Max. < à 44ml d’O2/kg
la fibrinolyse ( Dr de
par rapport à ceux >à 50 ml
Lorgeril).
d’O2/kg (Gindre)
Comment expliquer cette diminution
des risques du diabète de type II ?

Diminue le taux de Les cellules deviennent


glucose dans le sang. plus sensibles à
l’insuline Le pancréas
s’économise en libérant
moins d’insuline.
Comment expliquer cette diminution
des risques liés à l’ostéoporose ?

La minéralisation des os Densité musculaire


est plus importante  supérieure (eau + Masse
création de micro- maigre )  Densité
champs électriques. osseuse plus importante.
Comment expliquer la diminution de
la maladie d’Alzheimer et démence
vasculaire ?

La perfusion des organes


et en particulier le
cerveau.
Ce qu’offrent les activités aérobie à notre tête ?

L’exercice aérobie active toute une chimie corporelle


et cérébrale (endorphines, cannabinoïdes, qui
apporte un bien-être, bonne humeur.

Béta endorphine responsable de l’activation du


système immunitaire et notamment la stimulation
des lymphocytes NK

L’activité L’activité physique


physique aérobie aérobie peut avoir un
calme et apaise . effet anti dépressif .
.
L’influence que peut avoir une
pratique régulière sur la VO2Max. ?

En comparant des enfants complètement sédentaires et


des enfants régulièrement entraînés, la différence de
VO2Max est de +/- 20%
Les déterminants de l’aptitude physique aérobie chez
l’enfant et l’adolescent .

Bioénergétique. Fonctionnel
.
La consommation L’aptitude aérobie fonctionnel se
d’oxygène (VO2Max.). traduit comme étant le temps
nécessaire pour parcourir une
certaine distance de marche, de
course, de nage ou encore une
Facteurs limitatifs ? distance parcourue en un temps
Ils sont différents donné.
pour la VO2Max. et .
la VMA
Comment aborder L’entraînement aérobie ?

Activité aérobie
intermittente 
Activité aérobie Sports collectifs…
continue 
Course, nage,
Pourquoi le sport
cyclisme, intermittent développe t-il
triathlon... l’aérobie ?
AVTIVITES PHYSIQUES CONTINUES Distinction
entre coureurs Fragilisés – Débutants - Occasionnel –
Confirmés
FC. d’exercice ne dépassant pas
Marcher-
Fragilisés 60% de la FC Max en tenant compte de la relation
Courir FC-Vitesse.
Marcher- FC. d’exercice ne dépassant pas
Débutants 70% de la FC Max en tenant compte de la relation
Courir FC-Vitesse.
FC. d’exercice comprise entre
Occasionnel. Courir 0.60 x [(220- âge) – FC Repos ] +FC. repos
0.70 x [(220- âge) – FC Repos ] +FC. repos

FC. d’exercice comprise entre


Entre 60% et 90% de la FC Max.
Confirmés. Courir
Charge d’exercice compris entre
Entre 60% et 130% de la VMA.
Différencier les sujets grâce à la relation
CHARGE/FC.
Relation linéaire entre 60 et 90%
de la VMA.
Comment aborder l’endurance aérobie chez les sujets
fragilisés ?
Etablissement de la relation FC –Vitesse de course
et prendre un % de la FC max et la transposer sur la
relation FC-Vitesse.

250

200

150 mesures
Série2
100

50

0
9 10 11 12 13 14
mesures 143 161 179 188 196 203
Série2 143 143 143 143 143 143
Comment s’entraîner lorsqu’on est un sujet débutant ?
Les outils : Cardio-fréquence
/ Test VMA.

2 à 3 fois par Essentiellement en


semaine avec 72 capacité aérobie.
heures de récup.

Les 3 allures de la capacité aérobie.


Privilégier les allures 1 et 2.
Allure 1 Allure 2 Allure 3

65% VMA. & 70% FC 70-75% VMA & 75-80% VMA &
Max. 75% FC Max. 80% FC Max.
DEVELOPPER LA CAPACITE AEROBIE.

Adopter des Développement de la


vitesses constantes. Capacité aérobie de
manière intégrée.
1. les % de FC.
Découvertes des Max.
allures liées à la
2. les zones
capacité aérobie. déterminées à l’aide
des seuils .
OBJECTIF

Optimiser le mixte
énergétique. (lipolyse et
Glycolyse)
DEVELOPPER LA CAPACITE AEROBIE.

Optimiser le mixte énergétique. (lipolyse et


Glycolyse)

Billat, V. 2003. Physiologie et méthodologie de l’entraînement. De la théorie à la


pratique, 2e éd,
Bruxelles, éd De Boeck Université, collection Sciences et pratiques du sport.
 Développement de la Capacité aérobie de manière
intégrée.
Echauffement Gammes
Course + « corver » de la course.

FC. moyenne 131


Batt./min
Durée 30minutes
Les écueil à éviter lorsqu’on utilise les % de VMA.

70% VMA
Dérive FC.
Vaméval cardiocascu constante
-laire.
La dérive cardiovasculaire.

Diminution du VES. De 15% (plusieurs hypothèses)

Augmentation du
Augmentation de la Diminution du volume
débit cutané
Température plasmatique suite à la
sanguin suite à la
corporel. déshydratation.
sudation.
70% VMA
Dérive FC.
Vaméval
cardiocasculaire. constante
MESURE DE LA VMA PAR LE TEST VAMEVAL à l’aide du
Bipper

Autour d’une piste multiple de 20. mètres, augmentation de la vitesse de


course de ½ km/H par paliers de 1’ (Repères sur le parcours avec plots
tous les 20 m)
Mesure simultanée de la fréquence cardiaque avec le logiciel HOSAND.

VMA = 17,5Km/H

FC Max. 196 batt./min.


Que fait - on si le sportif ne dispose pas de la possibilité d’effectuer le
test VAMEVAL ?
 Coureur Débutant: Test de 6 minutes ou ½ Cooper.

 Coureur occasionnel : On mesure la vitesse moyenne sur un 1000 M.

 Coureur confirmé : On mesure la vitesse moyenne sur un 2000 M ou


encore la vitesse moyenne sur un test de 6 minutes de course.

 Coureur élite : On mesure la vitesse moyenne sur un 3000 M.

Comment calcule- t- on la VMA


dans d’autre disciplines ?

Les test de 6 minutes.


Lien VO2 Max. et VMA ?

!!! VO2Max. = VMA x 3,5  Léger & Mercier.


!!! VO2Max. = VMA x 3,8  Athlètes entraînés.
!!! VO2Max. = VMA x 3,08  Athlètes non entraînés.
Pourquoi ce lien peut être différents ?

Le VO2 Max. est considérée comme une fonction


bioénergétique distribuée, c’est-à-dire qu’il existe plusieurs
variables influençant le VO2Max et il existe aussi plusieurs
variables influençant la VMA qui est considéré comme une
aptitude fonctionnelle.
LES VARIABLES INFLUENCANT L’APTITUDE
FONCTIONNELLE SEMBLENT IDENTIQUES
CHEZ L’ENFANT ET L’ADULTE.

l’économie l’activité des Les facteurs


le VO2 Max. enzymes
de l’effort. d’environnement.
aérobies.

Réserves en substrats l’aptitude


la motivation.
énergétiques. anaérobie
LES VARIABLES INFLUENCANT LE VO2 MAX ?

Le « plafond de Les limites de l’activité


transport de l’oxygène enzymatique aérobie.

Chaque élément de la chaîne de Cela fait toujours débat


transport d’oxygène, des voies  Théorie se basant sur les
aériennes supérieures, jusqu’à la flux enzymatiques au
conversion de l’ADP en ATP niveau de la glycolyse
joue son rôle. aérobie.
L
Parmi cette chaîne de transport d’oxygène un
élément semble être prépondérant.

La FC. Max. ?
La Dav O2 ?
La VES ?

Chez l’enfant et l’adolescent les études montrent que la FC. Max


sont indépendant de l’aptitude aérobie.

Chez l’enfant et l’adolescent les études montrent que la Dav O2 à l’exercice


maximale sont indépendant du sexe de l’âge et de l’entraînement.
Chez certains sportifs très entraînés on a constaté une
hypoxémie induite à l’effort maximale HIE
( Diminution de PO2 veineuse > 15mmHG)
ETUDE INDEX SYSTOLIQUE (ml.m-2) DavO2 (ml.dl -1)
Garçons Prépubères.
Rowland et coll. (91) 58 +/- 9 13,9 +/- 3,0
Rowland et coll. (88) 61 +/- 11 13,0 +/- 2,5
Rowland et blum (83) 62 +/- 12 13,1 +/- 2,2
Nottin et coll. (69) 59 +/- 5 13,8 +/- 2,1
Obert et coll. (72) 56 +/- 5 13,0 +/- 2,1
Nottin et coll. (70) 52 +/- 8 13,4 +/- 1,2
Filles préménarchiales.
Rowland et coll. (90) 55 +/- 9 12,2 +/- 2,2
Obert et coll. (72) 47 +/- 7 13,2+/- 1,9

Garçons cyclistes entraînés.


Rowland et coll. (93) 76 +/- 6 13,1 +/- 0,8
Nottin et coll. (70) 63+/- 5 14,0 +/- 1,5
Valeurs calculées à partir de la consommation d'oxygène et du débit cardiaque mesuré par échographie Doppler.
D'après Thomas W. Rowland -Physiologie de l'exercice chez l'enfant. -ed. de boeck.
PARMI LES VARIABLES INFLUENCANT LE VO2 MAX, LA VES SEMBLE
ÊTRE UN ELEMENT PREPONDERANT CHEZ l’ENFANT.

Réponses de l’index systolique à un exercice de pédalage d’intensité croissante


chez des garçons non entraînés avec une aptitude aérobie faible ou élevées et
des garçons cyclistes hautement entraînés d’après Thomas W. Roland –
Physilogie de l’exercice chez l’enfant.
PARMI LES VARIABLES INFLUENCANT LE VO2
MAX, LA VES SEMBLE ÊTRE UN ELEMENT
PREPONDERANT CHEZ l’ENFANT.

A l’effort, on observe rapidement chez le sédentaire un plafond du VES,


(à  40% de la VO2max). Alors que chez le coureur (ou sportif endurant)
de bon niveau on n’observera pas ce plateau. → Pas de plateau du VES
D’après Wilmore et Costill, dans physiologie du sport et de l’exercice (édition de boeck
Université)
LES VARIABLES INFLUENCANT LA VMA?

L’économie de course. Travail musculaire soutenable,


correspond à la plus forte
intensité d’exercice qui peut être
maintenue sans une
augmentation du lactate
plasmatique (SALS).

Le SALS, selon Beneke


et coll. étaient
Amélioration de l’économie de course
indépendant de l’âge.
avec l’âge. Les enfants plus âgés
travaillent à une intensité plus faible
pour une même vitesse.
LES VARIABLES INFLUENCANT LA VMA?
Optimisation
Biomécanique lié au
L’économie de course. port ou non de
chaussures.

VITESSE CONSTANTE

PIEDS NUS.

FC. Moyennes : 177


batt./min.

VITESSE CONSTANTE

AVEC CHAUSSURES.

FC. Moyennes : 182


batt./min.
LES VARIABLES INFLUENCANT LA VMA?

L’économie de course.

Amélioration de l’économie de course avec l’âge. Les enfants


plus âgés travaillent à une intensité plus faible pour une même
vitesse.

Par le développement d’un


Par le choix d’une technique
renforcement musculaire
de course optimale avec
proprioceptif des différents
équilibre entre dépense
étages articulaires
énergétique et vitesse
impliqués Réactivité-
aérobie.
Gainages- Raideur.
LES DETERMINANTS OU VARIABLES
INFLUENCANT LA VMA ?
Les déterminants semblent les mêmes chez l’enfant
que chez l’adulte.

Les réserves en substrats


Le VO2 Max. énergétiques (surtout le
glycogène).

L’aptitude anaérobie.

Les facteurs
la motivation.
d’environnement.
LES DETERMINANTS OU VARIABLES
INFLUENCANT LA VMA ?

Les réserves en substrats énergétiques (surtout le glycogène).

Augmentation des Optimisation Retarder l’intervention


substrats de la glycolyse Bioénergétique. de la glycolyse par
par l’entraînement l’entraînement
Comment programmer lorsqu’on est un sujet débutant ?
Les outils : Cardio-fréquence
/ Test VMA.
S1 :30’ Allure 1 S1 :45’ Allure1
S2 :30’Allure 1
3 cycles ou semaines + 1semaine
de surcompensation. S2 :45’Allure 1
S3 :30’ Allure 1 S1 :45’ Allure 1
BUT: Arriver rapidement à
courir sans s’arrêter et
augmenter la durée.

S1 :45’ Allure1 3 cycles ou semaines + 1semaine S1 :60’ Allure1


S2 :45’Allure 1 de surcompensation. S2 :60’Allure 1
S3 :45’ Allure 1 S3 :30’ Allure 2
S1 :60’ Allure1dont
S1 :60’ Allure1 15’allure 2
3 cycles ou semaines + 1semaine de
S2 :60’Allure 1 surcompenstion. S2 : 60’Allure 1
S3 :30’ Allure 2 S3 : 30’ Allure 2

BUT: Varier les séances


pour ne pas bloquer la
progression.

S1 :60’ Allure1dont S1 :60’ Allure1dont


15’allure 2 3 cycles ou semaines +
1semaine de 30’allure 2
S2 : 60’Allure 1 S2 : 60’Allure 1
surcompensation.
S3 : 30’ Allure 2 S3 : 30’ Allure 3
 Comment s’entraîner lorsqu’on est un sujet confirmé ?

Détermination des Traitement des écarts Détermination des


paramètres clefs possibles. paramètres
de la distance à composant l’aptitude
préparer aérobie du sujet.
La VMA au regard
10km. de la distance à
15km. Les outils de préparer
20km. mesure des conditionne la
Marathon paramètres. stratégie

TEMPS VITESSE
INDICE
VMA. SEUILS LIMITE. AEROBIE
D’ENDURANCE
SPECIFIQUE
Semaine 1
Séance 1 : 50’ allure . Dont 15’ allure 2
Séance 2 : 1H allure 1
Séance 3 : 50’ allure 1
Dont 30’ en Puissance aérobie 30/30
But: Développer
le potentiel avec
boucle de
rétroaction.
Semaine 6
Séance 1 : 50’ allure 1Dont 30’ allure 2.
Séance 2 : 1H allure 1
Séance 3 : 1H allure 1Dont 3 x 12’ 90% VMA. R=
2’30’’trot ou 6 x 4’ 100% VMA R = 1’
A quel pourcentage de la VMA sont courues
les distances ….?

3000m  97% VMA.


5000m 95% VMA.
10000m 90% VMA.
½ Marathon 85% VMA.
Marathon 80% VMA.

Implication sur la
stratégie
Implication sur d’entraînement
la durée de Arbitrage entre
l’effort. Puissance et
Capacité aérobie.
Comparaison du calcul de la FC cible selon la FC Max
enregistrée et selon la FC de réserve (Karvhonen).
Comment aborder l’endurance aérobie chez les sujets
entraînés ?
70% de la FC Max  143 batt./min 70% de la FC de réserve  163 batt./min

250 250

200 200

150 150

100 100

50 50

0 0
9 10 11 12 13 14 9 10 11 12 13 14
mesures 143 161 179 188 196 203 mesures 143 161 179 188 196 203
Série2 143 143 143 143 143 143 Série2 163 163 163 163 163 163
Comment aborder l’endurance
Détermination aérobie
Détermination dechez les sujets
l’indice très
entraînés et motivés ?
Détermination des % de
Détermination de l’indice
VMA comme intensité
d’endurance aérobie.
d’effort.
Athlète a une VMA de 15 KM/H et parcourt
Détermination de l’indice un 10KM en 50’ soit 80% VMA
d’endurance aérobie. IE = (% de VMA maintenu – 100) / Ln
(temps course / 6)
IE = (80 – 100) / Ln 50/6
IE = -20 / Ln 8,33 = -20/2,12 = -9,43
Détermination de l’indice d’endurance aérobie
sur 10Km.

IE -4 -4,4 -4,8 -5,2 -5,6 -6 -6,4 -6,8 -7,2 -7,6 -8 -8,4 -8,8 -9,2 -9,6 -10

VMA

13 50,29 50,56 51,27 52 52,29 53,1 53,41 54,16 54,52 55,33 56,13 56,58 57,35 58,23 59,09 59,56

13,5 48,27 49,01 49,28 49,56 50,31 51,02 51,31 52,1 52,43 53,17 53,54 54,38 55,15 55,51 56,35 57,28

14 46,38 47,1 47,35 48,03 48,33 48,59 49,31 50,04 40,4 51,16 51,52 52,22 53,02 53,37 54,19 54,59

14,5 45,03 45,28 45,53 46,18 46,43 47,12 47,44 48,14 48,42 49,15 49,49 50,24 50,59 51,34 52,14 52,52

15 43,28 43,52 44,16 44,41 45,05 45,32 45,6 46,29 46,57 47,29 47,56 48,3 49,07 49,39 50,18 50,55

15,5 42,01 42,19 42,43 43,07 43,3 43,57 44,23 44,51 45,17 45,48 46,15 46,47 47,18 47,49 48,27 49,02

16 40,37 40,56 41,19 41,42 42,05 42,31 42,56 43,2 43,49 44,11 44,4 45,08 45,4 46,1 46,39 47,13

16,5 39,18 39,4 40,02 40,2 40,42 41,07 41,32 41,55 42,17 42,45 43,13 43,4 44,06 44,34 45,07 45,37

17 38,06 38,27 38,48 39,07 39,28 39,5 40,1 40,34 40,6 41,21 41,49 42,15 42,39 43,06 43,34 44,07

17,5 36,57 37,16 37,36 37,56 38,17 38,37 38,57 39,2 39,4 40,06 40,28 40,52 41,15 41,41 42,12 42,4

18 35,54 36,13 36,28 36,47 37,07 37,27 37,46 38,09 38,3 38,53 39,15 39,39 40,02 40,28 40,49 41,16
Détermination de l’indice
d’endurance aérobie sur 10Km.
http//www.fredericgrappe.com/

Thomas a réalisé un test de 3000m en 11’17’’ soit 15.95 Km/H, alors que sa VMA est
de 18 KM/H, soit 88.61% de la VMA . L’indice d’endurance calculé est -18.32
La théorie des seuils.
La théorie des seuils.

FC Repos : 70 batt./min. Lactate.


FC. Max. : 203 batt./min. (mmol/l) FC.max du palier
1er Parcours : 9 KM/H 3.0 143 batt./min.
2ième Parcours : 10 KM/H 4.1 161 batt./min.
3ème Parcours : 11 KM/H 5.8 179 batt./min.
4ième Parcours : 12 KM/H 7.8 188 batt./min.
5ième Parcours : 13 KM/H 10.9 196 batt./min.
6ième Parcours : 14 KM/H 19.3 203 batt./min.
FC. Cible 70% : 142 batt./min.
La théorie des seuils.
25
Seuil
20 anaérobiee.
Seuil
15 aérobie. Concentration Lactate
(mmol/l)
Concentrations cibles
10 inf

0
8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22

25

Seuil
20
aérobie
. Seuil anaérobie.
15 Concentrations cibles
inf
10 Concentrations cibles
sup
5 Concentration Lactate
(mmol/l)
0
143 164 179 188 196 203
La théorie des seuils détermine trois zones
d’entraînement.
Capacité/
Capacité. Capacité.
Puissance.
Endurance Endurance
fondamentale ou Endurance au-
intensive.
endurance dessus du seuil.
2mMol/L
extensive. Intensité >à 4
>Intensité < à 4
< à 2mMol/L de mMol/L de
mMol/L de
Lactate. Lactate.
Lactate.
 Allure 1  Parfois allure 3
Allures 2 et (3)

Il est nécessaire de corréler les seuils avec les FC. en se basant


sur un test de terrain ou de labo avec prise de lactate ou encore
avec les seuils ventilatoires.
AVTIVITES PHYSIQUES CONTINUES Distinction
entre efforts de longue durée et très longue durée.
Concept de Puissance Maximale en
Etat Stable (P.M.E.S.)
AVTIVITES PHYSIQUES CONTINUES Distinction
entre efforts de longue durée et très longue durée.
Concept de Puissance Maximale en Etat
Stable (P.M.E.S.)  Marathon, Triathlon..
AVTIVITES PHYSIQUES CONTINUES Distinction
entre efforts de longue durée et très longue durée.
Concept de Puissance Maximale en Etat
Stable (P.M.E.S.)  Marathon, Triathlon..

X0 = WCL ; X1 = W1 ; X2 = W2 ; Y1 = ∆ L1 (<0) ; Y2 = ∆ L2 (>0)


a = L1 t1 ; b = L1 t2 ; c = L2 t1 ; d = L2 t2 ; e = L1 t wc
a = L1 t1 ; b = L1 t2 ; c = L2 t1 ; d = L2 t2 ; e = L1 t wc
Lwc = da – bc et WCL = X1 Y2 - X2 Y1
(d + a) – ( c + b) Y2 - Y1
Interdépendance entre le processus aérobie et les processus anaérobies.
Ou comment développer l’aérobie au travers les processus anaérobies.

PUISANCE CAPACITE
le modèle de Morton en 1990 avec son modèle hydraulique à
composantes : le « M – M Model ».
Le liquide dans les récipients représente l’énergie disponible qui s’écoule part
le robinet ( T) et (W) représente le débit énergétique qui peut être +/-
important.

Si écoulement faible 
Equilibre du niveau An.A au-
dessus de R2-R3.
Si écoulement rapide le
Les récipients sont
niveau descend en-dessous de
raccordés par des
R2R3.
tubes R1 , R2 et R3
Si le niveau AnA est stable au
COMMENT DEVELOPPER LA VMA OU PUISSANCE
AEROBIE ?
Entraînement Entraînement
de type courte de type longue
durée. durée.

Entraînement de Entraînement de type


type pyramidal. moyenne durée.

Entraînement Entraînement intermittent Entraînement


intermittent optimisant la VMA par intermittent intégré
intégré aux sports l’amélioration du au renforcement
collectifs. rendement mécanique. musculaire.
DEVELOPPER LA VMA -Entraînement de type courte durée.
.

OBJECTIF : Développer la VMA par un entraînement de Puissance aérobie de type courte durée.
2 séries de 6 x 30’’ de course à 100% VMA avec 30’’ de récup entre les distances et 4’
de récupération entre les séries.
1.PAA de type intermittent « court » 30’’/30’’ à 100% VMA sur circuit +/- 200m. (récupération
50- 60% VMA)

Avantages.
VMA = 11 Km/H. 45.83 m
VMA = 12 Km/H.  50.00 m Inconvénients.
Le travail est adapté à VMA = 13 Km/H. 54.16 m  La nécessité
chacun. VMA = 14 Km/H. 58.33 m
VMA = 15 Km/H. 62.5 m
d’avoir un
On peut travailler avec
de grands groupes.
VMA = 16 Km/H. 66.66 m odomètre.
VMA = 17 Km/H. 70.83 m
Le P.P. maîtrise et à un VMA = 18 Km/H. 75 m
vue sur tous les sujets. VMA = 19 Km/H. 79.16 m
VMA = 20 Km/H. 83.33 m
DEVELOPPER LA VMA -Entraînement de type moyenne durée.
.

OBJECTIF : Développer la VMA par un entraînement de Puissance aérobie de type


moyenne durée.
P.A. de type intermittent « intermédiaire ou moyen » 2’/ 1’ à 100% VMA sur circuit de
200 m balisé tous les 16.64 m. et récupération 50% VMA.

Avantages.
VMA = 11 Km/H. 183.32 m
VMA = 12 Km/H.  200 m
Le travail est adapté à
VMA = 13 Km/H.  216.64 m
chacun.
VMA = 14 Km/H. 233.32 m
On peut travailler avec Inconvénients.
VMA = 15 Km/H.  249.96 m
de grands groupes.  La nécessité d’avoir
VMA = 16 Km/H. 266.64 m
Le professeur maîtrise et un odomètre.
VMA = 17 Km/H. 283.32 m
à un vue sur tous les
VMA = 18 Km/H. 300 m
sportifs.
VMA = 19 Km/H. 316.64m
VMA = 20 Km/H. 333.32 m
DEVELOPPER LA VMA -Entraînement de type longue durée.
.

Objectif: Amélioration de la VMA (P.A.) de type intermittent « long » sur piste


d’athlétisme de 200 m balisé tous les 50 m à 100 % VMA sur une distance fixe par
exemple 500 m et une récupération à 60% VMA pendant 2’ ou 200m trottinement lent.
Le rythme est donné par un chrono « Bipper »

REPERES 1
REPE 1
RES
KM/H LAPS
KM/H 500M 5 36''
Avantages. 6 30''
10 3‘
2’40’’
7 26''
Inconvénients.
Le travail est adapté à 11 8 22,5"
La nécessité
2’30’’ 9 20''
chacun. 12
10 18'' d’avoir un
13 2’20’’
On peut travailler avec 11 16''
odomètre.
14 2’10’
de grands groupes. 12
13
15''
14''  Adapté aux
15 2’
Le P.P.maîtrise et à un 14 13'' sportifs
16 1’52’’
vue sur tous les sportifs. 15 12''
entraînés.
17 1’44’’ 16 12,25''
18 1’40 17 10''40
18 10''
DEVELOPPER LA VMA -Entraînement de type longue durée.
.

Objectif: P.A. de type intermittent « long » sur piste d’athlétisme ou en nature à 100%
VMA sur une distance fixe et croissante (type pyramidal) par exemple 50-100-150-200-
250-300-250-200-150-100-50m à 100% VMA avec une récup de 50% VMA sur 50m, à
l’aide d’un chrono BIPPER.

Le circuit étant balisé par tranche de 50 m, on effectue 1


REPERES 1
lap effort (50m), 2laps de récupération (50m), 2laps effort LAPS0

(100m), 2 laps de récupération, 3laps effort (150m),….. KM/H


5
M
36''

puis on descend … 6
7
30''
26''
8 22,5"
9 20''
Avantages. 10 18''

Le travail est adapté à chacun. Inconvénients. 11


12
16''
15''
On peut travailler avec de grands  La nécessité 13
14
14''
13''
groupes. d’avoir un 15 12''
Le P.P. maîtrise et à un vue sur tous 16 12,25''
odomètre. 17 10''40
les sportifs. 18 10''
Evolution des FC. lors des différentes phases d’entraînement – ANTHONY (
Formation en Kiné du Sport 2012-2013).
FC Moyenne FC Moyenne FC Moyenne
FC Moyenne : : 187
: 176 : 180
188 batt./min. batt./min.
batt./min. batt./min.

Lactatémie: Entraînement
9,2 mmo/l
pyramidal :100%
VMA : 50%VMA
Test de 6 x 30’’/30’’ 5 x 1’/45’’
50-50-100 -50-
Hoff. 100% VMA 100 % VMA.
150-50-200-
 Comment améliorer l’indice d’endurance ?

Comment s’entraîne l’endurance aérobie ou comment améliorer l’indice


d’endurance ?
L’endurance aérobie s’améliore et se développe en s’entraînant à des
vitesses de 80 à 90% de la VMA. La durée de l’entraînement dépend du
niveau de l’indice d’endurance aérobie mais également de l’intensité.

IE -4 -4,4 -5 -5,2 -5,6 -6 -6,4 -6,8 -7,2 -7,6 -8 8,4 -8,8 -9,2 -9,6 -10
% VMA
80% 111 106 101 96 93 87 75 65 57 51 46 42 38 36 33 31
85% 92 80 66 56 49 43 38 34 31 29 26 25 23 22 21 20

Par exemple un sportif ayant un IE de -8,4 peut


exécuter :
40 minutes à 80%VMA.
Ou 2 X 12 minutes à 85% VMA.
COMMENT DEVELOPPER LA CAPACITE AEROBIE ?

Développement de la
Adopter des Capacité aérobie de
vitesses constantes. manière intégrée.

Découvertes des
Améliorer l’indice
allures liées à la
d’endurance.
capacité aérobie.

Optimiser le mixte
énergétique. (lipolyse et
Glycolyse)
Découvertes des allures liées à la capacité aérobie et adopter des
vitesses constantes sur circuit balisé tous les 50m et avec l’aide du
chrono « Bipper ».

Allure 1 : Allure de footing lent, variant de 65% à


70% de la VMA. Il s’agit d‘une allure de confort et
d’aisance respiratoire. (70 à 75 % FC max.) REPERES 1
Allure 2 : Allure de footing moyen variant de 70 à LAPS0
75% de la VMA. Il s’agit d’une allure de relative KM/H M
aisance respiratoire il n’y a pas encore de stress 5 36''

respiratoire notoire. (75 à 80 % FC max.) 6 30''


7 26''
Allure 3 : Allure de footing rapide variant de 75 à 8 22,5"
80% de la VMA. Il s’agit d’une allure avec rythme 9 20''
respiratoire rapide. (80 à 85 % FC max.) 10 18''
Allure 3 = Allure 2 + (+/-) 1KM/H Allure 2 = Allure 11 16''

1 + (+/-) 1KM/H. 12 15''


13 14''

Pour une Allure 1: 7.8  8.4 Km/H. 14 13''


15 12''
VMA = 12 Allure 2: 8.4  9.0 Km/H. 16 12,25''
Km/H Allure 3: 9.0  10.2 Km/H. 17 10''40
18 10''
COMMENT DEVELOPPER LA PUISSANCE AEROBIE par
entraînement intermittent intégré au renforcement musculaire ?

Principe: Chaque sportif enchaîne les exercices du bloc (A) ,


.

30’’ pour chaque exercice soit 1.30’’ pour le bloc ensuite il


récupère 1’ puis enchaîne le bloc B… et C
Programme endurance force - Modèle sports athlétiques & collectifs
A1.Pompes verticales appui dorsal sur banc ou dips.
A2.Tirages sous banc.(couché ventral / traction barre au sol et retour)
A3.CIRCUIT TECHNIQUE A.
B1.Tirage debout. (station debout jambes écartées avec barre hauteur cuisses)
B2.Abdominaux « porte feuille » départ couché dorsal.
B3.CIRCUIT TECHNIQUE B.
C1.Assis sur banc "Epaulé jeté avec petites haltères
C2.Abdominaux obliques (équilibre sur les fesses, mains croisées dans la nuque, rotations
croisées)
CIRCUIT TECHNIQUE C.
DEVELOPPER LA PUISSANCE AEROBIE par entraînement
intermittent intégré au renforcement musculaire.

Principe: Chaque sportif enchaîne les exercices du bloc (A) ,


.

30’’ pour chaque exercice soit 1.30’’ pour le bloc ensuite il


récupère 1’ puis enchaîne le bloc B… et C
Entraînement intermittent optimisant la VMA par
l’amélioration du rendement mécanique.
Intégrer les qualités entraînées dans la course à pied. Combinaison des
qualités musculaires avec les qualités cardio-vasculaires. A l’aide du
myotest run.
(simple BIP) 30’’ course à VMA (double BIPS - arrêt)
(simple BIP) 30’’ saut pied joints vers l’avant (double
BIPS -arrêt)
30’’ course lente.
(simple BIP) 30’’ course à VMA (double BIPS - arrêt)
(simple BIP) 30’’ pas de l’oie (double BIPS -arrêt)
30’’ course lente.
(simple BIP) 30’’ course à VMA (double BIPS - arrêt)
(simple BIP) 30’’ multibonds (double BIPS -arrêt)
30’’ course lente.
Total 9 minutes que l’on peut réaliser 2 à 3 fois.
Entraînement intermittent optimisant la VMA par
l’amélioration du rendement mécanique.

FC. moyenne pendant 18


minutes  176 Batt./min.

Entraînement repris de la formation en Kiné sportive 2012.


Entraînement intermittent optimisant la VMA par
l’amélioration du rendement mécanique.
Distinguer rendement énergétique et rendement mécanique  Equilibre.
Plus la VMA sera élevée plus l’efficacité biomécanique sera un élément à prendre en
compte.
Pour augmenter l’efficacité mécanique de la foulée, on distingue 3 objectifs .
1. Le gainage spécifique à tous les étages musculaires .
2. La capacité à gérer les contraintes verticales .
3. La capacité à entretenir le mouvement vers l’avant.
4. L’action du pied.
Entraînement intermittent optimisant la VMA par
l’amélioration du rendement mécanique.

l’optojump et le myotest peuvent analyser la qualité du « pied » ,permettent


lors de 5 sauts réalisés consécutivement de mesurer le rapport entre temps
d’envol et temps de contact. Pour l’optojump
Rapport > à 4 : Excellent.
Rapport entre 3 et 4 : Bon.
Rapport entre 2.5 et 3 : Correcte.
Rapport entre 1.5 et 2.5 : Faible.
Rapport < à 1.5 : Faible.

Le myotest Run peut mesurer (exprimé en %)


Force = Capacité à freiner puis à pousser de manière courte et rapide, permet
de pousser lahanche vers l’avant.
Extension = vitesse de poussée des fessiers, quadriceps et mollets.
Réactivité = qualité de pied pour un contact optimal.
AVTIVITES PHYSIQUES INTERMITTENTES (SPORTS
COLLECTIFS)
Comment entraîner l’aérobie dans les sports
intermittents de type explosif (force/vitesse) ?

Les données Il est nécessaire de veiller à des


bioénergétiques se équilibres entre aérobie et
heurtent à l’habilité anaérobie. (Risque sur la
gestuelle et tactique. typologie.

Choix 1.Entraînement exclusivement athlétique.


stratégie ? 2.Entraînement exclusivement intégré.
3.Entraînement combiné athlétique et intégré
Michele Guidici
2 contre 2 avec 2 (4 X 300M) à VMA r 30’’
2 (4 X 300M) à VMA r 30’’
appui 3 X R :1’ Passer et suivre
2 (4 X 300M) à VMA r = 30’’ avec déplacement
’ R :4’
R : 4’ latéral ou non.
’ :4’

FC.Max 1S. :180b./m. FC.Max 1S. :173b./m.


FC.Moy1S. : 167b./m. FC.Moy1S. : 161b./m.
FC.Max 2S. :181b./m. FC.Max 2S. :174b./m.
FC.Moy2S. : 170b./m. FC.Moy2S. : 167b./m.
FC Moy REC. 135 b./m. 2 (4 X 300M) à VMA r 30’’ R :4’
Le YO-YO Intermittent Endurance Test.

Paliers Vitesse
km /h
1 10 40m-VMA
11,6164
2 12 80m-VMA
11,7228
3 13 120m-VMA- 160m-VMA
11,8292 11,9356
4 13,5 200m-VMA 240m-VMA 280m-VMA
12,0420 12,1484 12,2548
5 14 320m-VMA 360m-VMA 400m-VMA 440m-VMA
12,3612 12,4676 12,574 12,6804
6 14,5 480m-VMA 520m-VMA 560m-VMA 600m-VMA 640m-VMA 680m-VMA 720m-VMA 760m- VMA-
12,7868 12,8932 12,9996 13,1060 13,2124 13,3188 13,4252 13,5316
7 15 800m-VMA 840m-VMA 880m-VMA 920m-VMA 960m-VMA 1000m-VMA 1040m-VMA 1080m-VMA
13,6380 13,7444 13,8508 13,9572 14,0636 14,1700 14,2764 14,3828
8 15,5 1120m-VMA 1160m-VMA 1200m-VMA 1240m-VMA 1280m-VMA 1320m-VMA 1360m-VMA 1400m-VMA
14,4892 14,5956 14,7020 14,8084 14,9148 15,0212 15,1276 15,2340
9 16 1440m-VMA 1480m-VMA 1520m-VMA 1560m-VMA 1600m-VMA 1640m-VMA 1680m-VMA 1720m-VMA
15,3404 15,4468 15,5532 15,6596 15,7660 15,8724 159788 16,0852
10 16,5 1760m-VMA 1800m-VMA 1840m-VMA 1880m-VMA 1920m-VMA 1960m-VMA 2000m-VMA 2040m-VMA
16,1916 16,2980 16,4044 16,5108 16,6172 16,7236 16,8300 16,9364
11 17 2080m-VMA 2120m-VMA 2160m-VMA 2200m-VMA 2240m-VMA 2280m-VMA 2320m-VMA 2360m-VMA
17,0428 17,1492 17,2556 17,3620 17,4684 17,5748 17,6812 17,7876
12 17,5 2400m-VMA 2440m-VMA 2480m-VMA 2520m-VMA 2560m-VMA 2600m-VMA 2640m-VMA 2680m-VMA
17,8940 18,0004 18,1068 18,2132 18,3196 18,4260 18,5324 18,6388
13 18 2720m-VMA 2760m-VMA 2800m-VMA 2840m-VMA 2880m-VMA 2920m-VMA 2960m-VMA 3000m-VMA
18,7452 18,8516 18,9580 19,0644 19,1708 19,2772 19,3836 19,4900
14 18,5 3040m-VMA 3080m-VMA 3120m-VMA 3160m-VMA 3200m-VMA 3240m-VMA 3280m-VMA 3320m-VMA
19,5964 19,7028 19,8092 19,9156 20,0220 20,1284 20,2348 20,3412
15 19 3360m-VMA 3400m-VMA 3440m-VMA 3480m-VMA 3520m-VMA 3560m-VMA 3600m-VMA 3640m-VMA
Le YO-YO Intermittent Endurance Test.
Paliers Vitesse-km/h
1 10 40m-VO2max-
36,736
2 12 80m-VO2max-
37,072
3 13 120m- 160m-VO2max-
VO2max-37,408 37,744
4 13.5 200m-VO2max- 240m-VO2max- 280m-VO2max-
38,08 38,416 38,752
5 14 320m-VO2max- 360m-VO2max- 400m-VO2max- 440m-VO2max-
39.088 39,424 39,76 40,096
6 14.5 480m-VO2max- 520m-VO2max- 560m-VO2max- 600m-VO2max- 640m-VO2max- 680m-VO2max- 720m-VO2max- 760m-VO2max-42,784
40,432 40,768 41,104 41,44 41,776 42,112 42,448
7 15 800m-VO2max- 840m-VO2max- 880m-VO2max- 920m-VO2max- 960m-VO2max- 1000m- 1040m-VO2max- 1080m-VO2max-45,472
43,12 43,456 43,792 44,128 44,464 VO2max-44,8 45,136
8 15.5 1120m- 1160m- 1200m- 1240m- 1280m- 1320m- 1360m-VO2max- 1400m-Vo2max-48,16
VO2max-45,808 VO2max-46,144 VO2max-46,48 VO2max-46,816 VO2max-47,152 VO2max-47,488 47,824
9 16 1440m- 1480m- 1520m- 1560m- 1600m- 1640m- 1680m VO2max- 1720m-VO2max-50,848
VO2max-48,496 VO2max-48,832 VO2max-49,168 VO2max-49,504 VO2max-49,84 VO2max-50,176 50,512
10 16.5 1760m- 1800m- 1840m- 1880m- 1920m- 1960m- 2000m- 2040m- VO2max-
VO2max-51,184 VO2max-51,52 VO2max-51,856 VO2max-52,192 VO2max-52,528 VO2max-52,864 VO2max-53.2 53,536
11 17 2080m- 2120m- 2160m- 2200m- 2240m- 2280m- 2320m- 2360m- VO2max-
VO2max-53,872 VO2max-54,208 VO2max-54,544 VO2max-54,88 VO2max-55,216 VO2max-55,552 VO2max-55,888 56,224
12 17.5 2400m- 2440m- 2480m- 2520m- 2560m- 2600m- 2640m- 2680m- VO2max-
VO2max-56,56 VO2max-56,896 VO2max-57,232 VO2max-57,568 VO2max-57,904 VO2max-58,24 VO2max-58,576 58,912
13 18 2720m- 2760m- 2800m- 2840m- 2880m- 2920m- 2960m- 3000m- VO2max- 61,6
VO2max-59,248 VO2max-59,584 VO2max-59,92 VO2max-60,256 VO2max-60,592 VO2max-60,928 VO2max-61,264
14 18.5 3040m- 3080m- 3120m- 3160m- 3200m- 3240m- 3280m- 3320m- VO2max-
VO2max-61.936 VO2max-62,272 VO2max-62,608 VO2max-62,944 VO2max-63,28 VO2max-63,616 VO2max-63,952 64,288
15 19 3360m- 3400m- 3440m- 3480m- 3520m VO2max- 3560m- 3600m- 3640m- VO2max-
VO2max-64,624 VO2max-64,96 VO2max-65,296 VO2max-65,632 65,968 VO2max-66,304 VO2max-66,64 66,976
Le YO-YO Intermittent
Endurance Test.

Thomas a une VMA de 14.70 KM/H, VMA sous évaluée par rapport au Vaméval (17
Km/H)

Florine a une VMA de 12.58KM/H, VMA similaire au Vaméval (12.5Km/H)

Joséphine a une VMA de 12.25 KM/H ,VMA similaire au Vaméval (12.50Km/H)

Michele a une VMA de 13.25 KM/H ,VMA similaire au Vaméval (13.50Km/H)


Test de HOFF (Chamari et al 2005) .
Durant 10 minutes, le joueur a
pour objectif de parcourir la plus
grande distance possible balle.
Footballeurs professionnels Footballeurs internationaux

2100 mètres 2280 mètres

Chamari et al (2005) ont établi


que la distance parcourue lors
du test de Hoff était un
élément significatif corrélé
avec la VO2 Max.
« joueur pro » 2100m
Thomas Depret
Thomas a réalisé le test et a parcouru en 10’, 1840m sur terrain
inadapté.

YO-YO TEST TEST DE HOFF

FC.Max. :205b./m. FC.Max. :201b./m.


FC.Moy. :195b./m. FC.Moy. :196b./m.
Dynamique de la récupération cardiaque.
10’ course sans ballon ( phase 1).
10’ technique ballon ( phase 2).
Entraînement de la CAA ( phase 3).
Entraînement de la CAA intégrée ( phase 4).
 Entraînement de la CAL intégrée ( phase 5).

Le taux de récupération de la FC est directement lié à l’aptitude


aérobie. La diminution de la FC est plus rapide chez les sujets
possédant des seuils (aérobies et anaérobie) plus élevés , une
VO2Max élevée.

Le taux de récupération va dépendre de l’implication des


processus anaérobies dans l’effort (dettes alactique et lactique).
Michele .

FC. Moyenne 10' FC. moyenne 5' de récup.


(Batt./min.) (Batt./min.)
Echauffement 140
batt./min. 153 130  84.96%
Corver FB. 159 136 85.53%
Games course +déboulés 150 13791.33%
C.A.A. athlétique 1ère S. 168 14988.69%
C.A.A. athlétique 2ième S. 174 15186.78%
C.A.A. intégrée 160 14590.62%
CAL/P.A. 1ère série. 175 15186.28%
CAL/P.A. 2ième série. 169 14585.79%
Thomas.

FC. Moyenne 10' FC. moyenne 5' de récup.


(Batt./min.) (Batt./min.)
Echauffement 140
batt./min. 153 10971.24%
Corver FB. 153 114 74.50%
Games course +déboulés 150 12080.00%
C.A.A. athlétique 1ère S. 177 13777.40%
C.A.A. athlétique 2ième S. 167 12977.24%
C.A.A. intégrée 159 134 84.27%
CAL/P.A. 1ère série. 162 14891.35%
CAL/P.A. 2ième série. 180 13675.55%
. Florine.

FC. moyenne 5' de récup.


FC. Moyenne 10' (Batt./min.) (Batt./min.)
Echauffement 140
batt./min. 147 10873.46%
Corver FB. 140 10977.85%
Games course +déboulés 157 11170.70%
C.A.A. athlétique 1ère S. 151 114 75.49%
C.A.A. athlétique 2ième S. 141 11782.97%
C.A.A. intégrée
CAL/P.A. 1ère série. 161 11672.04%
Joséphine.

FC. moyenne 5' de récup.


FC. Moyenne 10' (Batt./min.) (Batt./min.)
Echauffement 140
batt./min. 137 11080.29%
Corver FB. 151 119 78.80%
Games course +déboulés 159 12075.47%
C.A.A. athlétique 1ère S. 167 14083.83%
C.A.A. athlétique 2ième S. 175 14683.42%
C.A.A. intégrée
CAL/P.A. 1ère série. 164 13884.14%
CAL/P.A. 2ième série. 172 131 76.16%
La dette lactique et alactique va dépendre des processus anaérobies
impliqués pour réaliser la charge d’effort, mais également du niveau
d’entraînement du sujet.
En effet un effort identique donné, nécessitera une moindre dette d’O2
après une période d’entraînement.
Ceci est à mettre en relation avec une élévation du seuil anaérobie suite à
l’entraînement.

COSTILL David L., WILMORE Jack H., LARRY KENNEY W., Physiologie du sport et de l’exercice,
Bruxelles, De Boeck, 2009
11.2 11.7 12.7
mmol/L mmol/L mmol/L
EXERCICES MENES EN 2010.

C.AA C.A.A. C.A.L.


intégrée.
athlétique.
Quelle est la logique selon laquelle a été élaborée la
méthode des efforts en CAA et CAL, pouvant
développer la Puissance aérobie ?

Acidification du milieu cellulaire et donc une demande


accrue d’oxygène afin d’accélérer l’élimination des H+.

Lors de la récupération, tous les secteurs de l’organisme


participent à la fixation et au transport de l’oxygène
dans les cellules musculaires.
http://sporteval.be/ceps/documents/Cazorla_energetique_exercice.pdf
Distinguer rendement énergétique et rendement
mécanique  Equilibre.
Plus la VMA sera élevée plus l’efficacité biomécanique
sera un élément à prendre en compte.
Pour augmenter l’efficacité mécanique de la foulée, on
distingue 3 objectifs .

1. Le gainage spécifique à tous les étages musculaires .


2. La capacité à gérer les contraintes verticales .

3. La capacité à entretenir le mouvement vers l’avant.


4. La qualité de « renvoi » du pied.
Myocheck.

1ére étape 5 x 1 saut (CMJ) mains aux hanches.


2ème étape 20 rebonds en chevilles.
Entraînement intermittent optimisant la VMA par
l’amélioration du rendement mécanique.
D’aprèshttp://www.barefootrunning.fas.harvard.edu/
MICHELE THOMAS ADAN FLORINE JOSEPHINE MEDHI

FORCE 62%-65% 65% 59%-62% 56%-56% 51%-54% 61%

EXTENSION 80%-83% 85% 85%-97% 70%-69% 67%-67% 78%

REACTIVITE 65%-71% 97% 50%-72% 49%-58% 53%-54% 48%


STIFFNESS
(raideur) 50%-41% 70% 41%-78% 25%-39% 39%-42% 55%

COORDINATION 69%-73% 84% 69%-67% 10%-71% 86%-87% 72%


Force = Capacité à freiner puis à pousser de manière courte et rapide, permet
de pousser la hanche vers l’avant.

Extension = vitesse de poussée des fessiers, quadriceps et mollets.


Réactivité = qualité de pied pour un contact optimal.

Stiffness = raideur musculaire permettant de résister à la déformation.


Coordination = capacité de contrôle des muscles (impacts réguliers)
Intégrer les qualités entraînées dans la course à pied.
Combinaison des qualités musculaires avec les
qualités cardio-vasculaires.

(simple BIP) 30’’ course à VMA (double BIPS - arrêt)


(simple BIP) 30’’ saut pieds joints vers l’avant
(double BIPS -arrêt)
30’’ course lente.
PRISE DE DONNEES DE LA SEANCE -
RENFORCEMENT MUSCULAIRE. MICHELE THOMAS

Tests de puissance de la chaîne de


propulsion jambes -tronc-bras avec engin.
« Le lancer par poussée ». 5kg 7.10 m 7.40 m
« Le lancer de rentrée en touche». 3kg 7.33 m 6.10 m
« Le lancer par tirade avant ». 5kg 9.10 m 9.44 m
« Le lancer par tirade arrière ».5kg 7.10 m 7.28 m
« Le lancer de type marteau ».
Tests de puissance de la chaîne de
propulsion jambes-tronc avec poids du corps.
« Saut en longueur pieds joints » 2.38 m 2.33 m
« Trois foulées bondissantes » 7.05 m 6.95 m

« Trois sauts dynamiques en grenouilles, enchaînés » 6.55 m


« Parcours chronométré sur 5 « cloche pied » (jambes
gauche et droite) 11.60m/3.35’’ 11.12m/2.42’’
PRISE DE DONNEES DE LA SEANCE - RENFORCEMENT
MUSCULAIRE. FLORINE ADAN MEDHI

Tests de puissance de la chaîne de


propulsion jambes -tronc-bras avec engin.

« Le lancer par poussée ». 5kg 4.90 m 7.70 m 6.20 m

« Le lancer de rentrée en touche». 3kg 4.40 m 6.39 m 7.18 m

« Le lancer par tirade avant ». 5kg 6.14 m 6.91 m 7.90 m

« Le lancer par tirade arrière ».5kg 4.80 m 7.86 m 6.20 m


« Le lancer de type marteau ».
Tests de puissance de la chaîne de
propulsion jambes-tronc avec poids du corps.

« Saut en longueur pieds joints » 1.30 m 2.28 m 1.68 m

« Trois foulées bondissantes » 4.75 m 6.20 m 5.50 m

« Trois sauts dynamiques en grenouilles, enchaînés » 4.08 m 6.60 m 4.72 m

« Parcours chronométré sur 5 « cloche pied » (jambes gauche et droite) 7.20 m/2.33’’ 5.90m/2.92’’
Ergospirométrie d’effort – exploration et comparaison des seuils
ventilatoires avec l’aide du K4 b2.

Thomas a réalisé après un échauffement de 5 minutes à 8km/H, un


test progressif par palier de 2 minutes et d’une montée de palier de
1km/H par palier (9,10,11,12.....17Km/H)
Le palier maximal atteint est de 17 Km/H pour une VO2 Max = 4.8
l/min. soit 84.44ml/KG pour une FC Max de 195 batt./min.

Florine a réalisé après un échauffement de 5minutes à 7 km/H, un


test progressif par palier de 2 minutes et d’une montée de palier de
1km/H par palier (9,10,11,12.....14Km/H)
Le palier maximal atteint est de 14 Km/H pour une VO2 Max = 3.7
l/min. soit 69.81ml/KG pour une FC Max de 189 batt./min.
LES SEUILS VENTILATOIRES.

Moyenne Moyenne
THOMAS FEO2 FECO2 R V (3) (4)

FC. AU SEUIL ANAEROBIE.


Bat./min. 172 166 164 191 167,3 173,2

Moyenne Moyenne
FLORINE FEO2 FECO2 R V (3) (4)

FC. AU SEUIL ANAEROBIE.


Bat./min. 177 177 173 177 175,6 176
LES SEUILS VENTILATOIRES.

Laboratoire du mouvement et de l’effort


Tournai - Belgique
www.cerist.be

Evaluation
de la performance et suivi de l’entraînement.

Seuil anaérobie
Seuil aérobie
(FE O2 arrive au point bas) (FECO2 arrive au sommet)

Endurance
Endurance
Au- dessus
Endurance intensive
du seuil
extensive
LES SEUILS VENTILATOIRES.
Laboratoire du mouvement et de l’effort
Tournai - Belgique
www.cerist.be

Evaluation
de la performance et suivi de l’entraînement.
LES SEUILS VENTILATOIRES.
Laboratoire du mouvement et de l’effort
Tournai - Belgique
www.cerist.be

Evaluation
de la performance et suivi de l’entraînement.

Seuil
Seuil anaérobie
aérobie