Vous êtes sur la page 1sur 10

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/287195031

Évaluation de la performance économique d’une chaîne logistique hybride

Conference Paper · October 2015

CITATIONS READS
3 377

5 authors, including:

Mohammed Degoun Vincent Giard


Mohammed VI Polytechnic University Paris Dauphine University
5 PUBLICATIONS   9 CITATIONS    108 PUBLICATIONS   496 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Retmi Kawtar Janah Saadi


Mohammed VI Polytechnic University ENSEM - Université Hassan II Casablanca
7 PUBLICATIONS   9 CITATIONS    131 PUBLICATIONS   240 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Convertible VAWT wind turbine View project

Management of a hybrid supply chain View project

All content following this page was uploaded by Janah Saadi on 16 December 2015.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


11e CONGRÈS INTERNATIONAL DE GÉNIE INDUSTRIEL – CIGI2015
Québec, Canada
26-28 octobre 2015

Évaluation de la performance économique d’une chaîne logistique


hybride

MOHAMMED DEGOUN1, PIERRE FÉNIES2, VINCENT GIARD3, KAWTAR RETMI4, JANAH SAADI5
1
EMINES Université Mohammed VI Polytechnique, Benguerir, Maroc
Université Hassan II – ENSEM, Casablanca, Maroc
PSL – Université Paris-Dauphine – LAMSADE UMR 7243, F 75775 Paris Cedex 16
mohammed.degoun@emines.um6p.org
2
EMINES Université Mohammed VI Polytechnique, Benguerir, Maroc
Université Paris Ouest Nanterre La Défense - 200 Avenue République, 92001 Nanterre, France
pierre.fenies@u-paris10.fr
3
EMINES UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE, BENGUERIR, MAROC
PSL – Université Paris-Dauphine – LAMSADE UMR 7243, F 75775 Paris Cedex 16
vincent.giard@dauphine.fr
4
EMINES Université Mohammed VI Polytechnique, Benguerir, Maroc
Université Hassan II – ENSEM, Casablanca, Maroc
Université Paris Ouest Nanterre La Défense - 200 Avenue République, 92001 Nanterre, France
kawtar.retmi@emines.um6p.org
5
Université Mohammed VI Polytechnique, Benguerir, Maroc
Université Hassan II – ENSEM, Casablanca, Maroc
saadijanah@gmail.com

Résumé - Cet article propose une revue de la littérature portant sur l’évaluation des chaînes logistiques hybrides (CLH), que
nous définissons comme un ensemble cohérent de processus discrets et continus qui sont coordonnés en vue de créer de la
valeur. Nous proposons les bases d’une approche méthodologique s’appuyant sur une simulation d’une CLH permettant de
mettre en place un système d’information et d’aide à la décision (SIAD) intégrant une valorisation des processus mobilisant
l’approche ABC. Les prémisses d’une mise en œuvre sur une CLH, celle de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) sont
décrits et les enjeux scientifiques et managériaux associés sont commentés et mis en perspective.
Abstract - This article aims to make a review of the literature on the evaluation of supply chains combining sequences of
discrete and continuous processes and propose a methodological approach for setting up an information system and decision
support (ACIS) integrating a valuation process to the supply chain, and regardless of its nature (discrete, continuous, hybrid).
The premise of implementing a hybrid supply chain, that of OCP are described and scientific and managerial challenges
associated are discussed.

Mots-clés - Méthode ABC ; Simulation à événements discrets ; Chaîne logistique hybride.


Keywords - ABC method; Discrete Event Simulation; Hybrid Supply Chain.

1 INTRODUCTION Cependant, l’évaluation de la performance des activités


Conscients de la difficulté d’évaluer les processus de la chaîne logistiques portée par le SCC ne semble pas guidée par des
logistique, [La Londe et Pohlen, 1996], [Cullen et al., 1999], [Li principes généraux prenant en compte la nature des processus
et al., 2001] puis [Seuring, 2002] proposent, sous le terme de évalués. Celle-ci modifie-t-elle les prescriptions du SCC ? Peut-
Supply Chain Costing, (SCC) une synthèse des approches issues on reprendre à l’identique des prescriptions utilisées pour les
du contrôle de gestion, utilisables dans un contexte logistique. processus discrets et les utiliser pour les processus continus ?
[Goldbach, 2002] présente l’objet du SCC comme l’extension du Notre article vise ainsi à réaliser une revue de la littérature sur
contrôle de gestion sur l’ensemble de la chaîne logistique dans le l’évaluation des chaînes logistiques combinant des enchaînements
cadre du Supply Chain Management (SCM), impliquant une de processus discrets et continus et à proposer une approche
approche permettant de dépasser les frontières organisationnelles. méthodologique permettant de mettre en place un Système
d’Information et d’Aide à la Décision (SIAD) intégrant une
valorisation des processus pour la chaîne logistique, et ce quelle condition de bien préciser les mécanismes de conversion des
qu’en soit la nature (discrète, continue, hybride). La seconde matières et informations échangées entre deux processus
section discute de la nature des processus de la chaîne logistique successifs discrets et/ou continus, la nature du contenu d’un stock
et des méthodes d’évaluation associées et définit le concept de étant radicalement différente selon que l’on considère qu’il est
chaîne logistique hybride. La troisième section se focalise sur les alimenté par des flux ou par des produits physiques.
méthodes et approches utilisées pour construire un système d’aide
à la décision intégrant une valorisation dans le cadre de la chaîne
Matières
logistique hybride. La quatrième section propose une approche Processeur Processeur
premières
méthodologique utilisable pour construire un SIAD intégrant une continu 1 continu 2
vue valorisation dans le contexte d’une chaîne logistique hybride (Fournisseurs)

Processeur
Flux physique

discret 3
ainsi qu’une mise en œuvre dans le contexte de la chaîne
logistique de l’OCP SA, entreprise marocaine qui produit du
phosphate (leader mondial), de l’acide sulfurique et phosphorique
Produit
et des engrais ; ses activités seront détaillées dans la section 5.
final Processeur Processeur
(Clients) discret n continu i
2 CHAÎNE LOGISTIQUE HYBRIDE ET ÉVALUATION DE LA
PERFORMANCE Flux financier

Selon [Lee et al., 1993], la chaîne logistique est un réseau


d’installations qui assure les fonctions d’approvisionnement en Figure 1. Exemple de combinaison de processus discrets et
matières premières, de transformation de ces matières premières continus d’une CLH
en composants, puis en produits finis, et de distribution de ces Quelle que soit la nature de la chaîne logistique, le flux financier
produits finis vers le client. circule dans le sens opposé au flux physique ; chaque processus
Le management de la chaîne logistique a pour objectif le pilotage discret ou continu constituant la chaîne logistique cherche à capter
de l’ensemble des ressources et des processus qui rendent possible une partie de la valeur créée par la collaboration organisationnelle
la circulation des flux matières, informationnels et financiers qui peut se réaliser soit dans des chaînes logistiques internes
depuis les fournisseurs jusqu’aux clients. L’évaluation du composées de centres de profit (ou business unit) ou dans des
fonctionnement du flux physique de la chaîne logistique peut se chaînes logistiques externes composées d’entités indépendantes
faire à l’aide de modèles de simulation de processus tandis que sur le plan juridique.
celui des flux financiers peut être réalisé à l’aide d’approches
issues du contrôle de gestion industriel et du SCC. 2.2 Évaluation des performances d’une chaîne logistique hybride
par la simulation :
Le premier paragraphe de cette section se focalise sur la
caractérisation de la chaîne logistique hybride tandis que les deux Pour [Fox, 1993], le but du SCM est de permettre l’amélioration
paragraphes suivants s’intéressent aux façons d’évaluer chaque du fonctionnement de la chaîne logistique grâce à une quadruple
type de flux contenus dans la chaîne logistique hybride. action qui constitue un programme de recherche :
- décomposition de la chaîne logistique en différentes activités
2.1 Définition de la chaîne logistique hybride permettant sa modélisation ;
La nature des processus des flux (continu / discret / hybride), - développement de protocoles de communication permettant la
permet de caractériser trois types de chaînes de logistiques (CL) : coordination des décisions ;
La chaîne logistique continue (CLC) est constituée par une - recueil de l’ensemble des méthodes quantitatives permettant
succession de processus continus de production reliés par des l’optimisation d’un système de production et l’extension de ces
stocks de produits fongibles, assurant la transformation de méthodes à la chaîne logistique ;
matières premières en des produits finis qui peuvent être des - intégration des trois points précédents dans une base commune
liquides, des granulés ou des produits solides (ruban, plaque, devant permettre l’amélioration du fonctionnement de la chaîne
fil…) à traiter ensuite pour obtenir des composants pour logistique.
l’industrie manufacturière. Selon [Dietrich 1991], deux types de modèles ont connu beaucoup
Une chaîne logistique discrète (CLD) est constituée d’un d'applications en gestion de production et peuvent être étendus à
ensemble de processus de production discrète, organisés de la chaîne logistique : il s’agit des modèles descriptifs et des
manière intégrée et permettant la transformation des matières modèles prescriptifs. Les modèles prescriptifs sont utilisés pour la
premières en produits finis, avec des logiques de production par prise de décision tandis que les modèles descriptifs peuvent être
lots ou à l’unité. Une CLD dédiée à la fabrication de biens utilisés pour l’évaluation des performances d’un système
(production discrète) se décrit comme un ensemble de processus complètement spécifié. On peut classer chaque famille de modèles
élémentaires discrets. suivant ses objectifs, ses cas d’utilisation et les types de modèles
utilisés. La figure 2 confronte les deux familles de modèles, tout
Une chaîne logistique hybride (CLH) est constituée d’un en montrant l’intérêt du couplage des deux types d’approches.
ensemble articulé de CLD et CLC organisant de manière intégrée
les processus de transformation du fournisseur jusqu’au client
final, et pour lesquels les logiques de production sont à la fois par
lots et en flux. Les chaînes logistiques hybrides combinent des
processus discrets et continus. La représentation d’un tel système
est possible par des enchaînements de stocks et de processeurs, à
Modèles et méthodes d’aide à la décision pour le - La SH augmente la complexité de la programmation logicielle
Supply Chain Management et les temps de calcul. [Chen et al., 2002]. Même si certains
chercheurs ont proposé des packages logiciels combinant la
Modèles prescriptifs Modèles descriptifs
SED avec la SD et qui sont mobilisables pour des configurations
simples, la plupart des problèmes scientifiques viennent de la
Objectifs Objectifs modélisation des opérations de production pour la simulation, de
• Faire un choix Couplage • Evaluer les performances d’un choix
• Déterminer une solution optimale • Déterminer une solution admissible la discrétisation des processus continus ainsi que du choix du
Cas d’utilisation (exemple) Cas d’utilisation (exemple)
niveau de détail pertinent pour ces modèles [Degoun et al.,
• Déterminer l'ordonnancement d'un
Couplage
• Evaluer l'impact d'un 2015].
ensemble de commandes d'engrais ordonnancement de production
qui minimise le coût de production et d'engrais sur l'approvisionnement en - Les modélisations continues semblent inadaptées pour une prise
respecte les contraintes de livraison acide phosphorique
de décisions tactiques ou opérationnelles dans les systèmes
Type de modèles
• programmes linéaires productifs hybrides.
• programmes linéaires en nombres Couplage Type de modèles
entiers • modèles analytiques Notre recherche privilégiera donc l’utilisation de la SED pour
• modèles de flots • modèles de simulation
• modèles non linéaires évaluer les performances du flux physique d’une chaîne logistique
d’optimisation avec contraintes… hybride dans l’optique de construire un SIAD tenant compte des
approches issues du SCC.
Figure 2. Modèles et méthodes pour l’aide à la décision dans
le SCM 2.3 Évaluation des performances du flux financier d’une chaîne
logistique (hybride)
Compte tenu de la complexité algorithmique et systémique d’une
CLH, la simulation peut être retenue pour construire un SIAD Le SCC doit être capable de lier les indicateurs de performance à
instanciable sur des systèmes réels. Une simulation peut être des coûts [La Londe et Pohlen, 1996]. Cette recherche sur la
utilisée comme un outil d’analyse pour prédire l’effet des chaîne logistique a débouché sur deux outils qui sont intégrés dans
changements d’un système existant ou comme un outil de le SCC depuis plus de 15 ans [Lalonde et Pohlen, 1996 ; Cooper
conception permettant de prédire la performance d’un nouveau et Slagmulder, 1999 ; Seuring, 1999] :
système sous un large éventail de circonstances. Trois grandes - les tableaux de bord, par la sélection d’indicateurs de
familles de techniques de Modélisation / Simulation (M / S) sont performance, permettent la formalisation et la structuration de
mobilisables dans le cadre de la modélisation de la chaîne l’information décisionnelle pour l’ensemble des flux de la
logistique : la Simulation à Événements Discrets (SED), la Chaîne logistique ;
modélisation se basant sur les Systèmes Dynamiques (SD), et la - la méthode Activity Based Costing (ABC), grâce à son
Simulation Hybride (SH). intégration avec d’autres techniques managériales, permettrait
de révéler la formation des coûts et de la valeur en dépassant les
- Pour [Tako et Robinsson, 2012], la SED modélise le système
logiques arbitraires des autres systèmes de comptabilité
comme un réseau de files d’attente et d’activités dans lesquels
industrielle.
les changements d’état se produisent suite à des événements
discrets. 2.3.1 Caractéristiques d’un système ABC
- L’approche SD a été utilisée, par exemple, par [Pierreval et al., La méthode ABC [Cooper et Kaplan, 1992] est largement
2007] qui suggèrent et utilisent une approche continue pour reconnue comme un outil d’aide à la décision permettant
modéliser la CLC. Les modèles sont basés sur les systèmes l’identification des produits rentables et non rentables. Elle fournit
dynamiques de [Forrester, 1961]. Pour [Baines et al., 1998], une une approche systématique d’analyse des frais généraux et des
technique de modélisation devrait être capable d’évaluer une frais fixes et d’identification des activités sans valeur ajoutée.
grande variété de changements liés aux processus, à la
technologie, aux ressources humaines, aux systèmes, etc. La SD Au cours de la dernière décennie, de nombreuses entreprises ont
peut évaluer un large éventail de situations avec un faible niveau utilisé la méthode ABC pour revoir leurs procédures
de détail, une précision de modèle relativement élevé et une d’établissement des coûts et rationaliser leurs processus
bonne crédibilité. Pour [Kendall et al., 1998], la SD est un outil d’exploitation.
dynamique qui peut être utilisé pour intégrer différentes étapes [Askarany et al., 2010] décrivent la méthode ABC comme un
de la production pour optimiser l’ensemble. Une limitation de la système de comptabilité complexe qui aide les gestionnaires à
simulation à événements discrets est le niveau d’information prendre d’importantes décisions. ABC peut améliorer la
disponible sur les coûts. performance organisationnelle de différentes façons : aider les
- [Betts, 2014] définit l’approche SH comme un modèle de organisations à devenir plus efficace ; fournir aux organisations
simulation combinant deux approches SED et SD. une image claire de l’endroit où les fonds sont dépensés ; offrir
aux organisations une meilleure alternative au produit en fonction
Si la SH est souvent utilisée pour modéliser les CLH, elle présente
des coûts ; identifier les activités à valeur ajoutée et éliminer ou
quelques failles. Le résultat de ces analyses permet de faire
de réduire les activités sans valeur ajoutée. ABC fournit aux
émerger trois conclusions :
organisations une meilleure compréhension de la formation des
- Lors de la construction d’un modèle de simulation hybride pour
coûts à l’aide d’une approche causale par la mécanique des
des processus de production continue, le niveau de détail et
inducteurs et permet d’identifier des leviers d’action conduisant à
d’informations et l’enchaînement des modèles continus avec les
une meilleure performance organisationnelle.
modèles discrets s’appuie sur hypothèses restrictives dans le
cadre de la modélisation des systèmes logistiques [Chen et al., De nombreux auteurs opposent les différentes méthodes de
2002]. comptabilité de gestion. Les apports de [Tham, 1999], notamment
par la définition d’une ontologie des méthodes de valorisation
montrent que cette opposition, pour la constitution du système Pour chaque processus, un ou plusieurs inducteurs de coûts (cost
d’information de gestion, n’est que de façade. Nous proposons de driver) sont identifiés et fournissent l’unité de mesure de
montrer dans la figure 3 en quoi une approche ABC constitue une l’activité. Plus l’item évalué, qu’il s’agisse d’une prestation, d’un
approche générique par rapport aux autres méthodes de produit ou d’un processus, consomme d’inducteurs, plus l’item
valorisation. consomme d’activités et donc de ressources indirectes. En
Modèle ABC
identifiant les inducteurs par la modélisation des processus, puis
en évaluant le fonctionnement de l’entité, le système ABC
Coûts directs, coûts indirects, coûts fixes, coûts variables, sens causal Périmètre
Ensemble de
l’organisation
explique la formation des coûts de revient pour un item
Modèle Coût Complet Maille d’analyse
Ensemble de
quelconque et donne plus de leviers d’action pour baisser les
Instance l’organisation, Activité,
Coûts directs, coûts indirects, coûts fixes, coûts variables
Périmètre
Ensemble de
Gamme, Item (produit,
prestation, process)
consommations de ressources indirectes que les autres systèmes
l’organisation

Modèle Direct Costing Maille d’analyse


Niveaux d’analyse
Multiples
de costing. [Cauvin, 1994] fait reposer cette architecture des coûts
Instance Ensemble de
Coûts fixes, coûts variables, coûts directs Périmètre
Activités, centres de
l’organisation, Centres
de responsabilités
Constitution des
mailles d’analyse
sur le concept de chaîne de valeur. Pour [Mahal et Houssain, 2015]
Modèle Marginal Costing
responsabilité

Maille d’analyse
Niveaux d’analyse
Multiples
Crées avec la base
opérationnelle et le la méthode ABC est un outil puissant, permettant à une
Instance Périmètre sommet stratégique
Activité de production
Nomenclature et gammes

Niveaux d’analyse
Constitution des
mailles d’analyse
Responsabilité organisation d’obtenir un coût précis et efficace. La méthode ABC
Maille d’analyse comptable
Nomenclature et gammes
Unique

Constitution des mailles


Liées aux items et
visibles dans la structure
Hierarchique,
fonctionnelle et
a été élaborée et préconisée comme un moyen pour surmonter les
transversale

Coûts fixes, coûts variables


Niveaux d’analyse
Unique
d’analyse
Liées aux items
Responsabilité
comptable Collecte de
distorsions systématiques de la comptabilité industrielle anglo-
Hiérarchique, l’information
Constitution des mailles
d’analyse
Liées aux items
Responsabilité
comptable
fonctionnelle Peu de biais si les
activités sont construites
saxonne traditionnelle des coûts et apporter une pertinence à une
Hiérarchique, Collecte de sur la base des
Responsabilité
comptable
fonctionnelle l’information :
Biais énorme
compètences comptabilité de gestion « révisée ».
Collecte de l’information (mécanisme de Causalité
Fonctionnelle répartiion

Collecte de l’information
Fiable, deux sources
(comptabilité, gestion de
production) Causalité
Totale, fonction de la
modélisation des L’analyse de la littérature sur la recherche en contrôle de gestion
Fiable, deux sources processus

Causalité
Causalité
Faible
Faible
pour la CL :
- montre que les recherches se focalisent uniquement sur des
Faible

Figure 3. Paramètres de conception et imbrication des systèmes discrets. Les systèmes de productions continus sont-ils
systèmes de valorisation plus simples et ne nécessiteraient-ils pas de méthodes
spécifiques de valorisation ? La combinaison de systèmes de
En effet, les différentes méthodes s’imbriquent les unes dans les production continue et discrète ne donnerait-elle pas aux
autres comme des poupées russes, la méthode ABC étant la plus contrôleurs de gestion et aux managers des pistes pour construire
grande (celle qui constitue le cadre conceptuel le plus large) et la un système de valorisation réellement dédié aux CLH ?
méthode des coûts marginaux l’instance la plus particulière.
- montre en quoi l’usage d’ABC est supérieur aux autres
L’implantation dans un logiciel du modèle ABC permet
méthodes de valorisation. Les recherches menées n’expliquent
d’instancier ensuite n’importe quelle méthode de valorisation sur
pas comment passer d’un système traditionnel d’imputation à un
n’importe quel système en déclinant les différents paramètres du
système de valorisation causal. Or d’un point de vue retour
modèle de valorisation désiré. Les modules de contrôle de gestion
d’expérience, cette étape est vécue comme cruciale par les
des ERP (Module CO du progiciel R3, comme ceux de ses
acteurs de terrain.
principaux concurrents) contiennent une vue ABC et permettent
de paramétrer ensuite n’importe quel système de valorisation. Par Notre volonté de construire un SIAD intégrant à la fois une vue
exemple, le système « Coût complet » est : contrôle de gestion et une vue management des opérations
- un système ABC pour lequel le sens causal de la modélisation nécessite de s’intéresser aux approches ayant déjà développé ce
n’est pas activé ; genre de couplage pour les CLD et voir comment on peut
- une instance dans laquelle inducteurs et unités d’œuvre sont reprendre et améliorer les approches existantes pour les CLH.
confondus ;
- une instance pour laquelle les activités correspondent aux 3 COUPLAGE ABC ET SED : UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE
centres de responsabilité de l’organisation. Notre analyse mobilise des articles traitant du couplage entre la
SED et la méthode ABC. Cette étude est basée sur un traitement
2.3.2 ABC pour la chaîne logistique
de plusieurs articles qui décrivent ce couplage dont le but est
Notre analyse mobilise des articles traitant de cas concrets, portant d’explorer l’intégration de la notion de coût dans le modèle de
sur des chaînes logistiques et utilisant la méthode ABC pour le simulation. Pour répondre à cette problématique, nous avons suivi
calcul des coûts. Pour atteindre cet objectif, nous fondons notre une classification de la littérature relative à notre périmètre
analyse sur la fréquence avec laquelle la méthode ABC est d’analyse. Cette classification reprend les approches retenues dans
appliquée sur une chaîne logistique hybride, continue ou discrète plusieurs articles qui traitent des problèmes concrets dans des
dans un ensemble d’articles qui décrivent l’application de la chaînes logistiques réelles à l’aide de la simulation et le calcul de
méthode ABC. Pour [Kee, 1995] qui traite un cas de chaîne coût. Les mots-clés utilisés dans les bases de données sont
logistique discrète, ABC diffère des systèmes de coûts principalement « Supply Chain Costing / Discrete event
traditionnels sur deux points importants. Premièrement, il relie les Simulation / ABC ». Nous n’avons pas cherché sur des périodes
coûts indirects aux objets de coûts tels que les produits et les antérieures au début des années 1980 qui correspondent à
clients sur la base des inducteurs de coûts qui causent ou qui sont l’apparition conjointe de la SED, des méthodes ABC et du Supply
hautement en corrélation avec ces coûts indirects. Deuxièmement, Chain Management.
ABC retrace les coûts indirects sur la base de la structure de niveau
La volonté de coupler SED et ABC est ancienne [Krishnamurthi
hiérarchique à laquelle les coûts sont engagés dans le processus de
et al., 1990] et a été explorée à plusieurs reprises dans la littérature
production.
depuis une vingtaine d’années. Selon [Williams et al., 1997], la
La grande force du modèle ABC réside dans la modélisation des sortie du modèle combiné « ABC – modèle de simulation » fournit
processus réalisée pour mettre en place le système de valorisation.
une liste détaillée qui décompose les coûts pour chaque activité, Un croisement entre les typologies (technique de simulation et
et qui permet d’utiliser ces coûts dans la prise de décision. modèle de coût) est ainsi synthétisé dans une grille (tableau 1) qui
L’avantage de la mise en œuvre d’un système ABC couplé avec indique pour chaque travail scientifique :
la SED est de permettre l’amélioration de la prise de décision à - le type de problème traité et la nature de la chaîne logistique ;
partir des données améliorées. Pour [Sun et al., 1999], un logiciel - le modèle de coût utilisé (ABC versus autre approche) ;
de SED fournit un outil précieux pour le développement de la - le niveau de granularité (ensemble de la chaîne logistique versus
méthode ABC. Tout d’abord, pour l’exécution de la simulation à une entité de la chaîne logistique) ;
événements discrets, le modèle est basé sur un événement qui - le type de décision (stratégique / opérationnelle / tactique) ;
correspond au début ou à la fin d’une activité et permet donc de - la technique de simulation utilisée (SED, SH, DS) ;
générer un coût associé à un inducteur. Ensuite, pour inclure ABC La nature de l’intégration entre ABC : soit il s’agit d’un usage
dans le modèle de simulation, le calcul du coût de chaque activité d’ABC directement dans le logiciel de simulation réalisé par le
doit être inclus dans le modèle de simulation. [Beck & Nowak, renseignement des attributs, soit les auteurs proposent le recours à
2000] ont essayé de coupler la SED avec la méthode ABC pour un couplage entre SED et un modèle analytique ABC qui donne
fournir un outil amélioré d’évaluation de coûts, de planification et un spectre plus large d’information. Cette dernière solution
de prévision. Dans le modèle de simulation, les éléments permettrait un pilotage par la marge et une reliance avec les
physiques circulent à travers la séquence des opérations de éléments indirects avec les charges de la balance comptable et non
production et dans le modèle ABC, les coûts circulent à travers le avec un coût estimé par une agrégation parfois arbitraire…).
modèle entraîné par les inducteurs d’activités définis relativement Notons que toutes les approches étudiées portent exclusivement
au modèle physique. sur des CL et qu’en conclusion de cette revue de la littérature, il
[Savory et al., 2001] estiment que peu d’attention est accordée ne semble pas exister :
pour évaluer l’impact économique d’une configuration productive - d’approche ABC centrée sur une évaluation des CLC ou des
par un modèle de simulation. Pour eux, ceci passe par une CLH ;
intégration de la méthode ABC dans le modèle de simulation. À - de méthodes et de règles de modélisation permettant de mettre
la fin de la simulation, une liste détaillée est produite pour décrire en place ABC avec SIAD orienté simulation pour la CLH ;
tous les coûts associés à la production et aux opérations - de couplage explicite entre méthodes de simulation avec ABC
logistiques. pour la chaîne logistique hybride / continue.
Selon [Lee et Kao, 2001], l’application de la technique de Notre objectif est de proposer une approche permettant de coupler
simulation dans le modèle ABC offre aux utilisateurs un moyen ABC avec la SED en vue de construire un SIAD pour la chaîne
d’évaluation des facteurs de rentabilité de toutes les activités. En logistique hybride / continue.
outre, en utilisant les résultats de simulation dans un modèle
analytique ABC, les coûts des ressources allouées sont plus précis 4 UNE APPROCHE POUR UNE ÉVALUATION DES FLUX
et l’attribution arbitraire est évitée (de manière relative par rapport PHYSIQUES ET FINANCIERS DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE
à l’usage des attributs de coûts directement dans le logiciel de HYBRIDE
SED).
L’approche PREVA, utilisée à plusieurs reprises pour mettre en
D’autres approches plus récentes se sont également intéressées au place des systèmes de contrôle de gestion pour la chaîne logistique
couplage ABC / Simulation [Comelli et al., 2008], [Lange et al., mais exclusivement dans des industries discrètes nous paraît
2012] [Mahal et Houssain, 2015]. intéressante à reprendre et à orienter CLH. La robustesse de
La limite de la SED se manifeste au niveau d’informations l’approche a été montrée à plusieurs reprises :
fournies sur les coûts. Pour évaluer les coûts associés aux - au niveau stratégique dans le cadre du chaînage de réseau de
opérations, et l’influence de la diversité de scénario de gestion, les production avec des réseaux de distribution (Fenies et al., 2010,
coûts variables directs doivent pouvoir être évaluable. Dans de et 2015)
nombreux simulateurs (Witness, Simul8…) chaque processeur - au niveau tactique dans le cadre d’une supply chain d’un
intègre la possibilité d’un calcul d’un coût variable direct manufacturier pneumatique (Comelli et al. 2008).
(proportionnel donc au nombre d’items transitant par ce Cependant, l’approche utilisée n’a pas été utilisée au niveau
processeur) et un coût de lancement paramétré (changement de opérationnel ni sur des systèmes de production hybride. Aussi,
référence, d’ordre de fabrication…). La question qui semble se nous souhaitons la tester et la mettre en œuvre sur des systèmes de
poser alors est la pertinence de la modélisation, c’est-à-dire les production hybride au niveau opérationnel.
processeurs retenus permettent-ils tous de représenter les
inducteurs ? Deux manières de répondre à cet enjeu sont
proposées dans la littérature :
- soit des règles de modélisations permettent de construire
directement le modèle de valorisation associant des coûts
variables directs par lot et par inducteur est possible [Lange et
al., 2012] ;
- soit un couplage entre modèle de simulation et modèle
analytique ABC est réalisé [Comelli et al., 2008], [Fenies et al.,
2010], permettant alors d’autres combinaisons de valorisation
(pilotage par la marge, analyse de la valeur créée…) et facilitant
potentiellement la construction d’images hypercubes dans des
tableaux de bord.
Technique
Nature de Niveau de Horizon
Auteurs Année Type de problèmes de
l’intégration granularité décisionnel
simulation
Krishnamurthi et al. 1990 Construction d’un modèle de simulation pour un atelier Usage direct Atelier Opér. SED
intégrant une valorisation des activités d’ABC
Williams, R. et al. 1997 Évaluer les configurations d’organisations logistiques. Usage direct Atelier Opér. / Tact. SED
d’ABC
Baines et al. 1998 Présentation des techniques de modélisation qui peuvent Usage direct CL Opér. / Strat. SED
être utilisées pour évaluer les stratégies de production d’ABC
discrète.
Spedding, T.A. et al. 1999 Utilisation combinée de la SED et d’ABC pour évaluer Couplage Atelier Opér. SED
des systèmes de production discrets
Beck et Novak 2000 Évaluation des processus de transfert dans l’usine et Couplage Usine Tact. SED
entre usines
Lee et Kao 2001 Pilotage de la marge dans un système logistique Couplage CL Tact. SED
Savory, P. et al. 2001 Comment intégrer ABC dans la SED pour des systèmes Usage direct Atelier Tact. SED
discrets dans le cadre des opérations de production d’ABC
Chan et al. 2003 Méthodologie pour résoudre les problèmes de Usage direct CL Opér. / Strat. SED
rendement, de contrôle de processus, de gestion des d’ABC
coûts de système de production discret.
Ozbayrak et al. 2004 Pilotage d’un atelier par les Coûts à un horizon tactique Couplage Atelier Tact. SED

Comelli, et al. 2008 Approche pour évaluer les flux physiques et financiers Couplage CL Tact. SED
lors de la planification de production tactique d’une
chaîne logistique discrète
Fenies P. et al. 2010 Approche pour évaluer la nature d’un point de vente en Couplage CL Strat. SED
fonction de l’activité de la chaîne logistique
Lange, J. et al. 2012 Présentation d’une méthode pour la planification et Couplage Atelier Tact. SED
l’évaluation des coûts des chaînes de processus discrets
Mahal, I. et al. 2015 Présentation de la méthode ABC et sa combinaison avec Couplage CL Tact. SED
la SED dans le cadre d’une CLD.

Tableau 1. Couplage Simulation et ABC pour la chaîne logistique

Pour mettre en œuvre une évaluation économique de la chaîne - La deuxième étape concerne l’évaluation du flux financier. Les
logistique reposant sur un usage combiné de l’ABC avec la SED, éléments fournis par la simulation du flux physique, sous la
nous supposons qu’il est possible de découper de manière forme de planning ou de traces de simulation, constituent la
processuelle la chaîne logistique modélisée en Business Unit variable d’entrée du modèle d’action analytique ABC pour
(BU), qui sont des entités autonomes appartenant soit à la firme construire une évaluation économique des processus logistiques
pivot de la chaîne logistique ou à un fournisseur/ distributeur (hybrides, discrets, continus). Le modèle permet d’évaluer
intégré à cette dernière. Nous supposons ainsi qu’une CLH est l’efficacité et l’efficience du flux financier sous la forme de
constituée de 1 à n BU, ce terme générique permettant de plusieurs indicateurs ; ce modèle, pour pouvoir fonctionner
s’affranchir du découpage fonctionnel de la CLH. Pour utiliser les nécessite d’être alimenté en informations provenant du système
modèles ABC dans l’évaluation des processus, nous proposons de d’information des BU composant la chaîne logistique ; cette
donner, pour chaque BU (une filiale, un atelier, une activité de approche permet de déterminer la consommation des coûts
transport …) constituée d’au moins un processus logistique indirects grâce à l’évaluation des coûts de processus pour chaque
élémentaire, les différents éléments nécessaires pour traduire les BU et pour la chaîne globale. Dans ce contexte, le coût ABC de
activités du flux physique en éléments de flux financier. Comme la chaîne logistique est la somme des coûts de processus dans
le montre la figure 4, nous proposons de concevoir et d’évaluer chaque BU avec la somme des coûts directs des items fabriqués.
une activité en trois étapes : La valeur des stocks peut être également évaluée à tout niveau
- La première étape concerne l’évaluation de la performance du de la chaîne. Le potentiel de création de valeur est aussi évalué
flux physique à l’aide de la SED qui reproduit le fonctionnement en combinant la différence entre la demande et la quantité
opérationnel de la CLH. Cette première étape permet de vendue par une BU ou par la chaîne globale avec la marge sur
connaître, du point de vue décisionnel, les niveaux de coûts directs. Pour pouvoir être construit, le système de
performance attendus pour l’activité du flux physique du valorisation ABC nécessite :
processus logistique de la CLH ; cette étape nécessite la · De partir du modèle processuel construit lors de la phase
construction d’un modèle processuel complet de la chaîne précédente. Les points de désynchronisation identifiés (point
logistique modélisée avec plusieurs niveaux de granularité ; ce de passage entre deux processus de transformation
modèle est ensuite traduit en modèle de simulation reproduisant hybrides / points de discrétisation du flux) constituent les
les flux de la chaîne logistique hybride ; des règles précises sont « frontières » potentielles pour la construction de BU
ainsi à concevoir pour permettre la modélisation / simulation des orientées processus. Ces points de désynchronisation du flux
flux physiques des processus continus / hybrides / discrets de la constituent également une indication permettant de révéler
CLH [Degoun et al., 2014]. l’existence des inducteurs de coûts dans la CLH. Ces points
de découplage sont aussi liés à des mécanismes de ce contexte, les différents sous-systèmes de la chaîne sont
transformation de flux en lots de produits pour que la M / S découplés par de nombreux stocks de matières premières de
puisse s’appuyer sur des SED. Ces mécanismes ont un rôle à caractéristiques et de qualités différentes. L’introduction récente
jouer dans la définition des inducteurs. Par comparaison, dans du pipe (300 km à l’axe nord Khouribga – Jorf Lasfar (voir
la production discrète, il n’y a pas d’ambiguïté sur les figure 5)) transportant des « boues » de minerais de phosphate
caractéristiques physiques du produit manufacturé et donc modifie complètement la chaîne logistique en réduisant le cycle
peu de conventions à mettre en place. On possède ainsi un de production, en modifiant la localisation de certaines opérations
élément spécifique justifiant une approche différente d’un et en permettant d’accentuer le couplage entre certaines unités
point de vue SCC entre système discret et système continu productives.
dans le cadre de la mise en place de la méthode ABC. Port de Jorf JV BUNGE

· De formaliser concrètement des règles de traduction pour Fournisseurs OCP - Brésil

pouvoir, à partir des systèmes existants de contrôle de gestion


Approvisionnement Transformation
industriel qui sont associés à des centres de coûts par entité M.P. (Soufre, minerai
Ammoniac..)
fonctionnelle, passer à des BU orientées processus JV EMAPHOS

industriels ; ceci suppose de pouvoir réaliser à partir de la Pipeline OCP-Belgique-Allemagne

OCP
balance comptable des filtres nouveaux permettant une Mine de Khouribga
Transformation
Mine de Khouribga minerai
imputation correcte des comptes de charges et de produit. OCP OCP
Transport par V
Pipeline JV IMACID
· La réalisation des deux étapes précédentes permettra ainsi de OCP - Inde
Extraction / Traitement
construire un modèle analytique ABC avec plusieurs niveaux Mécanique du minerai
Lavage
du minerai
V Trains
Phosphate Transformation Port de Jorf
de granularité (Chaîne logistique hybride / entité ou BU / ONCF
minerai
Clients
produit…). Transport JV PAKPHOS

- Dans une troisième étape, les résultats, sont structurés sous la par trains
OCP - Pakistan V Transport
maritime
forme de tableaux de bord prospectifs. Transformation
minerai

Maroc Phosphore
Modèle de pilotage Modèle d’évaluation OCP
reproduisant le pour le contrôle de
fonctionnement des flux Génération gestion industriel Transformation
physiques de la CLH minerai
de planning modèles analytiques
Approche de pour le flux permettant d’évaluer la
simulation pour la physique création de valeur des Figure 5. Modèle agrégé de la chaîne logistique OCP – Axe
CLH différentes entités /
items de la CLH
Nord
KPI pour le flux financier Khouribga constitue la plus importante zone de production de
Structuration de l’information décisionnelle sous la forme d’un phosphate du groupe OCP. Ce site minier comporte trois zones
tableau de bord décisionnel dans le cadre d’un SIAD d’extraction. La capacité de production s’élève à 19 millions de
tonnes par an. Les qualités sources sont éventuellement traitées,
Axe de performance «efficacité des flux physiques » de la
CLH et des pratiques logistiques associées
après extraction, afin d’élever leur taux de phosphate et de
contrôler le taux de silice. Ce traitement est effectué dans des
Axe de performance «efficcience des flux physiques » de la laveries.
CLH et des pratiques logistiques associées
Pour la valorisation des phosphates provenant des pôles miniers,
Axe de performance «efficacité des flux financiers »de la CLH le Groupe OCP a décidé de réaliser le complexe industriel Maroc
Phosphore III-IV à Jorf Lasfar. Ce complexe qui a démarré en
Axe de performance «efficience des flux financiers » de la 1986 permet de produire annuellement 1,7 million de tonnes
Supply Chain de la CLH
d’acide phosphorique et 1,8 million de tonnes équivalent D.A.P.,
nécessitant la transformation de :
Figure 4. Le cadre général de l’approche PREVA - 1,7 million de tonnes de soufre ;
- 0,5 million de tonnes d’ammoniac ;
5 PRÉMISSE DE LA MISE EN ŒUVRE DE L’APPROCHE PROPOSÉE - 6,5 millions de tonnes de phosphate.
SUR LA CLH DE L’OCP.
Cette plateforme est constituée des installations suivantes : atelier
L’OCP est le terrain d’application de deux recherches- de production d’acide sulfurique, atelier de production d’acide
interventions (David, 2000) réalisées dans le cadre de thèses phosphorique, atelier de production d’engrais, atelier des utilités,
réalisées dans le cadre d’une chaire financée par cette entreprise. unité de stockage et port.
C’est la plus grande entreprise marocaine. Elle possède plus de Dans le cadre de notre recherche, nous avons créé un modèle
60 % des réserves mondiales de phosphate ; initialement spécialisé
agrégé et détaillé de toute la chaîne – axe nord (voir figure 5) qui
dans l’extraction de minerais de phosphate, l’OCP a élargi ses
permet à la fois de concevoir les modèles de simulation des flux
activités vers la production de fertilisants phosphatés selon un
physiques de la CLH mais aussi une modélisation ABC de la
processus de transformation chimique. création de valeur des entités composant la CLH.
L’OCP maîtrise totalement sa chaîne logistique, caractérisée par Le département de contrôle de gestion de l’axe nord OCP a mis en
des processus de production continus travaillant sur lots à place un système de contrôle de gestion par fonction ; pour
transporter entre deux maillons de la chaîne, ce qui lui confère des
pouvoir construire un SIAD orienté évaluation économique, nous
caractéristiques des systèmes productifs discrets et continus. Dans
devons donc :
- Construire un modèle processuel de la CLH de l’OCP et le management, activity-based costing and organisational
traduire en modèle de simulation ; cette étape est en fin de factors. International Journal of Production Economics,
réalisation [Degoun et al., 2014a, 2014b]. Supply Chain Planning and Configuration in the Global Arena
- Construire un modèle ABC permettant d’évaluer la création de 127, 238–248.
valeur pour chaque BU constituant la CLH et permettant Baines, T.S., Harrison, P.D.K., Kay, J.M., Hamblin, D.J., 1998. A
notamment de prendre en compte l’ensemble des extrants et consideration of modelling techniques that can be used to
entrants dans chaque entité processuelle (production d’énergie, evaluate manufacturing strategies. Int J Adv Manuf Technol
valorisation des déchets, choix de commande à privilégier …) ; 14, 369–375.
ce modèle sera ensuite soit intégré directement dans la Bernard J. LaLonde, Terrance L. Pohlen, 1996. Issues in Supply
simulation soit couplée à cette dernière ; cette étape, en cours de Chain Costing. Int Jrnl Logistics Management 7, 1–12.
réalisation, porte sur deux ateliers tests que nous considérons Boons, A.N.A.M., 1998. Product costing for complex
comme deux BU autonomes qui sont l’atelier d’acide sulfurique manufacturing systems. International Journal of Production
(intéressant d’un point de vue méthodologique car il est Economics 55, 241–255.
producteur d’électricité et de produit intermédiaire) et l’atelier Chan, K.K., Spedding, T.A., 2003. An integrated
d’engrais. multidimensional process improvement methodology for
- Construire un modèle générique OCP permettant de dériver les manufacturing systems. Computers & Industrial Engineering
systèmes de contrôle de gestion fonctionnels existant à partir des 44, 673–693.
balances comptables de chaque entité fonctionnelle ; cette étape Chen, E.J., Lee, Y.M., Selikson, P.L., 2002. A simulation study of
est à réaliser et permettra un déploiement rapide des solutions du logistics activities in a chemical plant. Simulation Modelling
modèle ABC proposé. Practice & Theory 10, 235–245.
- Structurer les indicateurs de performance du flux physique et Cooper R., Kaplan R.,1991, The design of cost management
financier sous la forme de tableau de bord correspondant à des system, 2nd ED., Prentice Hall, Englewood Cliffs.
scénarios de gestion et reprenant des problématiques Comelli, M., Féniès, P., Tchernev, N., 2008. A combined financial
décisionnelles opérationnelles et tactiques. Cette étape sera and physical flows evaluation for logistic process and tactical
réalisée par des allers/retour entre le management des entités, les production planning: Application in a company supply chain.
équipes de recherche et le contrôle de gestion de l’Axe Nord. International Journal of Production Economics, 112, 77–95.
Crance, J., Castellano, J., Roehm, H.A., 2001. SPC Enhances
6 CONCLUSION ABC. Industrial Management 43, 27.
Cullen J., Berry T., Seal W., Dunlop A., Ahmed M., Marson J.,
Cet article montre, à partir d’une revue de la littérature que les
(1999) Performance measurement and costing system in new
approches de modélisation ABC sont centrées chaîne logistique
enterprise and Interfirm Supply Chains: the contribution of
discrète et qu’un couplage ABC / Simulation permettra de mettre
management accounting, Volume 10, n°3, p. 303-322.
en œuvre un SIAD évaluant à la fois les flux physiques et
David A. (2000), La recherche intervention, un cadre général pour
financiers de la chaîne logistique hybride. Nous montrons ainsi
les sciences de gestion ?, IXème Conférence AIMS
que la spécificité de la chaîne logistique hybride nécessite une
(Internationale de Management Stratégique), http://www.strategie-
approche différente de celle utilisée habituellement dans le cadre aims.com/events/conferences/14-ixeme-conference-de-l-
de la mise en œuvre des couplages entre ABC et la simulation aims/communications/2502-la-recherche-intervention-un-cadre-general-
car la désynchronisation des processus continus / discrets dans la pour-les-sciences-de-gestion
chaîne logistique hybride constitue un point de définition des Degoun M., Fénies P., Giard V., Retmi K., Saadi J. (2014a),
inducteurs de coûts ABC et des leviers d’action associés pour le General use of the routing concept for supply chain modeling
management de la CLH. purposes: the case of OCP SA, IFIP WG 5.7 International
La mise en œuvre de l’approche proposée sur la CLH de l’OCP Conference, APMS 2014, in Advances in Production
constitue un programme de recherche qui permettra de valider : Management Systems: Innovative and Knowledge-Based
- la construction de couplage entre la SED et ABC pour la CLH ; Production Management in a Global-Local World, Grabot, B.,
- la construction d’un modèle ABC permettant d’évaluer le flux Vallespir, B., Samuel, G., Bouras, A., Kiritsis, D. (Eds.), pp.
physique d’une CLH ; 323-333, Springer.
- la construction de règles de traduction entre système de contrôle Degoun M., Fénies P., Giard V., Retmi K., Saadi J. (2014b),
de gestion pour entité fonctionnelle et système de contrôle de Généralisation du concept de gamme pour modéliser les
gestion pour entité processuelle. processus logistiques d’une supply chain : le cas de l’OCP,
10ème Conférence Francophone de Modélisation,
Optimisation et Simulation- MOSIM’14
7 RÉFÉRENCES
Esmalifalak, H., Albin, M.S., Behzadpoor, M., 2015. A
Agyapong-Kodua, K., Ajaefobi, J.O., Weston, R.H., Ratchev, S., comparative study on the activity based costing systems:
2012. Development of a multi-product cost and value stream Traditional, fuzzy and Monte Carlo approaches. Health Policy
modelling methodology. International Journal of Production and Technology 4, 58–67.
Research 50, 6431–6456. Fenies P., Lagrange S., Tchernev N., (2010) Decisional Modeling
Agyapong-Kodua, K., Wahid, B.M., Weston, R.H., 2011. for Supply Chain Management in Franchise Network:
Towards the derivation of an integrated process cost- application on a french bakery network, Production Planning
modelling technique for complex manufacturing systems. & Control: The Management of Operations Volume 21, Issue
International Journal of Production Research 49, 7361–7377. 6, 2010, Pages 595 - 608 .
Askarany, D., Yazdifar, H., Askary, S., 2010. Supply chain Fenies P., Gautier F., Lagrange S., (2015) A Decisional Modelling
for network franchise and supply chain management, to appear Engineering 37, 757–768.
in Supply Chain Forum: an international journal. Savory, P., Williams, R., Rassmuseun, R., 2001. Combining
Greasley, A., 2000. A Simulation Analysis of Arrest Costs. The Activity-Based Costing with the Simulation of a Cellular
Journal of the Operational Research Society 51, 162–167. Manufacturing System. Industrial and Management Systems
Gunasekaran, A., Sarhadi, M., 1998. Implementation of activity- Engineering Faculty Publications.
based costing in manufacturing. International Journal of Schulze, M., Seuring, S., Ewering, C., 2012. Applying activity-
Production Economics, Production Economics: The Link based costing in a supply chain environment. International
between Technology and Management 56–57, 231–242. Journal of Production Economics, Green Manufacturing and
Kaplan, R.S., Management Accounting for Advanced Distribution in the Fashion and Apparel Industries 135, 716–
Technological Environments,” Science, pp. 59 - 67, August 725.
25, 1989 Seuring S., (2002) Supply Chain Costing- A conceptual
Kee, R., 1995. Integrating Activity-Based Costing With the framework, in Cost Management in Supply Chains, Seuring S.
Theory of Constraints to Enhance Production-Related et Goldbach M. editors, Springer Physica- Verlag, p.15-30.
Decision-Making. Accounting Horizons 9, 48–61. Spedding, T.A., Sun, G.Q., 1999. Application of discrete event
Kee, R., Schmidt, C., 2000. A comparative analysis of utilizing simulation to the activity based costing of manufacturing
activity-based costing and the theory of constraints for making systems. International Journal of Production Economics 58,
product-mix decisions. International Journal of Production 289–301.
Economics 63, 1–17. Stockton, D., Wang, Q., 2004. Developing cost models by
Kendall, K., Mangin, C., Ortiz, E., 1998. Discrete event advanced modelling technology. Proceedings of the Institution
simulation and cost analysis for manufacturing optimisation of of Mechanical Engineers, Part B: Journal of Engineering
an automotive LCM component. Composites Part A: Applied Manufacture 218, 213–224.
Science and Manufacturing 29, 711–720. Tham, K.D., (1999) "Representation and Reasoning About Costs
Khataie, A.H., Bulgak, A.A., Segovia, J.J., 2011. Activity-Based Using Enterprise Models and ABC", PhD Dissertation,
Costing and Management applied in a hybrid Decision Support Enterprise Integration Laboratory, Department of Mechanical
System for order management. Decision Support Systems 52, and Industrial Engineering, University of Toronto
142–156. Tsai, W.-H., Chen, H.-C., Leu, J.-D., Chang, Y.-C., Lin, T.W.,
Krishnamurthi, M., Jayashankar, R., and Phillips, D.T., An 2013. A product-mix decision model using green
Activity Based Costing Interface to Manufacturing Simula manufacturing technologies under activity-based costing.
tion, Transactions of North American Manufacturing Journal of Cleaner Production 57, 178–187.
Research Institute of the Society of Manufacturing Engineers Tsai, W.-H., Lee, K.-C., Liu, J.-Y., Lin, H.-L., Chou, Y.-W., Lin,
, Vol. XXII , pp. 357 - 363, 1990. S.-J., 2012. A mixed activity-based costing decision model for
La Londe B.J., Pohlen T. L., (1996) Issues in Supply Chain green airline fleet planning under the constraints of the
Costing, The International Journal of Logistics Management, European Union Emissions Trading Scheme. Energy,
Volume 7, Number 1, p.1-12. Sustainable Energy and Environmental Protection 2010 39,
Lange, J., Bergs, F., Weigert, G., Wolter, K.-J., 2012. Simulation 218–226.
of capacity and cost for the planning of future process chains. Wegmann, G., 2008. The Activity-Based Costing Method:
International Journal of Production Research 50, 6122–6132. Development and Applications (SSRN Scholarly Paper No. ID
Lee, T.-R., Kao, J.-S., 2001. Application of simulation technique 1319665). Social Science Research Network, Rochester, NY.
to activity-based costing of agricultural systems: a case study. Williams, R., Savory, P., Rasmussen, R., 1997. An Integrated
Agricultural Systems 67, 71–82. Approach to Simulation and Activity-Based Costing for
Mahal, I., Hossain, M.A., 2015. Activity-Based Costing (ABC) – Evaluating Alternative Manufacturing Cell Designs. Industrial
An Effective Tool for Better Management. Research Journal and Management Systems Engineering Faculty Publications.
of Finance and Accounting 6, 66–73. Xu, Y., Elgh, F., Erkoyuncu, J.A., Bankole, O., Goh, Y., Cheung,
Marsh, R., Jonik, M., Lanham, J., Cheung, W.M., Newnes, L.B., W.M., Baguley, P., Wang, Q., Arundachawat, P., Shehab, E.,
Mileham, A.R., 2010. Modelling an assembly process using a Newnes, L., Roy, R., 2012. Cost Engineering for
close coupled generative cost model and a discrete event manufacturing: Current and future research. International
simulation. International Journal of Computer Integrated Journal of Computer Integrated Manufacturing 25, 300–314.
Manufacturing 23, 257–269. Yahya-Zadeh, M., 2011. Product-Mix Decisions Under Activity-
Ozbayrak M., Akgun M., Turker A.K., 2004, ABC estimation in Based Costing With Resource Constraints And Non-
a Push/Pull advanced manufacturing system, International proportional Activity Costs. Journal of Applied Business
Journal of Production Economics, Vol 87(1), 49-65. Research (JABR) 14, 39–46.
Pike, R.H., Tayles, M.E., Mansor, N.N.A., 2011. Activity-based Zhang, X., Lee, C.K.M., Chen, S., 2012. Supplier evaluation and
costing user satisfaction and type of system: A research note. selection: a hybrid model based on DEAHP and ABC.
The British Accounting Review 43, 65–72. International Journal of Production Research 50, 1877–1889.
Rappold, P.M., Kline, D.E., Bond, B.H., Wiedenbeck, J.K., 2009.
Reciprocal estimation of the raw material cost of producing
hardwood lumber using the principles of activity-based
costing. Forest Products Journal 59, 84–90.
Rasmussen, R.R., Savory, P.A., Williams, R.E., 1999. Integrating
simulation with activity-based management to evaluate
manufacturing cell part sequencing. Computers & Industrial

View publication stats