Vous êtes sur la page 1sur 6

Compétence 7 PROJECTION ORTHOGONALE (ISO 5456-2)

I- RAPPEL : NOTIONS DE DIEDRE ET TRIEDRE :

Sur le plan, deux droites sécantes définissent quatre angles plans.


Dans l’espace par contre, deux plans sécants définissent quatre angles dièdres ou, plus simplement,
quatre dièdres.
Les dièdres formés par les plans de deux faces quelconque sont les dièdres du trièdre et, les trois
rectilignes (ou angles plans) sont les éléments du trièdre.

Fig. 7. 1

I-1- Dièdre Droit :

Un dièdre (ou angle dièdre) est une portion de l’espace limitée par deux demi-plans (ou faces) issus de
la même droite.

Un dièdre est droit lorsque ses deux demi-plans sont perpendiculaires.

I-2- Trièdre Droit :

Un trièdre (ou angle trièdre) est la figure formée par trois demi-droites issues d’un même point et non
situées dans le même plan.

Un trièdre droit est un trièdre dont chaque arrête (demi-droite) est perpendiculaire au plan formé par les
deux autres arrêtes.

Page 1 sur 6 www.mytubeandbook.online


RECUEIL DE COURS DE DESSIN TECHNIQUE, Guy Léger NDJIGUI

II- PROJECTION ORTHOGONALE :

Les dessins techniques sont utilisés pour transmettre au service de fabrication, une pensée
technique relative à un objet. Cela nécessite une définition exacte des formes et dimensions de l’objet
technique.

Mais pour être capable de reconstituer les formes et contours apparents de l’objet, la représentation
orthogonale de ses vues est d’une extrême nécessité.

II-1- Principe :

Projection orthogonale signifie jeter en avant de manière perpendiculaire. Il s’agit donc de projeter
le modèle géométrique de l’objet technique sur un plan (imaginaire) perpendiculaire à la direction
d’observation.

La représentation intégrale de l’objet consistera donc, dans un premier temps, à imaginer son
modèle géométrique dans un cube, puis à projeter orthogonalement les 6 faces observées de l’objet sur
les 6 faces du cube imaginaire. Le cube sera ensuite déplié comme le montre la figure ci-dessous pour
obtenir les vues principales de l’objet.

Fig. 7. 2

II-2- Désignation et Disposition des Vues Principales :

La vue d’un objet dépend de la position de l’observateur par rapport à l’objet à représenter. Trois
éléments doivent toujours être pris en compte : l’observateur (dessinateur), l’objet et le plan de projection
(format) sur lequel l’observateur dessine.

L’approche Normative Page 2 sur 6


6. PROJECTION ORTHOGONALE

Fig. 7. 3

a- Désignation des Vues Principales

Suivant la position de l’observateur (sens des flèches), on peut obtenir 6 vues principales :

- La vue A : vue de face


- La vue B : vue de dessus
- La vue C : Vue de droite
- La vue D : Vue de gauche
- La vue E : Vue de dessous
- La vue F : Vue arrière.

Fig. 7. 4 

Remarque

-La vue de face est celle qui donne le plus de détail sur les formes de l’objet.

-Trois vues (parfois moins) suffiront généralement pour définir la plupart des objets.

Page 3 sur 6 www.mytubeandbook.online


RECUEIL DE COURS DE DESSIN TECHNIQUE, Guy Léger NDJIGUI

b- Disposition des Vues Principales

 Méthode du 1er Dièdre : Méthode Européenne (ISO 5456-2)

Dans cette méthode, l’objet à représenter est situé entre l’observateur et le plan de projection. La face
observée est parallèle au plan du dessin (plan de projection) et les rayons visuels de l’observateur en sont
perpendiculaires.

Fig. 7. 5 

Ainsi, les 6 vues sont disposées de la manière suivante :

- La vue de face (A) est celle qui donne le plus de détail sur les formes et contours de l’objet,
- La vue de droite (C) est placée à gauche de la vue de face,
- La vue de gauche (D) est placée à droite de la vue de face,
- La vue de dessous (E) est placée au-dessus de la vue de face,
- La vue de dessus (B) est placée en dessous de la vue de face,
- La vue arrière (F) est placée à l’extrémité droite.

Fig. 7. 6

L’approche Normative Page 4 sur 6


6. PROJECTION ORTHOGONALE

La méthode du 1er dièdre est identifiable sur les dessins techniques par le symbole de disposition des
vues suivant :

Avec :
- d = largeur de la ligne
- h = 10 x d
- H = 20 x d

Fig. 6. 7

 Méthode du 3ème Dièdre : Méthode Américaine (ISO 5456-2)

Dans la méthode du 3ème dièdre, le plan de projection est situé entre l’observateur et l’objet à
représenter.

Fig. 7. 8

Les positions des différentes vues par rapport à la vue de face sont les suivantes :

- La vue de droite (C) est placée à droite de la vue de face,


- La vue de gauche (D) est placée à gauche de la vue de la vue de face,
- La vue de dessus (B) est placée au-dessus de la vue de face,
- La vue de dessous (E) est placée en dessous de la vue de face,
- La vue arrière (F) reste à l’extrémité droite.

Fig. 7. 9

Page 5 sur 6 www.mytubeandbook.online


RECUEIL DE COURS DE DESSIN TECHNIQUE, Guy Léger NDJIGUI

La méthode du 3ème dièdre est identifiable sur les dessins techniques par le symbole de disposition des
vues suivant :

Avec :
- d = largeur de la ligne
- h = 10 x d
- H = 20 x d

Fig. 7. 10

II-3- Correspondance des vues :

La définition complète d’un objet technique ne nécessite pas toujours un étalage des cinq vues
principales. En pratique, un nombre minimal de vues (03) est suffisant.

Pour la bonne compréhension du dessin, les vues choisies doivent être rigoureusement alignées ou en
correspondance les unes avec les autres. La préférence ira aux vues ayant le moins de contours cachés.

Les formes et dimensions de l’objet se conservent d’une vue à une autre, et peuvent se déduire à partir
des lignes de rappels (horizontales et verticales) et des lignes de correspondance à 45°.

Lignes de rappels
Horizontales

Lignes de rappels
Verticales

Fig. 7. 11

Ligne de correspondance à 45°

L’approche Normative Page 6 sur 6