Vous êtes sur la page 1sur 6

NOM : IV.

CUIVRE ET ALLIAGES Page 1


Utilisé depuis plus de 6 000 ans, c'est la plus importante famille de métaux non ferreux après l'aluminium. Il
existe plus de 200 alliages de cuivre, principales familles : laitons (Cu + Zn), bronzes (Cu + Sn),
cupronickels (Cu + Ni), cuproaluminiums (Cu + Al) et maillechorts (Cu + Ni + Zn).
Il présente un bel aspect décoratif, le cuivre pur
est rouge (plus ou moins foncé), l'addition de zinc Principaux alliages de cuivre Tableau 9
donne une couleur jaune et une addition de nickel cuivre (Cu) + étain (Sn) = bronze
une couleur argent. A l'état pur, il est l'épine cuivre (Cu) + zinc (Zn) = laiton
dorsale du génie électrique. cuivre (Cu) + aluminium (Al) = cuproaluminium
Les cuivres et alliages ne sont pas des métaux cuivre (Cu) + nickel (Ni) = cupronickel
structuraux (sont peu utilisés pour faire des bâtis cuivre (Cu) + nickel (Ni) + zonc (Zn) = maillechort
ou des pièces de structure...) comme l'acier ou
l'aluminium.

Figure 12
Désignation (ISO 1190-1) : symbole chimique du cuivre (Cu) suivi des symboles chimiques et teneurs des
principaux éléments d'addition (par ordre décroissant).
Exemple : CuZn27Ni18 (maillechort avec 27 % de zinc et 18 % de nickel).
Remarque : il existe aussi un système de désignation numérique comprenant six caractères, voir norme
NFEN 1412.

Figure 13

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 1


NOM : IV. CUIVRE ET ALLIAGES Page 2
1. Principales caractéristiques du cuivre
Le cuivre est plus lourd que l'acier (densité 8,9), fond à 1083°C, a une grande résistance à la corro sion et
une plasticité ou une ductilité élevée (très malléable : A% jusqu'à 50%).
Sa grande conductivité électrique le rend indispensable dans les industries électriques et électroniques et
sa grande conductibilité thermique est un atout pour la transmission de la chaleur. Seul l'argent fait mieux
pour ces deux propriétés.
Sa structure cristalline est cubique à faces centrées et il présente des propriétés fongicides.
Il possède une bonne aptitude au soudage et au brasage.
Les cuivres et alliages ne peuvent pas être traités thermiquement (sauf ceux au béryllium). Néanmoins, la
résistance (Rr) peut être augmentée par écrouissage à froid et la ductilité restaurée par un revenu.

Figure 14

2. Les cuivres purs


Le cuivre utilisé pur (usages électriques principalement mais aussi thermiques...) est soit un cuivre affiné
(endurant, plus fragile, plus cassant), soit un cuivre désoxydé ou débarrassé de toute trace d'oxygène (moins
fragile et très haute conductivité). L'addition d'argent, d'arsenic, cadmium et zirconium améliore diverses
propriétés (dureté...) sans modifier les propriétés de conductivité électrique de manière significative.
Caractéristiques indicatives du cuivre pur Tableau 10
Etat Taux Résistance à Limite Allongement Dureté Brinel
d'écrouissag la rupture Rr Elastique Re pour cent A% HB
e (%) Mpa ou Mpa ou
N/mm² N/mm²
recuit 0 23 7 45 50
1/4 dur 10 27 21 25 70
1/2 dur 25 30 25 14 87
4/4 dur 50 35 32 6

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 2


NOM : IV. CUIVRE ET ALLIAGES Page 3
DESIGNATIONS DES CUIVRES PURS (NON ALLIES)
(Symbole Cu + Tiret de séparation + lettres d'indications) Tableau 20
Cu-ETP = affiné électrolytiquement, non désoxydé, à conductivité garantie
Cu-FRHC = affiné thermiquement, non désoxydé, à conductivité garantie
Cu-FRTP = affiné thermiquement, à conductivité non garantie
Cu-DHP = affiné thermiquement ou électrolytiquement, à fort phosphore résiduel
Cu-DLP = affiné thermiquement ou électrolytiquement, à faible phosphore résiduel
Cu-OF = désoxydé
Cu-OFE = désoxydé, à haute pureté
3. Les laitons
C'est la famille la plus utilisée, l'addition de zinc, jusqu'à 42%, diminue le prix de base, augmente la résistance
à la rupture (Rr) et l'allongement pour cent A%, ce qui favorise l'emboutissage (A% = 60% avec 31% de Zn) et
diminue la température de fusion, ce qui facilite le moulage.
Une addition supplémentaire de plomb, de 2 à 3%, augmente considérablement l'usinabilité. Les laitons ainsi
obtenus, dits laitons de décolletage, servent de référence pour évaluer l'usinabilité des autres matériaux.

Figure 15

4. Les bronzes
L'étain (Sn), addition de 4 à 22% (jusqu'à 25% pour les cloches), a un rôle comparable au zinc mais avec
une action plus forte ; il est également plus coûteux.
Une addition de phosphore (P < 1%) améliore les caractéristiques mécaniques, les propriétés antifriction,
l'aptitude au moulage et a un rôle désoxydant. Les bronzes phosphoreux constituent le groupe le plus
important.
L'addition de plomb (Pb) améliore l'usinabilité et l'addition de zinc, diminue le prix de revient (bronzes
chrysocales).

Propriétés : résistance à la corrosion, bonnes qualités frottantes et aptitude au moulage. Les bronzes se
travaillent moins bien que les laitons (usinage, emboutissage...) mais donnent des moulages plus sains.

5. Les cuproaluminiums (ou "bronzes d'aluminium")

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 3


NOM : IV. CUIVRE ET ALLIAGES Page 4
Ils sont surtout utilisés en fonderie. L'addition d'aluminium, entre 10 et 11%, donne des alliages ayant de
bonnes caractéristiques mécaniques et une bonne résistance à la corrosion (applications en génie maritime).
Ils sont souvent utilisés avec une addition de fer.

6. Les cupronickels
De couleur "blanche" à partir de 20% de nickel, ils sont très malléables. L'addition de nickel améliore les
propriétés mécaniques, la résistance à la corrosion et la résistivité électrique.
Utilisations : pièces de monnaie (≈ 25% Ni), tubes de condenseurs et d'échangeurs (avec 30% Ni),
résistances électriques (constantes : 45% Ni)...

7. Les maillechorts
Moins coûteux que les cupronickels, on peut les considérer comme des laitons avec addition de nickel. Ils sont
plus résistants que les laitons à la fois à la corrosion et mécaniquement. Les principales nuances sont
obtenues avec 18% de nickel. Ils peuvent être chromés, nickelés et argentés.
Utilisations : articles ménagers, pièces d'orfèvrerie et de décoration, argenterie, appareillages électriques
(relais, contacts...), etc.

Alliages de cuivre pour corroyage : extrait de nuances Tableau 11


Désignation Etat Résistance
à la
Alongeme
nt pour
Dureté Observations
HV
rupture cent
Rr (Mpa) A%
Laitons (existent aussi CuZn5, CuZn30, CuZn36...; voir NF A 51-101...)
CuZn10 H11 270- 68-102 couleur proche de celle de l'or; bijouterie
H12 340 90-120 fantaisie; décoration; quincaillerie; fils...
H13 320- 102-125
H14 390 118-135
350-
420
390-
450
CuZn15 H11 300- 75-108 couleur proche de celle de l'or; bonne
H12 370 95-125 malléabilité; bijouterie fantaisie;
H13 350- 117-142 décoration; quincaillerie; cartoucherie;
H14 420 138-158 construction électrique; bâtiment.
390-
460
430-
500
CuZn20 H11 330- 80-112 mêmes propriétés que CuZn15; objets
H12 400 103-134 de décoration, instruments de musique;
H13 380- 122-148 cartouches, munitions; canalisations
H14 450 138-158
420-
490
460-
530

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 4


NOM : IV. CUIVRE ET ALLIAGES Page 5
CuZn33 H11 330- 64* 85-120 - le plus malléable (emboutissage
H12 400 110-140 profond, repoussage); lustrerie,
H13 380- 132-158 instruments de musique, douilles,
H14 450 7* 148-168 cartouches, rivets; couleur jaune...
430- - variantes: CuZn30 et CuZn36
500
470-
540
CuZn40 H11 360- 105-135 nuance la plus économique; bonne
H12 430 120-150 malléabilité et bonne usinabilité;
H13 400- 140-165 architecture, serrurerie, lustrerie,
H14 470 150-175 sanitaires, pièces matricées.
450-
520
510-
590
CuZn39Pb2 H12 400- 135-160 - pour matriçage; apte au découpage;
H13 500 145-170 bonne usinabilité; température de
H14 450- 2-20* 150-180 forgeage 750°C; horlogerie, roues
550 dentées, platines, vis...
500- - variantes: CuZn35Pb2 et CuZN38Pb2
600
CuZn40Pb3 H 370- 4-22 laiton de décolletage caractérisé par une
500 suivant excellente usinabilité, non adapté aux
suivant ∅d déformations à froid.
∅d
CuZn36Pb3 H 320- 7-28 laiton de décolletage caractérisé par une
450 suivant très bonne usinabilité et pouvant
suivant ∅d supporter une faible déformation à froid
∅d (sertissage...).
Bronzes
CuSn6P O 330- 50 90-120 - bronze phosphoreux; ressorts,
H12 420 20 membranes élastiques; joints
H14 460- 6 190-220 élastiques...
540 - variantes: CuSn4P; CuSn9P
620-
700
CuSn3Zn9 O 310- 40 75-105 - bronze chrysocale; moins coûteux (Zn
H12 400 15 140-170 remplace en partie Sn); ressorts, joints...
H14 460- 4 190-210 - variante: CuSn5Zn4
560
610-
660
CuSn4Zn4Pb4 O 320- 80-100 bonne usinabilité, visserie, boulonnerie
H12 370 25 125-155 courante...
H14 400- 3 160-185
460
500-
600
Maillechorts
CuNi10Zn27 H11 420 27 105 architecture, serrurerie, lustrerie, orfèvrerie,
horlogerie..

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 5


NOM : IV. CUIVRE ET ALLIAGES Page 6
CuNi18Zn20 H14 580 5 180 architecture, serrurerie, lustrerie, orfèvrerie,
horlogerie, articles de ménage, appareils
électriques..
Cuivres au béryllium
CuBe2 T 1310 4 haute résistance mécanique
limite élastique: Re = 1200 MPa
* indicatif

Alliages de cuivre : extrait des nuances pour la fonderie Tableau 12


Etat Résistance
à la
Limite
élastique
Allongement Dureté Observations
pour cent Brinell
rupture Re A% HBS
Rr MPa
MPa
Laitons
CuZn19Al6 Y20 750 500 8 220 laiton haute résistance. Hélices marines,
engrenages
CuZn23Al4 Y20 500 250 8 160 laiton haute résistance. Hélices marines,
engrenages
CuZn40 Y30 340 8 robinetterie industrielle et sanitaire,
robinets d'eau ou de gaz, siphons...
Cupro-aluminiums
CuAl9 Y30 500 20 130 génie maritime: pompes, accastillages,
hélices, échangeurs...
CuAl10Fe3 Y20 500 180 18 - applications mécaniques: vis, papillons,
Y30 650 250 20 160 fourchettes de boîtes de vitesses
CuAl10Fe5N Y20 630 250 12 - génie maritime: pompes, accastillages,
i5 Y30 600 300 7 150 hélices, échangeurs...
Bronzes
CuPb5Sn5Z Y20 200 90 12 bonnes étanchéité, usinabilité, qualités
n5 Y30 250 100 12 frottantes (coussinets), robinetterie
industrielle (vannes, raccords..)
CuSn12 Y20 240 130 5 bonnes qualités frottantes, robinetterie
Y30 270 150 3 industrielle...
CuPb20Sn5 Y20 150 60 5 matériau antifriction pour coussinets,
Y30 180 80 7 charges modérées (dureté minimum de
l'arbre 200 HB)
Cupronickels et maillechorts
CuNi30 Y20 340 120 18 80 cupronickel, inaltérable à l'air, bonne
Y70 340 120 18 80 tenue en eau de mer
CuZn24Ni18 pièces d'architecture, industries
alimentaires
CuZn27Ni10 Y30 - - - 70 maillechort utilisé en orfèvrerie (couleur
argent), industries alimentaire et
chimique...

RETOUR SOMMAIRE

CUIVRE ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ Page 6