Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre II/- Les amortissements.

Exemple n° 1 :
L’entreprise « ACHRAF » a acquis, le 10/01/2005 une voiture utilitaire pour 120 000
DH. La durée normale d’utilisation du matériel de transport est généralement de 5 ans.
Travail à faire :
1) Au 31/12/2005, cette voiture a-t-elle encore une valeur de 120 000 DH ? Justifier.
2) Quelle peuvent être les causes de la dépréciation d’une immobilisation ?
3) Calculer le montant annuel de la dépréciation de ce véhicule en supposant que cette
dépréciation est constante.
4) Quelle valeur cette machine aura-t-elle réellement au 31/12/2005 et au 31/12/2006 ?
5) Quels effets cette dépréciation entraîne-t-elle pour la comptabilité de l’entreprise ?

Section I/- Généralités.


La majorité des immobilisations …………........... leur valeur, progressivement avec le
temps. Cette dépréciation a un caractère ……………….. , irréversible (………….......) et définitif
et doit être constatée en comptabilité.

I/- ……………………..de dépréciation des immobilisations.


La dépréciation des immobilisations peut avoir pour origine :
 ………… ……..: L’utilisation régulière. Exemple : Les appareils de réfrigération,
les appareils audio-visuels.
 …………………… : En vieillissant la majorité des immobilisations se dégradent
même si elles sont peu utilisées. Exemple : les immeubles
 ……………….........: Le progrès technique et l’apparition de biens plus moderne
entraînent la dépréciation des biens existants. Exemple les produits électroniques.

NB : Les dépréciations constatées constituent des charges qui doivent être enregistrées en
comptabilité. Ces charges sont appelées ……………………………………………………………….
II/- Définition de l’amortissement pour dépréciation
L’amortissement pour dépréciation est la …………… comptable, en …… d’exercice, d’un
…………………… de la valeur d’un élément de l’actif résultant de l’usage , ……………….,
………………………………………. et de toute autre cause dont les effets sont jugés irréversibles.
III/- ………………… de l’amortissement :
L’amortissement est obligatoire car il permet :
 D’assurer ……………………….. des immobilisations devenues inutilisables.
 De ……………le coût d’une immobilisation sur ………………………………..
………………………….
 De corriger la valeur des immobilisations et de les faire enregistrer au bilan par leur
………………………….
IV/- Les immobilisations …………………………….
Toutes les immobilisations ……………………………………………………. qui se
déprécient avec le temps sont amortissables.
Les immobilisations qui ne perdent pas leur valeur avec l’usage ou le temps, ne sont pas
……………………… ; C’est le cas notamment :
 ………………………………..
 ………………………………..
 ………………………………..

Remarque : L’amortissement de certains terrains (carrières, sablières, terrains de gisements…


etc.) est admis, car leur ……………………………………, vue l’extraction des matériaux.
Section II/- Calcul des amortissements.
Généralement on distingue deux types d’amortissements : le constant et le dégressif.
I/- L’amortissement constant ou linéaire.
A/- Principe.
Dans ce cas, on part du principe, que le montant de ………………………..reste le même
pour chacun des exercices qui forment la durée de la vie de l’immobilisation.
B/- Vocabulaires.
Quelques termes sont utilisés en matières d’amortissement.
1/- La valeur d’entrée (valeur d’origine).
Elle constitue la base de calcul de l’amortissement. Elle peut être égale au :
 Coût d’achat (HT) pour les biens achetés.

 Coût de production pour les biens fabriqués par l’entreprise pour elle-même.
2/- La durée probable de vie.
C’est la durée normale d’utilisation de l’immobilisation
3/- Le taux d’amortissement.
Il dépend de la durée probable de vie, il s’exprime en pourcentage.

4/- L’annuité d’amortissement.


C’est le montant annuel de la dépréciation de l’immobilisation, elle se calcule à la fin
d’exercice.

5/- La valeur nette d’amortissement (VNA).


C’est la différence à une date donnée entre la valeur d’entrée et la somme des
amortissements (cumul d’amortissement) pratiquée jusqu’à cette date.
La VNA est appelée aussi la valeur réelle de l’immobilisation.

Exemple : Cas de la voiture utilitaire achetée à 120 00 dh, début 2005, durée d’utilisation : 5 ans.
Calculer :- Le taux d’amortissement
- l’annuité d’amortissement
- La VNA au 31/12/05 et 31/12/06.

C/- Le plan d’amortissement.


Le plan d’amortissement est un tableau qui fait apparaître le montant des amortissements, les cumuls des
amortissements et les VNA successifs.
Exemple : Plan d’amortissement de la voiture utilitaire.

Exemple n°2 :
Le 25/03/2007, l’entreprise « AKRAM » a acquis un mobilier pour un montant de 70 000
DH. Ce mobilier est amorti sur 4 ans.
Travail à faire :
1) Calculer le montant des annuités d’amortissement.
2) Dresser le plan d’amortissement.

Remarque : Lorsque l’immobilisation est acquise en cours d’année, elle ne sera pas amortie
pour une année entière. La première et la dernière annuité sont calculées selon la règle du
« Prorata temporis » ; si :
- n : est le nombre de mois entre la date de mise en service de l’immobilisation et
la clôture de l’exercice.
- VE : La valeur d’entrée
- T : Le taux d’amortissement

L’amortissement est pratiqué à partir du 1er jour du mois d’acquisition (ou de mise en service)
de l’immobilisation acquise.

D/- Taux usuels d’amortissement

Immobilisations Durée Amortis. Linéaire (en


%)
Immeuble d’habitation à usage commercial 25 ans 4
Immeubles industriels construits en dur 20 ans 5
Constructions légères 10 ans 10
Mobiliers, installation, aménagement 10 ans 10
Gros matériel informatique 10 ans 10
Micro-ordinateur, périphérique programme 6 ans et 8 mois 15
Matériel roulant 4 à 5 ans 20 à 25
Outillage de faible valeur 3 ans et 4 mois 30

Application :
Le 12/07/2006 on a acquis un matériel industriel au prix TTC de 18 000 DH (TVA 20%) ;
cette acquisition a entraîné les frais suivants : Transport 10 000 DH ; Assurance 12 000 DH ;
Installation : 180 000 DH.
Le matériel industriel est amorti sur 10 ans.

Questions :
1) Déterminer la valeur d’entrée de ce matériel.
2) Dresser son plan d’amortissement.
Solution :

II/- L’amortissement dégressif.


A/- Principe :
Dans la méthode d’amortissement dégressif, l’annuité d’amortissement est obtenue en
multipliant …………………………………par les VNA successives.

Ce coefficient est déterminé en fonction de la durée probable d’utilisation (DPU).

Durée probable d’utilisation coefficient fiscal

NB : Les immobilisations amortissables par le système d’amortissement dégressif sont tous des
biens d’équipement servant à la production achetés neufs et dont la durée de vie est supérieure
ou égale à 3 ans. « Sont donc exclus les immeubles et certains moyens de transport des
personnes ».

B/- Exemples.
Exemple n°1 : Une machine d’une valeur de 72 000 dh, a été acquise le 01/01/2006. Durée
d’utilisation normale d 5 ans. Amortissement selon le système dégressif.
TAF :
1) Calculer le taux d’amortissement dégressif.
2) Calculer la 1ère, la 2ème et la 3ème annuité.
3) Dresser le plan d’amortissement de cette machine.

Remarque : Lorsque le taux dégressif devient inférieur au taux calculé sur le nombre d’années
restant à courir, on applique alors ce dernier. Autrement dit, lorsque l’annuité dégressive calculée à partir
de la valeur résiduelle devient inférieure à l’annuité obtenue en divisant cette valeur résiduelle par le
nombre d’années restantes. L’entreprise pratique un amortissement égal à cette dernière annuité càd
appliquer un taux constant pour le nombre d’années restant à courir.

Exemple n°2 : Soit l’immobilisation acquise le 18/08/2005 pour une valeur de 245 000 dh qui
est amorti selon le procédé dégressif sur 5 ans.
TAF :
1) Calculer le taux d’amortissement dégressif.
2) Dresser le plan d’amortissement.

Application : Une machine acquise le 01/04/2002. Durée de vie de 5ans et la valeur d’origine est
de 35 000 dh.
TAF :
3) Calculer le taux d’amortissement dégressif.
4) Dresser le plan d’amortissement.

Section III/- La comptabilisation


A/- Les dotations aux amortissements.
1/ Exemple :
Un matériel de bureau a été acquis le 01/01/2005 à 30 000 DH (HT). Il est amorti selon le
système constant pour une durée de vie de 8 ans.
TAF : Calculer et comptabiliser l’amortissement de 2005.

2/- Principe :
L’amortissement entraîne :
 La constatation d’une charge.
 La diminution de la valeur d’un élément d’actif.

Amortissement

Constatation d’une charge Diminution d’un élément d’actif


619 : DEA 28 : Amortissement
6191 : DEA des immobi en N.V 2811 : Amort des Frais préalables
6192 : DEA des immobi incorp 2821 : Amort de Brevet marq…
6193 : DEA des immob corp 2831 : Amort des terrains

3/- Application :
Au 31/12/2007, on dispose des informations suivantes relatives à l’entreprise « DEHBI ».

1/-Extrait de la balance avant inventaire pour solde.


 Frais de constitution : 50 000 DH.
 Brevets, Marques.. : 120 000 DH
 Matériel de transport : 250 000 DH

2/- Renseignements extra- comptable.


Les immobilisations si hautes ont été acquises à la création de l’entreprise le 01/01/2007.
Leurs amortissements s’effectuent ainsi.
 Frais de constitution : Amortissement constant pendant 5 ans.
 Brevets, Marques.. : Amortissement constant pendant 10 ans.
 Matériel de transport : Amortissement dégressif pendant 4 ans.
TAF :
1) Calculer la dotation des amortissements de l’exercice 2007.
2) Passez au journal l’écriture relative à ses dotations.
3)
B/- La place des amortissements au bilan
1/- Exemple :
Reprenez l’exemple de la voiture utilitaire de l’entreprise « ACHRAF » et présentez le
bilan au 31/12/2006 ?

2/- Principe :
Au bilan, les amortissements figurent dans une colonne soustractive des comptes des
immobilisations. Chaque compte d’amortissement présente le cumul des amortissements
pratiqués sur l’immobilisation depuis sa date d’entrée.

Section IV/- La cession d’une immobilisation amortissable.

1/- Exemple : Un camion acheté le 05/01/2004 à 300 000 dh a été régulièrement amorti au
taux constant de 20% (durée= 5 ans).
Le 31/03./2007, ce camion a été vendu à 170 000 dh par chèque bancaire n° 1920.
TAF :
1) Enregistrer au journal de l’entreprise, les écritures de cession du 31/03/07
2) Déterminer le montant des amortissements pratiqués sur ce camion jusqu’à la date
de sa cession et sa VNA à cette date.
3) Passer au journal les écritures de régularisation nécessaires au 31/12/2007.
4) Quel résultat l’entreprise a-t-elle réalisé sur cette cession.
2/- Principe.
Pour l’entreprise, la cession d’une immobilisation a un caractère exceptionnel. C’est
pourquoi, deux comptes seront utilisés :
- Un compte de produit non courant est crédité du montant de la cession : 751 :
produits des cession des immobilisations.
- Un compte de charge non courante est débité du montant de la VNA de
l’immobilisation cédée : 651 : VNA des immobilisations cédées.
L’opération de cession engendre un résultat de cession qui peut être une plus-
value ou une moins –value.

Résultat de cession = Produits de cession – VNA d’immobilisation cédée.

3/- Application

Section V/- Echange d'immobilisation:


Exemple:
Un matériel industriel a été acquis au 01/01/2001 pour 150 000 dh par l'entreprise
"SIGMA", durée d'utilisation: 10 ans amortissement linéaire.
Le 30/04/06, il est échangé contre un matériel neuf valant 170 000 dh; TVA 20%, le nouveau
matériel a une durée probable de 10 ans il est amorti selon le procédé constant.
Les conditions de l'échange sont les suivantes:
- L'ancien matériel est repris par le fournisseur du nouveau pour une valeur estimée à 75 000 ;
- L'entreprise paie la différence entre le prix TTC du nouveau matériel et la valeur estimée de
l'ancien par chèque bancaire.
Travail à faire:
1- Etablir le décompte de la facture relative à cette opération
2- Enregistrer au journal cette facture au 30/04/2006
3- Enregistrer au journal les régularisations nécessaires au 31/12/2006
4- Calculer le résultat de l'échange
Solution:
1- Décompte de la facture:
Facture N° 205 du 30/04/2006
Doit: SIGMA
Prix du matériel neuf (H.T)
TVA 20%

Prix TTC
Reprise du matériel ancien
Net à payer
2- Enregistrement de la facture:
30/04/2006

Echange de matériel ancien contre matériel


neuf
Facture n° 205, Ch n°…
3- Ecritures de régularisation
- Dotation complémentaire = …………………………………………………
- Cumul des amortissement = ……………………………………………………..
- VNA = …………………………………………
- Dotation d'amortissement du nouveau matériel = ……………………………………….

Dotation d'amortissement complémentaire/


ancien matériel

Sortie du matériel ancien


Dotation d'amortissement / nouveau


matériel
5- l'échange de l'ancien matériel à engendré le résulta suivant:
Résultat = …………………………………………………………
Remarque:
D'une manière générale, le prix de cession vient en diminution de celui de la nouvelle.

Section VI/- Le retrait d'une immobilisation amortissable:


Exemple:
Le 17/03/2006, une voiture de transport de marchandises, est totalement détruite dans
un accident. Elle a été acquise au 01/01/2004 pour 80 000 dh et devait servir pendant 4 ans.
Amortissement linéaire. A la suite de cette destruction, ce véhicule est retiré du patrimoine de
l'entreprise.
Travail à faire:
Procéder aux régularisations nécessaires des comptes relatifs à cette voiture.
Solution:
1- amortissement complémentaire, compté du 01/01/2006 au 31/03/2006
Dotation complémentaire = 80 000 * 25% * 3/12 = 5 000

Dotation d'amortissement de la voiture


retirée suite à l'accident du 17/03/2006
Après cette dotation complémentaire, le cumul des amortissements est :
Cumul = ………………………………………………….
Le reste d’amortissement =………………………………………………………………………

2- Dotations exceptionnelle pour solde des comptes:

Amortissement exceptionnel de la voiture


accidentée

Dotation d'amortissement de la voiture


retirée suite à l'accident du 17/03/2006