Vous êtes sur la page 1sur 32

SOMMAIRE

1 DEVIS DESCRIPTIF- GENERALITES........................................................................3


1.1 OBJET........................................................................................................................................................3
1.2 OBJECTIF DU DESCRIPTIF..................................................................................................................4
1.3 ERREURS OU OMISSIONS...................................................................................................................4
1.4 FOURNITURES ET OUVRAGES DEFECTUEUX...............................................................................4
1.5 VARIANTES...........................................................................................................................................4
1.6 LES DIFFERENTES TACHES A EXECUTER.......................................................................................5
1.7 DESSIN D’EXECUTION........................................................................................................................5
1.8 ARTICLE DE FABRICATION D’UN FOURNISSEUR CITE DANS LE DEVIS DESCRIPTIF...........6
2 DEVIS DESCRIPTIF – PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES......6
2.1 TERRASSEMENTS................................................................................................................................6
2.1.1 Décapage du sol...............................................................................................................................6
2.1.2 Nivellement – Implantation...............................................................................................................7
2.1.3 Fouilles.............................................................................................................................................7
2.1.4 Remblais...........................................................................................................................................8
2.1.5 Localisation......................................................................................................................................8
2.2 INFRASTRUCTURES............................................................................................................................8
2.2.1 Consistance des travaux...................................................................................................................8
2.1.1 Prescriptions générales relatives aux bétons et bétons armés.........................................................9
2.1.2 Béton de propreté..............................................................................................................................9
2.1.3 Semelles isolées...............................................................................................................................9
2.1.4 Soubassement – Emmarchement.....................................................................................................10
2.1.5 Béton armé en infrastructure..........................................................................................................10
2.2 SUPERSTRUCTURE..........................................................................................................................10
2.2.1 Consistance des travaux................................................................................................................10
2.2.2 Prescriptions générales relatives aux bétons et bétons armés......................................................10
2.2.3 Prescriptions générales relatives aux maçonneries et aux enduits..............................................11
2.2.4 Béton en élévation..........................................................................................................................11
2.2.5 Maçonneries...................................................................................................................................12
2.3 ENDUITS..............................................................................................................................................12
2.3.1 Localisation....................................................................................................................................13
2.4 CHARPENTE COUVERTURE..........................................................................................................13
2.4.1 Consistance des travaux................................................................................................................13
2.4.2 Charpente.......................................................................................................................................14
2.4.3 Ancrage de la charpente...............................................................................................................14
2.4.4 Couverture......................................................................................................................................14
2.5 MENUISERIE BOIS ET METALLIQUE..............................................................................................15
2.5.1 Consistance des travaux.................................................................................................................15
2.5.2 Prescriptions générales relatives aux menuiseries bois.................................................................15
2.5.3 Prescriptions générales aux menuiseries métalliques....................................................................15
2.5.4 Menuiseries bois.............................................................................................................................16
2.5.5 Menuiseries métalliques et aluminium...........................................................................................16
2.6 ASSAINISSEMENT..............................................................................................................................17
2.6.1 Localisation.....................................................................................................................................17
2.7 ELECTRICITE......................................................................................................................................17
2.7.1 Consistance des travaux.................................................................................................................17
2.7.2 Prescriptions générales relatives à l’électricité.............................................................................18
2.7.3 Tableau général basse tension........................................................................................................20
2.7.4 Installation intérieure.....................................................................................................................20
2.7.5 Mise a la terre.................................................................................................................................20
2.7.6 Appareillages..................................................................................................................................21
2.8 REVETEMENT CARRELAGE...............................................................................................................21
2.8.1 Prestation de l’entrepreneur...........................................................................................................21
2.8.2 Documents de référence..................................................................................................................22
2.8.3 Description.....................................................................................................................................22
2.8.4 Consistance.....................................................................................................................................23
2.9 PEINTURE............................................................................................................................................23
2.9.1 Consistance des travaux.................................................................................................................23
2.9.2 Prescriptions générales relatives à la peinture..............................................................................24
2.9.3 Badigeon à la chaux.......................................................................................................................24
2.9.4 Peinture sur mur.............................................................................................................................25
2.9.5 Peinture sur plafonds......................................................................................................................25
2.9.6 Peinture sur menuiserie bois..........................................................................................................25
2.9.7 Peinture sur menuiserie métallique................................................................................................25
2.9.8 Localisation....................................................................................................................................25
3 DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF....................................................................26

2
1 DEVIS DESCRIPTIF- GENERALITES

1.1 OBJET

Le présent devis descriptif constitue un document mis à la disposition du maître d’ouvrage et


divers corps susceptible d’intervenir dans l’exécution des tâches liés à l’édification d’un
immeuble R+1 à usage d’habitation sise à Ouagadougou au Secteur 17, Section , lot n° ,
parcelle , dans la Province du , pour le compte de M. .
Les travaux envisagés sont définis par les plans qui font partis du présent dossier.

Programme architectural du bâtiment

Quantité Surface du Surface


N° Désignation programme projetée

BATIMENT R+3
I RDC

1 Terrasse d’accès 1
2 Séjour 1 2,91
3 Salle à manger 1
4 Cuisine 1 28,04
5 Chambre 1 1 9,55
6 Salle d’eau 1 1
7 Chambre 2 1 2,91
8 Salle d’eau 2 1
9 Toilettes visiteurs 1 9,55
10 Toilettes 1 2,62
TOTAL PARTIEL 83,62
Circulation horizontale et verticale 18,3
TOTAL GENERAL RDC 101,92

II R+1

1 Séjour familial 1 17,58


Balcon-terrasse 1
2 Chambre principale 1 3,15
3 Dressing 1 3,88

3
4 Salle d’eau 1 11,46
5 Chambre 4 1 14,3
6 Salle d'eau 1 4,24
7 Cagibi 1 1,75
TOTAL PARTIEL 116,91
Circulation horizontale et verticale 26,51
TOTAL GENERAL R+1 143,42

TOTAL GENERAL 522,41

1.2 OBJECTIF DU DESCRIPTIF

Le présent descriptif se rapporte à tous les corps d’état et a pour but de renseigner les
entreprises sur la nature des constructions à édifier, les vues et conceptions du Maître
d’œuvre, ainsi que l’importance des ouvrages à prévoir.
Il est formellement spécifié que le devis descriptif est énumératif et non limitatif, qu’il
énumère les ouvrages finis et non les ouvrages préparatoires ou les diverses suggestions
indispensables pour mener à bien l’exécution.

1.3 ERREURS OU OMISSIONS

Les entrepreneurs devront connaître ce document dans son ensemble et exécuter tous les
travaux nécessaires au parfait et complet achèvement des ouvrages et au parfait
fonctionnement des équipements. Tous les travaux seront exécutés selon les clauses du
contrat, les règles de l’Art et les normes en vigueur au Burkina Faso. Ils devront signaler à
l’Architecte, à l’ingénieur et au contrôleur les erreurs ou omissions qu’ils pourront constater.
Ils devront à cet effet vérifier les cotations sur les différents plans avant le commencement des
travaux.

1.4 FOURNITURES ET OUVRAGES DEFECTUEUX

4
Les matériaux et fournitures qui ne présenteraient pas les qualités requises seront repris et
devront être enlevés du chantier. Les ouvrages défectueux et refusés seront démolis et refaits
conformément aux décisions prises par l’Architecte et/ou par l’ingénieur.

1.5 VARIANTES

L’entrepreneur pourra proposer des variantes dans le cas où l’exécution de certains ouvrages
lui semblerait difficile, sans pour autant modifier l’aspect architectural du bâtiment.
Pour l’équipement, les modifications de prescriptions ne seront pas acceptées.
Les entrepreneurs chiffreront obligatoirement le matériel tel que défini dans le devis descriptif
et le cadre du devis estimatif et pourront proposer des variantes.
Les variantes non proposées et chiffrées à la soumission seront refusées après attribution du
marché.

1.6 LES DIFFERENTES TACHES A EXECUTER

Le présent devis descriptif comprend les chapitres suivants :

 Terrassements ;
 Infrastructure gros œuvre ;
 Superstructures gros œuvre ;
 Revêtement sol et murs ;
 Menuiseries aluminium ; métallique et bois ;
 Plomberie sanitaire ;
 Electricité courant fort et faible ;
 Charpente et couverture ;
 Peinture.

1.7 DESSIN D’EXECUTION

5
L’entrepreneur doit établir, d’après les plans et détails du maître d’œuvre, ses propres dessins
d’exécution, et si besoin est, joindre toutes justifications telles que les notes de calculs et les
notes explicatives.
Le tout est soumis à l’Architecte par l’entrepreneur, en principe au moins sept (07) jours avant
la mise en chantier afin que le maître d’œuvre dispose du détail nécessaire d’y apposer son
avis d’acceptation.
Dans le cas de non-observation de ce qui précède ou si la remise tardive de ces documents ou
des corrections ou des compléments d’étude que nécessiterait leur mise au point ; entraînant
un retard dans la soumissions, les entreprises en assumeraient l’entière responsabilité.
Toute modification prescrite par l’ingénieur du contrôle ne peut diminuer en rien la
responsabilité des entreprises intéressées. Si elles n’ont pas présenté en temps utile des
objections écrites et motivées.

1.8 ARTICLE DE FABRICATION D’UN FOURNISSEUR CITE DANS LE DEVIS


DESCRIPTIF

Le devis descriptif fait état de matériaux et d’article de fabrication dont le nom du fournisseur
est indiqué dans le texte. Cette référence est donnée pour préciser la nature et le genre de
matériaux ou d’appareils qu’il y a lieu de mettre en œuvre.
Les entreprises peuvent proposer à l’agrément du maître d’œuvre un appareil ou un matériau
d’un autre fournisseur aux conditions suivantes :
 Qu’il soit de même nature, qualité et de durabilité au moins équivalente à
l’appareil ou matériel cité dans le texte et qu’il soit de même aspect ;
 Qu’il soit nettement défini dans la proposition de l’entrepreneur ;
 Au cas ou ces conditions ne seraient pas remplies, le maître d’œuvre aura
toujours le droit d’exiger la mise en œuvre de l’appareil ou des matériaux
indiqués au devis.

2 DEVIS DESCRIPTIF – PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

6
2.1 TERRASSEMENTS

Les travaux de terrassement comprennent :


 Le décapage de la terre végétale ;
 Le nivellement du terrain ;
 L’implantation des ouvrages ;
 Les fouilles pour les fondations et les ouvrages enterrés ;
 Les remblais et/ou les déblais.

2.1.1 Décapage du sol

Le décapage de la terre végétale sera fait sur 15 cm au moins avant les remblais ou déblais
nécessaires pour obtenir les niveaux spécifiés aux plans, évacuation des terres impropres.
La préparation du terrain sera exécutée avec une marge de recul d’un (01) mètres au moins de
part et d’autre de l’emprise des bâtiments.

2.1.2 Nivellement – Implantation

Il sera procédé par les soins d’un géomètre au tracé des lignes et axes de référence et au
nivellement superficiel des ouvrages, ce tracé étant rattaché en plan et en altitude à des
repères fixes l’installation des chaises est obligatoire pour l’opération d’implantation.
L’entrepreneur est responsable de l’implantation des ouvrages dans leur totalité. Il signale
immédiatement au contrôle les erreurs de côtes que les opérations d’implantation peuvent
relever.
Les implantations seront réceptionnées par l’architecte avant la poursuite des travaux et un
procès verbal sera établi à cet effet.

2.1.3 Fouilles

Les fouilles seront en excavation pour dégager la partie d’encrage du sol soit une profondeur
minimale de 1,40 m comme le préconiser les plans d’implantations et les résultats fournis par
l’étude des sols (LNBTP). Dans tous les cas, les fouilles seront descendue jusqu’au bon sol
quelle que soit la nature du terrain, y compris toutes sujétions de manutention, de blindage, de

7
transport et d’éloignement de terres. .
Elles concernent :

 Les fouilles en rigoles filantes sous les murs. Les profondeurs à atteindre ne
devront pas de toute façon être inférieure à celles indiqué sur les détails de
fondation.
 Fouilles en puits pour semelles isolées dans la même condition
 Fouilles en excavation pour fosse septique lit bactérien et puisard
 Fouilles en rigole pour canalisations enterrées (électricité, eaux usées et eaux
vannes).

Les parois et fond des fouilles seront bien dressés mis à niveau et compactés avant l’exécution
des bétons.
Toutes les fouilles seront réceptionnées par le contrôle technique avant la poursuite des
travaux. Cette réception fera l’objet d’un procès verbal.

2.1.4 Remblais

Les terres sélectionnées provenant des différentes fouilles et nécessaires pour les remblais
seront mises en dépôt, dans la mesure du possible, à proximité des lieux à remblayer.
Les remblais seront fortement compactés, par couches successives de vingt (20) cm
d’épaisseur, et arrosés convenablement pour éviter tout tassement ultérieur. Ils ne devront
contenir ni détritus, ni souches, ni gravats, etc., compactage à 95 % de l’OPM.
Si nécessaire, en complément des remblais provenant des fouilles, un remblai d’apport de
terres latéritiques sableuses et sans argile sera exécuté dans les mêmes conditions que les
remblais provenant des fouilles.
Des essais de compacité pourraient être ordonnés par le contrôle aux frais de l’entrepreneur.
Ces essais seront effectués par une structure reconnue compétente au Burkina Faso.

2.1.5 Localisation

8
Forme sous dallage du sol, vide de fouilles au-dessus des semelles de fondation, tranchées des
canalisations des eaux usées et vannes, des alimentations en eau et des câbles électriques etc.,
pourtours des ouvrages enterrés.

2.2 INFRASTRUCTURES

2.2.1 Consistance des travaux

Les infrastructures consistent en des travaux de béton et béton armé et en travaux de


maçonnerie et portent sur :

 Les semelles de fondation ; choix porté sur du béton armé.


 Le béton arme de longrine sera sur assis sur les agglos pleins de 20x20x40;
 Les potelets et les chaînages bas ;
 Les maçonneries en agglos pleins.

2.1.1 Prescriptions générales relatives aux bétons et bétons armés

L’entreprise réalisera les différents éléments de béton et de béton armé entrant dans la
construction du bâtiment tels qu’ils sont prévus sur les plans conformément aux dispositions
suivantes :

 Les agrégats devront être conformes aux normes en vigueur. Ils seront propres
et exempts de terre, de boue et de détritus végétaux ;
 Le liant hydraulique entrant dans la composition des bétons sera le Ciment
Portland Artificiel de classe 45 (CPA 45) ;
 L’eau de gâchage sera exempte de saletés et sels agressifs ou nuisibles pour les
liants. Les armatures pour béton armé seront conformes au DTU N°20.
 Les bétons et bétons armés coulés seront arrosés jusqu’à la fin du
durcissement.
 Les bétons coulés ne peuvent être décoffré qu’après prise.

9
 Le coulage des bétons se fera après réception des coffrages et des ferraillages
par le contrôle technique et des procès verbaux seront établis à cet effet.

2.1.2 Béton de propreté

Afin d’isoler les semelles de fondation des fonds de fouilles, il sera coulé un béton de propreté
d’une épaisseur de 5 cm et dosé à 150 kg/m3.

2.1.3 Semelles isolées

Il sera coulé entre les deux (02) faces des fouilles après un nettoyage et un arrosage des fonds
de fouille. Un béton dosé à 350 kg/m3 sera coulé après pose des armatures et de cale à béton
de 2.5 cm d’épaisseur. La disposition et la section des armatures seront faites suivant plan
d’exécution. Le béton sera vibré au fur et à mesure du coulage.

2.1.4 Soubassement – Emmarchement

Il sera exécuté au-dessus des semelles ou des bétons de propreté une maçonnerie en agglos
pleins de 20 x 20 x 40 dosé à 300 kg/m3 ou un béton cyclopéen dosé à 300 kg/m3.

2.1.5 Béton armé en infrastructure

Les poteaux raidisseurs en infrastructure seront réalisés en béton armé dosé à 350 kg/m3.
Leurs armatures seront en acier en HAØ12 ou HAØ14 suivant prescription des notes de
calculs.
Le béton pour voiles, dalles pleines, dallettes des latrines, et autres ouvrages divers enterrés
sera dosé au minimum à 350 kg/m3 et coulé dans du coffrage soigné. En cas de préfabrication
le dosage sera convenu avec le contrôle technique des travaux mais ne sera en aucun cas
inférieur à 450 kg/m3. Leurs armatures seront conformes aux plans de ferraillage fournis ou
approuvés.

2.2 SUPERSTRUCTURE

10
2.2.1 Consistance des travaux

La superstructure comporte les travaux de béton et béton armé et les travaux de maçonnerie et
enduits en élévation. Tout ouvrage de part et d’autre des joints de dilatation sera désolidarisé
par l’interposition d’un isorel mou ou d’un polystyrène expansé de 2 cm d’épaisseur. Un
couvre joint en néoprène sera posé après la mise en place d’une étanchéité souple.

2.2.2 Prescriptions générales relatives aux bétons et bétons armés

Elles reprennent celles indiquées pour les infrastructures. En outre, et sauf indication
contraire, tous les éléments en élévation en béton armé seront dosés à 350 kg/m3. Un soin
particulier sera porté à la réalisation des coffrages des éléments de béton armé et de béton en
particulier ceux contribuant à l’esthétique de l’ouvrage.

Le ragréage des bétons et bétons armés se fera par recoupement de toutes les balèvres et
coulures, bouchage des manques de matières à l’aide de mortier de ciment normal CPA 45
dosé à 650 kg/m3. La reprise par garnissage, si nécessaire, des joints dans le cas d’éléments
préfabriqués de béton armé se fera à l’aide de même mortier.
2.2.3 Prescriptions générales relatives aux maçonneries et aux enduits

L’entreprise réalisera les différents éléments de maçonnerie et d’enduits des bâtiments tels
qu’ils sont prévus sur les plans conformément aux dispositions suivantes :

 Les agglos pour maçonneries seront dosés à 350kg /m3 protégés et arrosés pour
éviter leur durcissement brutal ;
 Les mortiers, bétons, liants, etc., ne devront pas tâcher ni imprégner les
parements ;
 Les maçonneries seront disposées à des joints réguliers et protégées contre les
effets des intempéries excessives (chaleur, sécheresse, pluie, etc.) ;
 Par temps sec notamment, les maçonneries seront arrosées fréquemment s’il est
nécessaire pour qu’elles ne se dessèchent pas brutalement ;

11
 Après interruption, l’arase de reprise sera révisée, nettoyée et humectée
convenablement ;
 Les chutes de terre ou autres matériaux dans les maçonneries quelles qu’elles
soient, seront soigneusement évitées ;
 Tout élément, bloc aggloméré, brique etc. fendu pendant la pose, sera remplacé
à mortier neuf ;
 Le jeu d’enduit en surépaisseur des façades sera armé avec du grillage « cage à
poules » et il sera intégré au mortier de ciment un adjuvant du type SIKA.

2.2.4 Béton en élévation

Les poteaux seront coffrés avec des planches soigneusement rabotées et dressées.
L’armature des raidisseurs, linteaux et chaînage horizontaux sera en acier en HAØ10 ou
HAØ12 pour les filants, HAØ6 pour les étriers. Les cadres seront espacés de 15 cm entre eux.
L’armature des ouvrages divers en BA seront conformes aux plans de ferraillage fournis ou
approuvés.
Ces prescriptions prennent également en compte les poutres, planchers (nervures, dalles)
escalier, et tout autre ouvrage en BA.
Ces ouvrages seront coulés sans reprise de bétonnage.

2.2.5 Maçonneries

Les maçonneries en élévation seront en agglomérés creux ou en claustras.


La mise en œuvre des agglos creux se fera selon les règles de l’art. Il pourra être exécuté des
raidisseurs pour les cloisons de remplissage présentant des surfaces trop importantes, ceci afin
d’améliorer leur stabilité (pas plus de 4 m de
Longueur de mur sans raidisseur).
Les agglos seront de la classe B40 et leur implantation se fera conformément aux plans
d’architecture. Le mortier des maçonneries sera dosé à 300 kg de ciment par m3 de sable.
Les types d’agglomérés utilisés sont : 20 x 20 x 40 et 15 x 20 x 40.
Les joints des maçonneries auront deux (02) cm d’épaisseur.

12
Des claustras pourront être utilisés en mur, trous d’aération ou en éléments de ventilation pour
cheminées. Leur choix sera fait par le contrôle sur présentation d’échantillon.
Les claustras des trous d’aération et des ventilations seront munis de grillage anti-insectes.

2.3 ENDUITS

Les surfaces à recouvrir devront être débarrassées convenablement pour obtenir un bon
accrochage de l’enduit. Elles seront également suffisamment humidifiées pour que le support
n’absorbe pas l’eau du mortier. Des précautions devront être prises pour parer à l’action
desséchante du soleil et du vent, en particulier pendant les périodes de forte chaleur.
L’enduit sera constitué par :

 Une 1ère couche d’accrochage (gobetis) ou de rattrapage au mortier de ciment dosé à


400 kg/m3 de sable ;
 Une 2ème couche ou corps de l’enduit au mortier de ciment dosé à 300kg/m3. Un soin
particulier sera observé dans l’exécution de cette dernière couche ;
 L’épaisseur totale de deux (02) couches sera de 1.5 cm. La tolérance de verticalité sera
de 0,5 cm par hauteur de 3 m.
Les enduits à peindre seront lissés, les enduits recevant la tyrolienne seront talochés ;
 Une 3ème couche constituée de deux (02) sous couches teintées de projection à la
moustiquaire pour les enduits tyroliens de même dosage que la 2ème couche.
 Pour les surépaisseurs d’enduit contribuant à l’esthétique des façades, une armature
constituée de grillage « à cage de poule » sera utilisée.

2.3.1 Localisation

Les bétons et bétons armés en élévations concernent : les poteaux et raidisseurs, les linteaux et
chaînages, les marches d’accès, les socles de placard, dallage, poutres les paillasses, dalles
pleines, et les acrotères.
Les maçonneries concernent les murs et cloisons.
Les claustras concernent les trous d’aération, les éléments de ventilation de fosse ou de foyer
amélioré.

13
Les enduits concernent les enduits intérieurs à peindre et les enduits extérieurs qui recevront
de la tyrolienne. Les éventuels enduits sous dalle seront à peindre. Les travaux d’enduit
s’entendent aussi les raccordements et calfeutrements divers.

2.4 CHARPENTE COUVERTURE

2.4.1 Consistance des travaux

Les charpentes seront métalliques. Les prestations comprennent :

 La fourniture des matériaux et matériels nécessaires ;


 La prestation des ouvrages adjacents ;
 Les coupes, assemblages, adaptation aux supports ;
 Le scellement et les raccords selon nécessité ;
 Le traitement des IPN avant assemblage et pose ;
 Le traitement des cornières avant assemblage et pose ;

Le prix de ces prestations s’étendent toutes sujétions et aléas et s’appliquent au kilogramme


(kg) mis en œuvre.
Au cours des travaux selon les nécessités, il pourrait être proposé à l’agrément du service de
contrôle technique des travaux, des options en bois d’œuvre de qualité acceptable pour les
charpentes.

La couverture sera en tôle bac galvanisé de 35/100. En cas de besoin, il pourrait être proposé à
l’agrément du service de contrôle technique des travaux, une option de tuile.

2.4.2 Charpente

La charpente de tout le bâtiment sera réalisée avec des profilés IPN de 80, de 100 et de 120
selon le cas. Les IPN seront fixés par boulonnage à des ferrures préalablement scellées dans la
structure. La fixation entre pannes IPN 80 et supports IPN de 100 ou de 120 fera également
par boulonnage et par soudure à l’aide de fer plat conformément aux détails d’exécution du

14
dossier d’appel d’offres. Tous les fers seront peints à l’antirouille en deux (02) couches avant
la pose.
Aucun scellement de la charpente dans le mur par des systèmes de fer d’attaches n’est
autorisé.

2.4.3 Ancrage de la charpente

L’ancrage de la charpente est fait à l’aide de platines scellées dans le chaînage rampant.
Les fermes triangulaires en cornière de 45 sont ancrées dans les poteaux par intermédiaire
d’une platine en tôle métallique soudé sur un jarret des fermes. L’assemblage sera assuré par
des tiges filetées ancrées dans les poteaux. Il est prévu une réservation au moment du coulage
des poteaux à au moins 60 cm en dessous des fermes. Cette réservation permettra de faire
passer les tiges filetées et les platines de 20 x 20.

2.4.4 Couverture

La couverture est réalisée en bacs galva épaisseur 35/100.


La fixation des bacs sur les pannes se fait par des crochets composés comme suit :

 un boulon crochet de diamètre 6 ;


 Une plaque bitumineuse de 40 x 20 x 20 ;
 une rondelle bitumeuse de 3 mm d’épaisseur et de 20 mm de diamètre ;
 un cavalier métallique en acier galvanisé ;
 un écrou de serrage ;
 une cale en bois.

Le recouvrement des bacs doit être soigné et l’on tient compte sur le sens de pose de la
direction des vents dominants qui sont d’est à l’ouest. Aussi, on commence la pose des bacs
de toiture à partir du côté ouest.
Localisation :
Tous les locaux

15
2.5 MENUISERIE BOIS ET METALLIQUE

2.5.1 Consistance des travaux

Les travaux de menuiserie comprennent la fourniture la pose des menuiseries bois et


métalliques en unité entière en bon ordre de fonctionnement, façonnées ou non par
l’entrepreneur lui-même. Toutes les ouvertures extérieures seront métalliques. Les portes
intérieures pourront être de type isoplane.

2.5.2 Prescriptions générales relatives aux menuiseries bois

Un échantillon de chaque type d’ouvrage sera soumis pour approbation au contrôle avant la
fourniture de la totalité des ouvrages. Toutes les pièces seront traitées en atelier après usinage,
avec des produits fongicides, insecticides et ignifuges. Les carbonyles noirs sont proscrits.

2.5.3 Prescriptions générales aux menuiseries métalliques

Un échantillon de chaque type d’ouvrage sera soumis pour approbation au contrôle avant la
fourniture de la totalité des ouvrages. La finition des menuiseries devra être parfaite. Chaque
menuiserie devra recevoir 2 couches de peinture antirouille avant la pose.

2.5.4 Menuiseries bois

Constituées de portes isoplanes sur encadrement profilé huisserie métallique de type H45,
elles recevront une couche d’impressions avant leur mises en peinture.

Ferrage, serrure et quincaillerie :

 Trois (03) paumelles bichromates à bouts droit 140 x60 en acier roulé soudé
sur cadre métallique et vissées sur le panneau bois ;
 Une (01) serrure de sûreté complète à mortaiser y compris garniture et canon,
de type Bricard, Vachette, La perche ou similaire ;
 Un (01) butée de sol ou mural selon le cas.

16
2.5.5 Menuiseries métalliques et aluminium

Les châssis et les fenêtres seront en tôle pleine en majorité et en aluminium pour celles en
façade principale. L’entrepreneur proposera un système de blocage des persiennes orientables
à l’agrément du contrôle.
Les panneaux des portes métalliques seront en tôle pleine, dessin selon le calepin de
menuiserie. Les cadres seront en profilées H45.

Ferrage, serrure et quincaillerie :


 Les ventaux ouvrant ferrés par 3 paumelles à souder ;
 Une (01) serrure de sûreté complète à mortaiser y compris garniture et canon,
de type Bricard, Vachette, La perche ou similaire ;
 des fers plats soudés à l’extérieur et servant de porte-cadenas, le cadenas étant
fourni ;
 une (01) butée de sol mural selon le cas ainsi que un (01) loqueteau de blocage
en position ouverte pour chaque battant ;

2.6 ASSAINISSEMENT

Les travaux nécessaires à la réalisation des latrines, selon les modèles en vigueur au Burkina
Faso comprendront :

 Le terrassement y compris le blindage et étaiement nécessaire cité pour


mémoire à compter dans les travaux de terrassement ;
 La fourniture et la mise en œuvre de béton dosé à 350 kg/m2 de ciment ;
 L’exécution d’un enduit étanche au mortier de ciment dosé à 400 kg/m2 ;
 La fourniture et la pose des dalles en béton armé pour leur couverture ;
 Les conduits de ventilation en tube PVC 100 ou en maçonnerie.

Les fosses seront réalisées selon modèles et normes en vigueur à l’agrément du contrôle.

17
Les regards sont exécutés en agglos, pleins enduits et seront couverts d’une dalle en béton
armé. Ils auront une section intérieure 60 x 60 cm.

2.6.1 Localisation

Assainissement : Latrines publiques.

2.7 ELECTRICITE

2.7.1 Consistance des travaux

Les travaux de l’électricité incluant la fourniture et pose comprennent :

 Branchement et raccordement à la source d’alimentation en énergie de la


SONABEL ;
 Les tableaux électriques de distribution équipés y compris les protections
nécessaires ;
 La distribution entre tableaux et appareils incluant le fourreau âge, les boîtes,
Les fileries et accessoires de fixation et raccordement ;
 Les appareils d’éclairage et accessoires ;
 Les appareils de ventilation et de climatisation ;
 Les essais ;
 Le tableau de répartition du courant électrique avec fusibles.

Les travaux du présent lot seront exécutés conformément aux normes et règlements
burkinabé, aux règles et normes françaises en particulier, les normes et recommandation UTE
dans l’édition la plus récente. Ils auront pour origine la source d’alimentation autonome ou le
branchement au réseau SONABEL quand il y en a. Dans ce dernier cas, l’abonnement
SONABEL (Police est à la charge du maître d’ouvrage).

Le réseau d’alimentation jusqu’au bâtiment à raccorder sera réalisé en aérien par câble non
nu, de dimension appropriée à l’installation à desservir. Les plus values résultant des travaux

18
supplémentaires pour la mise en conformité des installations avec les textes suscités seront
obligatoirement à la charge de l’entrepreneur.

2.7.2 Prescriptions générales relatives à l’électricité

La tension d’utilisation pour les circuits force et lumière est de 220/380 V. L’installation devra
comporter une mise à la terre.

Chaque type d’appareil aura un circuit et il sera disposé au plus 8 appareils par circuit.
L’ensemble de l’installation électrique du bâtiment sera encastré ; les fils conducteurs auront
les sections normalisées selon l’appareil ou l’équipement desservi, ils seront sous gaine
protectrice normalisés séries U500 TCT et U1000 R 12N ; les raccordements et dérivations se
feront à partir d’appareils appropriés (boîtes de dérivation ou de raccordement encastrées,
etc.) Toute épissure est prohibée.

Les fournitures doivent être neuves et conformes tant au devis descriptif qu’aux indications
des schémas unifilaires de l’installation électrique du bâtiment, tout appareillage électrique
devra porter le label U.S.E ou être de qualité effective équivalente. L’accord préalable du
Contrôle devra être obtenu avant l’approvisionnement de tout équipement électrique : fils
conducteurs, appareillage, luminaires, appareils électrodomestiques.

Tous les travaux de percements, scellements, saignées etc. nécessaires aux installations sont à
la charge de l’Entrepreneur. Il est interdit d’effectuer des percements, scellements et saignées
dans les éléments porteurs ou assurant une étanchéité sans avis du contrôle.

Toute installation de bâtiment doit être équipée d’un disjoncteur différentiel. Les coupes
circuits doivent être à fusible calibré, non rechargeable, et leur courant nominal le plus élevé
est indiqué ci-après.

Section du conducteur Courant du

19
fusible
1,5 mm² 10 ampères
2,5 mm² 16 ampères
4,0 mm² 20 ampères
6,0 mm² 32 ampères

Les fils seront impérativement placés dans les gaines entre les boîtes et les appareils. Ces
gaines avec leurs aiguilles seront

 Mis en place avant le coulage des bétons pour les ouvrages en béton ;
 Mis en place avant les enduits et ravalement pour les ouvrages en maçonneries.

A la fin des travaux, l’Entrepreneur aura l’obligation de remettre au Maître d’Ouvrage, lors de
la réception provisoire des travaux en 3 exemplaires :

 Les plans de fourreautage et de filerie des installations tels que réalisés ;


 Les schémas de principe et câblage des différents tableaux ; les schémas et
plans seront établis avec des symboles normalisés ; il sera porté sur les plans, le
calibre des appareils de protection et les sections des conducteurs.

Sauf spécification contraire, la garantie sera d’un (01) an matériel et main d’œuvre et courra à
compter de la date de la réception provisoire sans réserves. Pendant cette période, l’entreprise
assurera le dépannage et le remplacement des organes défectueux ou des consommables usés
en un laps de temps anormalement court.
2.7.3 Tableau général basse tension

Le TGBT pourra être apparent dans le dégagement au RDC, avec l’agrément du contrôle. Il
comportera un disjoncteur différentiel en tête correspondant à l’installation à protéger. Les
coupe-circuits devront être repérés avec indication du circuit (type et locaux) protégé.

2.7.4 Installation intérieure

20
Toute l’installation électrique intérieure y compris les coffrets sera du type encastré. La
section des fils sera de 1.5 mm² pour l’éclairage et les brasseurs d’air, et de 2.5 mm² pour les
prises.
Les couleurs adoptées seront :

 Noire ou rouge pour les phases ;


 Bleue pour le neutre ;
 Jaune et vert pour le circuit de terre.

2.7.5 Mise a la terre

La mise à la terre sera par piquet de terre ou par un ancrage à fond de fouilles sur le périmètre
du bâtiment, constitué par un conducteur de cuivre. Tous les socles de prises de courant, les
masses des appareils électriques, huisseries et sanitaires devront être reliés aux dérivations de
la terre.

Au cas où la valeur de la terre serait supérieure à 10 Ohms, une amélioration sera demandée à
l’entreprise. La liaison entre la barrette de coupure et le coffret se fera par fil de terre de
couleur jaune et vert. Sa section sera identique à celle du câble d’alimentation.

A titre indicatif (cf. NFC 62 –410), selon la sensibilité du disjoncteur différentiel, la


résistance de la prise de terre ne doit pas excéder les valeurs suivantes :

Sensibilité disjoncteur Résistance maxi terre


250 –650 mA 37 
240-500 mA 48 

2.7.6 Appareillages

Les appareillages seront de bonne qualité et répondant aux normes en vigueur. Ils seront posés
complets.

Les interrupteurs et prises intérieurs seront du type encastré.

21
Toutes les prises de courant seront de type 2P+T. Sauf spécifications contraires, elles seront de
type sécurité. Dans les locaux humides et en extérieur, les prises seront d’un modèle étanche
avec capot de protection.

Les appareils d’éclairage seront du type indiqué sur le devis quantitatif.

2.8 REVETEMENT CARRELAGE

2.8.1 Prestation de l’entrepreneur

L’entrepreneur devra les prestations suivantes :


 Exécution de toute fourniture et produits incorporés y compris les revêtements selon
les types imposés
 Le nettoyage et l’enlèvement de toutes projections sur les parois verticales plafond,
sol, etc.
 La projection des ouvrages ;
 Le nettoyage des revêtements, enlèvement de toutes traces de ciment ou taches avant
réception.

2.8.2 Documents de référence

Les normes utilisées seront celles applicables au Burkina Faso, à savoir les normes françaises
(N.F) :

 Le cahier des charges de revêtement de sol scellé n°52-1 d’Octobre 1973 et additif n°1
de Juillet 1977 ;
 Tout D.T.U se rapportant aux revêtements de sol ;
 Les règles professionnelles ;
 Les avis techniques du C.S.T.B ;
 Les prescriptions des fabricants des divers matériaux

22
La présente liste n’est pas limitative ; elle inclut implicitement tout document d’ordre
réglementaire paru ou à paraitre un mois avant l’exécution des travaux

2.8.3 Description

Les carrelages seront posés au mortier de ciment et seront de type premier choix.
 Pose de mortier
La surface sera plane, soigneusement lavée et mouillée avant l’étalage d’une barbotine de
ciment pur. La planéité sera jugée satisfaisante lorsqu’une règle métallique de 2m de long,
posée à chant en tout sens sur le support ou la forme n’accuse pas d’écarts supérieurs à 5mm.
L’ouvrier ne gâchera que de petites quantités au fur et à mesurer de la pose (l’emploi de
mortier rabattu avec de l’eau ou de mortier desséché est formellement proscrit). Après tassage
puis lissage à la truelle, on posera les carreaux. Ils seront battus pour assurer un contact intime
avec la barbotine
La pose s’effectuera à joints vides comblés par un coulis de mortier de ciment et de sable
siliceux fin et dur, dosé à 800kg /m3. Après prise du coulis, l’excédent sera résorbé au moyen
d’un chiffon humide, puis par balayage avec du sable fin par frottage à la sciure de bois. Cette
sciure blanche humidifiée servira si elle n’est pas trop souillée à la protection jusqu’au
durcissement complet. Les carreaux ébréché, de couleurs différentes ou présentant des défauts
seront remplacés.

2.8.4 Consistance

 Revêtement en carreaux grès cérame


Le choix du format des carreaux grès cérame est à l’initiative du maitre d’ouvrage en accord
avec le maitre d’œuvre. Dessin à coloris au choix de l’architecte en accord avec le maitre
d’ouvrage.
Pose au mortier de ciment adapté à l’emploi.
Joints coulés au mortier de ciment traité à la sciure de bois. Epaisseur totale 5cm
Localisation : toutes les pièces carrelées (suivant les plans architecturaux)
 Plinthes

23
En carreaux de même qualité et de même nature que ceux posés au sol, hauteur minimale 8
( en carreaux de 7.5 x 20 avec abords arrondis obligatoirement) il n’est pas prévu de plinthes
dans les sanitaires.
 Carrelage mural
Dans tous les locaux sanitaires et de la cuisine, il sera prévu un carrelage mural sur toute la
hauteur du mur dans les salles d’eau.
Le carrelage sera en faïence de couleur au choix du Maitre d’Ouvrage et du Maitre d’œuvre,
pose conformément aux règles de l’art. Avec toutes sujétions d’alignement avec les portes du
sanitaire.
 Cornières pour protection des arrêts de dallage
En acier E24 avec peinture anti - rouille et peinture glycérophtalique finale ; cornière 30 x 30
x 3 à prévoir sur les arrêts de dallages.
 Réserves obligatoires
L’entrepreneur devra obligatoirement mettre à la disposition du maitre de l’ouvrage un stock
de 20 (vingt) mètre carrés de carrelage de chaque catégorie. Ce stock devra être remis, vérifié
et réceptionné avant la visite de réception provisoire du carrelage.

2.9 PEINTURE

2.9.1 Consistance des travaux

Les travaux de peinture comprennent :

 Les travaux préparatoires tels que le ponçage, le dégraissage, le brossage, etc. ;


 L’exécution des surfaces témoins suivant les teintes choisies par le Contrôle ;
 La fourniture et l’application de tous les produits ;
 Les raccords de peinture ;
 Le nettoyage des locaux ainsi que tous les ouvrages ayant été salis au cours de
l’exécution des travaux de peinture.

2.9.2 Prescriptions générales relatives à la peinture

24
Le contrôle refusera tous les fonds dont l’état lui semblera incompatible avec la perfection des
travaux de peinture et ordonnera à l’entrepreneur, la reprise de ses travaux.

Tous les produits employés pour les travaux de peinture seront de première qualité et de la
meilleure marque, soumis préalablement à l’agrément du Contrôle. Le diluant utilisé pour les
peintures à l’huile devra être obligatoirement de l’essence de térébenthine. L’Entrepreneur
devra s’attendre à des prélèvements pour essais de la part du Contrôle. Tous résultats
d’analyse ne correspondant pas à ceux prévus seront rejetés au frais de l’Entreprise.

Préalablement à toute exécution, l’entrepreneur devra présenter tous les échantillons


nécessaires au Contrôle, et ce jusqu’à la parfaite mise au point des tons. Il réclamera un
accord écrit sur les choix retenus.
Après la fin des travaux de peinture, l’Entrepreneur s’attachera particulièrement à un
nettoyage parfait des traces de peinture sur toutes les surfaces qui en auraient reçu des
projections. Le chantier sera laissé dans un parfait état de propreté, avant la réception
provisoire.

2.9.3 Badigeon à la chaux

Après préparation des surfaces, l’apprêt des surfaces de maçonneries se fera par badigeon au
lait de chaux.

2.9.4 Peinture sur mur

Sur le badigeon d’apprêt, elle sera constituée de peinture de type FOM.

Type FOM : de peinture à l’eau, FOM intérieur sur les enduits intérieurs et FOM extérieur sur
les enduits extérieurs.

Une plinthe d’une hauteur minimum de 20 cm en peinture glycérophtalique sera appliquée en


deux couches sur les parties basses des murs.

25
2.9.5 Peinture sur plafonds

Application de 2 couches de peinture de type peinture FOM sur plafonds intérieurs sur la
couche d’imprégnation du revêtement du plafond

2.9.6 Peinture sur menuiserie bois

Les menuiseries bois seront poncées, dégraissées et rebouchées au mastic à huile et au blanc
de zinc ou au produit vinylique ou glycérophtalique. Elles recevront une couche d’impression
avant la pose. Elles recevront deux (02) couches de finition en peinture glycérophtalique
appliquées avec un soin particulier dans leur exécution.

2.9.7 Peinture sur menuiserie métallique

Sur couches primaires de protection antirouille réalisées au bichromate de zinc, au minium de


plomb ou de tout autre produit de qualité similaire, il sera appliqué 2 couches de peinture
glycérophtalique. Les coloris et tons seront déterminés avant exécution sur le chantier par le
contrôle.

2.9.8 Localisation

Intérieur et extérieur des bâtiments selon plans et/ou devis quantitatif.

NB : Tous les travaux décrits devront être exécutés avec toutes les règles de l’art et les normes
en vigueur au Burkina Faso. Cette exécution devra donner toutes les garanties de résistance et
de durée.
L’entrepreneur déjà sélectionné, après avoir assuré toutes les réalisations, remettront le
chantier dans un état de propreté parfaite.

26
3 DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF

(- A-)Niveau RDC & PLANCHER HAUT RDC

PRIX
DESIGNATION UNITE QUANTITE MONTANT
UNITAIRE

I - TERRASSEMENT
Décapage et nivellement du sol, nettoyage m2 280,00 300 84 000
Implantation du bâtiment ENS 1,00 150 000 150 000
Fouilles en rigoles pour Fondation sous longrine
m3 16,370 2 250 36 833
(0,40 x 040 m)
Fouilles en puits pour semelles isolées sous
m3 22,510 2 500 56 275
poteaux
Remblai de déblai provenant des fouilles (terre
m3 33,650 1 500 50 475
latéritique)
Remblai avec apport terre latéritique m3 45,380 3 500 158 830
Sous total I 536 413

II - BETON - MACONNERIE
Béton de propreté pour semelles isolées m3 1,74 30 000 52 200
Béton cyclopéen pour fondation (40 x 50 cm) m3 6,910 50 000 345 500
2
maçonnerie d'agglos pleins de 20 x 20 x 40 cm m 40,930 8 000 327 440
3
Béton pour semelle isolée sous poteaux m 9,610 110 000 1 057 100
Béton armé pour longrine (20x30 cm) m3 4,740 110 000 521 400
Béton légèrement armé pour aire de dallage
m3 9,750 85 000 828 750
ép.:10cm
Béton armé pour poteaux m3 4,350 110 000 478 500
Béton armé pour chainage (15x20cm) et appuis de
m3 2,400 100 000 240 000
baies
Béton armé pour poutre m3 8,780 110 000 965 800
Béton armé pour escalier m3 3,250 110 000 357 500
Maçonnerie d'agglos creux de 15 x 20 x 40 cm m2 318,48 3 750 1 194 300
2
Enduit intérieur lisse sur murs m 304,720 1 850 563 732
2
Enduit intérieur lisse sous face plancher m 133,050 2 000 266 100
Enduit extérieur sur murs m2 174,000 2 500 435 000
2
Marmorex sur enduits extérieurs m 174,000 8 000 1 392 000
Sous total II 9 025 322

III MENUISERIE
PORTES
Porte simple métallique pleine 90 x 220 u 1,00 60 000 60 000
Porte battant double asymétrique alu-vitrée 140 x
200 000
220 u 1,00 200 000

27
Porte d'entrée simple métallique pleine 90 x 220 u 1,00 80 000 80 000
Porte simple isoplane en bois 0,70 x 2,20 u 3,00 35 000 105 000
Porte simple isoplane en bois 0,90 x 2,20 u 4,00 40 000 160 000
Porte garage double battant métallique pleine 250
2,00 400 000
x 220 u 200 000
FENETRES
Fenêtre châssis simple métallique vitrée 60 x 60 u 3,00 30 000 90 000
Fenêtre châssis simple métallique vitrée 60 x 120 u 1,00 45 000 45 000
Fenêtre châssis triple alu-vitrée 240 x 120 u 2,00 220 000 440 000
Fenêtre châssis double alu-vitrée 120 x 120 u 2,00 120 000 240 000
Fenêtre châssis double métallique vitrée 120 x
3,00 240 000
120 u 80 000
Imposte châssis triple alu- vitrée 240 x 120 u 2,00 140 000 280 000
Imposte châssis double alu- vitrée 140 x 40 u 1,00 100 000 100 000
Sous total III 2 440 000

IV - ELECTRICITE
Compteur / Disjoncteur ENS Forfait PM PM
Interrupteur S.A. u 4,00 3 750 15 000
Interrupteur D.A. u 8,00 5 000 40 000
Interrupteur V.V. u 4,00 5 000 20 000
Prise de courant 2P + T u 12,00 4 500 54 000
Prise de courant étanche u 3,00 6 750 20 250
Prise de téléphone u 1,00 5 000 5 000
Prise de télévision u 4,00 5 000 20 000
Tube fluorescent mono de 120 u 2,00 8 750 17 500
Tube fluorescent de 60 u 4,00 7 000 28 000
Luminaire fluo encastré de 60² u 4,00 35 000 140 000
Luminaire fluo suspendu de 120 u 2,00 35 000 70 000
Globe plafonnier u 8,00 17 500 140 000
Applique murale décorative u 6,00 35 000 210 000
Applique lavabo u 3,00 15 000 45 000
Brasseurs d'air complet u 7,00 32 500 227 500
Climatiseur split système 1.5cv u 1,00 300 000 300 000
Lampe de jardin sur pied u 2,00 20 000 40 000
Lampe murale décorative u 4,00 15 000 60 000
Coffret électrique u 1,00 0
Mise à terre générale (sur l'ensemble du bâtiment) ENS Forfait 350 000 350 000
Câblage générale, fils électriques etc. ENS Forfait 500 000 500 000
Sous total IV 2 302 250

28
V - PLOMBERIE - SANITAIRE
Branchement ONEA ENS Forfait PM PM
W-C à l'anglaise complet U 3,00 115 000 345 000
Lavabo complet U 3,00 95 000 285 000
Regard de visite U 6,00 15 000 90 000
Douche complète u 2,00 55 000 110 000
Evier 2bac u 1,00 100 000 100 000
Fosse septique de 20 usagers complète u 1,00 700 000 700 000
Plateau bactérien u 1,00 30 000 30 000
Puisard u 1,00 200 000 200 000
Tuyauterie + canalisation ENS 1,00 400 000 400 000
Sous total V 2 260 000

VI - REVETEMENT - CARRELAGE
Revêtement sol en grès cérame 30 x 30 cm m2 165,90 17 500 2 903 250
Plinthes en grès cérame 10 x 30 cm ml 107,80 2 000 215 600
2
Revêtement mural en carreaux faïence 15 x 15 cm m 69,72 9 500 662 321
Cornière pour bordures + seuil de portes ml 28,00 1 750 49 000
Revêtement sol des terrasses y compris plinthe
m2 27,12 15 000 406 800
assortie
Sous total VI 4 236 971

VII - PEINTURE
Badigeonnage à la chaux sur enduit intérieur et
m2 448,98 250 112 245
auvent
Peinture à FOM sur enduit intérieur + Plancher m2 448,98 1 250 561 225
Peinture à huile sur menuiserie m2 32,32 2 000 64 640
Enduit extérieur marnorex m2 131,150 2 300 301 645

Sous total VII 1 039 755

VIII - PLATERIE
Faux plafond en staff sur toute la maison y
compris moulure décorative dans le séjour et la m2 63,15 12 500 789 375
salle à manger
Enduit intérieur au plâtre sur tous les murs m2 121,55 3 500 425 425

Sous total VIII 1 214 800

TOTAL Rez- de Chaussée 23 055 511

(- B-)Niveau R+1

29
I - BETON - MACONNERIE
Béton pour semelle isolée sous poteaux m3 9,610 110 000 1 057 100
3
Béton armé pour poteaux m 4,350 110 000 478 500
Béton armé pour chainage (15x20cm) et appuis de
m3 2,400 100 000 240 000
baies
Béton armé pour poutre m3 10,120 110 000 1 113 200
Béton armé pour chéneaux m3 2,700 110 000 297 000
Béton armé pour appuis de tôles m3 2,650 80 000 212 000
2
Maçonnerie d'agglos creux de 15 x 20 x 40 cm m 615,24 3 750 2 307 150
2
Enduit intérieur lisse sur murs m 304,720 1 850 563 732
Enduit intérieur lisse sous face plancher m2 133,050 2 000 266 100
2
Enduit extérieur sur mur m 174,000 2 500 435 000
2
Marmorex sur enduits extérieurs m 174,000 8 000 1 392 000
Sous total I 8 361 782

II - COUVERTURE
IPN 80 ml 45,00 3 800 171 000
Etanchéité en paxalumin 40 (Bordures tôle et
m2 42,26 3 000 126 780
auvent)
Fer plat à soudé ml 126,00 1 750 220 500
2
Tôle bac galva de 35/100éme m 182,98 5 250 960 645
Sous total II 1 478 925

III - PLATERIE
Faux plafond en staff sur toute la maison y
compris moulure décorative dans le séjour et la m2 109,19 12 500 1 364 875
salle à manger
Enduit intérieur au plâtre sur tous les murs m2 261,86 0
Sous total III 1 364 875

IV MENUISERIE
PORTES
Porte battant double asymétrique alu-vitrée 140 x
200 000
220 u 1,00 200 000
Porte simple isoplane en bois 0,70 x 2,20 u 4,00 35 000 140 000
Porte simple isoplane en bois 0,90 x 2,20 u 2,00 40 000 80 000
FENETRES
Fenêtre châssis simple métallique vitrée 60 x 60 u 2,00 30 000 60 000
Fenêtre châssis simple métallique vitrée 60 x 120 u 3,00 45 000 135 000
Fenêtre châssis triple alu-vitrée 240 x 120 u 2,00 220 000 440 000
Fenêtre châssis double alu-vitrée 120 x 120 u 1,00 120 000 120 000
Fenêtre châssis double métallique vitrée 120 x
1,00 80 000
120 u 80 000

30
Fenêtre châssis double métallique vitrée 120 x 60 u 2,00 50 000 100 000
Imposte châssis triple alu- vitrée 240 x 120 u 2,00 140 000 280 000
Sous total IV 1 635 000

V - ELECTRICITE
Interrupteur S.A. u 4,00 3 000 12 000
Interrupteur V.V. u 5,00 3 000 15 000
Prise de courant 2P + T u 10,00 3 000 30 000
Prise de courant étanche u 3,00 4 000 12 000
Prise de téléphone u 2,00 4 500 9 000
Prise de télévision u 4,00 4 500 18 000
Tube fluorescent mono de 120 u 1,00 8 500 8 500
Tube fluorescent de 60 u 1,00 8 000 8 000
Globe plafonnier u 11,00 17 500 192 500
Luminaire fluo encastré de 60² u 4,00 35 000 140 000
Applique lavabo u 3,00 10 000 30 000
Brasseurs d'air complet u 3,00 25 000 75 000
Climatiseur split système 3cv u 2,00 300 000 600 000
Câblage générale, fils électriques etc. ENS 1,00 500 000 500 000
Sous total V 1 650 000

VI - PLOMBERIE - SANITAIRE

W-C à l'anglaise complet u 3,00 90 000 270 000


Lavabo complet u 1,00 65 000 65 000
Tuyauterie + canalisation ENS 1,00 200 000 200 000
Douche complète u 2,00 40 000 80 000
Evier 2bac u 1,00 100 000 100 000
Baignoire u 1,00 125 000 125 000
Bidet u 1,00 80 000 80 000
Sous total VI 920 000

VII - REVETEMENT - CARRELAGE


Socle de placard +10cm du fini m2 4,16 7 000 29 120
Revêtement sol en grès cérame 30 x 30 cm m2 111,23 18 000 2 002 140
Plinthes en grès cérame 10 x 30 cm ml 43,62 3 000 130 860
Revêtement mural en carreaux faïence 15 x 15 cm m2 43,62 8 000 348 960
Cornière pour bordures + seuil de portes ml 42,00 1 750 73 500
Revêtement sol des terrasses y compris plinthe
m2 17,16 1 500 25 740
assortie
Sous total VII 2 610 320

VIII - PEINTURE
Enduit extérieur tyrolien sur toutes les façades m2 343,900 2 000 687 800
Badigeonnage à la chaux sur enduit intérieur et
m2 561,59 250 140 398
auvent
2
Peinture à FOM sur enduit intérieur et auvent m 561,59 1 000 561 590
Peinture FOM sur plafond m2 74,63 1 200 89 556
Peinture à huile sur menuiserie m2 64,94 1 800 116 892
Sous total VIII 1 596 236

31
TOTAL R+1 19 617 138

TOTAL GENERAL 42 672 648

Arrêté le présent devis estimatif sommaire au montant de QUARANTE DEUX MILLIONS


SIX CENT SOIXANTE DOUZE MILLE SIX CENT QUARANTE HUIT (42 672 648)
FRANCS CFA.

32